The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-53%
Le deal à ne pas rater :
GACHI Batterie Externe 26800mAh
24.94 € 52.99 €
Voir le deal

Partagez
- End of the road -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
June D. Phelbs
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 10/01/2018
Messages : 1806
Age IRL : 29
MessageSujet: End of the road   End of the road EmptyMer 29 Avr 2020 - 18:15
Cette nuit était censée tout changer.

C’était l’ultime chance. Quand l’avocate ne les constataient pas elle-même, les pitreries de Zelda ne cessaient de lui remonter. Pourtant, elle était prometteuse. L’enfant puérile que June avait rencontré avait tout ce qu’il fallait pour devenir une jeune adulte fidèle et bien éduquée. Malheureusement, l’adolescente avait cédé aux mêmes travers qu’Evelyn avant qu’elle ne soit destituée : laisser ses « fonctions » lui monter à la tête.

Mais dans son genre, la gamine était encore plus dangereuse que son ancienne assistante. Car au final, cette dernière s’était limitée à une stupide insubordination. Mais Zelda… combien de temps avant que l’une de ses frasques ne conduise à la mort de quelqu’un ? Comme lorsqu’elle avait drogué Edward ou donné une arme à May. Pire : elle serait bien capable de commettre un crime, pour une quelconque reconnaissance, sans même comprendre la portée de son geste. Elle-même avait avoué vouloir « tuer » Madisson… et connaissant le spécimen, les chances qu’elle concrétise ses envies n’étaient pas nulles.

June lui avait donné rendez-vous sur les pistes d’entrainement, deux heures après le coucher du soleil. Elle ne devait prévenir personne lui avait-elle dit, c’était très important. La rouquine ne doutait pas que Zelda garderait sa langue, trop contente de participer à une « mission » secrète. Qu’elle se débrouille pour faire le mur, ce n’était pas comme si désobéir aux consignes lui faisait peur.

Sous le regard quasi-éteint de la lune, la quarantenaire attendait. Elle ne ressentait rien : ni arrière-pensée, ni regret, ni problème de conscience. Puisque la prison n’avait pas mis suffisamment de plomb dans la tête de la jeune fille, puisque l’autorité de tous les adultes qui l’entouraient ni faisait rien, c’était à elle d’agir. De toute façon, elle s’était implicitement engagée à assumer la formation de Zelda. Le stade des avertissements était dépassé de loin.

- Bien, dit-elle en voyant la gamine arriver, suis-moi.

Et elle prit les devant, s’enfonçant dans les bois qui entourait le terrain d’entrainement. Sans un mot, ni même un regard pour elle ; l’adolescente saurait bien vite pourquoi elle était là…


Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy and plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Titres:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 2264
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: End of the road   End of the road EmptyJeu 30 Avr 2020 - 6:22
Zelda n'a guère eu l'occasion de revoir June depuis les étranges crises de folie des vaccinés. D'ordinaire, elle s'en serait formalisée. Elle y aurait vu un indice du désintérêt de la rouquine à son égard. Mais pas cette fois. Elle fut presque soulagée de ne pas être convoquée après le discours de la Boss aux membres du groupe. L'adolescente a songé que c'était parce que leur guide était trop occupée. C'est sûr, elle avait d'autres chats à fouetter. Et puis au fil des jours elle s'est surprise à espérer qu'elle n'aurait finalement pas à payer cette facture salée à laquelle son aînée a fait allusion. Elle fut presque étonnée de se voir fixer un rendez-vous après la tombée de la nuit, sur les terrains d'entraînement. Une heure peu habituelle pour leurs échanges. L'australienne ne se fait guère d'illusions : elle risque de passer un mauvais quart d'heure. Mais les vestiges de sa candeur l'encouragent encore à croire que ce n'est pas la seule raison qui motive cette étrange rencontre. Peut-être que June veut lui montrer quelque chose ou lui confier une nouvelle et importante mission ? Sincèrement, elle espère que c'est le cas. L'espionne sait qu'elle a beaucoup à se faire pardonner. Mais pour y parvenir, elle a besoin qu'on lui fournisse une occasion de s'illustrer...

Elle déglutit lorsqu'elle devine la silhouette de la Boss parmi les ombres. Est-ce qu'elle en retard ? Difficile à dire puisque cela fait maintenant de longs mois qu'elle ne possède plus de montre. Elle en avait une, autrefois. Mais le temps et sa témérité ont finalement eu raison d'elle. La seule chose qu'elle possède encore du temps d'avant, c'est ce couteau plié dans sa poche et le pendentif qu'elle tripote nerveusement du bout des doigts tandis qu'elle s'approche de son idole. « B'soir June... » glisse-t-elle avec une timidité peu coutumière en parvenant devant son aînée. « Tu vas bien ? » La seule réponse qu'elle obtient se manifeste sous la forme d'un ordre sec. Une invitation - qui n'en est donc pas une - à la suivre. La gamine s'exécute docilement et s'avance en compagnie de son aînée vers les bois qui borde les terrains d'entraînement.

Ce silence qui persiste est aussi glacial que le vent qui balaie ces contrées lors des longs mois d'hiver. Zelda éprouve le besoin viscérale de le briser. Mais elle ne parvient pas à trouver des mots qui pourraient paraître acceptables aux yeux de la rouquine. Et puis c'est étrange mais la situation parvient néanmoins à éveiller une forme de curiosité en elle. De ce qu'elle en sait, il n'y a pas grand chose dans cet écrin de verdure. Après il faut aussi dire qu'elle n'a pas pour habitude de s'y balader. Le stand de tir n'étant guère éloigné, elle a toujours jugé plus prudent de s'en abstenir. Mais si ça se trouve, il y a tout un complexe sous le tapis de ces bois. Un secret tellement bien gardé que seuls les gens qui sont entrés dans le secret des dieux sont en droit de connaître. Est-ce son cas ? Elle en doute. Mais l'espoir est bien l'une des dernières choses qu'il lui reste... « On va où ? » Et pour combien de temps en auront-elles ? Elle s'est absentée discrètement de la maison mais elle aurait bien du mal à justifier sa disparition si Clayton venait à remarquer sa présence avant qu'elle soit rentrée...


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
June D. Phelbs
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 10/01/2018
Messages : 1806
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: End of the road   End of the road EmptyJeu 30 Avr 2020 - 11:30
June n’avait pas répondu à l’adolescente. Sans un mot, elle avait pris les devant sur les sentiers étroits qui s’enfonçaient dans les bois du fort. A cette époque de l’année, la végétation était dense, copieusement nourrie à l’humidité caractéristique de l’état. Parfois, elle devait écarter des branches de son chemin et progressait précautionneusement, pour ne pas trébucher sur une racine mal placée. Finalement, elles débouchèrent sur la clairière où Clyde avait reçu son traitement de faveur, deux semaines auparavant. Cette fois, il faisait très sombre, l’éclat lunaire à peine suffisant pour révéler leurs silhouettes graciles.

- Tu te souviens Zelda, quand je t’ai dit que si tu grandissais et tenais à être considérée comme une adulte, je devrais te punir comme une adulte, entama-t-elle froidement après s’être arrêtée, et quand je t’ai mise en prison, je t’ai avertie… si tu commets des infractions d’adulte, il y aura des conséquences d’adulte.

Elle se retourna pour toiser l’ombre de la concernée de ses yeux émeraudes. Ici, elle le comprendrait assez vite, elles étaient à plusieurs centaines de mètres de la moindre habitation du camp. Personne ne l’entendrait se plaindre, personne ne viendrait à son secours. Personne. Froidement, la rouquine poursuivit, parce que la gamine devait comprendre « pourquoi » elle en était arrivée là :

- Je t’ai fait confiance Zelda, pour te montrer mature, pour être capable de comprendre l’importance de la subtilité, pour pouvoir servir le groupe et devenir un élément important de la communauté, ses lèvres se pincèrent imperceptiblement avant que le jugement tombe, mais au lieu de ça, tu es devenue une enfant gâtée, imprévisible, incontrôlable et dangereuse, cette accusation ne souffrait aucune protestation, June poursuivit : tu te rappelles… quand je t’ai expliqué comment traiter un risque ? D’abord, essayer de le contrôler, voir comment tu peux l’utiliser à ton avantage. Et si tu en viens à la conclusion que son « utilité » ne vaut pas la « menace » encourue… alors seulement tu l’élimines.

A ces mots, la rouquine défit le ruban qui nouait son cardigan. La lueur frêle de la lune se posa sur un objet métallique qui brillait, coincé à sa ceinture. La main sûr, la quarantenaire saisit le beretta et le laissa pendre au bout de son bras aligné avec le reste de son corps.

- Mets toi à genoux, Zelda.


Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy and plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Titres:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 2264
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: End of the road   End of the road EmptyVen 1 Mai 2020 - 0:53
June ne lui a pas répondu. L'adolescente obtient ainsi la confirmation que son aînée ne lui a pas pardonné ces frasques. Elle sait bien qu'elle est en tort mais elle ne peut pas s'empêcher d'être touchée par ce manque de considération, fusse-t-il légitime. Le silence renforce encore cette atmosphère pesante, propice à abreuver les doutes et les appréhensions. Ce n'est pas la première fois qu'elle déçoit la rouquine. Mais cette fois, il y a quelque chose de différent. Les erreurs ne sont pas graves. Mais à force de les répéter, elles se transforment en fautes. Zelda se rappelle un point essentiel, quelque chose qu'elle avait perdu de vue, grisée par le sentiment d'importance que ses fonctions auprès de l'ancienne avocate ont fait naître en elle : à force de jouer avec le feu, on finit tôt ou tard par se brûler... « J'voulais m'excuser... » glisse-t-elle d'une voix mal assurée. « Pour c'que j'ai fait ces derniers temps, tu sais ? J'sais bien qu'j'ai pas été à la hauteur... » L'optimisme de la jeunesse, forgée dans cette part de candeur qui s'accroche à elle à la manière d'une sangsue, l'encourage à penser que les mots seront suffisants pour désamorcer cette crise. Elles en ont déjà traversées. Et à chaque fois, elles ont réussi à se rapprocher à nouveau. Pourquoi en serait-il autrement cette fois-ci ?

Mais la masse du silence s'accentue, devient oppressante. Le duo parvient finalement à une clairière baignée par la faible clarté de cette lune qui symbolise l'indifférence des astres face aux considérations humaines. Le regard de l'adolescente s'ancre un instant sur le satellite naturel puis glisse inexorablement vers June lorsque cette dernière reprend la parole. Et alors elle comprend que cette balade nocturne n'a rien d'un simple rendez-vous. La Boss rappelle des faits, expose une vérité qu'elle n'a jamais tenté de cacher. L'australienne a besoin de quelques instants pour comprendre toute l'étendue de la menace qui pèse sur elle. « June... » murmure-t-elle, faisant de son mieux pour garder un semblant de dignité. L'arrogance et la confiance, elles, se sont déjà envolées aux premiers éclats de la voix de l'ancienne avocate. Mais Zelda ne parvient pas à assembler ses pensées sous la forme d'une phrase. Et si c'était le cas, elle sait très bien que rien de ce qu'elle pourrait dire n'infléchirait la position de son aînée. La rouquine ne compte pas parmi les gens qui se laissent émouvoir par les larmes ou les mots. C'est une machine froide, calculatrice, qui s'est approprié les traits de la féminité. On ne peut guère négocier avec une personne qui possède constamment l'avantage et les moyens de ses ambitions...

Le regard de la gamine se pose sur l'arme que l'éclat lunaire dévoile. Les larmes roulent immédiatement. Alors... c'est maintenant, comme ça, qu'elle va mourir ? Sa fierté se réanime. Son esprit de survie lui commande de courir. Mais son rationalisme lui impose la docilité. Fuir ? Pour aller où ? Fort Ward était un écrin de sécurité qui s'est brusquement transformé en cage. Une cage dont on ne peut pas s'échapper. Ses jambes tremblent et sa raison vacille. « June... » répète-t-elle à nouveau. Zelda aimerait posséder les arguments, les clefs qui lui permettraient d'échapper à la mort. Mais le destin lui a refusé ce droit. Non, pas le destin... Sa bêtise ! Elle aimerait pouvoir haïr la Boss et pourtant c'est bien elle-même qu'elle abhorre en cet instant. Et la voici réduite à espérer qu'il existe un autre monde que celui-ci. Que des anges, peut-être, viendront la guider vers un lieu où l'on s'affranchit de la douleur, de la peur et des regrets. L'un de ses genoux se pose à terre. Son voisin le rejoint peu après. Les doigts entrelacés, crispés, animés par la terreur que tout être humain digne de ce nom est sensé ressentir face à son bourreau, elle se mordille les lèvres. Un flot chaud trempe son entrejambe et se déverse en cataractes sur ses chevilles. « T'es pas obligée d'faire ça... » assure-t-elle d'une voix tremblante. Mais elle sait très bien que c'est faux... Ses fautes l'ont menée ici, à genoux, en cet instant. Et ce sont les résultats de froids calculs mathématiques qui pousseront June à lever le canon de son arme. La logique est respectée. Alors comment la contrecarrer ?


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
June D. Phelbs
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 10/01/2018
Messages : 1806
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: End of the road   End of the road EmptyVen 1 Mai 2020 - 12:00
- C’est la chose la plus raisonnable à faire, rétorqua-t-elle d’un ton glacial.

La petite s’était agenouillée en pleurant, vaincue et docile. June se serait presque attendue à une dernière frasque, un dernier trait d’esprit, mais rien. L’adolescente ployait devant la figure de la mort et c’était bien sa réaction la plus mature depuis des mois. Le temps se suspendit, l’arme se dressait jusqu’à fixer le front pâle de Zelda. L’avocate ne ressentait rien, sinon la profonde déception de cette enfant si prometteuse. Le contraire serait hypocrite : elle avait participé à certains raids, elle avait participé à l’attaque du lycée Garfield. Ils n’avaient épargné ni homme, ni femme, ni enfant. Et si demain la gamine provoquait le décès de quelqu’un du camp… ce ne serait pas moins grave parce qu’elle était mineure.

- Tu as toi-même reconnu que certains menaces devaient être éliminées avant de commettre leurs crimes, souffla-t-elle en guise de dernier mot, et tu t’es comportée comme les « psychopathes » que tu accuses.

Utiliser les termes de Zelda pour marquer encore plus le coup. Qu’elle comprenne que si elle en était là, c’était parce qu’elle avait raté une marche et avait dévalé l’escalier de l’ascension. Qu’elle ne valait même pas un exil ou une condamnation publique en guise d’exemple. Non : elle serait assassinée là, au milieu des bois, de façon anonyme. Elle pourrait se demander combien de temps avant qu’on ne remarque qu’elle manque à l’appel ? Qui allait la regretter ? Qui allait chercher son cadavre une fois sa disparition constatée ? S’il lui restait une lueur de lucidité, elle réaliserait que la réponse serait « personne ». June tira la culasse et remit en joue la jeune fille.

- Au revoir, Zelda.

BLAM.

BLAM.

Les détonations résonnèrent longuement dans la nuit, les vibrations s’attardèrent sur le bras de la rouquine. Ses yeux verts impénétrables dardés sur l’adolescente à genoux devant elle. Froidement, elle ordonna :

- Lève-toi.

Les balles l’avaient frôlées, peut-être même les avait-elle entendues siffler à ses oreilles. L’arme revint reposer le long de son corps, dans la prolongation de son bras. C’était l’ultime avertissement, en l’honneur des quelques lueurs d’intelligence dont elle avait un jour su faire preuve.

- Tu as compris ?



Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy and plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Titres:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 2264
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: End of the road   End of the road EmptySam 2 Mai 2020 - 10:16
La chose la plus raisonnable à faire ? Zelda ne partage évidemment pas cette opinion. Comment le pourrait-elle alors qu'elle savoure ses dernières bouffées d'oxygène ? Mais son opinion n'a jamais eu beaucoup de poids au sein du groupe et ce n'est pas maintenant, alors qu'elle contemple le crépuscule de son existence, que les choses sont appelées à changer. Les larmes brouillent la vision de l'adolescente mais elle trouve encore la force de hocher la tête. Si June estime que sa mort est l'option la plus avisée pour le bien de la communauté alors qui est-elle pour remettre en question son jugement ? L'australienne n'a jamais réussi à avoir un angle de vue pertinent sur ses propres actes. La logique veut qu'elle soit tout simplement incapable de mesurer les subtilités d'un choix qui concerne l'ensemble d'un groupe. C'est tout ce qu'elle était ? Un parasite ? Une épine dans le pied ? Sa fierté proteste à nouveau mais l'alliance de la peur et de la résignation la cantonne au silence.

Ce sont maintenant les mots qu'elle a prononcés quelques mois plus tôt que la voix de la rouquine charrie.Elle était loin d'imaginer qu'ils se mueraient un jour en ennemis. Cela n'enlève pourtant rien à leur pertinence. La gamine n'envisage même pas de les renier. Elle ne pense pas davantage à les nuancer. Peut-être qu'elle est bien l'une de ces psychopathes qu'elle a toujours considérés avec mépris. Et peut-être que les choses sont plus compliquées que ça. Elle s'en fiche ! Au final la chose qui accapare réellement son attention, ce sont les doux reflets qui ondoient sur le corps d'acier de cette arme qui lui ôtera la vie. Il y a quelque chose de poétique dans tout ceci. C'est sûrement un peu ironique, non ? « On dirait bien que j'ai quand même fini par devenir une Evelyn, en fin de compte... » souffle-t-elle. Cette constatation lui échappe sans même qu'elle l'ait souhaité. Zelda ne fait même plus attention à cette boule qui, dans sa gorge, lui conteste également le droit de respirer. Ses doigts se détendent, se rétractent et laissent dans sa chair le sillon sanglant de ses ongles. L'adolescente chasse ses larmes d'un revers de la main et lève la tête en direction de l'astre lunaire. C'est une vision rassurante, apaisante, qui lui rappelle qu'elle n'a jamais été autre chose qu'une éphémère poussière. « J'aurais voulu faire mieux... » se confie-t-elle dans un murmure. Elle perçoit du coin de l'oeil le canon se lever et un rictus de peur, inondé par une nouvelle pluie de larmes, déforme ses traits juvéniles. Elle doit faire des efforts démesurées pour poursuivre son observation des cieux. Pour, peut-être, laisser une image qui frôle la dignité dans la mémoire de June...

BLAM.

BLAM.

Elle tressaille si fort, elle se crispe avec une telle violence que ses muscles protestent. Les balles sifflent à ses oreilles. Zelda n'en est pas sûre mais elle croit bien avoir perçu de brèves et infimes ondées de chaleur. Elle est encore vivante. Mais elle ne s'en est pas vraiment rendue compte. Elle a étouffé un cri. Pas par courage mais simplement parce que ce dernier semble s'être perdu quelque part entre ses poumons et la fraîcheur de la nuit. Les échos des détonations s'estompent et laissent dans leurs sillages de désagréables acouphènes. L'adolescente respire. Elle sent la caresse du vent qui filtre à travers les bois et fait chanter les feuilles des arbres. C'est l'étonnement qui prime sur ce soulagement qui peine encore à accepter sa propre légitimité. Son corps geint, lui commande de respirer à nouveau. La gamine fait céder ce barrage invisible qui confinait sa gorge et expire longuement tandis que ses épaules s'affaissent. C'est seulement lorsque son coeur refuse d'exploser qu'elle considère les minces volutes de fumée qui s'acharnent encore à fuir l'arme de son aînée. Elle décoche un regard d'incompréhension à l'intéressée. Doit-elle la remercier ? Lui témoigner sa gratitude d'une manière ou d'une autre ?

June lui donne l'ordre de se lever. Sa première tentative la renvoie aussitôt au sol. Elle panique et lutte contre son propre corps pour se remettre debout, craignant qu'une trop longue attente pousse la rouquine à lever une nouvelle fois son arme. Tremblante, vacillante, Zelda parvient à obéir à l'ordre qu'on lui a donné. Elle se tient face à la Boss mais son regard, lui, s'abîme sur le sol. Est-ce qu'elle a compris ? « Je... Je ne... » balbutie-t-elle tandis qu'elle comprend enfin qu'elle ne mourra pas ce soir. Oui, cette leçon-là, elle n'est pas prête de l'oublier. Mais l'adrénaline et le stress l'empêchent encore de confirmer ce qui doit pourtant déjà sembler évident aux yeux de l'ancienne avocate. « Oui ! » indique-t-elle sobrement. L'adolescente hoche maladroitement la tête pour donner plus de contenance à ce simple mot. Et puis, un brin honteuse, elle cherche à cacher les taches sombres qui trahissent la nervosité de sa vessie. Elle a envie de se jeter sur June. Pour l'enlacer ou peut-être pour la frapper. Est-ce que l'un vaut mieux que l'autre ? Mais elle reste sur place, sonnée, se contentant de vivre. C'est déjà plus que ce qu'elle pouvait espérer une minute plus tôt. « Oui, j'ai compris ! » assure-t-elle avec, cette fois-ci, davantage de conviction. Est-ce que June se contentera de cette affirmation ? Maintenant, tout ce que souhaite l'australienne, c'est partir en courant. N'importe où. La destination n'a pas la moindre importance. Ce qu'elle veut, c'est quitter cette maudite clairière et se soustraire au regard ardent, bien trop lourd, de son aînée. Se rouler en boule quelque part, à l'abri de la curiosité des gens et de leurs reproches. Et puis distancer cet instant qui - elle le sait déjà - a marqué son esprit au fer rouge, s'appropriant au passage le premier rôle sur les planches de sa mémoire. « Tu... Tu as une autre leçon à me dispenser ? » Ou peut-elle disposer pour enfin aller lécher les plaies de son âme ?


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
June D. Phelbs
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 10/01/2018
Messages : 1806
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: End of the road   End of the road EmptySam 2 Mai 2020 - 11:32
Si elle avait une autre leçon à lui inculquer ? Énormément en vérité. Pourtant, les traits pâles de la quarantenaire restaient de marbre. Elle rangea l’arme après avoir remis la sécurité, signe qu’elle en avait fini, qu’elle ne la tuerait pas ce soir. Pas ce soir. Mais désormais, l’adolescente l’avait compris, elle était en sursis. Comme ces charognes qui arpentaient la terre, elle était une morte qui marchait encore.

- Je suis réellement persuadée de ton potentiel Zelda. Je pense que tu pourras devenir plus forte que n’importe qui ici.

Il ne s’agissait bien sûr pas uniquement de « force » au sens athlétique du terme. Elle saurait être plus maligne, plus avisée, plus clairvoyante, si seulement elle s’en donnait la chance. La route était longue mais ce qu’avait tenté de faire l’avocate ce soir, c’était d’assassiner la gamine puérile pour ne garder que le meilleur. En un certain sens, June s’était attachée à elle. Mais pas comme une mère l’aurait fait – ou plutôt : exactement comme une mère devrait le faire. Elle s’intéressait suffisamment à l’adolescente pour la tuer si cela s’avérait indispensable.

- Ce n’est pas ton âge qui t’arrête, c’est ton comportement. Tu peux être importante, tu peux être utile. Mais… ce soir, c’est ton dernier avertissement.

Son silence fut accentué par une bourrasque charriant les odeurs forestières. La nature était si pure, si entière, maintenant qu’ils avaient cessé de la polluer à grande échelle. Ici, elles étaient dans un autre monde, où tout pouvait encore arriver. Sur son plateau d’échec, Zelda n’était pas un pion ; elle était une cavalière. Cette pièce dont on ne se méfiait jamais assez et qui surgissait quand on pensait avoir tout anticipé.

-N’oublie jamais ce qui vient de se passer. Chaque fois que tu enfreindras les règles, chaque fois que tu feras quelque chose de non approprié… parce que si j’apprends que tu as encore fait des tiennes, ce ne sera pas un rendez-vous dans les bois que je te ferai, ses yeux perçants l’enveloppaient et la traversait, l’enfant ne pouvait pas y échapper, ce sera peut-être simplement un réveil brutal au milieu de la nuit ou un goût étrange dans ton petit-déjeuner, la rouquine lui laissa le temps d’assimiler la menace et lui assura, je veux que tu sois à mes côtés pour l’avenir, Zelda. Le futur appartiendra aux femmes comme toi… mais je peux aussi être ton pire cauchemar, si c’est ce que tu veux, elle lui fit alors signe de partir ; elle en avait fini avec elle.



Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy and plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Titres:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: End of the road   End of the road Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- End of the road -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: