The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-52%
Le deal à ne pas rater :
Lecteur de Cartes SD/Micro SD, USB Type C Micro USB OTG et Lecteur de ...
7.64 € 15.99 €
Voir le deal
anipassion.com

Partagez
- The doctor is not unfrequently death's pilot fish -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ivy C. Deluca
Ivy C. Deluca
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 10/04/2020
Messages : 79
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: The doctor is not unfrequently death's pilot fish   The doctor is not unfrequently death's pilot fish - Page 2 EmptyVen 15 Mai 2020 - 15:32
Ivy esquissa un sourire amusé en écoutant Zelda lui parler de ses mésaventures à l'école. Elle laissa échapper un petit sifflement quand l'adolescente lui dit vouloir devenir cheffe. Elle a de l'ambition au moins. Sans se moquer d'elle, la jeune médecin lui répondit : "C'est vrai que tu ferais une bonne cheffe. Tu n'as pas peur d'aller vers les autres ou de prendre des initiatives." Ivy marqua une courte pause avant de continuer d'une voix douce : "Mais un bon chef est souvent une personne cultivée, qui sait parler aux autres et se faire écouter. Regarde June par exemple. Et puis, je ne connais personne qui ait réussi à accéder au statut de chef en traitant des inconnues de pétasse, par exemple..." Et hop, petit rappel de ce fameux jour au dispensaire où Zelda l'avait insultée de pétasse pour avoir endormie Casey. Ivy ne lui en tenait pas rigueur, elle tâchait juste de faire comprendre à l'adolescente qu'elle ne s'y prenait pas de la bonne manière et que certaines de ses attitudes étaient un peu.. abusives. "Si tu veux être une bonne chef commence par t'instruire. Lis des livres, apprends à faire quelque chose de tes mains.. Rien ne doit être laissé au hasard, il faut que tu t'intéresses un peu à tout. La médecine ne t'intéresse pas par hasard ?" Ivy réfléchissait, peut être que Zelda pourrait donner un coup de main ici, apprendre quelques gestes de premiers secours par exemple. Elle secoua la tête avec un petit sourire amusé en entendant la suite de sa conversation. Zelda était bien une adolescente. C'était bien connu, les travaux de jardinage, les gardes d'enfants ou les petits travaux manuels ce n'étaient pas leur truc.

Zelda proposa de se retirer les bandages toute seule. Ivy hocha la tête : "Oh, si tu y tiens... Tu feras juste attention de ne pas t'arracher la peau en même temps. Avec les beaux jours qui arrivent et le soleil, tu risques de garder de vilaines cicatrices, ce serait dommage, non ?" Un petit sourire en coin, elle laissa le choix à l'adolescente de prendre le risque d'enlever les bandages seule ou de revenir ici se les faire retirer. Elle songea également à lui trouver des médicaments pour son allergie. "Repasse en fin de semaine prochaine, ça devrait être bon." conclua-t-elle. Quant aux bébés, Ivy secoua la tête : "Non, je ne lui ai pas fait le test, mais je sais qu'elle a conscience de son existence et qu'elle sait qu'on est plus en sécurité ici." Joy dormait mieux par exemple, peut être car Ivy se sentait elle-même plus en sécurité et plus sereine. Elle laissa échapper un petit rire sans pouvoir le nier. Oui, les bébés avaient tendance à rendre gagas les adultes.  

Ivy haussa ensuite les épaules en cochant la case "information vie sexuelle" sur le dossier médicale de l'adolescente. "Peut-être pas la lèpre, mais l’herpès génital, la syphilis, la mycose, le papillomavirus, le SIDA, l'hépatite B, oui, ce sont des risques." Ivy posa un regard suspicieux sur Zelda lorsqu'elle lui demanda si la maladie des immunisés se transmettaient en faisant l'amour. Un instant, elle fut tentée de répondre que si, elle pouvait se transmettre de cette manière, mais tôt ou tard, elle apprendrait que c'était faux et la confiance établie entre la médecin et l'adolescente serait alors brisée. Bien évidemment, elle se doutait que la jeune fille posait cette question à cause de Sean, l'immunisé avec qui elle l'avait surprise à "jouer" au dispensaire. "Non, en effet mais il y a quand même le risque de tomber enceinte. Même s'il.. s'il.." Ivy répugnait à employer les mêmes mots que Zelda. "Même s'il se retire avant, il y a de gros risques." Au moins, la jeune fille était informée sur tous les risques.

La prochaine case sur le dossier concernait les conduites à risque. Là encore ça promettait d'être assez drôle pour Ivy mais moins pour Zelda du coup. "Est-ce que tu as déjà fumé, bu ?" lui demanda la jeune médecin. "Tout ce que tu me diras ne sortira pas d'ici, bien évidemment." rajouta-t-elle. La cigarette, l'alcool avaient beau devenir rares, elle savait qu'ils continuaient à circuler...  "Tu sais à ton âge, on peut avoir tendance à se sentir invincible ou à vouloir faire ses preuves par rapport aux autres. Du coup, on peut faire des choses stupides... On est tous passé par là." Elle laissa passer quelques secondes avant de lui dire : "Alors, fais attention à toi..." Ce n'était point une menace, juste un conseil.

   


who wants to live forever
Whatever happens, I'll leave it all to chance, another heartache, another failed romance on and on, does anybody know what we are living for ?
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 2580
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: The doctor is not unfrequently death's pilot fish   The doctor is not unfrequently death's pilot fish - Page 2 EmptySam 16 Mai 2020 - 6:57
Pour le coup l'adolescente est sincèrement étonnée par le compliment d'Ivy. Elle, une bonne cheffe ? Bien sûr, elle est également de cet avis. Mais c'est la première fois que quelqu'un la soutien ouvertement dans son désir de remplacer un jour June. La jeune maman vient immédiatement de gagner une bonne centaine de points d'estime et le sourire que l'adolescente lui adresse est, cette fois, parfaitement sincère. « Toi, j'pense qu'tu seras la cheffe du dispensaire quand j'arriverai au pouvoir ! » lui indique-t-elle  sur une note sérieuse. La fidélité mérite d'être récompensée ! Mais bien sûr ça aurait été trop beau si ce compliment avait pu se suffire à lui-même car, dans la foulée, son aînée lui indique qu'il lui faudra auparavant s'instruire. De quoi, cette fois, arracher une grimace à l'australienne. Notamment parce qu'elle est l'impression de s'être fait traiter d'inculte... « J'sais déjà pas mal de trucs, hein ! » se défend-t-elle candidement en faisant de son mieux pour ne pas se draper dans une moue boudeuse. Elle peut dire adieu au poste de responsable du corps médical ! « D'toute façon ça sert à rien d'être instruite dans c'monde, j'trouve ! La seule chose dont on ait vraiment b'soin, c'est des connaissances directement liées à la survie... » Zelda voit mal en quoi l'histoire pourrait un jour lui être utile. Et ne parlons même pas de la littérature... « Mais non, sinon, la médecine ne m'intéresse pas ! Mon délire c'est pas trop d'planter des aiguilles dans les gens sans vouloir t'offenser... » Il faut forcément une bonne dose de sadisme pour devenir médecin. Ça, c'est clair et net ! Et l'adolescente se voit mal torturer des gens jusqu'à la fin de sa vie...

L'ascenseur émotionnel recommence quand il est question du bandage qui recouvre son nez et de la possibilité qu'elle puisse le retirer elle-même au lieu de revenir dans quelques jours au dispensaire. Dans un premier temps séduite, Zelda arbore le visage de l'inquiétude quand Ivy évoque la possibilité qu'elle puisse garder des séquelles sur le pif. « Des cicatrices ? Du genre... visibles ?! » demande-t-elle, un brin sceptique. Elle n'a rien contre l'idée d'arborer des blessures de guerre. Mais elle préférerait qu'elles soient situées à des endroits badass et non en plein milieu du groin. L'une des dernières choses qu'elle souhaite, c'est encore de ressembler à Voldemort... « Ben finalement j'pense qu'le mieux, c'est encore que j'laisse faire ton travail  ! Pour qu'tu sois occupée, tu vois ? » argumente-t-elle en faisant de son mieux pour ne pas laisser transparaître son inquiétude teintée d'égoïsme. Les blessés par balles peuvent bien attendre : l'essentiel, c'est que Sean continue à s'intéresser à elle et qu'il ne la répudie pas à cause d'une éventuelle déformation de son nez !

Et les choses ne s'arrangent guère quand Ivy lui énonce quelques maladies qu'elle risque d'attraper en ayant des relations sexuelles. Les yeux écarquillés, la gamine pose un regard choqué sur son aînée. Pourtant cette dernière n'a vraiment pas l'air de lui faire une blague. « On peut vraiment attraper tout ça ?! » Et elle ne sait même pas ce que font ses maladies. La seule qu'elle connaisse dans le lot, c'est le sida. Et elle sait que les gens en meurent. Alors elle ose à peine imaginer le reste. « Et moi qui pensais qu'le pire qu'il pouvait m'arriver, c'était d'tomber enceinte... » ironise-t-elle, ne sachant comment réagir à cette effroyable nouvelle. « Faire l'amour c'est hyper dang'reux en fait ?! » s'exclame-t-elle après les quelques secondes mises à profit pour parvenir à cette étrange conclusion. « Et comment on fait pour s'protéger d'ces trucs ? Comment on sait si l'garçon est pas contaminé par l'papillonvirus ou l'hétapite B ? » Le plus simple c'est sûrement de lui poser la question ? Mais elle imagine mal la réaction de Sean si d'aventure elle venait à l'accuser de porter tout un tas de virus sexuels en lui ! Elle, elle le prendrait mal. Car elle estime qu'elle est assez propre...

Vient finalement l'instant où d'autres questions gênantes s'ajoutent à la longue liste de celles qu'Ivy lui a déjà posées. Si elle fume ou bois ? L'adolescente plisse les yeux, exprimant ainsi sa défiance à l'encontre de son interlocutrice. Elle veut bien la croire lorsqu'elle lui explique que tout ce qu'elle lui dira ne sortira pas d'ici mais elle n'est pas assez bête pour croire que June n'a pas accès aux dossiers médicaux de ses ouailles... « Disons qu'il... heu... m'arrive de me saouler ou de fumer des clopes ou des joints d'temps en temps... Faut dire que j'bosse dans un bar et qu'j'ai une amie qui plante d'la beuh alors forcément, j'suis un peu incitée à m'dévergonder, tu vois ? Mais j'le fais toujours d'manière raisonnable, j'crois ! Sauf une fois au Summer's... » Oui, elle a une bonne excuse. Ou pas. Quant au fait de faire attention... « Bon ! Autant aller droit au but maint'nant : comment qu'on peut faire pour m'émnoposer ? » demande-t-elle en claquant ses mains. Car ce qui l'intéresse plus que tout, désormais, c'est de ne pas tomber enceinte d'un irlandais. Tôt ou tard, il faudra bien qu'elle dorme avec lui. En fait, elle en a même très envie. Mais pas si c'est pour se retrouver avec un bide tout rond puis un gamin sur lequel elle devra coller des gommettes... « Y'a moyen d'me r'tirer l'usine à ovules ? » Quitte à régler le problème, autant que ce soit de façon définitive !


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Ivy C. Deluca
Ivy C. Deluca
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 10/04/2020
Messages : 79
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: The doctor is not unfrequently death's pilot fish   The doctor is not unfrequently death's pilot fish - Page 2 EmptyMer 20 Mai 2020 - 10:31
Ivy laissa échapper un petit rire quand Zelda lui dit qu'elle sera la cheffe du dispensaire quand elle sera au pouvoir. Les ambitions de l'adolescente était intéressante. La jeune médecin s'en amusait tout en se gardant bien de le lui montrer. C'était bien d'avoir de l'ambition et des rêves, surtout dans le monde aussi compliqué d'aujourd'hui. Elle secoua la tête : "C'est bien gentil mais non, je n'ai pas l'âme d'une cheffe ! Et puis, gérer un groupe de personnes ça demande beaucoup de responsabilités..." En tant que médecin généraliste, Ivy avait toujours prévu de travailler seule, dans son cabinet. Elle ne voulait pas être responsable d'autres personnes ou les avoir sous ses ordres. Ça ne l'intéressait pas. Elle avait déjà la vie de ses patients entre ses mains, c'était amplement suffisant comme responsabilité. Par contre, travailler en équipe était beaucoup plus motivant : partager ses connaissances, résoudre un cas médical ensemble... C'était ce à quoi elle aspirait ici, pouvoir travailler avec d'autres collègues, se rendre utile.

Quant à l'instruction, Ivy secoua la tête : "Je ne suis pas d'accord avec toi. Avoir un avis sur tout et avoir un maximum de connaissances apportent une crédibilité à un chef. Pour qu'un peuple te suive, il faut savoir le charmer, le surprendre. Si tu ne connais rien a rien, tu te feras systématiquement piquer ta place par le premier venu qui sera plus instruit et plus malin." C'était l'avis de la jeune médecin. Elle ne se voyait pas suivre quelqu'un qui employait la violence par exemple, mais quelqu'un de rusé et d'intelligent pouvant les sortir d'un mauvais pas facilement attirera toute sa foi. "Et puis, tu peux t'inspirer des grands chefs qu'il y a eu dans le monde.. Connaitre leur maniere de penser, étudier leurs échecs pour ne pas les reproduire peut être intéressant." conclua-t-elle sur le passage "future cheffe" de Zelda. Cette discussion était assez particulière à vrai dire, mais Ivy trouvait cela amusant.

L'adolescente parut soudainement inquiète lorsqu'elles évoquèrent son nez et de possibles cicatrices. "On parle de ton nez... donc oui, je suppose que ça se verra assez." Ivy se moquait légèrement d'elle. Elle ne pensait pas que les bandages sur son nez, si elle se les enlevait toute seule, puisse lui causer des cicatrices, même si elle les arrachait d'un coup. Toutefois, elle préférait s'assurer que la fracture de son nez était parfaitement consolidé. Le seul moyen de s'en assurer était que ce soit un medecin qui retire les pansements et pour cela, il fallait que Zelda revienne bien sagement au dispensaire. "Oui, je pense que c'est le mieux aussi. Et tu as raison, je n'aurais pas le temps de m'ennuyer comme ça !" Ivy lui fit un sourire. A vrai dire, elle ne s'ennuyait pas. Elle essayait de se tenir au courant des dossiers des patients, elle apprenait à connaître le fonctionnement du dispensaire, elle voyait quelques patients.. Les gardes qu'elle faisait ici était rarement ennuyante mais elle y trouvait son compte. La jeune médecin avait l'impression de retrouver un semblant de normalité comme cela. Et puis ça lui permettait de prendre un peu de temps pour elle, de se consacrer à ce qu'elle aimait : soigner les gens. Ainsi, Ivy oubliait un peu ses propres désarrois : la mort de son époux et celle de son fils et la peur perpétuelle qu'il arrive quelque chose à sa petite fille.

Elles en vinrent à évoquer les maladies sexuellement transmissibles. Comment dire à une adolescente que parfois on était assez stupide pour prendre de tels risques ? Comment lui dire que c'était la vie, tout simplement ? Elle-même avait été imprudente une fois et 9 mois plus tard, Joy avait pointé le bout de son nez... Elle n'était vraiment pas la mieux placé pour donner un conseil. "Il n'y a aucune certitude. Tu ne peux pas savoir si la personne est malade ou non. Ce n'est pas inscrit sur son visage et elle peut n'avoir aucun symptôme." Ivy réfléchit quelques secondes avant de poursuivre. "C'est pour ça que ce genre de chose ne doit pas être pris à la légère." C'était le médecin en elle qui parlait. Elle laissa alors sa place à Ivy, la personne. "C'est important de bien s'entourer, surtout aujourd'hui, dans le monde dans lequel nous vivons désormais. Rien ne presse à ce que tu partages un tel moment avec quelqu'un d'autre. Ça ne fera pas de toi une personne différente. Tâche juste de trouver le garçon pour qui ça vaut le coup de prendre des risques, ok ?" De toute manière, les paroles d'Ivy auront peu d'impact si Zelda décidait de quoi que ce soit. Elle espérait juste que ça la fera réfléchir un petit peu. "Et si un jour, tu veux parler de ça ou si tu veux te confier sur un sujet divers, n'importe quoi, n'hesite pas, ok ?" Ivy ne savait pas vraiment qui entouré la jeune Zelda. Elle savait juste que l'adolescente n'avait plus ses parents. Une maman restait souvent celle à qui on se confiait pour des petits soucis de femmes, alors Zelda pouvait trouver une oreille attentive et quelques conseils du côté d'Ivy. C'était son côté humain qui parlait mais également le médecin.

Enfin, Zelda lui avoua qu'il lui arrivait de fumer des joints ou de boire. Ivy pinça ses lèvres et secoua la tête d'un air repprobateur. Elle le nota dans le dossier mais se garda de tout commentaire. Elle travaillait dans un bar ? A son âge ? "Oui, sois raisonnable et fais attention à toi. Je suppose que ça ne sert à rien de te faire la morale ? Tu connais les risques de la cigarette, du joint ou de l'alcool ?" Zelda lui demanda alors comment devenir ménauposée.  Ivy laissa échapper un petit rire : "On ne peut pas, mais on peut toujours trouver des preservatifs. Et puis, imagine que dans une dizaine d'années, tu veuilles des enfants ?" Elle était si jeune et pouvait encore changer d'avis sur la question...




who wants to live forever
Whatever happens, I'll leave it all to chance, another heartache, another failed romance on and on, does anybody know what we are living for ?
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 2580
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: The doctor is not unfrequently death's pilot fish   The doctor is not unfrequently death's pilot fish - Page 2 EmptyLun 25 Mai 2020 - 6:33
Ivy, selon ses dires, n'a pas l'âme d'une cheffe. L'intéressée évoque les responsabilités qui découleraient de sa future fonction comme si elles étaient autant d'ennuis dont elle se passerait bien. Zelda hausse les épaules et lui décoche un regard qui, l'espace d'un instant, semble luire d'une vague lueur de maturité : « Tu vois ? C'est pour ça qu'tu s'rais parfaite pour ce poste ! » réplique-t-elle sur un ton des plus sérieux. « C'qu'il y a de bien avec les gens sans ambitions, c'est qu'il y a moins d'chance qu'ils essaient d'te poignarder dans l'dos pour prendre ta place... » Aux yeux de l'adolescentes, ces personnes-là sont probablement plus fiables que les autres. Ils ne lui évoquent en tout cas pas un banc de requins ondoyant en eaux troubles, prêts à se jeter sur la première cible qui perdrait son sang. « Mais on aura l'temps d'en r'parler, t'inquiètes pas ! J'serai pas reine demain et d'ici là, toi, t'auras l'occasion d'réfléchir à tout ça ! » Et puis même si elle n'est pas d'accord, dans le fond, ça ne change pas grand chose : ici, ce n'est pas vraiment une démocratie ! Et lorsque la souveraine ordonne, on obéit. Sinon ça finit mal...

Mais pour l'heure Zelda n'est qu'une princesse. Un diamant brute, si elle se fie à la façon dont June voit les choses. Et elle ne peut décemment pas ordonner que l'on tranche la tête d'Ivy tout simplement parce que cette dernière partage un avis différent du sien sur l'éducation et l'atout qu'elle représente pour une dirigeante digne de ce nom. Alors l'australienne se contente de hausser les épaules : « Bah... Au pire j'zigouillerai les gens plus malins qu'moi et voilà, hein ! » s'amuse-t-elle. Il existe une solution à la plupart des problèmes. L'astuce, c'est d'avoir le courage de faire ce qui est nécessaire pour les résoudre. Quant aux grands chefs à qui la jeune maman fait allusion, l'adolescente n'est pas sûre de savoir auxquels elle pense. C'est qu'il y en a eu pas mal, non ? « Tu penses à Napoléon ? Parce que si c'est lui alors t'en fais pas, j'ai déjà r'tenu la leçon : faut pas envahir la Russie ! » Chose qui, de toute façon, semble peu réalisable au vue des circonstances actuelles. Dominer l'ensemble de Seattle et de ses environs sera déjà un travail de longue haleine. « Mais t'en fais pas : j'compte bien continuer à apprendre des trucs ! » Mais ailleurs que dans des bouquins. Il faut vivre les choses pour les comprendre, non ? Ses expériences, elle en est convaincue, lui en apprendront bien plus que n'importe quelle lecture avisée.

Lorsqu'il est question de son nez et des séquelles qu'elle pourrait garder si jamais la gamine décidait de retirer le bandage toute seule, Ivy trouve l'argument imparable : il sera difficile, pour les autres, d'ignorer les cicatrices qu'elle portera sur son museau. D'autant plus qu'effectivement, il se trouve au milieu du visage. « Ouais, faut pas prendre de risques... » approuve-t-elle. « Les gens n'accepteront jamais d'me suivre si j'suis défigurée, en plus ! » Et puis ça permettra donc à la nouvelle survivante du groupe de ne pas s'ennuyer donc. D'ailleurs l'idée de passer davantage de temps avec elle ne rebute plus spécialement Zelda. Pour l'instant, la jeune femme n'a pas encore tenté de lui enfoncer une quelconque aiguille dans le corps. C'est plutôt encourageant, non ? « Ou alors ils m'lanceront des pierres et m'forceront à vivre dans un clocher ! Comme Quasimodo ! » note-t-elle avant de se fendre d'un sourire. « Mais sans la cathédrale, là... Notre-Madame, c'est ça ? » Elle lâche bien vite un soupir avant de reprendre : « Tout c'qu'on a, nous, ici, c'est une église toute naze ! Avec un pasteur trop louche, en plus... » Hors de question, donc, qu'elle se retrouve logée là-bas. En plus elle devrait endurer les champs religieux tous les dimanches matins...

Et comme la discussion est animée et que les sujets sont aussi intéressants que variés, le duo se retrouve bien vite à parler du sexe et de ses innombrables dangers. Tout en écoutant son aînée, l'australienne se rend peu à peu compte que les rapports charnels ne se limitent pas au seul plaisir et que les risques sont conséquents. Sans parler du fait que l'on peut tomber enceinte, il y a donc une panoplie de maladies dont il faut se méfier et aucun moyen de vérifier si son partenaire est sain. « Donc en gros, c'est une sorte de loterie... » souffle-t-elle, pensive. « En fait j'crois qu'j'vais juste abandonner l'idée d'faire l'amour ! » Oui, c'est probablement la chose la plus sage à faire. La gamine pose à nouveau son regard sur la jeune maman et hausse les épaules : « En plus c'est pas comme si c'était obligatoire, non ? J'veux dire... On peut très bien vivre sans s'envoyer en l'air j'imagine ? » Risque-t-elle de partir en dépression ou quelque chose de ce genre-là ? Jusqu'à maintenant, elle a très bien survécu malgré sa condition de pucelle. « C'était comment, toi, ta première fois ? » Puisque Ivy l'encourage à l'interroger sur le sujet, pourquoi s'en priverait-elle ? L'expérience de ses aînées peut être tout à fait profitable. Et puis il y a aussi une petite part de curiosité qui s'exprime à travers sa question. Non, en fait, une grosse part de curiosité !

Finalement, après avoir brièvement hésité, Zelda avoue fumer des cigarettes, des joints et boire de temps en temps de l'alcool. Son aînée ne semble pas vraiment la juger et se contente de lui demander si elle est consciente des risques liés à une consommation de ces produits-là. L'adolescente hoche la tête de manière affirmative. « Ouais, on peut avoir des cancers et des trucs comme ça ! » résume-t-elle sobrement avant de se fendre d'un petit soucis. « Mais d'toute façon j'pense que j'mourrai d'autre chose avant qu'une maladie ait pu avoir ma peau ! P't-être bouffée par un rôdeur, assassinée par un New Eden ou même décapitée par mon peuple... » Difficile de tenir compte du danger incarné par l'alcool et la fumée alors que les risques pullulent déjà autours d'elles... Et au final, lorsque Zelda évoque la possibilité de se faire ménopauser et que Ivy balaie ses espoirs avant de lui rappeler qu'il existe des préservatifs et qu'elle pourrait fort bien avoir envie d'avoir des enfants un jour, c'est au tour de l'australienne de lâcher un éclat de rire spontané. « Un bébé !? Moi !? » s'amuse-t-elle avant de retrouver un peu de sérieux lorsqu'elle se rend compte que son aînée ne plaisante pas. « Non mais... Pourquoi j'voudrais m'infliger un truc pareil ? C'est nul les bébés ! Ça bave, ça vomit et ça pleure ! Et... c'est tout ! » Et en plus ils se chient dessus et il faut les changer constamment ! « Non, vraiment, c'est pas pour moi ! » L'australienne se rappelle néanmoins que son interlocutrice est une jeune maman et que lui rappeler sa triste condition n'est pas très sympathique... « Dis... Joy tu la voulais vraiment ou c'est juste que t'avais pas d'capotes ? » C'est forcément un accident, non ? Une bête erreur de parcours qui la condamne désormais à avoir des envies bizarres comme celle de se sacrifier pour un petit être. Qui voudrait éprouver un sentiment qui challenge si durement l'instinct de survie ?


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Ivy C. Deluca
Ivy C. Deluca
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 10/04/2020
Messages : 79
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: The doctor is not unfrequently death's pilot fish   The doctor is not unfrequently death's pilot fish - Page 2 EmptySam 30 Mai 2020 - 0:34
Ivy écouta toujours amusée le discours de Zelda. Le temps qu'elle soit au pouvoir, il pouvait se passer énormément de temps. Et puis, la jeune médecin savait bien qu'elle ne changerait pas d'avis sur sa position sur la hiérarchie. Elle ne tenait pas à avoir de grosses responsabilités, ni aujourd'hui, ni demain. "Je suis d'accord avec toi. Certaines chose sont désormais futiles et non prioritaires et la survie passe avant tout. Mais nous avons la chance de vivre ici et d'avoir la possibilité de s'instruire. Ce serait dommage de passer à côté, non ?" Ivy était persuadée que la connaissance était la clé de tout. Elle lisait beaucoup et aimait apprendre. Elle avait pu voir qu'il avaient une bibliothèque assez conséquente ici et comptait bien faire quelques emprunts. Pour elle, c'était une réelle chance et hors de question de passer à côté.

Elles évoquèrent le nez de l'adolescente. "Oh, tu sais, les grands dirigeants n'étaient pas connu pour être tous des canons de beauté. Regarde Trump, Hitler, Poutine et bien d'autres... Bon, ils n'étaient pas forcément les plus intelligents aussi, c'est vrai." Ivy eut un petit rire en l'entendant évoquer Quasimodo. Zelda et ses réflexions l'amusaient, elle était loin d'être une patiente ordinaire. Cette visite médicale la détendait et lui faisait découvrir une autre facette de la personnalité de l'australienne : "Beaucoup de gens ont des cicatrices de nos jours, l'Eglise ne serait sûrement pas assez grande pour accueillir tout le monde..." C'était malheureusement vrai, la plupart des survivants aujourd'hui avait des cicatrices visibles ou non. Pour sa part, physiquement elle allait bien, à l'intérieur c'était autre chose, elle avait souvent l'impression d'être à vif et de ne jamais pouvoir guérir. Elle savait que ça prendrait du temps mais elle doutait pouvoir se remettre un jour de la perte de son fils et de son mari. Comme à chaque fois qu'elle y pensait, ses yeux perdaient de leur éclat et ses doigts venaient caresser la gourmette de son fils et son alliance accrochés à son pendentif. C'était un geste machinal comme pour se réconforter et se dire que, de là où ils étaient, ils pouvaient peut-être veiller sur elle. "Et c'est Notre Dame, oui." continua-t-elle.

Quant à la conversation sur les risques des relations sexuelles, Zelda parut découvrir tout ce que ça impliquait. "Oui, on peut vivre sans..." lui répondit Ivy. "Et il faut toujours faire preuve de prudence."  continua-t-elle. "On doit pouvoir trouver des préservatifs. N'hésite pas à passer en demander." Ivy pensait que Zelda avait bien le temps pour ça, mais son rôle de médecin l'obligeait à jouer la prudence. Si Zelda comptait passer à l'acte, ce ne serait pas elle, une quasi inconnue qui parviendrait à la faire changer d'avis. C'était donc son rôle de faire jouer la prévention. "C'est un peu indiscret..." répliqua-t-elle lorsque l'adolescente la questionna sur sa première fois. Ivy n'était pas forcément à l'aise pour en parler avec elle, ça resterait entre elle et la personne concernée même s'il y avait de grandes chances que cette dernière hante dans les rues de Seattle aujourd'hui.

Zelda et Ivy parlèrent ensuite des dangers de l'alcool et de la cigarette. "Ou bien, ton plan pour accéder au trône se déroulera parfaitement et tu attraperas un cancer au cours de ton règne ici et tu seras obligée de laisser ta place de cheffe " Ivy secoua la tête d'un air fataliste. Elle esquissa un nouveau sourire. Zelda était jeune. Son discours à propos des enfants était donc tout à fait normal. Elle posa un regard bienveillant sur elle et lui répondit : "Tu as bien le temps de te poser ce genre et un jour tu comprendras sûrement les raisons qui peuvent pousser à avoir un enfant... Regarde certains de tes amis ici sont bien devenus parents et ça leur va plutôt bien, non ?" Elle avait vu plusieurs couples avec des bébés ici et l'amie de l'australienne, Casey, avait bien une petite fille aussi.

"Joy est une surprise en effet." Ivy n'aimait pas utiliser le terme d'accident et même si, lorsqu'elle avait découvert sa grossesse, elle ne songeait pas que ce soit une belle surprise, avec le recul, Joy lui avait probablement sauvé la vie. Et puis, elle n'était pas sûre d'avoir le courage d'avoir d'autres enfants un jour. Les temps étaient trop durs, une grossesse, trop risquée. Elle avait eu de la chance que tout se passe bien pour Joy et que la petite fille ait survécu à sa première année. N'importe quelle maladie même bénigne aurait pu lui être fatale sans soin approprié. Beaucoup de femmes mouraient en donnant la vie désormais. La jeune médecin nota quelques informations dans le dossier médical de l'australienne. "Monte sur la balance." lui dit-elle en lui montrant la petite machine au sol.



who wants to live forever
Whatever happens, I'll leave it all to chance, another heartache, another failed romance on and on, does anybody know what we are living for ?
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 2580
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: The doctor is not unfrequently death's pilot fish   The doctor is not unfrequently death's pilot fish - Page 2 EmptyMar 2 Juin 2020 - 19:48
Ivy marque un point lorsqu'elle pose le doigt sur une évidence à laquelle l'adolescente n'avait guère pensé : la possibilité de pouvoir s'instruire est une chance que bien peu de gens peuvent se vanter d'avoir dans le monde d'aujourd'hui. Si Fort Ward est le gardien de la civilisation alors ne faudrait-il pas lui rendre hommage en étudiant ce qui peut l'être ? Refuser d'aller à l'école, c'est un peu faire un doigt d'honneur à tout ce que le groupe essaie de sauvegarder. L'australienne garde le silence un instant puis finit par hocher la tête. Un peu à regret. Elle n'aime pas reconnaître que les autres peuvent avoir raison. Tout simplement parce que ça signifie bien souvent qu'elle a pu avoir tort... « Ouais... J'vais encore un peu réfléchir à tout ça d'toute façon ! » argue-t-elle, désireuse de changer de sujet. Et les voici donc à discuter des charmes discutables des grands dirigeants de ce monde...  « Mais ?! Justement, j'veux pas r'ssembler à Hitler ! C'était un connard ! Ni à Poutine ni à... n'importe quel dirigeant qui était moche ! Et puis moi, d'toute façon, j'veux pas gazer les juifs, hein ! » Bon, d'accord, elle fera tout de même une exception pour Levi... Et puis peut-être pour les handicapés parce que techniquement, ils ne servent à rien ! « J'veux être comme June ! Elle est belle et elle est cheffe en même temps ! » Non, vraiment, elle préfère cumuler les deux avantages. La beauté semble être une arme si elle se fie à la façon dont Misha a pu mettre la main sur Clayton. Après, il est vrai que ce dernier n'est pas très difficile avec les femmes non plus...

Toujours est-il que le docteur a raison lorsqu'elle argue que l'église ne serait pas assez grande pour accueillir tous les gens qui arborent des cicatrices. Zelda hoche la tête et lui adresse un regard de remerciement lorsque elle obtient le nom exact de cette fameuse cathédrale de Paris connue pour avoir abrité des monstres et des gitanes. L'australienne lâche finalement un soupir de soulagement lorsque son aînée lui confirme que le sexe n'est pas obligatoire. Elle sent un poids s'ôter de sa poitrine. Chouette, elle ne finira pas avec une bonne douzaine de maladies mortelles dans l'organisme. Cela dit, elle ne peut pas non plus prétendre que la curiosité - ou les hormones - la poussent toujours à considérer cette option. Une fois. Pas plus. Juste pour voir ce que ça fait. Alors quand Ivy lui signale qu'elle peut passer demander des préservatifs, si elle devient toute rouge, la gamine profite également de l'occasion qui lui est ainsi offerte : « J'pourrais en avoir un maintenant, là ? Genre pour... l'étudier ? » se risque-t-elle à demander. Oui, elle se sent obligée de fournir une explication pour sa demande. « Par curiosité, t'vois ? Comme ça l'jour où j'me ferai violer par un cinglé d'New Eden, j'saurai au moins comment lui enfiler une capote ? » Le ton léger de l'adolescente contraste avec la teneur de ses propos et se manifeste bientôt sous la forme d'un rire lorsque son interlocutrice fait preuve de gêne et refuse de lui parler de sa première fois. Le regard de l'australienne devient taquin. « Ben justement ! Si c'était pas indiscret ce s'rait pas marrant ! Et puis d'un autre côté c'est un peu ton devoir de médecin d'contenter la curiosité d'ta patiente, non ? » La patiente en question décide pourtant de ne pas insister. Déjà parce qu'elle n'a pas envie de mettre mal à l'aise son aînée. Et aussi parce qu'elle n'oublie pas la possibilité que cette dernière souhaite se venger en dégainant une seringue...

Vient le moment où elles évoquent les dangers du tabac et de l'alcool et la remarque d'Ivy à ce sujet arrache une petite grimace à l'adolescente. Mourir d'un cancer, elle ? Fauchée dans la fleur de l'âge, sur le trône qu'elle aura si durement acquis ? L'idée est déplaisante. « J'pense pas qu'j'aurai un cancer ! J'veux dire... J'suis en bonne santé, là ! Et j'crois pas qu'dans ma famille y'a des gens qui soient morts de ça ! Quoique... Ils ont r'tiré un sein à ma mamie - j'veux dire à ma grand-mère - quelques mois avant notre départ d'l'Australie ! Mais j'suis pas sûre qu'c'était pour ça, par contre ! » L'adolescente esquisse rapidement des calculs et son visage se teinte d'inquiétude. « Comment on sait si on a l'cancer, d'abord ? Ça... J'sais pas, moi... ça gratte ? Y'a des signes distinctifs ? » Parce que franchement, elle n'a pas envie de perdre un sein alors que les siens ont déjà tant de peine à pousser... Faut pas déconner ! « En tout cas j'dirais pas qu'les gosses ça réussit à mes potes ! C'est sûr qu'ils ont l'air contents, ouais ! Mais j'les soupçonne d'regretter ! Genre maintenant ils doivent toujours s'occuper d'leurs têtards au lieu d'se préoccuper d'eux ! C'est... dangereux ! Et de c'que j'en sais, ils passent pas toujours d'bonnes nuits... » Mais peut-être que oui, elle comprendra dans le futur cette envie de pondre un gamin et de s'en occuper. Quand on y pense, c'est un peu comme un tamagoshi. Et c'était plutôt cool ces trucs-là !

Mais certains ont voulu avoir un bébé et d'autres, comme Ivy, ont plutôt été prises par surprise. Mais une surprise peut être bonne ou mauvaise. C'est l'avantage. Reste à savoir de quelle nature était celle que le docteur a expérimentée. « Fallait utiliser des capotes ! » glisse-t-elle sur le ton de plaisanterie avant de retirer son t-shirt et son pantalon et monter docilement sur la balance. Elle regarde l'aiguille se stabiliser un peu en-dessus des cinquante kilos et tourne son regard en direction de son aînée. « C'est bien, ça, non ? Genre j'suis pas grosse, on est d'accord ? » Lorsqu'elle se regarde dans un miroir elle a même l'impression d'être maigre mais elle sait que les autres peuvent la percevoir différemment. Quelque part, l'adolescente a besoin d'un avis médical pour savoir si elle tire plus de la vache maigre ou de la grosse vache ! « P't-être que j'devrais faire une cure à base d'fraises ? Genre pour prendre du poids ? Tu peux m'prescrire ça, toi, non ? » Ce serait tellement chouette ! Et puis Valentine serait bien obligée de lui fournir son médicament. « Ouais allez, on part sur une orgie d'fraises ! Sois cool ! » Elles sont potes maintenant, non ? Et les potes s'arrangent pour se faire plaisir et s'obtenir certaines facilités. Sinon à quoi peuvent-ils bien servir ?


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Ivy C. Deluca
Ivy C. Deluca
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 10/04/2020
Messages : 79
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: The doctor is not unfrequently death's pilot fish   The doctor is not unfrequently death's pilot fish - Page 2 EmptySam 6 Juin 2020 - 23:32
Ivy écouta, toujours amusée, les réponses de Zelda. Petit à petit, elle parvenait à convaincre l'adolescente de se montrer un peu plus raisonnable. Elle acceptait déjà de revenir se faire enlever les pansements et vérifier que son nez soit totalement remis. Alors certes, c'était pour ne pas risquer de ressembler à Hitler ou Poutine, mais c'était déjà ça. Elle hocha la tête. "Oui, et June est également une personne très cultivée et instruite. Tu vois, tu pourrais devenir comme elle, belle, intelligente et cheffe." lui répondit simplement Ivy, répétant ce qu'elle lui avait dit un peu plus tôt. Elle ne savait pas si elle réussirait à la persuader de reprendre les cours, mais au moins, elle aurait essayé. Pour la jeune médecin, s'instruire était quelque chose de très important et elle espérait vraiment que Joy puisse avoir elle aussi la possibilité d'aller à l'école. Même si de nos jours, la survie était sûrement plus importante, ils ne devaient pas négligler les connaissances sur la culture, l'histoire et les instructions élémentaires. Ils étaient les seuls héritiers de tout ce que les humains avaient accomplit. Ce serait tout de même dommage de perdre absolument toutes ces connaissances. Certaines resteraient car elles se transmettraient comme la médecine, l'histoire peut être aussi... Mais si personne n'y veillerait, beaucoup d'autres connaissances se perdraient car juger inutiles par la jeune génération. Qui pouvait leur en vouloir ? Zelda avait une dizaine d'années quand tout ça s'était produit mais beaucoup d'autres n'avaient même plus de souvenirs de leur vie d'avant. C'était donc à eux de veiller à ce que toutes ces connaissances ne se perdent pas...

Le visage d'Ivy s'assombrit légèrement lorsque Zelda parla de New Eden. "Tu ne devrais pas rire de ça." la reprit-elle doucement. "Ils sont une menace sérieuse." Que se passerait-il si leurs ennemis parvenaient à rentrer dans leur camp ? Ivy préférait ne pas y penser. Elle avait envie de vivre plus sereinement, mais elle se rendait compte que même ici, ce n'était pas possible. Ils ne devraient jamais baisser leur garde. Elle attrapa un préservatif dans un des tiroirs et le donna à Zelda. Non, elle ne l'incitait pas à avoir des relations, mais si l'adolescente avait ça derrière la tête, il était évident qu'elle ne changerait pas d'avis du jour au lendemain. Ce ne serait certainement pas Ivy qu'elle ne connaissait que depuis peu de temps qui la convaincrait du contraire, même si elle l'avait mis en garde contre les maladies sexuellement transmissibles et les risques de grossesse. Mieux valait donc prévenir que guérir et c'était son rôle de médecin d'y veiller. Quant à la suite de la discussion sur la première fois d'Ivy, elle resta ferme là-dessus. "C'est aussi le rôle d'un médecin de faire la différence entre son travail et sa vie privée." lui répondit-elle gentiment, mettant un terme à la discussion sur le passé d'Ivy.

Sur les conduites à risque, Zelda s'inquiéta d'un possible cancer. Ivy nota ses antécédents médicaux dans son dossier, un cancer du sein dans sa famille. Elle en profita pour lui demander un peu plus d'informations : "Hormis ça, tu as connaissance d'autres maladies dans ta famille ?" Puis, elle lui répondit sur le cancer du sein : "Pour le cancer du sein, tu aurais une boule dans le sein, mais ne t'inquiète pas, tu es encore un peu jeune pour ça." C'était certes possible mais les risques étaient quand même minimes. "Je te parle d'autres cancers qui peuvent apparaitre plus tard à cause de bêtises faites plus jeunes, comme le cancer du poumon si tu fumes trop..." Elle lui jeta un regard réprobateur.
Elles évoquèrent également les enfants et Ivy la rassura d'un clin d'oeil : "Avoir un enfant n'est pas simple tous les jours, surtout dans le monde dans lequel nous vivons, mais il y a beaucoup plus de côtés positifs, je te rassure !" C'était difficile de comprendre à quel point un bébé pouvait changer une vie avant d'en avoir un. Peter, puis Joy, avaient changé sa vie, chacun à leur manière et elle n'avait pas regretté un seul moment leur présence dans sa vie. Ivy lui jeta un regard amusé, oui, bien envoyé le coup de la capote ! Si c'était aussi simple.

Elle nota le poids de Zelda dans son dossier et sourit lorsqu'elle évoqua l'orgie de fraises pour prendre du poids. "C'est parfait, mais tu peux largement prendre quelques kilos en plus, oui." Et puis, depuis l'apocalypse, tout pouvait tourner mal du jour au lendemain, il valait donc mieux partir avec quelques kilos en plus que quelques kilos en moins. Se retrouver à la rue du jour au lendemain en mangeant de moins en moins pouvait coûter cher au niveau de sa santé. "Tu peux faire une orgie de fraises si tu respectes ta ration quotidienne, oui, c'est très bon pour la santé en plus ! Mais ce n'est pas avec ça que tu risques de trop grossir..." Que Zelda n'entende pas que ce qu'elle voulait et n'aille voler la ration de fruits des autres habitants de Fort Ward. "Est-ce que tu dors bien au fait ?" C'était un point qu'elles n'avaient pas encore abordé. Le sommeil des survivants pouvait être quelque peu perturbé depuis l'arrivée des rôdeurs.

Après l'avoir mesurée et noté sa taille dans son dossier, Ivy se retourna vers elle avec un léger sourire aux lèvres. "Tout a l'air d'aller très bien pour toi, Zelda. Tu vois, ce n'était pas si méchant. Est-ce que tu as d'autres questions ou des soucis que tu voudrais évoquer ?" Elles avaient fait le tour, Zelda était en bonne santé, Ivy lui avait parlé du sommeil, de son alimentation, de sa sexualité et des conduites à risque.




who wants to live forever
Whatever happens, I'll leave it all to chance, another heartache, another failed romance on and on, does anybody know what we are living for ?
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: The doctor is not unfrequently death's pilot fish   The doctor is not unfrequently death's pilot fish - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- The doctor is not unfrequently death's pilot fish -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: