The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-47%
Le deal à ne pas rater :
CONTINENTAL EDISON – Aspirateur balai et à main
24.99 € 46.84 €
Voir le deal

Partagez
- Tu tires ou tu pointes ( de lance) [Maya et Clyde ] -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maya Hillard
Maya Hillard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 12/01/2020
Messages : 429
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Tu tires ou tu pointes ( de lance) [Maya et Clyde ]   Tu tires ou tu pointes ( de lance) [Maya et Clyde ] - Page 2 EmptyMar 5 Mai - 23:48
Transmission en plein air.
Feat' Clyde Lyon


Le sujet passionnait bien évidemment Maya. Avoir un élève comme Clyde était une source d'enthousiasme pour la jeune femme qui se sentait emballée à l'idée d'apprendre à quelqu'un manier cet artisanat, qui, elle en était sûre, lui serait utile un jour. Elle se servait depuis des années des différentes armes qu'elle concevait elle-même, elle avait une totale confiance en leur efficacité. Bien sûr, les armes à feu et les explosifs encore existant étaient privilégiés par la plupart des survivants et avec la guerre qui se préparait, il était clair que les pauvres cailloux taillés de la jeune chercheuse seraient inutile. Mais malgré tout, elle persévérait rien que pour s'occuper les mains et pour se préparer à l'après. « L'obsidienne c'est l'une des pierres les plus solides. Elle est aussi très tranchante mais vraiment plus rare et dure à travailler. Le silex, on peut en trouver plus facilement. Bon après dans une situation d'urgence, tu peux toujours t'amuser à lancer ton percuteur dans la tronche du type, mais... Pas sûr qu'il te confonde pas avec Rahan. » Maya éclata de rire et fit un clin d’œil au rouquin, complice, avant de lui montrer où frappe de nouveau. Le but était bien évidemment de dégager plusieurs impactes pour obtenir une arrête régulière.

Dans l'ensemble, Clyde se débrouillait plutôt bien, ce qui faisait plaisir à Maya. Elle acquiesça et lui montra de nouveaux plusieurs sortes de prototypes presque terminés. « Préhistoriquement, tu as une période pré-éolithique. Mais ce qui important, c'est pas tant les ères, parce qu'elles s'inscrivent sur une continuité, mais sur des... Des styles de taille. Tu as l'acheuléen, qui est un peu plus grossier que la taille Levallois. Il y a de nombreux débris de taille et des outils qui ont été retrouvé qui correspondent à une technique qui s'appelle la feuille de laurier, ça ressemble à ça. » Maya lui présenta alors une lame qui était étonnamment fine et lisse, semblable effectivement à une grosse feuille de laurier. Elle était de couleur brune et brillait au soleil. « Je vais l'emmancher pour pouvoir m'en servir. J'ai testé, elle met vraiment beaucoup de temps à "s'émousser". »

Cependant, Maya ne s'attendait pas à ce que Clyde se tape sur la main, bien que ce soit une erreur commune aux débutants. Ca n'avait rien de grave, mais c'était très douloureux. Elle écarquilla les yeux puis fronça les sourcils avant que le rouquin ne prenne la parole. Effectivement, il fallait une alliance, mais ça n'était pas quelque chose que Maya pouvait négocier. Elle était au courant que ce groupe était constitué d'au moins 3000 personnes... Peut-être même 10 000. En tout cas, c'est ce que Clayton avait rapporté lorsqu'il avait torturé l'otage que June avait eu entre ses griffes de stratège. Maya s'entêtait à penser que cela était possible, qu'il y avait forcément un moyen de les combattre. Elle croyait en leur force mais n'avait pas pu s'empêcher de penser à tous ces gens. « Dans toutes ces personnes, il y a forcément des gamins, des gens qui espèrent simplement vivre avec dignité... Mais c'est dur d'estimer combien son vraiment en charge de toutes ces personnes... » Quand Clyde poursuivit, Maya haussa les sourcils de nouveau, avant de pousser un soupire de lassitude. Il était évident que des missionnaires étaient nécessaire pour que le groupe de Bainbridge Island puisse se faire connaître des autres. Tant qu'il n'y avait pas de dialogues, rien ne serait envisageable.

« J'imagine oui... Tu sais, nous étions un petit groupe, ridicule à côté d'eux... Mais The Remnants nous a tendu la main lorsque nous étions affaibli, après cette tempête. Il n'y a eu aucun jugement de la part de June. Nous n'avons pas l'impression d'avoir une dette ou quoi que ce soit... On n'peut pas les laisser tout détruire comme ça. » Maya lâchait ce qu'elle pensait, sans filtres, parce qu'elle n'était pas du genre à tourner autour du pot. Elle respectait June même si elle n'était pas cent pourcent d'accord avec tout ses agissements ni avec sa manière d'être au quotidien.

Distraite mais heureuse de s'adonner à cette activité en compagnie de Clyde, elle esquissa cependant un sourire en coin et passa son doigt le long des impacts qu'avait créé Clyde. « Tu vois, tu commences à aligner les impacts. Tu es donc en train de créer une arrête. Une fois qu'elle existe, il faut travailler le reste de la pierre pour lui donner une bonne forme, pour rendre cette arrête profonde et donc tranchante. L'avantage aussi c'est que rien ne se perd. » Elle chercha dans l'herbe et dégota l'un des débris de taille de Clyde qu'elle tint entre ses doigts. Il était également tranchant et presque aiguisé. « Ces éclats sont utilisés pour réaliser d'autres objets, comme des couteaux plus fin. La lame en laurier que j'ai fait, je l'ai réalisé avec un débris de taille. On appelle ça un nucléus. »




HERE COMES THE SUN

Revenir en haut Aller en bas  
Clyde Lyon
Clyde Lyon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 05/06/2019
Messages : 372
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Tu tires ou tu pointes ( de lance) [Maya et Clyde ]   Tu tires ou tu pointes ( de lance) [Maya et Clyde ] - Page 2 EmptyMer 6 Mai - 22:36
« Vivre avec dignité… ils vivent dans la peur, ils acceptent de vivre dans une théocratie fanatique pour ne pas souffrir dehors. » C’est compliqué de ne pas paraitre cassant en disant ça. J’ai toujours vécu en marge de la société et je m’en suis très bien accommodé. Ce dont me parle Maya, j’ai tenté de l’expérimenté à plusieurs reprises et, je ne peux pas, je suis physiquement et mentalement incapable de me fondre dans un groupe « pour être tranquille ». Je pose mon percuteur en grès, qu’on peut balancer comme Rahan en cas de problème, et je la regarde… pas durement, mais je lui parles avec l’opinion d’un homme comme moi. Sans ménagement, je laisse tomber la leçon le temps de lui expliquer :

« Ton groupe a eu de la chance avec TR. Forcément que June ne va pas te faire sentir redevable, tu lui apportes une main d’œuvre massive des compétences. Tu l’as autant renforcé qu’elle vous sauvé la vie ». Je dis ça en tentant d’appliquer les conseils qu’elle m’avait donnés vis-à-vis de la taille de pierre. Appliquer de bons coups pour former une arrête profonde et tranchante. C’est assez gratifiant de voir qu’on peut obliger une pierre à devenir ce qu’on veut.

C’est presque apaisant… ça m’évite de m’emporter et de vider mon sac face à Maya. J’ai réussis à ne pas en dire trop à mon sens… même si ça à faillit m’échapper. En dépit de ma sympathie pour elle, je dois faire attention à ce que je dis. Je me suis permis déjà pas mal de choses. Si par malheur June voit que le courant passe bien avec Maya, elle pourrait tenter de l’utiliser contre moi pour tenter de me piéger ou de m’influencer. Je dois rester concentré, l’essentiel et rien de plus. Je regarde l’éclat que me montre ma prof et que je le lui prends… oui, ces éclats peuvent servir en fait… Je vois bien quelques utilités. Ils sont bien affutés en fait.

Je prends la petite pierre de la main de Maya pour l’examiner de plus prêt. Mais oui, c’est tranchant comme pas deux. Ça pourrait certainement me servir pour jouer un mauvais tour à quelqu’un. Je termine mon premier biface, il a vraiment une sale tête comparé à celui de Maya, mais il semble un minimum tranchant. Je passe le doigt sur le fils et je regarde ma peau se déchirer. Pas jusqu’à saigner. Mais j’imagine sans peine les plaies terriblement déchiqueté que ça doit produire sur un animal ou sur un humain.

« Laisse tomber… J’ai toujours eu un problème avec les groupes et les organisations, c’est vraiment pas nouveau. Faudrait vraiment que j’essaie de penser à autre chose des fois. Si on arrêtait de parler de ça ? Enfin… à moins que tu ais des questions sur le NML encore ? Je veux bien continuer à y répondre »
Je regarde un éclat tombé au sol, plus gros que le précédent. On pourrait fabriquer une hache ou une arme dévastatrice assez facilement… ça ne faudrait pas une arme à feu mais… ça pourrait m’aider à me défendre si j’ai un problème ici un jour.


But we do what:
 

Survival is a nasty
piece of business.
we have to do
.
Revenir en haut Aller en bas  
Maya Hillard
Maya Hillard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 12/01/2020
Messages : 429
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Tu tires ou tu pointes ( de lance) [Maya et Clyde ]   Tu tires ou tu pointes ( de lance) [Maya et Clyde ] - Page 2 EmptyMer 6 Mai - 23:30
Transmission en plein air.
Feat' Clyde Lyon


Être en groupe pour ne pas souffrir. C'était l'objectif premier de la famille Hillard. Le trio avait tout de suite trouvé à interagir avec d'autres, au tout début de l'épidémie. Dès le départ, les familles s'étaient réunies, les gens s'étaient précipité dans leurs voitures pour rejoindre leurs proches. Même Daniel, Eric et Maya avaient tenté de rejoindre les pompiers de Los Angeles, dont faisait parti le jumeau de l'aîné de la famille. Malheureusement, leur course avait été interrompue par les morts, puis les véhicules vite abandonnés barrant la route. La brune était vraiment heureuse d'avoir croisé la route de ce groupe, constitué dans un tunnel d'autoroute. Elle s'était sentie forte et pleine d'espoir grâce à la force du groupe, elle ne pouvait pas donc démentir les propos de Clyde. La jeune femme se contenta donc de hausser les épaules en ajoutant un simple : « Sans doute que c'est comme ça que leur groupe s'est agrandit. »

Maya jeta un regard à la technique de Clyde, qui laissait encore à désirer mais pourrait se perfectionner avec un peu d'entrainement. Elle sourit avec satisfaction et hocha la tête en l'encourageant à poursuivre. Quand Clyde mentionna June, Maya pencha la tête sur le côté. Bien qu'elle ne soit pas tout à fait d'accord avec tous les agissements de June, mais aussi pas spécialement proche de cette femme au caractère très distant et méfiant, elle ne pouvait nier qu'elle avait ce groupe en main. Seulement, cette poigne était à double tranchant : si ils sortaient victorieux de cette histoire, June serait incontestablement la protagoniste de l'histoire... Mais s'ils étaient amenés à se faire détruire, la responsabilité lui écraserait les épaules, sans personnes – hormis quelques fidèles – pour la retenir. « J'en ai conscience. Mais c'était une période de désespoir, on était fatigué par la perte de tout ce qu'on avait construit depuis des années. Ici, c'est chez nous. Et finalement, même les plus hargneux recherchent à trouver un peu la paix, quelque part, d'une quelconque façon... Même toi. » Sur cette phrase, Maya esquissa un sourire et fit un clin d’œil à Clyde.

Elle porta un regard à sa création et arqua un sourcil, observatrice. Elle le lui prit des mains et passa son doigt sur l'arrête. « En se précipitant, on créer ce genre d'arrête. Le fait qu'elle soit irrégulière et grossière gâche son potentiel tranchant. » Pour lui montrer un exemple, elle sortie alors la lame en forme de laurier quelle lui avait montré quelques instants plutôt, pris un morceau de cuir qui traînait dans l'un des sceaux et le transperça d'une facilité impressionnante. « Donc je te laisse deviner ce que ça peut faire sur un corps. » Maya haussa les sourcils et sourit avant de montrer ensuite au rouquin la manière de rattraper un peu sa création. Mais si elle était grossière, on pouvait noter une certaine persévérance dans son geste. « C'est pas mal pour une première fois ! Je t'avoue que je me suis entraînée des années entière pour réussir à fabriquer ce genre d'outils, mais... C'est apaisant et utile à la survie... Deux en un quoi ! » Scanda Maya avec enthousiasme.

« De toutes façons, maintenant que tu es ici, tu auras tout le temps de découvrir la vie dans un groupe aussi important et peut-être trouver ton compte auprès de tous ces gens... Tu sais, y a vraiment des gens qui valent le coup. » Maya pencha la tête sur le côté. Si Clyde espérait n'être que de passage, Maya pensait que même le plus fourbe des loubards était tout à fait capable de déposer les armes et d'admettre les bons côtés de la vie dans le campement. Pour le moment, Clyde était dans la ligne de mire de beaucoup de gens qui étaient chargés, comme Maya, de le surveiller, mais il pouvait toujours faire profil bas et tenter de vivre pour lui-même, de la bonne façon ?



HERE COMES THE SUN

Revenir en haut Aller en bas  
Clyde Lyon
Clyde Lyon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 05/06/2019
Messages : 372
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Tu tires ou tu pointes ( de lance) [Maya et Clyde ]   Tu tires ou tu pointes ( de lance) [Maya et Clyde ] - Page 2 EmptyJeu 7 Mai - 10:43
« Je ne cherche qu’à être heureux, c’est aussi simple que ça. Je ne veux pas vivre dans le regret. Je n’ai simplement pas encore trouvé » Dis-je en réagissant à son clin d’œil… C’était étrange comme allusion. Pourquoi un tel comportement ? Pensait-elle vraiment que j’étais simplement en souffrance ? Ou était-ce un jeu entre nous ? Et si elle essayer de se jouer de moi comme j’ai toujours tenté de me jouer des gens durant toute ma vie ?

« J’ai hâte de pouvoir créer d’aussi beaux outils de que toi. Je vais continuer à m’appliquer. » Oui… un petit poignard en pierre, ce serait mieux que pas d’arme du tout. Je souris à Maya en la voyant me montrer l’efficacité de sa propre création. L’admiration du travail bien fait et de fossettes charmantes. Voilà ce que mon visage transpire et c’est la vérité aussi. « Comme tu dis, c’est apaisant de faire un truc de ses mains. Je comprends maintenant pourquoi on voit souvent des gens tailler des bouts de bois pour s’occuper ».

Maintenant que je suis ici… j’aurai le temps ? Pense-t-elle que je vais rester ? Dès que j’aurai fait ce que j’ai à faire, je partirai. Je n’ai pour le moment aucune raison de rester de vivre dans un groupe. J’ai toujours détesté qu’on me donne des ordres ! Je fais bonne figure, je courbe l’échine devant ceux qui ont le pouvoir ici. Je sais que je suis là pour une bonne raison, il y a une bonne raison… juste… à ma participation dans cette communauté. Mais… Je pourrai simplement m’enfuir ? Devrais-je le faire ? Partir vers le sud et tout laisser tomber. Je pourrais ? C’est qu’une question de temps avant que June ne laisse sortir. Une fois dehors, j’aurai simplement à profiter de ma connaissance du terrain pour semer les camarades et byyyye !

Mais… c’est pas aussi simple. Maya dit que je pourrai trouver mon compte auprès des gens, que certains valent le coup… De qui parle-t-elle ? Les gens que je pourrais apprécier, à part elle, sont dehors. Loin et cachés, à cause de moi justement. Je ne dis rien au début, tachant de rattraper un peu le tranchant de mon silex. Essayant de le faire ressembler à celui de Maya. Sans relever la tête, je réponds à la jeune femme : « Des gens qui valent le coup ? Certainement oui… mais quand je vois la défiance de la plupart d’entre eux. Je n’ai pas envie ! Je ne pense pas que tu sois stupide Maya… si June t’as donné le poste dans un pôle médiation, elle ne doit pas t’avoir laissé dans l’ignorance sur les raisons de mon arrivé ici. » Je la regarde entre deux coups pour guetter sa réaction. Que suis-je en train de faire ?

Pourquoi je m’engage sur ce terrain ? Clyde… tais-toi, tu peux encore faire machine arrière : « Tu sais ce qui est marrant ? Jusqu’à présent, il n’y a que deux personnes ici qui ont réussi à me donner l’envie de rester. Roza… et toi. Pas pour les mêmes raisons. Mais le fait est là »

Je repasse le doigt sur le tranchant de la pierre, c’est mieux. Déjà bien plus ressemblant à ce qu’avait fait Maya, mais ça ne serait jamais aussi bien. Il faudrait que je prenne une nouvelle pierre et que je recommence. « T’es bien la seule, vraie remnant » qui m’a parlé comme si j’étais un ami et pas une puce ou un parasite ou bien une menace ou un outil. »


But we do what:
 

Survival is a nasty
piece of business.
we have to do
.
Revenir en haut Aller en bas  
Maya Hillard
Maya Hillard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 12/01/2020
Messages : 429
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Tu tires ou tu pointes ( de lance) [Maya et Clyde ]   Tu tires ou tu pointes ( de lance) [Maya et Clyde ] - Page 2 EmptyJeu 7 Mai - 15:23
Transmission en plein air.
Feat' Clyde Lyon


Maya esquissa un sourire à l'adresse de Clyde, avant de ranger quelques prototypes dans les différentes caisses et sceaux qu'elle avait descendu de sa chambre. Si il y avait bien un bagage extravagant que Maya avait ramené chez les Remnants, c'était bien cette énorme caisse de bois dans laquelle se trouvaient ces quelques pierres : ils étaient le fruit de nombreuses heures passées à identifier et trouver du silex, du grès, à penser à ce qu'elle pouvait faire avec et à transporter tout cela. Si Maya aimait transmettre sa passion, elle savait conscience qu'elle n'était pas à la portée de tous dans un campement fermé comme celui-ci. D'ailleurs, sur leur île, elle n'eut que trop peu l'occasion de partir à la recherche de cette manière première.

« Je vais garder c'que tu as fait, on pourra reprendre ça une prochaine fois ! » Prévint-elle avec un sourire, mais un regard franc. Car June avait été clair concernant Clyde : il fallait le garder à l’œil. Maya avait bien compris, en conversant avec le rouquin, que celui-ci détenait de précieuses informations, mais n'était pas forcément le plus apprécié dans le cœur de la gérante du groupe. June avait ses raisons de se méfier, elle l'avait prévenu quelques jours plus tôt à son sujet. Si Maya prenait tout de même le temps de découvrir le trentenaire, elle n'était pas dupe et ne le laisserait certainement pas repartir avec une arme potentielle en poche, même si, il fallait l'admettre, n'importe quel objet qui traînait dans le campement pouvait s'avérer être une arme potentielle, pour n'importe qui d'ailleurs. Elle leva la lame de laurier en direction du soleil pour admirer l'opacité moyenne et les reflets bruns de celle-ci et la rangea avec une certaine satisfaction.

Le fait que Clyde ait tout de même apprécié le moment rendait heureuse une chercheuse aussi passionnée que Maya, qui échangea un sourire avec lui. « Les gens ne pensent pas qu'à se taper dessus, heureusement d'ailleurs ! » Personne n'était visé dans sa remarque, ce qui n'empêcha donc pas Maya de lâcher un rire franc et décontracté. Elle s'appuya sur les coudes en s'allongeant presque dans l'herbe et inspira un grand coup. « Peu importe, si tu restes ou si tu pars, le principal c'est que tu trouves ta place de toutes façons. C'est ce qu'on essaye de faire, tous autant qu'nous sommes, dans l'fonds. » Lâcha Maya en rebondissant sur la première remarque du barbu, les yeux étroitement clos, la tête tournée vers le soleil qui les illuminait d'un rayon chaleureux.

Bien sûr, Clyde n'était pas stupide non plus. Il savait que Maya était au courant de certaines choses le concernant. Elle esquissa un sourire toujours sans le regarder, écoutant simplement le chant des oiseaux et les accoups qu'il donnait sur le silex, qui sonnaient encore irréguliers mais volontaires. Quand il eut fini sa phrase, Maya rebaissa la tête pour poser son regard sur lui et esquissa un sourire simple. La chercheuse n'était ni quelqu'un d'une nature virulente, ni remplie de jugement. « Je sais que tu es à surveiller et que tu ne dois pas avoir d'arme dans le campement... Maya lui fit un clin d’œil en lui accordant un sourire franc mais sans équivoques. Ça ne veut pas dire que je n'ai pas le droit de t'apprécier en tant que personne ou d'apprendre à te connaître. On est des êtres humains tu sais ? »

Elle était contente d'entendre qu'elle lui donnait presque envie de rester, même si elle ignorait les raisons précises. Elle haussa les épaules en se redressant, décroisant ses jambes en tailleur pour les laisser choir, arquées devant elle. Maya jeta un oeil au travail de Clyde et lui fit un signe pour qu'il lui envoie la pierre. Maya l'observa entre ses doigts et toucha la tranche, qui était un peu plus régulière. Il y avait encore quelque chose de grossier, mais il était en bonne voie. « Certains vont préférer la poigne, d'autre l'ignorance, l'exclusion... Personnellement, j'agis juste humainement. Ça ne veut pas dire que je fais une confiance aveugle aux autres, simplement que... Je leur laisse leur chance. » Maya lorgna Clyde en esquissant un sourire en coin : elle avait le mérite d'être claire et franche, totalement transparente dans ses intentions et ses émotions.




HERE COMES THE SUN

Revenir en haut Aller en bas  
Clyde Lyon
Clyde Lyon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 05/06/2019
Messages : 372
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Tu tires ou tu pointes ( de lance) [Maya et Clyde ]   Tu tires ou tu pointes ( de lance) [Maya et Clyde ] - Page 2 EmptyVen 8 Mai - 2:20
Ainsi, elle me promettait d’autres sessions… gardant ce que j’ai fait. Donc oui, elle était bien, tout à fait consciente de mon statut ici. Un peu trop à mon gout hélas ! Mais au moins, il n'y avait aucune aminosité dans notre conversation. Je suis content que notre première rencontre fut positive en un sens. Sous les balles, j'ai prouvé ma valeur auprès d'elle.

« Le jour où je trouverai ma place, si ce jour arrive… je ne manquerai pas de t’en faire part. J’espère simplement que… laisse tomber » Je ne peux pas lui dire que je ne veux pas que ma place soit encore une fois dans le rôle du méchant destructeur de groupe. C’est ce que je fais de mieux, ça m’amusait bien jusqu’à présent. Mentir et duper, mes deux verbes les plus puissants. Mais la conversation s’enchaine sans que je puisse réellement expliquer ce que j’attends de ma place.

Maya était parfaitement détendu alors qu’elle me disait qu’elle était là pour me surveiller, mais ce n’était pas cet air détendu un peu hautain en mode « tu vas faire quoi ? » Non, c’était simplement un constat qui ne nous empêchait pas de passer un excellent moment. Même si, je ne sais pas encore pourquoi, je baisse un peu ma garde devant elle. Je me suis bien amusé à tailler ces pierres, c’est une nouveauté. Surtout avec une si jolie prof, presque complètement allongée dans l’herbe juste devant moi.

« Pas d’armes… non en effet, d’ailleurs pour en faire quoi ? Poignarder un type qui m’a rien fait ? Terminer fusiller. Très peu pour moi. » Mais si je dois me défendre, ce sera une autre histoire. Heureusement, j’ai repéré les pierres qu’il fallait utiliser et je pense que me payer une petite escapade nocturne pour récupérer des matériaux et me faire m’en faire un perso plus tard.

« Ta façon de faire me plait bien plus que celle des autres. » Répondis-je sobrement. J’étais pas mal perplexe par Maya en fait… en dépit de tout ce que lui avait dit June, de tout ce qu’elle savait sur moi. Elle se tenait en face de moi, souriante et adorable. Sans vouloir ajouter au misérabilisme, je me permets cependant de compléter ma remarque. Je n’avais pas réagit avant à ce qu’elle m’avait dit, sur le fait de rester ou de partir : « June m’a clairement fait comprendre une chose. Sois je suis avec les remants, sois je suis mort. Si je pars, c'est les pieds devant. »

Je fais un sourire un peu amer en rendant les divers éclats à Maya, presque tous, en gardant juste un. Long, très fin qui disparait dans la poche de mon pantalon pendant que mon amie ne regarde pas. Ce n’est pas pour abuser de sa confiance que je fais ça. Mais je dois me prémunir et ne rien laisser au hasard. Qui sait si un jour quelqu’un ne pas revenir me chercher dans mon lit, en attendant de m’en fabriquer un nouveau. J’essaie néanmoins de lâcher un petit trait d’humour pour détendre la situation :

« T’es peut-être humaine, mais j’ai des gros doutes sur June… Je pense que le saint patron des roux est venu trop tôt lui récupérer son âme et que maintenant elle n’est guidée que par un protocole la poussant être antipathique. » Pas brillant, ça ne me réussit pas de parler de June et de ma place ici… je risque de devenir vulnérable si je continue. J’ai encore rien dit de trop grave à Maya, elle ne peut pas encore me piéger avec ce que j’ai dit. Je tente alors de changer de sujet : « Mais… Laissons tomber June. Tu veux savoir quoi d’autre sur le NML ? Ou sur la vie dehors ? Je t’ai pas dit grand-chose au final »


But we do what:
 

Survival is a nasty
piece of business.
we have to do
.
Revenir en haut Aller en bas  
Maya Hillard
Maya Hillard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 12/01/2020
Messages : 429
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Tu tires ou tu pointes ( de lance) [Maya et Clyde ]   Tu tires ou tu pointes ( de lance) [Maya et Clyde ] - Page 2 EmptyVen 8 Mai - 12:14
Transmission en plein air.
Feat' Clyde Lyon


Maya avait en effet ce tempérament bienveillant qui poussait les plus taciturnes et méfiants à finalement s'ouvrir, ne serait-ce qu'un petit peu. Elle était heureuse de constater que cela valait la peine d'essayer auprès de Clyde, malgré les avertissements de June. Elle les gardait dans un coin de son esprit, car si l'avocate s'était montrée si claire, ça n'était pas sans raisons, pensait alors la jeune chercheuse. Elle esquissa un sourire à l'adresse de Clyde lorsqu'il fût question de sa place, mais il ne termina pas sa phrase. « Tu finiras par trouver... » Conclut-elle sans aller plus loin. Elle était sûre qu'en vue des personnalités très variées qu'il y avait au campement et du temps qui ferait sa part du travail, Clyde finirait par se faire une raison.

Elle était également satisfaite que le rouquin ne prenne pas mal le fait qu'elle était dans l'obligation de le laisser repartir de chez elle sans sa création, ni rien d'autre d'ailleurs. Elle haussa les épaules puir acquiesça, passant sa main sur la barre de sa prothèse qu'elle tenait comme une barre de traction, avant de lever le regard vers lui. « C'est mieux comme ça, pour le moment... » Il y avait une once de regret dans sa voix, elle était désolée de devoir agir ainsi, que Clyde soit forcé d'être traité ainsi de la part de la plupart des gens du Fort. « Mais... Je t'ai vu armé quand on était là-bas et heureusement que vous étiez là, avec Roza. Tu sais, j'me sens encore un peu bête de la tournure des événéments... J'étais trop déterminée à rejoindre absolument l'avant-poste, j'ai pas pris la peine de mesurer le degré de dangerosité de ces abrutis... »

Maya évita son regard et frotta sa prothèse avant de lâcher un petit rire nerveux. La jeune chercheuse s'était montrée bien inutile dans la forêt, trop vite mise hors jeu par sa prothèse endommagée. Elle s'en voulait toujours de ne pas avoir raconté à Roza ce qui était arrivé à leur groupe pendant qu'elle et Clyde était en pleine escapade armée de leur côté de la forêt. Il y avait un genre de tabou sur cette expédition, parce que chacun avait agit d'une manière que Maya n'avait pas prévu, les alliés comme les ennemis. Cependant, quand Clyde lui avoua préférer sa manière de faire, de se comporter avec lui par rapport à certains autres, Maya releva la tête pour le regarder et lui rendit son sourire. Celui-ci s'effaça bien vite lorsqu'il fût question de June de nouveau. « Je... Ouais j'aurais pas agit comme ça, mais j'suis pas à sa place donc je peux pas trop te dire... » La phrase était maladroite, mais Maya était vraiment divisée par rapport au comportement du leader du Fort. Cependant, jusqu'à présent, ses actions avaient été bénéfiques dans l'ensemble pour le groupe, elle ne pouvait donc pas se permettre de cracher dans la soupe. Une nouvelle fois, la chercheuse haussa les épaules, par résilience.

La brune ne vit rien lorsque Clyde glissa un éclat fin de son nucléus dans sa poche, en souriant à Maya. Elle était afférée autour de son matériel qu'elle réunit bientôt derrière elle. La leçon était terminée, mais ils étaient restés là, assit dans l'herbe, à discuter et à profiter du soleil sans rien faire : un véritable luxe en Post Apocalypsia. « Je peux pas t'en dire plus à son sujet de toute façon... Je... On est pas très proche. On a des façons de penser vraiment différente elle et moi. » C'était la vérité : s'il y avait du respect et de la franche sympathie de Maya envers June, la brune ne pouvait pas vraiment admettre être proche de la rousse, avec laquelle elle n'avait pas énormément d'atomes crochus. « J'ai juste l'impression que ça s'est pas mal développé depuis qu'on s'est installé ici ! Je me rappelle au tout début, les gens étaient si hostiles et méfiants... C'est pas que ça a franchement changé, mais c'est différent... » Commenta alors Maya à propos de l'extérieur, d'après les détails que lui avait livré Clyde, en lâchant un soupire, retournant la tête face au soleil.




HERE COMES THE SUN

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Tu tires ou tu pointes ( de lance) [Maya et Clyde ]   Tu tires ou tu pointes ( de lance) [Maya et Clyde ] - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Tu tires ou tu pointes ( de lance) [Maya et Clyde ] -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: