The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- La patience est un art || Cassidy -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cassidy Jenkins
Cassidy Jenkins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 22/11/2019
Messages : 640
Age IRL : 39
MessageSujet: Re: La patience est un art || Cassidy   La patience est un art || Cassidy - Page 2 EmptyMar 23 Juin 2020 - 21:00
Faut que j’arrête de juger les gens comme ça. Enfin, je juge pas vraiment, loin de là même, mais faut que j’arrête de leur tenir rigueur d’être utile quoi… Et de bosser à l’infirmerie, avec Nolan. Non seulement, elles y sont pour rien, mais en plus, on parle de Nolan. Ou justement, on parle de Nolan. Il a beau être à l’ouest, et avoir perdu l’habitude, il a quand même cumulé un nombre de conquêtes impressionnant avant tout ça, alors j’ai le droit de pas aimer. Même si c’est idiot et même si je sais qu’il est… fidèle. Avec moi. A moi ? Hum… On va éviter de s’aventurer trop par là pour le moment.

Je disais quoi ? Ah oui. La pompier qui m’aide à me relever et tout ça. Et qui finit par me montrer sa propre cicatrice. Je retiens un sourire en songeant que ça fait vaguement "c’est moi qui ai la plus grosse" et je hausse les sourcils en regardant sa plaie. Vachement moins impressionnante que la mienne, donc je gagne. Je sais, c’est pas le sujet non plus. J’ai une moue avant de carrément grimacer en l’entendant. « Ils me demandent de rester sage. Je fais que ça. Sauf que je deviens folle maintenant que je reste éveillée plusieurs heures. Ils le savent en plus, que je suis incapable de rester en place. » J’ai un regard un tantinet désespéré vers un tas de bouquin. « Il m’a amené des livres. Des LIVRES pour m’occuper. Sans images. Je crois qu’il essaie de m’achever. » Je souris malgré tout alors que mon regard revient vers elle.

Sourire qui s’agrandit quand elle me confirme que personne d’autres n’en saura rien. Une dispute et un souci en moins, c’est cool. Joséphine. Ah oui, il m’a possiblement parlé d’elle, je sais plus trop. Sans doute que oui et que j’ai oublié, pour pas changer. Je la suis des yeux quand elle va chercher ce qu’il faut et j’inspire profondément. J’aime pas qu’on me soigne. J’aime pas quand c’est Nolan, parce que j’aime pas qu’il voit cette plaie toute moche, et j’aime pas quand c’est les autres sans trop savoir pourquoi. Mais elle s’est montré plutôt cool jusque-là, c’est bien la moindre des choses de… Ouais de la laisser prendre soin de moi. Ouais, c’est un peu foutage de gueule dit comme ça. Elle est bien gentille donc de le faire plutôt, c’est mieux.

Je me mords l’intérieur des joues quand elle retire le pansement, et je ferme les yeux. Pas tant que ça fasse encore vraiment mal, quoi que c’est toujours plus ou moins le cas, mais je préfère éviter de regarder. Même si je finis toujours par le faire. « Ça doit faire un an, voire un peu plus maintenant. J’ai pas vraiment choisi de venir… J’avais une bronchite, ou une pneumonie, je sais pas trop. Parait que c’était mieux pour moi. » Difficile de pas paraître encore amère, même aujourd’hui. Amère ou coupable d’être un poids mort. J’ouvre les yeux et la regarde. « J’ai passé beaucoup trop de temps ici, alors que normalement, je suis jamais malade… Enfin ça, c’était pas ma faute. » Je désigne la plaie, que je finis évidemment par regarder, non sans laisser échapper un grognement. Je souffle un rire en voyant sa tête et je hausse les épaules. « J’ai voulu jouer aux filles de l’air. » Je regarde de nouveau la blessure. Elle a désenflée pourtant, même si on dirait pas… « T’as entendu parlé de la grue qui s’est cassée la gueule y a quelques semaines ? C’est comme ça que Nolan a été blessé, entre autre… On a voulu aller les chercher, sauf qu’il y avait des morts partout. Ça c’est pas très bien passé. Je me suis retrouvée avec un morceau de verre dans le ventre, c’était pas très cool. Tu parles d’un sauvetage…Enfin bref. Je pissais le sang et il a fallu faire au plus vite pour pouvoir sortir. Et bah je valide vraiment pas la cautérisation à la barbare, la prochaine fois, je réclamerais des points. » Je ferme les yeux. « Mais les semaines suivantes et l’infection ont été pires. D’où mon état presque cadavérique. » Je la fixe de nouveau en esquissant un sourire. « Mais il paraît que ça fait de moi un warrior et une super survivante. Alors je m’en sors pas si mal… Vu que j’ai un peu tout loupé dernièrement, t’es là depuis longtemps toi ? Tu… T’es toute seule ?… Et tu crois que tu pourras leur dire que j’ai le droit de me lever ? » On peut tenter, ça ne coûte rien.



Ohana Means family


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Joséphine Duprès
Joséphine Duprès
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/02/2020
Messages : 1390
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: La patience est un art || Cassidy   La patience est un art || Cassidy - Page 2 EmptySam 27 Juin 2020 - 15:34
Joséphine ne pouvait retenir un sourire, parce qu’elle savait très exactement de quoi Cassidy parlait concernant son état d’esprit et ce que cette blessure avait provoqué en elle, pour être elle-même passée par là quelques années plus tôt. Elle aussi avait un Isha plus qu’inquiet sur le dos, qui veillait à ce qu’elle se ménage du moment exact où ses yeux s’ouvraient, jusqu’à ce que rompue de fatigue, de n’avoir strictement rien fait, Joey s’endorme de nouveau. Rester sage, des mots qui sonnaient comme un châtiment, et qu’elle avait eu bien du mal à appliquer. L’indignation de la jeune femme, perceptible via ses mots, accentua le sourire de la pompier, qui finit même par avoir un léger rire quand la blonde parla de ces livres qui ne semblaient absolument pas l’aider à se montrer patiente. « -Et tu préférerais quoi, pour t’aider à rester sage et à faire passer le temps ? Y’a peut-être moyen de te trouver ça quelque part ! » lança Jo en réponse aux paroles de Cassidy.

Avec des gestes doux, la brune retira le pansement, son regard glissant une demi-seconde sur le visage de la jeune femme pour la voir fermer les yeux, sans qu’elle ne fasse la moindre remarque pour autant. « -Préviens moi, si je te fais mal. » souffla-t-elle malgré tout, avant de s’entendre raconter l’arrivée de la survivante dans le coin. Un an déjà…cela semblait tellement irréel pour Joséphine de se projeter aussi loin, elle qui était arrivée à peine quelques semaines plus tôt…un an…resterait-elle si longtemps, elle aussi ? La pompier ne pouvait le nier, elle avait quelques difficultés à voir à long terme, sans doute parce qu’elle n’était pas là depuis bien longtemps. Joséphine était d’avis que ni cette pneumonie ni cette blessure que Cassie s’était faite n’étaient de sa faute, mais elle n’en dit rien, et observa pendant quelques secondes le visage de la demoiselle.

A cette question sur la grue évoquée, Joey répondit en secouant la tête négativement, elle qui n’avait absolument aucune idée de ce dont il s’agissait. La pompier écouta donc avec attention les détails évoqués par la jeune femme, grimaçant ouvertement quand elle lui parla de cette cautérisation d’urgence qu’il avait fallu lui faire, et qui, effectivement, ne vendait pas du rêve. Et quand ça n’avait pas été cette plaie qui avait manqué de la tuer, l’infection avait failli s’en charger. Joey poussa un très léger soupir, en comprenant qu’il s’en était sans doute fallu de peu pour que la blondinette y passe, de très peu. « -On dirait que t’as eu de la chance… » souffla-t-elle, glissant ses doigts dans une mèche de cheveux pour venir la coincer derrière son oreille.

Joey vint finalement poser ses fesses au bout du lit, alors que Cassidy reprenait la parole, faisant naître un sourire sur le visage de la pompier. « -Oh, tu sais ce qu’on dit sur les cicatrices, non ? Le côté guerrière, ça rend les mecs dingues ! » lança-t-elle d’un ton complice, en lui adressant un clin d’œil. Mais oui, elle la rejoignait tout à fait sur ce point de vue, au vu des circonstances, elle s’en était sortie aussi bien que possible. La question concernant l’arrivée de Joséphine ne tarda pas à arriver sur le tapis, alors que la brune s’humectait légèrement les lèvres, sans manquer de rire légèrement à la dernière question posée. « -Je suis arrivée le 21 mars, avec ma fille, Gemma, et Bandit, notre berger allemand. » expliqua-t-elle, laissant un sourire léger affleurer sur ses lèvres. « -Et ensuite, c’était très bien essayé, mais non…je pense que le médecin qui te suit est le mieux placé pour te dire quand tu pourras te lever, ou pas… » lança-t-elle en guise de réponse, ce même sourire léger sur les lèvres. La pompier resta pensive quelques secondes, avant de hausser malgré tout une épaule, reportant son regard sur la blondinette : « -Mais par contre, si Nolan, ou celui qui te soigne accepte que tu bouges un peu plus, et que ça te tente, j’accepte de venir t’aider à faire quelques pas, tous les jours. Bandit sera le compagnon idéal pour ça. » ajouta-t-elle, avec le plus grand sérieux. « -Les journées sont longues pour moi aussi, pas pour les mêmes raisons, bien sûr, mais j’ai pas passé le cap des un mois encore, et…enfin, c’est long quoi. » acheva-t-elle dans une légère grimace, après avoir haussé de nouveau les épaules. Certes, Joséphine n’était pas alitée après avoir été à l’article de la mort, mais pour autant, la jeune femme ne pouvait nier que ses journées étaient souvent faites de successions de moments d’ennuis, où le temps lui paraissait s’écouler avec une lenteur affligeante. Alors après tout…pourquoi ne pas s’entendre pour rendre ces journées plus supportables, pour toutes les deux ?


Storm in her eyes, peace in her smile.
They've promised that dreams can come true, but forgot to mention that nightmares are dreams, too.
Revenir en haut Aller en bas  
Cassidy Jenkins
Cassidy Jenkins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 22/11/2019
Messages : 640
Age IRL : 39
MessageSujet: Re: La patience est un art || Cassidy   La patience est un art || Cassidy - Page 2 EmptyMar 7 Juil 2020 - 20:54
Au moins, j’ai l’impression qu’elle comprend. Peut-être parce qu’effectivement, elle a dû rester alité un certain temps aussi, peut-être parce qu’elle a un peu tendance à avoir la bougeotte elle aussi, les deux étant très fortement liés. Vu qu’elle est… était pompier, je suis pas plus étonnée que ça que ça ait pu lui porter encore plus sur les nerfs d’être celle qui se retrouve coincée. Je me renfrogne malgré tout, grimaçant à sa question. « J’ai pas envie de rester sage. J’ai envie de pouvoir bouger et sortir. Sans être épuisée au bout de 10m. Je suis pas vraiment du genre à… savoir rester concentrée ou à être capable de rester sans rien faire ou à faire des trucs chiants… Je vais demander du coloriage, au bout de 20 minutes, ça va me gonfler. Les jeux de société, j’en parle même pas. Et si vous me proposez du tricot ou dans le genre, je  me casse, même si je dois ramper. » Je lui souris, avant de soupirer d’un air mélodramatique. « J’en sais rien en fait. » C’est moche un peu. En même temps, j’ai jamais eu à rester immobilisée, donc j’ai jamais eu à chercher des activités de grands-mères.

Je secoue la tête. « Non, ça va, tant que je me prends pas de coups ou que je ne force pas vraiment, ça me fait plus vraiment mal. Ça tire, mais c’est normal il paraît avec la cicatrisation. » Bon, ça me brûle quand même de temps à autre, mais ça s’améliore. Et je la laisse vérifier que tout va bien, aussi bien que possible, répondant à ses questions histoire de me focaliser sur autre chose. Je hausse un sourcil quand elle secoue la tête. « Un groupe était parti chercher du matos… Début mars ? Par là… Ils sont pas revenus, parce qu’ils s’étaient pris une grue – enfin un mur qu’une grue avait fait tomber – sur la gueule, d’où a jambe cassée de Nolan, même si les autres ont été un peu amochés aussi. Et je sais pas d’où ils sortaient, mais par contre, tu as une multitude de morts… Il y en avait partout. » Je frissonne en y repensant. « Bref, on a été les chercher, mais ça a un peu mal tourné… Lisandro, le médecin, y a perdu un bras et moi… j’ai eu ça. » Je hausse les épaules. « Ça m’aide à relativiser. Du coup, on a dû se dépêcher, pour sortir, alors qu’il y avait encore des morts partout. Et la cautérisation était la solution la plus rapide. » Je sais pas trop pourquoi je lui raconte, sans doute parce que ça explique pas mal de choses, tant sur moi que sur l’ambiance actuelle peut-être. « J’ai eu de la chance oui, ça aurait pu être pire. » Mais j’ai le droit de me plaindre et de râler quand même.

Je m’écarte un peu pour lui laisser plus de place. « Dans quelque temps, peut-être. Là en l’occurrence, y a que moi que ça rend dingue. » C’est à mon tour de me faire un peu curieuse, et j’arrive même à sourire quand elle parle de sa fille, je m’épate. « T’as un chien ? C’est cool ! » Oui j’en oublie mon vouvoiement que je garde la plupart du temps, même maintenant. Ah oui. C’était pas la bonne question. « T’as une fille ? Elle a quel âge ? » Voilà, Nolan serait fier de moi. Évidemment, la suite me fait lever les yeux au ciel tout en râlant. « Le médecin, c’est Nolan. » Oui, ça veut tout dire. Je souffle, d’un air blasé. « Remarque, je pourrais l’avoir à l’usure. Ou le mettre devant le fait accompli, il est incapable de m’en vouloir, je devrais en profiter… » J’ai une moue sceptique, avant de la fixer. Et elle parvient à allumer une lueur d’espoir. « Sérieux ? Tu m’accompagnerais ? Nolan essaie un peu, mais avec sa jambe, c’est pas l’idéal, il a peur de pas savoir me rattraper si je me casse la gueule je crois. Et il est toujours super occupé. » Et j’acquiesce d’un signe de tête convaincu. « Ouais, un mois c’est super long. Bon, comme dit, j’étais aussi dans les vapes en arrivant, mais c’est une éternité. Comme là. Je sais que j’en suis incapable, j’en suis consciente, mais j’ai tellement envie de pouvoir courir que j’en ai des fourmis dans les jambes. » Je la regarde et souris. « Mais marcher avec toi et ton chien, ce serait top. » Sans gosse aussi, ce serait bien. Mais on va éviter de le dire de suite ça.



Ohana Means family


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Joséphine Duprès
Joséphine Duprès
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/02/2020
Messages : 1390
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: La patience est un art || Cassidy   La patience est un art || Cassidy - Page 2 EmptyMar 14 Juil 2020 - 18:38
Les réactions de Cassidy amusaient Joséphine, elle ne pouvait le nier, elle qui ne cachait pas le sourire que lui inspiraient les mots de la jeune femme. Aussi impatiente qu’elle, du moins le supposait-elle au vu de ces quelques mots qu’elles avaient échangés, et des anecdotes qu’elle lui avait racontées. « -Je vois ! » souffla-t-elle, sans pouvoir retenir un léger rire. « -T’as fait le plus dur ! C’est plus qu’une question de jours maintenant, cet endroit finira par te manquer, tu verras ! » ajouta-t-elle, avec un nouveau rire. Elle ne croyait pas un seul instant que l’infirmerie allait manquer à la jeune femme, pas une seule seconde même, mais l’occasion de la taquiner un peu avait été trop grande.

Une chose rassurait au moins la pompier, c’est qu’elle ne faisait pas souffrir la survivante par ses soins, même si Joséphine n’avait pas grand-chose à faire, pour le coup. Elle était réellement convaincue malgré tout que ce long séjour à l’infirmerie touchait à sa fin, et que la demoiselle pourrait bientôt reprendre sa vie de survivante, comme auparavant. Ou presque. Tout en laissant ses mains faire leur boulot, la pompier hochait la tête aux propos de Cassidy, qui lui racontait l’histoire de cette grue, et donc, de sa blessure. Plusieurs fois, Joey grimaça face aux événements qu’elle évoquait, comprenant sans peine que le groupe avait été en difficulté, et qu’il s’en était sans doute fallu de peu pour que les pertes soient lourdes. Enfin…le bilan était malgré tout plutôt lourd, si on songeait à Lisandro et la perte de son bras, à la grave blessure qu’avait subi Cassidy, et à la jambe cassée de Nolan.

Une nouvelle fois, Joséphine réprima un rire face aux paroles de la blonde, qui sembla bien plus emballée de savoir que la brune avait un chien, qu’une fille. « -Oui…j’ai un chien ET une fille ! » répondit-elle avec amusement, en fixant la jeune femme. La brune fit tourner sa petite bague autour de son doigt, avant de reprendre : « -Gemma a deux ans et demi ! Et Bandit est un berger allemand, je l’ai adopté peu de temps après tout ce bordel, alors je ne sais pas trop quel âge il a. » raconta-t-elle, un léger sourire sur les lèvres à l’évocation de ces deux-là. Joséphine s’installa un peu plus confortablement, ramenant une jambe contre elle, avant de plisser les yeux aux paroles utilisées par Cassidy. « -Hum…Nolan est incapable de t’en vouloir, hein ? » dit-elle avec amusement, en reprenant les paroles tout juste prononcées par la blondinette.

Joey la fixa quelques secondes, laissant son sourire s’agrandir un peu, avant de hocher la tête aux paroles de Cassidy, qui semblait emballée par sa proposition. « -Bien sûr que je suis sérieuse ! » dit-elle avec conviction, en hochant la tête de concert, alors que la blonde ajoutait quelques mots de plus. « -Si tu arrives à convaincre Nolan, Bandit et moi on sera là demain matin, pour te faire marcher ! » ajouta-t-elle, avec un sourire équivoque. Joey ne voulait surtout pas passer outre l’avis médical du responsable actuel de l’infirmerie, si bien qu’elle préférait attendre que celui-ci donne son accord pour une quelconque balade, encore davantage maintenant que la brune devinait un lieu fort entre les deux survivants, autre que celui d’un lien qui unissait un médecin à sa patiente. « -Et puis, une fois que tu seras sortie d’ici, si ça te tente, on pourra reprendre un peu d’exercice physique, petit à petit. Rien de bien intensif, mais comme tu es restée alitée un moment, tes muscles ont morflé, ça pourrait te faire du bien. » poursuivit-elle, Joey ne pouvant nier qu’elle avait toujours eu un mal fou à tenir en place.


Storm in her eyes, peace in her smile.
They've promised that dreams can come true, but forgot to mention that nightmares are dreams, too.
Revenir en haut Aller en bas  
Cassidy Jenkins
Cassidy Jenkins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 22/11/2019
Messages : 640
Age IRL : 39
MessageSujet: Re: La patience est un art || Cassidy   La patience est un art || Cassidy - Page 2 EmptyVen 7 Aoû 2020 - 23:19
Je me contente de lever les yeux au ciel, non sans grimacer, à la plaisanterie de Joséphine. Me manquer tu parles. J’ai l’impression d’avoir passé la moitié de mon temps ici depuis que je suis au camp… Ce qui n’est pas totalement impossible soit dit en passant. Alors ne plus y remettre les pieds me conviendrait plus que bien. Comme pour tout le monde. En même temps, c’est jamais bon d’être à l’infirmerie, en général, ça craint. En dehors de mes visites à Nolan donc, mais c’est pas pareil, j’y viens pas en patiente, je viens le voir lui et ça change tout. Même si je vais essayer de m’arranger pour l’éviter quelque temps, même pour ça effectivement. L’infirmerie je parle.

L’autre bon côté – le premier étant de croiser quelqu’un qui se rend compte de la torture que c’est que de devoir rester immobilisée comme ça – c’est qu’elle peut vérifier que j’ai pas aggravé la blessure. Ce qui m’évitera de raconter tout ça à Nolan et de devoir me justifier et de devoir m’entendre dire qu’il faut que je sois patiente et que je reste sage. Le truc qui rend fou. Et vu qu’elle a l’air… satisfaite on va dire de l’état de la cicatrisation, c’est que c’est pas si pire. Quant à moi, je comble les lacunes, parlant tant pour lui expliquer que pour m’occuper et ne pas m’attarder sur la mocheté de cette plaie.

J’ai le bon sens d’avoir une moue désolée quand elle me reprend, quand bien même cela ne change absolument rien et que je préfère largement les chiens aux mômes. Tous les animaux en fait… Mais on va éviter de le préciser. Surtout que ça remonterait sans doute aux oreilles de vous-savez-qui et que j’aimerais autant ne pas le blesser ou que-sais-je du même genre. Même si oui, il sait déjà ce que j’en pense. Mon regard s’attarde sur sa bague, sans que je ne pose des questions, parce que ouais, je suis bien élevée… et qu’on a tous perdu des gens qu’on aimait et que ça se fait pas de soulever les sujets douloureux. J’ai un sourire en réponse au sien. « Gemma et Bandit. Ce sont de jolis noms. Tu dois pas t’ennuyer entre les deux. Elle court partout ? Deux ans et demi, c’est… petit. » Genre, ça crie et ça court partout. Genre ça n’écoute rien. Genre ça mange de la terre. Et ça se casse. C’est flippant. Quelle idée. Déjà un gosse avant, fallait être cinglé, mais maintenant ?… Comment elle a fait durant sa grossesse ? Et l’accouchement ? Et quand la môme était bébé ? Okay, arrête de te poser des questions à la con, t’as pas à argumenter… Il est même pas là en plus. Et de toute façon, clairement, faudrait qu’on fasse plus que des bisous. Et qu’on en parle. Et… il en est pas question… Bref. « Je crois qu’on peut savoir l’âge d’un chien avec ses dents, mais faudrait trouver un bouquin… Il a eu de la chance que tu le trouves… et que tu le manges pas. » Je grimace en y pensant, mais après tout, de la viande reste de la viande non ? Heureusement qu’elle l’a trouvé au début quoi. Je la fixe et un lent sourire étire mes lèvres.  Disons qu’il a plus de mal avec moi. Beaucoup de mal. Sinon, il est super rancunier en vrai… » Et un peu mauvais joueur. Mais pas avec moi. ça devrait peut-être pas me réjouir autant, ou peut-être que je devrais – j’aurais dû – me poser plus de questions, mais ça a toujours été, c’est donc on ne peut plus normal à mes yeux. Cool et normal.

Convaincre Nolan. Ça devrait pouvoir se faire. Avec les yeux du chat potté et une moue adapté, il sera incapable de me dire non. Enfin si j’étais réellement en danger de mort, évidemment qu’il le refuserait, mais c’est pas le cas. Et puis, c’est une pompier, ça devrait le rassurer, non ? Du coup, je hoche la tête en retour, bien trop heureuse pour ne pas sourire comme une idiote. « Ce sera fait. Je lui demanderai un mot même si tu veux ! » Et surtout, avec elle, je ne serais pas traitée comme une poupée de porcelaine ou tout autre petite chose fragile. Mon regard se reporte sur moi, sur ce corps qui a perdu plus de muscle et de graisse en quelques semaines que durant le reste de ma vie. Et si je parviens à me rendre compte, dans mon état, que j’ai perdu du poids, ça doit être encore pire en vrai. De quoi sérieusement déprimer. Mais je suis en vie et je vais bien. J’inspire lentement. « De la marche pour commencer, en augmentant la distance, que je retrouve une coordination et un minimum de tonus et de souplesse. Et de la course ensuite, ça me fera déjà récupérer un minimum mon souffle et mon endurance. Et je dois m’occuper de la serre et des jardins, je suppose que ça m’aidera pour le reste, niveau musculature. » Je réfléchis à voix haute, parlant presque pour moi-même. Je soupire avant de la regarder à nouveau. « C’est moche de se dire que deux mois ont dû presque foutre en l’air 20 ans d’entraînement… Mais donc oui, je suis preneuse d’exercices en tout genre. Tant que ça m’aide à récupérer au plus vite. Et à sortir d’ici. Même si ça implique pour toi de me supporter un certain temps. » Je grimace un sourire, avant de lui offrir un vrai sourire reconnaissant. « Merci. De rien dire et pour le reste. » Faut bien que je lui rappelle qu’elle a promis de pas parler de tout ça. Et la subtilité, c’est pour les nuls.



Ohana Means family


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Joséphine Duprès
Joséphine Duprès
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/02/2020
Messages : 1390
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: La patience est un art || Cassidy   La patience est un art || Cassidy - Page 2 EmptyMar 11 Aoû 2020 - 17:44
Discuter avec Cassidy se révélait étonnamment facile…et léger. Il fallait dire que la jeune femme était de compagnie agréable, si bien que Joséphine n’avait pas à se forcer pour rester dans cette pièce. Bien au contraire, la blondinette se montrait bien sympathique à son égard, même si certaines remarques, et celle concernant sa fille en tête, pouvaient se révéler maladroites. Mais Jo n’était pas de celles que l’on vexait facilement, si bien qu’elle adressa un sourire amusé à la survivante en réponse à sa moue désolée. D’ailleurs, cette nouvelle remarque lui arracha un rire amusé, qui emplit la petite infirmerie dans laquelle elles se trouvaient. « -C’est…petit oui. Mais même quand elle aura dix-huit ans je la trouverai sans doute encore trop petite pour ce monde. » dit-elle, une tendresse évidente dans ses propos. Et en ce qui concernait le fait qu’elle ne devait pas s’ennuyer entre ces deux-là, Cassidy n’avait aucune idée d’à quel point elle voyait juste. « -T’as pas idée ! Il faut les avoir à l’œil en permanence…c’est une attention de tous les instants. Mais…ça vaut le coup ! » ajouta-t-elle, dans un léger sourire à l’attention de la jeune survivante.

Joséphine s’éloigna quelques instants de la chambre de la convalescente pour penser à sa Minimoy, en train d’apprendre elle ne savait trop quoi à l’école du camp, et qu’elle ne manquerait pas de lui raconter en rentrant, en long, en large, et en travers, avec force de détails. Et ce, plusieurs fois au cours de la soirée, Joey n’en doutait pas. Cassidy la ramena à la réalité en lui parlant des dents de Bandit, alors que sa remarque lui faisait écarquiller subitement les yeux. La seule pensée de manger son chien lui fit froncer le nez, alors qu’elle devait bien admettre que l’idée ne lui était même jamais venue à l’esprit. « -Bandit était la mascotte de la caserne dans laquelle je me suis réfugiée quand tout a commencé. Un jour on est partis en ravitaillement, avec un autre pompier, et en rentrant, y’avait plus personne. Après ce jour, ça a été que Bandit et moi pendant un bon moment. Du coup…je t’avoue que je l’ai jamais vraiment vu comme un ragoût sur pattes… » dit-elle en plissant légèrement les yeux, écœurée d’imaginer des morceaux de son berger allemand dans une soupe épaisse.

A cette réponse qu’elle lui adressait à sa remarque sur le fait que Nolan était manifestement incapable de lui en vouloir, Joséphine laissa un vague sourire se poser sur les lèvres, alors qu’elle fixait longuement Cassidy. Elle ignorait la teneur exacte de la relation qui unissait les deux survivants, et cela ne la regardait tout simplement pas, et pourtant, elle devinait sans peine dans les quelques mots entendus jusque-là, un attachement et une complicité assez évidents. Aussi, la pompier hocha doucement la tête, laissant traîner un simple « -Je vois… » qu’elle agrémenta d’un nouveau sourire amusé. Ne voulant ni outrepasser ni froisser Nolan le médecin, ami, protecteur, ou quels que soient les autres rôles qu’il avait auprès de Cassidy, Joey n’avait pas tardé à assurer à la survivante qu’elle serait plus que prête et ravie de venir passer un peu de temps avec elle, pour la faire marcher, et retrouver la forme, peu à peu. La réponse apportée lui arracha un bref éclat de rire, auquel elle répondit presque aussitôt « -Deal ! » quand la blonde lui proposa de lui fournir une note écrite de la part de Nolan, pour attester qu’elle avait son autorisation.

Joséphine fronça à peine les sourcils en captant le regard que Cassidy posait sur son propre corps, et loin de vouloir s’imposer, elle attendit que la blonde reprenne la parole, rivant son regard sur son visage quand elle parla de nouveau. Silencieuse, la pompier écoutait la jeune femme lui faire part de ses pensées, alors qu’elle hochait doucement la tête. Une fois encore, elle aurait voulu lui dire qu’elle savait exactement de quoi elle lui parlait à cet instant précis, elle aussi ayant vu son corps changer suite à cette balle venue se loger dans son abdomen. Ses muscles avaient fondu, son corps était devenu menu, on voyait ses côtes, elle se sentait si incertaine sur ses jambes, bref, ce n’était pas une période à laquelle elle aimait penser, et le travail pour reconstruire ce qui avait fané si vite n’avait pas été aisé. En effet, Joséphine était une grande impatiente qui supportait mal de rester inactive, et plus d’une fois elle avait failli brûler les étapes de sa convalescence, prête à risquer la surblessure tant elle ne supportait plus ses capacités physiques restreintes. Ce qui n’était pas sans lui rappeler quelqu’un.

Aussi, la pompier quitta finalement le bord du lit sur lequel elle avait posé ses fesses, glissant un regard sur la silhouette alitée. Le programme de récupération proposé lui semblait correct, et largement dans ses capacités par la même occasion, aussi, Joséphine était plus que disposée à accompagner la survivante dans ces moments-là. « -Ca reviendra vite, tu verras ! Et je t’aiderai pour ça, en allant à ton rythme, bien sûr. » annonça-t-elle, avant de plisser légèrement les yeux pour poser un regard suspicieux sur la jeune femme. « -Enfin…sauf si ton rythme c’est d’aller beaucoup trop vite… » ajouta-t-elle avec un regard entendu qui se transforma bien vite en moue amusée. Joséphine enfila sa veste, avant de reposer son regard sombre sur la demoiselle, qui la remerciait une nouvelle fois. « -T’en fais pas, c’est avec plaisir. J’ai pas l’impression que ce soit bien compliqué de te supporter ! » souffla-t-elle, venant lui adresser un clin d’œil pour appuyer ses propos. Joséphine regarda tout autour d’elle, avant d’aviser une dernière fois Cassidy. « -Tu as besoin de quelque chose, là, tout de suite, pour passer le temps ? Si non, je vais te laisser te remettre de ta frayeur, et je te dis à demain matin pour faire le tour de l’infirmerie…de bonne heure, et je n’en doute pas un seul instant, de bonne humeur ! » lui dit-elle avec sympathie, un large sourire trouvant sa place sur son visage. Oh oui, elle était convaincue que Cassidy serait d’une agréable compagnie, et même la perspective de l’imaginer râler ne lui faisait pas peur.


Storm in her eyes, peace in her smile.
They've promised that dreams can come true, but forgot to mention that nightmares are dreams, too.
Revenir en haut Aller en bas  
Cassidy Jenkins
Cassidy Jenkins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 22/11/2019
Messages : 640
Age IRL : 39
MessageSujet: Re: La patience est un art || Cassidy   La patience est un art || Cassidy - Page 2 EmptyLun 31 Aoû 2020 - 22:36
Elle ne s’offense pas de ma remarque, encore heureux étant donné qu’il s’agissait plus de maladresse que de méchanceté. J’aime pas les gosses, mais chacun est encore libre de faire ce qu’il veut, quand bien même faut-il être un peu cinglé je pense pour faire un enfant vu le monde dans lequel on vit. Ouais, je sais, la survie de la race humaine, il faut bien vivre, blablabla… Vaste débat s’il en est, et si j’en discute un jour, ce ne sera certainement pas avec une quasi inconnue. Trop de susceptibilités et d’exaspérations possibles…
Mais pour le moment, elle en rit, tout va bien. Je ne peux que sourire en l’entendant, il faudrait être sourd et aveugle pour ne pas sentir l’amour quand elle parle de sa gamine. Je vais aussi éviter de répondre que dix-huit, c’est beaucoup trop long quand on ne sait pas si on va finir l’année hein ? Voyez, je suis le tact personnifié. « J’imagine que ça occupe oui. Et tant mieux ! Ça doit être chouette, c’est cool ! » Que ça vaille le coup… Que ça lui plaise. Après, je me dis que ça donne un million de raisons supplémentaires de tenir et d’avancer, ce qui n’est pas négligeable non plus.

Je parlais de tact ? Oui, bon, je ne peux pas en faire preuve tout le temps. Et en plus, n’importe qui s’étant retrouvé à court de nourriture plusieurs jours d’affilée y a déjà forcément pensé… Mais pas quand c’est son propre chien j’espère ouais. Je grimace, avant de hocher la tête. « Oui, c’est ton chien, ça l’était déjà avant en quelque sorte, ça joue. Désolée d’avoir parlé de ça ? C’est juste que… Oublie ce que j’ai dit. C’est cool que vous vous soyez trouvé ! » Je souris avant de hausser vaguement les épaules alors qu’on parle de Nolan. J’ai un traitement de faveur, encore plus que Tom sans doute, mais c’est valable avec les deux, et comme dit, ça a toujours été tellement particulier entre nous qu’en vérité, je me suis jamais interrogée. Tant que ça me va et qu’on est bien, pourquoi se poser des questions ?

J’ai déjà bien assez de soucis comme ça pour ne pas me rajouter des questions existentielles superficielles et inutiles de toute manière. Ne pas mourir en fait partie, même si le danger semble écarté pour le moment. Et surtout, sortir de ce lit et récupérer des forces. Je suis bien consciente que cela me prendra des mois pour recouvrer ne serait-ce qu’une partie des muscles et de l’endurance que j’avais. Mais je suis plutôt têtue, et j’ai beau dire le contraire, je sais que je forcerais sans doute trop de l’avis des autres afin que ce soit plus rapide. Et parce que je serais incapable de faire autrement… Comme si elle avait lu dans mes pensées, Joséphine me fixe en plissant les yeux, sortant presque mot pour mot mon raisonnement. J’ai un grand sourire on ne peut plus innocent, sauf aux yeux de Nolan et Tom qui ne le connaissent que trop bien. « A mon rythme, c’est bien. Et non, j’ai promis de faire attention. Tout ira bien ! » Au pire, je ferais une partie avec elle, une partie avec Tom et une partie seule… C’est bien ça. Je plisse le nez, toujours souriante, alors qu’elle reprend. Tant qu’elle pense que je suis adorable, tout va bien non ? Je finis par secouer la tête. « Non, ça va. Et les autres ne devraient pas tarder à revenir t’en fais pas. » Je lui souris. « A demain matin donc. » Pas comme si j’avais jamais dormi beaucoup… En dehors des semaines de comatage précédentes. Mais c’est cool, ça rassurera les autres et je pourrais aller gambader en toute tranquillité. En essayant de ne pas aller trop vite… Et de ne pas trop râler pour ne pas perdre trop rapidement cette nouvelle alliée.



Ohana Means family


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: La patience est un art || Cassidy   La patience est un art || Cassidy - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- La patience est un art || Cassidy -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: