The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- So long, farewell, I'm on my own -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Billie Dean
Bras droit | The Devil's Rejects
Billie Dean
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 21/05/2020
Messages : 262
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: So long, farewell, I'm on my own   So long, farewell, I'm on my own - Page 2 EmptyDim 14 Juin 2020 - 23:57

Je lui offre un doux sourire, comme si j'étais ravie qu'il ait deviné.

- Oui, c'était mon ancien métier. Difficile de chasser son empathie et son désir d'aider les gens. Quelle connerie, s'il savait pourquoi j'avais fait mon doctorat, si les gens savaient... J'étais pas la seule toutefois à avoir des motifs loin d'êtres altruistes, mais bon.

Je le laisse se remettre un peu et ramasser ses affaires. Il ne semble pas contre que je l'accompagne, alors lorsqu'il commence à marcher, je lui emboîte le pas. Je fais comme si je respectais son silence, lui lançant quelques œillades pour m'assurer que tout allait bien de son côté par rapport à ses blessures. Ça passerait crème comme quelqu'un qui s'inquiétait sincèrement, mais ma seule inquiétude était qu'il tournerait peut-être de l'oeil. J'avais pas envie d'être coincée avec lui. Ou alors, peut-être que les gens croiraient que j'étais une bonne personne si je le mettais à l'abri et allais chercher du renfort ? Oh, mais oui ! Pourvus qu'il tourne de l'oeil alors, mais dans un endroit plus approprié, genre tout près d'une voiture ou d'un truc du genre qui me demanderait pas trop d'effort.

C'est par contre pour me confirmer que ce n'est pas sa première expérience où il se fait malmener qui me ramène dans le concret de la situation. Je fais une moue renfrognée, comme si ça m'énervait qu'on s'en prenne les uns aux autres.

- Je ne devrais pas dire ça, mais certains devraient vraiment recevoir la monnaie de leur pièce ! Je suis désolée d'apprendre qu'on s'en est déjà pris à vous plusieurs fois Dany. L'Homme est une créature exécrable. Je fais une petite pause, toujours avec cet air énervé au visage. Ceux qui sont des animaux et les autres Dany... Rien de moins.

J'ai envie de rire tellement je crois aucun mot de ce que je suis en train de raconter. Il y avait les gagnants et les perdants, point final. Si on était pas capable de se défendre, on allait forcément de faire tuer au détour d'une rue. Les faibles seraient toujours des faibles et des clients de choix.

Je relève mes yeux noisettes vers son visage, tandis qu'on marche cotes à cotes.

- Oui, on vient tout juste de s'installer dans le coin. C'était plus simple de se rapprocher d'une plateforme d'échange que de se débrouiller tous seuls. On se spécialise pour certains produits et ça nous permet d'échanger avec les autres pour obtenir ce dont on a besoin. Mais je t'apprends rien, c'est les bases du troque. Que je lui réponds pouffant d'un petit rire presque mignon. Et toi ? Tu as un groupe ? Quelques personnes de confiance ? Que je lui demande avec une expression inquiète sur mon visage, comme en me souciant vraiment qu'il ne soit pas seul dans ce monde de brute.

Belle façon de savoir s'il est seul ou non, ce qui m'aiguillera sur son utilité ou si je perds mon temps avec un pauvre type.



Are you deranged like me ?
Revenir en haut Aller en bas  
Daniel N. Iacobo
The Gentle Bastards
Daniel N. Iacobo
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 08/03/2020
Messages : 305
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: So long, farewell, I'm on my own   So long, farewell, I'm on my own - Page 2 EmptyMer 1 Juil 2020 - 23:25
J'avance, un peu amorphe, la démarche traînante, complétement vidé par ce que je viens de vivre. J'en ai pas conscience, mais sans doute que beaucoup n'aurait pas pu se relever si rapidement dans une même situation. Les parasites, il paraît que c'est difficile à éliminer. C'est peut-être pour ça que je suis encore vivant aujourd'hui.

Mon regard se balance du côté de Billie qui affirme mes dires. J'ai un sourire furtif et je hausse les épaules, comme si ça m'étonnait pas, tout ça.

- C'est l'Humain, c'est tout. Ça me dérange plus, en vrai. Enfin, j'veux dire … je suis plus déçu. Ni même vraiment surpris.

C'est un peu triste sans doute, et c'est peut-être avouer que j'ai baissé les bras, d'une certaine manière. J'suis peut-être encore vivant pour éviter que d'autres prennent cher. J'suis là, donc c'est sur moi que ça tombe. Si c'était vraiment le cas, je crois que ça me dérangerait plus du tout de me faire régulièrement casser la gueule. Je sais que j'ai un potentiel égoïste, mais … j'ai plus vraiment la force d'espérer un vrai avenir. Si j'peux juste servir de punching-ball et être utile dans ce rôle pour éviter à d'autres d'y passer, et bien, avec plaisir.

Je me concentre sur ce qu'elle me raconte. Mon visage oscille de bas en haut pour lui signifier que j'ai écouté et que j'ai bien compris. Je prends ensuite le temps d'inspirer un grand coup avant de lui répondre :

- J'vis avec quelqu'un, oui. Et j'connais pas mal la famille Barnett. C'est ceux qui s'occupent de l'infimerie. Ils ont une belle place au No Man's Land.

J'avoue, j'suis un peu fier de connaître cette famille incroyable.

- Ca fait un moment que je vis au No Man's Land, en fait. J'y travaille, même. En tant que femme de ménage.

Je lance ça comme si j'étais fier de ce travail, un sourire aux lèvres, le menton relevé. Un job pourri, ouais, mais qui me convenait totalement, et qui était un cadeau du ciel après ce que j'ai vécu.

- Si vous avez besoin de quelque chose, ou quoi … faut pas hésiter à me demander. J'suis sûr qu'avec mes connaissances j'pourrais trouver quelqu'un qui pourrait vous aider.

Ma main se lève à hauteur de mon visage, et je touche doucement mon œil endolori. Sans retenir une grimace en constatant que je vais me taper un beau cocard. J'ai aussi les poumons en feu, et ma gorge me fait un mal de chien. Rien que d'y passer, je vois comme des petites lumières devant mes yeux.
Je ralentis l'allure et prends le temps d'inspirer profondément. Le seau posé à côté de moi, je prends appuie sur mes genoux et ferme une seconde les yeux.

- Désolé … juste une seconde …

Le vertige passe, une nausée m'assaille, qui doucement s'en va également. Après de longues secondes, partagé entre avoir chaud et avoir froid, je me redresse avec précaution.

- Ca va … ça va … On est bientôt arrivé, de toute manière … merci encore. De me raccompagner. À deux, on se sent de suite plus fort.


All you gotta do it cry a little, cry a little, cry a little to be fine


Revenir en haut Aller en bas  
Billie Dean
Bras droit | The Devil's Rejects
Billie Dean
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 21/05/2020
Messages : 262
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: So long, farewell, I'm on my own   So long, farewell, I'm on my own - Page 2 EmptyDim 6 Sep 2020 - 17:17

Je l’écoutais parler, me répondre. Je notais bien sûr toutes les infos qui me semblaient pertinentes, mais je commençais à déchanter sur certains trucs. Ce type habitait à l’entrepôt et il avait pas de groupe. Fallait que je raye potentielle victime de ma liste, j’pourrais pas l’utiliser de cette façon. Il avait probablement rien ou que des trucs bien pourris t’façon. Sauf que je continuais de lui sourire gentiment, l’encourageant en acquiesçant de la tête à ce qu’il me racontait. Tout n’était pas perdu, un type comme ça, je pourrais peut-être l’avoir comme patient en fait.

D’un coup par contre, il ralentit. J’pense qu’il se sent pas bien. Ça m’agace un peu j’dois l’avouer, j’ai pas tellement d’empathie à vrai dire, mais je feins facilement le contraire. En une fraction de seconde, j’fronce les sourcils et je ralentis avec lui, je pose même ma main dans son dos pour l’encourager. Avant que je puisse lui demander si ça va, il me dit de pas m’inquiéter.

- Tout le plaisir est pour moi Dany, j’aurais aimé pouvoir faire plus en toute honnêteté. Quelle connerie, j’lai littéralement laissé se faire tabasser en me disant que j’aurais l’air encore plus sympa à ses yeux après. M’enfin, j’prends quand même un air contrit et désolé, puis je retire ma main lorsqu’il se redresse enfin.

On continue de marcher jusqu’au No Man’s land, quelque peu en silence. J’ai pas envie qu’il refasse un malaise en fait. J’veux pas devoir attendre qu’il retrouve ses esprits dans une rue, à la vue de tous. Heureusement, on est presque arrivé et il fait le chemin comme un grand garçon. Pfff…

- Et voilà, de retour au bercail. Que je lance doucement, d’une voix se voulant rassurante. Je pose à nouveau ma main sur son épaule, comme pour accentuer ma gentillesse et ma douceur. Franchement, j’suis impressionnée Dany. J’suis pas arrivée à temps, mais j’ai vu ce que j’devine être une partie seulement de ce qu’ils t’ont fait et toi… t’arrives à te relever, à sourire, à me parler avec fierté de ton emploi à l’entrepôt... Ce nouveau monde est laid, c’est inspirant de voir que malgré tout, on se relève et on continue d’avancer. Blablabla. Franchement, si un jour tu as besoin de parler à quelqu’un ou si tu sens que tu aurais besoin de petits trucs et astuces pour t’aider dans les moments difficiles, n’hésite surtout pas à me trouver. Demande simplement Billie. Je suis une piètre garde du corps, mais j’étais excellente psy. Je retire ma main et lui souris encore. Il pourra prendre sa décision, mais ma petite graine est plantée.

Je reste un petit moment, le temps de voir s’il a quelque chose à ajouter, mais sinon dès que je peux, je retourne à mes occupations.



Are you deranged like me ?
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: So long, farewell, I'm on my own   So long, farewell, I'm on my own - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- So long, farewell, I'm on my own -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: