The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -79%
Batterie externe 26800 mAh à charge rapide
Voir le deal
22.95 €

Partagez
- When things change inside you, things change around you -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maya Hillard
Maya Hillard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 12/01/2020
Messages : 427
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: When things change inside you, things change around you   When things change inside you, things change around you - Page 2 EmptyMar 5 Mai 2020 - 13:13
Things change around you...
Feat' Zelda Anderson


Est-ce qu'un seul instant Maya avait envisagé que l'adolescente comprenne seulement ce qu'elle voulait dire ? Bien sûr que non, elle savait très bien que la mauvaise foi de la jeune australienne était encré dans ses gênes, elle avait bien compris. C'était pour cela aussi qu'elle avait été si dure avec elle, ce soir-là, lorsque tous les autres s'y étaient également mis pour rappeler à l'ordre Zelda, évidemment sans succès. Maya leva un sourcil et afficha une mine presque outrée, lâchant un petit rire étonné. « Je devais faire semblant de trouver ton comportement normal ? Je n'ai pas à prendre des gants avec toi Zelda. Tu t'es comportée comme une ennemie ce soir-là, et tu le sais. » Les mots de la chercheuse était dure, mais elle en avait plus qu'assez de garder les choses pour elle pour risquer de ne pas vexer cette enfant. Elle s'était comportée comme dans une cour de récréation, comme une enfant qui n'avait pas hésité à tirer les cheveux de ses petits camarades et à se battre pour le bon ballon. Il y avait eu dans son comportement non seulement quelque chose de très puérile, mais aussi de très fourbe, que Maya n'avait pas digéré.

Elle sentit la chose arrivée quand Zelda trouva à argumenter. Là encore, elle se comportait comme une adolescente qui pensait tout savoir de la vie, simplement parce qu'elle survivait en territoire zombie. Mais comment se serait-elle débrouillée toute seule, au long terme. « Ah parce que tu trouves que tu t'es comportée de manière pragmatique ? » Lança Maya en retour en arquant un sourcil, une mine interrogative sur le visage. Non seulement Zelda ressortait un discours qui semblait recraché, influencée par ceux qu'elle considérait comme des forces de position, mais en plus, elle se permettait de parler de choses qu'elle ne connaissait pas. « Donc je suis faible. C'est bien au moins de connaître ton point de vue. Si pour toi être humain est synonyme d'être faible, alors ça me va. » Elle n'avait eu aucune idée de la raison pour laquelle les Moles avaient été rattaché aux Remnants avec le temps. Elle parlait comme quelqu'un qui savait... Maya essayait de se rappeler d'elle-même à son âge, mais elle ne se rappelait pas avoir été aussi persuadée de tout connaître. « J'aurais aimé avoir une caméra pour te montrer comment s'était arrivé. Un ouragan qui survient là, tout de suite maintenant, personne qui n'a le temps de réagir. Le vent, et puis l'eau, qui déchire les toits des maisons, qui s'infiltre dans les moindre recoins, les structures qui s'effondre. Tu peux être avec 60 ou 200 camarades, qu'est-ce que tu veux faire ? Je n'ai pas à me justifier auprès de toi de toutes façons. »

Mais puisque Zelda semblait trouver que Maya était un mauvais leader, elle renifla en accusant le coup. « J'ai protégé les miens, je les ai mis à l'abri. Il y a eu quelques morts, mais j'ai fait ce que j'ai pu parce que je ne suis pas une machine. Et un leader reste un être humain, il est aussi vulnérable que les autres. On reste tous fait de chair et de sang. » Maya haussa les épaules. Si June était aux yeux de l'adolescente une déesse, quelqu'un de supérieur aux autres, elle finirait un jour par constater ses faiblesses : une blessure, un incident ou encore le temps. « Tu adules des personnes comme June parce que tu as besoin de repère, et je suis d'accord avec toi, elle paraît solide, et je trouve qu'elle gère bien cet endroit. Mais elle n'est pas parfaite. Par contre, la manière dont tu t'es comportée n'était ni en accord avec ses principes, ni avec les miens... »

Maya s'exprimait enfin avec l'entierté de son coeur. Elle ne prenait pas de gants, ne cherchait pas à hausser le temps ou à montrer un signe d'agacement. Elle parlait honnêtement à Zelda en la regardant, parce qu'elle avait bien compris les demandes de l'adolescente, qui voulait être considérée comme une adulte. Alors, la chercheuse avait décidé de la considérer comme son égal. Même si cela incluait une conversation plus profonde. « Je peux pas juste te dire "pas de problème" c'est pas grave. Parce que je veux qu'on en parle. Comme deux adultes. Tu comprends ? » Un demi-sourire naquit cependant sur le visage de la brune quand elle posa la question. Elle voulait lui faire comprendre qu'elle n'était pas en colère et voulait aussi arranger les choses.




HERE COMES THE SUN

Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 2199
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: When things change inside you, things change around you   When things change inside you, things change around you - Page 2 EmptyMar 5 Mai 2020 - 15:25
Un rictus de dégoût se dessine sur le visage de l'adolescente lorsque Maya associe son comportement à celui d'une ennemie. Et pourtant elle prend sur elle, laisse passer cet orage maîtrisé mais néanmoins évident, tandis qu'elle mâchouille le reste son pain. Zelda doit se convaincre de ne pas s'énerver, de jouer la carte de la maturité à défaut de celle de l'idiotie et d'attendre que l'unijambiste ait vidé son sac. Si l'abcès doit être crevé, autant qu'il ne le soit pas pour rien. L'australienne pose finalement un regard interrogatif sur sa colocataire comme pour lui demander si elle a terminé et si elle a maintenant le droit de s'exprimer en retour. « T'étais pas obligée d'trouver mon comportement normal mais j'aurais simplement préféré qu'tu m'prennes à part pour m'en parler, c'est tout ! » explique-t-elle calmement. « Mais bon, comme tu l'dis, t'as préféré ne pas prendre de gants ! Au fond c'est même pas cet aspect-là qui me gêne... C'est plus l'fait qu'tu m'reproches d'avoir fait la même chose en retour ! » Franchement, à quoi s'attendait-elle en s'adressant à elle de cette manière devant tout le monde ? À une réaction empreinte de maturité ? « Et j'préfère n'pas relever la façon dont tu qualifies mon comportement ! J'crois pas qu'ça en vaille la peine... » soupire-t-elle, écœurée. Il y a des fois où il vaut mieux garder le silence plutôt que d'exprimer le fond de sa pensée !

Cependant elle doit bien reconnaître que son comportement n'était pas pragmatique. La question de sa colocataire, même si elle se veut probablement rhétorique, semble légitime. La gamine hausse les épaules, prête à concéder ce qu'elle perçoit comme une forme de défaite. « J'ai essayé de l'être... » glisse-t-elle, un peu honteuse d'avoir échoué. « Mais j'venais d'me faire agresser par l'un d'mes camarades et pour n'rien arranger, une péta... Maeve s'est mise à m'dégueuler d'ssus ! Et je n'te parle même pas de l'ambiance générale, stressante à souhait ! Tu crois que j'avais vu beaucoup de p'tites vieilles désarticulées avant ce soir-là ? » C'est plus fort qu'elle mais ses yeux commencent à s'humidifier. Les lèvres de la gamine vrillent un instant. Non, elle ne pleurera pas ! C'est fini, tout ça ! Elle se maudit pour cet état de faiblesse, suppose au passage que Maya ne manquera pas l'occasion de la traiter à nouveau de gamine et détourne le regard pour le fixer sur la baie vitrée. « Mais ça tu l'savais pas ! Parce que t'as pas pris une seule seconde pour m'demander comment j'allais ! T'étais bien trop occupée à m'faire des remontrances ! » Et cette fois, elle n'essaie pas de se poser en victime. Elle expose des faits qui, à ses yeux, justifient en grande partie son comportement immature. Elle ne s'est peut-être pas effondrée comme Cole mais ce n'est pas pour autant que les chocs successifs l'ont épargnée...

Et puis il y a les Moles. Un sujet que Zelda sait sensible et qu'elle a évoqué par pure nécessité. Le but, cette fois encore, n'était pas de blesser son interlocutrice. Peut-être qu'elle a manqué de tact ou que Maya n'a toujours pas réussi à digérer son échec. Elle en sait rien, franchement. Et elle s'en fiche un peu en cet instant. Car elle a l'impression que la situation lui échappe et que son aînée perçoit ses propos comme autant d'insultes cachées. « Mais... Je n't'ai jamais demandé de te justifier sur les raisons qui ont poussé ton groupe à venir s'réfugier ici, à Fort Ward ! » souffle-t-elle, étonnée que l'unijambiste éprouve le besoin de revenir là-dessus. « Et je sais bien qu'un leader est un être humain comme les autres, c''est pas la question ! Mais j'crois aussi qu'son rôle, c'est d'anticiper ! C'est c'qui permet aux vrais chefs d'se démarquer des autres, non ? Leur capacité à garder leur groupe à l'abri, qu'ce soit du danger ou du besoin ? » L'australienne pressent à nouveau que ses propos seront mal compris. Mais si les choses doivent s'arranger, l'honnêteté est de mise. « C'est sûr qu'tu pouvais pas savoir qu'un ouragan allait frapper. Mais... je pense que tu aurais dû le prévoir... » avoue-t-elle avant de désigner l'espace autours d'elle en l'embrassant de ses bras. « L'Ouragan a aussi frappé ici ! Fort Ward a enduré un séisme, des attaques, des révoltes, une inondation et même des vaccinés qui s'prenaient pour des rôdeurs. Pourtant il est toujours debout ! » Là encore, ce n'est qu'une succession de faits qu'elle vient d'exposer. Qui a choisi l'emplacement du camp des Moles ? Qui aurait pu ordonner l'évacuation avant que les vents deviennent trop forts ? Non, Zelda n'était pas là... Mais elle sait que si June y était, elle aurait sauvé les vies que Maya n'a pas su épargner...

Quant au fait d'aduler la rouquine et de ne pas avoir agi en adéquation avec les principes qu'elle défend, l'adolescente ne voit pas grand chose à y redire. Oui, elle est loin d'avoir rendu hommage à la Boss à travers son comportement ce soir-là. Elle s'en veut. Le fait d'avoir déplu à Maya ne lui est pas particulièrement agréable non plus. « J'sais... » souffle-t-elle, décidée à voir les choses en face. Quoi que son aînée puisse en penser, elle n'est pas particulièrement fière de sa manière d'être à l'école puis au dispensaire. Toutefois la gamine relève le regard pour l'ancrer dans celui de son interlocutrice. « Cela dit si June paraît solide, c'est parce qu'elle l'est ! » Elle ne s'attarde guère sur ce petit aparté qu'elle jugeait nécessaire et se focalise sur la fin des propos de l’unijambiste. Quoi que Maya puisse en penser, Zelda est satisfaite qu'elle ait opté pour la franchise. Si la forme lui a fortement déplu, l'australienne n'oublie pas non plus que c'est le fond qui doit toujours primer. « Parler comme deux adultes ? » relève-t-elle, croyant percevoir un reproche. « Et bien je n'sais pas toi mais moi, j'ai l'impression que c'est exactement c'qu'on en est en train d'faire, là, non ? » Il n'y a pas eu de cris et la vaisselle est encore entière. C'est plutôt réussi, à son sens. La gamine ne tarde pas vraiment avant de se lever et de se diriger vers la cuisine. « J'vais m'servir un verre d'eau ! Tu veux quelque chose à boire ? » propose-t-elle avant de s'éclipser un bref instant.


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Maya Hillard
Maya Hillard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 12/01/2020
Messages : 427
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: When things change inside you, things change around you   When things change inside you, things change around you - Page 2 EmptyMar 5 Mai 2020 - 17:04
Things change around you...
Feat' Zelda Anderson


Zelda prenait en compte des bribes des événements du 17 avril de son point de vue à elle, toujours de son point de vue à elle. Maya leva les yeux au ciel en l'entendant raconter tout cela. Mais qu'avait-elle fait exactement pour les autres ? Maya jaugeait Zelda du regard. Bien sûr, elle avait de l'affection pour l'adolescente, parce qu'elle y avait une sorte de non-dit entre elles, depuis le tout début. Seulement, en voyant comment elle devenait, Maya craignait qu'elle ne change du tout au tout en devenant adulte. Ce qui l'effrayait, c'était cette faculté qu'avait l'adolescente à ne conserver en tête que ce qui l'intéresser, à ne pas imaginer les choses dans sa globalité et surtout à ne pas avoir d'empathie, en tout cas de moins en moins.

La chercheuse avait cependant encouragé Clayton a ne pas agir durement avec elle, parce que cela aurait pour valeur de jouer à son petit jeu. Le but était de lui faire comprendre les choses. Et si cela passait par une phase de débat et de potentielles incompréhensions des deux parties, alors c'était comme cela que les choses se passeraient. Maya n'était pas décidée à abandonné le débat simplement parce que l'adolescente campait sur des positions qui, elle en était sûre, n'était pas les siennes. L'avantage était que pour le moment, elle n'avait pas à se braquer car même si les paroles de l'adolescente étaient dure et autocentrées sur elle-même, elle ne se montrait particulièrement virulente, ni même insolente. Maya ferma les yeux un instant et respira un coup. « Qu'est-ce que tu as fait, le 17 ? C'est une vraie question Zelda, je n'insinue pas que tu n'as rien fait, mais j'aimerais entendre de ta bouche à toi, ce que tu as fait pour le groupe, ce soir-là. » Maya avait rouvert les yeux et avait posé les deux mains sur ses genoux, le regard posé sur Zelda. Elle ne souriait pas mais on ne voyait aucune hostilité dans son expression, concentrée sur la réponse de la jeune fille.

Après cependant que Zelda ait annoncé le fond de sa pensée concernant le groupe de la chercheuse. Maya se leva. À y réfléchir, elle se sentait bête : pourquoi se justifier auprès d'une adolescente de quinze ans ? Pourquoi penser que son esprit tout neuf, pourrait comprendre les enjeux et les décisions du groupe, un groupe qu'elle n'avait pas connu d'ailleurs. Elle ne comprenait pas toutes les épreuves qu'ils avaient traversé ensemble, à quel point les cottages étaient devenus un havre de paix et que pendant plusieurs années, ils avaient vécu en paix avec les autres. « C'est bien pratique d'avoir des pros de l'organisation dans son équipe. » Précisa tout de même la jeune femme, un brin ironique, en faisant référence aux Remnants. Les Moles étaient constitués de gens de tous les horizons, mais surtout des gens lambdas, pas forcément taillés pour la survie, au premier abord. Et ils avaient fait au mieux.

« C'est pour ça que l'idée de l'abri sous-terrain est une bonne idée, que ce soit pour une attaque ou une tempête. On en avait un nous aussi dans l'une des maisons, c'est grâce à lui qu'il y a eu si peu de mort pendant la tempête. C'est un moyen sûr. » Maya avait été demandée pour participer aux travaux pour la construction de cet abri. Ne voulant de toute façon pas renchérir auprès de la jeune fille pour parler de son groupe, qui de toute façon de la concernait pas, elle avait prit un ton sincère de conversation. Bien sûr, quand il fût question de June, Maya soupira. Elle n'aimait pas personnellement l'avocate, qu'elle trouvait trop froide et qui paraissait sans cœur. Bien plus que ça : elle trouvait désolant que Zelda la prenne pour modèle. Mais concernant cette histoire, la chercheuse adoptait la sagesse de son père, et c'est pour cela qu'elle s'abstint de tout commentaire : peut-être qu'en grandissant, Zelda changerait d'avis et se rendrait compte avec le temps, que son idole n'était pas infaillible.

Zelda se détendit un peu, Maya voyait là une porte d'entrée vers un dialogue plus poussé, plus intime. Elle acquiesça simplement quand il fût question de boire quelque chose et se dirigea à la suite de l'adolescente vers la cuisine. « Y a du cola-vanille s'tu veux, Johnson m'en a ramené du Summer's. » Indiqua la jeune femme à l'adolescente en s’asseyant sur le comptoir. Elle regarda et à gauche avant d'esquisser un sourire espiègle. « Te moque pas c'est trop bon ! Et l'avantage c'est que vu que personne aime ça, ça en fait plus pour nous. » Maya haussa les sourcils en souriant. Bien sûr, la chercheuse avait son expérience de leader, qui lui avait fait prendre conscience de choses concernant le comportement de Zelda qui l'inquiétait sur le long terme. Mais la jeune australienne restait tout de même une adolescente, d'à peine 15 ans, et Maya aimait trop plaisanter et s'enthousiasmer par le quotidien pour rester impassible.




HERE COMES THE SUN

Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 2199
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: When things change inside you, things change around you   When things change inside you, things change around you - Page 2 EmptyMer 6 Mai 2020 - 8:50
La question de Maya arrache un haussement d'épaules à l'adolescente. Elle suppose qu'il s'agit d'une manœuvre subtile pour la pousser à reconnaître ses fautes et destinée à provoquer une prise de conscience. Le choix des mots lui semble un brin scolaire. C'est celui que l'on emploie pour s'adresser à une personne que l'on juge inférieure mais à laquelle on daigne toutefois accorder un peu de temps ou de patience. Zelda fait de son mieux pour passer sur cet aspect-là de la conversation. Gardant à l'esprit la vision de cette arme qui se lève en direction de son visage, l'australienne essaie de se concentrer sur le fond davantage que sur la forme : « J'ai maîtrisé un vacciné, fait l'appel pour les gens qui devaient aller s'faire injecter un tranquillisant, veillé sur eux au dispensaire en leur distribuant de l'eau ou en m'assurant qu'ils étaient bien installés et... un autre truc ! » À savoir garder un œil sur Clyde pour le compte de June. Une mission qui n'a guère porté ses fruits dans la mesure où Friedrich n'a pas tardé à la réquisitionner pour lui donner un coup de main. Ou plutôt, pour la garder dans son champ de vision... « Mais ça j'ai pas l'droit d't'en parler... » explique-t-elle simplement avant de se fendre d'un petit sourire. « C'est pas trop mal pour une gamine, non ? » Elle serait aussi volontiers allée prêter main forte à l'avant-poste d'Agate si seulement on lui en avait laissé l'occasion. Et bien sûr, elle a aussi commis des erreurs. Sans parler de son comportement sur lequel elle a longuement réfléchi après cette nuit de la clairière.

Elle doit faire de son mieux pour résister à la tentation de demander à son aînée, en retour, ce qu'elle a bien pu faire pour mériter le titre d'ennemie. Mais elle estime que ça n'apporterait pas grand chose au débat. Elle a reconnu quelques instants plus tôt qu'elle avait été loin d'être parfaite... Le plat de consistance, par ailleurs, semble plutôt être la discussion sur les Moles. L'australienne arque un sourcil quand son interlocutrice résume la situation à un simple manque de ressources vives. Zelda est bien placée pour savoir qu'il n'est pas facile de reconnaître ses erreurs et qu'il est toujours plus facile de rejeter la faute sur les autres. Mais elle trouve la réponse de sa colocataire un brin simpliste. « Tu penses qu'la seule chose qui t'différencie de June ou d'ses prédécesseurs, c'est l'fait qu't'aies pas eu d'personnes qualifiées sous la main ? » glisse-t-elle, cherchant à comprendre le sens exacte que son interlocutrice souhaitait donner à sa remarque. « Tu sais Maya... C'est beau d'penser avec le coeur et d'être... humaniste ? » l'interroge-t-elle, doutant quelque peu du choix de son dernier mot. « Mais j'pense qu'la vraie différence entre toi et la Boss c'est qu'elle, elle est aussi capable d'penser avec sa tête ! » L'australienne esquisse une petite grimace, consciente que sa manière de s'exprimer est catastrophique. Elle ferme alors les yeux, maudissant son manque de talent lorsqu'il s'agit d'exprimer avec justesse - et tact ! - le fond de sa pensée. « C'est pas c'que j'voulais dire ! Ou plutôt, j'voulais pas l'dire comme ça... » souffle-t-elle, espérant au moins que sa colocataire s'en sera rendue compte. Et que tout comme elle, elle fasse l'effort de se concentrer sur le fond plutôt que sur la forme...

Fort heureusement, le départ de la jeune espionne pour la cuisine marque un temps mort dans cette discussion qui n'a rien de bien agréable mais qui reste malgré tout nécessaire. L'unijambiste lui emboîte le pas et lui propose même de se servir de coca-vanille si elle le souhaite. Zelda estime les chances que les canettes soient empoisonnées puis hausse les épaules et se dirige vers le frigo pour le soulager de l'une des boissons sucrées. Lorsqu'elle referme la porte de ce dernier, elle décoche un regard suspicieux à son interlocutrice. « Attends... Johnson ? Pourquoi est-ce qu'il t'ramène des trucs du Summer's, lui ? » Elle apprécie le catcheur mais elle ignorait qu'il s'entendait si bien avec sa colocataire. Est-ce qu'il n'y aurait pas un peu anguille sous roche, là ? « Bon, cela dit, j'vais pas m'en plaindre ! » précise-t-elle en haussant les épaules et en portant la canette fraîche à ses lèvres. Une rasade plus tard, elle observe un instant son aînée avant de reprendre la parole : « Maya ? T'arrives pas à dire adieu aux Moles et à tourner la page, c'est ça ? » ose-t-elle finalement demander. Un groupe à l'intérieur d'un groupe, ce n'est jamais une bonne chose. C'est comme ça que naissent les révolutions et toutes ces choses qui menacent le parfait ordre établi par June. Ray fut un exemple flagrant. « Faudra bien, pourtant... » lui indique-t-elle avec un mélange de sérieux et de gêne. Il est dur de s'affranchir du poids du passé. Mais le présent et le futur appartiennent désormais aux Remnants...


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Maya Hillard
Maya Hillard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 12/01/2020
Messages : 427
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: When things change inside you, things change around you   When things change inside you, things change around you - Page 2 EmptyMer 6 Mai 2020 - 13:50
Things change around you...
Feat' Zelda Anderson


Bien entendu, Maya savait que Zelda avait fait des choses pendant cette nuit du 17, parce que comme tout le monde, Zelda avait mis à la main à la pâte. Seulement, sa désinvolture, cet air j'en-foutiste et son sarcasme occultaient totalement les agissements positifs pour que la plupart des membres du campement ne gardent que les méfaits qu'elle avait pu commettre. Maya fit une moue impressionnée et hocha la tête de haut en bas, avant d'esquisser un demi-sourire. « Tu vois c'est ça qui est chiant. T'es hyper volontaire, tu sais faire les choses bien quand tu veux... Mais à cause de tes réactions, les gens ont gardé que le mauvais tu vois... » Maya parlait avec une once de regret dans la voix. Elle se comptait parmi "ces gens" mais se rendait aussi compte, de par le dialogue et parce qu'elle appréciait l'adolescente, de son potentiel et de son tempérament volontaire. « Ce serait trop bien que tout le monde arrive à voir à quel point tu es volontaire et appliquée... Comme ça, les gens auraient confiance en toi. Et avec la confiance des gens en poche, tu peux tout faire. »

Maya avait prononcé cela non seulement comme un conseil d'amie, mais aussi comme une stratégie qu'elle avait compris depuis longtemps et qu'elle appliquait elle-même depuis de nombreuses années. Maya lâcha cependant un rire quand Zelda rebondie une nouvelle fois pour défendre aveuglément June. En un sens, June représentait davantage, pensait la chercheuse, une figure maternelle forte pour l'adolescente. Après tout, elle ne connaissait pas les parents de Zelda, qui étaient sûrement décédés depuis longtemps. Est-ce que sa mère était froide et distance, exigeante avec sa fille, ou s'agissait-il d'une mère aimante ? Dans un cas comme dans l'autre, Maya pensait que cela devait expliquer le comportement de l'adolescente. Elle ne répondit pas vraiment aux interrogations de Zelda, en plissant les yeux et esquissant un sourire. Elle aurait presque voulu lui ébouriffer les cheveux, mais elle craignait que cela soit encore une fois interprété comme un signe d'infantilisation de sa part. Elle se contenta donc de hausser les épaules. Maya n'était pas en train de jouer à "qui a le meilleur lead" e savait que de toutes façons, June avait trop d'influence sur elle pour qu'elle parvienne à lui faire comprendre quoi que ce soit à propos de l'importance de l'entraide et de la bonne entente : « Du moment que ça vire pas à la terreur ou à des prises de décisions qui seraient complètement inhumaine et égoïste... » Lâcha-t-elle alors en soupirant en arquant un sourcil, encaissant la remarque de l'adolescente.

La remarque de Maya n'était pas tombée dans l'oreille d'une sourde, concernant ce fameux soda à la vanille. Maya ne put s'empêcher d'esquisser un sourire en coin, pour ensuite cligner des yeux à de multiples reprises. « Hein ? Bah quoi Johnson ? » Lâcha-t-elle d'un ton faussement innocent en prenant un gorgée de soda. Maya se passe une main dans les cheveux, un comportement qui n'était pas dans les habitudes de la jeune chercheuse. Il était plus facile de se livrer auprès d'elle concernant Johnson –l'adolescente pouvant enfin espérer se mettre un vrai potin sous la dent – plutôt que de reparler de choses gênante, comme la relation que Maya avait eu avec Eddie en sachant le passif que l'adolescente avait avec ce dernier.

Cependant, la question de l'adolescente fit perdre cet air candide et espiègle à Maya qui esquissa plutôt un sourire triste. Zelda ne comprenait pas ce qu'il y avait entre les personnes du groupe. Maya ne lui en voulait pas, après tout, c'était une question légitime qu'elle pouvait se poser. Pleine de patience, elle pencha la tête sur le côté pour réfléchir vraiment à sa question. Il n'était pas question de lui faire la morale, ou quoi que ce soit, mais de lui livrer le fond de sa pensée. « Ça fait plus d'un an qu'on est ici. Tout le monde s'est plutôt bien intégré au groupe, tout le monde a trouvé sa place. » Elle haussa les épaules et reporta son attention sur Zelda, son verre à la main, un sourire en coin. « Mais on restera proches parce qu'on a vécu tellement d'années ensemble... C'est comme une grande famille tu vois ? » Il n'y avait pas de jugement à apporter à cette confession, Maya parlait avec son coeur et on lisait bien sur son visage, toute l'affection qu'elle avait pour eux. « J'suis un peu fière quand même tu vois, quand j'vois Ian partir en vadrouille avec Levi et les autres, Hector, Mary ou Franklin... Ils arrivent tous à vivre pour eux dans un groupe beaucoup plus important, je pense que notre intégration était nécessaire et ne regrette vraiment pas d'avoir franchi ces murs. »




HERE COMES THE SUN

Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 2199
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: When things change inside you, things change around you   When things change inside you, things change around you - Page 2 EmptyJeu 7 Mai 2020 - 6:47
Il est vrai que l'image qu'elle laisse en général aux gens ne lui est guère favorable. En tant qu'enfant mais aussi en tant qu'être humain, Zelda éprouve le besoin d'obtenir l'affection et la sympathie de ses congénères. Oui, elle ne peut pas dire qu'elle parvient à s'affranchir du ressenti des personnes qui l'entourent et à fermer les yeux sur les opinions négatives qu'ils peuvent avoir sur elle. Est-ce s'est interrogée ? Est-ce son comportement qui pose réellement problème ou sa simple personnalité ? L'adolescente suppose qu'elle peut influer le premier - d'ailleurs n'est-elle pas en train de le faire ? - mais que la seconde est difficilement malléable. Doit-elle espérer ou se faire une raison ? « Si les gens n'sont pas capables d'faire la part des choses, alors... c'est leur problème ! » bougonne-t-elle, s'appuyant sur une petite moue qui tend à prouver que le sujet ne la laisse pas aussi indifférente qu'elle le souhaiterait. « J'peux faire des efforts mais s'ils n'veulent pas m'accorder leur confiance, j'irai pas la leur réclamer à genoux ! » Elle n'ira pas vanter ses mérites - où ce qu'elle considère comme tels - aux autres membres du groupe. L'estime d'autrui est importante, oui, mais elle peut être remplacée par la peur. Le respect peut se gagner ou être obtenu par la force. Roza pourrait probablement en témoigner, non ? L'australienne ne veut pas trahir ses camarades. Mais elle ne peut pas davantage se renier elle-même sous prétexte de plaire aux autres...

Par la suite, lorsque la jeune espionne craint que sa remarque au sujet des Moles et des prises de décision de Maya, c'est exactement l'inverse qui se produit : la réponse de sa colocataire est sobre quoique empreinte d'une forme de crainte. Virer à la terreur ? Des prises de décisions inhumaines et égoïstes ? Zelda fronce les sourcils, étonnée par la forme aussi bien que par le fond. « Tout c'qui importe, c'est la survie... » souffle-t-elle, interloquée. « Et elle a forcément un coût ! » Ses propos, marqués par la tonalité de l'évidence, sont prononcés avec une conviction qui s'est forgée au fil du temps, en fréquentant June ou en prenant davantage conscience de la nature humaine. S'il faut passer par une dictature, s'il faut éliminer les membres les moins importants ou les plus inutiles du groupe, alors... Oui, pourquoi pas ? Les bons sentiments pourront peut-être à nouveau s'exprimer lorsque l'humanité aura repris le contrôle du monde. Mais les temps sombres exigent des mesures adaptées. Ce n'est pas joli. Ce n'est pas agréable et encore moins moral. Mais c'est malgré tout nécessaire. L'australienne comprend ainsi ce qui a poussé June à l'emmener dans cette clairière. Et si ces instants furent les plus sombres de sa jeune existence, Zelda ne parvient pourtant pas à remettre en doute leur pertinence. « Et moi qui m'prenais pour une idéaliste ! » s'amuse-t-elle avec, en appui, un petit sourire au coin des lèvres. Elle suppose qu'il faut aussi des gens comme Maya pour que l'équilibre soit respecté. Elle suppose que personne n'a vraiment tort ou raison. Deux visions peuvent peut-être s'opposer et, dans le même temps, former un tout. À l'image d'une pièce de monnaie, par exemple. L'important, finalement, n'est-ce pas d'être capable de choisir son camp ?

Leurs pérégrinations les ayant maintenant menées dans la cuisine et devant un délicieux coca-vanille, l'orage semblant dans leur sillage, les deux filles peuvent désormais aborder des sujets plus légers. Maya semble bien décidée à faire de la rétention d'information et se contente de répondre à sa remarque sur Johnson d'une façon un peu trop évasive. L'australienne plisse les yeux et tente de refouler un petit sourire. Cela fait longtemps que son aînée n'avait pas réussi à l'amuser : « Maya ! » la réprimande-t-elle gentiment, d'un air faussement outré. « J'sais qu'c'est pas mes affaires, j'ai r'tenu la leçon ! Mais... tu copules avec lui ou pas ?! » Elle suppose qu'elle a tout de même un peu le droit de savoir, non ? Non ! Mais sa curiosité a néanmoins besoin d'être soulagée. « T'savais qu'c'est mon prof ? Il m'apprend à catcher et à bien tomber au sol pour pas s'faire mal ! » À l'instar d'une gamine refusant de partager ses jouets, Zelda est un peu agacée à l'idée que son aînée puisse interférer d'une manière ou d'une autre dans sa propre relation avec l'intéressé. C'est une forme d'égoïsme dont elle est désormais consciente et sur laquelle elle est prête à faire un effort. « Bon, après, j'dis pas : pour un papy, il est pas trop mal dans son genre ! » Une petite pique gratuite, innocente et marquée par une légèreté brièvement retrouvée. Elle ne va quand même pas s'offusquer, hein ?

Et puis, une fois semble être coutume, les Moles sont à nouveau évoquées par l'adolescente. Se rendant compte qu'au final elle ne connait pas grand chose sur ce groupe sinon ses déboires, elle accorde un intérêt réel à la réponse de sa colocataire. Peut-être parce qu'elle la rassure un peu ? « C'est normal qu'vous soyez proches, ouais ! » Le contraire aurait été étonnant et aurait tout simplement souligné l'inaptitude de son aînée à diriger un groupe. L'essentiel étant qu'ils ne soient pas trop proches ! Quant au concept de famille, si ce dernier a été quelque peu altéré par le temps passé loin de ses parents, Clayton et Ela lui ont redonné un sens. Oui, elle comprend ce sentiment d'appartenance, forgée par les épreuves et les jours, mois ou années qui se sont écoulées. « Et puis si vous avez été acceptés à Fort Ward c'est qu'vous étiez aussi, à votre manière, nécessaires au groupe ! » De la main d’œuvres en plus, des gens capables de manier des armes et de mourir pour la survie des autres sont un atout indéniable. Et elle se fie aux décisions de June. Si Maya et les siens ont été autorisé à venir s'installer ici, c'est qu'il y avait une bonne raison ! Il n'y a pas vraiment à réfléchir plus loin : « Pourquoi tu désapprouves June ? » demande-t-elle à nouveau, animée par la curiosité aussi bien que par la raison. « On dirait qu'tu crains qu'elle se transforme en espèce de dictatrice... Elle t'a donné des raisons d'croire qu'elle ferait une chose pareille ? » Tout à l'heure c'est bien ce qu'elle laissait entendre, non ? L'australienne reprend une gorgée de coca, ferme les yeux pour mieux en savourer le goût et se résout finalement à l'engloutir. C'est si bon !


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Maya Hillard
Maya Hillard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 12/01/2020
Messages : 427
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: When things change inside you, things change around you   When things change inside you, things change around you - Page 2 EmptyJeu 7 Mai 2020 - 12:03
Things change around you...
Feat' Zelda Anderson


Bien sûr, cela devait être difficile, pour ne pas dire impossible, d'avouer humblement ses torts lorsque l'on se trouve au pieds du mur. Maya afficha une moue patiente envers Zelda lorsqu'elle scanda ne pas avoir à se mettre à genoux pour réclamer la pitié et la confiance des autres. La chercheuse haussa les épaules et se contenta d'ajouter : « T'en fais pas, si tu fais attention à tes débordements, les p'tites remarques, ce genre de choses, je suis sûre que ce sera vite oublié par tout le monde... » Maya se voulait encourageante, aussi peut-être pour se convaincre elle-même. Elle se méfiait de l'adolescente qui remettrait du temps à regarder sa confiance. Cependant, en réfléchissant davantage, la brune se disait que si personne ne commencerait à lui donner un semblant d'encouragement. Elle haussa de nouveau les épaules en croisant les jambes après avoir fait un signe à l'adolescente de la suivre dans le sofa du salon.

Maya ne fit pas non plus d'autres commentaires quand à la vision des choses de Zelda, concernant la survie et la gestion du groupe. Très clairement, elle était biaisée par une influence grandissante de June. Maya ne put s'empêcher d'afficher un petit sourire. Zelda prendrait le temps d'évoluer, de se rendre compte des choses par elle-même. Et pourquoi pas ne pas laisser faire les choses. En vue du comportement de l'adolescente, parce qu'elle avait prise sur elle pour parler avec la chercheuse, parce qu'elle semblait légèrement calmée. Peut-être aussi que June avait déjà discuté avec l'adolescente ? Maya plissa les yeux en l'observant le regard de Zelda. Cependant, elle laissa le sujet de côté, préférant éviter de poser des questions potentiellement humiliante à la jeune australienne. Mais la curiosité de Maya restait à ronger son frein dans un coin de sa tête, concernant ce que l'avocate avait pu bien faire pour calmer les ardeurs arrogantes de Zelda.

Elle ne put s'empêcher d'éclater de rire quand la jeune fille s'intéressa sans pouvoir s'en empêcher, aux derniers ragots relationnels que pouvait lui apporter la brune. Evidemment, chassez le naturel, il revient au galop, pensait Maya en secouant la tête de droite à gauche, avec un sourire béat, avant d'avaler une autre gorgée de soda. « Oh... Ca s'pourrait oui ! » Maya plissa les yeux et afficha une grimace amusée avant de rire de nouveau avant de ressentir encore une fois quelques papillons enragés tambouriner contre son estomac. Ce n'était pas, bien sûr, qu'une affaire intime. Il y avait là de vrais sentiments nouveaux, que Maya ne pouvait pas ignorer. « Il paraît qu'il a récupéré de quoi installer un vrai ring ! » S'exclama Maya en haussa les sourcils, enthousiaste. « Hey ! Un papi ?! J'te rappelle que j'ai que trois ans d'écart avec lui ! » Maya afficha une mine faussement vexée avant de se rappeler que son propre anniversaire était passé à la trappe pour Zelda et Kassidy qui avaient passé la soirée du 1er avril avec leurs amis dans leur repère. « 29 ans le 1er avril dernier... Tu t'rappelles ? » La chercheuse pencha la tête vers elle en plissant les yeux avant d'éclater de rire et balayer sa remarque d'une main. « T'inquiètes c'est rien ! Tu croyais que c'était quoi, le reste du gâteau que tu t'en enfilé avec Kassi' le lend'main ? » Fit-elle alors en lui adressant un clin d’œil.

Au souvenir des Moles, la remarque de Zelda semblait presque réfléchit et mesurée. Elle acquiesça : il était sûr que le groupe du tunnel était constitué d'âmes aux multiples compétences et de toutes les façons, The Remnants ne crachaient pas sur des bras et des cerveaux volontaires qui se mettaient à contribution pour le bien commun. Elle acquesça simplement en haussant les épreuves. Cependant, quand il fût encore question de June, Maya fronça les sourcils en secouant la tête. Elle posa la canette de soda sur la table basse en se penchant en avant pour remonter le tissus du manchon de sa prothèse. « Quoi ? Non, je n'désapprouves pas June. Tu sais, on peut accepter la manière dont elle gère le groupe sans forcément l'aduler pour autant, tu comprends ? Elle dédie sa vie au groupe, ça saute aux yeux ça ouais ! Mais il y a des choses sur lesquelles on est pas sur la même longueur d'onde. » Maya esquissa un petit sourire et la curiosité de la brune se réveilla de nouveau. « D'ailleurs, en parlant de June, vous avez discuté avec le 17 ? J'veux dire... Elle avait l'air remontée contre toi... Qu'est-ce qu'elle a dit ? » Maya jaugea Zelda du regard puis lui fit une petite moue boudeuse et suppliante avant d'esquisser un sourire : « Oh allez tu peux bien m'le dire à moi... »




HERE COMES THE SUN

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: When things change inside you, things change around you   When things change inside you, things change around you - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- When things change inside you, things change around you -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: