The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-37%
Le deal à ne pas rater :
Montre connectée HONOR Band 5 Sport
16.99 € 26.99 €
Voir le deal

Partagez
- Light years from Home -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yulia Iojov
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 2249
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Light years from Home   Light years from Home - Page 3 EmptySam 30 Mai - 21:57
Tu sous-estimés à quel point je peux être têtue ou seulement mon intelligence ? que je lui demande dans la foulée avec un regard perçant. Voilà que monsieur m’explique que dans son pays l’étude d’Aristote est respecté mais que par la même, elle est très complexe. Au passage, il m’affirme qu’il m’a seulement défié de le faire pour me torturer, et je pince les lèvres en fronçant les sourcils. Je sais pas ce que ça suscite en moins. L’envie de rire ou de le frapper ? Et je vois à son visage qu’il a très envie de rigoler : Tu vas voir !

Je dis ça en lui bondissant dessus, balançant mon bouquin et armée d’un coussin cette fois que je lui assenne sur le visage. Il va me le payer, très cher. J’ai horreur qu’on me prenne pour une idiote, et pendant que je le martèle de grands coups de coussins douillés, je reprends la parole :

Je vais tout lire et tout comprendre, et tu vas rien faire pour m’en empêcher ! On verra qui aura envie de rigoler après ça, quand je serais devenue une experte en métaphysique et en rhétorique. Et tiens, d’abord ! Blam, nouveau coup d’oreiller ! Et je maintiens finalement celui-ci contre son visage pour étouffer ses rires incontrôlables.

______________


Je suis blottie dans les bras de Valérian depuis plusieurs heures déjà. Je dors, à poings fermés, presque trop sereinement. Mes rêves sont diffus, c’est comme si je ne parvenais pas à les saisir totalement. Il se retourne pour se mettre sur le dos, je retire mon bras pour lui permettre de se dégager et de mieux s’installer. Un œil s’ouvre brièvement, alors que je sens une pointe de douleur dans mon bas ventre qui me réveille lentement. Bon, c’est bizarre, mais ça arrive. Je crois que je me rendors presque immédiatement dans la foulée.

La veille au soir, nous en avons profité pour discuter avec Valérian. Je lui ai annoncé que j’étais à nouveau enceinte, et que ça faisait plus de deux mois que c’était le cas. Il ne l’a pas mal pris, dans le sens où c’est là de toute façon, et qu’on est tous deux responsables de cette histoire. Je lui ai clairement dit que je le forcerais à rien pour ce bébé, s’il n’avait pas envie d’y prendre part, ça serait sans rancune pour moi, et on lui raconterait une autre histoire pour que lui soit tranquille. On est parvenus à en discuter sans s’énerver, calmement et avec patience. Comme des adultes, responsables quasiment. C’est bien.

Mais c’est sans doute le karma qui raconte la suite.

Une autre douleur me coupe en deux et je m’agrippe au bras de Valérian violemment en me redressant. Il se réveille dans la foulée pendant que je retiens un cri douloureux :

Y’a quelque chose qui va pas ! que je lui dis dans la foulée, d’une voix éteinte par ce qui me scie en deux. Et cette douleur, je la connais, je l’ai déjà ressenti. Non, non non non ! que j’articule en essayant de verrouiller mes jambes. Une fois, mais pas deux. Pitié, pas deux…



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Valérian Zacharias
Leader | The Exiles
Chasseur de primes
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 26/01/2019
Messages : 1337
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Light years from Home   Light years from Home - Page 3 EmptyVen 5 Juin - 20:57
La nuit était noire. Profondément endormi aux côtés de Yulia, Valérian ronflait doucement et marmonnait régulièrement des propos inintelligibles dans son sommeil. Il avait toujours eu un sommeil agité, d’autant plus depuis qu’il était à la tête de la distillerie et que lui incombait nombre de responsabilités. Et quelles responsabilités ! Être à la tête d’un groupe d’énergumènes aussi bornés que colériques n’était certainement pas de tout repos. Aussi Valérian était-il travaillé jusque dans ses rêves par le tumulte qu’agitait en permanence la distillerie, au point de marmonner des injonctions agacées à l'adresse des exilés depuis les bras de Morphée.

Cette nuit-là, Valérian était cependant travaillé par un tout autre sujet, de tous autres tracas : la vielle, Yulia lui avait en effet révélé être enceinte depuis deux mois. Confronté à cette nouvelle, Valérian avait soudain blêmi, puis, à l'aide de gestes lents, s’était précautionneusement assis sur le siège le plus proche, comme s’il avait tout à coup été incroyablement vieux et raidi par l’arthrose. Le visage dans une main, le grec avait toutefois conservé son calme et machinalement opiné du chef, acceptant bon gré mal gré ce nouveau coup du sort.

Il ne s’y était certainement pas attendu. Pas si peu de temps après la première grossesse de la russe. C’était à croire que le destin frappait inlassablement à leur porte et s’entêtait à vouloir les confronter à cette épreuve. Épreuve qui lui paraissait, quant-à lui, incommensurable. Il n’était pas prêt. C’était une certitude à ses yeux. Valérian n’était pas fait de cette étoffe là et ne discernait nullement en lui la fibre paternelle dont cet enfant aurait besoin. Comment ferait-il ? Comment pourrait-il être à la hauteur de ce rôle ?

En compagnie de Yulia, Valérian avait cependant accepté cette nouvelle, à laquelle, ni l’un ni l’autre ne pouvait déroger. À défaut de faire un bon père, le grec ne comptait pas abandonner la jeune femme : aussi, réunissant son maigre courage, s’était-il convaincu de faire de son mieux compte tenu des circonstances et d’épauler la russe dans la mesure du possible. Si Valérian n’en dit rien à Yulia, une peur sourde lui noua les tripes au cours de cet entretien et le tourmenta un long moment dans la nuit, alors que dormait profondément la jeune femme à côté de lui.

Rompu de fatigue, le grec s’était finalement abandonné aux bras de Morphée et à une série de rêves pour le moins dire inquiétants. Ce fut finalement la main de Yulia qui, fermement accrochée à son bras, l’en tira brusquement, comme on émerge tout à coup d’eaux particulièrement troubles : « Quessequisspasse ? » bredouilla t-il maladroitement en se redressant, le teint blafard et les yeux écarquillés sous l’effet de la surprise.

L’air hagard, Valérian se tourna vers Yulia et constata son teint blême et ses jambes qu’elle serrait résolument l’une contre l’autre, les traits crispés sous l’effet de la douleur : « Yulia ? » murmura t-il gagné par l’effroi : « Qu’est-ce qu’il y a ? »

Il agrippa l'épaule de la jeune femme et répéta, d'une voix teintée par l'inquiétude : « Qu’est-ce qui t’arrive ? » Il se doutait cependant, au fond de lui, de se qui se produisait - une nouvelle fois.


You wear your honor like a suit of armor. You think it keeps you safe, but all it does is weigh you down - George R.R. Martin.

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 2249
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Light years from Home   Light years from Home - Page 3 EmptyVen 5 Juin - 22:42
C’est l’intensité de la douleur qui rend le vide encore plus vertigineux. J’saurais pas dire combien de temps passe avant que je puisse plus bouger, essayant de m’extirper du lit pour me retrouver au sol. Valérian essaie d’me tenir debout de faire en sorte que j’me vautre pas, mais cette chaleur entre mes cuisses est l’évidence qui m’bute maintenant que ça se reproduit quand j’en ai vraiment pas envie. J’ai beau m’agripper à mon amant, en l’suppliant intérieurement d’pouvoir m’aider, d’y faire quelque chose, j’sais que je pourrais pas échapper à cette conclusion.

Alors, le sang vient tâcher mes vêtements qui me restent et le sol. On a même pas vraiment le temps de se rendre plus loin qu’à la porte de ma chambre avant qu’il soit trop tard. Mes forces me quittent, je me laisse retomber au sol avec Valérian, en sentant que quoi qu’on ait pu tenter, ça aurait servi à rien de toute façon. Et j’ai un profond sentiment d’injustice qui m’broie les entrailles alors que je réalise, que le lendemain de cette discussion, où j’ai voulu être honnête, c’est la punition qu’on m’accorde.

Je ravale mes larmes, celles causées par la douleur surtout, en évitant soigneusement le regard de Valérian. C’est comme si j’étais sourde. Trempée de sueur, mais sourde à tout ce qu’il peut me demander. Si je vais bien, si j’ai fini, ce qu’il s’est passé. Il le sait déjà et j’ai aucune envie de l’énoncer à haute voix. Alors, j’crois qu’esquiver tout ça, ne plus rien entendre, c’est ce que j’ai de mieux en stock pour me protéger de la situation. Même si mon ventre se tort sous le coup du chagrin et que j’ai l’impression qu’on s’acharne sur moi.

Tu peux partir, je l’articule d’une voix incertaine, éteinte et basse. C’est à peine s’il m’entend en fin de compte, n’empêche que j’en fais la demande. J’me sens hagarde, perdue en moi-même, à devoir admettre un second échec que j’ai pourtant voulu comme une réussite. Pourquoi ? Pourquoi on m’en pense pas capable ? J’vais nettoyer, j’veux… J’veux être seule avec moi-même, et qu’il soit pas témoin de mes larmes.

J’veux pas qu’il me voit, plus diminuée encore, par des sentiments éprouvants qui vont finir par me tuer. J’pense que la mort ressemble à ce vide immense que je ressens au fond de moi, paradoxalement qui me noie et qui m’étouffe. Comme s’il y avait bien quelque chose qui me remplissait, sans parvenir à être palpable. J’ai froid. J’ai mal. Et je comprends toujours pas pourquoi pas moi.



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Valérian Zacharias
Leader | The Exiles
Chasseur de primes
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 26/01/2019
Messages : 1337
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Light years from Home   Light years from Home - Page 3 EmptySam 6 Juin - 20:39
Partagé entre le désespoir et un sentiment de totale impuissance face à la douleur de Yulia, Valérian s’était efforcé de la soutenir, de lui agripper le bras dans l’espoir de la maintenir debout et de lui transmettre un courage qui lui faisait pourtant défaut. Au fond de lui, un sentiment glacé se répandait dans ses veines et alourdissait considérablement son coeur dont le poids lui paraissait désormais insupportable : Que pouvait-il faire ? Comment pouvait-il l’aider ? Valérian n’en avait pas la moindre idée et maudissait par conséquent son impuissance face à la douleur de son amante. Il aurait aimé pouvoir l’aider. Plus que tout. Pouvoir lui affirmer avec certitude que tout irait bien, quand tous deux savaient pourtant que le monde se dérobait une fois de plus sous leurs pieds. Que quelque chose se brisait en eux de façon irréversible - et plus particulièrement chez Yulia.

Trébuchant l’un contre l’autre, ils titubèrent jusqu’à la porte de la chambre où les cuisses de la jeune femme furent finalement couvertes d’un sang écarlate, ce qui eut pour effet de cesser immédiatement leur course aveugle vers la salle de bain : « Yulia… » souffla alors Valérian dans un murmure désolé, tandis qu’ils se laissaient tous deux choir au sol dans un silence emprunt d’effroi et de résignation.

Dans la nuit, ils restèrent un long moment ainsi prostrés l’un contre l’autre et le grec s’efforça tout ce temps de prononcer des paroles rassurantes à l'adresse de son amante qui, il en était convaincu, n’en entendrait cependant pas un mot. Le regard rivé dans le vague, Yulia l’évitait désespérément tandis que ses yeux retenaient des larmes et que ses lèvres étaient résolument scellées l'une contre l'autre. Valérian comprit alors que, quoi qu’il dise, elle se fermerait à lui, se dérobant au maigre réconfort qu’il s’évertuait à lui prodiguer en dépit de l’irrévocabilité de la situation et de la boule qui lui comprimait les entrailles. Elle le fuyait. Tout simplement. Et ce simple constat acheva d’abattre le grec, dont la gorge se serra durement.

Finalement, la voix de la jeune femme s’éleva - quoique presque imperceptiblement et emprunte d’une douleur manifeste : « Partir ? » répéta Valérian d’une voix blanche avant de secouer la tête d'un air abasourdi : « Non, je ne peux pas te laisser. » C’était à la fois un constat et une supplique : il ne voulait pas abandonner Yulia, mais savait, au fond de lui, qu’elle abhorrait en cet instant sa présence à ses côtés. Plus que jamais vulnérable, elle répugnerait clairement à ce qu’il reste et s’efforce de la consoler. En dépit de cette certitude, Valérian ne pouvait toutefois pas se résoudre à la laisser seule, en proie à des démons particulièrement douloureux, insidieux : « Je ne peux pas t'abandonner. Pas cette fois. » dit-il plus fermement, en rassemblant le peu de courage dont il disposait - quoique le fait de prononcer ces quelques mots le pétrifia jusqu'à l'os.


You wear your honor like a suit of armor. You think it keeps you safe, but all it does is weigh you down - George R.R. Martin.

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 2249
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Light years from Home   Light years from Home - Page 3 EmptySam 6 Juin - 22:05
Je suis épuisée, anéantie. Mais incapable de l’exprimer. C’est comme si tout était confus dans mon esprit, que je débordais pourtant d’émotion qui se maitrisent pas malgré mes efforts. J’ai envie de réponses à mes questions, à des interrogations que j’articule pas par peur d’entendre ce qu’on a à me dire. Alors… A défaut de tout ça, j’ai juste envie d’être seule avec moi-même, pour pleurer comme une enfant, et faire le deuil de ce qu’on me refuse parce que je suis pas assez bien pour ça. Ça me renvoie inlassablement à mes erreurs.

S’il te plait, va-t-en… que je lui souffle. Il refuse évidemment. Comme moi je refuse qu’il me voit comme ça. Vulnérable. En proie à tous ces démons que j’ai réussi à ignorer jusqu’ici, et qui ressurgissent comme sortis de la porte des enfers. Laisse-moi, je le répète, je pourrais le faire cent fois, cent mille fois.

Et qu’est-ce qu’il faut pour le faire fuir ? Qu’est-ce que je dois faire ? Lui qui d’ordinaire s’évapore à la moindre porte qui claque, en sursautant au passage, voilà qu’il se trouve du courage que je lui connais pas. Je déglutis péniblement. S’il faut mordre pour se défendre, je saurais le faire. D’ailleurs, je vais le faire. J’ai plus le choix… Un animal blessé grogne pour lécher ses plaies, pas vrai ?

Laisse-moi ! Que j’exige cette fois en le repoussant du coude, me dégageant de son étreinte et de ses paroles rassurantes. J’ai plus que la force de me prostrer sur moi-même, mais je me rattrape au sol, sur cette flaque de sang que j’éponge de ma paume. Tant pis si je gâche tout encore, j’ai trop mal pour en avoir quelque chose à faire : Laisse-moi, t’en as assez fait !

Il met pourtant du temps à comprendre. Il faut que je le répète, comme une prière, en l’ignorant si fort que je voudrais que ça le fasse disparaitre. Les yeux fermés, comme les enfants qui le font pour que le monstre dans le placard les oublie, je finis par entendre la porte claquer. Et je m’effondre.

FIN



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Light years from Home   Light years from Home - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Light years from Home -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: