The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -35%
Promo sur les baskets Nike Air Max 200 – ...
Voir le deal
81 €

Partagez
- When things change inside you, things change around you -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 2285
Age IRL : 26
MessageSujet: When things change inside you, things change around you   When things change inside you, things change around you EmptySam 2 Mai 2020 - 10:16
L'adolescente pensait être seule à cette heure-là. D'ordinaire les adultes rentrent plus tard et Kassidy est partie chez Connie pour préparer un exposé. Zelda a passé la journée au stand de tir. Si Eddie ne lui donne plus des cours, elle peut toujours compter sur l'aide et les conseils des militaires qui s'y entraînent. June ne lui a pas retiré le droit d'apprendre à manier les armes. À moins qu'il s'agisse d'un privilège ? Toujours est-il que tirer lui fait du bien ! La crainte inspirée par la puissance d'un flingue l'aide à se vider l'esprit, à se concentrer uniquement sur sa respiration ou la cible que les balles sont sensées atteindre. Elle devient douée. Et elle s'en félicite. Demain, elle y retournera pendant que Sean est à l'école et si tout se passe bien, elle passera la soirée en compagnie de ce dernier. Il lui faudra encore trouver un prétexte pour tromper Kassidy. Cette dernière ne sait toujours pas pour le baiser qu'ils ont échangé. Elle n'en sait pas davantage sur la nuit qui a failli lui coûter la vie. L'adolescente pensait qu'elle n'aurait jamais de secret pour sa meilleure amie. Mais le temps lui a donné tort. Elle se sent coupable. Et innocente. En fait, elle ne sait tout simplement pas comment lui annoncer pour l'irlandais. Et pas davantage comment lui cacher ce qu'il s'est déroulé deux jours plus tôt, dans cette clairière. Alors elle se contente de l'éviter. Ce n'est peut-être pas juste mais c'est la seule solution qu'elle entrevoit pour l'instant...

Elle glisse un nouveau morceau de pain dans sa bouche et le broie d'un air absent. Comment souvent, elle se noie dans ses pensées. Ces dernières sont partagées entre les souvenirs de sa dernière rencontre avec June et les prémices de sa relation avec Sean. L'ombre de la mort se heurte à la douceur de l'amour. S'il s'agit bien d'amour... Zelda fait de son mieux pour ne pas avoir à creuser cette question. Il est plus simple de se laisser aller au gré des caprices du destin. Ce dernier, s'il existe, ne peut de toute façon pas être combattu. L'image de l'irlandais s'efface peu à peu pour laisser place à celle du canon de l'arme que la Boss a pointée sur elle. Sa conscience continue d'osciller entre les deux extrêmes. Et l'australienne sursaute quand la porte s'ouvre comme si elle était en train de commettre une faute et que quelqu'un la prenait sur le fait. Elle détourne le regard quand Maya entre dans le salon. Un réflexe qui est devenu une habitude au fil des derniers jours. Il faut dire que depuis la crise des vaccinés, elles mettent toutes deux un point d'honneur à s'ignorer. Ça lui demande de l'énergie et elle suppose qu'il en va de même pour sa colocataire. Une énergie qu'elle pourrait utiliser pour autre chose. Non, qu'elle a besoin d'utiliser pour autre chose. Toutes ses ressources, désormais, sont employées pour chasser de sa mémoire des événements qui s'y sont pourtant inscrits à vie. Mais elle doit au moins essayer...

Zelda pose à nouveau les yeux sur son aînée - ou plutôt son dos - lorsque cette dernière passe devant elle. L'adolescente hésite, lève les yeux au ciel, refrène avec difficulté un soupir agacé. Elle suppose qu'elle devrait s'excuser même si elle n'est toujours pas sûre de savoir ce que la Hillard lui reproche exactement. Toutefois les amis représentent tout. Ce sont les seuls qui peuvent égayer une vie qui en a désormais bien besoin. Et le soucis, dans le fond, c'est qu'elle n'en possède pas beaucoup. June n'est pas la seule à s'être détournée d'elle. Il faut croire qu'elle est bien plus douée pour se mettre les gens à dos que pour obtenir leurs bonnes grâces... Si la Boss ne l'a pas tuée, n'est-ce pas, justement, pour qu'elle corrige ce qui doit l'être ? « Y'a du pain frais, si tu veux... » Nathan est sorti de l'hôpital la veille et il n'a pas traîné avant de reprendre le travail. Elle suppose qu'il s'ennuyait au dispensaire. Ou peut-être qu'il veut simplement prouver sa vaillance ? L'australienne adresse un semblant de sourire à sa colocataire. Un petit pas, c'est toujours mieux que rien... Non ?


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Maya Hillard
Maya Hillard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 12/01/2020
Messages : 431
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: When things change inside you, things change around you   When things change inside you, things change around you EmptySam 2 Mai 2020 - 14:49
Things change around you...
Feat' Zelda Anderson


Si Maya prenait le soin d'ignorer l'adolescente avec laquelle elle vivait, une voix ne cessait de revenir dans sa tête. « Tu n'arrêtes pas de dire que tu étais l'esprit social des Moles, tu joues la police de l'amitié dans le Fort en pensant que tout le monde va s'adorer mais tu n'es pas capable d'avoir une vraie conversation avec la gamine ?! Sérieusement ?! » C'était ce que Maya entendait en elle à chaque fois qu'elle passait devant l'adolescente. La plupart du temps, elle se contentait de fermer étroitement les yeux et de soupirer avant de reprendre le cours normal de sa vie. Seulement, la chercheuse avait finalement l'impression d'agir à l'opposé de ce qu'elle prétendait aux yeux du monde.

En réalité, il s'agissait de quelque chose de plus important qu'une simple querelle comme cela avait pu être le cas lorsque Nathan était venu dîner à la maison, quelques mois plus tôt. Pendant cette soirée du mois d'avril, Maya avait vu dans le regard de Zelda quelque chose de pathétique pour ne pas dire effrayant, quelque chose qui allait au-delà de la petite crise d'adolescence qu'il serait possible de contenir avec le temps. Alors, chaque fois que la petite voix venait rappeler à l'ordre Maya pour qu'elle décoince la situation, la jeune femme pestait toute seule, parfois même jusque tard dans l'intimité de sa chambre. Elle n'en avait parlé qu'avec son père, qui depuis les derniers événements essayait en vain d'organiser quelques moments dans la maison où tous pouvaient se rassembler. Si Misha et Clayton appréciaient ces moments, les deux adolescentes préféraient parfois l'intimité de leur chambre à elles, ce qui démotiva le père de famille au bout de quelques tentatives.

« Tu l'as vu comme moi, papa, tu as vu son regard... Tu n'as pas réfléchi à ce qu'on aurait fait si jamais elle avait été dans notre groupe » S'était emporté un soir la jeune chercheuse en sortant du dispensaire en compagnie de son père, après avoir laissé Nathan se reposer. Daniel avait soupirer en regardant le ciel. « J'en sais rien... Mais je vois c'que tu veux dire... » Maya avait soupiré à son tour en s'appuyant sur sa béquille. « Elle ne se rend pas compte qu'elle gâche tout... »

Quelques jours plus tard, Maya avait retrouvé l'usage de sa jambe factice et avait eu l'esprit ailleurs, concentré sur le rétablissement – du moins physique – de son meilleur ami, pour qui elle s'inquiétait grandement. Seule la présence de Johnson et cette idylle qui s'était concrétisé la veille avaient offert un peu de répit à l'esprit de la jeune chercheuse. Dans les bras de Johnson, elle avait trouvé une certaine sérénité qui venait contraster avec l'ambiance générale du campement et des différentes préoccupations de la brune. Cependant, quand il avait demandé à propos de l'adolescente, ravi d'avoir réhabiliter son petit ring de catch, qui, il était sûr, allait plaire à Zelda, Maya n'avait rien répondu, embarrassée, confrontée de nouveau à la réalité de la situation. « C'est compliqué... »

Que dire de plus ? Qu'elle avait le cœur brisé en ayant constaté la fourberie et l'air glacial et sans émotions de l'adolescente ? Maya aimait profondément Zelda, elle avait accepté de ne pas la materner, de se ranger auprès d'elle et de la défendre pendant que petit à petit, la plupart des adultes lui confiaient leur agacement envers l'australienne. Alors que dire désormais ?

Pénétrant dans le salon en fin d'après-midi, Maya avait laissé repartir Johnson à contrecœur la veille. Elle avait encore en tête le goût de sa peau et leur union si douce, qui contrastait en sentiment par rapport à ce qui avait pu arrivé entre elle et Eddie quelques temps plus tôt. La relation intime, brève, qu'il y avait eu entre Eddie et Maya relevaient presque d'un chant de désespoir, quelque chose de fort qui venait traduire physiquement la triste connexion qui les reliaient. La relation avec Johnson avait été très différente, plus paisible et plus tendre. Maya eut presque un sursaut en voyant également que l'adolescente se trouvait là, étonnamment silencieuse. La chercheuse passa devant elle à la recherche de quelque chose à manger. Les derniers événements n'aidaient en rien la jeune femme, qui avait déjà un appétît d'oiseau. Seulement, elle venait de finir quelques exercices d'assouplissement dans l'intimité de sa chambre et son estomac avait appelé à la révolte.

La voix de Zelda sembla résonner dans la pièce tandis que Maya se dirigeait vers le comptoir de la cuisine. Jetant un oeil au pain qui trônait sur une planche, effectivement du jour et frais, Maya détourna son attention du comptoir pour jauger Zelda du regard, les sourcils froncés. « Merci... » En se retournant pour se découper un morceau, la jeune femme soupira pour elle-même et serra les paupières en pestant silencieusement, cette fois-ci contre elle-même. Décidément, Daniel était beaucoup plus doué qu'elle lorsqu'il s'agissait d'agir avec sagesse, en mettant ses propres émotions de côté. Quand elle termina de se servir un morceau de pain, Maya chercha de quoi l'agrémenter en fouinant dans les placards. Seulement, ses yeux croisèrent encore la route de Zelda, qui paraissait si pensive. Laissant tomber ses bras le long du corps, Maya poussa cette fois-ci un soupire en la regardant, attrapa le pain nature dont elle arracha un morceau pour le mettre en bouche et s'assit à côté de l'adolescente.

« À quoi tu penses ? » Demanda alors la chercheuse sans regarder la jeune fille, mastiquant ce pain qui aurait eu grand besoin d'un peu plus de sel, avant de fixer un point fixe devant-elle.




HERE COMES THE SUN

Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 2285
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: When things change inside you, things change around you   When things change inside you, things change around you EmptyDim 3 Mai 2020 - 7:31
C'est un simple remerciement qui lui répond. Agrémenté, comme il se doit, d'un froncement de sourcil qui semble trahir une forme d'étonnement ou, peut-être, de désapprobation. Autrefois Zelda se vantait de pouvoir lire son aînée comme s'il s'agissait d'un livre. Il y avait de la complicité. Du respect mutuel et une sincère affection. Mais aujourd'hui, elle ne parvient plus vraiment à décrypter les signes que le comportement de l'unijambiste peuvent charrier. Elle observe Maya se retourne pour aller se découper une tranche de pain puis hausse les épaules. Un simple mot, c'est mieux que rien. Il y a des plaies qui prennent du temps à se refermer. Il vaut peut-être mieux l'accepter plutôt que de lutter contre la nature fière, imprévisible et parfois rancunière de l'humanité. L'adolescente glisse son menton dans sa paume et observe la vitre qui lui fait face et le jardin qui se niche derrière son prisme cristallin. Elle aura au moins essayé de manifester son intérêt à sa colocataire. Que peut-elle faire de plus sans risque de froisser son propre ego ?

La gamine glisse un nouveau morceau de pain entre ses lèvres et, tout comme pour les précédents, le mâche sans en tirer un réel plaisir. C'est un repas spartiate, certes nourrissant mais loin de ravir les papilles que Fort Ward sait rendre à nouveau exigeantes. Mais c'est un repas sûr, qui ne renferme pas dans ses entrailles un poison mortel. Ou alors, c'est qu'il possède un goût qu'elle ne parvient pas à identifier. Zelda s'extirpe de sa réflexion lorsque Maya tire la chaise à côté d'elle pour venir s'y installer. Elles n'ont plus occupé la même pièce depuis cette sombre soirée qui a vu les vaccinés s'en prendre au reste du groupe. Alors une telle promiscuité semble presque irréelle. Pourtant l'australienne n'esquisse pas le moindre geste pour marquer sa désapprobation ou pour se soustraire à la présence de son aînée. Cette fois c'est Maya qui brise le silence et qui lui demande à quoi elle pense. Si seulement elle pouvait donner une réponse claire à cette question... L'adolescente hausse vaguement les épaules et ne cherche pas davantage à capter le regard que son interlocutrice garde hors de sa portée : « Ça t'intéresse vraiment ? » Cette remarque aurait pu sonner comme un reproche mais adopte plutôt le ton de la curiosité. Celle que l'on mêle d'ordinaire à de l'étonnement. Est-ce que celle qu'elle peut à nouveau qualifier d'interlocutrice en a réellement quelque chose à faire de la réponse ?

Zelda repose son morceau de pain et joue avec du bout des doigts, sans but précis sinon celui de l'occuper. Elle a longuement apprécié ce silence qui symbolisait le détérioration de leur relation. Mais à présent celui-ci retrouve un caractère pesant, gênant. C'est au tour de la gamine de pousser un petit soupir avant de tourner la tête en direction de sa voisine de table. Elle l'observe mâcher avec un mélange de dégoût et de satisfaction. Et si le pain était bel et bien empoisonné ? Elle s'en veut d'être rassurée à l'idée que Maya puisse succomber avec elle. Ce n'est pas la mort de l'unijambiste qui la séduit mais plutôt l'idée de ne pas s'en aller seule. Le trépas est peut-être plus supportable lorsqu'il est partagé ? « Dis... Tu trouves pas qu'il a un drôle de goût, ce pain ? » Elle plisse les yeux, partagée entre une paranoïa naissante et le désir d'entendre une réponse rassurante. Elle doute que June se soit arrangée pour y glisser un quelconque produit toxique. Elle n'a rien fait de mal - du moins pas à sa connaissance - depuis leur dernière rencontre. Mais le doute subsiste, se renforce et assaille la forteresse de sa raison. Puisqu'il est plus facile de parler d'un sujet qui, en apparence, semble anodin que d'évoquer le mur qui s'est érigé entre elles, l'adolescente opte pour la sécurité. La dernière chose dont elle ait besoin, en cet instant, c'est encore de raviver un conflit dont elle se passerait bien...


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Maya Hillard
Maya Hillard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 12/01/2020
Messages : 431
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: When things change inside you, things change around you   When things change inside you, things change around you EmptyDim 3 Mai 2020 - 13:15
Things change around you...
Feat' Zelda Anderson


Bien sûr, il était clair que l'adolescente n'allait pas se confier tout de suite, dire même quoi que ce soit à propos de leur relation. Maya savait simplement que commencer avec une phrase banale, c'était un moyen d'engager le dialogue. Elle jeta un oeil à l'adolescente avant de soupirer de nouveau devant elle quand elle lui demanda si ce qu'elle ressentait l'intéressait vraiment. Bien sûr que ça l'intéressait, c'était bien la raison pour laquelle elle lui avait tourné le dos. Maya essayait sans cesse de trouver une explication logique : est-ce que c'était parce qu'elle avait perdu ses parents qu'elle était ainsi ? Est-ce que Zelda avait toujours été un peu peste, même enfant ? Maya n'arrivait plus à déceler la crise d'adolescence de la vraie personnalité de la jeune australienne. Elle avait l'impression que toutes les interactions qu'elles avaient eu avant étaient fausses...

Cette fois où elle lui avait fait des tresses dans les cheveux, dans le cocon de sa chambre, à se confier des choses et à se rapprocher comme des sœurs ? Est-ce que Zelda jouait la comédie, une fois de plus ? L'adolescente lui avait bien volé sa prothèse tibiale simplement pour attirer son attention, peut-être même avait-elle trouvé ça drôle ? Les émotions se bousculaient au portillon dans l'esprit de la chercheuse qui ferma étroitement les paupières avant de mâcher un nouveau morceau de pain. Comment aborder la chose sans qu'elle ne se contente d'une énième remarque sarcastique, qui fatiguait profondément la brune ?

La voix de Zelda vint faire rouvrir les paupières de Maya qui tourna la tête vers elle, arquant un sourcil. « De quoi tu parles ? Il est normal le pain, c'est Eric qui l'a préparé hier soir. » Répondit Maya en haussant les épaules. Est-ce qu'elle allait aussi faire une remarque sur le frère de la jeune femme ? À force, Maya se méfiait de ce que pouvait lâcher l'adolescente. Avalant une autre bouchée de pain, Maya se rendit compte qu'il lui remplissait largement l'estomac, qu'elle n'avait pas besoin de plus. En réalité, c'était des papillons dans le ventre qui venaient troubler l’appétit de Maya, qui était tiraillée entre son inquiétude envers l'adolescente et ses propres affaires.

Il y eut alors un silence, lourd, qui s'installa entre les deux colocataires. Maya sentait un flot de phrase se bousculer contre ses dents, prêts à se déployer pour régler une bonne fois pour toute cette histoire entre elle et l'adolescente. Seulement, une autre partie d'elle les gardaient enfermées, elle ne voulait pas s'épuiser à tenter de raisonner une fille qui de toutes façons, avait décidé d'agir à sa guise. « Je sais même pas comment aborder le truc. » Lâcha alors Maya, d'une voix étonnamment haute et intelligible, avant qu'elle ne se lève et commencent à déambuler dans le salon, sans trop savoir comment se placer. Elle était capable d'essuyer n'importe quel conflit, avec le cœur, avec poigne, mais concernant Zelda, les choses étaient plus compliquées. Non seulement Maya s'était sentie mise sur la touche, incapable de la raisonner, mais elle avait vu en elle toute la fourberie dont elle était capable, et n'avait pas la force d'affronter tant d'ironie et de désinvolture de sa part. « Si je me risque à dire quoi que ce soit, je sais déjà comment tu risques de réagir et ça me bouffe. »

En disant cela, Maya avait arrêté de gesticuler et s'était assise sur l'accoudoir du fauteuil dans lequel son père s'asseyait bien souvent, les bras balants, les sourcils froncés et le regard dur, posé sur Zelda.




HERE COMES THE SUN

Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 2285
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: When things change inside you, things change around you   When things change inside you, things change around you EmptyLun 4 Mai 2020 - 6:59
Selon Maya le pain a un goût tout à fait normal. L'adolescente lâche un soupir de soulagement sans réellement le vouloir. Cependant elle conçoit que sa question puisse paraître étrange aux yeux de sa colocataire. Et davantage encore puisqu'il semblerait que ce soit son frère qui ait préparé le pain. Est-ce que l'aînée voit dans l'interrogation de sa cadette une trace de moquerie ? Peut-être les bases d'un futur conflit que l'australienne s'emploierait à démarrer ? « C'est juste que... » Que quoi ? Qu'elle pensait que la nourriture avait peut-être été empoisonnée ? « Non, rien ! Laisse tomber... » glisse-t-elle en esquissant un petit sourire contrit. Son interlocutrice la prend déjà pour une espèce de folle alors elle n'a pas vraiment envie de lui fournir des arguments qui la pousseraient sans doute à l'envoyer voir un médecin ou un criminel du genre. La gamine se force à ingérer un nouveau morceau de pain comme pour souligner que la situation est tout à fait normale. Et puis aussi parce qu'elle a faim. Cela fait deux jours qu'elle sélectionne scrupuleusement ses repas en fonction de leurs risques. Elle suppose que son échelle de danger ne repose sur rien sinon ses intuitions. Mais quelque part, elle préfère encore se montrer trop prudente que d'agoniser dans une gerbe de sang...

Et puis le silence reprend à nouveau ses droits. Elle ne sait pas si Maya cherche ce qu'elle pourrait bien lui dire mais de son côté, l'adolescente cogite sur les mots qu'elle pourrait prononcer pour réanimer ce semblant de discussion. Mais chaque esquisse de phrase, chaque fragment de sujet semble être bien trop fleuve pour attirer un digne et réel intérêt de sa colocataire. Elle les repousse un à un jusqu'à ce que l'éclopée lui avoue qu'elle ne sait même pas par où commencer. Pour le coup elle comprend parfaitement ce qu'elle veut dire. Elles sont, finalement, dans la même situation. Il y a quelque chose de rassurant dans ce constat. « Ouais... » approuve-t-elle sobrement, la gêne s'installant aussi bien de le ton qu'elle emploie que sur le visage qu'elle arbore. Maya se lève et Zelda suppose immédiatement qu'elle va retourner à ses occupations et que les mauvaises habitudes, celles qui les poussent à s'ignorer, vont à nouveau régner. Pourtant son aînée ne quitte pas la pièce. Non, elle s'exprime à nouveau. Pour lui dire que quoi qu'elle dise, elle sera probablement rabrouée en retour. L'australienne détourne le regard. Il est vrai qu'elle ne lui pas vraiment donner des raisons de croire le contraire...

Cette soirée avec June l'a éclaboussée. Les erreurs commises lui sont apparues soudainement, avec plus de clarté. Elle a eu la vertige en étant placée devant le gouffre de ses propres fautes. Elle a beaucoup à se reprocher, elle le sait. Et il se pourrait que ceux qu'elle prenait pour ses ennemis soient en fait ses véritables amis. Pour peu qu'ils acceptent encore d'endosser ce rôle. « P't-être que l'mieux, c'est qu'ce soit moi qui parle ? » propose-t-elle avec un manque d'assurance flagrant. Elle a déjà présenté des excuses mais c'était avant tout pour se conformer aux exigences de la bienséance. Elle peut compter les fois où elle les pensait vraiment sur les doigts d'une seule main. « Je pense que... tu sais... j'ai sûrement été un peu conne ! » Elle a beau savoir que c'est la vérité, la prononcer est particulièrement difficile. « À l'école et au dispensaire, déjà ! Mais aussi... d'autres fois ! » Trop souvent, en tout cas ! Ça, c'est une évidence. June et l'arme qu'elle a pointé sur elle se matérialisent à nouveau dans ses pensées. L'australienne tente de les chasser d'un revers mental de la main. Sans grand succès. « Si j't'ai blessée ou si j'me suis comportée comme une pétasse alors... J'aimerais bien m'excuser ! » C'est d'ailleurs précisément ce qu'elle tente de faire avec maladresse. « Enfin... Si t'es d'accord ? » Le regard aux reflets azur de l'adolescente oscille entre la jeune femme et les restes de sa tranche de pain. C'est typiquement le genre de discussions pour lesquelles elle n'est pas douée...


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Maya Hillard
Maya Hillard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 12/01/2020
Messages : 431
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: When things change inside you, things change around you   When things change inside you, things change around you EmptyLun 4 Mai 2020 - 13:20
Things change around you...
Feat' Zelda Anderson


Comment Maya pouvait-elle deviner ce qui se cachait dans la tête de l'adolescence. Il ne lui serait jamais venu à l'idée qu'elle ait pu vivre un instant si traumatisant avec l'avocate, dans l'angoisse de la nuit dans les bois. Maya parut alors dans un premier temps méfiante, lorsque Zelda acquiesça simplement quand elle lui confia ne pas savoir pas où commencer. L'adolescente était pourtant la reine du sarcasme et avait une fierté beaucoup plus imposante que sa frêle constitution, ce qui désespérait Maya, qui ne croyait pas qu'un dialogue était possible avec elle.

Trop de fois la jeune australienne s'était montrée blessante, rabaissant Maya qui était pourtant son aînée et qui avait beaucoup plus d'expérience qu'elle. Cependant, quand Zelda prit la parole, Maya pinça les lèvres et attendit patiemment qu'elle finisse. Elle ne voulait pas couper son élan pour analyser ses gestes, son regard mais aussi le choix des mots. Est-ce qu'elle était sincère ? Est-ce qu'elle pensait ce qu'elle disait ?

Après un petit temps, Maya baissa la tête en fermant les yeux, lâcha un soupire et releva ensuite le regard vers l'adolescente. Elle n'avait plus sur le visage cet éternel air enthousiaste et bienveillant mais le visage dur d'un leader en temps de crise. Cependant, elle n'était pas June, elle ne gérait pas cet endroit et quand bien même, elle n'avait jamais été pour un leadership inhumain. « J'ai un exercice pour toi... Est-ce que tu sais comment on a fait, avec les Moles, pour tenir aussi longtemps ? » Maya attendait une vraie réponse de la part de l'adolescente. Là n'était plus l'heure de la rhétorique de remontrance qui de toutes façons, n'avait pas d'effet sur Zelda.

Cependant, après un petit moment, Maya lui donna la réponse. « Y a eu des conflits, des différents entre les gens, comme partout, mais on est resté une équipe... C'est aussi comme ça qu'Eddie, Levi, Johnson et les autres géraient quand ils étaient au front... » Maya savait aussi qu'en invoquant d'autres personnes dans son argumentation, elle appuyait sur la réalité de ce qu'elle voulait que l'adolescente comprenne. « J'veux dire... Putain Zelda... J'peux pas passer mon temps à penser que tout va bien avec toi pour me retrouver au pied du mur trois semaines après... » Maya n'était plus dans la peau de la leadeuse mais bien de l'aînée, qui avait aimé sincèrement l'adolescente. Elle laissa retomber ses bras ballants et soupira. Elle se leva ensuite vers l'adolescente et s'avança vers elle. Il était difficile de savoir si elle n'allait pas lui lancer une gifle ou la serrer dans ses bras.

« Tu voulais qu'on te traite en adulte... Et quand on est adulte on doit aussi protéger les gens qu'on aime. » Elle s'assit alors à côté d'elle, et passa son bras autour de l'épaule de l'adolescente. « J'dis pas par là que tu dois aimer tout le monde... C'est impossible. Mais tu dois au moins respecter les autres et agir de manière juste... C'est ça qui nous différencie des connards contre lesquels on se bat. » La chercheuse avant parlé d'une voix beaucoup plus douce, plus posée. Le but n'était pas là de se disputer avec Zelda mais bien d'essayer de dialoguer avec elle, pour de vrai, pas seulement pour lui faire une bête remontrance ou la punir comme une enfant, comme Clayton l'avait sous-entendu lorsqu'ils l'avaient mis au courant des débordements de sa protégée. Maya était beaucoup penchée vers le dialogue, elle voulait réellement que Zelda réagisse et comprenne que la jeune femme tenait à elle. Même si elle le voulait, Maya aurait eu bien du mal à ignorer définitivement l'adolescente. Pas seulement parce qu'elles vivaient sous le même toit mais aussi parce qu'elle la considérait comme l'un des siens.




HERE COMES THE SUN

Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 2285
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: When things change inside you, things change around you   When things change inside you, things change around you EmptyMar 5 Mai 2020 - 8:04
Si elle espérait obtenir une réponse rassurante, dénuée de la moindre empreinte moralisatrice ou éducative, c'est raté. Néanmoins l'adolescente fait l'effort de rester silencieuse et même d'écouter ce que son aînée tente de lui transmettre. Tout au plus s'est-elle contentée de répondre brièvement lorsque sa colocataire lui a demandé comment les Moles avaient pu tenir aussi longtemps : « J'en sais rien... Par chance ? » N'est-ce pas ce qui sépare les vivants des morts ? On peut sûrement se préparer au mieux pour survivre dans ce monde dévoré par la mort. Mais il y aura toujours un facteur déterminant qui échappe à l'anticipation des humains. C'est une conviction, pas une marque de défiance destinée à nuancer les probables mérites de Maya. Au final cette dernière évoque le travail d'équipe et sa nécessité. Là-dessus elles se rejoignent. C'est du simple bon sens. Tous ceux qui arpentent encore cette terre avec leur conscience ont dû à un moment ou à un autre mettre leurs forces en commun avec d'autres individus. Zelda n'échappe pas à cette règle et l'unijambiste, évidemment, non plus.

Toutefois elle estime qu'elle n'est pas non plus la seule responsable si le gouffre qui continue de les séparer s'est accentué ces derniers temps. La gamine a un peu de peine à accepter les mots réprobateurs de sa colocataire. Si la Hillard s'est retrouvée au pied du mur, c'est que c'est elle qui s'y est précipité. « Tu m'as prise à parti devant tout l'monde ! T'étais pas la seule, j'sais bien... » nuance-t-elle aussitôt, espérant désamorcer une éventuelle contestation. « Mais y'a des avis qui font plus mal qu'd'autres, tu vois ? » Les remarques de Friedrich ? Les remontrances de Madisson ? Elle s'en fiche pas mal ! Mais que sa colocataire apporte son soutien à ses assaillants, qu'ils aient été dans leur bon droit ou non, l'a surprise. Et même si elle avait voulu réagir autrement que par méchanceté ou arrogance, elle n'en aurait pas été capable. Zelda soupir et pose à nouveau le regard sur sa tranche de pain. Elle enfonce son doigt dans la mie d'un air absent, comme si le fait de tripoter quelque chose était devenu une nécessité en cet instant.

Mais le message que tente de lui faire passer Maya reste pertinent. Ça, elle doit bien le reconnaître. Peut-être un peu convenu, aussi. Toutefois elle le trouve aussi porteur d'une moralité ou de règles sociales qui ont fait leur temps et qui sont loin de convenir à la réalité. L'australienne se rend alors compte que leur vision des choses est diamétralement opposée. Est-ce que l'un des deux a seulement raison ? « Agir de manière juste, aujourd'hui, j'trouve que ça r'vient à se suicider ! » souffle-t-elle avant de lever le regard en direction de la jeune femme : « Tu n'crois pas ? » Dans un monde parfait il n'y aurait pas de violence. Les gens se respecteraient et se soutiendraient en toute circonstance. Mais la Terre qu'ils foulent aujourd'hui évoque bien davantage l'enfer que le paradis. Leur monde a changé. Et les règles qui régissent les rapports entre les gens doivent aussi évoluer. « Il faut être pragmatique ! » indique-t-elle tandis que l'image de June flotte un instant dans ses pensées. « La gentillesse et le respect sont des concepts qui conviennent surtout aux faibles ! Ils les brandissent pour s'protéger, pour convaincre les forts de n'pas les dévorer ! C'est... normal ! Ils n'ont pas l'choix ! » glisse-t-elle. Il n'y aucune trace de jugement dans le ton de sa voix. Elle se contente d'évoquer ce qui semble être une simple vérité, forgée grâce à l'enseignement de leur leader. « Mais j'suis une Remnant, moi... Pas une Mole ! » lui fait-elle doucement remarquer. « J'dis pas que ta vision des choses est mauvaise mais... juste qu'elle est p't-être dépassée ? Si tu avais entièrement raison, les Moles existeraient encore... » Peut-être que ces derniers ont résisté longtemps, oui ! Mais aujourd'hui ils sont devenus une simple composante de Fort Ward tandis que Bainbridge Island continue de se renforcer grâce au leadership avisé de June. S'il existe une bonne méthode, n'est-ce pas celle que la rouquine applique ? « Mais on s'éloigne p't-être un peu du sujet de base, là, non ? » Pourquoi Maya n'a-t-elle pas encore accepté explicitement ses excuses ?


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: When things change inside you, things change around you   When things change inside you, things change around you Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- When things change inside you, things change around you -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: