The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -39%
Promo sur le Casque sans fil Sony WH-1000XM3
Voir le deal
229.99 €

Partagez
- In every end, there is also a beginning -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sean J. Finnegan
Sean J. Finnegan
Fiche de personnage
Survit depuis le : 17/03/2020
Messages : 96
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: In every end, there is also a beginning   In every end, there is also a beginning - Page 2 EmptyLun 4 Mai 2020 - 18:05
Il l’avait vexée. Super, génial. Voilà où s’arrêtait cette petite aventure qui aurait pourtant pu être bien sympa. Et en plus visiblement, elle lui reprochait de lui poser la question. C’est juste que… Qu’il voulait savoir ce qu’il en était. Zelda n’était pas vraiment connue pour être la fille la plus affectueuse de Fort Ward, et aussi être un peu… Manipulatrice sur les bords, du coup il avait peut être raison de se méfier. Mais pourtant, elle semblait tellement… Gênée ? Embarassée ? Ou quelque chose du style. Tellement qu’il comprit qu’elle était plutôt sincère sur ce coup là. Surtout lorsqu’elle s’éloigna et qu’elle lâcha ces quelques mots. « Tu me plais ». Bien sûr qu’il était content. EVIDEMMENT QU’IL ETAIT RAVI. Pour une fois, elle se retrouvait en position de faiblesse, et il savait quelque chose qu’elle ne disait sans doute pas souvent…

- Toi aussi, tu me plais Zelda.

Il avait parlé à voix basse, comme s’il ne voulait pas qu’elle l’entende. Pourtant, il avait prononcé ces mots lorsqu’elle s’était retournée vers lui pour lui faire face et s’approcher de lui. On ne pouvait pas dire que du haut de ses quinze ans, elle avait une démarche de femme fatale, ou de félin. Elle était trop petite, pas assez formée. Et pourtant, elle lui faisait quelque chose. De la regarder, avancer vers lui, le regard plonger dans le sien, il sentait quelque chose le chatouiller dans le ventre.

- Tu m’insupportes, mais tu me plais…

Il lui lança un sourire moqueur, et finit par tendre les bras vers elle, pour l’accueillir lorsqu’elle glisse ses mains sur ses flancs, avec douceur, visiblement prête à l’embrasser à nouveau. Apparemment, une fois qu’elle avait commencé, elle ne pouvait plus s’arrêter, n’est ce pas ? C’est qu’elle y prenait goût, pensa-t-il, amusé. Mais visiblement, le sort en avait à nouveau décidé autrement, parce qu’il avait fallu qu’elle pose ses petits doigts sur un endroit qu’ils n’auraient pas du rencontrer.

Il frissonna, et son corps eut un réflexe de défense qu’il ne pouvait pas retenir. Forcément, elle avait remarqué ça, et avant qu’il n’ai pu l’en empêcher, elle souleva son t-shirt pour voir ce qui se tramait en dessous. L’hématome n’était pas comme le sien, bien plus présent. Il leva les yeux au ciel. A aucun moment il n’avait eu comme objectif qu’elle se rende compte de ça. Et pourtant, voilà qu’elle avait le nez dessus, et qu’elle savait très bien de qui ça provenait.


- On s’est disputés Zelda, c’est tout. Une divergence d’opinion qui a dégénéré un petit peu. Rien de bien méchant. J’te promet.

Il vient déposer ses lèvres sur son front, et la serre contre lui. Il n’a plus envie qu’elle parte, il voudrait la garder tout le temps comme ça. Mais ce n’est pas possible, n’est ce pas ?

- Pour Kass’… Je l’aime bien, mais pas… Pas de cette manière là, j’préfère l’avoir comme amie.



Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 2190
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: In every end, there is also a beginning   In every end, there is also a beginning - Page 2 EmptyMar 5 Mai 2020 - 8:03
Elle aurait voulu réprimer ce sourire éclatant, parfaitement sincère et enjoué qui s'est instantanément dessiné sur ses lèvres en apprenant qu'elle plait également à l'irlandais. Mais elle n'a même pas conscience qu'il a pris possession de ses traits. Sa joie et son soulagement s'expriment ainsi à son insu tandis qu'elle passe volontiers sur la remarque désobligeante de son interlocuteur. C'est un juste retour des choses. Non, Sean ne correspond pas réellement à l'image qu'elle pouvait se faire du garçon qui allait s'approprier les terres inexplorées de son coeur. Mais ce n'est sûrement pas plus mal ! De toutes façon le cinéma et la littérature charrient les mensonges avec la même régularité que des dictateurs... « Alors on dirait bien qu'on s'plaît mutuellement ! C'est... chouette ! » souffle-t-elle sur le ton de l'évidence, se maudissant au passage de n'avoir trouvé qu'une affreuse banalité à répondre. Elle se sent vraiment niaise en cet instant. Désarmée et faible. Mais elle s'étonne davantage encore d'apprécier cette conclusion. Et puis elle suppose qu'en présence de son camarade elle peut se montrer désormais telle qu'elle est, loin de l'image ou des airs qu'elle cherche constamment à se donner. Est-ce qu'il appréciera aussi cette Zelda-là ? Ou la jugera-t-il trop inintéressante ? Comme une chose que l'on a longtemps voulu obtenir et qui, une fois acquise, ne mérite plus le désir qu'on lui accordait ?

C'était peut-être trop beau pour continuer ainsi, non ? Lorsque l'adolescente découvre les traces de coups et que son interlocuteur cherche à la rassurer, elle fait une petite moue. Elle se laisse malgré tout entraîner dans ses bras et savoure le baiser qu'il ne tarde pas à déposer sur son front. L'espace d'un instant, elle envisage d'abandonner l'affaire. Elle écoute même ce qu'il a à lui dire sur Kassidy. Sa déception pour son amie ne parvient pas à éclipser son propre bonheur. C'est égoïste et elle le sait. Mais l'humain est ainsi. Pourquoi s'en formaliser alors qu'il est tellement plus simple de l'accepter. Pourquoi aurait-elle mauvaise conscience ? « Faudra qu'on lui parle ! Parce que... bon... J'ai pas trop envie d'te partager ! » Cela étant réglé, la gamin revient vers le sujet qu'il a, selon elle, tenté d'esquiver. Il ne pensait quand même pas s'en tirer comme ça, non ? L'australienne promène sa main sur le flanc du jeune homme et implique ensuite volontairement une pression sur ses hématomes. Ben quoi ? Ce n'est rien, non ? N'est-ce pas ce qu'il a osé lui répondre ?

L'adolescente s'écarte bien vite de lui pour guetter sa réaction et croise les bras d'un air qui n'annonce rien de bon. Il a vraiment envie de jouer au héros alors qu'il est la victime d'un homme qui se défoule sur lui par lâcheté ? Elle n'aimait pas beaucoup le père Finnegan jusque-là mais à présent, elle le range volontiers dans la même catégorie que Levi. Celle qui regroupe les adultes qui n'hésitent pas à lever la main sur des enfants. Et si elle craint l'israélien, l'irlandais ne lui inspire pas grand chose sinon du dégoût et de la colère : « Essaie encore d'me dire que c'n'est pas grave, pour voir ? » Si elle doit lui rajouter un hématome ou deux à sa jolie collection pour qu'il ouvre les yeux, elle le fera. Si elle doit le soutenir, elle le fera à sa manière. « Tu peux pas laisser passer ça ! En tout cas, moi, j'fermerai pas les yeux ! » lui indique-t-elle d'un air délicieusement décidé. « J'vais en parler aux autres et on va s'occuper du cas d'ton père ! On va lui montrer c'qu'il en coûte d's'en prendre à l'un des nôtres ! » Zelda échafaude déjà des plans en tout genre pour rendre la monnaie de sa pièce a paternel de Sean. Mais elle se rappelle alors des propos de June et de leur excursion dans la clairière. Elle ne peut décemment plus se comporter comme avant. Pas si elle souhaite rester en vie. Les épaules de la gamine s'affaissent tandis qu'elle lâche un petit soupir. « Ou alors on pourrait plutôt en parler à June ? Elle, elle saurait quoi faire ! » Non, malheureusement, elle ne peut plus agir comme elle l'entend. Même si c'est pour une bonne cause. Mais elle peut au moins tenter de convaincre son camarade de se confier à la Boss...


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Sean J. Finnegan
Sean J. Finnegan
Fiche de personnage
Survit depuis le : 17/03/2020
Messages : 96
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: In every end, there is also a beginning   In every end, there is also a beginning - Page 2 EmptyMar 5 Mai 2020 - 22:33
Sean attrape les mains de Zelda. Doucement, mais fermement. Il plonge son regard dans le sien, et se noie dans ses yeux d’azur. Dans quoi il s’est embarqué hein ? Quelle idée farfelue a encore traversé son esprit en s’entichant d’une casse-pied dans son genre ? Non parce qu’il a beau la trouver sacrément jolie, et aimer son caractère, il sait pertinemment que dans le fond, ce n’est pas la meilleure idée de sa vie, et qu’il va ramer un bon moment avant que les choses arrivent à un équilibre. Si elles arrivent un jour à un équilibre. Mais pour l’instant, elle en a après son père, et il ne peut même pas lui en vouloir, après tout, est ce qu’il ne se serait pas mis en colère s’il avait appris que Clayton lui levait la main dessus ?

- Je ne veux pas que tu t’occupes de ça. C’est clair ? Son regard se fit plus sérieux encore, et soupira doucement en venant poser son front contre le sien. Je vais gérer ça, d’accord ? J’vais arranger les choses avec lui, et tout va rouler. Mais je t’interdis de te mettre au milieu de cette histoire.

Et en fait, s’il n’avait pas envie qu’elle fourre son nez là dedans, c’était surtout parce qu’il n’avait absolument aucune idée des réactions que son paternel pourrait avoir. Sans doute qu’il n’oserait pas la toucher, de peur de se retrouver face à Clayton ensuite. Et PERSONNE n’avait envie de se retrouver face à Clayton, surtout lorsqu’il s’agissait de ses filles – D’ailleurs hum, il n’était pas du tout pressé qu’il apprenne l’existence des baisers échangés aujourd’hui.

- Et June… C’est non. Hors de question de lui attirer des ennuis. T’imagine, si elle le banissait ? Ou pire ? C’est le seul parent qu’il me reste. Même s’il est pas toujours sympa, même si on est pas toujours sur la même longueur d’onde… Je veux pas qu’il lui arrive quelque chose. Je me le pardonnerai pas. Et elle ne me le pardonnerai pas non plus.

Oui, il faisait clairement référence à sa mère.

Souriant, il vient taquiner le nez de Zelda, du bout de son propre nez, avant de l’embrasser à nouveau, comme une gourmandise dont il ne pourrait pas se passer. Cependant un bruit derrière la porte de la reserve le fit sursauter, comme s’ils allaient se faire surprendre en train de faire des bêtises. Se rendant compte de son sursaut, il se mit à rire en la serrant contre lui.


- On devrait se remettre au boulot, tu crois pas ?

Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 2190
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: In every end, there is also a beginning   In every end, there is also a beginning - Page 2 EmptyMer 6 Mai 2020 - 8:49
Non, elle ne comprend pas pourquoi il ne veut pas de son aide ! L'adolescente fait une petite moue mais savoure néanmoins le contact de leurs fronts. Elle n'aime vraiment pas l'idée de le laisser se débrouiller seul face à un adulte. S'il était capable de gérer, il ne porterait pas ces hématomes sur le front. Qu'est-ce qu'il attend d'elle ? Qu'elle le laisse tranquillement se faire battre et qu'elle détourne le regard comme si de rien n'était. Sa tête lui commande d'agir au moins autant que son coeur. Et les fois ou la raison et les émotions parviennent à s'accorder sont tellement rares que l'australienne est certaine de la pertinence de son point de vue. « J'ai pas b'soin d'ton autorisation pour protéger les gens à qui j'tiens ! » le prévient-elle. « Et d'toute façon, maintenant, c'qui t'concerne m'concerne aussi ! » Malheureusement - ou  heureusement - pour lui, il est entré dans la catégorie des vivants à qui elle attache de l'importance. La gamine hoche tristement la tête de droite à gauche et lâche un petit soupir. Elle est consciente que la situation est délicate et que le fait qu'elle concerne le seul parent encore en vie de Sean complique les choses. Ces mêmes choses qui semblent pourtant simples à résoudre d'un point de vue extérieur. Tentant de faire abstraction de sa seule vision des choses, essayant de s'approprier le raisonnement de son camarade, Zelda oscille un instant entre les deux options qui s'offrent à elle.

Est-ce qu'elle peut décemment agir d'une manière qui la répugne simplement parce que l'irlandais le lui demadne. L'adolescente est prête à faire des efforts pour lui. En fait, dans le fond, elle aimerait beaucoup pouvoir le contenter. Mais d'un autre côté, que se passerait-il s'il venait à mourir sous les coups de son père ? Elle ne se le pardonnerait pas. Et l'idée lui est insupportable ! Finalement, la solution se manifeste lorsque le visage de June flotte dans ses pensées. Elle n'a pas vraiment le choix, en fin de compte... « J'suis désolée mais j'vais être obligée d'en parler à June... » lui annonce-t-elle, espérant ne pas récolter ses foudres en retour. N'est-elle pas sensée être les yeux et les oreilles de la rouquine ? Elle ne peut pas agir autrement qu'en adéquation avec le travail qu'on lui a confié. S'il est question du bien-être de Sean, sa propre survie est également en jeu. Zelda l'apprécie beaucoup mais... pas au point de mourir pour lui ! « Elle est... raisonnable ! » souffle-t-elle. Est-ce que ce mot est véritablement adapté ? « J'suis sûre qu'elle fera pas d'mal à ton père ! Crois-moi : un simple rendez-vous dans son bureau et il n'lèvera plus jamais la main sur toi ! » Et de son côté, l'australienne fera de son mieux pour convaincre l'intéressée de ne pas bannir ou torturer ce père violent, indigne de la considération que continue de lui porter son fils...

Toujours est-il qu'un bruit derrière la porte de la réserve les fait sursauter. Craintive, songeant un instant que leur leader a peut-être envoyé un tueur pour la supprimer, la gamine se laisse happer par les bras de son camarade. Elle met plus de temps que lui à s'amuser de la situation et son rire, s'il est sincère, reste le pale reflet de ce qu'il était encore quelques jours plus tôt. Zelda hoche toutefois la tête lorsque Sean lui propose de reprendre le boulot avant de... sursauter à nouveau lorsque que la porte s'ouvre. Un homme qu'elle connaît mal mais qui appartient visiblement à l'équipe scientifique fait son entrée et se penche d'un air un peu sceptique en posant le regard sur eux. Gênée, l'adolescente s'éloigne vivement du jeune et tente d'afficher l'un des airs angéliques dont elle avait le secret. « Heu... Bonjour ? » salue-t-elle timidement. « On est les nouveaux stagiaires ! Quinn nous a d'mandé d'compter ces... ces... » explique-t-elle avant de saisir le premier objet qui se trouve sur l'étagère la plus proche. Une sorte de fil transparent qui, selon elle, doit servir à relier les poches de sangs aux aiguilles que l'on plante dans les blessés. Mais désigner la chose de cette manière serait un peu étrange, non ? « Comment ça s'appelle ? » murmure-t-elle, dents serrées, à son voisin. Elle espère que, tout comme à l'école, il s'est à nouveau montré plus attentive qu'elle sur ce coup-là !


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Sean J. Finnegan
Sean J. Finnegan
Fiche de personnage
Survit depuis le : 17/03/2020
Messages : 96
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: In every end, there is also a beginning   In every end, there is also a beginning - Page 2 EmptyJeu 7 Mai 2020 - 22:10
- S’il te plaît Zelda, fais moi confiance. Pour l’instant, reste en retrait, je gère ça. Si je m’en sors pas, c’est promis je viendrai te demander de l’aide, d’accord ?

Il est doux avec elle, bien plus que d’habitude. Ils n’ont pas échangé une insulte depuis plus de dix minutes, c’est un exploit, non ? Cette pensée le fait sourire. Il sait très bien qu’il suffirait que June le convoque, mais que ferait-elle de plus ? Une remontrance à ce père de famille ? Il lui répondrait sans doute qu’elle n’avait pas d’enfants, et que de ce fait elle ne pouvait pas vraiment comprendre ce qui se passait et qu’elle ne pouvait pas lui donner de conseil sur la gestion de quelque chose qu’elle ne connaissait pas. Alors pour l’instant, il voulait juste ne pas faire de vague. La chef avait suffisamment de choses à gérer sans y rajouter des histoires ridicules de famille.

Lorsque l’homme entre dans la pièce, il la pousse presque, mais elle ne s’en rend pas compte parce qu’elle a elle-même reculé lorsque la porte s’est ouverte. Le scientifique les regarde d’un air suspicieux, surtout lorsque l’australienne attrape le premier paquer qui lui passe sous la main, en lui demandant discrètement de quoi il s’agit. Sean roule des yeux, à la fois amusé et excédé de voir qu’elle n’écoutait vraiment rien, parce que tout le matériel leur avait été présenté à leur arrivée, avant qu’ils ne commencent leur mission.


- Les tubulures. On nous a demandé de faire l’inventaire du stock. Je pensais que ça avait déjà été fait, mais visiblement il fallait nous trouver un petit bizutage…

Ouuuuh, quelle insolence, ça ne lui ressemblait pas, n’est ce pas ? Mais en fait si, puisqu’il reste parfaitement poli, et que si on enlève la petite intonation dans ses mots, il n’a même pas l’air de se moquer. Encore une fois, il reste absolument respectueux, même dans le sarcasme, et ça pourrait presque en être agaçant. Il sait bien qu’il est très différent de Zelda, et peut être que c’est pour ça, finalement, qu’ils se plaisent mutuellement. Parce qu’il est le calme dont elle est besoin, et qu’elle est la petite étincelle de folie qui lui manque ? Finalement, est ce que ce n’est pas parce qu’ils se complètent parfaitement ?

- Mouais. Et vous avez le droit d’être tout seuls sans surveillance ? Surtout toi ? Répond le scientifique en pointant Zelda du doigt. Visiblement, sa réputation la précède, et ça agace l’Irlandais qui fait un pas en avant pour se placer entre l’inconnu et sa copine.

- Il me semble qu’on t’a pas demandé ton avis et que c’est pas toi qui est responsable de nous, donc mêle toi de tes oignons ?

L’homme le toise de haut en bas. Il dépasse l’adolescent d’une bonne tête, mais, alors que Sean pensait se prendre une torgnole, le gars éclate de rire, et quitte la pièce en riant encore plus fort. L’irlandais en est profondément vexé, et reste là, cloué sur place.



Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 2190
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: In every end, there is also a beginning   In every end, there is also a beginning - Page 2 EmptyVen 8 Mai 2020 - 10:41
Des tubulures ? Ce mot à quelque chose d'amusant ! Zelda esquisse un petit sourire innocent tout en observant le nouvel-arrivant. Sean a pris les choses en main et résume parfaitement la situation. Leur présence dans cette réserve ne peut être expliquée autrement que comme un bizutage. Ce n'est pas gratifiant, ce n'est pas encourageant, mais ça leur a au moins permis de se retrouver seuls. Jusqu'à maintenant, du moins... L'australienne aimerait appuyer son camarade et prendre part à cette croisade contre le scientifique venu interrompre ces instants de tendresse et leur discussion sur le père de l'irlandais. L'image d'un canon luisant sous l'effet du clair de lune envahit un instant l'écrin de ses pensées et la pousse au calme. Tout au plus esquisse-t-elle un petit sourire lorsque le jeune homme s'emporte et envoie cordialement chier l'intrus. Ce dernier réplique par un rire qui détend l'atmosphère avant de s'éclipser. Étonnée mais également séduite par son aplomb, la jeune espionne lâche un petit sifflement admiratif : « Eh ben ! » souffle-t-elle. « T'es badass, toi, quand tu t'y mets ! » Et elle ne va clairement pas le lui reprocher. Son seul regret, au final, c'est de ne pas avoir pu agir avec son naturel habituel pour s'allier à lui et mettre la misère à ce gêneur...

Pourtant Sean semble un brin vexé par la réaction de l'adulte et Zelda se fend d'un sourire amusé. Elle leur découvre des points communs à une vitesse ahurissante. Est-ce qu'elle ne voulait pas les voir ? Est-ce qu'elle en avait déjà conscience ? Oui, ce qui lui plaît chez son camarade, outre son regard captivant ou le goût de ses lèvres, c'est aussi ce qui fait sa personnalité. Il reste énervant. Mais que ferait-elle d'un garçon dénué de mordant ? « Une tubulure, hein ? » s'amuse-t-elle avant de se rapprocher de lui et glisser ses bras autours de ses épaules. « On dirait qu'j'ai affaire à un vrai p'tit scientifique en herbe ! » Elle, elle avait déjà oublié le nom de ce truc. Il faut dire que les explications de ce matin lui sont un peu passées au-dessus de la tête. La soirée avec June continue d'écraser le présent, l'enchaîne à ces quelques longues minutes qui ont failli marquer l'épilogue de son existence. Sean fait vaciller cette évidence et lui permet de profiter un peu de l'instant. Elle lui vole un baiser. « Tu comptes faire quoi, d'ailleurs, plus tard ? Tu t'vois passer ta vie dans un centre de recherche à... mélanger des machins dans des éprouvettes ? » Elle, pas trop. Il lui faut de l'espace, de l'action. Sa vie, elle l'imagine sur le terrain. Et puis, plus tard, dans un trône devant lequel les gens viendront se prosterner. Par peur ou par dévotion...

Toutefois, si l'arrivée du scientifique les a empêchés de poursuivre leur précédente discussion, celle qui traite de son beau-père, Zelda se sent obligée de revenir à la charge. Partagée entre le désir de respecter la volonté de l'irlandais et celle de prouver à June qu'elle est parfaitement capable de faire son travail correctement, l'adolescente esquisse une petite grimace et décoche un regard désolé à son... petit copain ? « Dis-moi au moins comment tu comptes résoudre c'problème ! » lui demande-t-elle en posant délicatement sa paume sur le flanc maltraité de Sean. « T'as quand même une idée, pas vrai ? » La gamine plisse les yeux et le regard d'un air suspicieux. Croit-il que le temps est son allié ? Que les choses vont retourner à leur état normal ? « Y'a d'autres personnes qui sont au courant ou j'suis la seule à l'savoir ? » Elle suppose qu'il aura fait de son mieux pour le cacher à la plupart des gens. Quelque part, elle serait un brin vexée s'il lui annonçait qu'elle n'est pas la première à le savoir quand bien même leur relation a pris une nouvelle tournure à peine quelques minutes plus tôt. « T'sais... Y'a pas de honte à d'mander d'l'aide ! C'est c'que j'ai fait, moi, avec toi, quand Levi m'est tombée d'ssus... » Même si c'était de longs jours plus tard. L'adolescente hésite un instant puis fouille sa poche à la recherche de son couteau-suisse. Elle le caresse du bout du pouce puis le tend à l'irlandais : « Au cas où il r'commencerait ! Un bon p'tit coup dans les couilles, ça d'vrait l'calmer ! » De toute façon il ne compte pas avoir un jour un petit frère ou une petite sœur, non ? « Par contre faudra m'le rendre, hein ! » le prévient-elle. Elle y tient puisque c'est l'un des deux derniers souvenirs hérités de ses parents. Mais en ce moment le jeune homme en a probablement plus besoin qu'elle...


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Sean J. Finnegan
Sean J. Finnegan
Fiche de personnage
Survit depuis le : 17/03/2020
Messages : 96
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: In every end, there is also a beginning   In every end, there is also a beginning - Page 2 EmptyVen 8 Mai 2020 - 11:56
Il rougit complètement lorsqu’elle le félicite de son comportement. C’est pas vraiment son genre de répondre aux adultes comme ça, et il s’en veut un peu, même s’il ne le montre pas. Il serait bien capable d’aller s’excuser auprès du scientifique avant de partir ! Est-ce que c’est la présence de l’Australienne qui le fait réagir comme ça ? Un peu comme pour l’impressionner ? Il soupire très discrètement, avant qu’elle ne vienne enrouler son bras autour de ses épaules, en lui envoyant une petite remarque sur le fait qu’il ai retenu ce qu’on leur avait expliqué ce matin même, de manière très gentille cependant.

A nouveau, elle lui vole un baiser et il rigole doucement, en pensant sans oser le dire que décidemment, elle semble ne plus pouvoir se passer de ce petit geste, maintenant qu’elle y a gouté - - et osera-t-il penser au jour où elle goûtera à plus ? -. Elle lui demande ce qu’il compte faire plus tard, et pour le coup, il hausse les épaules. C’est vraiment quelque chose dont il n’avait aucune idée. D’un côté avant tout ça, il s’était vu aller à l’université, faire de grandes études et occuper un poste important un jour. Mais depuis, les choses avaient changé, et le monde s’était transformé. Déjà, il n’y avait plus d’universités, et par conséquent il pouvait faire une croix sur ses longues études. Et puis les études scientifiques…


- Medecin peut être ? Enfin non, en tout cas, j’me vois pas enfermé dans un labo, j’aime trop le contact avec les gens, j’me vois bien m’occuper des malades. Et toi, t’as des idées ?

Il pensait que c’était bon, et qu’il était sorti d’affaire. Qu’elle ne reviendrait pas sur l’histoire de son père. Mais pourtant, il avait oublié que sa copine était un véritable pitbull qui ne lâchait pas quand elle décidait de prendre quelque chose en gueule. Elle voulait qu’il lui explique comment il allait s’y prendre pour régler les choses. Et vu comme elle ne lâchait pas l’affaire, il ne pouvait décemment pas lui dire qu’il n’en avait pour l’instant absolument aucune idée, mais qu’il voulait juste ne pas causer de torts à son père. Et si elle était la seule à le savoir. Il sentait bien qu’il valait mieux pas ne la vexer, et par conséquent il lui fit oui de la tête, décidant volontairement d’omettre le fait que Levi était déjà au courant et avait lui-même proposer de s’en occuper. D’ailleurs, elle fit allusion à l’Israelien et à ce qu’il lui aurait fait, et il se garda bien également de lui dire qu’il en avait parlé avec lui et qu’il avait tout nié. Elle n’avait clairement pas besoin de ça.

Zelda lui tendit un couteau suisse, et Sean fronça les sourcils après les avoir haussé. Une arme ? Vraiment ? Au lieu de le prendre, il referma les doigts de la jeune fille dessus, et lui caressa doucement la main.


- Il est hors de question que je le plante. Je vais trouver une solution diplomatique à tout ça, et promis je t’en parlerai. Et si je m’en sors pas… Eh bah on ira ensemble voir June, d’accord ? Tu sais quoi Zelda ?

Doucement, il l’attira à lui, et la serra fort contre son torse peu musclé. Il caressa doucement ses cheveux, et l’embrassa sur le crâne. Puis il enfouit son nez dans ses cheveux, pour s’enivrer de son odeur légèrement sucrée, avant de murmurer, toujours dans ses cheveux.

- Finalement, je suis heureux qu’on se soit retrouvé ici tous les deux.


Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: In every end, there is also a beginning   In every end, there is also a beginning - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- In every end, there is also a beginning -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: