The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-57%
Le deal à ne pas rater :
Batterie externe à induction Samsung avec charge rapide sans fil ...
14.99 € 34.99 €
Voir le deal

Partagez
- Plus on est de fous, plus on est tarés -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Connor G. Shepard
Leader | Expendables
Administratrice
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 2601
Age IRL : 27
MessageSujet: Plus on est de fous, plus on est tarés   Plus on est de fous, plus on est tarés EmptySam 25 Avr 2020 - 15:53
Il y avait encore de mauvais payeurs. C’était le constat que fit Connor en scrutant son vis-à-vis, entourer de bien des gars alors qu’il venait de remettre la prime qu’il avait trouvé. Il tenait toujours le bras de l’homme qu’il avait traqué, avisant celui en face de lui d’un regard mauvais. Alors qu’il rechignait à lui remettre ce qu’il lui devait, tout en pressant les autres de récupérer celui qu’il avait déniché, Connor tira d’un coup sec l’individu vers l’arrière pour leur faire virer leurs sales pattes de là :

Je crois que j’ai été assez clair. Pas de paiement, vous ne le toucherez pas. Sa prise se resserra sur le bras de David, qu’il commençait à plutôt bien connaitre et qui avait essayé de s’enfuir trois fois, tout en lui expliquant cent fois qu’il ne voulait vraiment pas rejoindre le groupe de Louis. Surtout qu’il allait vraisemblablement se faire dézinguer dans la foulée. Maintenant tu allonges, ou tu dégages.

Louis lui adressa un sourire désolé, il n’était visiblement pas d’humeur :

On va te payer, mais pas autant que prévu. Après tout, tu as pas mis longtemps à le retrouver, et en plus de ça, ça a été un truc plutôt facile, pas vrai ? Argumenta-t-il dans la foulée avant de rire, comme un commercial le ferait devant une bonne affaire.
J’en ai rien à foutre. Tu paies la totalité, c’est tout. Je me suis pas cassé le cul à le sortir de son trou pour la moitié, ou moins que ça. C’est tout, ou rien. S’échauffa Connor froidement.

Il dominait Louis et ses trois fils, ainsi que les deux cousins de la famille, d’une bonne tête. Mais le nombre jouerait contre lui s’il devait commencer à faire parler les poings. Et plus encore, il savait que David ne viendrait vraiment pas à son secours. Surtout qu’il ne voulait absolument pas rejoindre cette famille de dégénérée, comme il aimait les appeler. Le ton montait toujours cependant, et alors que l’un des fils de Louis se rapprocha de lui, Connor n’hésita pas une seule seconde à mettre la main sur le manche de sa batte de base-ball avec un air mauvais.

Garde tes distances, petit, ou j’hésiterais pas à te refaire le portrait, avertit-il. Là-dessus, sa mine sérieuse ne souffrait d’aucun doute.
Tu menaces mon fils ? Voilà, le prétexte était donc tout trouvé pour le passer à tabac, visiblement.
Chier… grogna Connor dans sa barbe de plusieurs jours.

Puisqu’il fallait se battre, il le ferait jusqu’au bout avant de tomber. Il comptait bien éclater quelques dents.


Tonight I'll dust myself off. Tonight I'll suck my gut in. I'll face the night and I'll pretend I got something to believe in
Revenir en haut Aller en bas  
Antony L. Danvers
Expendables | Mercenaire
Modératrice
Antony L. Danvers
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 14/04/2020
Messages : 67
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Plus on est de fous, plus on est tarés   Plus on est de fous, plus on est tarés EmptySam 25 Avr 2020 - 16:17
C'est vrai qu'en général j'préfère quand même partir faire un tour au No Man's Land seul. Et quand je dis seul, c'est surtout sans l'autre tas de muscle qui me sert de colocataire. Mais le truc c'est qu'il faut bien que je me rende à l'évidence, ce type c'est à peu près tout le potentiel muscle dont je dispose. Et comme j'ai la poisse qui me colle au cul comme les morpions à une pute mal épilée, franchement vaut mieux faire des concessions parfois.

Les mains dans les poches, le fusil accroché à mon épaule comme souvent, je marche aux côtés du grand chauve qui m'accompagne. Il a toujours son grand sourire béat aux lèvres et parle, encore et encore. Je l'écoute si peu que parfois je me demande s'il dit vraiment des trucs qui ont du sens. En même temps, il aime tellement s'entendre parler celui là que je suis sûr qu'il kifferait tout autant en récitant simplement les paroles d'une chanson de classique Disney. Je sais pas ce qu'il trouve de si séduisant au son de sa propre voix, mais si ça peut lui faire plaisir.

Un soupir m'échappe et je continue d'avancer sans le regarder, quand il me pousse avec son coude pour que je réponde à une énième question que je n'ai pas écoutée. Mh. Ouais, sûrement. Bon, j'ai aucune idée de ce qu'il a bien pu me demander, mais j'ai quand même des chances d'avoir tapé juste non?

J'sais pas trop combien de temps on a encore marché avant que j'mette ma main devant Donovan pour l'arrêter net, lui faisant signe avec mon autre main de se taire. J'entends des voix d'homme. Plusieurs, et apparemment à en juger par l'intonation des voix ça risque de pas être sympa. Le problème, c'est qu'ils sont exactement sur l'itinéraire qu'on doit emprunter si on veut éviter de passer par les quartiers les plus craignos niveau chances de rencontres avec des morts. Fait chier.

J'avance lentement et plisse les yeux après m'être penché de ma pseudo cachette pour voir ce qu'il se passe. Eh mais... J'le connais ce type. Connor, je me souviens de lui. On a "discuté" quelques fois au No Man's Land déjà mais après je peux pas vraiment dire que ça soit allé plus loin. J'ai cru comprendre que c'était un chasseur de primes, je crois, et à en juger par la scène qu'on a sous les yeux il est pas en super posture là. Je soupire en entendant les types dire qu'ils vont pas payer tout ce qu'ils doivent. Pff. Classique.

Relevant la tête vers le géant, je hausse les épaules et attrape mon fusil au cas où. Evite de foncer tout de suite tête baissée, s'te plait. Je parle à voix basse mais à vrai dire ça ne change pas beaucoup de d'habitude. Sortant donc tous deux de notre "cachette", on s'approche du groupe alors que les choses semblent dégénérer. Heureusement, on est dans le dos de la bande de consanguins mauvais payeurs.

Abaissant le levier de ma carabine pour attirer leur attention, je garde mon air imperturbablement neutre et blasé au visage. Je secoue un peu la tête pour enlever les cheveux qui me retombent légèrement devant les yeux et... Ouais, je parle. Putain vous en faites du bruit. Ouais bon j'allais pas leur faire un discours non plus. De toute façon, à en juger par leurs têtes de cons, ils vont pas chercher à parler. Y'en a un qui va être content de salir sa masse.



tumblr_inline_opm2p6yhIt1ul4f46_250.giftumblr_inline_opm2tzS8nh1ul4f46_250.gif
The quieter you become, the more you are able to hear ♛by wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Donovan G. Rockfeller
Expendables | Mercenaire
Donovan G. Rockfeller
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 02/04/2020
Messages : 84
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Plus on est de fous, plus on est tarés   Plus on est de fous, plus on est tarés EmptySam 25 Avr 2020 - 18:59
J’aimais bien partir en expédition avec Tony. J’trouvais ça cool, on discutait et tout. Enfin je discutais et lui il m’écoutait. Parfois il faisait un bruit, au moins je savais qu’il était toujours là. Bon au moins il me contredisait, ça voulait peut-être dire qu’il était d’accord avec tout ce que je disais ? Franchement il se rend pas compte de la chance qu’il a de trainer avec un type comme moi, y en a qui vendrait leur mère pour ça. Parfois, j’avais l’impression de vivre avec un ado. Il fait tout le temps la gueule, il parle pas, il traine dans son coin. Mais fallait que je m’occupe de ce petit gars. J’allais pas le laisser rester asociale comme ça.

C’était le sujet du jour, je lui disais qu’il fallait qu’il parle plus, qu’il pouvait se confier, que ça lui faisait du bien de parler. Et ensuite, qu’il fallait qu’il se trouve une gonzesse, et à ce propos il fallait absolument que je lui parle de mes dernières rencontres. Je me lançais dans un autre flot de parole ininterrompu, mêlant les gestes à la parole. On va abréger pour aller plus vite, mais j’imagine que pour Tony ça donnait ça :

Je t’ai pas raconté…A la taverne….Tout petite !....Et la salle de boxe….PAF Coup de poing dans sa gueule….Vachement bonne…Pas envie d’être en couple…Mais en même temps…Elle est comme ça…j’ai dormi avec elle …et puis ci….et puis ça…Alors t’en pense quoi ?

Le chien, il m’avait de nouveau pas écouté. Pas grave, j’allais reprendre depuis le début avant qu’il me stoppe dans ma lancée. Pour une fois qu’il avait une réaction, il avait toute mon attention. Ca y est je les entendais aussi. Tony me demandait de ne pas foncer tout de suite tête baissée. ‘’Tout de suite’’ ça voulait dire qu’après j’aurais le droit alors ? J’en étais déjà tout excité. Comme un chien à qui on dit d’attendre avant de se jeter sur sa gamelle.

J’emboitais le pas de mon acolyte, voyant les silhouettes devenir plus précise. Ce mec, je savais pas trop qui c’était, mais il avait l’air d’être dans la mouise. Pis j’aime pas trop quand on la joue pas réglo. On allait équilibrer le rapport de force.

Je faisais passer ma masse d’une main à l’autre en les fixant depuis ma position, juste à côté de Tony. Le claquement de son arme me donnait le signal. C’était parti.

Eh, on peut jouer aussi les mecs ? Il a l’air marrant votre jeu.
J’avançais en direction de l’attroupement en jouant toujours avec ma masse. J’étais confiant, Tony avait son arme en main, j’avais rarement vu aussi bon tireur. Il pouvait t’essuyer la merde du cul d’un pigeon à 2 kilomètres rien qu’avec une balle. J’abuse peut-être un peu, mais savoir qu’il était là me rassurait, j’pouvais y aller sans réfléchir et donner dans le grand Don.

Alors que je fixais les idiots du coin les uns après les autres, je ne pouvais pas m’empêcher de faire une remarque.

Toi, je vais mettre ta tête dans son cul, ta tête à toi dans son cul à lui. Et alors que j’étais à portée de masse de l’un d’entre eux, je le fauchais avec un coup de masse dans les jambes. Toi t’as gagné le gros, ta tête va finir dans mon cul. Avant d’enchainer avec un coup vertical qui devrait pas le laisser indifférent.

Voilà qui devrait relancer un peu le débat.


It takes a nation

to hold me back


Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Leader | Expendables
Administratrice
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 2601
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Plus on est de fous, plus on est tarés   Plus on est de fous, plus on est tarés EmptySam 25 Avr 2020 - 19:28
Connor s’attendait à se prendre une dérouillée. Il n’était pas un mauvais combattant, et son allonge était toujours très bonne. Mais malgré ça, à six contre lui, il risquait gros. Il était prêt à se faire tabasser gentiment, prêt à compter les côtes cassées et à protéger sa dentition pour éviter d’avoir à siroter de la soupe jusqu’à la fin de sa vie. Isha n’était pas encore rétabli, Bruce trop loin pour vraiment l’aider. S’il se faisait démonter maintenant, tout ce qu’il mettait aujourd’hui en place n’allait pas se faire tout seul. Malheureusement. Il serra la mâchoire et avisa sa prime d’un regard en coin : ils étaient dans la merde, parce que parti ainsi, lui se ferait chopper et lui n’aurait pas de paiement.

Il dut son salut à l’intervention de deux gars en fond. Pas vraiment sûr de reconnaitre les voix qui s’élevèrent, Connor sentit son cœur se serrer sous le coup de la peur. Cette fois, il avait dégainé sa batte, il était préparé à s’en servir, et à faire mal. Louis se détourna pour revenir vers lui l’instant d’après, son regard se fit accusateur, haineux. Comme si c’était lui, qui le trahissait. Comme si ça n’était pas son vis-à-vis qui causait problème jusque-là. La mâchoire verrouillée, le blond planta son regard dans celui de son interlocuteur.

Alors tu nous as piégé ? souffla-t-il avec un sourire mesquin.
Je veux mon paiement, maintenant, grinça-t-il entre ses dents.

Il ne sonna pas le top départ de l’offensive, ce fut plutôt le grand costaud qui accompagnait Antony – qu’il avait finalement reconnu – qui prit immédiatement l’ascendant sur un autre. Fauché au sol, les autres se mirent en position, prêt à se détourner de lui pour aller s’en prendre au grand type. Bien ! ça lui laissait au moins l’avantage ici… Ou tout du moins, pas un désavantage. Car quand Louis voulut sortir son arme, Connor eut le réflexe bien heureux d’envoyer sa batte de toute sa force lui briser l’avant-bras. Quand le vieux tenta de crier et que son arme termina au sol, il lui planta une droite en plein dans le nez qui éclata sur le coup.

L’instant d’après, le grand blond eut alors deux petites teignes lui bondissant au visage. Il en agrippa une, l’autre lui envoya un grand coup de poing dans les côtes. Il balança sa batte au sol pour se libérer une main et y alla frontalement. Son épaule s’enfonça dans le ventre d’un des trois frangins qu’il envoya au sol, pendant que le second lui sauta dans le dos pour tenter de le river au sol aussi.

Quelle joie.


Tonight I'll dust myself off. Tonight I'll suck my gut in. I'll face the night and I'll pretend I got something to believe in
Revenir en haut Aller en bas  
Antony L. Danvers
Expendables | Mercenaire
Modératrice
Antony L. Danvers
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 14/04/2020
Messages : 67
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Plus on est de fous, plus on est tarés   Plus on est de fous, plus on est tarés EmptySam 25 Avr 2020 - 21:31
Fonce pas dans le tas Donovan. Fait gaffe à ça Donovan. Arrête d'attaquer n'importe qui n'importe quand Donovan. Sérieusement... J'ai l'impression parfois que c'est un gosse que je suis obligé de trimballer partout avec moi... Il m'épuise. J'avais bon espoir d'abord, quand il a simplement arrêté de parler quand je lui ai fait remarquer qu'il y avait des types sur notre route. Et il sait très bien que je n'ai aucune envie de prendre des risques en empruntant un chemin dont on n'a pas l'habitude juste pour éviter quelques types.

Au moment où j'ai compris qu'il s'agissait d'un échange qui a tout l'air de mal tourner, j'aurais dû me raviser et changer de direction. Ou simplement attendre que ça se passe et pas m'en mêler. Mais il avait fallu que je reconnaisse Connor. Si déjà je passe le plus clair de mon temps à fermer ma gueule, je pouvais pas faire pareil avec mes yeux pour une fois? M'enfin. C'est trop tard de toute façon.

Le pire c'est qu'on a même pas eu le temps de savoir ce qui se passait vraiment avant que Donovan ne décide encore une fois de frapper avant de poser les questions. Et c'est quoi cette histoire de foutre des têtes dans des culs? C'est vraiment le genre de moments où je regrette absolument pas de pas l'écouter la plupart du temps. Si c'est pour entendre des trucs pareils franchement...

Les types ont à peine le temps de se tourner vers nous qu'il y en a déjà un qui se fait faucher les jambes par la masse de Monsieur Propre pas si propre que ça et se fait éclater la tête au sol. Quelle entrée en matière tout en subtilité. C'est bon, c'est fin, ça se mange sans fin.

Toujours un peu en retrait par rapport aux autres, je vois assez vite qu'ils s'y mettent à deux contre le blond après qu'il se soit chargé de mettre l'un des type au sol. Un soupir m'échappe quand je le vois se prendre des coups et je lève mon arme pour viser. Connor et celui qui est en train de le frapper bougent pas mal, mais celui qui essaie de l'immobiliser par contre est assez stupide pour pas se rendre compte que contrairement à eux j'ai une arme moi.

Je souffle vers le haut pour dégager une mèche de devant mon oeil et presse sur la détente. Le coup de feu résonne, la balle part et vient se loger dans l'oreille de celui qui tenait le chasseur de primes. Bon, du coup il a droit a une sacrée giclée de sang sur lui, mais c'est toujours mieux que se faire tabasser. Je baisse le levier de mon arme rapidement et vise le second qui s'est figé en voyant son acolyte se faire descendre. Deuxième tir, deuxième balle, deuxième mort. Bon ratio Tony.

Le truc c'est que je m'attendais pas trop à ce qu'il y en ait un qui se dirige vers moi. Je l'avais même pas vu, concentré comme j'étais. Et je me prends un coup avec un tuyau en métal en pleine tronche. Aïe. Je recule de plusieurs pas en retirant une main de mon arme pour me tenir la mâchoire, crachant un peu de sang au sol. Fait chier...

Je relève la tête assez rapidement et me tourne vers l'homme qui s'approche encore une fois de moi. Ouais, mais le truc c'est que le corps à corps c'est pas mon dada... Alors si Miley Cirus bodybuildé et sa boule de démolition pouvaient se ramener vers moi et me débarrasser de lui, ce serait sympa. Du coup, je fais comme d'habitude. Et je me contente de siffler un coup comme convenu avec Donovan quand j'ai besoin de lui. Eh, je le prends pas pour mon chien. C'est lui qui m'a dit de faire ça. D'après lui, il a tellement peu l'habitude d'entendre ma voix qu'il la reconnaîtrait pas si je l'appelais à l'aide...



tumblr_inline_opm2p6yhIt1ul4f46_250.giftumblr_inline_opm2tzS8nh1ul4f46_250.gif
The quieter you become, the more you are able to hear ♛by wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Donovan G. Rockfeller
Expendables | Mercenaire
Donovan G. Rockfeller
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 02/04/2020
Messages : 84
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Plus on est de fous, plus on est tarés   Plus on est de fous, plus on est tarés EmptySam 25 Avr 2020 - 22:12
J’dois dire que notre diversion les avait bien divertis ces cons-là ! Tout s’est passé très vite. Alors même que je venais d’étaler un de ces types, j’entendais des coups de feu. Ce bruit, c’était celui de l’arme de Tony, et à chaque détonation, un mec se couchait. Vous voyez, quand je disais qu’il se démerde avec une arme, je mentais pas. Grâce à lui, notre nouvel ami avait pu reprendre l’ascendants sur ses agresseurs.

Y en a d’autres qui veulent bouffer ? Je hurlais comme exalté par la bonne bagarre à laquelle on avait le droit. J’avais qu’une envie, les écraser, les réduire en bouillie.

Il en restait un face à moi, que la scène avait dû choquer, il avait pas trop l’air de savoir quoi faire face à moi. Je réfléchissais pas plus le longtemps et reprenais ma masse en main en avançant vers lui. J’étais persuadé de n’en faire qu’une bouchée et j’imaginais déjà quelle serait ma prochaine tirade. Ouais, j’étais assez théâtrale comme type, dans tout ce que je faisais. Je sais pas pourquoi, mais j’adorais ça. Comme si je jouais dans un film. Pour un démolisseur, je dois dire que j’étais plutôt marteau. Haha, vous l’avez ? Attendez faut que je la note celle-là.

J’étais maintenant à deux bons mètres de cet inconnu lorsqu’un sifflement me coupait net. Sifflement, sifflement égal danger. Sifflement, Tony, danger, merde, quelqu’un devait être entrain de l’embrouiller. C’était le signal, mon bat-signal. On avait instauré ça, parce que j’étais même pas sûr de vraiment connaître la voix de Tony. Bien vite, je tournais la tête pour voir que mon acolyte venait de prendre un sale coup. Fallait que je l’aide, vite, mais y avait ce trou du cul devant moi. Pas le temps de réfléchir, je lançais ma masse dans ses jambes, le faisant chuter.

Toi tu restes là surtout, je reviens.

Fallait que je me dépêche d’aller aider mon ami. Je mettais toute mon énergie pour déplacer mes 120 kilos vers Tony et son assaillant qui lui me tournait le dos. Vous auriez pu mettre la musique d’Alerte à Malibu, ça aurait complètement fonctionné avec ma démarche, mais pour une fois, c’était pas volontaire. J’arrivais enfin au niveau du mec qui avait pas eu le temps de se tourner, l’attrapait une main à la ceinture et l’autre au col pour le soulever au-dessus de moi dans un hurlement de rage. Ca devait lui faire tout drôle de se faire soulever comme une plume.

Tony ! Penche-toi en avant, j’vais lui montrer où va finir sa tête à cet enculé !

Bon j’étais pas sérieux sur ce coup, mais là par contre, j’avais vraiment la haine. S’il y a bien une chose que je supporte pas, c’est qu’on s’en prenne à mes amis, et je considérais l’autre handicapé social comme mon ami, et personne n’avait le droit de lever la main sur lui. Je cramponnais solidement le mec que j’avais attrapé et tournait sur moi-même un petit instant avant de l’emplafonner dans le sol tête la première, un bruit d’os se faisait entendre et l’homme ne bronchait plus.

Finalement, c’est dans ton propre cul que t’as la tête.


It takes a nation

to hold me back


Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Leader | Expendables
Administratrice
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 2601
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Plus on est de fous, plus on est tarés   Plus on est de fous, plus on est tarés EmptyDim 26 Avr 2020 - 13:33
La giclée de sang le déstabilisa un peu. Ça n’était pas le sien, mais Connor eut quand même une brève frayeur en y pensant. La distraction fut assez efficace pour que l’homme sous lui, lui colle une vilaine droite qui fit claquer brutalement sa mâchoire. Le goût du sang emplit finalement sa bouche et il cracha sur le côté pour éviter de s’écœurer. L’instant d’après, ce fut lui aussi à coups de poings qu’il régla la question. Ses pèches à lui étaient d’ailleurs plus brutales, elles éclatèrent nez et bouche de son adversaire dans des bruits déroutants. Quand les dents sautèrent, et que l’arcade du type pissa le sang, le blond se détourna.

Ils eurent finalement plus ou moins l’avantage sur les autres. Moins organisés, mais plus brutaux dans les répliques. Connor se rua sur un dernier pour le foutre au sol à l’aide d’un coup de tête en plein dans son nez, l’encaissant de quelques gnions violents. Le sang gicla à nouveau. Ses phalanges rougirent, saignèrent, il eut l’impression de sentir ses os craquer sans s’en formaliser. Quand l’homme fut inconscient sous ses coups, il se redressa. Plus loin, Louis pleurait toujours pour son bras rompu. Autour de lui, ses sbires étaient à terre, des membres de sa famille. Certains morts, d’autres tabassés si brutalement qu’ils ne se relèveraient pas tout de suite.

Je vais prendre tout ce que vous avez ici en supplément, avertit alors Connor en revenant vers lui, le saisissant par le col de son bras. Armes, munitions, chaussettes, même vos slips si ça me chante.

Louis hocha vigoureusement la tête. Sur lui, Connor trouva une clé de voiture en fouillant ses poches. Il récupéra ses armes effectivement et l’abandonna au sol. La mâchoire douloureuse, il se tourna vers ses deux alliés inopinés en les invitant d’un signe de la tête à en faire de même que lui.

Ce que vous trouvez est à vous, ajouta-t-il alors. Il ne courrait pas après de toute façon, mais ils avaient droit à un paiement pour l’aide qu’ils lui avaient apporté. Merci pour ça, souffla-t-il dans la foulée en prenant une respiration douloureuse.

Le goût du sang le gênait très franchement. Il se dégagea de la ruelle, et appuya sur l’ouverture de la clé. Plus loin, une des voitures agita ses phares : un grand pick-up rouge. Il ignora David qu’il dépassa, prostré dans un coin, témoin de la bagarre. Ça serait l’occasion de fuir pourtant.

Je vous dépose ? Demanda-t-il au duo en se retournant finalement.


Tonight I'll dust myself off. Tonight I'll suck my gut in. I'll face the night and I'll pretend I got something to believe in
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Plus on est de fous, plus on est tarés   Plus on est de fous, plus on est tarés Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Plus on est de fous, plus on est tarés -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: