The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
Code promo Cdiscount : 25€ de réduction ...
Voir le deal

Partagez
- Train the body and strengthen the mind. (madanne) -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Madden White
Madden White
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 21/05/2020
Messages : 48
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Train the body and strengthen the mind. (madanne)   Train the body and strengthen the mind. (madanne) - Page 2 EmptyDim 31 Mai 2020 - 21:05





Sing for absolution
I will be singing
Falling from your grace
Mad & Lexa



MUSIC - ☾☾ Un savant mélange de désespoir, de colère et de regrets, s’empare peu à peu de toi. Tu ne voulais pas aborder ce terrain avec Alexanne de la sorte, préférant qu’elle se rende compte naturellement de tes intentions. Tu n’es pas le plus doué lorsqu’il s’agit de sociabiliser hors d’un champ de bataille. En cette occasion, il s’agit de ta petite-sœur, à qui tu souhaites faire comprendre que tu ne seras pas toujours présent à ses côtés pour veiller sur elle. Cette simple idée te fait l’effet d’un poignard en plein cœur, que tu aurais toi-même planté. Tu culpabilises à cette pensée égoïste, de la laisser derrière-toi. Tu as même songé à partir sans un mot, sans un au revoir, pour rendre les choses plus faciles. Mais tu en es bien incapable. Tu ne peux pas laisser Alexanne, dernier membre connu de ta famille encore en vie, sans lui en faire part.

Tu déverses le flot de tes pensées, emmêlées et bancales, d’un tact presque absent. Cette tirade décousue, tu en paies le prix fort, dès lors que la blonde se met à te répondre virulemment. Tes mâchoires se serrent, retenant ton impulsivité d’éclater face à celle que tu viens de toucher en plein cœur. Les larmes qui se mettent à perler sur ses joues fendent ton cœur, accroissant ta culpabilité. Les poings de ta petite-sœur se serrent, à tel point que tu pourrais l’imaginer te foncer dessus et même, parvenir à te faire mal dans cet acte de colère. Son regard même, te transmet sa rage, accompagnant son index entièrement tendu vers ton visage. Elle sonne la fin de sa propre tirade en tournant les talons. Tu te jettes auprès d’elle, laissant ton instinct agir à ta place, une fois de plus. Cela s’est mal déroulé la dernière fois, espérons que celle-ci soit meilleure. Tu l’attrapes – délicatement – par le bras et l’entraînes dans une rotation. Face à toi, tu n’attends pas une seconde de plus et la prends dans tes bras. Tu la serres, ta main venant appuyer sa tête contre ton épaule. Ton cœur s’accélère, les pulsations devant lui être transmises par cette proximité. « J’ai appris à parler russe, ouzbek, dari, et bien d’autres langues et dialectes, pour traiter avec des chefs de guerre, en exploitant des procédés sociaux pour les faire coopérer… Et j’échoue avec toi. », commences-tu par dire, des mots qui ne doivent avoir que peu de sens pour Alexanne. « Tu es ma plus grande force, Lexa, mais aussi ma plus grande faiblesse. », poursuis-tu, sans relâcher l’étreinte.

« J’ai échoué. », tu inspires profondément, pour ne pas laisser l’émotion te submerger. Tu as toujours fait en sorte de rester fort pour elle, maintenant n’est pas le moment de craquer. « Je voulais que tu deviennes aussi autonome que moi, mais sans te faire traverser ce que j’ai pu vivre. Ces deux choses sont incompatibles. », admets-tu alors, comprenant tes erreurs dans cette éducation apocalyptique. Tu desserres l’étreinte et la tiens par les épaules, capturant son regard de tes yeux bleus. « Tu n’es pas un fardeau. Le fait est que malgré tous mes efforts, je ne parviendrai jamais à m’empêcher de vouloir prendre soin de toi, te surveiller… », commences-tu à expliquer, reprenant ce chemin dangereux qui mène à une pensée que tu peines à retranscrire par des mots. « Tu es en sécurité, ici. Tu es utile et tu n’es un fardeau pour personne. Tu es à ta place, mais… Je ne suis pas à la mienne. », tu es lancé dans cet escalier que tu ne peux plus redescendre. Tu dois aller jusqu’au bout, qu’importe la réaction. « J’ai été formé et entraîné la moitié de ma vie pour être à l’extérieur, et pas enfermé entre quatre murs. Je ne peux pas rester, Lexa… », admets-tu enfin, à voix haute. « C’est pourquoi j’ai été si dur avec toi, et c’est pourquoi je le suis encore, jour après jour. », tu déglutis péniblement. Cet acte de révélations se veut difficile, mais également nécessaire. Tu ne peux pas continuer à lui masquer la vérité, ou même à te masquer ta propre vérité.




CODAGE PAR AMATIS




country needed me
SO DO THEY
Everybody waiting for the fall of man. Everybody praying for the end of times. Everybody hoping they could be the one. I was born to run, I was born for this.

Revenir en haut Aller en bas  
Alexanne White
Alexanne White
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 21/05/2020
Messages : 59
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Train the body and strengthen the mind. (madanne)   Train the body and strengthen the mind. (madanne) - Page 2 EmptyMer 3 Juin 2020 - 21:48

Train the body and strengthen the mind. (madanne) - Page 2 8XLtaPS0_o Train the body and strengthen the mind. (madanne) - Page 2 EjI9zEIV_o

— TRAIN THE BODY AND STRENGTHEN THE MIND. | MAI 2020 @Madden White


La peine te dévore. La colère te consume. L’incompréhension te paralyse.

Pourquoi Madden ? C’est la question que t’as envie de lui poser. Pourquoi t’es si dur avec moi ? Pourquoi tu me dis tout ça ? C’est quoi le but de la manœuvre au juste ? Me rendre plus forte ? Plus indépendante ? Plus féroce ? T'essaies de faire taire toutes les interrogations qui se bousculent dans ta tête – qui est sur le point d’exploser – lorsque tu tournes les talons. T’as plus envie d’être ici. T’as plus envie d’être sur ce foutu terrain d’entraînement que tu foules tous les matins depuis que t’es arrivée chez les TH. Tu veux partir. Loin. Mais Madden t’en empêches. Sa main s’enroule autour de ton bras et te fait pivoter vers lui. « Hey ! Qu’est-ce que … » T’as pas le temps de protester. Ses bras s’enroulent autour de tes épaules et sa main de géant accompagne ta tête vers son épaule avant de resserrer son étreinte. « Arrête ! » Protestes-tu en essayant de te dégager. Les mains plaquées sur son torse, tu tentes de te dégager, mais ton frère ne semble pas remarquer ta tentative. « J’ai appris à parler russe, ouzbek, dari, et bien d’autres langues et dialectes, pour traiter avec des chefs de guerre, en exploitant des procédés sociaux pour les faire coopérer… Et j’échoue avec toi … » Avoue-t-il, un léger trémolo dans la voix, avant de poursuivre : « Tu es ma plus grande force, Lexa, mais aussi ma plus grande faiblesse ».

Décontenancée par son aveu, tu arrêtes de te débattre et laisses retomber tes bras le long de ton corps. Sa plus grande force et sa plus grande faiblesse ? C’est donc comme ça qu’il te voit ? Comme une sorte d’épée de Damoclès ? Lorsque tu comprends – ou presque – là où il veut en venir, ton cœur se serre douloureusement au fond de ta poitrine. Tu n’as jamais voulu être un fardeau pour Madden. Bien au contraire. Tu as toujours fait en sorte qu’il ne s’inquiète pas pour toi, Joe ou Betty. À l’époque, lorsqu’il était en mission à l’étranger – à des milliers de kilomètres de là –, tu ne l’appelais jamais pour lui demander de l’aide. Tu gérais tout, toute seule. Les papiers, les soins de Joe, le crédit de la maison, la dépression latente de Betty … Tout ça, c’était toi qui t’en chargeais. Parce que toi non plus, tu ne voulais pas l’inquiéter. Tout ce que tu voulais, c’était le voir heureux, se concentrer sur sa carrière et s’épanouir dans son travail.

Comment en sommes-nous arrivés là ?

« J’ai échoué » Répète-il, terminant de te briser le cœur. « Je voulais que tu deviennes aussi autonome que moi, mais sans te faire traverser ce que j’ai pu vivre. Ces deux choses sont incompatibles » Souffle-t-il avant de te libérer de son étreinte et poser ses mains sur tes épaules. « Tu n’es pas un fardeau. Le fait est que malgré tous mes efforts, je ne parviendrai jamais à m’empêcher de vouloir prendre soin de toi, te surveiller… » Son regard azuré capture le tien et à cet instant, tu sens à quel point il est sincère. Tu peux le voir au fond de ses yeux. C’est la vérité. Il pense vraiment ce qu’il dit. Mais alors … Pourquoi un drôle de sentiment te noue (encore) les entrailles ? Pourquoi quelque chose te dit que ses paroles – qui se veulent douces et apaisantes – sont comme le calme avant la tempête ?

Il ne s’écoule que quelques secondes avant que ton instinct ne te donne raison. « Tu es en sécurité, ici. Tu es utile et tu n’es un fardeau pour personne. Tu es à ta place, mais… Je ne suis pas à la mienne ». Les paroles de Madden tombent sur toi comme le ferait un couperet sur la nuque d’un condamné. « Attends, qu’est-ce que … Qu’est-ce que t’essaies de me dire ? » Bredouilles-tu, assommée par sa révélation, alors que tes mains empoignent inconsciemment le col de sa veste. « J’ai été formé et entraîné la moitié de ma vie pour être à l’extérieur, et pas enfermé entre quatre murs. Je ne peux pas rester, Lexa… C’est pourquoi j’ai été si dur avec toi, et c’est pourquoi je le suis encore, jour après jour » Confesse t’il avant de baisser les yeux. « … Quoi ? » Les yeux dans le vague et la bouche entrouverte, tu essaies tant bien que mal de digérer la nouvelle, mais ton cerveau refuse catégoriquement de comprendre ce qui est en train de se passer.

Le choc est d’une violence inouïe.

« Tu … Tu vas partir ? » Lorsque tu assimiles (enfin) les paroles de ton frère, une vague d’émotions t’emporte et te submerge. Tu n’arrives plus à respirer. Tu manques d’air. Ton monde s’écroule et tu as la terrible impression de perdre pied. Mais qu’est-ce qu’il se passe ? Qu’est-ce qu’il m’arrive ? Qu’est-ce qu’il raconte ? Tu t’accroches désespérément au col de Madden et le secoues de toutes tes forces avant de lui hurler dessus. « Tu comptes m’abandonner ici ?! » Demandes-tu, une pointe d’hystérie dans la voix, alors que tu sens tes jambes céder peu à peu sous ton poids. « Comment tu peux me faire ça, Mad … » Demandes-tu dans un murmure, les larmes aux yeux, avant de lâcher son col et amorcer un mouvement de recul. Tu fais quelques pas en arrière – tout en plantant ton regard dans le sien – et le défies de s’approcher en levant ta main vers lui. « Je croyais qu’on resterait toujours ensemble … Que c’était toi et moi contre le monde entier » Chuchotes-tu, la gorge nouée. « Visiblement, je me suis trompée ».

Revenir en haut Aller en bas  
Madden White
Madden White
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 21/05/2020
Messages : 48
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Train the body and strengthen the mind. (madanne)   Train the body and strengthen the mind. (madanne) - Page 2 EmptyDim 7 Juin 2020 - 23:18





Sing for absolution
I will be singing
Falling from your grace
Mad & Lexa



MUSIC - ☾☾ Tes mots sonnent le glas d’un violent échange, à n’en pas douter. Tu as longuement hésiter à lui faire part de tes doutes, tant et si bien qu’à chaque instant où tu songeais déballer la vérité, ta faiblesse ressurgissait, te faisant ravaler ta salive. Tu posais tes yeux sur elle, et tu fuyais tes pensées, bien incapable de lui faire le moindre mal. Peut-être que cet événement est arrivé à point, finalement, te faisant enfin trancher dans ta démarche. Les choses sont dites, comme une confession hésitante et torturante. Un péché non avoué qui te consumait, celui de cet abandon envisagé depuis déjà un certain temps. Une idée implantée dans ton esprit, poussant et prenant toute la place jour après jour. Le matin, tu es pris par cette idée d’avoir préféré ne pas recroiser la route de Blake, cette dernière t’invitant à rejoindre son groupe si l’envie te prenait. Malgré tout, cette idée était bien rapidement chassée, lorsque tu parcourais ta journée classique au sein du camp, attendant qu’un convoi d’échange soit annoncé, te permettant ainsi d’avoir un prétexte de fuite. Etrangement, tu trouvais la vie plus simple lorsque tu pouvais la perdre à tout moment, foulant les terres ensablées d’Afghanistan. Drôle de vie que celle d’un soldat, animé par cette envie de patriotisme, devenant ensuite un fournisseur d’adrénaline, provoquant finalement une addiction. Cette apocalypse semblait propice à te fournir de quoi assouvir cette addiction, s’est transformée ces derniers mois en une chaîne à tes chevilles, t’empêchant de vivre ce que tu as appris : ne pas flancher devant la Mort.

Alexanne commence à cerner le fond de tes paroles. Désormais que tu es lancé, tu ne t’arrêtes pas. Le moment est venu de jouer cartes sur table, d’avouer cette réalité qui est la tienne, et que tu as délaissé pendant trop longtemps. Tu t’es juré de protéger ta jeune sœur, et tu es tombé face à ce dilemme. La vérité la protège-t-elle plus que le déni ? Tu as été bien incapable de trouver réponse à cette question qui doit ronger plus d’esprits qu’il n’y paraît. Le pas est franchi, le retour arrière n’est plus permis. Tu ne t’arrêtes pas. Le choc est provoqué, plus durement que ce que tu avais imaginé dans les nombreux scénarios s’étant déroulés dans tes pensées. Le retour de flammes opère, l’infirmière succombe à ses émotions et à sa rage, te secouant frénétiquement. Ton cœur se tord dans tous les sens possibles, le palpitant s’accélérant au gré des secondes qui s’écoulent, incontrôlables. Tu n’oses plus la toucher, ni même croiser son regard. Tu as affronté bien des choses, les regardant toutes droit dans les yeux, mais affronter ce regard-là, d’Alexanne, te semble insurmontable. Finalement, elle défait sa prise de ton col et se recule, comme un acte de fuite face à cette vérité énoncée. Les mots t’échappent, tu ne sais que dire. Elle a raison après tout, tu lui avais promis de rester à ses côtés, quoi qu’il t’en coûtait. Aucun argument ne pourrait déjouer les mots de Lexa. Le doute reprend sa place. Est-ce la bonne décision ? Personne ne peut le savoir, personne. Ton regard fuit dans toutes les directions, comme s’il guettait un indice, une once de réponse aux alentours. Le camp est à peine réveillé, le soleil continue tout juste sa progression à l’horizon. Lointaine est l’époque où à cette heure-ci, le camp de base était déjà sur le qui-vive. Pas un bruit autour de vous, pas une balle fusant dans l’air, pas un hurlement d’ordre. Ce calme ne te sied guère, et tu le sais.

Tu oses de nouveau poser ton regard sur Alexanne. « Lorsqu’un soldat prend sa première vie, il tremble. Il y pense, jour après jour. Ça le hante, parfois pendant de longs mois, jusqu’à ce qu’il se retrouve à nouveau dans une position où il va devoir réitérer. Quand il recommence, malgré toute son hésitation, il franchit une nouvelle étape. Pour certains, c’est la fois de trop, et ils abandonnent. Pour d’autres, c’est le début de l’acceptation. Pour ceux-là, les années passent, et ça devient de plus en plus facile. Trop facile, même. », tu marques une courte pause, déglutissant, profitant de cet instant pour recentrer tes pensées. « Pour ceux-là, cette facilité devient une addiction. Le calme n’a plus sa place, l’adrénaline devient fondamentale. Notre environnement de prédilection change, on vient à apprécier les explosions de grenades qui nous entourent, les balles qui fusent au-dessus de nos têtes. On se sent vivant dans ces moments, capables de tout affronter. Ce sentiment me manque, Lexa. C’est une confession horrible, mais il me manque… », admets-tu, tes yeux se prenant d’humidité. « Tu peux me détester, te sentir trahie. Tu ne me détesteras pas autant que je me déteste d’en être arrivé là. »



CODAGE PAR AMATIS




country needed me
SO DO THEY
Everybody waiting for the fall of man. Everybody praying for the end of times. Everybody hoping they could be the one. I was born to run, I was born for this.

Revenir en haut Aller en bas  
Alexanne White
Alexanne White
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 21/05/2020
Messages : 59
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Train the body and strengthen the mind. (madanne)   Train the body and strengthen the mind. (madanne) - Page 2 EmptyMar 16 Juin 2020 - 19:32

Train the body and strengthen the mind. (madanne) - Page 2 8XLtaPS0_o Train the body and strengthen the mind. (madanne) - Page 2 EjI9zEIV_o

— TRAIN THE BODY AND STRENGTHEN THE MIND. | MAI 2020 @Madden White


Ton monde vient de s’écrouler en l’espace de quelques secondes. Tu te sens trahie, bafouée, esseulée. Madden vient de t’avouer qu’il ne se sent plus à sa place chez les TH ; qu’il compte se tirer d’ici dès qu’il en aura l’occasion. Il te dit qu’il a besoin d’air, d’aventures, d’adrénaline. Tout ce qu’il ne retrouve pas à Fort Nisqually et qui le fait le vibrer en temps normal. Au fond de toi, tu t’en doutais. Tu savais que ton frère n’était pas le genre d’homme à rester en place. Il était de ceux qui avaient un besoin viscéral d’actions ; un besoin pressant de relever des défis et se mettre en danger pour se sentir vivant.

Tu le savais, mais tu t’es longtemps voilé la face, Alex. Tu as préféré te mettre des œillères pour ne pas regarder la vérité en face. Mais aujourd’hui, Madden ne te laisse plus le choix. Il te met devant le fait accompli et t’impose sa volonté sans te demander ton avis.

« Lorsqu’un soldat prend sa première vie, il tremble. Il y pense, jour après jour. Ça le hante, parfois pendant de longs mois, jusqu’à ce qu’il se retrouve à nouveau dans une position où il va devoir réitérer. Quand il recommence, malgré toute son hésitation, il franchit une nouvelle étape. Pour certains, c’est la fois de trop, et ils abandonnent. Pour d’autres, c’est le début de l’acceptation. Pour ceux-là, les années passent, et ça devient de plus en plus facile. Trop facile, même. Pour ceux-là, cette facilité devient une addiction. Le calme n’a plus sa place, l’adrénaline devient fondamentale. Notre environnement de prédilection change, on vient à apprécier les explosions de grenades qui nous entourent, les balles qui fusent au-dessus de nos têtes. On se sent vivant dans ces moments, capables de tout affronter. Ce sentiment me manque, Lexa. C’est une confession horrible, mais il me manque… Tu peux me détester, te sentir trahie. Tu ne me détesteras pas autant que je me déteste d’en être arrivé là. » Déclare le soldat, les yeux humides et la gorge nouée.

La bouche entrouverte, encore sous le choc, tu regardes ton frère faire un pas vers toi mais ne bouges pas d’un iota. Qu’est-ce que tu es sensée lui répondre ? Que tu comprends son point de vue, ses envies, ses besoins ? Que tu détestes le voir si mal ? Que tu acceptes de le voir partir si ça peut le rendre heureux ? Déchirée entre l’envie de lui sauter dans les bras et t’enfuir en courant, tu finis par fondre en larmes. Pourquoi la vie était-elle si injuste ? Pourquoi fallait-il que tout soit si compliqué ? Une nouvelle vague d’émotions contraires s’abat sur toi. Tu la balayes d’un revers de manche sur ton visage bouffie par la colère et le désespoir, et renifles bruyamment avant de secouer la tête. « Si seulement on pouvait remonter le temps … » Bredouilles-tu, la voix tremblotante, avant de fermer les yeux. Si seulement cette foutue apocalypse n’avait pas eu lieu. Si seulement vos chemins ne s’étaient pas séparés en arrivant à Tacoma. Si seulement ... 

Tu essuies une dernière fois les perles salées qui roulent sans retenues le long de ton visage et plantes ton regard azuré dans celui du militaire. « Je ne te retiendrais pas, Mad » Souffles-tu finalement, le cœur serré, mais la tête haute. « Si tu veux partir, fais-le ». Tu ne veux plus un être un poids pour lui. Tu ne veux plus être celle qui dicte inconsciemment sa ligne de conduite et qui le rend malheureux. S’il souhaite s’en aller, qu’il parte … Tu ne seras plus un obstacle sur le chemin qui mène à sa liberté. « Je suis capable de me débrouiller sans toi … ». Tu relèves le menton et soutiens un instant son regard avant de tourner les talons et quitter l’aire d’entraînement. Tu n’as plus la force de rester auprès de lui ou l’écouter. Tu as seulement besoin de digérer tout ce qu’il vient de te dire et réfléchir. Réfléchir aux conséquences de son départ, à ce que cela implique et surtout … Réfléchir à ton avenir au sein de TH, sans lui.

END.

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Train the body and strengthen the mind. (madanne)   Train the body and strengthen the mind. (madanne) - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Train the body and strengthen the mind. (madanne) -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: