The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-87%
Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
19.20 € 149.99 €
Voir le deal

Partagez
- Cosette et Jean Valjean. Donovan & Malo -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mallowe Brickson
Mallowe Brickson
Fiche de personnage
Survit depuis le : 21/02/2020
Messages : 758
Age IRL : 96
MessageSujet: Re: Cosette et Jean Valjean. Donovan & Malo   Cosette et Jean Valjean. Donovan & Malo - Page 3 EmptyMer 22 Avr 2020 - 20:19
Donovan avait eut l'air très intéressé par la Cage tant et si bien que Mallowe ne put s'empêcher de lui répondre:
c'est tout près d'ici, ce ne sera vraiment pas dur à trouver !
Puis elle précisa:
j'y ai déjà fait un combat contre un gus qui en fait n'était pas si fort que ça puisque j'ai gagné !
Le problème avec mes côtes cassées c'est que je ne suis pas prête d'y remettre les pieds...


Le géant l'avait vraiment rassuré. Il disait même qu'il superviserait les travaux lui même et il avait l'air de s'y connaître. Le jeune fille qui venait de lui donner sa confiance le cru sur parole, ainsi, si elle devait s'absenter, elle pourrait le faire sans inquiétude.

Il fit le tour de l'établissement pour évaluer mentalement les dégâts, laissant penser par ses expressions du visage que la casse n'était pas aussi dramatique qu'il n'y paraissait et quand il le dit à haute voix, Mallowe eut un sourire de soulagement; avec un peu chance elle pourrait rouvrir la taverne, encore plus belle qu'avant grâce à lui.
Durant toute cette visite, la jeune fille le suivait pas à pas comme un petit toutou; elle comptait tellement sur lui et elle avait tellement besoin de se sentir protégée par quelqu'un de fort qu'elle avait presque l'impression de retomber en enfance ou plus précisément de se sentir à nouveau sur un nuage rose comme du temps de « Nounours ». Sa présence lui faisait du bien et sa voix chaleureuse la calmait.

Quand il annonça qu'il saurait peut-être où trouver le matériel qu'il envisageait, l'ex-patronne osa demander, un peu gênée, un petit extra:
est-ce que... Disons que si par hasard tu trouvais des pots de peintures de différentes couleurs... Mais ne t'embête pas avec ça, ne prends pas de risques inutiles pour de la futilité... Ce serait juste pour que le bar soit encore plus beau qu'avant, bien décoré avec des dessins aux murs...

Elle avait presque honte de demander ce luxe comme une gamine capricieuse, elle qui pouvait faire ployer sous son autorité presque n'importe quelle personne et qui avait tué le chef des nazi en lui faisant le cou du lapin.
Que lui arrivait-il d'être soudainement si intimidée face à Don ?

Deal ! répondit-elle en tapant l'énorme poing qu'il lui présentait.
Elle était heureuse de pouvoir compter sur lui les jours où elle aurait des clients un peu plus difficiles à gérer que d'habitude et, oui, il pourrait compter sur elle pour le salaire, il serait largement à la hauteur de ses services, il pouvait en être certain.

La jeune fille ne savait plus quoi dire d'autre. Elle aurait bien eu mille et unes questions à lui poser mais elle ne voulait pas être indiscrète et ne savait pas être liante et sociable comme Nina.
Dans quelques instants ils se diraient au revoir puis il tournerait le dos pour s'en aller et Mallowe ressentirait un grand vide dans son cœur.
Saurait-elle lui en parler ? Les chances étaient infimes. Mallowe était beaucoup trop intravertie quand il s'agissait de sentiments et puis... Elle se trouvait tellement laide.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Donovan G. Rockfeller
Expendables | Mercenaire
Donovan G. Rockfeller
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 02/04/2020
Messages : 82
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Cosette et Jean Valjean. Donovan & Malo   Cosette et Jean Valjean. Donovan & Malo - Page 3 EmptySam 25 Avr 2020 - 6:49
Cette petite m’étonnait encore. Non seulement elle savait où était la cage, mais en plus elle y avait participé, et gagné. J’aurais pas misé ma main là-dessus la première fois où j’avais posé mes yeux sur elle. Elle avait de la ressource, ça c’était sûr, et si une gonzesse dans son genre pouvait tenir tête à un semi-remorque comme moi, c’est qu’elle devait bien cacher son jeu.

J’avais même pas remarqué qu’elle m’avait suivi pendant que je faisais le tour du proprio, tellement elle était discrète. Elle me faisait de grands yeux, ce genre de regard auquel t’as du mal à résister, celui qui implore, celui qui saisit directement ta conscience. Ce regard additionné à une bouille comme la sienne, c’était assez dur de refuser ce qu’elle me demandait. Ça me rappelait quand ma petite me le faisait, elle tenait ça de sa mère. J’arrivais pas à résister à ce genre d’arme secrète. Et puis, elle demandait pas la Lune, mais juste de la peinture, comment le lui refuser ? Je lui adressais un large sourire avant de plaisanter un peu.

Dis, t’as une bien meilleure tronche quand tu fais pas la gueule tu sais ? Il était facile de se perdre dans ses grands yeux bleus, mais je tenais bon et continuait. Bien sûr, ça me coute rien de chercher de la peinture au passage, bon je te promets pas les coloris, mais je ferais en sorte que tu aies de quoi peindre. Bon pour les dessins faudra que tu te débrouille, je sais pas dessiner, même ma gamine dessinais mieux que moi quand elle était petite.

Notre marché était finalement conclu. Je m’étais pris de sympathie pour cette fille et ce qu’elle défendait. J’avais décidé de faire partie de l’aventure, et qui sait, de plus encore.

Je me tenais à l’entrée, fixant l’extérieur. Pour le professionnel, l’affaire était réglée. Je soupirais un grand coup, j’étais pas trop décidé à rentrer. Après tout, les préparatifs pouvaient attendre. Puis j’étais pas du genre à faire les choses en avance. J’étais dans une taverne et j’avais même bu le moindre verre. Plus que le verre, ce qui m’intéressait, c’était de mieux connaître celle pour qui j’allais travailler. Après tout, on s’est accordé mutuellement notre confiance, sans pour autant qu’on se connaisse. Elle m’intriguait et je décidais de taper un peu l’incruste.

Dis, ils ont pas saccagé l’alcool au moins ? Tout en me retournant vers elle. Il te reste un truc à boire ? Et si on s’en jetait un p’tit pour faire connaissance ? Après tout, je pars que demain.


It takes a nation

to hold me back


Revenir en haut Aller en bas  
Mallowe Brickson
Mallowe Brickson
Fiche de personnage
Survit depuis le : 21/02/2020
Messages : 758
Age IRL : 96
MessageSujet: Re: Cosette et Jean Valjean. Donovan & Malo   Cosette et Jean Valjean. Donovan & Malo - Page 3 EmptyDim 26 Avr 2020 - 9:43
Il lui avait dit qu'elle plus belle quand elle ne faisait pas la gueule. C'était bien possible mais ce visage fermé, sévère, ce regard glacial étaient une des carapaces qu'elle s'était forgée au fil du temps aussi rétorqua t-elle:
tu sais, si je devais me trimballer avec des airs de poupée Barbie par les temps qui courent, cela ferait longtemps que j'aurai été violée ou pire. Parce que je suis maigre tout le monde pense que je suis faible, il faut bien que j'intimide un peu d'une manière ou d'une autre.

Après avoir accepté de chercher des peintures de couleurs sans lui promettre de trouver la Lune, elle fut rassurée et sourit à sa plaisanterie. Même s'il ne trouvait que trois ou quatre teintes ce serait parfait, d'autant qu'il était possible de faire des mélanges.
C'est Otis, notre nouveau locataire qui dessinera l'informa t-elle, il sait faire des BD, je pense qu'il pourra faire une ambiance géniale.

Puis, quand il lui demanda s'il restait un peu d'alcool dans le coin, elle s'écria confuse:
oh, quelle mauvaise hôtesse je fais !
Elle l'entraîna dans l'arrière salle afin qu'il choisisse dans le peu qui restait sur les rayonnages.
Ils ne m'ont laissé que quelques bières et une poignée de sachet de thé. Tu veux quoi ?

Ils s'installèrent sur la seule table pas trop bancale et prirent deux sièges à peu près convenables.
La jeune fille apporta à Don ce qu'il avait choisi et touillait son thé nerveusement avec sa petite cuiller à grand renfort de bruit.

Faire connaissance ? C'était une bonne idée. Mallowe avait hâte d'en savoir plus sur cet homme qui avait été capable de préserver toutes ses forces malgré le manque de nourritures mais songea qu'elle devait peut-être s'épancher un peu sur elle-même avant qu'il se confie.

Elle lui raconta être née ici à Seattle et qu'après avoir perdu des parents peu regrettés, « Nounours l'Homme de sa Vie » et son frère adoré, elle était partie pour Detroit afin de mettre la distance la plus grande possible entre elle et son chagrin.
Elle passa le moment où elle avait zoné dans cette ville inconnue, accumulant maintes péripéties et parla directement de ce qui lui avait tenu le plus à cœur et dont elle gardait une immense nostalgie voire plus.

A Detroit il y avait un homme qui se faisait appeler César. Avec des ouvriers et des esclaves, il avait transformé l'immense patinoire olympique en arène Romaine.
Elle lui raconta que les esclaves étaient des gens kidnappés dans les rues ou des salauds qui purgeaient leur peine en ce lieu, voire des volontaires démunis en mal de protection.
Le récit ressemblait à un conte épique quand elle lui décrivit l'arrivée des gladiateurs, les combats à mort sur la piste sablonneuse, réglés par un metteur en scène, les sentinelles redoutées ainsi que Jésus l'homme de main cruel.
Peut-être le fit-elle frissonner quand elle l'informa que tous étaient marqués au fer rouge car tous appartenaient à la vie, à la mort au pseudo empereur.

De crainte qu'il ne la croit pas, elle avait ôté sa manche de pull afin qu'il découvre l'aigle aux ailes déployées sur son épaule et enfin lui révéla son rôle en cet endroit étrange où la violence quotidienne était poussée au paroxysme.
A l'Arène j'étais tribun et bras droit de Dean, frère de César.
Je devais faire régner la discipline, je m'occupais des échauffements sportifs des gladiateurs débutants, je devais mâter les récalcitrants et j'étais patronne d'une taverne.
J'ai eu un entraînement intensif en krav-maga, je possédais une suite, mon champion et des esclaves en échange d'une obéissance absolue et d'un travail parfait à la gloire de César.


Pour au cas où le géant eut pu douter de l'efficacité de tant de casquettes posées sur la tête d'une jeune fille d'apparence fragile elle précisa:
Comme j'étais haut placée j'étais ultra protégée. Celui qui aurait touché un de mes cheveux à l'intérieur comme à l'extérieur aurait été mis à mort au milieu de la piste, c'était la coutume. J'avais donc toute latitude.

Elle lui relata ses efforts assez vains pour lutter contre les conditions de vie effroyables des femmes esclaves, comment elle avait mis en place des tickets de doubles rations de nourriture afin d'être obéie avec plus de zèle qu'à coups de fouets et conclut par le fait qu'elle se plaisait énormément en ce lieu jusqu'à ce qu'il fut définitivement détruit.
Nous avons dû fuir... conclut-elle tristement. Nous avons fait un voyage de presque trois ans dans un camion militaire pour arriver jusqu'ici.

Elle ne lui exprima pas son immense nostalgie, ni son déséquilibre actuel où elle tentait vainement de trouver ses marques ni du fait qu'elle était consciente de n'avoir plus aucune protection contre les dangers.
J'ai voulu créer à Seattle une taverne, en souvenir de tout ce que je viens de te raconter et uniquement pour cela, murmura t-elle.

Elle le regarda en sirotant l'infusion et dit sur un ton où l'on devinait une curiosité sincère:
à ton tour de me raconter toute ta vie !


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Donovan G. Rockfeller
Expendables | Mercenaire
Donovan G. Rockfeller
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 02/04/2020
Messages : 82
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Cosette et Jean Valjean. Donovan & Malo   Cosette et Jean Valjean. Donovan & Malo - Page 3 EmptyLun 27 Avr 2020 - 2:13
Son visage fermé, froid, marqué par la colère, c’était une manière de se défendre, c’est ce qu’elle m’expliquait et ça me parait bien plus logique maintenant. Après tout, tout le monde n’étais pas monté comme un char d’assaut comme moi, et si moi j’avais été chanceux sur les attributs dont j’avais été doté, d’autres l’étaient moins.

Tu sais, je te jette pas la pierre. T’as raison d’être comme ça. Déjà avant que le monde ne foire, c’était mieux de pas se montrer vulnérable. Alors aujourd’hui…j’imagine même pas.

Au final, c’était son armure, ses peintures de guerre, sa manière de montrer qu’il fallait pas la faire chier. Et heureusement qu’elle avait ça au moins.

Je prendrais une bière si tu veux bien. Ça fait un bail que j’ai pas eu la chance d’en boire une tiens.

Et pendant qu’elle s’affairait, j’imaginais les futures illustrations que son locataire peindrait. Ça sonnait bien, et du coup, moi aussi j’avais envie de les voir ces illustrations. J’étais encore plus décidés à trouver de la peinture.

Ca va avoir de la gueule tout ça.

On s’était attablé pour discuter, se connaître un peu mieux. Après tout il fallait qu’elle sache à qui elle allait devoir faire confiance et inversement. Elle avait pris la parole la première et ça m’arrangeait, j’aimais pas commencer, mais je me serais jamais attendu à une histoire pareil. Mes sourcils s’arquaient au fur et à mesure de son histoire, ils montaient, se fronçaient, par la colère, le dégoût et même la stupéfaction. J’avais du mal à croire ce que j’entendais mais ses preuves donnaient de l’eau à son moulin. Elle était pourtant toute jeune pour avoir connu des choses aussi complexes, aussi dures. Je croisais les bras et écoutais pieusement. J’avais l’impression qu’on me racontait une histoire, tellement ça paraissait irréel, mais j’avais devant moi la preuve que c’était arrivé. Et ça l’avait bien entendu marquée. La pauvre, j’étais énervé et…triste pour elle. Et je comprenais mieux pourquoi elle voulait cette taverne.

Donc y a vraiment des bouseux assez fous pour se prétendre empereur et jouer avec la vie des gens ? Putain, ça me met les nerfs en pelote ça. Mais bon bref, passons.

Je buvais une lampée en me redressant avant de reprendre.

Ma pauvre, t’en as bavé ma parole. Bon, c’est à mon tour c’est ça ? Je te dois la vérité, on va bosser ensemble c’est la moindre des choses.

Je me penchais à nouveau en avant comme si tout était plus solennelle d’un coup. Je lui faisais confiance, j’aimais pas parler de moi, mais elle avait fait l’effort de le faire, je lui devais bien ça.

Bon, déjà, il faut que tu sache que j’ai fait de la prison. C’était à San Diego, je suis originaire de là-bas. J’avais massacré l’amant de ma femme. Je sais pas comment mais il est pas mort. Et heureusement sinon je croupirais encore en geôle. J’ai tout perdu à ce moment-là, ma femme, ma gosse, mon job, mon entreprise. Quand je suis ressorti des années plus tard, elles avaient quitté l’état. J’avais entendu dire qu’elles avaient posé leurs valises à Seattle. Du coup, je suis venu, j’ai cherché ma fille partout sans succès, et puis tout à dégénéré. Ensuite j’ai vagabondé un peu partout, dans un ou deux groupes, mais c’était pas mon truc. Maintenant je vis avec un ancien détective privé, dans son bureau. On est devenu pote, et puis voilà, tu sais plus ou moins tout dans les grandes lignes.

A côté de son histoire, la mienne paraissait plutôt vide et plate, mais j’étais pas tellement envieux. Au moins, le fait que j’avais fait de la prison ne la rendrait pas trop réticente. J’espère en tout cas.


It takes a nation

to hold me back


Revenir en haut Aller en bas  
Mallowe Brickson
Mallowe Brickson
Fiche de personnage
Survit depuis le : 21/02/2020
Messages : 758
Age IRL : 96
MessageSujet: Re: Cosette et Jean Valjean. Donovan & Malo   Cosette et Jean Valjean. Donovan & Malo - Page 3 EmptyMer 29 Avr 2020 - 18:56
Après lui avoir dit qu'elle avait raison d'utiliser un visage rébarbatif en guise d'armure, il demanda une bière avouant ne pas en avoir bu depuis longtemps.
Elle s'empressa de le servir en lui promettant que les jours où il serait vigile, il pourrait en avoir bien plus s'il le désirait.

Elle lui avait dit que la nouvelle déco serait façon BD peintes sur les murs par Otis. A nouveau Don promena son regard professionnel dans le bar avant d'admettre que ce serait une bonne idée.
Puis elle lui avait raconté ce qu'elle considérait, non pas comme le plus intéressant, mais au moins le plus exotique de sa vie.
Il était vrai que vivre dans une arène Romaine avec un gus qui se prenait pour César, ce n'était pas banal mais l'homme ne semblait pas apprécier l'idée au point qu'elle ne lui confia pas avoir adoré vivre dans un tel endroit ou elle régnait en maître incontesté.

Enfin ce fut à lui de raconter sa vie.
Mallowe l'écouta avec attention, curieuse de connaître le parcours d'une telle force de la nature.
Il l'a mit très rapidement au parfum: il avait fait de la prison pour meurtre, ce qui ne déstabilisa pas une seconde la jeune fille qui en avait connu d'autres. D'ailleurs, à l'arène ils étaient légions si l'on pouvait s'exprimer ainsi !

En fait sa vie était triste.
Il avait tenté de fonder un foyer, avait un boulot, sa boîte et tout s'était écroulé sur une trahison.
Cela lui rappela amèrement l'histoire du groupe de la Love-mobile, de leur « famille » comme ils aimaient s'appeler. Là aussi, pour une vulgaire histoire de cul tout avait dégénéré et tous étaient partis vivre chacun de leur côté.
Mais le plus triste pour lui, était qu'il recherchait encore sa fille.

Quand il eut terminé son histoire, Mallowe déclara:
si tu veux je pourrai t'aider à la retrouver.
Elle l'avait déjà fait plusieurs fois. Elle-même avait cherché son frère au début de l'apocalypse pour le rencontrer dans une forêt changé en mangeur d'hommes.
Pour tous ceux qu'elle avait aidé, l'aboutissement s'était résumé à deux uniques options. Les uns n'avaient retrouvé personne, les autres étaient tombé nez à nez avec un cadavre ou un rôdeur qu'il fallait achever dans les larmes.

Elle ne lui souhaitait pas qu'il vive le même genre de découverte, au contraire, mais sans le lui montrer elle était un peu pessimiste. Depuis tout ce temps, s'il n'avait trouvé personne...
D'un autre côté, l'espoir était tellement fort qu'il poussait les gens à chercher et chercher encore jusqu'au moment où leur monde s'effondrait face à la personne aimée qui n'était plus.
Et ton ami le détective privé, il t'aide ? Demanda t-elle. Il doit connaître des ficelles pour retrouver les disparus ?
Elle était à deux doigts d'imaginer un type tel Sherlock Holmes, à genou au sol en train d'étudier une empreinte à la loupe.

Elle le regarda en lui offrant un sourire. Maintenant qu'ils s'étaient confiés mutuellement leurs tragédies, ils se connaissaient mieux; ce serait plus simple à présent de s'entre aider dans une confiance réciproque.
Elle le laissa finir son verre tandis qu'elle buvait les dernières gouttes de son thé.
Un silence s'installa comme s'ils s'étaient tout dit, presque comme s'ils se connaissaient depuis toujours.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Donovan G. Rockfeller
Expendables | Mercenaire
Donovan G. Rockfeller
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 02/04/2020
Messages : 82
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Cosette et Jean Valjean. Donovan & Malo   Cosette et Jean Valjean. Donovan & Malo - Page 3 EmptyDim 3 Mai 2020 - 20:14
La jeune femme, qui lui paraissait maintenant beaucoup moins frêle, me proposait son aide. Elle était sincère, en tout cas c’est ce que ses yeux me disaient. J’appréciais son geste, vraiment, mais j’étais pas vraiment motivé. Ca n’avait rien à voir avec elle, je voulais pas qu’elle le prenne mal, il fallait que je sois honnête.

Si tu veux essayer, tu peux. Tu auras des connexions avec ta taverne, ça pourrait marcher. Mais en vrai, je sais pas si j’ai envie de trouver. Hors de question que je baisse les bras, je lui dois ça, c’est ma fille. Mais j’ai peur de ce que je pourrais trouver. Si elle est encore envie, je suis pas sûre qu’elle veuille revoir son taulard de père qui l’a abandonné.

Elle faisait ensuite mention de Tony, et de sa qualité de détective privé. Lui aussi avait tenté de retrouver ma petite, mais les moyens qu’il avait avant n’était plus ceux que l’on connaissait aujourd’hui et même pour lui, la tâche avait été impossible, pour le moment en tout cas.

Lui non plus n’a pas réussi. Après, il n’a plus accès à autant de choses qu’avant, la tâche est difficile. Mais bon, je continuerais à trouver des infos, quitte à les payer. Il faut que je sâche, peu importe ce qui est arrivé, comme ça, je pourrais tourner la page, en espérant pouvoir en écrire une nouvelle.

Je faisais tourner le fond ma bière en le fixant, avant de porter la bouteille à ma bouche, pour l’alléger de qui restait dedans. Cela marquait la fin de notre entrevue. Je me levais en lui souriant.
Bon, je crois qu’il est temps pour moi de te laisser tranquille. J’vais commencer les prépartifs pour la mission de demain.

Je m’éloignais d’elle, me rapprochant de la porte avant de lui lancer quelques derniers mots.
Merci pour la bière au fait !

Plus que pour la bière, c’était pour la discussion que je la remerciais, mais ça elle avait pas besoin de le savoir. Ca m’avait motivé à me donner encore plus pour remettre sa taverne sur pied.


It takes a nation

to hold me back


Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Cosette et Jean Valjean. Donovan & Malo   Cosette et Jean Valjean. Donovan & Malo - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Cosette et Jean Valjean. Donovan & Malo -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Titanic [DVDRiP]1953
» [UploadHero] La Belle et la Bête [DVDRiP]
» [UploadHero] Le jour de gloire [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: