The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-57%
Le deal à ne pas rater :
Batterie externe à induction Samsung avec charge rapide sans fil ...
14.99 € 34.99 €
Voir le deal

Partagez
- Une pause bien méritée [Sari et Tomas] -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tomas Gulbrandsen
Tomas Gulbrandsen
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 05/02/2020
Messages : 91
Age IRL : 26
MessageSujet: Une pause bien méritée [Sari et Tomas]   Une pause bien méritée [Sari et Tomas] EmptyMer 15 Avr 2020 - 12:57
Date : 22mars…

Lieux : Le fort.


Depuis les évènements de l’hôpital, on n’avait pas trop eu l’occasion de se poser. Des centaines de corps à retirer et brûler, des blessures à soigner. Je me rappelle encore quand Cynthia était venu se jeter dans mes bras, pleurant toutes les larmes de son corps. Elle avait eu si peur, pour elle-même mais aussi pour moi. Je crois qu’elle m’avait parlé pendant deux bonnes heures du courage de Sari et de la façon dont elle s’était occupée d’elle. C’est pour ça qu’un matin, je suis allé la voir pour lui parler. Ça avait commencé très poliment par un simple :

- Bonjour Sari, tu aurais quelques instants ?

Elle et moi avions ensuite fait quelques pas sous le soleil montant. Je n’avais pas de problèmes à parler avec une femme, y compris de sujets aussi sensibles et intense que ma fille. Mais vous savez ce qui est le pire, et je culpabilise maintenant. Cynthia, j’espère que tu ne lira jamais ça. Mais à l’hopital, je n’ai pas pensé une seule seconde à elle. Je n’étais que concentré sur la survie et… qu’une parfaite inconnue pense plus à ma fille que moi, ça m’a touché.

- Dis, je voudrais parler de ce qu’il s’est passé. De l’attaque et tout. Cynthia m’a raconté que tu t’étais occupé d’elle et tout.

J’ai continué dans la veine racontant tout ce que ma petite chérie avait raconté au sujet de mon amie ? Car oui, Je pouvais déjà mettre Sari dans la liste de mes amis, après un tel acte héroïque. Papa et maman, j’espère que tu les rencontreras un jour Cynthia, m’ont toujours dit qu’il fallait se montrer droit et ferme. Qu’une dette est une dette. C’est pour ça que je l’ai dit à Sari, je lui suit infiniment reconnaissant :

- J’ai une dette envers toi. Merci beaucoup.


Elle n’avait pas l’air bien, quand je lui avait parlé à ce moment-là… C’est pour ça que j’avais tenté de soulager un peu la pression en lui parlant de son exploit, un exploit légendaire déjà ici. Elle avait fait un carnage dans les rangs des zombies. Sari, la maitresse des pelles ! Enfin, la rumeur dit que c’est une pelle, je ne savais pas si c’était vrai ou autre chose :

- Dis.. C’est vrai que tu as déglingué 16 zombies à coup de pelle ? et… au fait, comment tu te sens, depuis tout ça
.

On m’avait dit ça quand j’étais revenu de l’hôpital, 16 ! la petite perle d’Asie avait tué 16 zombies à elle toute seule comme une grande ? Alors que moi j’ai galéré pour en tuer un seul et je me suis blessé tout seul. En fait, c’était bien une bombe atomique, Nagasaki comme l’avait appelé l’autre.


Parfois on est amené à faire des choses contre nos principes. Vaut mieux oublier qu'on en a.
Revenir en haut Aller en bas  
Sari M. Cunningham
Sari M. Cunningham
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/02/2020
Messages : 111
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: Une pause bien méritée [Sari et Tomas]   Une pause bien méritée [Sari et Tomas] EmptyMer 15 Avr 2020 - 14:48
11 jours après l’attaque des rôdeurs contre le fort.

Sari avait l’impression d’être dans une bulle. Une sorte de tunnel, où tout autour d’elle paraissait diminué, distordu. Ses sens la trahissaient, réalisait-elle, sans parvenir à paniquer. En même temps, chaque sensation était vive, démultipliée. Elle ressentait la douceur du soleil comme un millier de piqûres sur sa peau. Chaque son résonnait dans le lointain, mais lui vrillait les tympans.

La jeune femme retombait dans cet état de transe, dans lequel elle avait vécu pendant deux ans, au début de l’apocalypse. Sa mère l’avait remarqué. Elle l’avait secouée, littéralement, mais à quoi bon ? Pourquoi sortir de cette bulle ? Pour quoi faire ? Si elle éclatait, Sari se noierait. Elle en était sûre. Paige avait pleuré, à cause d’elle. Mais que pouvait faire sa fille, à part lui demander pardon ?

Elle ne dormait plus, depuis l’attaque. Chaque soir, elle angoissait, se demandait quand viendrait la prochaine. Des cernes s’étaient creusés sous ses yeux bruns. Dans le camp, elle n’était pas la seule à les porter, ces tristes accessoires, partagés par tous ceux qui s’inquiétaient. Un matin, plutôt que de se retourner encore et encore dans son lit, elle quitta les dortoirs, s’installa contre le bâtiment. Il faisait noir quand elle se saisit d’une chute de bois et de quelques outils, et se mit à tailler un petit gobelet. Rien de très utile, mais il fallait qu’elle fabrique quelque chose, qu’elle s’occupe les mains. Même si ces dernières s’engourdissaient, rougissantes à cause du froid.

Sari s’interrompit brièvement pour contempler le lever de soleil, et reprit la tâche, un peu apaisée, alors que le fort s’éveillait et reprenait le travail. La deuxième interruption ne fut pas de son fait, mais c’était un visage qu’elle n’était pas mécontente de revoir. Tomas. Elle savait qu’il était rentré, mais n’était pas allée le voir. Ni lui, ni personne d’autre, à vrai dire. Son intégration dans le fort s’était interrompue aussi brusquement qu’était arrivé le danger. Elle sourit doucement, hocha la tête quand il demanda à lui parler. Elle abandonna ses outils et son ébauche de gobelet contre le mur – ce n’est pas comme s’ils iraient bien loin – et fit quelques pas avec Tomas.

Elle se tendit discrètement quand il lui évoqua l'attaque. Voilà un sujet qu'elle voulait enterrer aussi profondément que les cadavres qui l'avaient provoquée.

« Il n’y a aucune dette qui tienne, » souffla-t-elle. « Chacun se rendait utile comme il le pouvait. On m’a affecteé à la garderie. J’ai juste menti à Cynthia pour la mettre au lit. » Ses mots pouvaient paraître tranchants, son expression ne l’était pas. Ce n’était pas non plus de la fausse modestie. Sari avait fait bien plus que de simplement coucher la petite, et elle appréciait les remerciements. Mais rien ne lui semblait digne d’une dette, ou même de s’attarder davantage dessus. Une petite fille avait eu besoin d’être rassurée, elle l’avait consolée. Ça avait été aussi naturel pour elle que de respirer. « Si tu étais revenu le lendemain, tout serait rentré dans l’ordre. Sinon… » Elle s’interrompit. « Sinon… ça aurait fait un problème pour un jour. » C’était d’un cynisme effarant. Mais pouvait-on la blâmer ? Elle lui lança un faible sourire. « Et tu es rentré. Ces discussions n’ont plus lieu d’être. »

Il avait abordé le sujet du Couloir  – c'était comme cela qu'elle appelait cet épisode, maintenant – avec un ton léger. Le ton et le vocabulaire employés la firent rire, les souvenirs rendirent ce rire faux, tremblant. 16 rôdeurs. Elle n’y croyait pas elle-même, c’était complètement surréaliste. « Il parait. Je ne sais même pas qui a lancé cette rumeur. J’avoue que… J’ai beaucoup frappé, mais je ne me suis pas amusée à compter. » Elle haussa les épaules. « Je me demande même si ce n’est pas une jolie histoire, inventée pour remonter le moral des troupes. »

Sari ne sût pas quoi répondre à la dernière interrogation de Tomas. Qu’elle en avait assez, de tout ça ? Qu’elle était sur le point de craquer ? Brièvement, son regard fut attiré par le sol, comme si elle le trouvait soudainement très intéressant. Le temps de se recomposer, de se cacher derrière un sourire affable et chaleureux.

« Je n’étais pas dehors, contrairement à d’autres. Je n’ai rien. » Physiquement, c’était vrai. « Et ma mère va bien. Mais toi, tu as été blessé, non ? »
Revenir en haut Aller en bas  
Tomas Gulbrandsen
Tomas Gulbrandsen
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 05/02/2020
Messages : 91
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Une pause bien méritée [Sari et Tomas]   Une pause bien méritée [Sari et Tomas] EmptyMer 15 Avr 2020 - 17:11
Sari, c’est le genre de personne qui semble bien trop modeste et timide. Je crois qu’elle ne se rendait pas compte de ce que ça fait en tant que père, quand une illustre inconnue, aussi belle soit-elle vient pour s’occuper de votre fille. Réussir à coucher ce monstre, c’est un exploit que peu de monde peut se targuer d’avoir et je lui aie dit en plus !

- Je suis rentré, mais bon, elle a eu peur quand même la petite. Tu sais que Bethany était la seule qui parvenait à la faire se coucher quand on était à la maison de retraite ? Tu es donc la deuxième après une centenaire acariâtre à savoir le faire.

Notre conversation avait ensuite dévié sur le sujet des zombies et du body count de Sari. Pour parler de ça, on s’était mis à un coin de bâtiment, histoire de protéger la fragile fille des iles du vent encore frais qui balayait l’endroit. J’ai du mal à croire qu’elle pense que c’est une hallucination ou bien même une histoire inventée !

- Vu le nombre de témoins je dirais que tu as juste claqué une durite. Ça arrive hein.

J’ai vu des gens qui, sous la peur ou la colère pouvait faire preuve de capacités physique hors norme. Un type un jour s’était disputé avec sa femme lors d’une montée. Il était tellement fou de rage qu’il a fait 2 kilomètres en moins de 15 minutes, même moi j’ai eu du mal à le suivre. Et le soir même, personne n’a dormis tant sa femme et lui faisait de bruit. Mais alors que je lui parlais de cette histoire, j’ai bien vu qu’elle semblait cacher un truc, elle regarda le sol avant de me sourire… je trouvais qu’il sonnait faux :

- Les gens heureux ne regardent pas le sol, c’est un coup à louper l’avenir. Tu ne t’en remets toujours pas ?

Pour lui changer les idées, j’ai décris ce qu’il m’était arrivé à l’hopital et je vais pas mentir, ça m’a un peu trop rendu célèbre cette histoire. J’ai entendu des gens en rire dans mon dos… enfin, moi aussi j’en rigole donc bon.

- Moi disons que je me suis planté mon piolet dans le bras, deux fois, j’ai réussis à me frapper seul à l’entrejambe et j’ai eu la trouille de ma vie. Mais je suis vivant c’est l’essentiel.

J’ai essayé de dire ça sur le ton humoristique, mais ça n’a pas semblé si bien marcher que ça. Donc après mon bide, j’ai enchainé sur un classique :

- Tu te fais à la vie ici ?

Pour ma part, je m’y suis rapidement adapté, mais bon, à ma décharge, je suis quelqu’un de sociale et qui va vers les gens. Cynthia, il faudra que tu sois comme ça aussi plus grande. Mais Sari semblait bien plus réservée, c’est pour ça que j’ai posé la question en fait.



Parfois on est amené à faire des choses contre nos principes. Vaut mieux oublier qu'on en a.
Revenir en haut Aller en bas  
Sari M. Cunningham
Sari M. Cunningham
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/02/2020
Messages : 111
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: Une pause bien méritée [Sari et Tomas]   Une pause bien méritée [Sari et Tomas] EmptyVen 17 Avr 2020 - 14:09
« Je suis désolée que Cynthia ait eu peur. Nous avons essayé de préserver les enfants, mais… Les plus grands ont vite compris. » Cette génération avait été élevée dans les combats et le sang. Elle était bien plus perspicace et débrouillarde que la sienne, au même âge. « Je ne l’ai pas trouvée bien terrible, » confia-t-elle avec un demi sourire. Les circonstances et le fait que Cynthia ne la connaisse pas vraiment avaient joué en sa faveur. De plus, elle avait l’habitude. Des enfants, sa cousinade en avait nombre.

Tomas lui expliqua que des émotions fortes pouvaient grandement développer les capacités physiques d’une personne. Elle aussi avait entendu des histoires similaires, et l’anecdote l’aurait sûrement fait rire en temps normal. Mais parler du Couloir lui rappelait, bien plus que ses soi-disant prouesses, la jeune fille passée par-dessus la palissade, juste à côté d’elle. Elle s’assombrit. Tomas le remarqua, essaya visiblement de lui changer les idées. Mentalement, elle le remercia pour sa patience.

Il s’était blessé avec ses piolets ? Elle l’examina brièvement, repéra sur ses bras, en dessous de ses manches, une double épaisseur, là où il devait il y avoir des bandages. « C’est une bonne chose que tu aies travaillé sur ta descendance, alors, » marmonna Sari sans grande conviction, l’esprit occupé par les risques d’infection. Puis, elle secoua la tête, agacée par sa propre attitude. S’il en riait, ce ne devait être que des blessures superficielles. « Désolée. Je ne suis pas de bonne compagnie, aujourd’hui. »

Comme pour se réchauffer, elle ramena ses bras contre elle, les croisant sous sa poitrine. Un maigre contact réconfortant, alors que Tomas lui demandait si elle se faisait à la vie ici. Même s’il essayait simplement de faire la conversation, il avait l’air décidé à appuyer là où ça faisait mal. Elle se cacha derrière un sourire. « J’ai de la chance d’avoir atterri ici. » Elle détourna le regard. « Sans ça, je serais encore à crapahuter dehors. Je suis à The Haven depuis seulement trois semaines, mais… » Elle vit l’air sérieux de Tomas. Elle vit qu’il n’était pas dupe. Le masque se brisa, fracassant avec lui sa façade de calme.

« Non. Non, je ne m’y fais pas, » s'étrangla-t-elle, d’une voix où perçaient la culpabilité et l’angoisse. Elle avait besoin de respirer ; elle s’éloigna un peu. Ses jambes fonctionnaient toutes seules, chaque pas lui sembla étrange, comme si elle marchait sur un champ de coton. Elle s’arrêta pour fixer l’horizon, là où les dernières palettes de l’aurore, et ses nuancés orangées, disparaissaient. Elle sentit Tomas la rejoindre, se glisser silencieusement à ses côtés. Elle se mura dans son observation, figée, trop raide.

« Je faisais partie d’une communauté, avant, » lâcha-t-elle soudainement. « Nous étions une quinzaine. » Son cœur battait très fort dans sa poitrine. « Je ne l’ai pas quittée par choix. » Le dire à voix haute, pour la première fois, rendait tout réel. Elle serra les lèvres avec force, les empêchant de déballer davantage. Elle avait honte de son comportement, honte de ne pas avoir été assez forte pour empêcher les évènements, honte d’étaler sa faiblesse. Incapable de regarder son interlocuteur dans les yeux, elle baissa une nouvelle fois les siens, frottant du bout de ses doigts ses bras gelés.
Revenir en haut Aller en bas  
Tomas Gulbrandsen
Tomas Gulbrandsen
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 05/02/2020
Messages : 91
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Une pause bien méritée [Sari et Tomas]   Une pause bien méritée [Sari et Tomas] EmptySam 18 Avr 2020 - 12:04
Cynthia, en lisant ces lignes, tu vas apprendre comment ton père tente de remonter le moral d’une jeune femme qu’il ne connait à peine mais dont il est reconnaissant. C’est assez compliqué et il n’y a pas une méthode meilleure qu’une autre, mais je trouve que celle que j’ai choisie n’est pas si mal que ça. Pour commencer, j’ai compatis à sa douleur, nous l’avons tous vécu évidement, mais montrer aux gens que nous sommes là pour les écouter est un début. Ça les aides souvent à ne pas se sentir seul et donc, ça améliore leur humeur.
J’ai fait un sourire compatissant à Sari, empreint de grativé et je lui ai dit.

- Ça devait être dur… Je ne sais pas comment ça s’est passé pour toi, j’ai perdu aussi mon groupe. Au début, nous étions plus de trente dans mon groupe, puis tout le monde est mort, les uns après les autres. J’ai eu la chance de ne jamais affronter de pillards… J’ignore comment ça s’est passé pour toi, mais je suis présent pour écouter ce que tu voudras me raconter Sari.

Cynthia, si tu te poses la question en lisant ces lignes, ce n’est pas pour profiter de Sari ou quoi que ce soit que j’ai agi comme ça, mais je n’oublie pas ce qu’elle a fait pour toi. Je crois qu’elle ne se rend pas compte de l’importance que ça a pour moi. Aider ma fille s’est m’aider moi ! Alors je vais aider Sari à retrouver le sourire, même si pour ça je dois encore me blesser… enfin, même si je doute franchement qu’elle rigolerait en me voyant reprendre un coup dans les jumeaux. Tu comprendras plus tard Cynthia.

Je me suis dit qu’elle aurait beosin de se changer les idées, il fallait qu’elle sorte un peu camp et qu’elle comprenne que ce monde n’est pas si moche que ça si on sait où et comment chercher. Or, moi je connais les deux. J’ai donc rassuré mon amie par un petit

- Hé ! moi je te dis que ça va aller Sari. J’ai une idée !

Mais ce qui était beau dans ma proposition, c’est que j’allais l’entrainer dans un terrain dans lequel elle était à l’aise. Dans la nature, un terrain où on était à l’aise tous les deux, un endroit où on se sent un peu libre et nous même. Oui Cynthia, ton père est un poète de temps à autre. Tu le sauras quand tu auras découvert ce journal… [note pour plus tard : vu le dessin, elle a très bien compris ce qu’est une perle d’Asie et le principe des perles, va falloir qu’on en parle]. Ensuite, j’ai un peu forcé la main à Sari pour qu’elle vienne avec moi, je voulais vraiment lui changer les idées et puis, j’ai envie d’apprendre à la connaitre :

- A défaut d’avoir la jungle balinaise, on a la forêt et à je crois que tu aimes les balades. Alors on y va ! Tu as besoin de te changer les idées et je suis guide. Va te changer, je te laisse 10 minutes. Je n’accepterais pas de refus, sinon je le dis à Cynthia.



Parfois on est amené à faire des choses contre nos principes. Vaut mieux oublier qu'on en a.
Revenir en haut Aller en bas  
Sari M. Cunningham
Sari M. Cunningham
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/02/2020
Messages : 111
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: Une pause bien méritée [Sari et Tomas]   Une pause bien méritée [Sari et Tomas] EmptyVen 24 Avr 2020 - 19:08
Au moins, Tomas était réconfortant. Il ne lui reprocha ni sa mauvaise humeur, ni de lui avoir imposé aussi indélicatement sa tristesse. Il lui confia en retour qu’il avait, lui aussi, perdu son groupe. « Je suis désolée, » dit-elle doucement, autant pour sa perte que pour le comportement qu'il fallait absolument qu'elle corrige. Quel droit avait-elle pour laisser sa douleur déborder, alors que chacun avançait aussi dignement que possible, malgré son propre fardeau ? Même si Tomas lui proposa de l’écouter, avec toute cette bienveillance, Sari secoua la tête. Elle ne voulait pas profiter du fait qu’il se sente redevable envers elle pour l’alourdir avec son récit.

Sari tressailli quand il mentionna le mot « pillards ». Elle se fit violence pour restée composée et garder la face. S’il n’avait jamais eu à en affronter, elle lui souhaita que cela reste ainsi. Les pillards lui avaient pris toutes les personnes qu’elle avait aimé durant ces cinq dernières années, de son père à Jenna. Il ne lui restait plus que sa mère, et l’idée de la perdre un jour la terrorisait. L’avantage de The Haven, c’était la sécurité. La taille de cette communauté en découragerait plus d’un.

Pendant ses réflexions, Tomas avait déjà retrouvé son enthousiasme. La jeune femme s’empressa de ravaler sa détresse, de la dissimuler au plus profond de sa gorge. Avec quelques paroles optimistes et réconfortantes, le norvégien lui exposa son idée. « Dehors ? » le coupa-t-elle nerveusement. « Mais… il fait froid. Et… Les rôdeurs ? »  Même si les alentours du fort étaient dégagés et calmes depuis que la horde avait quitté les lieux, Sari avait fort peu envie de se retrouver face à un cadavre ambulant. Sa mine déconfite parla sûrement pour elle, puisqu’il… la menaça de Cynthia. Il devait vraiment avoir du mal à gérer l’énergie de sa fille, s’il l’utilisait comme un argument de négociation, pensa-t-elle avec une pointe amusement, engourdie par sa morosité.

« D’accord, » concéda Sari en soufflant presque, quand elle vit que, visiblement, il n’avait aucunement l'intention de la laisser profiter de la paix offerte par l’enceinte des palissades. « J’ai juste besoin de quelques instants. »

Sari avait toujours l’impression d’être affreusement lente, un peu ailleurs, lorsqu’elle suivit la directive du norvégien et retourna dans les dortoirs pour attraper une tenue plus appropriée à une sortie. Équipée d’une veste supplémentaire et d’une large écharpe, dans laquelle elle s’enfouie avec soulagement jusqu’au nez, elle rejoignit Tomas et le suivit jusqu’à la porte du campement. « Je te préviens, » chuchota-t-elle avec les bras serrés contre elle pour se réchauffer, l’ombre d’un sourire dansant sur ses lèvres, « si nous tombons sur un rôdeur un peu trop zélé, je te fais un croche-pied et je cours. »
Revenir en haut Aller en bas  
Tomas Gulbrandsen
Tomas Gulbrandsen
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 05/02/2020
Messages : 91
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Une pause bien méritée [Sari et Tomas]   Une pause bien méritée [Sari et Tomas] EmptySam 25 Avr 2020 - 23:39
Quand Sari est allée chercher ses vêtements de marche, j’ai considéré ça comme une victoire ! J’ai fait de même pour ma part, même si j’étais bien avec ma petite parka. J’ai juste changé de t-shirt pour éviter de sentir trop mauvais. C’est important de sentir… [note : Cynthia ne peut pas avoir dessiné un pénis dans mon journal ? Ni écrit en norvégien « j’aime les moules », pas vrai ?]…bon. Mon amie de Bali m’avait fait la remarque pour les rôdeurs, donc j’avais pris mes piolets d’escalades pour… [Note 2 : trouver une blague à faire à Sari à ce sujet] Cynthia, si tu lis ça… ton père n’est pas un bon comique du tout. Mais en gros, quand elle m’a rejoint, son adorable petit nez dans une écharpe.
Je lui ait agité mes piolets sous le nez… en essayant d’oublier que la dernière chose que j’ai planté avec c’était moi-même.

- J’ai ça pour les rôdeurs et puis… on est plus intelligent qu’eux non ?

Après ma boutade un peu naze, je l’avoue Cynthia, je perds un peu mes moyens devant Sari. Je ne sais pas trop pourquoi, mais j’ai l’impression d’être un balourd des fois en lui parlant et en la regardant. Ça doit être nos différences culturelles j’imagine… J’ai essayé de me rattraper en réagissant à sa boutade, mais ça a donné un truc comme ça et c’était tout plat :

- Un croche pied, vraiment ? Ma chère, je suis un grimpeur émérite, un excellent randonneur. Et puis, je sais qu’un rôdeur ne voudrait jamais de moi. S’il a le choix, pourquoi choisir la rigueur du nord à la douceur des iles ?

Avais-je encore fait une phrase de dragueur basique et idiot ? Oui, très probablement Cynthia et tu noteras que c’est rarement efficace, enfin, ça peut marcher si la personne en face sait que tu utilises le second degré. Tu sais, comme quand Brenda disait qu’elle ADORAIT les bisous de Bethany. C’est pareil, c’est du second degrés…[Note 3 : Ne pas oublier de prévenir Brenda que je l’ai vendu, on sait jamais qui lit ce journal]

- Le froid n’est qu’une illusion, ça ira mieux quand on aura un peu marché Sari et puis, au pire je te préterais ma veste. Je trouve qu’il fait bon aujourd’hui.

[Note 4 : En fait, je me suis gelé comme pas possible. J’ai prêté ma veste à Sari à un moment et j’ai failli la lui reprendre, on a eu un sale vent tout du long]

Durant notre balade, j’ai essayé de la dérider toutes les façons que je connaissais. Pour commencer, partager une petite balade en forêt, c’était une bonne idée. J’ai commencé à lui parler de la culture Nordique, j’avais vu que ça l’avait intéressé quand on en avait parlé. Puis je me suis même aller à une confession, je ne savais pas trop pourquoi, mais je me disais qu’elle pouvait comprendre :

- Tu n’en parleras à personne… mais, ma famille c’était des chrétiens, enfin de culture chrétienne quoi. Mais moi, depuis que j’ai 12 ans, je suis fidèle aux anciens dieux…


Parfois on est amené à faire des choses contre nos principes. Vaut mieux oublier qu'on en a.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Une pause bien méritée [Sari et Tomas]   Une pause bien méritée [Sari et Tomas] Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Une pause bien méritée [Sari et Tomas] -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] Les Réformés se portent bien [DVDRiP]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» La Cerise s'efface, le Bien trépasse [hentaï, PV Vaelz]
» Pensionnat Hentaï*! // Partenariat ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: