The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -38%
PHILIPS SCD301/02- Lot de 4 biberons Natural + ...
Voir le deal
30.99 €

Partagez
- Entrecoupé de silences. -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raina Solo
The Exiles
Trader
Raina Solo
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/11/2018
Messages : 225
Age IRL : 26
MessageSujet: Entrecoupé de silences.    Entrecoupé de silences.  EmptyLun 4 Mai 2020 - 13:09
A dire vrai, Raina avait à peine dormi cette nuit-là. Elle avait quitté la chambre de Dana avec une colère qui ne lui ressemblait pas, elle avait traversé le couloir des chambres avec le besoin d’échapper à ces lieux, mais s’était stoppée en entendant le rire d’Isaac avec les hommes de la distillerie. Elle était obligée de passer devant eux pour sortir, et donc devant lui, mais elle n’avait pas envie de parler. Discrète, elle s’avança juste assez pour voir sans être véritablement vue. Mais les hommes n’avaient semble-t-il pas entendu la porte claquer violemment et étaient donc à mille lieues de se douter de la tempête qui grondait. Isaac était dos à elle, si elle faisait vite, il n’aurait pas le temps de se retourner qu’elle aurait déjà filé. Elle allait faire un pas dans la lumière quand elle sentit un autre regard sur elle. Joaquin. Sans la dénoncer, il ancra son regard dans le sien, interrogatif. Elle lui laissa voir la colère dans ses yeux, avant de regarder Isaac, puis à nouveau lui, le mettant au défi de dénoncer sa présence. Mais parce que c’était Joaquin, il se contenta d’ancrer son regard dans le sien une seconde, avant de reprendre le fil de sa conversation avec les autres, et Raina put traverser le salon en trombe. Comme prévu, le temps qu’elle passe, Isaac l’aperçut à peine et fut rapidement ramené à leur soirée entre hommes par Joaquin et les autres. Réfugiée près des chevaux, elle s’était retrouvée incapable d’approcher Hypérion temps elle était fébrile. Quelque chose n’allait pas, un sentiment qui ne lui appartenait pas était en train de la faire sortir de ses gonds. Faisant les cent pas devant les étalons qui couchaient les oreilles en sa présence, Raina chercha un exutoire. Jusqu’à envoyer son poing avec force dans une caisse en bois qui se fendit en même temps qu’elle abima la jointure de ses phalanges.

Elle avait rejoint Isaac très tard dans la nuit, et n’avait pu fermer l’œil qu’une heure ou deux avant que l’aube ne la réveille. Elle s’était tournée vers le cavalier qui partageait son lit, et l’avait observé un moment. Si l’amour qu’elle éprouvait pour lui était sincère, cette colère n’était toujours pas apaisée. Ne pouvant finalement plus tenir en place, l’amazone s’était levée pour aller s’occuper des chevaux. L’accueil fut pareil que la veille ; oreilles couchées, restant au fond de leur boxe pendant qu’elle nettoyait les bacs d’eaux et leur litière. Elle ne leur en voulait pas, c’est elle qui avait appris à Anton qu’il ne fallait rien attendre des chevaux quand on n’était pas soi-même capable de gérer ses émotions, et celles de Raina débordaient. Plus que de la colère, il y avait un goût d’évidence qui ne lui plaisait guère. Une reddition, un renoncement, une vérité qui ne plaisait pas. Elle toujours si maitresse d’elle-même, se tenait là, fébrile. A cause d’une bande d’inconnus qui la mettaient face à quelque chose qu’elle n’était pas prête à affronter.

Quand elle remonta au premier, quelques personnes prenaient le petit déjeuner ensemble. Son arrivée fut saluée de timides bonjours, de silences aussi quand ils virent son attitude fermées. L’amazone ignora tout le monde, de toute façon Isaac n’était pas encore levé pour lui dire de faire un effort, et alla se servir. C’est à ce moment-là que la dénommée Sari la bouscula par mégarde. Si la jeune femme esquissa un sourire d’excuse, le regard que lui lança Raina en cet instant avait de quoi incendier quelqu’un sur place et Sari déguerpit. Crispée, Raina alla s’assoir à l’écart près d’une fenêtre, assise dos au mur, suffisamment proche d’une sortie pour s’éclipser le moment venu, mais gardant une vision sur le reste de la pièce, comme si l’amazone se tenait sur le pied de guerre, en alerte. Sa main blessée de la veille, enserrant une tasse de thé brûlante. Autant dire qu’elle ne regardait et n’invitait personne à sa table.
Revenir en haut Aller en bas  
Joaquin Hernandez
The Exiles
Trader
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 29/12/2019
Messages : 634
Age IRL : 38
MessageSujet: Re: Entrecoupé de silences.    Entrecoupé de silences.  EmptyJeu 7 Mai 2020 - 21:04
Adossé contre un mur, je regarde d’un œil morne la tambouille du jour. Encore du gruau sérieux. Ca se trouve, c’est du ciment ou un truc du genre et Yulia essaie de nous faire que c’est de le bouffe. Elle en serait capable. Rien que de regarder cette saloperie, ça me coupe l’appétit. Mais faut bien s’y mettre, si je veux pas tourner de l’œil dans la journée. Faut dire que niveau bouffe, ça fait longtemps qu’on peut plus trop faire les fines gueule et que, même si j’ai gardé pas mal de muscles, j’ai fondu, comme tout le monde. Bon, pas autant que tout le monde, okay. Mais ils ont qu’à faire plus de sport.

Bref, c’est pas le sujet. Je continue de fixer mon bol, saluant d’un hochement de tête les uns et les autres quand ils entrent dans la pièce. J’ai même une ombre de sourire à l’attention des invités, histoire de rappeler que je compte pas bouffer qui ce soit. Parait que j’ai pas une gueule aimable au réveil. Et probablement le reste de la journée aussi. Mais ils sont habitués à la distillerie. Bon, pas les petits nouveaux mais ils vont finir par se tirer. Donc faut pas me demander plus que le minimum syndical donc. Enfin, au final, si je me trouve pas aimable, c’est rien en comparaison de Raina. Déjà hier, j’ai pas trop pigé ce qui lui est passé par la tête mais, vu sa tronche et son regard, j’ai bien vu qu’il y avait baleine sous caillou. Y a un truc qui la fait vriller, même si je suis pas foutu de savoir ce que ça peut être. En tout cas, c’est assez méchant pour que ce soit pas passé au réveil. Je vais éviter de lui demander si Isaac a pas assuré, ce serait un coup à me refaire péter le nez. Et je l’aurais pas volée celle-là.

Enfin bref. Je lève un sourcil quand elle foudroie la pauvre Sari sur place et j’ai même un sourire compatissant à son attention quand elle se tire sans demander son reste. Ah ouais quand même, on en est là. Donc ça a probablement à voir avec nos petits copains du moment. Elle avait ptet envie de continuer à se peler le cul, allez savoir. J’attrape une tasse que je remplis d’un café à la couleur douteuse et je me demande qui l’a foiré ce matin avant soupirer et de m’installer à côté de Raina. J’ignore totalement le regard noir qu’elle va me jeter alors que je sirote ce truc dégueulasse en silence. Je finis par la fixer longuement, avant d’attraper sa main pour l’examiner. Avant de la relâcher en secouant la tête. « T'as pas fermé le poing correctement. J’espère qu’il a eu plus mal que toi au moins. » Je finis par me relever et par laver la vaisselle du petit dej avant de me tourner en direction de miss sourire. « Je dois vérifier les bagnoles. J’ai besoin d’un coup de main. Amène-toi. » Je suis presque sûr que si je la laisse là, elle va manger quelqu’un avant la fin de la journée. Et ça va risquer de poser des problèmes. Au moins, elle va se rendre utile sans avoir besoin d’entretenir la conversation et, si elle a besoin de causer, ce sera sans trop de témoins. Ou au pire, je lui filerais le cric pour taper sur des trucs.


« Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer. »
Revenir en haut Aller en bas  
Raina Solo
The Exiles
Trader
Raina Solo
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/11/2018
Messages : 225
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Entrecoupé de silences.    Entrecoupé de silences.  EmptyMer 13 Mai 2020 - 17:42
Contre toute attente, quelqu’un vint pourtant s’assoir à ses côtés, lui jetant un regard sans équivoque. C’était Joaquin qui la veille lui avait permis de fuir ce monde qui l’étouffait. Le regard noir qu’elle lui lançait n’aurait pas raison du jeune homme, elle le savait pertinemment. Ça n’empêcha pas l’amazone de s’agacer et de serrer ses doigts autour de sa tasse. C’était facile de deviner les questions qu’il se posait, même s’il ne les lui poserait pas directement. Son attitude n’échappait pas à grand monde, notamment parce que la colère était une émotion que la cavalière ne savait pas cacher. Beaucoup trop imprévisible pour elle. Il arracha pourtant sa main blessée de sa tasse pour l’examiner et si Raina se raidit, elle laissa faire sans rien dire. Ou presque. « Une caisse en bois. » Autant dire que cette dite caisse avait morflé, mais c’était elle qui était véritablement blessée au final. Du bois restait du bois.

Il finit par se lever, ranger sa tasse, et si elle pensait en être quitte, Joaquin avait d’autres projets pour elle. De la mécanique ? Vraiment. Elle savait qu’il s’agissait d’un prétexte pour la tenir éloignée de Sari et des autres. Il avait raison, parce qu’elle n’était pas d’humeur à subir ce regard de souris intriguée que la brune lui lança. Qu’avait-elle fait de mal pour attirer autant la colère de la métisse ? Absolument rien. L’émotion que Raina ressentait était profondément injustifiée. Alors l’amazone fit comme Joaquin après avoir vidé sa tasse de thé – si tisane c’était, cela ne calmerait pas les nerfs de la quarantenaire – elle nettoya sa vaisselle avant de rejoindre l’ex-taulard dans le garage. Il ne l’avait pas attendue pour sortir ses outils et ouvrir le capot de la première voiture. Raina n’y connaissait rien en mécanique, même conduire, elle ne l’avait plus fait depuis le début de l’épidémie. Ces machines étaient couteuses, et l’essence plutôt rare. Et Hypérion tombait rarement en panne. Elle ne prenait la voiture que quand la présence de l’étalon n’était pas nécessaire et laissait toujours le volant à quelqu’un d’autre.

« Tu sais que je n’touche quedal en mécanique. » Ce n’était même pas une question, juste une constatation. Leurs regards se croisèrent encore, elle savait bien pourquoi il l’avait invité ici, il la tenait éloigné des autres pour qu’elle ne puisse pas chercher d’emmerdes inutilement aux habitants du Fort. Il lui donnait également la possibilité de passer ses nerfs ailleurs, ou de lui dire ce qui la mettait en rogne. Mais pas tout de suite, non. Elle y viendrait de toute façon, parce que lui aussi faisait partie des personnes qu’elle estimait beaucoup, lui aussi faisait partie des gens qu’elle allait devoir abandonner. Et rien qu’à cette idée, un éclat de colère passa dans ses yeux à nouveau et elle détourna la tête, pour ne pas qu’il pense que cette colère était dirigée contre lui. « Comment j’peux t’aider. » Dit-elle, un peu trop brusquement.  
Revenir en haut Aller en bas  
Joaquin Hernandez
The Exiles
Trader
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 29/12/2019
Messages : 634
Age IRL : 38
MessageSujet: Re: Entrecoupé de silences.    Entrecoupé de silences.  EmptyDim 17 Mai 2020 - 18:51
J’aime bien Raina. On a eu un bon feeling dès mon arrivée ici et, avec elle, j’ai pas besoin de me forcer à parler ou à être sympa. Bon, en vrai, je le fais pas de toute façon mais les silences avec elle sont appréciables et pas forcés. Et je vois bien qu’un truc la travaille depuis que son mec est revenu, même si je suis bien infoutu de mettre le doigt dessus. Probablement parce que ça me regarde pas de base et qu’en plus, c’est bien le genre de relation qui m’échappe. Mais vu qu’un truc l’emmerde et que je l’aime bien, j’aimerais autant l’aider à s’en défaire. A ma façon à moi donc. Qui vaut ce qu’elle vaut.

Au moins, elle m’envoie pas péter quand je regarde son poing. Je lève les yeux au ciel quand elle me dit avoir cogné une caisse en bois avant de me contenter de souffler, à mi-voix. « Faudra que tu penses à le soigner. Ce serait con que ça s’infecte. » Même si on a déjà tous vu pire, ce serait justement vraiment pas de bol qu’elle ait des emmerdes à cause d’une conneries pareille. Etonnamment, elle me suit quand je lui propose de se tirer de là. J’ai pas le meilleur plan du monde mais, au moins, on sera à l’abri des oreilles indiscrètes et il y aura d’autres trucs à cogner, moi y compris, si elle veut passer ses nerfs. Parce que la pauvre Sari en prend encore pour son matricule avant même qu’on ait quitté la pièce. Je sais pas ce qu’elle lui ai fait mais putain, elle lui en veut. Pourtant je pensais pas Raina rancunière. Ca lui va pas trop je trouve.

Enfin, je commence déjà à m’atteler au pick-up, grimaçant alors que je me dis que je vais devoir retrouver de l’huile et du liquide de refroidissement si on veut pas tomber en rade. J’ai une ombre de sourire quand elle prend la parole, la mine concentrée sur le moteur. « Je sais. C’est un peu comme si tu me demandais de venir brosser Hypérion. » J’ai approché le canasson une fois. Ca s’est pas mal passé hein, mais je suis pas sûr d’avoir la moindre affinité avec ces trucs à quatre pattes ailleurs que dans mon assiette. Sauf que je vais éviter de dire ça à haute voix, je risquerais de choquer les oreilles sensibles. Je plisse les yeux à voir son éclair de colères au moment où nos regards se croisent et, quand elle détourne la tête, je souffle, pensif. « J’ai raté un truc là non ? » Mais je me contente de lui désigner les deux bidons derrière elle. « Tu sais faire des niveaux ou c’est encore pire que ce que je croyais ? Sinon faudra mettre des coups de marteau pour redresser la tôle à l’arrière. Je me suis dit que ça devrait être dans tes cordes. » Un pilier ou un poteau sur la route. Je sais même plus qui a sorti cette connerie mais je me suis abstenu de tout commentaire sur les femmes au volant tellement je suis sympa. La bagnole est pas bousillée et c’est ni la première, ni la dernière fois que ça arrive.


« Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer. »
Revenir en haut Aller en bas  
Raina Solo
The Exiles
Trader
Raina Solo
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/11/2018
Messages : 225
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Entrecoupé de silences.    Entrecoupé de silences.  EmptyLun 1 Juin 2020 - 9:39
« Ouais, j’y penserai. » Peut-être. Sans doute pas. Raina regarda les contusions sur sa main avant de plier et replier les doigts. C’était un peu douloureux quand même, Joaquin avait raison, elle devrait y faire attention. Ce monde ne leur permettait pas de prendre la moindre petite blessure à la légère, d’autant plus qu’il n’y avait pas de toubib à la distillerie, chacun s’arrangeait comme il pouvait. Mais elle s’en occuperait plus tard, Joaquin avait déjà filé avec son invitation à le rejoindre près des voitures. Elle estimait beaucoup le jeune homme, elle n’en avait strictement rien à faire de son passé d’ex-taulard – contrairement à Dana qui avait eu du mal à tirer un trait là-dessus, la raison de leur inimitié initiale lui échappait à nouveau. Raina n’avait pas le temps pour ce genre de jugement et puis elle faisait également partie d’un autre groupe de marginal qui n’était jamais rentré dans les clous de leur société moderne. Les itinérants du spectacle, vivant dans des caravanes, s’établissant de ville en ville, ils vivaient dans un monde à part – même si beaucoup moins violents que le monde de Joaquin.

« Pourtant, t’y arriverais mieux que moi avec tes machines. » Ses pensées dévient, inéluctablement sur le fait qu’il allait lui manquer, le jour où elle partirait. Sur le fait aussi qu’elle s’était attachée à toutes ces personnes et à cette vie, et qu’elle allait devoir tout laisser derrière elle, par amour. Cela sonnait mal dans sa tête, elle n’avait jamais dû faire de concessions pour qui que ce soit avant ça. Avant Isaac. Pourtant, si elle voulait rester avec le cavalier, une décision devrait être prise. Et il n’y avait qu’une seule issue possible. Cette colère lui martelait le cœur. « Rien du tout. » Joaquin enchaina en lui désignant la tôle à l’arrière de la bagnole, parce que visiblement, elle n’avait pas vraiment la patience d’apprendre la mécanique sur l’instant. « J’ai plus touché à un moteur depuis cinq ans, si pas plus. C’n’était pas mon job dans la troupe. » Sa troupe de spectacle. Non, elle c’était plutôt l’entretien, le soin des chevaux, plutôt que de la mécanique. Elle y avait sans doute perdu en ne s’y intéressant pas, mais on ne pouvait pas être bon en tout. C’était un mensonge.

Elle attrape un marteau sans avoir l’air vraiment convaincue par ce qu’elle s’apprêtait à faire, avant de se diriger à l’arrière du véhicule. Elle analysa la tôle froissée avant de porter un premier coup – un peu faible, certes. Elle recommença, plus fort. Encore plus fort. Trop fort. Elle finit par réaliser  que si elle avait en partie redressée la tôle, une autre était plutôt sacrément amochée. Elle n’avait pas remarqué le regard de Joaquin sur elle, alors qu’elle s’énervait et balançait son marteau plus loin. Dans l’énervement de sa propre incompétence, le marteau vola à quelques mètres de l’hispanique. Elle se figea. « Désolée. » Bredouilla-t-elle. Elle ne tenait pas blesser son ami. Elle leva les mains, les passant dans ses cheveux, s’y agrippant un peu, une grimace déformant ses traits, elle recula. « Fais chier… je… j’ferai mieux d’aller voir ailleurs. » Souffla-t-elle, excédée par ses propres émotions qu’elle n’arrivait plus à contrôler.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Entrecoupé de silences.    Entrecoupé de silences.  Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Entrecoupé de silences. -
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: 
- Seattle -
 :: South-East :: Georgetown :: The Exiles
-
Sauter vers: