The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-47%
Le deal à ne pas rater :
CONTINENTAL EDISON – Aspirateur balai et à main
24.99 € 46.84 €
Voir le deal

Partagez
- Arrêter de fuir. -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raina Solo
The Exiles
Trader
Raina Solo
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/11/2018
Messages : 225
Age IRL : 26
MessageSujet: Arrêter de fuir.    Arrêter de fuir.  EmptyJeu 9 Avr 2020 - 13:05
Cela faisait déjà quelques jours qu’Isaac et les siens étaient là pour aider The Exiles à améliorer leurs conditions de vie à la distillerie. Ils avaient tenu leurs promesses, l’aide était à la hauteur de leurs espérances et tout le monde mettait la main à la pâte pour que ces travaux avancent le plus rapidement possible. Mais cela faisait également quelques jours que Raina posait un regard particulier sur toutes ces personnes présentes à la distillerie. Elle n’en avait parlé à personne encore, mais les regards qu’elle leur lançait n’étaient pas des plus discrets. Pour autant, quand Isaac lui avait demandé si tout allait bien, elle avait esquivé. Il y avait une différence entre parler d’eux, dans leur petite maison au loin, isolée du reste du monde et accueillir ces personnes qu’elle avait toujours refusé de rencontrer et de rejoindre. C’était les conversations qu’ils avaient tous les deux, même si jusqu’ici Isaac et elle n’avaient fait que survoler le problème, ils ne parvenaient pas à établir clairement ce qu’ils désiraient. Et pour cause, aucun des deux ne voulaient priver l’autre de sa liberté de choisir, et aucun d’eux n’était prêt à parler de ce sacrifice.

Pourtant, cet hiver passé ensemble avait un peu changé la donne. Ils s’étaient habitués à cette vie commune, elle s’y était habituée. Et ça lui avait manqué, et ça lui manquerait quand il repartirait. Elle esquivait ce moment, parce que malgré tout elle n’était pas prête à partir et à laisser ceux qu’elle avait appris à apprécier, à aimer. Et en même temps… Cette conversation était comme une épée de Damoclès au-dessus de leur tête. Il faudrait bien y arriver un jour.

Tous ensemble, ils avaient partagé le repas du soir et Raina avait fini par quitter la table pour sortir sur le balcon de la distillerie pour prendre l’air. Autour de cette table, il y avait eu beaucoup de convivialité, de sourire et de rire. L’amazone avait essayé de comprendre quelques-unes des blagues lancées, elle avait souri et s’était surprise à rire une fois. Toutes ces personnes qui partageaient sa vie lui faisaient beaucoup de bien, et les membres de The Haven aussi. La présence d’Isaac à son côté était une évidence, et quand elle avait réalisé que leur présence n’était que temporaire, elle avait eu besoin de sortir un peu. Son sourire s’était tari, elle avait jeté un bref coup d’œil à Isaac et tenté de le rassurer avec un vague : « Je reviens » à peine soufflé. Mais cela faisait déjà une dizaine de minute que l’amazone reprenait son souffle, appuyée sur la rambarde du balcon, un châle sur les épaules pour la protéger de l’air frais du soir. Ce soir, elle s’était souvenue des repas qu’elle partageait autrefois avec sa famille, la troupe, quand tout allait bien. Des sentiments qu’elle enfouissait au plus profond d’elle-même depuis cinq ans maintenant.

Dans son dos, elle entendit quelqu’un arriver. Isaac. Qui d’autre ? Ses épaules se dénouèrent un peu. Elle tourna la tête pour le voir arriver, avant de regarder à nouveau dehors la nuit qui était tombée. Elle était plus calme, perdue un peu dans ses pensées… Cela tournait sans cesse dans sa tête, ces questions et ces doutes lui donnaient le tournis. Et pourtant, encore une fois, elle esquiva. « Il fait doux ce soir, la lune est belle. » C’était on ne peut plus vrai. Mais ce n’était pas la question.
Revenir en haut Aller en bas  
Isaac S. Greene
membre du conseil | The Haven
Modératrice
Isaac S. Greene
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 20/04/2016
Messages : 443
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Arrêter de fuir.    Arrêter de fuir.  EmptyDim 12 Avr 2020 - 10:58

Installés à table, les membres de The Haven et ceux de The Exiles partageaient un repas de plus ensemble. Les travaux d’amélioration avançaient bien et tous y mettaient de leur pour que les choses avancent. L’ambiance était plutôt détendue et cela faisait plaisir à voir. Et alors qu’ils dînaient encore tous ensemble ce soir-là, le vieux Greene assis aux côtés de Raina, profitait pleinement de cette atmosphère agréable. Les siens semblaient avoir trouvé leur place auprès des amis de sa compagne et il ne pouvait s’empêcher de sourire. Les conversations allaient bon train, les blagues fusaient et les rires résonnaient dans la salle commune.

Isaac se sentait bien ici. Après les quelques semaines passées ici, ce nouveau séjour à la distillerie était très appréciable. Malgré les caractères forts qui y vivaient, le cavalier avait la certitude d’y avoir trouvé sa place. Lui s’entendait bien avec tout le monde, il avait eu l’occasion de discuter avec chacun d’eux. Mais était-ce si étonnant ? Non. L’ancien éleveur avait toujours été quelqu’un de très sociable et de simple. Qu’importe le caractère des personnes en face de lui, il parvenait à s’adapter, à trouver des sujets de conversation, à limiter les conflits… Il n’était pas difficile, il était tolérant, il savait y faire, oui…

Sur ce point, lui et Raina étaient très différents. Et si l’homme avait su se faire apprécier des amis de la cavalière et trouver sa place au sein de son groupe… L’inverse était moins évident à envisager. Patient, le vieil homme n’avait jamais insisté pour qu’elle le rejoigne. Ils s’étaient arrangés pour se voir de temps en temps, en terrain « neutre ». Mais tous deux savaient que cette situation ne pourrait pas continuer sur le long terme. Et sûrement que le cavalier aurait pu prétendre à venir s’installer avec sa belle, vu la situation, ça aurait le plus simple. Malheureusement… D’autres éléments entraient en jeu et Isaac pouvait difficilement les ignorer. Au Fort, il avait Joachim, Juliet, Selene… Tous les anciens Messiah… Il ne se voyait pas demander à son fils de le suivre jusqu’ici. Il ne pouvait pas le priver de ses amis, de sa famille… Et l’homme ne pouvait pas non plus partir et les laisser derrière lui.

Et forcément, le fait de revenir ici avait ravivé toutes ces questions qu’il se posait depuis longtemps. Alors en voyant Raina prendre congé lors du repas, l’ancien éleveur n’eut pas de mal à comprendre ce qui pouvait la tracasser. Cela faisait un moment qu’ils n’avaient pas pris le temps de parler de leur avenir, préférant profiter du temps passé ensemble. Mais sûrement qu’était venue l’heure d’en discuter. Terminant son verre, le cinquantenaire écouta quelques instants les autres parler. Puis à son tour, il s’excusa, rejoignant Raina à l’extérieur.

« C’est si calme… » Ajouta l’homme tout en levant les yeux vers l’astre nocturne qui illuminait le ciel. Lui aussi s’émerveilla un instant sur la beauté de ce paysage. Puis il s’avança jusqu’à la métisse, venant placer ses mains sur sa taille fine. Toujours dans son dos, il l’enlaça doucement. Il l’embrassa tendrement dans le cou avant de lui demander « Je sais qu’il y a quelque chose qui te tracasse Raina… » Il n’avait pas eu de mal à le remarquer, et même s’il la savait plutôt mal à l’aise au milieu de trop de personnes, il était certain qu’il n’y avait pas que ça qui la perturbait… « Je le sais… Parce que… C’est pareil pour moi. » Avoua-t-il finalement, peut-être que ça la pousserait à se confier. Même s’il n’avait pas tellement de doute sur ce qui préoccupait sa compagne…







Revenir en haut Aller en bas  
Raina Solo
The Exiles
Trader
Raina Solo
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/11/2018
Messages : 225
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Arrêter de fuir.    Arrêter de fuir.  EmptyVen 17 Avr 2020 - 11:54
Dans le réfectoire, la tête lui tournait un peu. La présence de toutes ces personnes l’avait remis face au problème qui se posait dans sa relation avec Isaac. Il existait un lien entre les deux groupes, et ces travaux signaient probablement un début de collaboration entre The Exiles et The Haven, mais ce lien ne serait pas suffisant. Il fallait dire que ces trois mois passés avec Isaac lui avait laissé un goût de trop peu. Il était de retour ici, le temps des travaux, mais après… Les choses seraient comme avant. Est-ce que cela suffirait ? Pour elle, comme pour lui ? Ils évitaient la question pour profiter de chaque instant ensemble, sans s’encombrer de ce genre de préoccupation mais… C’était là. Difficile à nier.

Isaac se rapprocha, enlaçant sa taille avec tendresse. D’abord raide, elle se laisse finalement aller contre lui. Il n’y a qu’eux sur cette terrasse, elle peut se laisser aller sans craindre le regard des autres. Il fallait dire qu’à la distillerie, la démonstration des sentiments n’étaient pas leur fort. Aucun d’eux n’était vraiment doué là-dedans et ça ne datait pas du début de l’épidémie. Raina n’avait jamais été démonstrative en public. Elle gardait les sentiments et les gestes d’affection pour l’intimité, uniquement pour les personnes chères à son cœur. Dès l’instant où Isaac avait posé ses mains sur elle, elle avait senti un poids se libérer de son cœur, comme si elle pouvait enfin respirer et remettre de l’ordre dans ses idées. Je sais qu’il y a quelque chose qui te tracasse Raina… Ce fut plus fort qu’elle, elle se raidit instinctivement. Puis il continua, sa voix résonnant dans le creux de son oreille, et elle baissa les yeux. « Ca va… » Mais c’était faux.

Elle finit par se retourner, dans ses bras pour passer ses bras autour de son cou. Elle savait bien qu’il n’était pas dupe. Elle rapprocha son visage du sien, l’embrassa tendrement, avant de poser son front contre le sien et de fermer les yeux un instant. Elle resta un instant comme ça, sans rien dire de plus. A son côté elle se sentait plus calme, plus entière. Mais les inquiétudes qui planaient entre eux étaient toujours là. Elle finit par relever la tête, et le regarder. « Tes amis sont… Ils ont l’air bien. » Dit-elle, prudente. Elle ne savait pas comment en parler, comment aborder ce sujet qui les tracassait tous les deux. Elle fronça un peu les sourcils, à la recherche de ses mots. « Je… Je n’ai pas envie d’en parler mais… Il faut qu’on en parle, n’est-ce pas ? » Et parce que ça la contrariait, elle se détacha doucement d’Isaac, ôtant ses bras d’abord avant de faire un pas en arrière pour se détacher de son étreinte. Elle croisa les bras sous sa poitrine, plus parce que la chaleur d’Isaac lui manquait déjà que parce qu’elle était fâchée. « Tu ne pourras pas t’installer ici avec moi. » Dit-elle, simplement. Si Isaac ne la connaissait pas aussi bien, il aurait pu prendre ça comme une attaque mais… ce n’était qu’une évidence qu’elle lançait. Il ne pourrait jamais venir ici avec elle, parce que sa famille était là-bas, et elle ne se faisait aucune illusion. Elle détourna les yeux un instant, regardant par la fenêtre la lumière qui émanait de l’intérieur. Il y avait deux familles à l’intérieur, bien distinctes, impossibles à concilier en l’état. Un peu comme eux, en ce moment. Elle n’avait pas envie d’en parler, pour autant, ça ne pourrait rester ainsi éternellement.
Revenir en haut Aller en bas  
Isaac S. Greene
membre du conseil | The Haven
Modératrice
Isaac S. Greene
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 20/04/2016
Messages : 443
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Arrêter de fuir.    Arrêter de fuir.  EmptySam 2 Mai 2020 - 22:44

L’air frais de cette nuit sans nuage fit frissonner le cavalier qui regretta de ne pas avoir mis sa veste. Qu’importe, il se refusa de faire demi-tour pour aller la chercher, ce n’était qu’un détail. Ce que ressentait Raina était ce qui comptait le plus et il était évident que ce soir quelque chose n’allait pas. Isaac se doutait de ce qui la tracassait. Et malgré le baiser que lui offrit la métisse, le vieux Greene ne fut pas vraiment convaincu après qu’elle ait affirmé le contraire. Pourtant, il resta silencieux, ne voulant pas la brusquer. Il la connaissait suffisamment pour savoir qu’il valait mieux la laisser se confier.

Ainsi enlacés, le couple profita durant quelques instants de la chaleur de l’autre. Ce fut finalement l’amazone qui vint rompre le silence qui les entourait. Elle donna alors son avis sur les amis de l’ancien éleveur, à sa façon néanmoins. Cela amusa Isaac qui ne put s’empêcher de rire doucement à sa remarque. Il ne se moquait pas non, au contraire, il appréciait les efforts de la brune. « Ça me fait plaisir de te l’entendre dire. » Dit-il simplement, un léger sourire sur les lèvres. Il se doutait que cela ne devait pas être simple pour sa compagne. La présence des siens à la distillerie la perturbait probablement. C’était différent de ces rendez-vous qu’ils avaient pu avoir à l’extérieur, en terrain neutre. Là, ses amis l’avaient accompagné et il pouvait comprendre que cela ne soit pas simple, malgré l’accueil plutôt chaleureux des Exiles.

Elle avoua finalement qu’elle n’avait pas envie d’en parler avant d’ajouter qu’ils n’avaient pas le choix. Isaac perçut de la contrariété dans sa voix, et ses dires furent confirmés par ses gestes lorsqu’elle s’écarta de lui. Il ne chercha pas à la retenir. Il savait que ça n’arrangerait en rien les choses. Son regard plongé dans celui de la cavalière, il lui fit comprendre en silence – comme souvent – qu’ils n’avaient pas le choix. Ils allaient devoir parler d’eux, de leur relation, de cette distance qu’il y avait entre eux, des possibilités qui s’offraient à eux. Et bien évidemment, elle avait raison, il n’en avait pas tellement…

A ses derniers mots, il jeta un coup d’œil vers l’intérieur de la distillerie. Dans d’autres circonstances, il aurait pu venir vivre ici. Malheureusement, les liens qu’il avait tissé au Fort étaient bien trop importants à ses yeux. Il ne se voyait pas laisser son fils et ses amis. Et même s’il avait été possible que certains viennent s’installer avec lui ici, il doutait qu’ils soient d’accord. Et ils ne pouvaient pas leur imposer. « Ce n’est pas possible. Effectivement. » Le vieux Greene savait qu’un jour ou l’autre, ils n’auraient pas le choix, elle devrait venir vivre avec lui. Parce qu’il fallait être réaliste, il n’était plus tout jeune et peut-être qu’il ne pourrait pas se déplacer autant, bien qu’il soit toujours en bonne forme. Les aller-retours incessants ne pourraient pas continuer. « Mais en même temps… Je ne peux pas t’obliger à venir vivre avec moi. J’aimerais pouvoir t’affirmer que tu te sentiras bien là-bas, que tu y trouveras tes marques. Mais… Je sais très bien que tu ne seras pas heureuse… » Alors que pouvaient-ils faire ? Le regard du cavalier se perdit dans l’immensité sombre du ciel à la recherche d’une solution…







Revenir en haut Aller en bas  
Raina Solo
The Exiles
Trader
Raina Solo
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/11/2018
Messages : 225
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Arrêter de fuir.    Arrêter de fuir.  EmptyLun 4 Mai 2020 - 13:09
Ce n’était pas quelque chose qu’elle avait facile à faire, mais c’était important. Jusqu’ici, Raina n’avait jamais eu vraiment trop de questions à se poser concernant ses relations. Déjà à l’époque, son histoire avec Tomas n’avait pas cette complexité, il vivait déjà avec elle depuis le tout début. Les choses n’avaient été que des suites logiques et faciles. Mais depuis qu’elle avait croisé la route d’Isaac, les choses se complexifiaient. Il y avait d’une part ses sentiments pour le cavalier, et son attachement à cette famille qu’elle s’était malgré elle reconstruite. Dans cette distillerie, il y avait des gens à qui elle tenait, tout autant qu’Isaac. Elle avait fait de son mieux pour ignorer cette conversation, et l’homme avait été patient avec elle. Mais cet hiver les choses avaient changé, surtout pour elle. Elle s’était habituée à le voir au réveil, tous les matins, à partager son quotidien avec lui et à le retrouver le soir, dans l’intimité de leur chambre. Les rendez-vous mensuels avaient repris, quand il était reparti et ici, très vite, il était revenu pour le mois. Elle savait ce qu’elle voulait. C’était lui, tous les jours au réveil, et non plus une fois par mois comme ils avaient toujours fait.

Son regard, toujours accroché à cette fenêtre ou riait les siens, Raina écouta Isaac lui confirmer qu’il ne pouvait pas prendre cette décision, tout comme il refusait de lui imposer une vie qui ne la rendrait pas heureuse. Mais l’était-elle seulement, là, maintenant ? « Ces personnes… » Dit-elle, doucement, en parlant des habitants de la distillerie. « Ils sont comme moi… et… et certains sont devenus comme ma famille, même si c’est bien malgré moi. » Elle regarda Isaac, il y avait de la tristesse dans son regard. « Ils sont importants pour moi, tous autant qu’ils sont. » Continua-t-elle. Les habitants de The Haven, elle ne les connaissait pas, même si déjà, elle les jugeait pour ce qu’ils allaient faire d’elle. C’était une mauvaise chose, une attitude qu’elle ne devrait pas avoir, mais c’était pour ça qu’elle n’arrivait pas à se détendre totalement en leur présence. « Je sais qu’on t’a rapporté mon attitude de l’autre soir, avec les filles de The Haven. » Sa main portait encore quelques stigmates du coup de poing qu’elle avait envoyé dans une caisse de bois, près des écuries. Elle savait aussi qu’il n’était pas dans la nature d’Isaac de confronter les gens dans ce genre de situation. Peut-être… Peut-être laissait-il passer beaucoup trop de choses la concernant, comme une tentative de fuir cette conversation qu’ils n’étaient aucun des deux enthousiastes d’aborder. C’était vrai, ils fuyaient tous les deux. S’accrochant à cette fausse certitude que la situation leur convenait. Mais ce n’était pas vrai.

« Je suis en colère contre les tiens, parce qu’à cause d’eux, je vais devoir renoncer à la vie que je mène ici, si je veux être avec toi. » Dit-elle, finalement. Son attitude se résumait dans ces quelques mots. Mais elle n’avait pas terminé de parler, encore. « Tu dis que je ne serai pas heureuse là-bas, c’est peut-être vrai. Mais je ne serai pas heureuse sans toi, ici non plus. Pas complètement. » Dit-elle, doucement. L’expression de ses sentiments n’avait rien de facile pour elle. « Je ne peux plus me contenter de la vie que nous menions avant que tu ne passes l’hiver ici, je te veux à mes côtés au quotidien Isaac. » Puis d’un autre point de vue… « Je pourrais quitter les miens, car contrairement à cette famille que tu laisses derrière toi, à chaque fois que tu t’en vas, je sais qu’ils survivront. » C’était aussi ça, l’unité des habitants de la distillerie. Tous étaient capable d’assurer leur propre survie, ils ne dépendaient pas des uns des autres, ils avaient juste décidé qu’ensemble, ils seraient plus forts. Le départ de Raina serait une déchirure, d’autant qu’elle craignait de ne plus avoir le droit de revenir, une fois partie.
Revenir en haut Aller en bas  
Isaac S. Greene
membre du conseil | The Haven
Modératrice
Isaac S. Greene
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 20/04/2016
Messages : 443
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Arrêter de fuir.    Arrêter de fuir.  EmptyLun 1 Juin 2020 - 22:38

« Je comprends tout ça. » Dit-il d’une voix calme. Le vieux Greene savait à quel point cela serait difficile pour sa compagne de quitter son groupe et ses amis. La vie au fort serait différente. Là-bas, ils étaient plus nombreux, il y avait des familles… Ils ne vivaient, ni fonctionnaient de la même façon. C’était pour cela qu’Isaac s’appliquait à lui raconter comment c’était là-bas, pour que ce ne soit pas trop rude pour elle, le jour où elle se déciderait à le rejoindre.

« Oui. J’en ai eu vent. Mais ça m’est égal. » Répondit-il sur un ton rassurant. Il ne pouvait pas lui en vouloir. Il la connaissait suffisamment pour savoir que ce genre de « réunion » n’était vraiment pas au goût de la brune, surtout avec des inconnus. Et bien qu’il s’agisse de membres de son groupe, le cavalier ne pouvait pas lui reprocher son comportement. Cela le chagrinait, forcément, cependant le bien-être de sa partenaire comptait bien plus que le reste. D’ailleurs, il n’hésita pas à la rassurer sur ce point. « Rien ne t’obligeait à participer à cette soirée. J’en parlerai à Sari et Serena si tu veux. Elles comprendront. » Il n’était pas question de s’excuser, car Raina n’avait rien fait de mal, si ce n’est vouloir un peu de tranquillité. Là-dessus, les deux amoureux des chevaux étaient différents. Le plus vieux avait toujours eu une certaine facilité dans les relations humaines. Et c’était sûrement plus que ça… Il en avait besoin. Il aimait parler, discuter, questionner… Il avait le don de capter l’attention des autres, ce pouvoir de rassurer, d’apaiser les tensions… C’était d’ailleurs pour ça, certainement, qu’il était parvenu à « apprivoiser » sa belle, à ce qu’elle l’accepte, à ce qu’elle l’aime lui, ce vieux et sympathique cavalier…

« Nous pouvons nous laisser un peu de temps encore. Si tu me rejoins là-bas, je ne veux pas que ce soit une obligation pour toi. » Il serait malheureux pour elle. Et si avec son ex-femme, il n’avait pas été capable de ressentir le malaise qu’elle éprouvait à cause du dévouement qu’il mettait dans son métier, jusqu’à délaisser sa femme et sa famille… Le vieux Greene ne voulait pas reproduire – d’une certaine façon – la même chose avec Raina. Il ne voulait pas lui imposer un mode de vie qui ne lui conviendrait pas, qui la rendrait malheureuse. Et lui aussi, indirectement… « Dis-toi que tu ne seras pas enfermée. Les premiers temps seront certainement compliqués, l’adaptation aussi… Néanmoins, si tu n’as pas envie de passer ton temps là-bas, on trouvera de quoi te faire sortir le plus possible. Tu pourras escorter ceux qui viennent pour le troc au No Man’s Land, par exemple. Nous avons également le projet de trouver de nouveaux chevaux, de former de nouveaux cavaliers… Tu pourras nous aider pour ça aussi… » Il tentait de trouver des solutions, un moyen de rendre tout ça plus simple, plus agréable ? Il ignorait si cela suffirait.

Et si finalement… Raina ne s’en sentait pas capable, si elle refusait ? Isaac se refusait d’y penser. Malheureusement, cela impliquait certainement une fin douloureuse pour tous les deux. Et ça, il ne le voulait pas, vraiment pas. « Partir d’ici ne veut pas dire que tu ne verras plus les tiens. » Termina-t-il alors avant de venir prendre sa main et la tirer un peu plus vers lui pour l’enlacer à nouveau.







Revenir en haut Aller en bas  
Raina Solo
The Exiles
Trader
Raina Solo
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/11/2018
Messages : 225
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Arrêter de fuir.    Arrêter de fuir.  EmptyAujourd'hui à 9:49
Cette conversation était difficile et éprouvante. Parce que tous les deux savaient ce que ce moment, ce que ces paroles signifiaient. Une décision importante, un sacrifice aussi… et aucun des deux n’était prêt à imposer ce choix à l’autre. Elle le voyait dans ses grands yeux bleus l’obliger à le suivre était une souffrance pour lui aussi. Ils avaient tous les deux passés l’âge de tout abandonner sur un coup de tête, juste par amour. Mais ce n’était pas un coup de tête qui les menait ce soir-là, à discuter de ce fâcheux sujet. C’était une relation à distance qui durait depuis plus d’un an maintenant. C’était les sentiments qu’ils éprouvaient l’un pour l’autre, et à ceux-ci se mêlaient les sentiments qu’ils éprouvaient pour leur famille recomposée. Celle de Raina était peut-être dysfonctionnelle et peu orthodoxe, mais ils étaient cette famille parce qu’ils étaient en accord parfait dans leurs désaccords. Ce n’était pas un coup de tête qui les rendait si tendus et si tristes. C’était bien l’amour qu’ils éprouvaient l’un pour l’autre.

Elle le regarde alors qu’il lui dit qu’il n’en a que faire de son attitude à cette fameuse soirée. Elle avait croisé les bras dans un signe de défense, croyant entendre une remontrance, mais encore une fois… Isaac la connaissait si bien. Elle baissa le nez un instant. « Si tu pouvais… leur dire que je suis désolée. » Murmura-t-elle. Ce n’était pas contre elles en particulier, et ce n’était même pas contre The Haven du tout, c’était juste contre le choix qui se dessinait à l’horizon. Elle n’était pas prête bien sûr, mais combien de temps cette relation à distance les satisferait-elle ? Encore une fois, elle prenait la mesure de la générosité du cœur de son compagnon. Il était impossible d’hausser le ton avec lui, les disputes n’avaient jamais été leur quotidien, la colère était sienne et au contact du cavalier, elle fondait comme neige au soleil. Elle ne serait jamais aussi douée que lui pour parler et se faire apprécier des autres, et en toute franchise cela ne l’intéressait pas. Ce qu’elle craignait par contre, c’était que les siens se plaignent d’elle et son incompatibilité sociale, et qu’il finisse par en souffrir. Elle ne serait jamais plus au centre de l’attention, le temps du spectacle était terminé. Encore qu’à l’époque elle n’était qu’une artiste inconnue sur le devant de la scène. Tous ces visages qu’elle croisait étaient des inconnus. Isaac voulait que The Haven devienne aussi sa famille. Mais y parviendrait-elle seulement ?

Elle remonte ses mains sur ses épaules pour se débarrasser du frisson désagréable qui lui parcourait l’échine. Je ne veux pas que ce soit une obligation pour toi. Elle garda le visage baissé. Elle l’écouta lui expliquer – encore une fois – comment les choses se passeraient une fois là-bas, sauf que cette fois, elle écouta vraiment. Elle écouta en silence, réfléchissant à ce que cela impliquait, aux perspectives qu’il lui présentait. Il avait mis le doigt sur le problème : l’idée reçue d’être enfermée, de devoir sociabiliser avec des gens trop nombreux pour qu’elle puisse avoir un regard sur tout le monde. Elle allait être dépassée en nombre, et la sédentarité avec une communauté aussi grande lui faisait peur. Elle n’aurait pas le contrôle, et ça lui fichait la trouille. Tout simplement. Elle gardait cette attitude fermée, en repli sur elle-même. Puis il avança sa main vers elle, décroisant ses bras pour l’attirer contre lui. Elle est un peu raide au début, avant de se couler naturellement contre son corps. Soudain son besoin de s’isoler et de se protéger devient le besoin de ses bras, solides et rassurants. Elle passe ses bras autour de ses épaules et enfouit son museau dans son cou pour respirer son odeur. Partir d’ici ne signifiait pas qu’elle ne les reverrait plus. Elle jette un coup d’œil à la fenêtre éclairée où les siens riaient joyeusement autour d’un repas acceptable. Il avait raison, bien sûr. Elle revint à lui, restant cachée dans son cou pour prendre la parole. « Je t’aime, Isaac. » Elle ne le disait pas souvent, très peu même, pourtant c’était réel. « Je ne veux pas que ma peur m’empêche d’être avec toi. » Elle se redresse, suffisamment pour plonger son regard dans le sien. Elle le laisse voir la peur, les doutes et cette détermination qu’elle a à vouloir l’aimer malgré tout. « Je pensais avoir passé l’âge pour tout ça… » Dit-elle, avec un léger sourire. « Mes vingt ans sont passés depuis longtemps, et malgré tout ce que je crains, les relations à distance… Ce n’est plus pour moi. » Elle essaierait. Elle ne viendrait pas demain. Mais elle essaierait. Plus tard. « Mais j’ai encore beaucoup de choses à régler par ici. »  
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Arrêter de fuir.    Arrêter de fuir.  Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Arrêter de fuir. -
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: 
- Seattle -
 :: South-East :: Georgetown :: The Exiles
-
Sauter vers: