The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -16%
Ventilateur de table Rowenta Turbo Silence ...
Voir le deal
58.91 €

Partagez
- Between my lies and how the truth gets in the way -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Connor G. Shepard
Leader | Expendables
Administratrice
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 2696
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Between my lies and how the truth gets in the way   Between my lies and how the truth gets in the way - Page 3 EmptyJeu 28 Mai 2020 - 10:32
La remarque de Joey lui arracha un sourire complice. C’était étrange en effet, étrange parce qu’ils auraient eu l’occasion d’être différents avants et qu’ils n’avaient pas saisi cette chance. Ils pensaient peut-être être conditionnés par leurs éducations, sans voir qu’ils posaient eux-mêmes les barrières qu’ils ne parvenaient plus à franchir ensuite. Cette fin du monde les avait sortis, de force, de leur zone de confort. Connor ne disait pas qu’il était reconnaissant de ça : il avait perdu ses parents, sa sœur ne lui parlait plus, sa meilleure amie était aux mains des grands méchants de l’histoire, son meilleur ami était mort, beaucoup de ses proches aussi, de cette seconde famille…

Et il avait encaissé beaucoup. Il avait changé, pour le mieux ou pas, il ne pouvait pas vraiment le dire. Le traitement qu’il réservait à Joey était plutôt exceptionnel. Connor ne se montrait pas aussi agréable avec tout le monde :

C’est ce que je me dis souvent ouais, admit-il alors à sa voisine. J’espère que c’est juste le vrai nous qui est ressorti, que tout ce qui était superficiel, on s’en est débarrassé et qu’au final, on a juste fini par se révéler, à voir qu’ils étaient meilleurs, donc. J’ai probablement trop d’espoir de ce côté-là, puis ça a l’air assez romancé quand on y pense, mais je me dis aussi que c’est logique… Ceux qui sont devenus cruels l’étaient probablement déjà à la base, ça peut pas venir de nulle part, ajouta-t-il.

Il ne savait pas, par exemple, s’il croyait en l’existence d’un mal réel. Il savait que tout était une question : du blanc, du noir et entre les deux, des milliers de nuance de gris. S’il devait être honnête avec lui-même et avec l’idéalisation qu’il faisait de sa voisine, il aurait donné une couleur claire à Joey. Pour lui, il se jugeait parfois plus sévèrement, vers des tonalités plus sombres par principe.

Mais il mit cette remarque de côté, se contentant de scruter la jeune femme qui se sentit soulager de ses paroles. Son expérience de mère avait perturbé beaucoup de choses dans son quotidien et dans ses convictions. Ça n’était pas facile, de changer de statut, de rencontrer une nouvelle personne qui était une totale inconnue. De devoir l’élever. Avoir la responsabilité d’un être humain, ça bousculait beaucoup de choses et il s’en rendait compte aujourd’hui avec ce groupe.

Elle déposa un baiser sur sa joue, la main sur son bras, et il sentit son cœur s’emballer suite à ça. Son souffle fut coupé un bref instant, s’il tenta d’être discret, il n’était pas sûr à cent pour cent d’être convainquant. Ne pas rougir. Ne pas bégayer. Ne pas donner l’impression d’être un petit garçon devant une fille qui lui plaisait.

A ton service, Joey, souffla-t-il, intimidé peut-être. L’après-midi a été si terrible que ça ? s’inquiéta-t-il. Et un autre point le travailla : Tu as un endroit où dormir ce soir, au moins ? Sinon je te laisse le camping-car, j’irai squatter avec Milow pour changer, trancha Connor tout à fait sérieusement.


Tonight I'll dust myself off. Tonight I'll suck my gut in. I'll face the night and I'll pretend I got something to believe in
Revenir en haut Aller en bas  
Joséphine Cornwell-Duprès
Joséphine Cornwell-Duprès
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/02/2020
Messages : 785
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Between my lies and how the truth gets in the way   Between my lies and how the truth gets in the way - Page 3 EmptyJeu 28 Mai 2020 - 18:25
Joséphine prit quelques instants pour méditer les paroles de Connor. Était-ce son vrai « elle », qui s’exprimait depuis quelques années, depuis que les morts se relevaient ? C’était sans doute une vaste question, et elle n’était pas sûre d’être la mieux placée pour y répondre. S’il lui restait encore des proches, des gens qu’elle avait connu avant l’apocalypse, peut-être aurait-elle eu la réponse à cette question, mais il ne restait plus personne, sa vie d’avant était morte en même temps qu’Aaron. La pompier aurait pourtant voulu avoir l’assurance que oui, elle était devenue quelqu’un de bien, ou en tout cas, quelqu’un de meilleur. « -Tu l’aimes ? Celui que t’es aujourd’hui, je veux dire ? » demanda-t-elle, trahissant ainsi, sans s’en rendre réellement compte, le fond de sa pensée. Joséphine n’était d’ailleurs pas tout à fait certaine d’avoir la réponse à sa propre question.

A peine eut-elle retrouvé sa place après ce baiser déposé sur la joue de Connor que la jeune femme se demanda si elle n’avait pas mis mal à l’aise son voisin. Ça n’avait pas été dans ses intentions, bien loin de là même, Joey avait simplement été touchée par ses paroles, et là, c’était ainsi que ses remerciements s’exprimaient. Pourtant, le blond ne sembla pas s’attarder sur son geste, et enchaîna presque aussitôt, la relançant sur cette après-midi qu’elle venait de vivre. Jo soupira doucement, et si son premier réflexe fut de hausser les épaules, une petite voix lui susurra que parler au survivant à ses côtés, comme elle venait de le faire sur sa maternité, avait été plutôt bénéfique. Si bien que la brune resta silencieuse encore un bref instant, le temps d’ordonner ses pensées, et, un peu malgré elle également, de repenser à cet épisode désastreux, à la taverne. « -Mallowe n’a pas maché ses mots. Enfin…moi non plus, j’imagine… » reprit-elle aussitôt, dans un sourire triste, ou peut-être simplement las. Elle ne rejetait pas la faute sur la petite blonde, pas du tout, elle savait que pour que dispute il y ai, il fallait que deux personnes au moins s’en mettent plein la tête. Ce qu’elles avaient clairement fait. La brune aurait pu choisir de partir, de simplement prendre ses affaires, et de quitter la taverne, et pourtant, elle était restée, puis le ton était monté, tout comme les mots regrettables.

Jo tritura sa bague quelques instants, avant de se dire qu’il suffisait finalement de simplement se lancer à l’eau. « -Je sais qu’elle m’en veut, et…elle a toutes les raisons de le faire. Mais tout à l’heure… » Joséphine plissa les yeux, prenant le temps désormais qu’elle était plus calme de comprendre ce qui avait motivé ses réactions, un peu plus tôt. « -J’ai eu l’impression que c’était mon procès, en fait…que tout ce qui l’intéressait, c’était que je me justifie, que j’explique ce que j’avais fait, pourquoi je l’avais fait…elle m’a laissé aucune échappatoire, elle a pas pensé un seul instant que c’était difficile d’en parler…et je sais pas…je me suis sentie jugée, au pied du mur aussi, et j’ai laissé mon orgueil réagir à ma place… » acheva-t-elle, en soupirant. Oui, il n’y avait pas à dire, entre ces deux caractères forts là, la dispute vécue par Mallowe et Joséphine avait fait pas mal d’étincelles. « -Et ça c’est fini sur un « je veux plus jamais te voir ! » » poursuivit-elle, avant de détourner le regard. C’était stupide. Maintenant qu’elle l’évoquait à voix-haute, c’était même vraiment très stupide. Une chance, Joey avait la nuit devant elle pour laisser les dernières brumes de colère qui s’attardaient se dissiper, et mettre son égo de côté pour retourner voir son amie. « -C’est débile, non ? On pourrait, l’une comme l’autre, faire une mauvaise rencontre et y rester, et…la dernière chose qui restera à celle qui vivra ce sera le souvenir d’une dispute et de mots amer…tout ça par fierté, et parce qu’on a des caractères de cochon… » dit-elle, avant qu’un sursaut de lucidité lui indique que l’ancienne Joey aurait juste claqué la porte, et continué sa vie sans se retourner. Au moins, la pompier savait quoi faire désormais, et puisqu’elle ignorait où était passée Mallowe, Jo comptait bien trouver son amie demain, et tenter de réparer ses torts.

En revanche, lorsque Connor lui proposa le camping-car pour y passer la nuit, annonçant qu’il partagerait la sienne avec Milow, Joséphine tourna une nouvelle fois son visage vers lui, un sourire étirant peu à peu ses lèvres : « -Tu veux vraiment que ma côte de popularité auprès de Milow chute encore plus ? » dit-elle, une lueur amusée brillant dans son regard, alors qu’elle observait le survivant à ses côtés encore de longues secondes. Fidèle à lui-même envers elle, Connor semblait réellement s'inquiéter de savoir qu'elle ai ou non un endroit sûr où dormir. Avait-elle un refuge pour la nuit ? La brune s’était empressée de répondre par l’affirmative à Allia, lorsqu’elle lui avait posé la question un peu plus tôt, ne désirant pas inquiéter son amie qui vivait désormais sa petite vie, de son côté. S’il y avait une chose que Joséphine ne voulait pas être, c’était un fardeau pour les siens. Mais dans les faits, non, Joey n’avait nulle part où aller, pas vraiment. « -A vrai dire…je pensais me trouver un endroit, dans le coin… » dit-elle en grimaçant, se rappelant que la chasseuse avait pourtant décrit les lieux comme dangereux. Rien qui n’effraie pourtant Joséphine, et ses tendances « tête brûlée ». Elle garda le silence encore quelques instants, avant de reprendre la parole, se rendant à l’évidence : « -Mais…je crois que je serai pas contre un peu de compagnie, cette nuit… » dit-elle, tournant son visage vers Connor, toujours installé à ses côtés. La pompier ne tarda cependant pas à ajouter : « -Et…le camping-car est bien assez grand pour nous deux… » dit-elle, plantant ses prunelles dans celles du blond. « -Après…si tu préfères la compagnie de Milow, je te force à rien… » ajouta-t-elle, alors qu’un sourire en coin amusé éclairait une nouvelle fois son visage. Non pas que le jeune adulte était insupportable, mais il avait ses humeurs, elle en avait d’ailleurs fait les frais.


Storm in her eyes, peace in her smile.
They've promised that dreams can come true, but forgot to mention that nightmares are dreams, too.
Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Leader | Expendables
Administratrice
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 2696
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Between my lies and how the truth gets in the way   Between my lies and how the truth gets in the way - Page 3 EmptyJeu 28 Mai 2020 - 22:08
Il a encore beaucoup de défauts, mais il est pas si mauvais, répondit Connor simplement en haussant les épaules. Il avait pris le temps de la réflexion, essayant tout du moins d’avoir un peu de recul sur la chose. Il essaye du moins, ajouta-t-il alors avec un sourire complice. Et toi alors ?

Ça ne voulait pas dire réussir, mais essayer était tout de même un début dans l’histoire. De toute façon, la suite l’étonna bien davantage que toute cette discussion en elle-même ou le court baiser qu’elle avait mis sur sa joue. Pour une fois, Joséphine se confiait, avec une pointe d’hésitation dans la voix et dans l’attitude, mais tout de même, c’était un effort suffisamment notable pour qu’il reste silencieux et clairement attentif. Elle lui parla de son amie Mallowe et du fait que cette dernière s’était montrée vindicative lors d’une discussion.

Cette conversation remontait à très peu de temps, la dispute semblait encore fraîche et suffisamment marquante pour que la brune se sente encore amère de devoir en parler. Le coude sur le genou et le poing contre la joue, Connor avisa sa voisine longue pendant qu’elle déroulait ses émotions comme elle le pouvait. Entre sentiment d’injustice et frustration d’être restées sur de la rancune, le cocktail était difficile à digérer. Et que pouvait-il y faire ? Pas grand-chose. Il ne connaissait pas cette Mallowe, et il n’était pas sûr que son avis soit vraiment utile.

Personne a jamais dit que les relations entre humains étaient faciles, si ? Demanda-t-il sérieusement avant d’adresser à Joey un bref sourire de circonstances. Parce que ça a pas l’air facile d’être des amis, et il disait ça aussi pour lui-même. C’était dur d’entretenir des liens avec les gens, surtout quand on se mettait à les aimer. J’imagine qu’il faut juste un peu de temps pour relativiser la chose, certaines trahisons ressemblent à des pieux quand on les regarde à la loupe et puis quand on prend du recul dessus, on voit qu’en fait, il s’agit même pas de petites échardes, la métaphore était parlante, non ? Tu as déjà commencé, toi, j’imagine que ton amie, Mallowe c’est ça ? demanda-t-il pour la précision. Quand la confirmation tomba, il reprit : Elle aussi en fera autant.

Parce qu’il y avait plus à perdre qu’à gagner des rancœurs que l’on gardait pour soi. Joey avait raison sur ce point : l’une ou l’autre pourrait mourir demain et il serait impossible d’oublier ces derniers mots lancés pour blesser.

A voir si tu considères qu’elle mérite que tu refasses le premier pas vers elle ou que son parjure est trop grand pour ça, ajouta-t-il.

Dans tous les cas, cette dispute avait probablement amené Joey à se retrouver sans toit sur la tête, et Connor était là encore pour y remédier. Hors de question que son amie reste ici en pleine nuit. Elle était sans doute très maline et très fort, mais il ne voulait pas qu’elle prenne le risque de se faire blesser. Il eut un rire amusé à sa remarque et enchaina :

Je suis prêt à parier que ça lui fera aujourd’hui plaisir de te revoir, notamment parce qu’entouré comme il l’était, un visage familier ne serait pas de trop à son avis.

Joey lui confia ne pas être contre un peu de compagnie, pour cette nuit. La déclaration le figea un peu, et s’il avait été dépourvu d’un minimum de contrôle de lui, il se serait empourpré. Il y avait une véritable connotation dans sa tournure de phrase, quelque chose d’insidieux qui lui pressait le ventre :

Oh euh… Ok… fit-il en venant se gratter doucement le crâne. Oui, évidemment, il est… Il est assez grand… Il bégayait ? Bon sang, comment c’était possible ? Comment se retrouvait-il à bafouiller comme un enfant, à ne plus trouver ses mots, à répéter ses phrases à elle ? Non, y’a pas de soucis… fit Connor précipitamment, pour ne pas qu’elle renonce. Milow irait voir ailleurs pour une soirée ! Tu m’attends ici ? il avait bondit sur ses jambes dans la foulée. Je dois juste aller le chercher – Le camping car hein, pas Milow ! - Tu bouges pas, d’accord ? Je te laisse Khan !


Tonight I'll dust myself off. Tonight I'll suck my gut in. I'll face the night and I'll pretend I got something to believe in
Revenir en haut Aller en bas  
Joséphine Cornwell-Duprès
Joséphine Cornwell-Duprès
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/02/2020
Messages : 785
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Between my lies and how the truth gets in the way   Between my lies and how the truth gets in the way - Page 3 EmptyVen 29 Mai 2020 - 15:02
Et elle ? Bonne question…une petite moue sur le visage, les sourcils légèrement froncés, Joséphine sondait ses pensées, essayant réellement de trouver une réponse, de savoir ce qu’elle ressentait vis-à-vis de cette personne que l’apocalypse avait fait d’elle. La brune pinça les lèvres, avant de tourner son regard vers Connor : « -Elle apprend encore…certains jours, elle s’en sort pas trop mal, et d’autres…c’est pas encore tout à fait ça… mais elle s’accroche en tout cas.» dit-elle, sans retenir le sourire complice que cette réponse qui pouvait tout dire, et absolument rien en même temps, provoquait chez elle. A vrai dire, Joey apprenait à vivre avec des aspects de sa personnalité qui lui étaient totalement inconnus jusque-là, sans doute inconsciemment refoulés, et ce n’était pas aisé tous les jours. Vivre avec cette sensibilité nouvelle, par exemple, était un véritable challenge pour elle, et elle ne s’y faisait pas toujours avec facilité. De même, au contact d’Isha notamment, Joey avait appris à accepter le fait qu’elle ne pouvait pas être forte tout le temps, et qu’il n’y avait rien de mal à l’admettre, à baisser sa garde quelques instants, à s’autoriser d’avoir besoin de souffler un peu. L’exercice n’était pas aisé pour celle qui se refermait à la manière d’une huître quand quelque chose lui pesait trop, et elle reconnaissait volontiers que son ex-mari s’était accroché là où d’autres auraient sans doute simplement jeté l’éponge.

Finalement, discuter de Mallowe, et de leur dispute était aussi peu agréable que ce que la brune s’imaginait, mais cela lui permettait au moins de comprendre un peu mieux ses propres réactions, celles qu’elle avait eu face aux mots de la blondinette, ce qu’elle avait ressenti. Le visage tourné vers le blond, la pompier prit une grande inspiration, alors qu’elle hochait légèrement la tête dans un geste d’acquiescement. Non, effectivement, rien n’était jamais facile quand il s’agissait d’humains. Les sentiments de chacun, les non-dits, les incompréhensions, la fierté…tant d’éléments qui pouvaient venir compliquer les relations à l’autre, et tout gâcher. Silencieuse à son tour, elle écouta Connor réagir à ses propos, et lui faire part de ses réflexions, alors que d’un hochement de tête, elle confirmait le prénom de celle qu’elle avait été prête à ne plus jamais appeler « amie » quelques heures plus tôt. Il avait raison bien sûr, et pendant quelques secondes, Joséphine se massa les cervicales de ses mains disposées de chaque côté de son cou, comprenant qu’au fur et à mesure qu’elle s’était confiée à Connor, elle avait déjà pris sa décision. La brune resta silencieuse quelques instants, puis son regard malicieux revint se poser sur le survivant à ses côtés : « -T’es plein de surprises ! Tu m’avais caché ton côté philosophe. Mais tu as raison…j’essayerai de retourner la voir avant mon retour au camp… » affirma-t-elle, pleine de détermination. A cet instant, aucun d’entre eux ne savait que le programme du lendemain était loin d’être celui qu’avait imaginé la jeune pompier, et qu’il s’en était fallu de peu pour que Mallowe y passe, confirmant les pensées de Joey, qui refusait de rester plus longtemps fâchée, si bêtement, avec son amie.

En revanche, elle n’était pas certaine de partager son point de vue sur le ravissement de Milow à la revoir, bien que son sourire n’ait pas quitté son visage. Après tout, peut être que sans Gemma la pipelette, le jeune adulte accepterait plus facilement sa présence ? De son côté, la brune n’avait aucun grief à son encontre, même si Milow ne s’était pas montré des plus chaleureux à son égard, comprenant le pourquoi de ses réticences. Jo n’ajouta cependant rien d’autre, alors qu’elle finissait par accepter la proposition de Connor, de passer la nuit dans le camping-car. En réponse à la réaction du survivant à ses propos, pour le moins étonnante, un léger sourire naquit sur les lèvres de Joséphine, qui du les sceller l’une contre l’autre pour lui éviter de s’élargir encore davantage. Connor semblait curieusement mal à l’aise, peut-être un peu aussi étonné, et elle se demandait où était passé cette zénitude, cet aplomb dont il semblait pourtant emprunt depuis leur rencontre. Cette réaction l’amusait, Joey ne pouvait le nier, et elle réprima un petit rire pour éviter que Connor pense qu’elle était en train de se moquer, ou quelque chose de ce goût-là, alors qu’il bondissait sur ses pieds, et annonçait aller chercher le camping-car, et non Milow, comme il jugeait utile de le lui préciser, déclenchant cette fois-ci un petit rire chez la brune. « -Ok…Khan et moi on t’attend ici ! » Son sourire s’était élargi alors que la brune lui adressait un signe de tête encourageant, qui voulait également dire qu’elle ne bougeait pas, et patienterait le temps de son retour.

Le beau chien s’était redressé sur ses pattes presque aussitôt, et tandis que Connor s’éloignait, Joséphine lui accorda de nouvelles caresses, un sourire persistant sur ses traits encore quelques instants. Maintenant que l’idée de passer la nuit dans le camping-car avait été soulevée, elle se rendait compte que passer la nuit seule aurait été la pire des idées. Non pas que la jeune femme était peureuse, loin de là, c’était même tout le contraire pour son propre bien, mais sans Gemma pour accaparer ses pensées, Jo n’aurait fait que ressasser. Un programme qui ne vendait que très peu de rêve. En revanche, la perspective de passer la soirée avec le blond était bien plus attrayante, et en repensant à sa réaction, un peu plus tôt, un nouveau sourire amusé se posa sur les lèvres de la brune. Khan était toujours aussi réceptif aux caresses de la pompier, si bien qu’ils s’occupèrent l’un l’autre le temps du retour de Connor. Un retour qui ne tarda d’ailleurs pas, puisque le camping-car apparaissait déjà dans son champ de vision. Joséphine attendit donc que le survivant arrive à leur hauteur, et grimpa à son tour dans le véhicule après avoir fait monter Khan. Son regard glissa sur Connor, puis détailla cet endroit dans lequel elle avait vécu trois semaines, en faisant quelques pas à l’intérieur. « -Toujours aussi cosy ici ! Alors…tu nous emmènes où ? » dit-elle en souriant en coin, avant de se tourner une nouvelle fois vers le chauffeur.


Storm in her eyes, peace in her smile.
They've promised that dreams can come true, but forgot to mention that nightmares are dreams, too.
Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Leader | Expendables
Administratrice
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 2696
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Between my lies and how the truth gets in the way   Between my lies and how the truth gets in the way - Page 3 EmptySam 30 Mai 2020 - 16:00
Il n’avait pas mis longtemps à gagner le campement, qui n’était qu’à quelques minutes du No Man’s Land. Le temps d’y arriver, il avait fait la rencontre rapide de Bruce qui avait voulu lui adresser deux mots. Dans l’enceinte du camping-car, les deux hommes avaient discuté des nécessités pour la sécurité – du besoin de nouvelles barrières notamment pour renforcer le grillage amoché – pendant que Connor rangeait activement les placards et son désordre. L’afro-américain lui demanda finalement s’il allait quelque part, et devant l’hésitation de son ami, eut un grand sourire. L’instant d’après, il s’esquiva pour le laisser tranquille et plier bagage.

Il profita de deux minutes tout au plus, pour se faire une toilette rapide dans l’espace étroit de sa salle de bain. Rien de bien notable tout compte fait, mais il était un peu pressé par le temps et en croisant son reflet dans le miroir, comprit qu’il ne ressortirait rien de bien de ces efforts. Au final, il alluma simplement le moteur et décampa dans la foulée pour rejoindre le No Man’s Land.

Là-bas, il se gara devant l’entrée où se trouvait Joséphine et Khan, qu’il fit rentrer par la porte de l’habitacle. L’endroit semblait presque rangé – il avait tout fait pour en tout cas – et il esquissa un sourire à Joey alors qu’elle complimentait l’intérieur à sa manière. Ou les amener ?

On va pas rester trop loin, ok ? Proposa-t-il en reprenant sa place derrière le volant, invitant la brune à en faire de même. Même s’ils n’allaient pas parcourir une longue distance, ils se devaient tout de même d’être en sécurité le temps du trajet. Si tu dois être à portée du No Man’s Land, c’est pour le mieux, il réfléchissait en même temps : Au Jefferson Park si tu veux, c’est pas si mal, ajouta-t-il.

Il attendait tout juste sa confirmation pour s’y rendre. Il connaissait l’endroit parce qu’il y avait fait quelques entrainements avec son meilleur ami de l’époque, avant la fin du monde. Il y avait de grandes étendues vertes, de quoi se cacher aussi et être tranquille. Khan aurait l’occasion d’avoir un peu d’espace, d’autant plus que la nature y avait repris ses droits. En prenant la route, Connor se sentait un brin nerveux, la présence de sa voisine l’intimidé. Il n’avait plus pour habitude d’être totalement en tête à tête avec une autre femme. Depuis Selene, et avant elle Elena, ça lui semblait rare. D’autant plus que Joey avait eu droit à la présence de Clyde et Milow à l’époque de son séjour ici.

Désolé, je te ramène pas à notre abri, on y a interdit les femmes… souligna-t-il avant de faire une grimace : Putain ça fait hyper misogyne dit comme ça mais c’est pas ce que tu crois, précisa-t-il. Je suis entouré d’une bande de gros bras, que des mecs, et ils peuvent être un peu envahissants, je veux pas t’imposer ça.


Tonight I'll dust myself off. Tonight I'll suck my gut in. I'll face the night and I'll pretend I got something to believe in
Revenir en haut Aller en bas  
Joséphine Cornwell-Duprès
Joséphine Cornwell-Duprès
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/02/2020
Messages : 785
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Between my lies and how the truth gets in the way   Between my lies and how the truth gets in the way - Page 3 EmptyDim 31 Mai 2020 - 11:46
Le regard tourné vers Connor, Joséphine écouta les arguments avancés par le survivant, avant de hausser légèrement une épaule tout en hochant la tête. « -On est chez toi ici, alors…va pour le Jefferson Park ! » lança-t-elle avec entrain. Rapidement, elle quitta son sac à dos, pour le déposer au pied de la table, avant de s’installer aux côtés du blond, près du volant. La brune ne connaissait pas grand-chose à Seattle, elle ne s’était pas donnée beaucoup de temps pour en faire une visite touristique avant de rejoindre The Haven, et ignorait donc quel endroit convenait le mieux pour y passer la nuit. De toutes façons, la pompier avait confiance en Connor et ses instincts, et s’il jugeait que ce parc dont il lui parlait était l’endroit idéal pour garer le camping-car le temps d’une nuit, elle le suivait quasi aveuglément. Si bien qu’elle lui adressa un sourire confiant, avant d’observer Seattle défiler à travers le parebrise tandis qu’ils prenaient la route.

Le minois observant avec attention les alentours, Joey ne tarda pourtant pas à se tourner de nouveau en biais vers Connor, haussant légèrement les sourcils à cet aveu qu’il lui faisait sur l’interdiction des femmes dans ce nouveau groupe qu’il avait rejoint. Elle l’écouta tenter de justifier les quelques mots qu’il venait de lui lâcher, alors qu’un léger sourire venait fleurir sur ses lèvres à sa conclusion. La pompier ne pouvait nier que le blond déployait un sacré paquet d’efforts pour se montrer prévenant à son égard, une attention qui ne lui échappait pas, et à laquelle Jo était sensible. « -T’en fais pas. Une soirée en tête à tête au milieu de nulle part, ça me va parfaitement ! » dit-elle avec assurance, avant de poser une nouvelle fois son regard à l’extérieur du camping-car. La pompier resta silencieuse quelques secondes, avant de relancer la conversation. « -Pas de femmes, hein…vos soirées sont pas trop tristes ? » demanda-t-elle une lueur malicieuse dans le regard. Elle l’observa encore quelques secondes à la dérobée, avant de poursuivre sur sa lancée, sa façon à elle de lui montrer de ne pas s’en faire pour la situation, qu’elle ne prenait absolument pas mal. « -Présente moi votre leader, je suis sûre que je peux réussir à le faire changer d’avis ! » ajouta-t-elle, toujours avec ce même air amusé sur les traits.

Dans les faits, loin de s’offusquer face à la remarque de Connor, Joséphine devait bien admettre que sa curiosité était un peu titillée, et que les questions s’accumulaient déjà dans son esprit. Comment vivaient-ils ? De quoi vivaient-ils ? Combien étaient-ils ? Étaient-ils en sécurité, là où ils se trouvaient ? Du bout de son index, la brune se gratta l’arrière de l’oreille, sa bouche se tordant en une légère moue : « -Tu veux m’en parler ? De ton groupe de gros bras envahissants ? » proposa-t-elle, sans réussir à ce départir de ce léger sourire qui flottait toujours sur ses traits.


Storm in her eyes, peace in her smile.
They've promised that dreams can come true, but forgot to mention that nightmares are dreams, too.
Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Leader | Expendables
Administratrice
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 2696
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Between my lies and how the truth gets in the way   Between my lies and how the truth gets in the way - Page 3 EmptyDim 31 Mai 2020 - 12:46
Etrangement, on ne s’ennuie pas, répondit Connor avec le plus grand des sérieux en jetant un coup d’œil vers Joey. Il tenta finalement de se concentrer sur la route. En un rien de temps, ils arriveraient au Jefferson Park de toute façon, celui-ci n’était vraiment pas loin et on pouvait très facilement s’y rendre. Revenir vers le No Man’s Land ensuite à pied prenait une grosse demi-heure, tout au plus. Les mecs entre eux peuvent être assez cons, surtout quand ils s’y mettent, précisa-t-il.

Les panneaux du parc furent rapidement visiblement et l’homme s’engagea dans une allée qui semblait sauvage aujourd’hui. Les grilles n’étaient pas fermées, mais ils pourraient s’occuper de le faire très rapidement. Il gara d’ailleurs le Camping-car sur un terrain sauvage – les herbes étaient quasiment à hauteur de cuisse. Il fit signe à Joséphine pour qu’elle couvre sa route au besoin, alors qu’il sortait du véhicule pour tirer la grille et venir la fermer habilement à l’aide d’une chaine et d’un cadenas.

En revenant, sans qu’il n’y ait d’encombre, il offrit un grand sourire à la brune :

Bonjour Madame, le leader des Expendables devant vous, il lui tendit la main pour qu’elle le salut. Sa remarque n’était pas tombée dans l’oreille d’un sourd. Ils reprirent la route que pour quelques minutes, le temps de se garer sur un ancien terrain synthétique aplani, où ils ne seraient pas embêté par les hautes herbes. Mon bras droit, Bruce, était footballer, il a fréquenté le même genre d’équipe que moi, raconta-t-il à sa voisine. Quand tu es dans un groupe de mecs et qu’on doit fonctionner tous ensemble, une nana au milieu, ça peut poser vite problème, il lui jeta un regard en biais, qui en disait long sur tout ça : Parce que c’est une nana, y’a pas d’autres arguments.

Il connaissait ce genre de fonctionnement, il ne savait pas vraiment comment ça se passait dans un groupe de filles. Et Connor ne pouvait pas vraiment en parler, mais peut-être que Joey saurait faire ses propres comparaisons si elle avait eu pour habitude de fréquenter des groupes non-mixtes. Il coupa le moteur finalement et un silence plat tomba dans l’habitacle :

Tu veux savoir quoi ? Demanda-t-il dans la foulée. Le blond savait que ça n’était pas que pour lui. Après tout, Isha était en sa compagnie, ils vivaient ensemble. Elle devait s’inquiéter pour lui : Je pourrais te présenter Bruce, mon bras droit, si ça t’intéresse, ajouta-t-il. C’est le meilleur homme que je connaisse, avec un sourire déjà conquis.


Tonight I'll dust myself off. Tonight I'll suck my gut in. I'll face the night and I'll pretend I got something to believe in
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Between my lies and how the truth gets in the way   Between my lies and how the truth gets in the way - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Between my lies and how the truth gets in the way -
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: