The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Tell me it's OK -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
William Paterson
Modérateur
William Paterson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 15/11/2018
Messages : 172
Age IRL : 21
MessageSujet: Tell me it's OK   Tell me it's OK EmptyMer 29 Avr 2020 - 2:11

Il s’était levé ce matin, un peu comme tous les autres jours. Sauf que ce jour là, il n’allait pas aller à l’église comme d’habitude, pour y retrouver Eve, et boire le café, ou le thé qu’elle lui avait préparé. Il était temps de secouer un peu les habitudes.
Après la nuit de crise, pas mal de choses avaient changées. Et les gens le regardaient un peu différemment. Et avec les bruits qui courraient, tout était amplifié. Même si un pasteur qui avait presque tué quelqu’un, et assommé deux autres, à mains nues, il n’y avait pas vraiment besoin que ce soit amplifié pour faire jaser. Et pourtant, il en était là. Alors il croisait certains regards, un peu plus méfiants qu’à l’accoutumée. « Allait-il craquer ? Maintenant ? Et les agresser ? ». Il n’en avait aucune foutue idée, même si il avait bien envie de jouer sur ce sentiment de peur qu’il inspirait doucement. Il commençait à y prendre goût.

Mais aujourd’hui, pas de violence. Il allait voir quelqu’un qui avait un peu plus été victime de la situation que lui: Eve.
Il avait su bien après qu’elle soit à l’hôpital qu’elle avait été aussi touchée par une crise, mais face à quelqu’un de plus capable qu’elle, et qu’elle avait faillit en mourir. Et dire qu’il l’avait cherchée du regard avant que suivre Myles… Il aurait certainement pu la tuer. Et ça, il ne se le serait jamais pardonné. Et il s’était inquiété. Beaucoup. Plus qu’il ne se serait pensé capable. Mais elle était sauvée, et c’était toujours un point positif à la situation.

Déjà parce qu’il avait rarement vu quelqu’un d’aussi innocent, et ensuite parce qu’il s’était attaché à elle. D’une manière relativement inexplicable, il tenait à la voir le matin, à l’église, même si il se lassait rapidement. Mais attendre seul à l’église qu’une personne effrayée entre… C’était pire que de l’écouter parler du Seigneur.
Alors aujourd’hui il allait la voir, et lui apporter un livre. Des souris et des hommes. Il en avait parlé avec Layla quelques temps avant, et il avait réussi à se procurer un doublon. Alors il allait aider Eve à tuer le temps.

Il parti rapidement, sans vraiment prendre le temps de petit-déjeuner, ni aller courir, comme tous les autres matins. Il était plus préoccupé que d’habitude en ce moment. L’ambiance générale, très probablement.
Alors il arriva devant le dispensaire aux alentours de 10 heures, le livre à la main, et le sourire aux lèvres. Il dit vaguement bonjour aux autres, échangea quelques mots, saluant d’un signe de la main les autres malades éveillés. Plus tard pour les prières. Il n’avait pas la tête à ça. Il n’avait jamais vraiment eu la tête à ça, mais surtout pas maintenant.

Il arriva au lit de Eve, qui le regardait en souriant, une mine fatiguée accrochée au visage.
Le pasteur saisit une chaise, pour s’asseoir à ses côtés.

- Bonjour Eve. Ça va un peu mieux ? Je t’ai apporté de la lecture, si tu trouves la force.

Il déposa le livre sur la petit table de chevet, qui ne pouvait accueillir guère plus que cet ouvrage format poche.


There is no such things as good guys. There's just guys

credit: Solosand
Revenir en haut Aller en bas  
Eve-Madeleine Bethany
Administrateur
Eve-Madeleine Bethany
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 03/02/2020
Messages : 283
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Tell me it's OK   Tell me it's OK EmptyMer 29 Avr 2020 - 23:19
Je ne me souviens pas de grand-chose de mon accident, sinon d’une vision. J’étais plongée dans les ténèbres et pourtant, je voyais comme en plein jour. Au-dessus de moi, une immense et intense source de lumière. Je crois qu’elle était infinie car chaque fois que j’en cherchais le contour, elle paraissait plus grande. Les ombres se sont dissipées mais pas la lumière. J’étais dans le jardin de mon couvent, entourée des plans aromatiques qui sentaient bon le romarin, le thym et le laurier. Il y avait une voix, mais elle ne « parlait » pas. Elle résonnait directement en moi, chaque mot était une vibration chaude et réconfortante. Le Seigneur, le Christ, le Saint-Esprit. Le Tout. Je flottais là, dans sa chaleur, prête à prendre ma place dans son Royaume, mais il m’a dit que mon heure n’était pas venue. Il disait… que j’avais prouvé ma dévotion et mon amour, que ma fidélité avait été reconnue et entendue. J’étais aussi incapable de produire un son, pourtant je l’ai implorée de tout mon cœur. Je lui ai demandé de me prendre avec lui, que j’étais prête à suivre ses pas dans les Cieux. Dieu a consolé mon âme, il a lavé mon inconscient de ses chagrins, et m’a dit de retourner à ma vie charnelle. Il m’a demandé de vivre dans la piété mais pleinement ; car « l’amour est le plus beau de ses dons et qu’aucun châtiment ne devrait empêcher ses fidèles de connaître l’affection. Une femme doit pouvoir connaître son mari et, ainsi, honorer la Vie en l’abritant en son sein. ».

Quand je suis revenue à moi, j’étais en larme. Des larmes douces de reconnaissance. Dieu s’est penché sur moi, il m’a sauvée et m’a libéré de mes angoisses. Je n’ai plus besoin de me demander si j’ai fait ce qu’il fallait pour être nonne, car de nonne Il n’a plus besoin. Il veut que la vie reprenne… car nous sommes son arche et qu’un jour, prochain je l’espère, nous toucherons terre.

***

Mon visage a désenflé mais il est encore abîmé par les contusions. Des marques violacées autour d’un œil, de ma pommette recousue et de ma lèvre en convalescence. Une fracture du crâne qu’on m’avait dit, que j’avais eu beaucoup de chance aussi. Ce n’était pas de la chance, c’était mon Père qui avait veillé à mon chevet, après m’avoir empêché de faire du mal à un bébé. La cicatrice de l’opération serait invisible une fois que mes cheveux auront complètement repoussés qu’on m’avait aussi dit. C’est un détail. Mon apparence n’était qu’un cocon de chair, la vanité ne fait pas partie de mes défauts.

- Monsieur William, que j’ai murmuré doucement en le voyant s’asseoir à côté de moi, un mince sourire sur mon visage abimé, merci beaucoup.

Entre les migraines et l’écrasante fatigue, je ne sais pas quand je trouverai la force, mais je suis sincèrement touchée par l’attention. Je me redresse pour prendre le livre entre mes mains pâles et fébriles. Plutôt que de lire la quatrième de couverture, je lui demande :

De quoi ça parle ? J’ai envie d’entendre sa voix.


« A candle in darkness »
Are we not wise enough to give all we are ? Surely we're bright enough to outshine the stars ♪ Human kind gets so lost finding its way ♪ We have a chance to make a difference 'till our dying day.
Revenir en haut Aller en bas  
William Paterson
Modérateur
William Paterson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 15/11/2018
Messages : 172
Age IRL : 21
MessageSujet: Re: Tell me it's OK   Tell me it's OK EmptyDim 3 Mai 2020 - 2:23

Il s’était installé près de sa collègue d’église, qui n’était pas au meilleur de sa forme. Il avait un peu de peine, à la voir ainsi. Beaucoup même. Elle avait encore le visage marqué par les coups, et les cheveux rasés là où elle avait été ouverte n’était pas du meilleur effet, mais elle avait un look de combattante qui était assez comique à voir, surtout sur elle. Mais le pire était passé, et elle était en vie, et en relativement bonne santé. Enfin lorsqu’il avait discuté avec le médecin du camps, elle avait l’air d’avoir eu de la chance.
Pour une fois que le destin montrait quelque chose…

Elle le vit arriver, et elle se mit à bouger légèrement, en souriant, et en lui murmurant. Elle l’avait reconnu, et ça avait l’air de lui faire plaisir. Alors William en fut touché. très touché. Sans vraiment savoir pourquoi. Mais il était heureux de la voir sourire.

Elle saisit le livre, pour toucher sa couverture, et passer ses mains sur les pages. Elle devait être trop faible pour lire encore. Plus tard alors.

- Oh, c’est l’histoire de deux hommes qui cherchent à s’intégrer quelque part, en travaillant. Mais c’est un peu plus compliqué. Je te raconte pas tout, on en discutera quand tu l’auras lu. Mais je l’ai bien aimé.

Il la regardait, alors qu’elle ouvrait vaguement les yeux, ou qu’un sourire se dessinait sur ses lèvres. Il était venu la voir quand elle était endormie, plusieurs fois, pour savoir comment elle allait. Mais il n’osait pas vraiment le reconnaître. Peut-être parce qu’il ne comprenait pas pourquoi, d’un coup, il s’était mis à s’inquiéter, à attendre qu’elle revienne. Alors oui, il avait plus de choses à faire, et pus de choses à inventer. Quand elle discutait avec des gens, elle étalait son savoir, et c’est ce que lui n’avait pas à faire. Alors c’était pratique. Mais c’était un peu plus que ça qui lui manquait réellement.
Il avait été réellement triste quand il avait constaté les dégâts de cette nuit étrange. Triste d’avoir faillit tuer quelqu’un, mais surtout triste d’avoir failli perdre Eve. Elle ne le méritait pas.

- Ca va quand même ? T’arrives à rester éveillée un peu quand même ?


There is no such things as good guys. There's just guys

credit: Solosand
Revenir en haut Aller en bas  
Eve-Madeleine Bethany
Administrateur
Eve-Madeleine Bethany
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 03/02/2020
Messages : 283
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Tell me it's OK   Tell me it's OK EmptyMer 6 Mai 2020 - 11:53
- Je le lirai, que je promets avec un piteux sourire.

Je ne sais pas quand, mais je le ferai. Puis-je refuser quelque chose à cet homme qui a tant fait pour moi ? William m’a pris sous son aile, il m’a accepté dans l’église alors que j’étais un oisillon brisé, il m’a encouragée à voler de mes propres ailes plutôt que de me cacher dans son ombre. Il me déstabilise parfois, il est original, mais il ne m’a jamais jugée. Il m’a rendu confiance en moi, il m’a permis d’achever mon parcours de nonne, il m’a autorisé à laver mon âme sous le regard du Père.

- Ça va, vraiment, mon assurance est sincère, en dépit de mon visage abîmé, le Seigneur était à mes côtés, il l’est encore, je garde le livre en main et caresse machinalement la couverture, lorsque j’étais inconsciente, je l’ai rencontré. IL m’a parlé et m’a guidée pour que mon esprit ne s’égare pas.

Je ne peux bien sûr pas lui parler exactement de ce que m’a dit Dieu. C’est un lien intime, une suggestion du démiurge à moi, humble mortelle à son service. Néanmoins, je voudrais que mon ami ne s’inquiète pas ; qu’il sache qu’à chaque instant, à chaque seconde, j’ai été soutenue. Je n’ai jamais été seule, l’Esprit Saint tapie dans mon ombre m’a soigné de sa lumière. Certains diraient simplement que j’ai été chanceuse, mais comment ne pas y voir la preuve du toucher divin ?

- Comment allez-vous, monsieur William ? Ne puis-je m’empêcher de retourner, je m’en fais pour lui, avez-vous accepté le sérum aussi ? Vous sentez-vous mieux ? Je suis navrée de ne pouvoir vous aider… avec les offices.

Je me demande comment se passe la vie hors du dispensaire. En restant ici continuellement, j’ai l’impression d’être dans une petite bulle. Je reçois des visites, je vois les médecins, mais le camp est si calme quand tout va bien. J’en oublie les morts qui marchent, j’en oublie le danger qui rôde. J’en oublie que le Diable est libre, dans le cœur de chacun des Hommes. Dans le mieux aussi, probablement. Un vertige me prend, je divague un instant je crois, avant de revenir à moi en papillonnant des paupières.

- P-pardon, je… vous disiez ?


« A candle in darkness »
Are we not wise enough to give all we are ? Surely we're bright enough to outshine the stars ♪ Human kind gets so lost finding its way ♪ We have a chance to make a difference 'till our dying day.
Revenir en haut Aller en bas  
William Paterson
Modérateur
William Paterson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 15/11/2018
Messages : 172
Age IRL : 21
MessageSujet: Re: Tell me it's OK   Tell me it's OK EmptyMer 13 Mai 2020 - 16:05

Il regardait la nonne allongée dans son lit, qui somnolait à moitié en parlant. Mais William ne pu s’empêcher de sourire. Il savait très bien que sa promesse de le lire ne tiendrait pas bien longtemps. Vu son air fatigué, elle n’était pas vraiment en état de lire. Mais il était venu lui apporter un peu d’espoir, et de perspective. Elle en avait sûrement besoin en ce moment.

Mais en lui demandant comment elle allait, elle s’égara dans un délire presque habituel, qui ne surprit même plus le faux pasteur. Il la connaissait bien.
Il hésitait entre éclater de rire, et se frapper la main sur son propre visage. Elle avait rencontré Dieu. Il devait plus certainement ressembler à la mort, ce sinistre barbu. En tous cas, si il avait été à sa place, il aurait touché deux mots à cet imbécile. Ça lui aurait probablement grillé sa place au paradis, mais elle était certainement carbonisée depuis un paquet d’années.

- Ah ? T’as rencontré Dieu ? Et il t’a dit quoi ?

C’était une vraie question. Pas pour se moquer. Mais peut-être que les délires de l’esprit un peu troublé d’Eve seraient utiles. Qui sait ? Dieu seul, peut-être. Mais il avait l’air sacrément occupé ces derniers temps.
Il posa sa main sur celle d’Eve, un peu pour s’assurer qu’elle n’était pas trop bouillante, ni sur le point de mourir. Rien d’anormal à signaler. Mais c’était rassurant de la voir vivante, et de discuter avec elle. Même si son regard se perdait un peu dans le vide par moments.

- Oh, moi je vais bien, ne t’en fais pas. Je m’occupe comme je peux, et je m’occupe un peu de l’église. Oui, j’ai pris le sérum, on ne sait jamais. C’était un peu contre productif d’attaquer des gens, comme ça, sans pouvoir me contrôler…
Et reposes-toi encore. Je peux me débrouiller seul, je veux te revoir en pleine forme à l’église !


Même s’il était moyennement enjoué de recevoir un autre produit pas spécialement testé, il n’avait pas trop le choix. Il n’avait pas envie d’être dangereux. Cette nuit là, il avait réparti sa violence sur trois personnes. Mais si il avait été seul avec quelqu’un, sans personne pour les interrompre… Cette personne serait sûrement aux côtés de Eve aussi, ou en train de discuter avec Dieu.

Il regardait Eve, complètement dans le vide, qui fixait un endroit fixe, plus loin dans la pièce. Il aurait pu parier qu’elle ne le voyait même pas. Il se surprit même à la trouver belle. Malgré toutes ses cicatrices, ses cheveux rasés sur un côtés, et son visage encore abîmés de divers coups. Elle avait un air apaisé, qui en devenait presque rassurant.
Elle revint à ses esprits, en même temps que William.

- Hein ? Oh, non rien. Tu veux que je t’amène quelque chose de particulier la prochaine fois ?


There is no such things as good guys. There's just guys

credit: Solosand
Revenir en haut Aller en bas  
Eve-Madeleine Bethany
Administrateur
Eve-Madeleine Bethany
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 03/02/2020
Messages : 283
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Tell me it's OK   Tell me it's OK EmptyJeu 14 Mai 2020 - 23:07
- Je crois… que c’est entre le Seigneur et moi, avais-je répondu à la curiosité du pasteur, un brin malicieuse.

Je le pense à même de comprendre. Parfois, il y a des expériences qui ne sont pas faites pour être racontées. Je sens au fond de moi que c’est un secret, une requête personnelle pour que ma vie chance ; mais pour que cela soit honnête, je suppose que personne ne doit savoir. En tout cas, je suis ravie de savoir que monsieur William va bien. On est tous les deux dans une situation délicate avec ce vaccin – puis le sérum – mais… j’ai la conviction que ça ira mieux. Rien n’arrive pour rien, toute situation est source d’enseignements.

- Quelque chose de particulier ? Je réfléchis un instant mais la migraine revient avorter mes efforts, je ne crois pas…

Ai-je besoin de plus ? Sa simple présence me réconforte. Je baisse mon regard sur sa main, posée sur la mienne et ça me fait sourire doucement. Sommes-nous amis ? Je le fréquente tous les jours et pourtant, cet homme m’a toujours paru mystérieux et inaccessible. Il est mon ami mais je n’ai jamais envisagé que je sois la sienne. J’étais plutôt… la nonne qui l’assistait dans son service à l’église. Une place qui me va parfaitement.

- Pouvez-vous…, je me pince brièvement la lèvre, hésite, mais me décide à me lancer, accepteriez-vous de me faire la lecture ? Je… je sais, c’est bête, je me retrouve à bafouiller sous son regard, c’est juste… j’ai envie de commencer votre livre, mais je ne suis pas certaine d’y arriver.

Le feu se propage dans tout mon crâne. Bientôt, il aura enflammé tous mes neurones et je n’aurai d’autre solution que de me réfugier dans le sommeil en attendant que le mal passe. D’ici là, j’espère pouvoir me laisser guider par sa voix jusqu’à Morphée. Cette pensée métaphorique est un peu païenne de ma part mais… j’aime sa symbolique, quelque part. « Les bras de Morphée »… il n’est pas difficile d’imaginer que lui et le Seigneur sont en réalité la même personne, veillant sur nos âmes le temps que notre corps se repose.

- Vous n’êtes pas obligé si jamais… si vous ne voulez pas ou que vous avez à faire.


« A candle in darkness »
Are we not wise enough to give all we are ? Surely we're bright enough to outshine the stars ♪ Human kind gets so lost finding its way ♪ We have a chance to make a difference 'till our dying day.
Revenir en haut Aller en bas  
William Paterson
Modérateur
William Paterson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 15/11/2018
Messages : 172
Age IRL : 21
MessageSujet: Re: Tell me it's OK   Tell me it's OK EmptyMer 3 Juin 2020 - 2:43

Allons bon, des mystères. William répondit à Eve d’un simple sourire. Ce n’était pas dans la nature de la nonne de garder des secrets. Ça devait être important. Mais elle en avait dit assez pour éveiller sa curiosité. Et elle pouvait le pousser bien loin, cette curiosité. Il le saurait un jour.

Il y avait eu un silence, et un regard mutuel. C’était peut-être un peu gênant qu’il ait posé sa main sur la sienne comme ça ? Peut-être. Mais ça le rassurait, inexplicablement.
Lui, le faux pasteur, tueur à ses heures perdues, ancien boxeur particulièrement violent, était rassuré de poser sa main sur celle d’une nonne. On vivait une époque formidable.

Mais cette nuit là, celle où tout avait dégénéré, il se souvenait de beaucoup de choses. Surtout de s’être inquiété pour Junior, et pour Eve. Avant, et après sa crise. Junior était resté à la maison, et avait fait une légère crise seul. Mais Eve en avait fait les frais. Et il se souvenait bien avoir frémi en se réveillant, et en apprenant la nouvelle. Il avait été vraiment inquiet. Et il était sincèrement rassuré de la voir en vie, et de discuter avec elle. Et peut-être qu’il essayait de se convaincre que tout allait mieux maintenant.
William avait changé, il le sentait bien. Pas tant de temps plus tôt, il n’aurait eu aucun scrupule à souhaiter la mort de la seule personne capable de révéler sa fausse identité. Mais il ne s’en inquiétait même plus.

Il quitta ses rêveries lorsqu’elle lui demanda de lui faire la lecture. Drôle d’idée, mais il n’était plus à ça près.

- Oh non, je n’ai rien à faire ! Rien à faire d’autre… ! Je m’occupe des gens ici, et tu es ici. Alors je vais te lire le début.

Et il commença à lire. Une longue description de paysage. D’un paysage calme, accueillant, chaud. Pendant plusieurs pages.
À quelques milles au sud de Soledad, la Salinas descend tout contre le flanc de la colline, et coule, profonde et verte. l’eau est tiède aussi, car avant d’aller dormir en un bassin étroit, elle a glissé, miroitante au soleil, sur le sables jaunes.

Et après ces quelques pages, elle ne fut pas longue à sombrer dans un sommeil bien mérité, et surtout réparateur. Il continua sur plusieurs pages, pour finir de l’accompagner dans l’obscurité, puis se leva silencieusement, en déposant le livre sur la table de chevet. Le chapitre deux serait un autre jour.
Il remonta la couverture sur la jeune femme endormie, et fit demi-tour. Retour à la maison. Aucune envie d’ouvrir l’église. Les autres imbéciles attendraient.


There is no such things as good guys. There's just guys

credit: Solosand
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Tell me it's OK   Tell me it's OK Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Tell me it's OK -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: