The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -33%
Moulinex Multicuiseur Intelligent Cookeo+ 6L –
Voir le deal
175 €

Partagez
- Un baume sucré -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Victor Stokes
Administrateur
Victor Stokes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 15/04/2020
Messages : 91
Age IRL : 29
MessageSujet: Un baume sucré   Un baume sucré EmptySam 25 Avr 2020 - 21:06
Quand j’ouvre le sac qui contient mon butin pour le montrer à la nénette à l’accueil, y’a une part de moi qui me dit que je suis un sacré con. Ces conserves sont des miraculées ; des petites chéries suspendues dans le vide. Enfin, le camion dans lequel elles se trouvaient piquait du nez par-dessus un pont et personne n’avait encore osé rentrer dedans se servir. Normal je suppose parce que la vérité, c’est que l’engin a glissé de plusieurs mètres quand j’ai posé le pied dans la remorque, j’ai cru que j’allais me payer un aller simple pour le purgatoire. J’ai chopé ce que je pouvais et j’ai couru dehors (façon de parler, j’ai marché sur des œufs en vrai, les trois mètres les plus longs de ma vie).

Bref, donc j’ai risqué ma vie – littéralement – pour aller me payer une fille. Y’en a pour quoi, deux jours de bouffe ? J’espère qu’elles aiment les haricots en boîte les nanas d’ici. A ce sujet, une pensée con me traverse : ça fait péter à mort ces merdes, non ? Du coup, j’ai peur de me faire refouler. Des putes qui pètent, c’est pas bon pour leur business ça, hein ? J’ai envie de me marrer mais je lutte pour garder la poker face jusqu’à ce qu’on me dise enfin que je peux la rejoindre.

Johanna est libre, cool.

J’aime beaucoup Johanna. Je sais pas trop pourquoi. Enfin si, si je suis honnête, je dirai que c’est parce qu’elle me rappelle Lou. Elle doit avoir l’âge qu’avait ma Lou quand elle est morte alors dans ma tête, elle ne vieillit plus. Dans mon cœur non plus. Avant de frapper, je prends quelques minutes pour cesser de ricaner à ma propre connerie. De toute façon, quand la blonde ouvre, je me fige comme un puceau au bal de promo.

Je suis toujours surpris par sa beauté. Je veux dire… elle a un truc de frais, de candide, de « pur ». A l’opposée du cliché de la pute-au-crac ou du travelo mal fagoté. Son regarde me désarme toujours, comme s’il avait un peu de mélancolie au fond. Ou je dérange et je vois juste ce que j’ai envie de voir. Bref, je lui montre le contenue de mon sac pour prouver que je suis venu avec ce qu’il faut – les bons comptes font les bons amis.

- J’ai glissé un paquet d’bonbons d’dans. Euh… j’crois qu’tu les aimes bien ceux-là. Enfin, c’pas qu’j’les ai cherché spécialement, je préfère garder les distances, rester pro genre, alors je précise sur un ton bourru, c’juste qu’ce sont les seuls qu’j’ai trouvé alors…


Pins & needles

I've never walk so far on a lonely street. Is it worth he pain, with no one to blame ?
Revenir en haut Aller en bas  
Johanna L. Gordon
Reign of Venus
Administratrice
Johanna L. Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 29/02/2020
Messages : 873
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Un baume sucré   Un baume sucré EmptyDim 26 Avr 2020 - 12:55
Sa sœur se tenait juste derrière elle et tentait bon gré mal gré de lui boucler les cheveux comme elle pouvait. Ceux-ci avaient tellement poussé ces derniers temps qu’ils s’emmêlaient sans cesse, et Johanna avait du mal à les entretenir correctement : ça lui prenait un temps fou. Cependant, il lui était impensable de les couper : Oxana le lui avait dit, cette tignasse blonde décuplait sa sensualité, qu’il y avait-il de mieux que de donner l’impression de s’évader dans un champ de blé en humant ses cheveux ? Joe avait donc compris le message, d’un sourire, elle s’était esquivée à la recherche de solution.

J’abandonne ! J’en ai trop marre ! grogna Abigail en défaisant le dernier rouleau qui permettait de boucler ses mèches. Johanna poussa un soupir en se regardant dans le miroir : ça n’avait pas marché partout malheureusement, et elle avait des allures très différentes de ce qu’elle imaginait.
Hm… Je vais faire autrement, soupira la blonde avec une petite moue. Abigail ronchonna : Tu peux aller me cueillir quelques fleurs dehors ? Des marguerites seraient parfaites ! assura-t-elle.

Pestant toujours, sa petite sœur détourna les talons et s’esquiva de sa chambre l’instant d’après. Avec un spray, elle aspergea quelques mèches de ses cheveux et à l’aide de son peigne, les démêla avec patience. Suite à ça, la jeune femme récupéra une chevelure partiellement lisse avec la quelle elle organisa tout ça. Il lui fallut dix bonnes minutes avant de trouver l’idée qu’elle voulait, pile au moment où Abigail revint dans la pièce avec quelques pâquerettes dans la main.

Attend ! demanda-t-elle en venant se remettre derrière elle. De ses petits doigts, Abigail commençait à vraiment bien se débrouiller pour coiffer. Ses tresses collées étaient parfaites en général, et elle entama par ça avant d’en faire des plus petites. Une partie de la chevelure de Johanna fut donc libérée, quand l’autre faisait un joli tressage dans lequel la petite brune plaça ses fleurs à la suite. C’est grave joli, admit sa sœur.

Quand Abigail termina, Victor arrivait. Elle demanda à sa sœur de s’esquiver rapidement, alors qu’elle se défit de ses vêtements actuels pour enfiler quelque chose qui correspondait mieux aux attentes du brun. Sous son kimono de soi, un ensemble a lacet beige qui lui donnait des airs bucoliques. Elle alla lui ouvrir en resserrant la ceinture autour de sa taille, et lui offrit son plus beau sourire.

Victor était mignon. Il lui présenta son sac pour lui prouver qu’il ne venait pas les mains libres, et elle le laissa passer sans même regarder à l’intérieur : il avait toujours été fiable, elle lui faisait confiance.

Tu veux partager les bonbons avec moi ? demanda-t-elle avec un sourire de ses lèvres légèrement maquillées qu’elle savait désarmant alors qu’il terminait de jouer l’Homme avec une grande majuscule. Elle s’approcha de lui, venant poser ses mains sur son torse, à plat, remontant jusqu’à ses épaules pour enlacer son cou ensuite : Ou on peut les manger après, ça me va très bien aussi.


Décimer l'amour avant de l'avoir vu
T'en fais pas pour moi, je connais ce petit jeu : J'ai pas l'air comme ça mais je sais c'que j'veux. On est bien d'accord, j'vais pas m'attacher, juste crier encore après tes fessées. J'veux pouvoir me dire que j'suis pas trop conne, que j'ai bien fait de jouir sans qu'on s'abandonne.
Revenir en haut Aller en bas  
Victor Stokes
Administrateur
Victor Stokes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 15/04/2020
Messages : 91
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Un baume sucré   Un baume sucré EmptyDim 26 Avr 2020 - 14:19
- Heu…

J’hésite un moment à partager les bonbons avec elle. Johanna est gentille et si j’osais l’avouer, je dirais que j’aurais bien besoin d’un peu de « gentil » en ce moment. Mais l’instant suivant, la réalité me revient en pleine poire : la blondinette est payée pour ça. Elle est sympa parce que je lui ai rapporté de quoi péter la nuit et bizarrement, ça ne me fait plus rire. Ce n’est pas mon amie, ce n’est pas une « copine », c’est juste… une fille qui survit comme elle peut. Quand je quitterai sa chambre, un autre mec prendra le relais et elle serait attentionnée tout pareil. Ça fout le cafard, mais c’est comme ça.

L’important, c’est de garder la face et de bander dur. Pas si difficile en fait. Alors que ses bras graciles s’agrippent à mon cou, mes mains se posent sur sa taille. J’ai envie de l’embrasser mais je me retiens : c’est dans ses règles, pas de bisou – et je respecte toujours ses règles. Je placarde un sourire mi-idiot/mi-charmeur sur ma face mal rasée :

- Héhé, t’inquiète, garde les bonbons. J’suis plutôt venu pour un genre de sucrerie en kimono.

Voilà, c’est pas dur de faire semblant. L’avantage d’avoir touché le fond : on ne peut pas aller plus bas. Et de toute façon, je sais qu’elle sait. Que rien ne va. D’ailleurs, on ne se pose jamais la question : « salut, ça va ?! » ou « hey, comment tu vas ?! » parce que la réponse serait toujours la même. Johanna débloque des trucs, elle me rappelle Lou, mais ce n’est forcément pas pareil. Pas du tout. Avec elle on baise, on ne fait pas l’amour. Mais ça me va, j’aime bien baiser aussi.

- Hum… par contre j’suis pas sûr d’pouvoir t’promettre d’pas ruiner ta coiffure, fais-je avec une moue gênée et amusée, j’veux dire… elle est grave joli, je m’en voudrais de… ‘fin tu vois, ça a dû t’prendre au moins deux jours à faire !

J’en ai aucune idée en vérité, mais je la taquine quand même. Et je suis pas si, je sais qu’elle n’a pas passé 48h à s’apprêter. Osef, c’est un peu l’équivalent du small talk au final car on sait pourquoi je suis venu et c’est pas pour parler de sa coupe de cheveux.


Pins & needles

I've never walk so far on a lonely street. Is it worth he pain, with no one to blame ?
Revenir en haut Aller en bas  
Johanna L. Gordon
Reign of Venus
Administratrice
Johanna L. Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 29/02/2020
Messages : 873
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Un baume sucré   Un baume sucré EmptyDim 26 Avr 2020 - 16:27
Son sourire se fit plus grand. Avec Victor, Johanna se sentait bien. Ça n’était pas comme lorsqu’elle était avec des clients un peu trop intelligents qui s’attendaient à ce qu’elle comprenne tout ce qu’ils disaient, qu’elle prenne le poids de tous leurs maux et qu’elle les sauve au passage. Elle avait beau être sensible, les trois quarts des problèmes qu’on lui donnait à entendre, elle n’avait aucune idée de comment les régler. Elle n’était qu’un petit sparadrap sur une plaie béante, autant dire qu’en sortant de cette chambre, la majorité repartait pour les mêmes maux qu’avant.

Elle te plait alors ? souffla-t-elle en passant une main rapide dans sa chevelure, venant la faire onduler. Ses fleurs restèrent en place, mais elle s’en décrocha une pour venir la poser derrière l’oreille de Victor avec un regard joueur. Ça l’amusait oui, elle avait presque l’impression d’échanger un moment normal avec un prétendant ! Alors certes, sur la pointe des pieds et habillée de vêtements outrageusement courts qui ne cachaient plus grand-chose, la blonde se saisit de la main de Victor et le tira de quelques pas en arrière : On va se débrouiller pour ne pas la ruiner, murmura-t-elle en se mordillant la lèvre.

Elle le poussa légèrement pour le faire basculer sur le lit, prenant les devants. Elle fit remonter sa cuisse le long de la jambe de l’homme, pour ensuite prendre un appui sur le matelas. Ses doigts s’aventurèrent à la ceinture de son kimono, et elle l’interrogea du regard pour lui demander s’il voulait le faire lui-même. Quand on mangeait un bonbon, le plaisir passait aussi par le feu de prendre le temps de l’ouvrir soi-même, de le découvrir, de saliver à l’idée d’en manger.

Johanna avait appris la chorégraphie par cœur, celle de l’excitation, celle de la sensualité. Lorsqu’il défit la ceinture doucement, elle laissa glisser sa tenue par-dessus ses épaules, découvrant son corps de danseuse. Quelques mèches retombèrent sur ses épaules blanches, elle s’approcha de lui alors pour le repousser en arrière et finalement le chevaucher comme une amazone. Une confiance qui ne transpirait pas lorsqu’elle était simplement Johanna. Pour l’occasion, c’était son double qui avait les commandes :

Tu veux faire un truc spécial cette fois ? demanda-t-elle en ondulant légèrement au-dessus de lui, ses doigts s’aventurant sous son haut. Ou tu me fais confiance ? souffla-t-il d’une petite voix joueuse.


Décimer l'amour avant de l'avoir vu
T'en fais pas pour moi, je connais ce petit jeu : J'ai pas l'air comme ça mais je sais c'que j'veux. On est bien d'accord, j'vais pas m'attacher, juste crier encore après tes fessées. J'veux pouvoir me dire que j'suis pas trop conne, que j'ai bien fait de jouir sans qu'on s'abandonne.
Revenir en haut Aller en bas  
Victor Stokes
Administrateur
Victor Stokes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 15/04/2020
Messages : 91
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Un baume sucré   Un baume sucré EmptyDim 26 Avr 2020 - 22:10
- Ouais, carrément, que je dis.

Au fond, je m’en fiche un peu, mais je peux pas lui dire ça. C’est pas un mensonge parce qu’elle est vraiment canon avec ses fleurs, mais elle est aussi belle sans. Quand elle me glisse une de ses marguerites derrière l’oreille, mais je ne peux m’empêcher d’avoir un espèce de mouvement de recul. Genre « wowowo, j’suis un mec moi, j’mets pas d’fleurs dans mes cheveux ! » - surtout que je me suis récemment fait étalé par une meuf dans la cage… j’suis pas PD, merde. Mais au finalement, je la laisse faire en riant. Je peux pas lui refuser grand-chose.

Elle me pousse sur le lit, elle a tout juste fait glisser sa cuisse contre la mienne que je bande. On me reprochera pas d’avoir des pannes au moins. Mordant ma lèvre inférieure d’un air lascif, je dénoue son kimono pour révéler sa taille gracile. Johanna me fait penser à une de ces créatures diaphanes, trop jolie pour parcourir encore cette terre pourrie. Puis je me souviens que c’est une pute, qu’elle fait probablement cet effet là à tout le monde. Je suis pas unique, je suis un looser qui gaspille ses ressources pour… ça.

Elle me demande si je veux un truc spécial, je fronce les sourcils. J’ai déjà switché de cerveau en fait, alors réactiver celui qui me sert à réfléchir, c’est pas facile. Pour me donner de l’inspiration, mes mains caressent avec douceur ses cuisses, puis ses hanches, puis sa taille fêle. J’évite pudiquement son cul, réflexe stupide du mec qui veut se la jouer sensuel mais respectueux. C’est une pute, pas vrai ? Je viens de lui apporter deux jours de bouffe et un paquet de bonbecs, justement pour pouvoir lui tripoter les miches.  

- Putain d’dilemme, que je grogne en me redressant juste ce qu’il faut pour m’enivrer de l’odeur et de la texture de son cou, biensûr qu'j’te fais confiance…

Pense « pute » Victor, juste « pute », c’est pas ta copine et c’est clairement pas Lou. Être galant, séducteur et affectueux ne m’apportera rien d’autre qu’un autre raz-de-marée. Je suis pas une gonzesse putain, je pleurerai pas dans ses bras cette fois. Plus jamais.

- … mais j’veux bien qu’tu m’fasses la totale avec ta bouche aujourd’hui, des fois que c'était pas clair, mes yeux font un aller-retour vers mon cerveau inférieur – je devrais penser à chasser cette air un peu con de mon visage, j’crois qu’c’est pas contre tes règles ?

Pense « Pute ». C’est rien de plus après tout.


Pins & needles

I've never walk so far on a lonely street. Is it worth he pain, with no one to blame ?
Revenir en haut Aller en bas  
Johanna L. Gordon
Reign of Venus
Administratrice
Johanna L. Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 29/02/2020
Messages : 873
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Un baume sucré   Un baume sucré EmptyLun 27 Avr 2020 - 0:16
Victor était nature peinture. Johanna n’était pas vraiment persuadée qu’il y avait des fioritures entre ce qu’il pensait et ce qu’il disait. Sans doute que ses idées, lumineuses ou non, avaient un accès direct à sa langue, qu’importait ce qui en ressortait. Elle ne se doutait pas des rouages plus complexes de son esprit, ou des cicatrices qui bornaient désormais ses souvenirs. Comme beaucoup, il ne l’avait pas eu simple. Comme beaucoup, il avait survécu. La blonde lui adressa un sourire alors qu’il réfléchissait à son dilemme. Choisir ou laisser faire. Dans ce cadre-là, elle n’était pas totalement Johanna de toute façon, alors lorsqu’il lui demanda de lui faire la totale avec la bouche, elle fronça un sourcil étonné.

La prude blonde aurait sans doute décliné l’invitation, qui ne lui plaisait pas toujours. Sans doute surprise par la capacité des hommes à vouloir mettre leurs sexes dans tous les trous qui passaient. Mais bon, ça n’était que sa bouche, et elle esquissa un sourire en venant effleurer ses cheveux, dans lesquels elle plongea sa main ensuite.

Pas du tout, chaton, murmura-t-elle à son oreille d’une petite voix tendre. Elle ne mit pas longtemps à laisser Angie prendre les devants, car après tout, pour ça, c’était elle qui assurait le mieux. Elle défit la ceinture de l’homme, l’aida à faire glisser son pantalon pour être au mieux sur le bord du matelas. Elle l’encouragea à lui passer un coussin pour s’assurer de ne pas se limer les genoux sur le sol de la chambre, et esquissa un sourire confiant : Laisse-toi faire, demanda-t-elle.

Comme à chaque fois que ça se passait, Johanna pensait à une chanson dans sa tête. Elle repassait la mélodie et les paroles, jusqu’à la fin. Elle se redressa à la fin en laissant à Victor l’occasion de se remettre. Elle attrapa à tâtons sur le bord de sa coiffeuse un mouchoir, et recracha ce qu’elle avait en bouche dans sa poubelle avec le plus de discrétion possible. Son job était aussi de faire en sorte que ces détails, peu ragoûtants, ne soient pas si évident. Elle attendit quelques instants de se remettre des tensions de sa mâchoire pour se relever avec un petit air satisfait sur le visage.

Tu as ramené beaucoup, tu peux rester plus longtemps si tu veux, témoigna-t-elle en venant se poser juste à côté de lui cette fois. Ramenant le coussin, elle se coucha dessus, ses cheveux partants presque en auréoles autour d’elle, et elle attendit son autorisation avant de se blottir contre l’épaule de Victor.


Décimer l'amour avant de l'avoir vu
T'en fais pas pour moi, je connais ce petit jeu : J'ai pas l'air comme ça mais je sais c'que j'veux. On est bien d'accord, j'vais pas m'attacher, juste crier encore après tes fessées. J'veux pouvoir me dire que j'suis pas trop conne, que j'ai bien fait de jouir sans qu'on s'abandonne.
Revenir en haut Aller en bas  
Victor Stokes
Administrateur
Victor Stokes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 15/04/2020
Messages : 91
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Un baume sucré   Un baume sucré EmptyLun 27 Avr 2020 - 12:23
J’ai un vague moment de doute. Ce petit flottement qui fait se sentir comme un sale con, juste quand elle fronce un sourcil. Mais je suis un gars simple alors quand elle me murmure que c’est ok et m’aide à baisser mon froc, la culpabilité s’efface bien vite au profit de l’excitation. Elle me demande un coussin, je lui donne mécaniquement. Je peux lui filer n’importe quoi si ça peut lui permettre d’être plus à l’aise pour me… me faire du bien. Inutile de me faire prier pour me laisser faire, je soupire d’aise dès le premier contact, appuyé sur les coups, la tête renversée en arrière.

C’est comme toujours ; une lutte effroyable entre l’envie que ça ne s’arrête jamais et le besoin d’atteindre l’apothéose. La nature est fichtrement cruelle quand on y pense : le seul plaisir absolu qui existe est un entre-deux instable. Un point fugace de non-retour, juste avant l’explosion. J’ai encore suffisamment de retenue pour ne pas lui imposer de rythme en guidant sa tête avec mes mains, mais faut pas m’en demander plus. Je râle un peu, beaucoup, et je m’écroule.

Le contre-coup, la claque. Le bien-être physique s’attarde mais le bonheur s’estompe aussi vite que le sang quitte mon deuxième cerveau. Je n’ose plus la regarder, c’est toujours comme ça juste après. Des restes d’une pseudo bonne conscience. Je suis pas un gars bien, j’ai fait des trucs sales, mais profiter de ce service, ça tue le peu qu’il reste de mon estime de moi. Une pipe contre des haricots… je préfèrerais presque être un violeur. Au moins, je ne me baignerais pas dans l’illusion que c’est ok puisque j’ai payé.

- Hum…, que je grogne quand elle se pose à côté de moi.

J’ai donné beaucoup c’est vrai ; et je suis un gars simple. Fuck l’amour-propre, c’est pas comme si ça allait me rafraichir en enfer de toute façon. J’ouvre un bras pour autoriser ma bienfaitrice à se lover contre moi. De l’affection tarifée, c’est mieux que pas d’affection du tout. Un sourire fier et un peu vantard dévoile mes dents alors que je fixe le plafond.

- Si j’reste encore dix minutes, j’serai prêt pour recommencer ! Je soupire longuement, anesthésié par le plaisir, on va pas se mentir, t’pourras m’faire ta speciale comme ça !

Je ricane comme un con. Je ne sais même pas moi-même ce que je veux dire par là, je fais juste référence à sa proposition que je lui « fasse confiance ». Un moment, je suis tenté de lui proposer de se rhabiller, de finalement discuter en bouffant des bonbons. Mais je me souviens qu’elle est gentille juste parce que j’ai payé, pas parce qu’elle m’apprécie. Du coup… autant faire ce pour quoi je suis venu ! Mon soldat au garde-à-vous, c’est la seule fierté qui me reste. Je préfère qu’elle voit ça plutôt que de raconter comment j’ai tué ma sœur et la femme de ma vie…


Pins & needles

I've never walk so far on a lonely street. Is it worth he pain, with no one to blame ?
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Un baume sucré   Un baume sucré Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Un baume sucré -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: