The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
anipassion.com

Partagez
- /18\ Fear the ones who were rejected from hell -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sam H. Dean
Leader | The Devil's Rejects
Modératrice
Sam H. Dean
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 17/05/2020
Messages : 218
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: /18\ Fear the ones who were rejected from hell   /18\ Fear the ones who were rejected from hell - Page 2 EmptyLun 1 Juin 2020 - 21:09
J'aime ce que je vois. Enfin, je ne parle pas de ces deux sous-merdes qui sont attachés sur leurs chaises, à deux doigts de remplir leur pantalon sous l'effet de la peur. A vrai dire, c'est vraiment la position que j'ai en cet instant précis qui me plait. Je reste en retrait, observant Ernst s'exécuter face à mes ordres et ma soeur prendre un malin plaisir à assouvir son désir de vengeance. En douceur. Pour ne rien enlever au plaisir d'une torture longue et libératrice. Presque apaisante.

Alors que les choses peinent à se mettre en route, je laisse Billie les forcer à accélérer le mouvement. Mais personne ne s'attendait à ce que celui qui avait le nez contre l'entre-jambe de son compère rende tout le contenu de son estomac sur les genoux de son camarade et donc sur le sol. On aurait pu s'y attendre. De toute façon, il faudra nettoyer cet endroit après. Mais je préfère mille fois l'odeur du sang plutôt que celle du vomi. Sans aucune hésitation. C'est lui qui est le plus à plaindre. Ce n'est pas comme si l'un de nous avait l'intention de lui faciliter la tâche en nettoyant la flaque présente à présent sur les cuisses de l'homme qu'il allait devoir pomper d'un instant à l'autre.

Un soupir m'échappe, et je recommence une nouvelle fois à jouer avec mon couteau papillon, le faisant tournoyer pour rentrer et sortir la lame dans un mouvement précis et habituel. Je n'ai jamais vraiment été quelqu'un de patient. A vrai dire, c'est plutôt le contraire. Et les voir chouiner tous les deux sans oser passer à l'acte commence à sérieusement me taper sur le système. L'envie de régler cette histoire à ma manière commence à se faire de plus en plus forte, et la seule raison pour laquelle je n'y cède pas est uniquement parce que je tiens à ce que ma soeur puisse avoir sa revanche dans ses conditions.

Fort heureusement, les choses commencent enfin à évoluer au bout de ce qui me semble être une éternité. Relevant mon regard pour observer Billie qui revient vers moi avec un sourire satisfait au visage, je viens passer un bras autour d'elle lorsqu'elle est assez proche pour la serrer contre moi. J'esquisse un sourire à mon tour, observant un instant la scène parfaitement écoeurante qui se déroule sous nos yeux. Et les voir pleurer tous les deux rajoute quelque chose d'encore plus dégoûtant à la scène. Si bien qu'au bout de quelques minutes à peine, je décide de me détourner de ça pour aller attraper le morceau de tissus posé près du brasier et retourner la fine barre de métal déjà rougie à son extrémité pour m'assurer qu'elle continue de chauffer. C'était l'idée de ma soeur, cette punition là. Alors à elle d'y mettre fin. A moins que Atchoum n'en décide autrement. Moi, je préfère penser à la suite des événements.




- Sanity, where have you gone? -
Revenir en haut Aller en bas  
Ernst Hammermann
The Devil's Rejects
Modérateur
Ernst Hammermann
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 22/05/2020
Messages : 20
Age IRL : 21
MessageSujet: Re: /18\ Fear the ones who were rejected from hell   /18\ Fear the ones who were rejected from hell - Page 2 EmptyMar 2 Juin 2020 - 0:40

Y’avait quelque chose de beau à observer ici. De drôle, c’était certain. Et voir les deux imbéciles en train de pleurer, et de vider tout un tas de liquides différents partout par terre, ça me donnait envie de plus.
Les deux jumelles se débrouillaient pas mal. Pour des gamines. J’étais tombé sur la paire gagnante en tout cas.
Elles commençaient à perdre patience, et moi aussi. J’étais venu pour du spectacle. Pour m’amuser. Et quand je m’amuse pas… il se passe des choses.
Mais ça, ils étaient au courant. Et sinon, ils allaient vite l’apprendre. Mais j’avais une petite idée, pour me mettre quelque chose sous la dent.
Je laissais Sam aller jusqu’au brasier, mais lui fit signe d’attendre un peu. Ils étaient à point, il fallait juste les faire frémir un peu, pour qu’ils nous donnent ce qu’on voulait. J’avais l’habitude des tortures. Il fallait faire suffisamment souffrir pour que la douleur dure très longtemps. Ça servait à rien de faire très mal. Ça ne faisait que se renfermer l’autre.

Alors, j’allais la jouer fine. Je me glissais derrière le mieux assis, avec les genoux dégueulasses, pour lui glisser quelques mots à l’oreille. Des mots doux, qui lui feraient plaisir.
J’en doutais. Mais moi, je m’amusais comme un petit fou.

- Allez. Tu vois bien qu’on en démordras pas. Alors à toi de voir ce que tu préfères. Mais si tu convainc ton pote de faire ce qu’on lui demande, tu vas peut-être changer de bord. Qui sait ?
Sinon, ma pointe de couteau ira faire un petit tour dans ton oreille. Tu préfères quoi ? Une pipe consentie, ou une lame brutale ? J’ai mon idée moi.


Il se tenait droit, mais des larmes coulaient à flot sur ses joues. Le grand garçon si sûr de lui face à Billie quelques heures plus tôt n’était plus qu’un tas de chair, et de morve. Et de vomi. Et j’avais réussi mon coup. Il avait respiré un coup, et avait réussi à articuler quelques mots.

- Fais le. Qu’on puisse s’en sortir. On oubliera ça après.

J’avais gagné. Je regardais les jumelles d’un air satisfait. Le voir lui même implorer son pote de le sucer, ça m’avait hérissé les poils du dos. Il y avait tellement de peur en lui. Tellement. Je pouvais faire ça toute la journée.


Du bist anders, du hörst mir nicht zu, du weißt ich kann das Schweigen nicht so gut wie du
Revenir en haut Aller en bas  
Billie Dean
Bras droit | The Devil's Rejects
Billie Dean
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 21/05/2020
Messages : 258
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: /18\ Fear the ones who were rejected from hell   /18\ Fear the ones who were rejected from hell - Page 2 EmptyLun 8 Juin 2020 - 17:47

Finalement, c'est lorsque l'Allemand allait leur payer lui aussi de petits chuchotis aux oreilles que les deux porn stars en herbe se mirent en action. Franchement, c'était dégueulasse. Pas parce que c'était deux mecs, ça j'en avais rien à faire, mais tout ce dégueulis et cette bite toute molle probablement hyper sale... J'me régalais en fait, parce que maintenant qu'ils faisaient enfin ça, ça voulait dire qu'on pouvait vraiment commencer à s'amuser. J'avais vraiment envie de les entendre hurler, plaider pour leurs vies, me supplier d'arrêter de leur faire mal.

Le contrôle, ce doux contrôle. Avant je disais à mes clients qu'il fallait lâcher prise et accepter qu'on ne pouvait pas avoir le contrôle sur tout. Je conseillais même des thérapies pour leur apprendre à ne plus être des fous du contrôle. Et pourtant, hypocrite que je suis, ça laisse un doux si goût sur votre langue le contrôle. Pas pour rien que ma soeur et moi ont étaient à la tête de la clique la plus populaire de l'école. Qu'on décidait de s'acharner sur certains, qu'on décidait ce qui était in ou pas, de qui faisait quoi... Même à l'âge adulte, on était des leaders nées en fait., à vouloir plier le reste du monde à notre vision. Si j'avais été ma propre cliente, j'aurais eu du boulot, sauf que le truc, c'est que j'aurais jamais consulté, parce que j'accepte hyper bien cette part d'ombre en moi. C'est grâce à elle que je suis toujours vivante aujourd'hui.

Je me détourne un peu à regret de ce spectacle ignoble et je vais voir ce qui traîne sur la table. Je lance un regard à ma soeur en agitant une pince d'abord. Je rigole un peu, puis je la repose. Les dents ce sera pour plus tard. J'ai vraiment hâte de tester ça. Mon couteau de boucher fera pas l'affaire pour le coup, j'ai besoin d'une plus petite lame. Je me retourne vers ma soeur et je lui demande gentiment son couteau papillon avec mes grands yeux de biche. Ça sert à rien, c'est juste pour la forme.

Sam me tend sa lame avec un large sourire. Je lui attrape la main et l'amène avec moi près du mec qui reçoit la pire pipe de sa vie.

- Tu trouves pas qu'il a pas l'air heureux de se faire sucer la queue ? Pourtant, il devrait être heureux ! Un beau sourire au moins, non ?

J'fais un petit signe à ma jumelle et elle comprend rapido ce que je veux faire. Sourire et lame, faut être con pour pas faire un plus un. Son pote lui s'arrête dans sa faveur sexuelle et je lui fous un coup de pied pour qu'il tombe avec sa chaise plus loin. J'ai le champ libre là.

Un dernier coup d'oeil à Sam et elle se saisit de la tête de ce violeur pour l'immobiliser. C'est là qu'il comprend. Trop tard. J'dois avoir le sourire le plus sadique de l'univers à ma gueule d'ange là.

J'me saisis de son menton pour tirer sa lèvre inférieure et j'y glisse ma lame. Je fais pas trop attention aux dents ou aux gencives en fait, je mets pas mes doigts là-dedans pour faire une belle découpe, des plans qu'il m'arrache un doigt. J'aurai l'air d'une pauvre tarte avec un doigt en moins. Toujours un faux ongle en trop dans les paquets...

La lame lui déchire lentement le coin de la bouche. Je prends mon temps, j'essaie quand même de faire du bon boulot. Il gigote beaucoup faut dire et il gueule et ça pisse le sang. J'dois en avoir reçu un peu dans la figure même, mais je continue jusqu'à ce que j'ai une jolie fente qui lui remonte jusqu'en haut de la joue. Ma soeur le retient toujours fermement et je lui fais un bisou à distance pour l'en remercier.

- Faut égaliser maintenant, ce serait moche sinon hein. Que je lui dis en lui tapotant sa joue tout ouverte laissant voir sa chair et ses dents.

J'essuie ma main sur son haut et je recommence à lui découper le visage de l'autre côté, m'arrêtant une ou deux fois juste pour voir si j'ai le bon angle par rapport au premier côté. Que voulez-vous, jsuis perfectionniste à mes heures.



Are you deranged like me ?
Revenir en haut Aller en bas  
Sam H. Dean
Leader | The Devil's Rejects
Modératrice
Sam H. Dean
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 17/05/2020
Messages : 218
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: /18\ Fear the ones who were rejected from hell   /18\ Fear the ones who were rejected from hell - Page 2 EmptyLun 8 Juin 2020 - 18:41
Je dois avouer qu'à les voir mais aussi les entendre chialer pendant que l'un est en train de sucer l'autre, j'ai des frisson d'horreur qui me parcourent la colonne vertébrale. Non pas que je sois du genre prude à vouer une profonde aversion pour tout ce qui peut toucher au sexe. Je suis pas mon idiote de mère. C'est juste que je trouve ça écoeurant. Que ça me fait penser à ce qu'ils ont voulu faire à ma soeur. Et qu'un aussi simple châtiment n'apaise absolument pas mon désir de vengeance. Je veux leur faire payer, les faire souffrir, les entendre hurler et supplier pour qu'on abrège leur souffrance. Avoir le plaisir de les regarder dans les yeux à ce moment là en leur promettant que c'est loin d'être fini.

De fait, je ne prête que peu d'attention à ce que peut faire Ernst ou tout simplement leur dire pour qu'ils accélèrent le mouvement. Je me contente d'observer les braises rouges qui crépitent dans cette ancienne jante automobile tout en laissant libre court à mon imagination. Ce n'est que lorsque je vois ma soeur bouger que je relève le regard pour le poser sur elle. Près de la table où nous avons disposé quelques outils, je la vois agiter une pince en me regardant avec un large sourire amusé. Mes lèvres s'étirent également, mais c'est un air bien plus sadique qui illumine mon visage. Peut-être que si j'étais quelqu'un d'autre, Billie aurait voulu m'analyser, savoir comment se servir de ce qu'il peut se passer dans ma tête. C'est vrai que j'ai en moi ce sadisme froid, tranchant étrangement avec celui presque enfantin de ma soeur. Enfin, je ne dis pas que ça fait d'elle quelqu'un de plus innocent, au contraire. Simplement que nous n'avons pas la même manière de nous exprimer dans ce genre de moments.

Lorsqu'elle me demande mon couteau, je glisse ma main dans la poche de mon pantalon pour l'en sortir et d'un mouvement souple je permets à la lame de se mettre en place. Attrapant cette dernière par son extrémité, je tends la poignée à mon aînée pour qu'elle puisse s'en saisir avant de la suivre jusqu'à nos deux victimes toujours bien occupées dans leur petite fellation imposée. Me plaçant silencieusement derrière celui qui était en train de se faire pomper, j'attends que Billie se soit débarrassée de l'autre en le repoussant à l'aide de son pied.

Sans crier gare, l'une de mes mains vient fermement saisir la tignasse de l'homme pendant que l'autre va lui tenir le bas de son menton pour lui immobiliser la tête. On ne dirait peut-être pas, mais j'ai de la force. Bien plus qu'il n'y parait. Je laisse le champ libre à ma jumelle, restant silencieuse pour le moment. Je n'ai pas grand chose à rajouter.

Il ne faut pas très longtemps pour qu'elle commence son petit jeu, tranchant à l'aide de ma lame la joue de l'homme d'abord d'un côté puis de l'autre. Ses hurlements emplissent la pièce, me faisant frémir. Voilà quelque chose qui me plait. La souffrance. La détresse. Attendant qu'elle ait terminé, je tire sèchement en arrière la tête du meilleur ennemi de Batman tout en me penchant au dessus de lui sans perdre mon sourire carnassier. Descendant ma main qui était sur le dessous de son menton, je viens sans aucune vergogne enfoncer mes ongles dans la peau de son cou. Je saisis sa trachée, la comprimant avec force entre mes doigts pour réduire au maximum le passage de l'air dans ses poumons.

Alors, ça te plait tant que ça pour que tu souries autant? Oui je sais. C'est horrible ce que je lui dis. Mais c'est ça qui est drôle. Comme s'il y pouvait quelque chose, à ce perpétuel sourire qui orne à présent son visage.




- Sanity, where have you gone? -
Revenir en haut Aller en bas  
Ernst Hammermann
The Devil's Rejects
Modérateur
Ernst Hammermann
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 22/05/2020
Messages : 20
Age IRL : 21
MessageSujet: Re: /18\ Fear the ones who were rejected from hell   /18\ Fear the ones who were rejected from hell - Page 2 EmptyMer 1 Juil 2020 - 1:54

Tant de violence. À regarder Billie découper doucement les joues d’un des deux imbéciles, j’avais presque un peu de pitié. Même si j’aimais faire souffrir un peu mes victimes, même si ça me dérangeait pas de les humilier avant, ça commençait à avoir le léger goût de « trop ». Mais je laissais les deux folles dans leur jeu. Elles savaient très bien être suffisamment cruelles sans moi. Et je les laissais savourer le doux goût de la violence. Une fois qu’on tombe dedans, c’est trop tard. J’ai j’ai tué mon premier homme, quand j’ai vu un corps s’effondrer devant moi, j’ai tout de suite su que je vivais plus que pour ça. Et le monde d’après était devenu le meilleur terrain de jeu pour ça. Personne n’allait regretter ces deux imbéciles. Et personne ne les pleurerait. Il y avait tellement de manières de mourir naturellement de nos jours… Le paradis.

Mais eux deux, ne mourrait pas naturellement, c’était certain. Mais ils perdaient un peu trop de sang pour survivre encore longtemps. Ils allaient nous claquer entre les doigts. Le mieux, c’était de casser des os. Ce n’était jamais mortel, et c’était toujours douloureux.
Alors je leur laisse l’éternel souriant. Je ne donnais pas bien cher de son âme, ni de sa vie. Mais l’autre était encore frais comme un gardon. Il devait puer la bite de son pote, mais au moins, il aura eu son dernier repas. Il était tombé au sol, et pleurait le reste des larmes de son corps. Il mouillait le coquin. Alors je saisis une barre de fer, relativement petite, mais assez lourde. Ça ferait l’affaire.
Je le saisis par la gorge, et les cheveux pour le redresser. Ses quatre pieds de chaise raclèrent le sol, pour finalement s’y coller. Parfait. Il ne bougerait plus d’un pouce.

- Alors, mein Freund. T’en fais pas, ça ne fait que commencer.

Je jouais à faire tourner la barre entre mes doigts, en choisissant une cible. Le tibia, ça me paraissait plutôt bien. Avec un bon coup, je pourrais le briser, et il aurait très mal. Mais il ne saignerait pas, et n’aurait pas spécialement besoin de soin pour le garder longtemps en vie. Parfait.
Alors je donnais un grand coup, bien placé, sur sa jambe attachée au pied de la chaise, sentant, et entendant, l’os se briser d’un coup. C’était satisfaisant. Pas autant que le bruit d’un crâne, mais toujours un peu. Et l’entendre hurler… Je lui laissais un instant pour reprendre son souffle. Il était tombé à la renverse, en étant propulsé en arrière. Mais la chaise était toujours solidement attachée à lui. Dommage.
Et quand le silence revint un instant, j’étais prêt pour la symétrie. J’avais toujours été un peu maniaque là dessus. Je devrais peut-être consulter. Quelle idée. Aller voir un charlatan qui allait me parler de ma mère et de mes rêves. Pfeuh. C’est nous qui avons inventé la psychanalyse, mais quand même. Je vais bien, je ne tue personne dans mes rêves.
Un léger sourire en coin me fit desserrer la mâchoire un instant, en entendant le deuxième tibia craquer, en même temps que le pied de chaise. Il était ma proie. Et je jouais avec la nourriture. Personne n’y toucherait. Personne.


Du bist anders, du hörst mir nicht zu, du weißt ich kann das Schweigen nicht so gut wie du
Revenir en haut Aller en bas  
Billie Dean
Bras droit | The Devil's Rejects
Billie Dean
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 21/05/2020
Messages : 258
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: /18\ Fear the ones who were rejected from hell   /18\ Fear the ones who were rejected from hell - Page 2 EmptyMer 1 Juil 2020 - 17:37

Voilà. Mon oeuvre d'art est terminée.

J'offre un fabuleux sourire au rictus sanguinolent qui me fait face. Faudra ralentir un peu si on veut vraiment s'amuser, j'en suis consciente. Faut pas trop les percé sinon ils vont perdre trop de sang et le jeu sera terminé. Un coup sourd près de nous m'arrache un sursaut. Je fais volte-face dès que les cris résonnent contre les murs métalliques du wagon. Mes yeux vont de l'Allemand, à la barre de métal qu'il a en main, jusqu'au type qui hurle, renversé un peu plus loin. Ernst a décidé de s'amuser tout seul... C'est plus fort que moi, une moue boudeuse apparaît sur mon visage. C'était nos jouets ces types, pas les siens. On a accepté de partager plus pour avoir un coup de main à les ramené ici qu'autre chose.

J'suis quand même un peu partagée, ravie de le voir dans son élément, de voir l'étendue de son sadisme. Déformation professionnelle oblige.

Un deuxième coup part et casse l'autre patte de notre otage et de la chausse au passage. Bon, il a définitivement une meilleure méthode que Sam et moi, ça reflète bien mes réflexions d'il y avait à peine une minute. Sauf que là, je veux pas qu'il casse mon jouet tout seul et trop rapidement. Je m'approche et je lui saisis le bras en relevant mon regard froid vers le sien.

- Pas trop vite, sinon on pourra plus rien lui faire nous. On partage, on joue pas seul dans son coin.

Je doute fortement qu'il fasse tout ça pour moi. Je suis pas narcissique à ce point. Je suis très consciente que pour lui, c'est juste l'occasion de s'amuser, peu importe qui on lui aurait mis entre ses pattes. L'espace d'un instant, je me dis qu'un bon moyen de s'assurer qu'il resterait avec nous, ce serait quand même de lui fournir régulièrement l'occasion de s'amuser comme ça. Des petits cadeaux ici et là. On a pas trop le temps durant les pillages de s'attarder de la sorte faut dire. Moi, c'est pas trop mon délire, sauf quand c'est mérité, mais lui... Faudra que je touche un mot à Sam. Nos rencontres mensuelles risquent d'être intéressantes pour le coup.



Are you deranged like me ?
Revenir en haut Aller en bas  
Sam H. Dean
Leader | The Devil's Rejects
Modératrice
Sam H. Dean
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 17/05/2020
Messages : 218
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: /18\ Fear the ones who were rejected from hell   /18\ Fear the ones who were rejected from hell - Page 2 EmptyJeu 2 Juil 2020 - 11:13
En entendant les bruits sourds qui sont rapidement suivis par des hurlements du second type qu'on avait un peu délaissé avec Billie, je fronce les sourcils et tourne lentement la tête. Mes doigts compriment toujours la trachée de l'homme fraîchement scarifié, mais ça ne m'empêche pas d'observer la scène qui se déroule à quelques pas de moi. A l'évidence, Atchoum en avait marre d'attendre de pouvoir se faire plaisir. Et il suffit de voir l'expression qui se trouve sur ses traits pour comprendre qu'il prend un malin plaisir à voir la souffrance de celui qui se trouve face à lui. Il s'en délecte de la pire des façons. Quelque chose me dit qu'il est réellement dans son élément en cet instant.

Deux coups, deux os brisés. Mon regard passe lentement de l'allemand à notre otage, ce dernier étant déjà à deux doigts de tourner de l'oeil. Et c'est pas plus mal parce que ça me rappelle que je suis toujours en train de priver d'air le bougre qui se trouve à mes côtés. De fait, je relâche sa gorge pour le laisser retrouver toutes ses capacités respiratoires. Une quinte de toux s'en suit mais au moins ça me prouve qu'il est toujours bien éveillé et ce malgré le petit jeu de Billie. En parlant d'elle, je la vois s'approcher de l'ancien militaire pour lui dire de ne pas se la jouer solo sur le second. En un sens elle a raison. C'est notre vengeance, pas la sienne. Mais quelque chose me dit qu'au regard qu'il a, les choses risquent de déraper rapidement.

Restant sur mes gardes, je fais quelques pas en continuant de surveiller l'échange qui se passe entre ma jumelle et Ernst. Ma main vient saisir la barre métallique à l'endroit où j'avais entouré cette dernière d'un morceau de tissus assez épais pour ne pas risquer de me brûler. Je la sors de la braise dans laquelle elle était posée depuis tout à l'heure, levant le bout près de mon visage pour observer quelques instants la pointe chauffée à blanc. On peut tomber dans les pommes à cause de la douleur. Mais c'est surtout l'hémorragie qui risque d'écourter notre petit divertissement. Avec un fer chauffé à blanc, la cautérisation est immédiate. Pas de saignement, uniquement de la douleur.

Je retourne donc près de l'homme que je venais de délaisser, continuant malgré tout de jeter quelques œillades en coin en direction de Ernst et Billie au cas où les choses dégénèreraient. Mieux vaut pour lui qu'il ne s'imagine pas que cela soit une bonne idée de s'en prendre à elle. Je me passe une main dans les cheveux avant de me reconcentrer sur mon jouet. Je penche légèrement la tête sur le côté avant de venir approcher la pointe brûlante de sa peau sans le toucher pour autant. Si tu l'avais pas encore remarqué... Sache qu'il faut jamais s'en prendre à ma soeur. Tant pis pour toi. Sur mon dernier mot, je viens d'un coup planter la pointe métallique dans son épaule, le crépitement de la brûlure se mêlant aux hurlements de l'homme qui couvrent même ceux de son ami aux jambes brisées. Une fine fumée s'échappe de sa plaie qui se cautérise à mesure que je m'avance, permettant ainsi une souffrance exquise et une perte de sang minime. Mieux vaut ne pas me sous-estimer.




- Sanity, where have you gone? -
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: /18\ Fear the ones who were rejected from hell   /18\ Fear the ones who were rejected from hell - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- /18\ Fear the ones who were rejected from hell -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: