The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Poke, poke, poke... | Tomeo -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nolan Wilson
Nolan Wilson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/11/2019
Messages : 509
Age IRL : 38
MessageSujet: Poke, poke, poke... | Tomeo    Poke, poke, poke... | Tomeo  EmptyJeu 9 Avr 2020 - 16:21
Ca fait plus de six semaines déjà que c’est arrivé. Et bordel, je peux dire que j’ai trouvé le temps sacrément long en vrai. J’aimerais bien dire le contraire mais chacune minute a donné l’impression d’être à rallonge. Encore plus quand Cassidy était encore dans les vapes, quand je savais pas quoi faire, que je me suis retrouvé à devoir gérer temporairement l’infirmerie alors que je suis même pas sûr de savoir me gérer moi-même et sans avoir la moindre idée de la durée de ce temporaire.

Bon, je vais pas me plaindre non plus ou demander des comptes à Lisandro. A sa place aussi, j’aurais tout envoyé valser. Déjà que c’était limite selon les jours me concernant. Mais je suis raccroché à ce que je savais faire. A ce que je pouvais faire. Je suis une tête de mule quand je m’y mets, alors autant que ça serve non ? Et puis, on a tenu. C’est allé de mieux en mieux à mesure que les jours sont passés, que la plupart des blessés de l’expédition reprenaient du poil de la bête et que cette histoire commence à devenir autre chose qu’un traumatisme. Pas pour tout le monde, je sais bien.

Mais je suis quand même content que Juliet, malgré son sourire sadique, m’ait retiré mon plâtre aujourd’hui. Avec l’aide d’Erika certes, mais sans elle, je suis pas sûr que ça aurait été aussi efficace. Et j’avoue que je suis content de voir ma jambe. Okay, elle est pas aussi droite qu’elle le devrait et je vais en chier à mort les prochaines semaines avec la rééducation. Mais au moins, elle est là. Pas en aussi bon état que je l’aurais espéré, mais ça pourrait être bien pire donc.

J’attrape la canne que je ne sais pas qui m’a trouvé et je commence à faire quelques pas, un rien dubitatif. Ouais, je vais pas forcer dessus, je flippe trop pour ça. Même si retrouver une certaine mobilité fait un bien fou. Sans compter que j’ai moins l’impression que je vais me casser la gueule tous les deux mètres. Alors, sans demander mon reste, je m’enfuis de l’infirmerie en claudiquant, plissant les yeux quand je me retrouve dehors au soleil. C’est plutôt calme. Les gamins doivent être en cours ou un truc du genre. Et tout le monde occupé. Je suis incapable de dire à quel moment de la journée on est par contre et ça, ça craint un peu je crois.

Enfin, je l’oublie bien vite quand je reconnais une silhouette familière. Tom. Plongé dans un bouquin. Ca, c’est louche. Forcément, je me déplace jusqu’à lui et je m’arrête à portée de canne. Pour la tendre dans sa direction et le toucher, comme si j’avais un bâton dans les mains. « Hé, hé, tu lis quoi ? C’est intéressant ? Je peux m’assoir ? » Bon, en vrai, j’attends pas vraiment sa permission et je me laisse couler contre le mur pour m’assoir sur la même marche que lui, non sans lui jeter un regard en coin. Et je laisse filer un silence avant de souffler, un rien penaud. « Désolé d’avoir été un… sale con. Y a quelques semaines. Enfin je le suis peut-être toujours pour ce que j’en sais mais là, j’ai été infect. Et c’était pas cool. Alors je … ouais, désolé. » Je sais, j’ai des circonstances atténuantes, d’autant que la douleur était vraiment insupportable. Couplé à l’état de Cassidy pour lequel je ne pouvais rien faire si ne c’est attendre de voir si elle serait plus forte que l’infection, autant dire que j’ai pas été le compagnon idéal durant quelques jours. Enfin, s’il était vraiment fâché, il serait pas venu me voir tous les jours non ? Voire deux ou trois fois selon les moments. Mais ça m’empêche pas de m’excuser ouais, je sais.




“You love me. Real or not real?"

Revenir en haut Aller en bas  
Tomeo A. Carrera
Tomeo A. Carrera
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 22/12/2019
Messages : 349
Age IRL : 36
MessageSujet: Re: Poke, poke, poke... | Tomeo    Poke, poke, poke... | Tomeo  EmptyVen 17 Avr 2020 - 14:48
Je sursaute, tellement absorbé par ma lecture que je n'ai pas entendu Nolan arriver. J'ai un geste de la main pour chasser le bout de la canne importun, levant les yeux vers la personne à qui elle appartient. Tiens, il s'est décidé à sortir un peu enfin ? J'ai l'impression que tout s'est passé hier, mais en réalité, cela fait déjà un mois et demi et il est plus que temps que Nolan se remette en selle. Ressasser sans pouvoir bouger, ce n'est bon pour personne. J'aurais sans doute pété un câble à sa place. Mais cela tombe bien, je ne l'ai pas été... J'ai quand même beaucoup de chance d'échapper à chaque fois au pire? Chance ou autre chose, va savoir... Pourtant, je ne suis ni lâche, ni prudent à l'extrême. Alors quoi ? Je soupire, posant ma main sur la page afin de ne pas la perdre tandis qu'il se montre curieux : "Très intéressant, mais complexe." Et cela me demande de la concentration. De nous deux, je n'ai jamais été le plus intellectuel et ma réussite professionnelle, je la lui dois en partie. Il a été là quand j'avais besoin de réviser et apprendre des trucs compliqués. Et cela ne me revient pas si facilement alors que j'ai enclenché le mode survie depuis plusieurs années, sans remettre ma capacité d'apprentissage en branle. Alors tout un bouquin pour la kinésithérapie hein... Je l'ai cherché un moment celui-là quand même. Et maintenant que je l'ai, c'est devenu mon livre de chevet alors que j'essaie de comprendre comment aider Nolan avec sa jambe, à remarcher, au mieux et avec les moyens du bord. Je ne suis pas médecin, ni kiné alors bon... Mais j'ai quelques bases qui m'aident à comprendre quand même le bousin.

Je lui retourne alors le livre pour qu'il lise le titre, alors qu'il s'installe à côté de moi sans attendre mon autorisation. Il n'en a pas besoin après tout. Je l'observe alors qu'il s'assoit doucement et maladroitement. Il est pâle et cerné, mais globalement en forme. Il aurait pu être mort donc bon... Je peux m'estimer heureux. Et je sens l'angoisse me nouer l'estomac à cette pensée. Et à celle que Cassie a été encore plus proche de mourir que Nolan... Mais heureusement, Nolan me permet de ne pas trop penser à tout ça alors qu'il reprend la parole et s'excuse pour son comportement. Je souris légèrement à ses propos. "Excuses acceptées." J'hésite et reprend quelques secondes plus tard : "N'importe qui aurait été de mauvais poil dans ta situation. C'était juste un mauvais moment à passer pour nous. Mais vrai que le combo avec Lisandro était particulièrement sympathique." Même si, à mon sens, Lisandro a davantage de raisons encore d'être odieux. Nolan a encore ses deux jambes, lui. Alors que Lisandro... Et comme à chaque fois que je pense au chilien, j'ai l'image de ce bras ensanglanté, de cette hache qui s'abat sur lui et sépare le tout. De son hurlement de douleur. Bordel...

"Comment tu te sens ?" Prêt à replonger dans la réalité ? A quitter définitivement l'infirmerie et les malades qui s'y trouvaient pour s'occuper de lui, d'être de nouveau opérationnel ? Je dois avouer que je savoure les moment qui ne sont qu'à moi. Le climat à l'infirmerie a été particulièrement pénible ces dernières semaines, émotionnellement, alors que mes deux meilleurs amis s'y trouvaient coincés, physiquement, parce qu'il a fallu compenser la perte de nos médecins, handicapés, même si intellectuellement aptes. Je peux enfin souffler un peu et ce n'est pas un luxe.


Survivor

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Nolan Wilson
Nolan Wilson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/11/2019
Messages : 509
Age IRL : 38
MessageSujet: Re: Poke, poke, poke... | Tomeo    Poke, poke, poke... | Tomeo  EmptyLun 4 Mai 2020 - 14:17
Avant, je trouvais déjà la vie compliquée. Mais si on m’avait dit à quoi ça allait ressembler aujourd’hui, je crois que je l’aurais pas cru. Que je me serais marré en m’imaginant comment les choses pouvaient être pires. Mais elles le peuvent toujours. Parce que ouais, malgré tout, je peux dire que je suis sacrément chanceux. J’ai toujours mes deux jambes, j’ai survécu à près de deux ans tout seul et j’ai retrouvé les gens auxquels je tiens le plus. Je pense que dans le genre, on peut difficilement faire mieux. Si on s’attarde pas trop sur certains détails quoi. Comme ma jambe douloureuse ou le fait que je pourrais probablement plus jamais me taper un sprint, même si ça pourrait me sauver la vie.

Et nos relations sont… hésitantes. J’irais pas jusqu’à dire qu’elles sont chaotiques, ce serait exagéré. Mais c’est pas simple non plus de ce côté-à. Et autant dire que manquer de mourir juste après avoir dit à Tom qu’on serait assez forts pour l’aider, c’est pas terrible. Mais je le pensais. Et je le pense toujours. Qu’il est pas obligé d’être un roc en toutes circonstances. Sauf que je sais pas encore comme arriver à gratter la surface. Heureusement que je suis têtu et que je compte pas abandonner de sitôt donc. D’ailleurs, c’est pour ça que je l’emmerde direct avec ma canne, un large sourire gamin flottant sur les lèvres. Qui ne va pas durer vu ce que j’ai à lui dire, j’en suis conscient. Mais c’est toujours ça de pris. « J’ai trouvé des mangas si tu veux des trucs sympas à lire. J’ai aussi l’intégrale de Shakespeare mais tu risques de commencer à parler bizarrement à la longue. C'est ce qui m'est arrivé. » Je louche sur le bouquin et je le fixe, la mine interrogative, attendant de voir pourquoi il a décidé de se plonger là-dedans. J’ai bien une idée en lien étroit avec l’état pitoyable de ma jambe mais, ça viendra pas de moi.

D’autant que j’ai un truc important à faire avant. M’excuser donc. Même si ça passe comme une lettre à la poste et que ça me soulage bien plus que je l’aurais cru. « Ouais, ça a vraiment été une sale période pour le personnel médical. » On a tous entendu parler de la façon dont ça s’est fini entre Lisandro et Andrea aussi. C’est aussi moche que le reste. Et je me demande comment j’aurais réagi à sa place. Je masse mon genou, songeur, avant de jeter de nouveau un regard au bouquin. Et de grimacer à sa question. Forcément qu’elle allait tomber tôt ou tard. Sauf que j’éviter de me la poser depuis que je suis de nouveau sur pied. Alors, je laisse filer un silence avant de souffler, pensif. « … j’ai eu de la chance. Et j’arrête pas de me sentir coupable pour les risques que vous avez pris. Si… » Je plisse les yeux, fixant ma jambe un instant avant de rependre. « J’ai tellement de si qui se bousculent dans ma tête que j’ai l’impression que je vais exploser. » J’arrive quand même à me bricoler un sourire et à reprendre, d’un ton plus assuré. « Je suis content de voir comment tout le monde a géré pendant que les deux médecins étaient out. Juliet a arrêté de faire sa peste et elle sera un très bon médecin. Et la tension devrait finir par retomber. Parait que je suis en charge de l’infirmerie le temps que Lisandro… » Je grimace, incapable de trouver une fin pertinente à cette phrase. Est-ce qu’il reviendra vraiment ? Est-ce qu’il va totalement lâcher l’affaire et refuser de tenir son rôle ? J’en sais trop rien. L’idée d’avoir une telle responsabilité me fait presque autant flipper que de pas retrouver l’usage total de ma jambe. Et vu la grimace que je fais à Tom, je me dis qu’il doit piger.

Mais je reprends, comme si de rien était. « Et toi ? A quel point t’as mal vécu de nous voir dans les vapes ? » Quoi, je devrais y aller subtilement ? « Nan parce que, perso, à ta place, j’aurais pété un câble. Enfin, après avoir envoyé péter tout le monde pour être le seul à vous soigner, le truc à pas faire quoi. Je pense que j’aurais aussi mangé des gens. Ou un truc du genre. » Déjà, quand on voit à quel point j’ai montré les dents pour m’assurer tous les jours de l’état de santé de Cassidy alors que je tenais à peine debout. Ouais, ouais, je suis une tête de mule. Je me rappelle vaguement de la tête de Tom dans ces moments-là, comme s’il essayait de faire comprendre aux autres que ça servait à rien de me dissuader, que j’en ferais qu’à ma tête. Faut dire qu’il me connait bien. Mieux que personne.




“You love me. Real or not real?"

Revenir en haut Aller en bas  
Tomeo A. Carrera
Tomeo A. Carrera
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 22/12/2019
Messages : 349
Age IRL : 36
MessageSujet: Re: Poke, poke, poke... | Tomeo    Poke, poke, poke... | Tomeo  EmptyVen 8 Mai 2020 - 14:53
Bon, si Nolan peut être chiant, c'est qu'il va bien, non ? Et cela me rassure de le trouver un peu taquin. On va dire que pour le moment, on est un peu patauds tous les deux, à se demander sans cesse comment les choses vont tourner et ce que l'autre pense vraiment. Faut dire que retrouver Nolan après tout ce temps seul, un peu traumatisé, ça a joué pour me montrer un brin prudent et ne pas avoir envie de le heurter ou le traumatiser encore davantage. On ne peut pas le nie,r aucun de nous n'est le même qu'il y a 5 ans. Nous avons du faire des trucs horribles et répréhensibles, nous avons du nous découvrir dans des situations inédites. Découvrir des pans de notre personnalité qu'on ne soupçonnait pas et qui ne sont pas forcément glorieux d'ailleurs. Alors je marche un peu sur des oeufs avec mon meilleur ami. Et il fait de même, du moins je le ressens ainsi. Mais là, alors qu'il fait un peu le con, je sens comme un poids qui cesse de me comprimer la poitrine. "Des mangas ? Genre, je suis intéressé que par les images quoi." Oui bon, un peu quand même, je n'ai jamais été un grand lecteur en fait. "Faudrait déjà que je comprenne ce que je lis." Parce que bon, Shakespeare... Je n'y connais pas grand chose, hormis les classiques. Et encore, j'ai pas lu. Il fallait lire Roméo et Juliette quand on était au collège, mais j'ai décroché vite tellement c'était niais et chiant. Il a sûrement fait des trucs mieux, mais ça m'a dégoûté. "C'est pour ça que je me suis isolé, j'essaie de me concentrer et de retenir. C'est un peu indigeste, mais j'ai une excellente motivation. Et tu sais que je peux faire des miracles quand je suis motivé." Cela avait été le cas pour intégrer la formation de pompiers. Ah j'avais ramé sévère, parce que je n'avais pas fait d'étincelles au lycée et que j'avais du retard à rattraper, mais avec la volonté, ça se faisait. Je n'étais pas stupide ni imperméable à l'apprentissage, mais contrairement à Nolan, je ne m'intéressais pas à tout et il me fallait des résultats pratiques. "Maintenant que ta patte n'est plus immobilisée, faut la remettre en route." Et on va le faire.

Il s'excuse alors pour son comportement des dernières semaines et je hausse une épaule, conscient que je ne lui en veux pas, ni à Lisandro. Même si j'apprécie sa démarche. Tout le monde a du prendre sur lui-même pour ne pas les envoyer balader. Enfin, certains l'ont fait, mais bon... C'est compréhensible aussi, nos nerfs ont été mise à rude épreuve. Les leurs aussi. "Ouais, t'as été chanceux de t'en sortir aussi bien. Même si je me doute que quand t'as mal ou que tu peux pas marcher correctement, t'as du mal à le voir comme ça." Difficile de relativiser quand on est dedans hein. Évidemment qu'il y a toujours pire, mais cela n'aide pas à appréhender ses propres malheurs avec le sourire pour autant. Et je suppose qu'en plus, ça doit donner envie de tabasser ceux qui le disent. "Y'a pas à se sentir coupable. T'es parti en mission, ça a mal tourné. Point. Cela aurait pu être moi. Vous avez pas eu de chance." Il n'y a rien à ajouté là dessus. C'est la faute de personne. Et on ne peut pas rester tous enfermés ici à se regarder dans les blanc des yeux en se pensant protégés. "Le seul truc que je regrette, c'est d'être arrivé trop tard." De pas avoir été à ses côtés quand c'est arrivé, même si cela n'aurait rien changé.

Mon regard se voile quand il parle de Lisandro, alors que la scène de l'amputation de son bras danse encore dans mon esprit avec force détails. "Tant mieux, parce que ça été un peu chaotique. Et Lisandro a besoin... d'avaler la pilule. Et se de réadapter. Il n'aura plus jamais les mêmes capacités." Pas facile de soigner les gens avec un bras en moins, c'est toute une vie à réapprendre. Et Nolan met les pieds dans le plat en demandant comment j'ai vécu qu'ils soient blessés tous les deux. "Comme si j'avais déjà mangé des gens..." Ce n'est pas dans mon tempérament de tout envoyer valser, sauf quand je suis vraiment à bout. Et là... et bien étonnamment, j'ai réussi à me détacher suffisamment à l'infirmerie pour ne pas être un poids pour les autres à vouloir absolument tout gérer. Parce que j'ai conscience de mes limites. Et de mes capacités. "Tu veux une valeur sur une échelle de 1 à 10 ? 1 étant j'ai géré sans soucis et 10, je suis devenu complètement dingue d'angoisse ?" Un peu comme les échelles de douleur. Remarque, c'en est une, mais psychologique. "Je me suis raccroché à ce qui est rationnel. A ce que je sais faire... Comme si je passais en mode pilote automatique... Tu vois ce que je veux dire ?" Une espèce de détachement salvateur, pour me préserver, pour continuer à agir, même devant l'horreur. Un réflexe acquis dans l'exercice de mon boulot, déjà présent avant, sans doute. tout le monde n'est pas capable de se détacher sentimentalement comme ça. Mais si c'est possible à l'infirmerie, occupé, c'est différent, une fois chez moi. "Et en vrai, je me suis fait virer une paire de fois quand même, parce que je refusais de partir, hein..." Je soupire. "J'évite de trop y penser, parce que cela me donne le vertige..." De ce que j'ai failli perdre. De tout ce que nous avons vécu. De ces moments difficiles, de la terreur ressentie et étouffée. "Vous allez bien maintenant, c'est tout ce qui compte."


Survivor

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Nolan Wilson
Nolan Wilson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/11/2019
Messages : 509
Age IRL : 38
MessageSujet: Re: Poke, poke, poke... | Tomeo    Poke, poke, poke... | Tomeo  EmptyMer 20 Mai 2020 - 16:15
Essayer de retrouver un semblant de normalité, ça doit être jouable non ? Enfin, je sais très bien que plus rien ne sera comme avant. Enfin, c’est même pire. Y a eu l’avant fin du monde. Et l’avant retrouvailles. Autant dire que ça commence à faire un peu trop de périodes pour que je commence pas à m’y perdre. Tout ce que je sais, c’est que ouais, on a tous changé. En bien, en mal, c’est pas l’important. Moi ce que je retiens, c’est qu’on a survécu. Et que j’ai toujours autant besoin de lui dans ma vie. Alors oui, si je peux arriver à retrouver cet équilibre dont on a parlé la dernière fois ou alors à en créer un autre, je suis carrément partant. En plus, comme je suis plutôt de bonne humeur, il va devoir supporter ma connerie. Tant pis pour lui, il avait qu’à pas signer pour être mon meilleur ami depuis toujours. A sa remarque, j’ai un large sourire, de ceux que je pouvais avoir y a bien longtemps. Et je le fixe, les yeux pétillants « J’ai pas dit ça. J’ai dit que j’avais des mangas cools. Mais si monsieur veut jouer à l’intello, je les garde pour moi. » Je ricane au reste. « Parce que tu crois que je pige tout ce que je lis ? Le vieil anglais, c’est mortel. Mais les histoires sont plutôt cool dans le genre drama. » J’arrête de loucher sur le bouquin et j’ai un sourire plus doux quand il continue, avant de hocher la tête. « Ouais, je sais que t’es capable de tout Tom. Même si je suis pas sûr de savoir si j’apprécie que tu sois autant motivé à l’idée de devoir me tripoter la jambe. Remarque, tant que c’est que la jambe. » Je grimace quand même, jetant un regard sur ladite jambe avant de soupirer. « Je dois encore faire le point avec Juliet. Ca va être folklo. Et le médecin en moi n’est pas hyper optimiste quant à ma capacité à recouvrer une grande mobilité. Mais j’aime bien l’idée d’avoir une canne pour frapper les gens qui m’emmerdent. » Relativiser, c’est important non ?

Je me fais quand même plus sérieux quand on parle de la sortie en elle-même et du désastre que ça a été. Et mon regard se perd un peu dans le vide avant que je ne souffle, à mi-voix. « Ca va en fait. Enfin, je sais que je suis chanceux. Je suis pas le type qui a besoin de faire des heures de course ou d’être en super forme pour que ça aille. Je veux dire, en deux ans, j’ai passé des mois avec une cheville en vrac, je suis passé à travers un plancher, je me suis ouvert le crâne et j’en passe. C’est pas… grave au demeurant. » Je me rends même pas compte que j’entre dans des détails pas forcément abordés sur ma vie sans eux mais c’est trop tard pour faire marche arrière. « Et je me suis fait une raison je crois. Je serais déjà content si j’arrête d’avoir mal tout le temps et si je peux finir par marcher sans canne. » Même si ouais, l’idée d’être handicapé à vie me réjouit pas plus que ça, je peux le reconnaître. « Ce qui me dérange, c’est de devenir un poids pour vous. » Et si je sais qu’il a raison, entendre une nouvelle fois dire que je dois pas me sentir coupable me fait du bien. Je le fixe un instant quand il reprend, avant de secouer la tête. « Si t’étais arrivé trop tard, on serait pas là pour en parler. T’aurais pas pu empêcher ce mur de me tomber dessus, sauf si t’as des supers pouvoirs à m’avouer Tom. Donc t’es arrivé à temps pour m’empêcher de crever d’une hypothermie ou pire encore. C’est déjà bien, tu trouves pas ? » Sans compter qu’il a aidé à ce que Lisandro survive à son amputation. Y a pas à dire, cette nuit a été longue. Très, très longue.

Je vois bien que la scène l’a bien marquée et je pose un instant mon bras sur son épaule quand son regard se voile, laissant filer un silence avant de reprendre, d’un ton plus assuré. « Ouais, on a tous besoin de retrouver… de trouver nos marques. Et je sais qu’il aura besoin de temps. J’espère juste qu’il saura retrouver le chemin de la maison. » Pour le reste, je jette la subtilité par la fenêtre et j’ai une ombre de sourire à sa répartie. « Ouais, c’est pas ton genre de te laisser submerger par tes émotions. » Je hoche la tête au reste. « Je connais en effet. C’est bien comme ça qu’on s’en sortait sans devenir dingue avant. Dans notre boulot. » Je compte plus le nombre de nuits passées aux urgences à essayer de pas me laisser submerger. De ces gamins que je voyais et dont j’étais à peu près sûr qu’ils finiraient pas l’année. C’était rude et pourtant, rien de tout ça m’avait vraiment préparé à tout ce qu’on a pu vivre depuis cinq ans. « Donc, sur ton échelle, t’étais à quoi ? 12 ? » Je peux comprendre ce qu’il raconte, mais j’aimerais bien qu’il arrête de tout garder enfoui. A force, il va vraiment finir par exploser. Pourtant, je rétorque, d’un ton plus léger que je le devrais probablement. « Ouais, on est au top. J’envisage de me faire renommer Dr House et Cassidy va bientôt nous saouler avec sa super cicatrice. Tu te rappelles, elle nous avait fait le coup après son appendicite. Gnagna, j’ai trop une cicatrice de la mort et pas vous, gnagna… » Je regarde ma jambe, grimaçant alors que je me dis qu’elle est quand même pas super droite, avant de reprendre, un rien plus sérieux. « Ma plus grande peur, c’est de me lever un matin et de voir que vous êtes plus là. Sauf que j’essaie de bosser là-dessus, de l’exorciser, sinon ça paralyse. Je compte plus le nombre de fois où je me suis réveillé en sursaut dans l’infirmerie et que j’ai boité jusqu’au dortoir pour être sûr que t’étais bien là, que tu dormais et que t’allais bien. » Je sais pas trop pourquoi je dis ça. Peut-être pour pas qu’il oublie à quel point il compte aussi pour moi, pour qu’il essaie lui aussi d’en dire un peu plus. Probablement un peu tout ça.




“You love me. Real or not real?"

Revenir en haut Aller en bas  
Tomeo A. Carrera
Tomeo A. Carrera
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 22/12/2019
Messages : 349
Age IRL : 36
MessageSujet: Re: Poke, poke, poke... | Tomeo    Poke, poke, poke... | Tomeo  EmptyVen 12 Juin 2020 - 15:32
"Je te laisse avec plaisir ce rôle !" Celui de l'intello. Non mais qui cherche des livres en ce moment franchement ? Autrement que pour apprendre à survivre en cas d'apocalypse zombie s'entend. Ben Nolan. Qui arrive à se récupérer des mangas, tranquille. "Un mythe s'effondre... Tu ne comprends pas tout ce que tu lis." Mon meilleur ami si intelligent est donc faillible ! Le ciel va nous tomber sur la tête ! Je me moque gentiment de lui à ce sujet, mais pour de vrai, j'ai toujours admiré son intelligence et sa curiosité. Je ne suis pas certain de le lui avoir déjà vraiment dit. Sérieusement s'entend. Et en ces temps difficiles, la force physique et la débrouillardise sont certes, importants, pour survivre sur le moment, mais nous avons aussi besoin de cerveau pour réapprendre à vivre autrement, tout simplement. Je lui révèle alors ce que je fous ici, avec ce bouquin. J'ai envie de l'aider à se remettre d'aplomb. L'aider à avoir toutes les cartes en main pour pouvoir marcher à peu près correctement. Si il boîte, si il souffre, il sera plus vulnérable si il faut fuir. Et ça... Non. Et je souris à ses conneries malgré moi. "Ne va pas t'abimer une autre partie du corps alors." Et je retiens un commentaire sur le fait que je ne doute pas qu'il préférerait que ce soit Cassidy qui le tripote sur une partie précise. Ce n'est pas vraiment le moment. "Le médecin en toi sait aussi qu'on ne peut pas tout prévoir et qu'on peut avoir des surprises. tu ne récupéreras peut-être pas toute ta mobilité, mais il faut essayer. Et si tu te la joues trop Dr House, je t'assomme avec ta canne, t'es prévenu."

Nous parlons alors de cette funeste sortie, qui a eu des conséquences dramatiques, quoiqu'on en dise. Cela aurait pu être encore pire. Cassidy était miraculée. Et Nolan... également. Il aurait suffi qu'on arrive un peu plus tard pour qu'il meurt de déshydratation. ou qu'il se fasse mordre. Cependant, je cille alors qu'il énumère les malheurs qui lui sont tombés dessus. Je me rend alors compte que j'ignore encore beaucoup de choses le concernant. notamment ce qu'il a fait pendant toute la période où il n'a pas été avec nous. Et apparemment... Cela n'a pas été rose. "Nolan..." Je soupire. "Ce n'est pas... grave. Mais il y aura un jour la fois de trop." Mis bout à bout, cela commence quand même à faire beaucoup et la chance finit par tourner. Il doit faire davantage attention, prendre soin de lui, essayer de se préoccuper de sa santé. Même si ce serait du foutage de gueule que je lui dise ça. Mais de nous deux, sur ce point, c'est moi le chanceux alors que je n'ai jamais subi de grosse blessure, contrairement à lui.

J'espère aussi qu'il finira par ne plus avoir mal. Mais je ne suis pas optimiste sur ce point. pas dans ces conditions. Je ne dis rien pourtant et me contente de hocher la tête. Par contre, je soupire bruyamment quand il parle d'être un poids pour nous. L'agacement est perceptible. "Oh bon sang, mais qu'est-ce que vous avez tous avec cette idée." Déjà Cassidy. "Cela ne devrait même pas te traverser l'esprit. Pas vis à vis de Cassidy et moi." Il n'y a pas de ça entre nous, même si j'ai pu laisser penser le contraire à la jeune femme. J'en suis désolé. Comme je le suis si j'ai fait de même avec Nolan. "Sans doute." Je ne suis pas convaincu par son argumentation, même si, intellectuellement, il a raison. D'un autre côté, je ne peux pas les coller aux basques constamment et je n'ai effectivement pas le pouvoir d'empêcher un éboulement. ou une attaque de rôdeurs. Mais au moins... j'aurais été là tout du long. Pour ce que ça change. J'ai été avec Lisandro tout du long et il a perdu son bras... Je sursaute un peu en sentant la main de Nolan. Ah je me suis égaré plus que je ne pensais dans mes pensées. "J'espère aussi."

Nolan commente alors mon sang froid, alors que lui, l'aurait été beaucoup moins. Je note bien son ironie concernant ma façon de gérer les émotions, mais ne relève pas. J'applique la technique du détachement, derrière les compétences professionnelles. Cela me préserve. "C'est comme ça que je m'en sors maintenant, Nolan." Je n'ai jamais cessé, tout simplement. "Quelque chose comme ça." Mais maintenant, ça va... Enfin, il y aura des cicatrices, des séquelles, mais leurs coeurs battent encore. "Je m'en souviens oui." J'esquisse un sourire amusé. "Celle là sera moins discrète." Et alors que je pense que la discussion va être plus légère, Nolan me prend un contrepied et m'avoue ses angoisses. Je pose ma main sur son avant bras et serre fortement, comme pour m'ancrer à lui. Ou qu'il s'ancre à moi, je ne sais pas vraiment. "Je ne vais pas m'évaporer. Je serais là. Promis." Je l'épingle du regard, avant de lâcher, difficilement : "Tu sais que je ne te laisserais plus jamais en arrière... Je ne vivrais pas une nouvelle fois avec ça."


Survivor

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Nolan Wilson
Nolan Wilson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/11/2019
Messages : 509
Age IRL : 38
MessageSujet: Re: Poke, poke, poke... | Tomeo    Poke, poke, poke... | Tomeo  EmptyLun 22 Juin 2020 - 13:06
Je lève un sourcil à sa remarque et je secoue la tête, non sans sourire. « Ouais, tu parles. T’as quand même réussi à bûcher quand c’était nécessaire, alors te la joue pas plus con que tu ne l’es vraiment. » Mon sourire se mue en rire quand il reprend et je souffle, malicieux. « Et ouais, comme quoi, tout arrive. Remarque, j’essaie d’apprendre le mandarin. Xander m’a filé des bouquins, c’est marrant, je pige que dalle. » Et ça m’occupe pas mal surtout. Si je suis pas du genre à avoir besoin de remuer dans tous les sens, j’ai du mal à rester mentalement inoccupé. Ils le savent, c’est déjà ça. Et j’ai passé beaucoup de temps plongé dans les bouquins ces dernières semaines. Encore plus que d’habitude quoi. Ca m’aide à pas me focaliser sur la douleur et, en général, ça marche pas trop mal. Bon, pas tout le temps, j’en suis bien conscient. Et visiblement, je suis pas le seul. Et si j’ai un ricanement quand il me parle de pas m’abîmer une autre partie de mon corps, je soupire tout de même au reste. « Je sais. Mais on a pas le contexte idéal pour que tout se passe au mieux et qu’on ait de bonnes surprises. Et commence pas à me menacer, sinon je mets des laxatifs dans ta bouffe. » Je lui décoche mon plus beau sourire, histoire d’en rajouter une couche.

Et j’ai un bref soupir avant de grimacer quand il reprend. « Je sais, je vous ai pas tout raconté… mais j’avais pas envie que Cass’ ou Farah me regardent avec des gros yeux. D’autant qu’au final, tout ce qu’il faut retenir, c’est que je m’en suis tiré, tu crois pas ? » J’ai pas envie qu’il y ait la fois de trop, encore moins maintenant que je les ai retrouvés. Mais on peut pas tout prévoir non plus, quand bien même je suis beaucoup plus prudent et en sécurité derrière ces murs que j’ai pu l’être depuis le début de tout ça. Et eux aussi. Ce qui est carrément cool. « En plus, ça me fait des cicatrices cools et des histoires flippantes à raconter. » J’essaie de dédramatiser, même si je suis pas vraiment sûr que ça fonctionne comme je voudrais. Au moins, il pourra voir que je vais mieux qu’il y a quelques semaines, ça devrait le soulager un peu.

Je lève un sourire à son soupir agacé et je hausse les épaules, fixant le vide un instant avant de reprendre, d’une voix plus douce. « Parce que c’est normal de penser ça Tom. Si on doit courir pour sauver nos vies, je serais un poids. C’est un fait et on doit faire avec. Surtout moi. J’ai été capable de me débrouiller tout seul pendant deux ans mais là, je sais que ce seras plus compliqué. Quand bien même je suis un petit génie et un bon médecin. Donc oui, ça m’inquiète, parce que vous êtes importants pour moi. » Je pose les choses tranquillement, pour qu’il essaie de comprendre que c’est pas juste un caprice ou pour me faire plaindre. Je plisse les yeux à sa mine pas convaincue et je soupire comme une bonne drama queen. « Prend l’air un peu convaincu quand je parle, ce serait sympa ! » Mais je vois bien que tout ça l’a bien plus secoué qu’il ne le reconnaîtra jamais. J’ai un temps de silence alors qu’on évoque Lisandro avant de reprendre, pensif. « J’ai eu peur qu’on en arrive là pour ma jambe. J’aurais été vachement moins sexy. »

Et c’est à mon tour de soupirer quand il reprend, secouant la tête. « T’as toujours fonctionné comme ça Tom. Et ça m’a toujours rendu dingue. Je sais que c’est pas une question de nous faire confiance ou pas, mais, parfois, je me suis demandé si c’était parce que tu nous pensais pas assez forts pour affronter la réalité. Tu crois que c’est pas déjà arrivé depuis le temps ? Avec tout ce qu’on a vécu, tout ce qu’on a vu, je pense qu’on peut… et que t’es pas obligé de devoir être tout le temps le roc du groupe. Toi aussi, tu vas finir par avoir ta fois de trop. Et j’ai pas envie que ça arrive. » J’ai pas envie qu’il craque parce qu’il aura pas osé se reposer sur nous. « Et en plus, ça donne l’impression que j’ai raison à penser que je suis un poids pour toi. C’est un peu contradictoire non ? » J’essaie de m’étirer un peu et j’ai une grimace de douleur avant de me frotter l’arrière du crâne. « Ouais, elle aura une cicatrice de guerrière qui survit à tout. Mais quand même, faudra lui rappeler que passer à travers les fenêtres, c’est pas une bonne idée. » Et si le ton s’était fait plus léger, je plombe ptet un peu l’ambiance à lui dire ce que j’ai dans la tête. Je le suis des yeux quand il pose sa main sur mon bras avant de souffler, à mi-voix. « Tu sais que c’est pareil de mon côté hein. Je vais pas m’évaporer non plus. Tu as fait ce qu’il fallait au moment où il le fallait. Pour notre survie à tous. Et… ça a marché. » Même si la suite a été cauchemardesque au final. « Je sais que ça n’arrivera plus. Mais ça m’empêche pas d’avoir peur pour vous. » et je sais que la culpabilité le ronge depuis tout ce temps, sauf que je vois pas comment lui dire que ça va, qu’il peut enfin passer à autre chose.  




“You love me. Real or not real?"

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Poke, poke, poke... | Tomeo    Poke, poke, poke... | Tomeo  Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Poke, poke, poke... | Tomeo -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: