The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le deal à ne pas rater :
NIKE Chaussures de running REVOLUTION 5 – Homme – Noir et Gris
34.99 €
Voir le deal

Partagez
- You're safe here... -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nathan Q. Shot
Modératrice
Nathan Q. Shot
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 30/01/2020
Messages : 293
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: You're safe here...   You're safe here... - Page 2 EmptyMar 28 Avr 2020 - 15:28
Qu'est-ce que la vie d'un seul homme face à la sécurité et la vie de dizaines d'autres? Je n'ai jamais été du genre à abandonner lorsque les choses deviennent difficiles ou à fuir tout simplement. Je n'ai jamais non plus songé à écourter mon existence avant que mon heure ne soit venue. Pourtant là, j'y ai pensé. Je n'ai pensé qu'à ça durant des heures. Essayant de provoquer la colère de mon tortionnaire pour qu'il franchisse un cap et se prive ainsi de toute information que je pourrais lui livrer. Mais il avait la tête dure. Encore plus que moi, de toute évidence.

J'avais déjà frôlé la mort une fois, quand j'étais plus jeune, quand on a eu cet accident de voiture avec des potes à moi. Avec le véhicule qui a fait une bonne dizaine de tonneaux avant de s'arrêter, faut dire qu'on s'attendait tous à y rester. Mais par chance, aucun de nous ne s'en était sorti avec plus que quelques plaies et des fractures. Mais là c'est totalement différent. J'ai eu l'impression qu'au fil des heures, la faucheuse s'approchait de plus en plus de moi au point de me permettre de sentir son souffle sur ma nuque. Mais jamais elle n'a franchi le pas pour venir m'emmener avec elle. Comme si, elle aussi, était de mèche avec mon tortionnaire pour rendre les choses encore pires qu'elles ne l'étaient déjà.

Le truc c'est que je n'arrive pas à comprendre comment est-ce que Maya fait pour se montrer si douce avec moi. Après ce que j'ai fait. Après ce qu'il s'est passé par ma faute. Elle me dit que ce que je dis est stupide et je me rends compte peut-être un peu tard lorsque je la vois s'essuyer les yeux que je viens de la faire pleurer. Décidément... C'est le début d'une nouvelle habitude, de faire du mal autour de moi? Quoi que, avec Ellie, je pense que l'habitude est installée depuis longtemps mais s'était juste faite plus discrète ces derniers temps.

Encore une raison de plus de m'en vouloir. Et je pense que ça se voit sur mon visage. Je dois certainement faire une tête de chien battu là tout de suite. Mais je m'en rends même pas compte. Par contre, lorsqu'elle prend ma main et la serre dans les siennes, je suis bien obligé de grimacer un peu de douleur. Parce que même si elle a fait doucement et qu'elle n'a pas touché à ma main gauche -où il manque une phalange maintenant à l'un de mes doigts- j'ai toujours le pouce cassé à la main droite. Et ça fait mal. Aïe! que je dis à voix basse sans pouvoir m'en empêcher. Mais je refuse de bouger, pour ne pas qu'elle pense que je ne veux pas de son soutien.

Ses mots me touchent, et pas qu'un peu. A vrai dire, je ne m'attendais pas vraiment à ça. Certes, je savais qu'on s'entendait bien elle et moi, mais de là à ce qu'elle m'annonce qu'elle n'est pas la seule pour qui je peux compter, ça me surprend un peu. Je suis loin d'être quelqu'un d'important. Je suis qu'un parmi tant d'autres, au fond. Mais je ne vais pas remettre sa parole en doute. Hochant la tête quand elle me formule sa demande, j'inspire un petit coup parce que ma côte me fait mal. Je... J'vais essayer... Je ne peux pas vraiment lui promettre de parvenir à ne pas regretter d'être toujours en vie. Parce que les conséquences de mes actes ne risquent pas de s'effacer.

Même si ça me fait mal, je lève mon bras gauche pour venir essuyer avec mon pouce les larmes qui ont coulé sur la joue de la brune. Je déteste la voir pleurer, et même si elle sourit en même temps, je sais qu'elle est partagée entre beaucoup de sentiments là tout de suite. Elle me dit que ça va aller mieux. Que je vais avoir peur, culpabiliser et me détester. C'est déjà le cas, rassure-toi Maya... Enfin, je me retiens de lui dire ça. Elle s'en doute certainement et ça lui fera pas de bien de m'entendre le dire à voix haute.

Ses mots me touchent bien plus qu'elle ne l'imagine, à mon avis. Le fait qu'elle me dise que je ne serai jamais seul, en insistant sur ce "jamais". Faut dire que c'est un peu un truc qui me terrifie. Être seul, détesté pour mes actes. Je pense vraiment que je tiendrais pas le coup par contre. Ma main toujours posée sur sa joue, je viens enfin planter mon regard dans le sien à nouveau. J'suis désolé de te faire t'inquiéter pour moi... J'suis vraiment pas doué dans mon genre hein? Je lui offre un petit sourire, histoire de moi aussi essayer de la réconforter et la rassurer. Si je peux sourire, c'est que ça va. Non?



« Switch your mind off, we’re not perfect » by Wiise

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Maya Hillard
Maya Hillard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 12/01/2020
Messages : 431
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: You're safe here...   You're safe here... - Page 2 EmptyMer 29 Avr 2020 - 0:00
You're safe here...
Feat' Nathan Shot


Bien sûr, la présence de Maya pouvait s'avérer douloureuse. Elle observa sa main, celle qui se trouvait au creux des siennes. Il avait été torturé morceau par morceau, pour faire durer le supplice, pour qu'il parle. Mais malgré tout cela, il n'avait donné la localisation de l'avant-poste. Ce n'était qu'un avant-poste, pensait Maya en laissant encore ue fois échapper une larme. Il n'avait pas révélé la position du campement, ils avaient encore une chance de riposter et de le venger. Maya n'était pas une battante, elle n'aimait pas faire de mal aux autres, mais à force des années de survie, elle avait constaté que parfois, elle n'avait pas d'autres choix. Si cela lui permettrait de garder sa famille et ses amis en un seul morceau ? Pourquoi pas.

Elle ne pouvait pas pester ni chercher à se venger de la Terre, de la nature, qui lui avait retiré George. Elle ne pouvait même pas chercher à se venger à la maladie, qui avait essayé de l'emporter et qui avait à la place, prit la vie de personnes qu'elle aimait par le passé et plus récemment – comme la mère d'Eddie. Cependant, ces hommes, ceux qui avaient attaqué Nathan, étaient responsables, ils avaient fait du mal volontaire en toute connaissance de cause, sans se mettre une seule seconde à la place du pâtissier. Maya, qui débordait d'empathie envers autrui, trouvait ça intolérable.

Elle observa Nathan lorsqu'il lui assura qu'il allait essayer et appuya sa joue contre la paume de sa main quand il vint lui essuyer ses larmes. Elle le fixa du regard : cet homme n'avait pas croisé sa route par hasard. Ils étaient liés par une amitié sincère, assez simple d'ailleurs. Depuis leur première rencontre, ils avaient échangé avec une telle aisance, sans se forcer, sans chercher à  s'impressionner. Depuis ce jour, ils avaient vécu dans la quiétude du campement en apprenant à se connaître, en s'appréciant simplement. Elle ne permettrait pas qu'on lui retire. Quand il s'excusa une nouvelle fois, ce fût la fois de trop. Maya fronça les sourcils puis esquissa un sourire vraiment triste, à vous en déchirer le cœur.

Ce qu'elle désirait là, maintenant tout de suite ? C'était se blottir contre lui pour le rassurer. Mais il avait probablement les côtes cassées. Elle ne voulait pas aggraver son cas. Elle lui saisit doucement la main qu'il avait gardé sur sa joue pour venir l'embrasser avant de la reprendre dans la sienne. « Oublie pas que t'es mon preux chevalier des sols boueux, tu peux pas t'permettre d'aller plus mal que ça... » Dit-elle en plantant son regard dans le sien, un léger sourire en coin apparaissant sur son visage, se remémorant leur première rencontre... Plutôt salissante.

Maya balança distraitement sa jambe amputée en faisant la moue. Elle avait monstrueusement envie de le serrer contre elle mais s'abstint de tout rapprochement. « Qu'est-ce qu'ils ont dit nos copais toubib's ? T'en as pour combien de temps à jouer la Belle au Bois Dormant ? » Demanda-t-elle alors pour essayer de reprendre contenance, chassant alors de sa main de libre les dernières larmes qui perlaient encore sur ses joues. Opter pour l'humour c'était aussi contenir une forme de colère et de frustration, la colère contre ses assaillants et la frustration de voir son ami dans cet état. D'un air distrait, elle observa les différents bandages sur le corps de Nathan et attendit une réponse en penchant la tête sur le côté.



HERE COMES THE SUN

Revenir en haut Aller en bas  
Nathan Q. Shot
Modératrice
Nathan Q. Shot
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 30/01/2020
Messages : 293
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: You're safe here...   You're safe here... - Page 2 EmptyMer 29 Avr 2020 - 11:03
Rien qu'à voir le regard de Maya, je n'ai aucun mal à deviner qu'il se passe des tas de choses dans sa tête. Et surtout lorsqu'elle observe les bandages qui couvrent tout de même une bonne partie de mon corps. C'est vrai que je dois sûrement faire peur à voir. Et encore, là mes plaies sont pansées et plus à l'air. J'imagine que ça aurait été pire si elle m'avait vu directement ce soir là, quand j'étais dans la voiture à attendre simplement que les choses se fassent parce que j'étais bien incapable de faire quoi que ce soit.

Ma main toujours posée sur sa joue, je caresse celle-ci avec mon pouce tantôt pour essuyer une larme et tantôt simplement pour essayer de la rassurer et lui prouver que je vais bien. Ou en tout cas, c'est ce que je veux lui faire croire. Je déteste inquiéter les autres. Et c'est sûrement une raison encore supplémentaire de m'en vouloir pour tout ce dont je suis responsable. Ennuyer les autres avec mes problèmes. Leur attirer des ennuis en n'étant pas capable de faire ce qui est nécessaire pour les protéger. Avoir les blessures de Levi et Layla sur la conscience, car si j'avais su tenir ma langue les choses auraient été différentes. Avoir la mort de Donovan également à encaisser alors qu'il s'est fait tuer en essayant de se débarrasser de l'homme qui me gardait captif. Faut dire que ça commence à faire un peu beaucoup. Je trouve en tout cas. Comme si la mort d'Ellie n'avait pas suffi déjà. Enfin. Bref.

Lorsque je vois la tristesse présente dans son sourire, je sens mon coeur se serrer. Un peu comme si quelqu'un venait clairement de s'asseoir sur ma cage thoracique. J'ai tellement honte de lui causer de la peine. De la faire s'inquiéter. De la rendre triste, tout simplement. Alors je grimace légèrement. De toute façon, c'est la seule chose que je peux faire. Une moue désolée, compatissante. Ce qui est "marrant" en soit car on dirait presque que sur le coup nos rôles se sont inversés. Quoi que, c'est exactement le cas. Il y a quelques minutes c'est elle qui calmait mes angoisses. A présent, c'est moi qui tente d'apaiser sa peine. Ce que j'aimerais être capable de mieux faire.

J'aimerais pouvoir me lever, la prendre dans mes bras et la serrer contre moi de toutes mes forces. Mais je n'ai pas vraiment assez de force pour ça. Un petit sourire vient étirer le coin de mes lèvres lorsqu'elle tourne légèrement la tête pour venir embrasser la paume de la main que j'ai sur sa joue depuis tout à l'heure avant de la saisir entre ses doigts. Je ne peux retenir un petit rire amusé même si ça me fait un petit peu mal. Alors ça vaut le coup. T'as pas tort, qui va venir te sauver si j'suis plus là hm? Je lui souris, lui fais même un petit clin d'oeil. C'est certainement en faisant comme d'habitude que j'arriverai le mieux à la rassurer. Et puis en un sens... à moi aussi ça me permet de penser à autre chose. Et ça me fait un bien fou.

Je la regarde toujours lorsque ses yeux se détachent des miens pour aller courir sur mes différents bandages. C'est vrai qu'il y en a un paquet. Mais je souris lorsqu'elle me demande ce que disent les médecins. Oh tu sais, les malédictions classiques. Attendre de recevoir un baiser d'amour sincère pour briser le sort, tout ça tout ça quoi! Bah quoi? C'est elle qui a parlé de Belle au Bois Dormant. Je fais que rebondir sur son idée. Mais bon, je retrouve tout de même mon sérieux pour lui répondre. Apparemment je devrais pouvoir sortir d'ici trois ou quatre jours parce que je reprends pas trop mal du poil de la bête. Même si apparemment si j'acceptais de dormir ils m'auraient déjà laissé rentrer... Sauf que fermer les yeux signifie revivre tout ça. Et j'en ai vraiment pas envie.

Il faudra juste une fois que je pourrai rentrer que je repasse tous les jours ici pour refaire mes pansements et voir si tout va bien. En gros, c'est plus ou moins tout. Même si c'est déjà pas mal. J'ai hâte de rentrer n'empêche. D'essayer de retrouver un milieu plus habituel pour essayer de voir si mon cerveau acceptera de se calmer un petit peu. J'apprécierais en tout cas.



« Switch your mind off, we’re not perfect » by Wiise

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Maya Hillard
Maya Hillard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 12/01/2020
Messages : 431
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: You're safe here...   You're safe here... - Page 2 EmptyMer 29 Avr 2020 - 18:00
You're safe here...
Feat' Nathan Shot


Maya avait déjà veillé un ami, allité lui aussi. Cet ami avait quatorze ans et ne s'en était pas sorti. Roy était un super-cancéreux lui aussi. Stade quatre de la maladie, la hanche grignotée depuis deux ans et des métastases partout dans le corps. Maya se souvenait qu'à cette époque, bien que son ami Roy lui avait brisé le coeur, le voir dans cet état lui avait rappelé ce qu'elle risquait de vivre également. Elle aussi risquait de se retrouver dans cet état, de ne rien voir d'autre que la Mort elle-même au bout du tunnel. Quand elle eut rechuté à seize ans, c'était exactement ce qu'elle avait ressenti et elle avait repensé à cet ami, à Roy, l'éternel adolescent de quatorze ans qu'elle avait essayé de faire rire sur son lit d'hôpital.

Ici, la situation était différente mais l'envie de Maya d'aider son ami était toujours présente. La bonne nouvelle était que Nathan s'en sortirait. Elle fit semblant de lui donner une tape sur l'épaule quand il mentionna un baiser pour le délivrer de son maléfice en pincant les lèvres avant d'éclater de rire. « Ah ouais tu perds pas l'Nord toi ! » Plaisanta-t-elle en retour. L'autre différence avec Roy, c'était la situation dans laquelle se trouvait Maya à l'heure actuelle : elle n'avait pas été torturée mais connaissait des douleurs similaires à ce que Nathan avait pu vivre, des douleurs lancinantes, des douleurs vives, l'impression de sentir des lames leur traverser le corps. Maya avait subi tellement de traitement, la maladie avait été si douloureuse qu'elle parvenait à imaginer la douleur physique que Nathan pouvait subir. La douleur mentale ici, était cependant tout autre.

Seulement, la chercheuse n'était pas stupide et savait qu'un profond traumatisme resterait encrer dans l'esprit du pâtissier qui refusait apparemment de fermer l'oeil. Elle pencha la tête sur le côté et poussa un triste soupire. « Oh mais Nathan... » Gémit-elle en affichant une moue peinée. Elle ne lui servirait sûrement pas des conseils pour s'endormir ou ne lui dirait pas "il faut que tu te reposes", ce genre de bêtise que des proches peuvent dire aux malades, comme s'ils l'ignoraient eux-mêmes. « Petit à petit, ça ira mieux... Mais il ne faut pas garder les choses pour toi. » Il n'était pas possible pour la brune d'avancer davantage la chaise du lit qui était déjà assez proche, mais elle lui ressaisit la main et plongea son regard dans celui de son ami.

« Je peux te jurer que tu peux me parler de ce que tu veux, quand tu veux, même en pleine nuit... N'importe quand ! » Maya ferma un instant les yeux pour rassembler ses pensées dans l'ordre puis les rouvrit, le regard un peu plus dur qu'auparavant. « Il ne faut pas que tu gardes tout ce qui s'est passé pour toi... Sinon, tu risques d'exploser. » Elle deserra légèrement sa poigne et esquissa un sourire en coin plus doux, plus rassurant. « Je sais que ça ne sera pas facile et que ça ne se fera pas tout de suite... Mais tu n'es pas seul. D'accord ? »




HERE COMES THE SUN

Revenir en haut Aller en bas  
Nathan Q. Shot
Modératrice
Nathan Q. Shot
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 30/01/2020
Messages : 293
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: You're safe here...   You're safe here... - Page 2 EmptyJeu 30 Avr 2020 - 10:48
Je suis vraiment agréablement surpris de me rendre compte que la présence de Maya à mes côtés m'aide beaucoup plus qu'elle ne doit s'en douter. A vrai dire, je ne m'y attendais pas vraiment non plus. J'avais pris l'habitude ces derniers jours de devoir composer minute par minute et heure par heure avec le souvenirs traumatisants de cette nuit qui ne cessent de me hanter à chaque fois que je baisse un peu trop ma garde. Ou lorsque je ferme les yeux. Autant dire qu'avec l'épuisement, cela devient de plus en plus compliqué de résister à mes propres pensées.

Et pourtant depuis qu'elle est là, j'arrive à me concentrer sur tout autre chose. En fait j'ai même pas besoin de réfléchir ou de faire des efforts, ça se fait naturellement. Comme on s'accrocherait de toutes ses forces à une bouée de sauvetage en pleine mer. Et je peux vous dire que je compte pas la lâcher de si tôt. Je n'ai aucune envie de retourner me noyer dans les méandres sombres de mon esprit fatigué et traumatisé.

Un léger rire, quoi qu'un peu douloureux malgré tout, m'échappe lorsqu'elle me dit que je perds pas le nord. Eh, qui ne tente rien n'a rien comme on dit. Enfin, pas que j'essaie de forcer la chose avec Maya. Je suis pas comme ça, de un, et de deux notre amitié est bien trop précieuse à mes yeux pour que je risque de la gâcher avec des tentatives stupides de franchir la ligne de l'amitié. Que veux-tu je suis à peu près sûr que ça m'a pas rendu moins con tout ça! J'ai appris à accepter d'être souvent considéré comme l'idiot du village. Le tout c'est d'en avoir conscience n'est-ce pas?

Mais bien vite la légèreté de la plaisanterie s'évapore et la tristesse revient prendre place sur son visage. Je n'aime pas la voir comme ça. Surtout que je sais que c'est de ma faute. Encore une fois. J'ai bien l'impression que ça devient une habitude ça aussi. "C'est de ma faute". Je pense que jamais cette phrase n'a autant résonné dans ma tête.

Elle attrape une nouvelle fois ma main et je soutiens son regard alors qu'elle m'annonce qu'elle sera toujours là pour que je vienne lui parler si j'en ressens le besoin. Quelle que soit l'heure du jour ou de la nuit. Ne pas garder tout ça pour moi? C'est sûr qu'à force je risque de craquer et d'atteindre un point de non retour auquel je n'ai absolument pas envie d'arriver. Mais est-ce que je suis prêt à raconter tout ce qu'il s'est passé cette nuit là? Je ne sais pas. Le problème c'est que plus j'en parlerai à voix haute, plus ça rendra ça encore plus réel. Enfin, c'est l'impression que j'ai. Peut-être qu'elle a raison et que partager ça avec les autres m'aidera à me sentir mieux. Mais je dois dire que j'ai pas encore assez de recul pour prendre cette décision là tout de suite.

Je hoche légèrement la tête quand elle me répète encore une fois que je ne suis pas seul. Heureusement qu'elle est là. Grimaçant un peu, je me replace dans mon lit et vient tenter de tirer sur sa main pour l'attirer à moi. J'ai l'impression d'avoir la force d'une mouche mais j'arrive tout de même à lui faire comprendre ce que je tente de faire. J'écarte un peu mon autre bras et lui fait un signe de tête pour lui dire d'approcher et de venir se mettre contre moi. Je sais déjà que ça va faire mal mais j'en ai besoin. Et quelque chose me dit qu'elle aussi.

Merci Maya... D'être là pour moi alors que, j'imagine, c'est pas le truc le plus sympa à faire... Ni le plus intéressant. Je chuchote presque, de toute façon elle est assez près de moi pour l'entendre. Et ça fait du bien de la sentir contre moi. De la prendre dans mes bras. Je serre un peu les dents à cause de la douleur mais peu importe. J'accepte d'endurer ça si c'est pour une raison aussi bonne que celle-ci. Doucement, je viens appuyer ma tête contre la sienne sans un mot de plus.



« Switch your mind off, we’re not perfect » by Wiise

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Maya Hillard
Maya Hillard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 12/01/2020
Messages : 431
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: You're safe here...   You're safe here... - Page 2 EmptyJeu 30 Avr 2020 - 11:37
You're safe here...
Feat' Nathan Shot


Il était important pour Maya de faire comprendre à Nathan qu'il n'était pas seul et qu'il serait aussi nécessaire pour lui, un jour, de trouver la force de formuler ce qu'il avait vécu. Maya savait que cela était difficile, admettre qu'on a faillit mourir est l'une des choses les plus difficiles mais aussi les plus salvatrices qu'il soit donné de faire. La chercheuse savait de quoi elle parlait, aussi elle acquiesça avec dureté quand Nathan avait plongé son regard dans le sien après qu'elle lui ait promis d'être là pour lui. « Tu sais, c'est la chose la plus dure que j'ai eu à faire dans ma vie. Me regarder dans une glace, voir ce qui m'était arrivé et me dire très franchement "j'ai faillit mourir" mais ça a été nécessaire. » Expliqua-t-elle avec patience en désignant d'un geste de sa main de libre son corps, attardant son geste sur sa jambe manquante. Si Maya n'avait aucun mal à assumer son infirmité et sa différence, c'était parce qu'elle avait eu des années pour se rendre compte de ce qui lui était arrivé et qu'elle avait pu assimilé les épreuves qu'elle avait traversé. Cela faisait onze ans qu'elle était en rémission, onze ans que la maladie était, selon ses proches un lointain souvenir. Selon la chercheuse, ce n'était pas un souvenir mais un morceau d'elle.

Quand Nathan attira sa main vers lui, Maya hésita mais esquissa tout de même un sourire en coin. Elle regarda autour d'elle pour voir si personne du dispensaire n'irait gronder la jeune femme de faire ce qu'elle allait faire. Tant pis. Elle grimpa dans le lit de Nathan et s'allongea contre lui, en faisant le plus attention possible de ne pas appuyer sur ses blessures. Sa jambe valide pendait dans le vide au rebord du lit mais elle savait que cette présence aidait son ami, qui avait besoin de sentir qu'il n'était pas seul. S'inquiéter pour lui n'était pas la chose la plus intéressante ? Maya lui aurait bien voulu lui donner une tape sur l'épaule, mais son état ne le permettait pas. Aussi, blottie contre lui, elle se contenta de souffler. « Arrête de dire des bêtises... Tu n'aurais pas fait la même chose si j'avais été à ta place dans ce lit, si c'est moi qu'on aurait torturé ? » Une question pertinente. Maya ne voulait pas se vanter ni quoi que ce soit, mais elle était presque sûre que son amitié avec Nathan l'aurait précipité à son chevet, tout comme elle l'avait fait.

Elle avait quitté à contrecoeur les bras de Johnson pour venir jusqu'au dispensaire, parce qu'à l'heure actuelle, son ami était ce qui comptait le plus au monde. Maya grimaça en sentant sa contusion à l'estomac faire un caprice à l'idée de se retrouver ainsi couchée sur le flanc, mais elle ne dit rien. Si le gilet pare-balle avait été un cadeau, qui l'avait empêché de mourir presque sur le coup, le coup de poing du pasteur n'était plus qu'un mauvais souvenir. « Tu sais que je me suis prise une beigne ? Par le père William... » Un sourire naquit alors sur le visage de la chercheuse en levant le nez vers le visage de Nathan, se redressant sur son coude pour mieux le voir. « C'est à cause du vaccin... Il n'était pas dans son état normal. J'ai rien pu faire... Je pensais que les religieux fouettaient les enfants cul-nus, pas qu'ils mettaient de gros pains dans l'estomac... » Maya ne put réprimer un fou rire après avoir lâché cette bêtise. Elle le pensait très sérieusement, elle avait été surprise que le pasteur s'en prenne à elle et à Quinn, mais sa blague déclencha un rire nerveux, cathartique, qui était communicatif.




HERE COMES THE SUN

Revenir en haut Aller en bas  
Nathan Q. Shot
Modératrice
Nathan Q. Shot
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 30/01/2020
Messages : 293
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: You're safe here...   You're safe here... - Page 2 EmptyJeu 30 Avr 2020 - 15:17
J'ai hésité un long moment tout de même avant de décider d'attirer Maya jusqu'à moi. Le truc c'est que j'avais simplement besoin de faire ça. De la prendre dans mes bras simplement. Histoire presque de me prouver à moi-même que je suis encore capable de supporter un contact physique après ce que j'ai vécu. En un sens c'est pas comme si j'avais dû passer par des sévices sexuels ou quoi, juste que bah... Faut dire que quand on passe plusieurs heures à se faire torturer de je ne sais combien de manières différentes, on peut se poser la question.

Bonne nouvelle quand je suis pas pris par surprise et que je prends moi-même la décision de le faire, je n'ai pas de soucis avec ça. Et ça me fait même du bien. Enfin, là tout de suite faut avouer que ça fait tout de même mal. Parce que je suis blessé de partout, donc ça aide pas trop.

Je la laisse se blottir contre moi en essayant de trouver une position relativement antalgique et lâche un petit soupir accompagné d'un sourire lorsqu'elle reprend la parole. Effectivement, elle marque un point. Si les rôles avaient été inversés j'aurais pas hésité un seul instant avant de me ruer à son chevet et de ne pas en bouger à moins qu'on tente de me faire partir à grand renforts de coup de pied au cul. Je recule légèrement la tête pour pouvoir la regarder dans les yeux sans perdre mon petit sourire et me lance même à faire l'un de mes habituels clins d'oeil. J'aurais été tellement là que tu m'aurais demandé de dégager pour te laisser respirer.

Il faut dire que ça fait du bien quand même de pouvoir retrouver un peu de légèreté dans mes conversations. Bizarrement, j'ai l'impression que depuis que j'ai vécu ça personne n'ose trop me parler. Soit parce qu'ils s'attendent à ce que je sois incapable de soutenir une conversation soit simplement parce que je ne suis pas le seul à me détester pour ce qu'il s'est passé à l'avant-poste. Autant en profiter tant que ce n'est pas le cas, n'est-ce pas? Tant que quelqu'un me parle simplement presque comme si rien n'avait changé. J'imagine que c'est sûrement pour me faire penser à autre chose, mais en tout cas si c'est ça et bien ça fonctionne très bien pour le moment.

Je fronce les sourcils lorsqu'elle me raconte qu'elle a pris un coup de la part du Père William. C'est sérieux cette histoire? Je sais que rien qu'à mon regard elle saura que cette anecdote ne me plait pas. Qu'est-ce qu'il lui prend de frapper sur Maya? Je sens que je vais aller lui rendre une petite visite dès que je serai en état de le faire! Mais le truc c'est que j'ai à peine le temps d'entrouvrir la bouche pour parler que la brune continue sur sa lancée et m'explique les raisons de cet acte.

A cause du vaccin, alors... Oui j'ai entendu quelques bribes de conversation à ce sujet là, comme quoi alors qu'on était en train de faire face à New Eden de notre côté, le Fort était assiégé de l'intérieur par ses propres habitants ayant été vaccinés. J'ai pas tout suivi ni tout compris mais cette histoire ne m'est pas totalement inconnue. Bon, d'accord. Si ce n'était pas de sa faute...

Pourtant lorsque Maya continue sa phrase et me parle de ses préjugés par rapport aux prêtres et leurs habitudes sexuelles... Forcément je ne peux pas m'empêcher de rire également. Alors oui ça fait super mal. Mais son fou-rire est tellement communicatif que je peux pas me retenir. Je suis même obligé de me tenir les côtes là où j'en ai une qui est cassée tout en grimaçant de douleur mais... toujours en train de rire. C'est le genre de rire qui pleure. Le rire qui montre que les nerfs lâchent et prouvent l'épuisement.

Je souffle longuement par la bouche pour essayer de me calmer et vient me passer le revers d'une main sur les yeux pour les frotter et les essuyer avant de lancer un regard amusé sur mon amie, le sourire toujours aux lèvres. Eh ils disent pas toujours "mangez ce pain car il est mon corps" ou je sais pas trop quoi? C'est peut-être pas qu'une métaphore! Ouais, pas forcément très malin d'en rajouter une couche. Mais en même temps c'était tentant.



« Switch your mind off, we’re not perfect » by Wiise

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: You're safe here...   You're safe here... - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- You're safe here... -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: