The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-15%
Le deal à ne pas rater :
Cahier de jeux pour les 3 – 5 ans : éveil intellectuel de ...
5.95 € 6.99 €
Voir le deal

Partagez
- Cosette et Jean Valjean. Donovan & Malo -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mallowe Brickson
Mallowe Brickson
Fiche de personnage
Survit depuis le : 21/02/2020
Messages : 767
Age IRL : 96
MessageSujet: Cosette et Jean Valjean. Donovan & Malo   Cosette et Jean Valjean. Donovan & Malo EmptyDim 12 Avr 2020 - 10:18
12 avril.

Depuis le saccage en règle les choses n'avançaient pas à la Taverne. Nina et Mallowe avaient juste déblayé les débris de verres qui jonchaient le trottoir et passés un sommaire coup de balai à l'intérieur histoire de pouvoir marcher sur autre chose que des morceaux de chaises, des flaques d'alcool et débris divers.
Le cœur n'y était pas. La jeune fille hésitait encore entre abandonner purement et simplement l'affaire ou au contraire en faire un lieu incontournable et sûr qui nécessiterait beaucoup de travail en amont, des liens forts en approvisionnement, davantage de personnel et surtout des vigiles plus sérieux que ceux qu'elle avait embauché.

Les problèmes étaient nombreux. La distillerie n'était pas encore efficace mais surtout l'ex patronne n'avait plus de quoi monnayer les deals ni même assurer un « salaire » confortable aux employés non logés dans les studios.
Elle n'avait personne sous la main pour refaire les travaux et pour être honnête, elle n'avait même pas osé en faire la demande à ses amis de la Love Mobile, par orgueil mais aussi par crainte de pousser le bouchon un peu trop loin avec eux. Elle n'aimait pas se sentir redevable; or, depuis le début de cette aventure elle avait passé son temps à demander des services sans en rendre aucun.

Elle n'avait que deux certitudes: Nina lui avait promis de ne pas la lâcher, elle resterait son bras droit et sa serveuse; quant à Allïa, elle s'était engagée à continuer le négoce quoi qu'il advienne.
Otis venait d'arriver et prenait ses marques; allait-il accepter d'être homme de ménage ? affaire à suivre... Dany ne refuserait certainement pas de revenir animer les soirées avec sa guitare mais d'ici là, il aurait peut-être trouvé mieux à faire quant à Isha et Vaughn, ils vivaient leur vie chacun de leur côté et ne seraient peut-être plus disponibles.

Mallowe en était là de son débriefing personnel quand elle décida de secouer un peu sa carcasse. Il n'y avait plus d'eau pour se laver; il fallait aller en chercher au No Man's Land, autant dire, la corvée !
Elle attrapa les deux contenants, se dirigea d'un pas vif sur les 50 mètres qui séparaient le bar de l'entrepôt et entra.

L'ambiance était la même que d'habitude et le troc avait déjà déballé ses étals. Elle salua d'un signe de tête ceux qu'elle connaissait puis regarda quelques minutes les marchandises avant de se diriger vers le point d'eau.
Elle s'apprêtait à repartir avec sa charge quand elle reçu un coup de poing direct au cœur...

Il était là, à environ 10 mètres d'elle, dos tourné, regardant peut-être les victuailles qui faisait de l'oeil à tous ceux qui avaient faim.
Il était immense et énorme; un baraqué comme on n'en voyait plus, muscles saillant transperçant presque ses vêtements.
Dans sa vie à elle, elle en avait connu deux comme cela et ses hésitations allaient de l'un à l'autre.
La premier avait été « Nounours » l'Homme de sa vie mort trop tôt. Elle l'avait connu à Seattle à l'âge 17 ans. L'idylle avait été intense mais de courte durée et elle ne s'était jamais vraiment remise de sa disparition.
L'autre était Jésus, l'homme de main de Dean - frère de « César » qui régnait en despote à l'Arène de Detroit - et avec qui elle s'entendait à merveille.

D'allure générale l'inconnu ne ressemblait ni à l'un ni à l'autre pourtant, devenue pâle comme la mort, elle reposa ses seaux, le tonus momentanément scié par l'apparition qui faisait naître tant de réminiscences douloureuses et resta plantée bêtement au milieu de la foule à admirer cette force de la nature, les yeux emplis de chagrin par tant de souvenirs à jamais révolus.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Donovan G. Rockfeller
Expendables | Mercenaire
Donovan G. Rockfeller
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 02/04/2020
Messages : 83
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Cosette et Jean Valjean. Donovan & Malo   Cosette et Jean Valjean. Donovan & Malo EmptyDim 12 Avr 2020 - 23:54
Une matinée plutôt banale. Je m’étais réveillé assez tôt et j’avais pas grand-chose à faire pour une fois. On était plutôt bon niveau vivre, donc il n’y avait pas d’urgence. Je décidais d’aller faire un peu chier Tony dans son bureau. Comme d’habitude j’entrais en chantant une chanson qu’il ne pouvait pas supporter et en posant mon énorme cul sur son bureau. Au fond, je sais qu’il aime bien que je vienne animer le bureau mais il le dira jamais. Le sujet de ce matin : les femmes. S’il y a bien une chose que je suis content de retrouver depuis qu’on est en colloc’, c’est les discussions entre mecs. Et là j’me demandais si notre fameux détective avait un type de femme en tête. Comme d’habitude, il répond à moitié, le peu de fois où il répond, et c’est moi qui monopolise la conversation. Une fois que j’avais fini mon monologue et toutes les remarques douteuses qui l’accompagnaient, je décidais de lever le camp. Ce matin Tony m’amusait pas assez.

Direction le No Man’s Land. D’abord pour me dégourdir un peu les jambes, mais aussi pour trouver du boulot, de quoi m’occuper. Alors que je parcourais les différents stands pour voir ce qu’ils proposaient, je ne trouvais rien qui accroche mon regard. J’allais plutôt m’attarder sur le tableau d’affichage pour voir s’il n’y avait pas un boulot que je puisse faire. Et c’est là que je suis tombé dessus. Presque littéralement d’ailleurs. Une jeune fille avec deux seaux d’eau remplis à ras-bord, plantée là comme s’il avait vu un mort renaître. Je veux dire, c’est plutôt monnaie courante en ce moment, y aurait pas de quoi s’étonner. Elle était toute petite, j’avais l’impression de la voir de loin tellement j’étais plus grand qu’elle. Mais elle était frêle aussi, elle avait l’air fragile. J’avais presque peur de la toucher, comme si j’allais la casser. Ce genre de fragilité, je sais pas, ça m’attirait.


Eh, tout va bien ? Plus que troublée, elle avait surtout l’air abattue, usée. On l’est tous, mais elle, elle avait l’air de revenir de l’enfer.


Viens, je vais te filer un coup de main avec tes seaux, je m’appelle Donovan, mais tu peux m’appeler Don. Montre-moi où les poser.  


Après tout, j’avais rien de spécial à faire, je pouvais bien prendre du temps pour aider une demoiselle en détresse.


It takes a nation

to hold me back


Revenir en haut Aller en bas  
Mallowe Brickson
Mallowe Brickson
Fiche de personnage
Survit depuis le : 21/02/2020
Messages : 767
Age IRL : 96
MessageSujet: Re: Cosette et Jean Valjean. Donovan & Malo   Cosette et Jean Valjean. Donovan & Malo EmptyLun 13 Avr 2020 - 17:35
L'esprit plongée dans un passé dont elle n'arrivait pas à faire le deuil, elle avait baissé machinalement les yeux sur les pointes de ses chaussures. Il fallait dire que ses côtes fracturées lui faisaient mal malgré le bandage de chiffons qu'elle s'était confectionnée comme d'un corset les soutenant.
Porter les deux seaux pleins sur 50m serait faisable à condition de les poser de nombreuses fois au sol afin de digérer la douleur et reprendre le souffle qu'elle avait court; autant dire qu'elle n'était pas pressée de reprendre sa route.

Tout à coup elle sursauta en entendant un appel et ses yeux naturellement froids rencontrèrent ceux du grand homme qui semblait inquiet à son sujet.
D'un air bravache elle rétorqua:
ça va !
Mais le cœur n'y était pas; elle s'était prise une rouste, ne dormait presque plus à cause de ce qui était arrivé dans son établissement et avait tué un homme à mains nues.
Même si ce n'était pas la première fois et même si elle ne regrettait pas un seul instant son geste, cela lui avait fait tout drôle. Elle avait beau jouer les dures, il y avait des sentiments qui palpitaient dans sa cage thoracique mise à mal.

Ne connaissant pas l'individu même s'il lui avait fait penser à des gens aimés, méfiante, elle reprit les deux anses en esquissant un départ.
C'était pas le moment d'avoir de nouvelles embrouilles; l'inconnu l'avait peut-être interpellée pour un truc pas net; il pouvait même faire partie de la bande de néo-nazis qui avait démoli son bar et là, elle serait en très mauvaise posture pour la bonne raison qu'elle était seule et amoindrie.

Quand il lui proposa de porter les seaux à sa place, après hésitation elle rétorqua fraîchement:
pas la peine. Tout va très bien.
Elle avait pris sur elle afin d'articuler ces phrases. Intérieurement elle en chialait presque d'abord parce que le service lui aurait retiré une belle épine du pied, ensuite parce que sans savoir pourquoi cette force de la nature l'attirait comme un aimant.
Il semblait émaner de lui une humanité, une chaleur bien enfouie sous la montagne de muscles.

La problème était que Malo ne pouvait se permettre de prendre un risque. Elle avait déjà connu des gens qui d'aspect présentaient bien, à qui on aurait « donné le bon dieu sans confession » comme on dit. Le dernier en date se nommait Joshua. Après s'être fait passer à ses yeux pour un vieux père plein d'amour et d'inquiétudes pour son fils pour l'endormir, il s'était révélé être le plus ignoble des personnages; un vrai psychopathe dangereux et sans remords.

Luttant contre la souffrance, elle souleva les récipients plein d'eau qui coulait sur ses chaussures, regarda une dernière fois le géant et commença à avancer péniblement en direction de la sortie.
Elle espérait qu'elle arriverait jusqu'à la porte sans avoir besoin de poser son fardeau pendant quelques instants; elle avait, non pas sa fierté mais son grand orgueil à défendre !


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Donovan G. Rockfeller
Expendables | Mercenaire
Donovan G. Rockfeller
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 02/04/2020
Messages : 83
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Cosette et Jean Valjean. Donovan & Malo   Cosette et Jean Valjean. Donovan & Malo EmptyLun 13 Avr 2020 - 21:22
Je dois dire que je ne m’attendais pas à cette réaction. J’aurais pensé qu’elle accepterait sans broncher, mais non, c’était tout le contraire. Elle avait rassemblé toute sa fierté et son énergie pour refuser et tourner les talons. Mais elle esquivait mon regard, elle le fuyait, comme si elle ne voulait pas que je vois que son refus était en fait un appel à l’aide qu’elle n’assumait pas. Ego ? Fierté ? Gêne ? Je savais pas ce qui l’avais pousser à dire non, mais tout ce que je savais, c’est qu’au fond, ce n’était pas cette réponse qu’elle voulait me donner. Sachant cela, je ne pouvais pas me résoudre à la laisser filer comme ça. Ce petit bout de femme était brisé, et elle tarderait pas à s’effondrer. Je ne savais même pas si ce n’était pas plutôt elle que je devais porter à la place des seaux.

Je lui emboitais le pas doucement, en rigolant. Alors on fait sa tête de mule ? On a sa fierté c’est ça ? Ok comme tu veux. Mais sache que la fierté, il faut pouvoir l’assumer. Alors peut-être que tu t’en pense capable, mais ton corps dit tout le contraire. T’es plus capable.  

Elle peinait à marcher avec ses charges, et moi je marchais juste à côté, les mains derrière la tête, tranquillement. En réalité, c’était pas pour les seaux que je me prenais la tête. Il lui était arrivé quelque chose à cette fille. Quelque chose qui l’avait ébranlé. Je voulais savoir quoi. Je voulais l’aider. Je sais que je devrais me mêler de ce qui me regarder mais c’est plus fort que moi, et ça se voyait qu’elle avait besoin d’aide, qu’elle voulait cette aide, mais qu’elle pouvait pas se résoudre à demander. Alors il fallait que je la bouscule.

Je sais pas où tu ramènes cette eau, mais les seaux auront eu le temps de sécher avant que tu arrives. Allez donne-moi ça Sans plus de cérémonie, je lui prenais les seaux de la main. Arrête un peu tes conneries, et dis-moi ce qu’il se passe.

Avec l’état dans lequel le monde se trouve aujourd’hui, on doit s’aider les uns les autres. On traverse tous des périodes merdiques, les uns plus que d’autres. Et quand j’étais dans la merde, on m’a tendu la main. Il faut savoir mettre sa fierté de côte parfois, pour notre propre survis. Tony m’a donné un toit.  Aujourd’hui c’était à mon tour d’aider.


It takes a nation

to hold me back


Revenir en haut Aller en bas  
Mallowe Brickson
Mallowe Brickson
Fiche de personnage
Survit depuis le : 21/02/2020
Messages : 767
Age IRL : 96
MessageSujet: Re: Cosette et Jean Valjean. Donovan & Malo   Cosette et Jean Valjean. Donovan & Malo EmptyLun 13 Avr 2020 - 23:37
Le gus ne voulait pas la lâcher, ça commençait à l'énerver mais en même temps cela lui plaisait et c'était très agaçant surtout pour elle qui ne savait pas très bien jongler avec les sentiments contradictoires.
Les seaux devenaient de plus en plus difficiles à porter avec la tête haute et la sortie était encore loin.
Quand il arriva à son niveau avec les mains derrière la tête, du genre le type qui s'en fout parce qu'il a tout vu tout vécu, il devint franchement moqueur et ça Mallowe n'aimait pas ça.
Elle posa furieusement les récipients, l'eau éclaboussant le sol et il avait à peine poursuivit sa phrase qu'elle sortit son arme de son slot en éructant:
tu vas me lâcher ???
La fameuse arme était étrange pour qui ne connaissait pas les casse-têtes Iroquois. C'était un manche de bois sculpté, recourbé et surmonté d'une boule d'acier elle même surmontée d'une pointe acérée.
Elle avait été réalisée pour elle sur mesure par son ami le forgeron de l'arène qui avait pris l'initiative de rajouter la fameuse pointe pour transpercer les crânes des morts vivants.

L'objet avait beau être assez léger il fallait savoir le manier en utilisant des gestes amples et ce fut là le problème. Quand elle voulut l'intimider en écartant le bras de son torse, une douleur fulgurante la fit grimacer et le membre retomba mollement le long du corps.
Il avait raison; elle n'était plus capable. Elle était faite comme un rat et à la merci de n'importe qui.
Vexée, elle le toisa de ses yeux aussi acérés qu'une lame de couteau et se baissa pour attraper les anses en le défiant d'un air mauvais. Quand elle serait morte, on pourrait faire d'elle ce qu'on voudrait, pas avant !
Mais au moment où elle allait reprendre sa pénible marche, il les lui prit des mains.

L'homme n'avait pas fait exprès mais ce mouvement arracha à la jeune fille un petit cri de douleur; l'animal sauvage était vaincu. Pas seulement par la défaite de cette joute stupide mais parce qu'elle commençait à sentir que le grand homme était sincère.
Je m'appelle Mallowe mais on dit Malo ou Malou... Tenta t-elle d'articuler en reprenant péniblement sa respiration.
Elle laissa planer un temps de silence et une fois arrivés à la grande porte de sortie elle dit:
On ne va pas loin. J'habite à 50m d'ici en tournant à gauche, dans cette rue.

A présent libérée de ses poids, elle marchait à ses côté, souple comme un chat.
Furtivement, elle le toisait de pied en cape avec émerveillement. Le géant semblait porter les charges comme un môme aurait trimballé ses deux poupées de chiffons, puis elle reprenait très vite son air rébarbatif. C'était son armure pour cacher les faiblesses.

Ce qui lui était arrivé ? Tellement de choses qu'elle ne savait pas par quoi commencer et puis, elle n'allait pas lui déballer toute sa vie non plus !
De tout le trajet elle ne dit plus un mot et quand ils arrivèrent devant un bâtiment dont le rez-de-chaussé était complètement saccagé, vitres explosées, intérieur entièrement cassé où traînait partout des débris de verre, de tables, de chaises avec des flaques de sang séché mêlées à des dégoulinures d'alcool au sol, sur les murs et le bar, elle annonça:
c'est là.

Elle n'osait plus regarder Don à présent. De même qu'elle n'arrivait pas à raconter pourquoi le lieu où elle logeait était dans cet état.
L'échec était encore si cuisant dans son cœur que sa gorge était serrée au point qu'elle ne pouvait articuler un mot; aussi parce que dévoiler à un inconnu qu'elle s'était faire avoir comme un bleu n'était pas si facile. L'orgueil, encore...


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Donovan G. Rockfeller
Expendables | Mercenaire
Donovan G. Rockfeller
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 02/04/2020
Messages : 83
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Cosette et Jean Valjean. Donovan & Malo   Cosette et Jean Valjean. Donovan & Malo EmptyMar 14 Avr 2020 - 0:44
Si sa première réaction m’avait surpris, je dois dire que la deuxième en avait fait tout autant, si ce n’est plus. Je devais faire 4 fois son poids et pourtant elle essayait de me menacer avec…mais qu’est ce que ça pouvait bien être ce truc d’ailleurs ? Toujours est-il que j’avais enfin réussi à avoir une réaction de sa part, aussi étonnante soit-elle. Elle agissait comme un animal blessé et aculé, elle défendait sa vie, face à moi, qui lui proposait mon aide. A quel point elle devait être traumatisée pour réagir de la sorte. Elle avait raison d’être méfiante, mais quand même.

Cette fois seulement, nos regards s’étaient croisés, et je voyais sa détermination, mais son corps ne tenait plus et elle n’arrivait bientôt plus à me tenir en respect avec son arme.

Je lui lançais en riant grassement et en me penchant vers elle

Alors comme ça on veut me faire peur ? Je suis terrifié. Quand tu menace quelqu’un, fais en sorte de ne pas t’écrouler juste après. La prochaine fois, tu risques de pas tomber sur quelqu’un comme moi. Ecoute, je te veux pas de mal, crois moi.

La mettre en confiance, l’apprivoiser, la rassurer. C’est ce que j’essayais de faire. Derrière ces yeux bleus se cachait un tempérament sauvage et hargneux que je devais calmer. Après tout j’venais de faire irruption dans sa vie sans y être invité, sans délicatesse, comme toujours. La comparaison n’était peut être pas flatteuse, mais elle me faisait penser à ces chiens battus et abandonnés, qui se méfiaient de quiconque pouvait les approcher, et qui pourrait alors déchiqueter les mains qu’on pourrait tendre vers eux. Là c’était pareil, elle ne connaissait plus la confiance, et comment lui donner tort ?

Mais je vais être honnête, elle ne m’avait pas fait peur un seul instant. Elle m’avait plutôt fait ressentir de la peine, pour elle. J’imaginais ce qu’elle avait pu subir. Une fois les seaux en main, elle renouvelait le contact, elle me donnait son nom et même la direction, comme pour me montrer qu’elle commençait à me faire confiance.

Ah bah j’ai enfin un nom à poser sur ce visage, enchanté Mallowe.

Le trajet s’était fait dans le silence. Pour une fois, j’essayais de ne pas parler à tort et à travers, surtout que je me sentais observé. Je la laissais faire sa petite analyse, je voyais pas le problème.
On arrivait enfin et je posais les seaux au sol. C’était un merdier sans nom, tout était sans dessus dessous, le lieu devait avoir connu des scènes très violentes dernièrement, et j’avais du mal à imaginer cette fille ici, mais je comprenais mieux son état.

Tu m’explique ? Je contemplais encore les yeux et n’avais pas tourné la tête dans la direction de Mallowe. Il y a eu une guerre ici ou quoi ? C’est vraiment chez toi ?

Différents scénarios s’articulaient dans ma tête, sans qu’aucun ne m’expliquent ce qu’une fille comme elle pouvait bien faire ici. Tout ce que je savais, c’est que son état et celui de la taverne était lié, et ça m’énervait d’avance. Je voulais savoir qui et pourquoi.


It takes a nation

to hold me back


Revenir en haut Aller en bas  
Mallowe Brickson
Mallowe Brickson
Fiche de personnage
Survit depuis le : 21/02/2020
Messages : 767
Age IRL : 96
MessageSujet: Re: Cosette et Jean Valjean. Donovan & Malo   Cosette et Jean Valjean. Donovan & Malo EmptyMar 14 Avr 2020 - 16:01
Mallowe n'avait pas prit la peine de rétorquer quand le type lui avait affirmé ironiquement ne pas avoir peur d'elle.
C'était souvent ainsi. Sous prétexte qu'elle était petite et très maigre personne ne pensait qu'elle pouvait être dangereuse d'une quelconque manière et pourtant, si elle n'avait pas eu les côtes fracturées, un bon coup de boule du casse-tête dans les couilles lui aurait fait fermer son clapet cinq minutes malgré sa tonne de muscles !

Ils avaient marché en silence jusqu'à la Taverne et l'homme semblait contempler le carnage avec effarement et colère; il y avait de quoi.
Quand le géant l'invita à expliquer elle opina seulement du chef. Il fallait qu'elle ravale son chagrin avant de pouvoir émettre un son mais quand il lui demanda s'il y avait eu une guerre ici, elle ne put s'empêcher de murmurer d'une voix mal assurée:
tu ne crois pas si bien dire... Oui, c'est chez moi; entre.

Il n'y avait pas un siège de valide pour poser leurs fesses mais la jeune fille ne voulait pas raconter le drame dans la rue, cela ne regardait plus personne à présent et moins elle en dirait en public et plus elle serait protégée de la menace qui pesait sur ses frêles épaules.
Elle jaugea une dernière fois l'armoire à glace et décida de lui faire confiance.

Elle lui expliqua qu'en passant devant ce lieu elle avait décidé d'en être propriétaire afin d'en faire un bar. Si proche du No Man's Land, ce pouvait être une bonne affaire ou du moins, cela valait le coup de tenter quelque chose.
Elle lui raconta ensuite les nombreux travaux avec des amis afin que tout soit en état, la recherche de personnel, de matériel, de mobilier et des bouteilles d'alcool.
On a travaillé jours et nuits pour arriver à quelque chose de sympa, dit-elle et on a réussi à ouvrir une journée il y a environs une semaine.

Elle resta songeuse quelques temps avant de poursuivre son récit:
dès le matin, ça avait été génial; il y avait des clients qui arrivaient sans cesse et l'ambiance était bonne, tout le monde était content.
Ma doutant qu'en fin d'après-midi les gens viendraient en masse je suis allée au No Man's Land recruter deux balèzes pour faire videurs devant la porte de la taverne; j'avais de quoi les payer en marchandises, je leur ai expliqué le boulot et comme la clientèle arrivait je ne me suis plus inquiétée d'eux et j'ai servi aux tables.


Don semblait écouter tout cela avec grande attention mais surtout, elle lisait dans son regard qu'il ne cherchait pas à lui tirer les vers du nez pour profiter de la situation, ou pire, pour jouer les espions aussi décida t-elle de lui confier la suite.

En début de soirée la salle était pleine, y compris de personnes venant ici pour négocier ce qu'ils auraient à me vendre en échange de ce que je gagnais, c'était donc important.
Mais tout à coup, une bande de types avec des croix gammées en tatouages sont entrés et ont commencé à agresser verbalement un groupe de Mexicains attablés avant de s'en prendre aux femmes. J'ai couru pour alerter les deux vigiles mais il n'étaient plus à leur poste...

Elle ferma les yeux. Elle revoyait la scène comme si elle y était et ce souvenir lui filait la nausée. Tant d'efforts pour rien, tant de gâchis...
La situation s'est rapidement envenimée avant de tourner à la bagarre générale; un véritable cauchemar. Plusieurs personnes sont mortes et j'ai moi-même réussi à tuer le chef des néo-nazis de mes mains.
Instinctivement, elle lui montra ses petites paluches toutes fines, aux doigts épais comme des allumettes; le grand homme allait-il la croire ?
Ils ont tout détruit mais surtout, l'un d'entre eux à juré de me tuer.
Elle releva les yeux vers lui en concluant:
voilà vous savez tout. Dans l'histoire j'ai écopé de quelques côtes cassées, c'est pour ça que j'avais du mal à porter les seaux mais surtout à présent je n'ai plus rien. Plus de marchandise à échanger contre de l'alcool, plus de matériel pour réparer et sûrement moins d'amis pour venir m'aider une deuxième fois...

En disant cela elle baissa la tête. La boule d'angoisse était revenue dans sa gorge.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Cosette et Jean Valjean. Donovan & Malo   Cosette et Jean Valjean. Donovan & Malo Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Cosette et Jean Valjean. Donovan & Malo -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Titanic [DVDRiP]1953
» [UploadHero] La Belle et la Bête [DVDRiP]
» [UploadHero] Le jour de gloire [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: