The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -29%
Climatiseur mobile et réversible Argo Milo Plus ...
Voir le deal
389 €

Partagez
- Premiers jours au Fort Nisqually -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Janek G. Abramovitch
Janek G. Abramovitch
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 30/03/2020
Messages : 25
Age IRL : 25
MessageSujet: Premiers jours au Fort Nisqually   Premiers jours au Fort Nisqually EmptyMar 7 Avr 2020 - 20:34
Novembre 2019

Voilà quelques jours qu’ils étaient arrivés au Fort Nisqually. Mais pour l’intégration, il fallait prendre son mal en patience. C’était toujours compliqué d’intégrer un groupe déjà formé où tout le monde se connaissaient déjà et où tous avaient leurs occupations journalières prenantes qui ne permettaient pas vraiment de faire des présentations en bonne et due forme. Elle était loin cette période où sa célébrité agissait tel un aimant qui attirait l’attention sur sa personne. Il ne savait vraiment dire si ça lui manquait. En un sens non. N’ayant plus son art pour communiquer, il était soulagé de ne pas avoir un groupe de visages inconnus lui faire face à attendre qu’il se présente. Il pouvait découvrir à son rythme son nouvel environnement. En tout cas, il était ébloui par le camp. Il était immense, du moins à ses yeux. En dehors du No Man’s Land qui était un cas à part, c’était le premier qu’il voyait depuis le camp des survivants. Bien équipé, bien meublé, bien organisé, avec un côté vintage qui ne manquait pas de charme et une grande « famille ». C’était bluffant. Après plus d’un an dehors, Janek avait encore peur de l’effet mirage, mais c’était bien réel, c’était sous ses yeux, il pouvait le toucher. Cet endroit mériterait d’être peint, figé sur une toile, gravé dans le marbre pour le rendre immortel. C’était un jardin au milieu de l’enfer, un espoir de retrouver un semblant de vie normal, autant qu’elle pouvait l’être.

Janek fut installé dans un dortoir avec un autre type, Skyler. Même s’ils n’avaient pas beaucoup en commun, il était sympathique et l’avait bien accueillit alors qu’il envahissait son espace. Ils avaient finalement rapidement sympathisés. Que rêver de mieux ? Tout se passait si bien qu’il avait peur de se réveiller et de se rendre compte que ce n’était qu’un rêve, qu’il avait replongé et que tout ça n’avait été qu’un délire de son esprit. Mais non, il était toujours clean, il était en vie, et tout allait pour le mieux. C’était inespéré. On lui fit la visite du camp, on lui expliqua la vie ici et ce qu’il aurait à faire. Il prendra un moment avant de prendre ses marques, mais tout irait bien à présent. Même s’il n’avait pas de talent particulier à offrir, il avait appris à ne plus rechigner, à relever ses manches, à apprendre et à aider autant qu’il le pouvait. Question de survit. On ne pouvait plus juste emménager, embaucher des personnes pour le ménage, peindre tout ce qui vous venez en tête et profiter de la vie. Il fallait être utile, tout le monde devait mettre la main à la pâte. On était loin du luxe de son ancienne vie, mais franchement, cet endroit, c’était le Jannah, et il ferait tout pour y rester.

Le troisième jour, on lui demanda d’aller donner un coup de main en cuisine. Il devait rencontrer une certaine Olivia, surnommée Liv’. Avant tout ça, Janek n’avait jamais cuisine. D’aussi loin qu’il se souvienne, sa famille avait toujours employé du personnels pour s’occuper de la maison et des repas.  Un fois adulte et à Seattle, il n’avait pas changé cette habitude. Une femme venait chaque jour lui préparer des bons petits plats. Ainsi, tel les grands philosophes qui ont marqués leur temps, il n’avait plus à se soucier du temps qui passe et des futilités pourtant vitales qu’étaient faire les courses, se faire à manger et surveiller quand il devrait s’alimenter. Il n’avait qu’à se soucier de son art, et elle s’occupait de lui ramener son assiette. Une routine qu’il avait aimé, mais depuis il avait appris à ouvrir des conserves avec les moyens du bord et à les réchauffer quand il le pouvait. Il stressait un peu en fait. Il espérait pouvoir lui être utile, qu’elle ne lui demanderait pas des trucs compliqués ou au moins d’avoir la patience de lui laisser le temps d’apprendre. Il n’avait même pas le souvenir d’avoir épluché une patate un jour ou d’avoir fait cuire des pâtes. Devant la porte de la cuisine du camp, Janek se stoppa et souffla. Il se recoiffa, lissa ses vêtements et toqua à la porte pour signaler sa présence. Avec un sourire, il entra et chercha Olivia des yeux. Une fois fait, il se présenta devant elle.

«  Bonjour. Je me nomme Janek. On m’a demandé de venir t’aider. »


Janek hésitait toujours sur la manière de saluer. Alors il faisait au plus simple et au plus court. Il regarda rapidement autour de lui de son regard perçant, découvrant les lieux et le côté très mélangé des styles. C’était original, Janek appréciait ce qu’il voyait. Un mélange entre le passé et le présent, comme ci le temps se mélangeait. Ca lui rappelait ces bistrots qui accumulaient d’anciens objets divers et variés mêlés à la modernité de leur équipement. Une cuisine de luxe aujourd’hui, énormément bien équipé, qui offrait une multitude de manière de cuisiner. Janek finit par fixer de nouveau son regard sur Olivia, cachant son stress comme il avait appris à le faire pour ses expositions.
Revenir en haut Aller en bas  
Ruben West
Administratrice
Ruben West
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 1280
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Premiers jours au Fort Nisqually   Premiers jours au Fort Nisqually EmptyMer 8 Avr 2020 - 17:18
Salut ! Lança Olivia avec enthousiasme.

Janek se présenta à elle, et la brune lui offrit un grand sourire en échange. L’homme ne semblait pas totalement à son aise, et il y avait sans doute beaucoup de réponses à obtenir, la nouveauté avait toujours tendance à déstabiliser ou à mettre mal à l’aise dans le genre. Lorsqu’on ne connaissait personne, il était toujours plus difficile de s’intégrer, et tout faisait totalement hésiter. Elle pinça les lèvres, essayant de le mettre dans de bonnes conditions, mais comme à chaque fois qu’il s’agissait d’accueillir quelqu’un quelque part, Olivia n’était pas sûre d’être très douée. Elle prit son courage à deux mains : cette cuisine était la sienne ! Elle était maitresse des lieux, en terrain conquis ! Nulle raison donc de ne pas se sentir méritante ou à sa place !

Tu es nouveau ici, c’est ça ? S’enquit-elle avec douceur, en l’invitant d’un geste de la tête à se rapprocher. Moi, c’est Olivia, se présenta la brune, tout en sachant qu’il devait déjà le savoir pour sa part.

Si on lui avait demander de venir, c’était pour une bonne raison. Elle était curieuse de savoir qui l’avait confié ici. Pas besoin de s’interroger sur le pourquoi elle pouvait avoir besoin d’aide : lorsqu’on nourrissait une cinquantaine de personnes matin, midi et soir, les bras supplémentaires pour préparer la tambouille n’étaient vraiment pas de trop ! Et puis, même si elle ne bossait plus dans un gastronomique de renom, Olivia tentait de travailler ses plats avec expertises, de créer des recettes qui avaient de l’intérêt, de même palier à certains manques dans ses réserves. Un soupir lui échappa :

Tu sais cuisiner, ou pas du tout ? S’interrogea-t-elle en le conviant à se mettre à sa droite. Sur la table de travail qui était à sa hauteur à elle – et qui donc était sans doute trop basse pour lui – Olivia lui confia tous les légumes qu’il allait devoir éplucher. Elle lui demanda de mettre les épluchures dans un grand saladier : elles serviraient à nourrir les poules et les lapins ! Fais attention de ne pas te couper, celui-ci est très tranchant, ajouta-t-elle en confiant le couteau à son voisin.

Elle l’avait aiguisé elle-même, avec force, pour être sûre de ne pas avoir besoin de repasser sur ses découpes. Même en temps d’apocalypse, avoir les bons outils pour cuisiner lui semblaient important. Il fallait qu’ils fonctionnent correctement, pour gagner un temps précieux pour tout le reste.



The Hate U Give
Revenir en haut Aller en bas  
Janek G. Abramovitch
Janek G. Abramovitch
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 30/03/2020
Messages : 25
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Premiers jours au Fort Nisqually   Premiers jours au Fort Nisqually EmptySam 11 Avr 2020 - 20:03
Voir Olivia l’accueillir avec un sourire le rendait plus confiant. La première rencontre était toujours la plus stressante, car on ne connaissait pas encore la personne, sa façon d’être et de réagir et surtout, comment agir soi-même pour que tout se passe bien. Janek se laissait toujours quelques minutes avant de vraiment s’exposer, juste le temps d’observer et de prendre mentalement des notes. Pour le moment, tout allait bien, mais dès qu’il allait commencer à donner un coup de main en cuisine, peut-être qu’Olivia sera déçue et changera de comportement envers lui. Il ne lui en voudrait pas, il est parfaitement conscient de son absence de talent dans ce domaine. Il répondit à sa question tout en se rapprochant.

« Oui. Je suis enchanté de te rencontrer. »

Sachant qu’il n’était pas venu pour faire une simple visite, Janek commença à replier calmement les manches de son sweat pour dégager ses avant-bras. Ses plis étaient soignés, gardant quelques anciennes habitudes de son ancienne vie même si les priorités n’étaient plus les mêmes. Janek fixa son regard au sien tout en terminant ce qu’il faisait avec l’autre manche.

« Je ne vais pas te mentir, je n’ai jamais cuisiné de ma vie avant tout ça. »

Ça faisait un peu précieux ou arrogant de dire ça au vu de son âge, du genre monsieur n’a jamais eu à se faire à manger, maman le faisait tout le temps, ou plutôt pour son cas la nounou. Il n’avait jamais vu sa mère cuisiner. Mais il préférait être honnête plutôt que de lui faire croire un mensonge qu’elle grillerait direct de toute façon. De toute façon il n’avait pas de problème avec ça. Il avait grandi ainsi.

« Mais je te promet de faire au mieux. »

Il n’avait peut-être jamais mis la main à la pâte, mais il ne rechignait pas à le faire, et il espérait qu’en contrepartie, il se rattraperait sur son manque d’expérience. Tout ce qu’entreprenait Janek, il l’avait toujours fait à cent pour cent. Olivia devait sûrement être un peu perplexe. Que pourrait-il bien faire pour l’aider ? Pourquoi lui envoyer un incapable ? Mais si avant, cuisiner n’était pas une priorité dans sa vie, laissant ça à d’autre, il avait bien dû, par la force des choses, changer sa vision des choses et apprendre contre son grès à être autrement, à faire ce qu’il fallait pour survivre. Faire à manger avait pris le dessus sur son art. Il la suivit pour faire face à un tas de légumes à éplucher. Janek déglutit, mais ne montra rien. Il allait être lent, s’était certain, et il espérait ne pas lui faire perdre patience trop rapidement. Il serait surement le premier à s’énerver sur lui-même de toute façon. La tache était simple à comprendre, mais il allait se couper, s’était juste obligé. Il prit délicatement mais sûrement le couteau en main. Le tenir était une chose, il n’y avait pas à hésiter, mais l’utiliser pour éplucher des légumes assez finement pour juste enlever la peau et éviter les pertes…. Janek fit face à sa tache, mais avant de commencer, il reposa le couteau et demanda où il pourrait se nettoyer les mains. Même dans ce monde, il était toujours préférable d’avoir des mains propres avant de toucher des aliments. Pas qu’elles étaient sales, mais bon, Janek voulait faire les choses bien. Une fois fait, les mains sèches, il repris son couteau en main et commença à éplucher une carotte…. Lentement. Il était si concentré sur ce qu’il faisait, les sourcil froncés, essayant d’être précis, de ne pas trop enlever de ce qui est bon à consommer, mettant les épluchures dans le grand saladier. Au début, il fut plutôt lent, mais au fur et à mesure, il prenait le coup de main et accélérait petit à petit. On était loin du pro, mais il faisait des efforts pour faire de son mieux et ne pas être trop inutile tout en évitant de ce couper. Il avait failli à plusieurs reprises. Sauf qu’il ne voulait pas faire perdre son temps à Olivia et tenta d’accélérer encore un peu. Alors il fini par se couper au pouce. Rien de bien sérieux, Janek ne grimaça même pas. Même s’il tenait à ses mains, ça lui arrivait de se blesser quand il expérimenter une technique artistique un peu plus agressive. Il posa le couteau et le légume et fixa son pouce qui saignait un peu pour l’éxaminer. Il devait mettre quelque chose dessus avant de continuer. Ça devait sûrement arriver, Olivia devait avoir quelque chose pour ça.

« Olivia ? Excuses moi, je me suis coupé. »

Il affichait une légère moue, espérant ne pas trop la décevoir. Janek n’était vraiment pas dans sa zone de confort. Nouveau et inutile, il détestait ce sentiment, mais cherchait à cacher son irritation, préférant continuer à faire de son mieux. Avant, il ne se préoccupait pas de tout ça.

« Est-ce que tu aurais quelque chose à mettre dessus ? Ce n’est pas grand-chose, c’est surtout pour protéger la nourriture. »

Il aurait dû lui demander avant où s’était pour ne pas la déranger dans son travail et se débrouiller tout seul. Il se doutait que cuisiner pour tout le monde devait être un sacré challenge chaque jour. Trouver quoi cuisiner avec ce qu’elle avait, les supermarchés et leur diversité de produits n’existant plus, et nourrir tout un camp affamé. On disait souvent que la cuisine était une forme d’art, Janek l’approuvait. Même s’il n’était pas tourné sur la nourriture, il ne pouvait nier le talent des cuisiniers qu’il avait rencontré jusque là.

« Dis moi. N’hésites pas à me le dire si je suis trop curieux, mais tu étais cuisinière avant, c’est bien ça ? A Seattle ? Dans quel restaurant ? »


Elle était tellement à l’aise dans ses gestes qu’il avait put observer du coin de l’œil, faisant une avec cette cuisine, bougeant avec aisance et sans hésitation, que s’était évident qu’elle avait beaucoup d’expérience et qu’elle aimait ce qu’elle faisait. Il se demandait si par hasard il n’avait pas déjà goûté sa cuisine.
Revenir en haut Aller en bas  
Ruben West
Administratrice
Ruben West
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 1280
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Premiers jours au Fort Nisqually   Premiers jours au Fort Nisqually EmptyDim 12 Avr 2020 - 13:03
Jamais ? souffla Olivia sans pouvoir cacher sa surprise.

Tentant de gratter l’attèle qu’elle avait au poignet, la brune renonça puisqu’elle ne pouvait pas accéder à la zone qui la démangeait le plus. Cette fracture était une véritable plaie pour elle. Mais elle n’avait pas le choix que de faire particulièrement attention puisque sinon, son poignet risquait de mal se rétablir et elle pourrait avoir des séquelles à vie. Ça n’était pas aussi terrible de toute façon que la main de Ludwig, qui lui prenait aujourd’hui tout son temps. Elle tentait de motiver l’homme à faire des exercices pour ne pas perdre le peu de mobilité qu’il avait dans la main, mais le rouquin déprimait trop pour s’y mettre et il avait peur de déranger.

Mais comment as-tu réussi à survivre durant tout ce temps ? ajouta-t-elle alors avec un sourire moqueur : Tu étais adepte des livraisons, c’est ça ?

Elle le laissa commencer sans l’interrompre. Du coin de l’œil, Olivia le surveilla en reprenant pour sa part tout ce qu’elle faisait déjà. Mais Janek lui parla à nouveau en lui confiant qu’il venait de se couper. La brune eut un froncement de sourcil, avant de songer que ça devait être une blague de la loi de Murphy. Si elle n’avait pas dit de faire attention, sans doute que l’homme n’aurait rien eu du tout !

Viens, fit-elle en l’amenant jusqu’au seau d’eau. Nous, on passe sous l’eau et ensuite on compresse ça dans du linge. Les extrémités ont tendance à beaucoup saigner, ça peut être gênant surtout que ceux sont des zones sensibles, elle déchira un torchon usé, le pliant sur lui-même pour en faire une sorte de compresser de fortune. Tu enroules ça autour de ta plaie et tu serres fort.

Il fallait savoir tout ça lorsqu’on était en cuisine. Les blessures arrivaient assez rapidement, et encore, celle-ci était légère. Elle avait vu l’un de ses collègues se brûler avec un coulis de fraise. Sa peau avait rougit, et partait presque toute seule. Il était passé pas loin de la nécrose si elle ne l’avait pas trainé aux urgences.

Si tu savais le nombre de fois où je me suis découpée les doigts… souffla-t-elle, nostalgique. Ça ne lui arrivait quasiment plus. Au début, j’étais vraiment très maladroite, mon chef de quand j’étais stagiaire avait peur à chaque fois que je m’emparais d’un couteau, mais c’est comme tout : ça s’apprend.

Elle esquissa un sourire. Janek lui demanda si c’était bien son métier avant tout ça, et si elle avait un restaurant à Seattle, et elle ne manqua pas d’en rire :

Qu’est-ce que qui t’as fait deviner ? Au hasard, sans doute qu’elle était toujours très bavarde lorsqu’il s’agissait de parler de sa passion : Au Restaurant Aqua, il était spécialisé en produit de la mer, je te raconte pas l’odeur à la fin de la journée… fit-elle. Elle devait se faire des shampoings tous les soirs. Tu es déjà venu y manger ? S’enquit-elle par curiosité.



The Hate U Give
Revenir en haut Aller en bas  
Janek G. Abramovitch
Janek G. Abramovitch
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 30/03/2020
Messages : 25
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Premiers jours au Fort Nisqually   Premiers jours au Fort Nisqually EmptyMar 14 Avr 2020 - 19:01
Lorsqu’il lui répondit qu’il n’avait jamais cuisiné de sa vie, Olivia ne sembla pas y croire, et Janek se racla la gorge, légèrement gêné devant elle finalement car il était censé pouvoir l’aider.

« On m’a appris à ouvrir des conserves avec les moyens du bord... »


Etait-il sérieux ou tentait-il de l’humour à son tour ? Il était sérieux évidemment, mais il était si stoïc, et s’était si impensable que le doute était permis. Il ne prenait pas mal la pointe d’amusement dans la voix d’Olivia.

« Et avant tout ça, j’avais une cuisinière qui s’occupait de mes repas. »


Il était toujours sérieux, mais comme il était encore un inconnu pour Olivia, il comprendrait qu’elle doute de ses paroles. Il espérait juste… qu’elle ne lui colle pas une étiquette trop vite sur le front. Il voulait vraiment faire au mieux malgré son manque de compétence. Ça se trouve, elle lui avait déjà préparé un plat elle-même sans le savoir. Il aurait peut-être dû ne pas répondre ou dire un mensonge  amusant, mais Janek n’était pas très à l’aise avec la communication orale et les inconnus.

Lorsqu’il finit par se couper, il espérait que le froncement de sourcil qu’il vit sur le visage d’Olivia n’était pas un signe d’énervement ou de déception. Vivement que ce travail prenne fin, il ne se sentait pas du tout à l’aise. Il avait grandit assez isolé. Grandir dans une famille riche et très croyante n’offrait pas beaucoup de liberté, et sa différence ne l’avait pas aidé à se faire des amis. Le seul endroit où il se sentait à l’aise en publique, c’était pendant les expositions, mais c’était un rôle qu’il jouait pour séduire, dans un milieu qui était sien, comme la cuisine était celui d’Olivia. Mais cette dernière ne lui cria pas dessus, s’occupant tranquillement de lui. Au final, s’était courant de se couper, il n’avait pas à s’inquiéter. Il fit tout comme elle lui dit de faire.

« Oui, je sais. Ça m’arrive de me couper les doigts. »


Janek serra le tissu autour de son doigt. Ça picotait un peu, mais ça devrait tenir le temps qu’il termine son travail.

« Merci. »

Elle sembla surprise qu’il ai deviné son ancien métier. Enfin ce qu’il en avait déduit. S’était un des aspects de son côté observateur.

« Tes gestes sont très précis, tu es très à l’aise ici. Tu sais ce que tu fais et tu sais utiliser le matériel que tu possèdes, ça se voit. Tu aurais put apprendre ça sur le tas, mais on voit que ton esprit a été aiguisé en cuisine depuis un moment. Soit tu es une cuisinière avec un diplôme et des formations, soit tu adore cuisiner au point de tenir tête à des pro. »


Ça pouvait arriver. A l’époque, il existait des émissions qui mettaient en concurrence des chefs et des imposteurs, et on ne voyait pas souvent la différence. Janek se disait que se devait être très frustrant de se faire battre par un passe temps quand on y consacrait sa vie. Avec son travail, Janek était souvent invité dans des grands restaurants. Il réfléchit un instant.

« Ça se peut. Ce n’est pas un restaurant avec une superbe vue sur la baie Elliott ? »


S’il avait mangé dans le restaurant où elle travaillait, alors c’était une grande cuisinière dans un grand restaurant. Quand Janek ne mangeait pas chez lui, c’est qu’on l’invitait quelque part, et en général, s’était pour le séduire et avoir l’honneur de pouvoir se vanter de l’avoir dans ses contacts, alors dans ces moments là, on lui en mettait plein la vue. Il avait été une distraction bourgeoise. Ou alors, peut-être y était-il allé avec « elle ». Il avait le souvenir vague d’un couché de soleil sur la baie, d’un sourire, d’un bon moment passé, avant de découvrir la vérité quelques jours plus tard. Autant ne pas se souvenir dans ce cas. Janek reprit son épluchage de légume. Une simple coupure n’allait pas l’arrêter ou lui servir d’excuse pour le faire. Même s’il détestait se sentir aussi novice devant une cuisinière expérimentée comme Olivia, il irait jusqu’au bout. Voulant également détourner la conversation, ne voulant pas se rappeler d’un certain visage, il posa d’autres questions distraitement.

« Si ce n’est pas indiscret, qu’est-ce que tu t’es fait à ton poignet ? Tu n’as pas trop mal ? Ça ne te gène pas trop ? N’hésites pas à me demander si tu as besoin, je ne voudrais pas que tu te fasses mal en portant quelque chose de lourd si je peux le faire. »
Revenir en haut Aller en bas  
Ruben West
Administratrice
Ruben West
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 1280
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Premiers jours au Fort Nisqually   Premiers jours au Fort Nisqually EmptyJeu 16 Avr 2020 - 15:50
Vraiment ? Interrogea Olivia avec un regard surpris. Tu avais de quoi te payer une cuisinière comme personnel ?

Ça n’était pas anodin, son vis-à-vis devait être avant une sorte de célébrité. Mais si Olivia n’était pas une grande fan de la télévision – elle n’en avait même pas chez elle ! – elle ne parvenait pas à reconnaitre l’homme qui lui faisait face. Pas faute d’essayer. Pour être un politicien, elle le trouvait un peu jeune, ou alors il pourrait s’agir d’un enfant de riche ? Elle ne savait pas vraiment, et pour le coup, elle séchait même carrément !

Qu’est-ce que tu faisais avant tout ça ? S’enquit-elle alors. Mieux valait demander, ça éviterait de se creuser trop la tête.

Elle ne savait pas trop tout de même, en le regardant comme ça. Surtout, c’était un métier qui nécessitait d’observer et de manipuler des objets tranchants, semblait-il. C’était très large. En tout cas, Janek semblait avoir un sens de la vision très aiguisé, il analysait avec beaucoup d’expertise, décelant dans ses gestes et son attitude une déduction pour le moins juste. Elle en fut étonnée encore, à croire que son nouveau partenaire du jour était un voyant ou quelque chose de ce genre-là. Bien que ça, elle n’y croyait pas vraiment. Elle eut un bref rire, alors qu’il déduisait par la même son ancien lieu de travail. Janek avait visiblement été un client :

Oui, c’est lui, souffla-t-elle dans la foulée.

Elle y avait travaillé quelques années, donnant une certaine renommée au lieu. Son rêve était néanmoins d’avoir son propre restaurant à terme, voilà que l’apocalypse était venue contrarier une partie de ses plans pour l’avenir. Sans doute que les choses auraient été de toute façon très différentes, rien qu’avec Calvin. Elle regrettait, pour ce rêve et pour son mari, que cette apocalypse existe pour de bon.

Oh, fit-elle en fixant à son tour son poignet. Une fracture lors de l’attaque sur la Marina, c’est un moindre mal vu ce qu’il s’est passé là-bas, ajouta-t-elle avec une petite grimace. Je crois que le pire, ça n’est pas la gêne ou la douleur, c’est plutôt que le plâtre me démange constamment, râla-t-elle en esquissant une moue boudeuse.

Elle se détourna un bref instant, et ouvrit sous l’évier une porte. Là, elle trifouilla dans un repli du meuble et tira une petite boite :

Tiens, c’est mon stock de pansement pour les maladroits, fit-elle en le tendant à Janek. Je les cache ici pour ne pas qu’on me les pique, certains ici en ont beaucoup besoin…



The Hate U Give
Revenir en haut Aller en bas  
Janek G. Abramovitch
Janek G. Abramovitch
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 30/03/2020
Messages : 25
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Premiers jours au Fort Nisqually   Premiers jours au Fort Nisqually EmptyVen 1 Mai 2020 - 12:09
Tandis qu’il passait le bandage autour de son doigt, Olivia sembla surprise par ses réponses. Janek trouvait cela… un peu étrange de parler de leur vie d’avant ainsi. Il avait grandit dans une famille fortunée. Mais c’était une famille très religieuse et plutôt simple dans sa façon de vivre, du moins de leur point de vue, aidant son prochain, aimée et connue dans sa ville natale. Son père avait toujours entretenu d’excellente relation avec les habitants de Jérusalem. Il était apprécié. Mais Janek était un enfant à cette époque là, il ne se rendait pas vraiment compte de la réalité des choses, se basant sur les paroles de sa mère. Il était bien conscient de leur statut, mais ils n’avaient pas été de ceux à se vanter de leur richesse, du moins pas ouvertement, bien qu’ils en avaient clairement profité. On ne parlait pas d’argent, on ne l’avait pas habitué à le faire. Et après avoir suivi son père et être devenu un peintre célèbre à son tour, entouré de personnes qui ne parlaient pas d’argent également, assez fortunés pour acheter ses œuvres, il n’avait jamais eu à le faire réellement. Ayant toujours vécu ainsi, il pensait vivre plutôt normalement, ne se rendant pas réellement compte de la réalité que pouvait être la vie. Mais aujourd’hui, sa vision du monde avait évidemment littéralement changé. Leur société s’étant effondrée, il avait dû faire face à des choses dont il n’avait pas été spécialement conscient jusque là. Parler de la famille, du métier que l’on faisait avant, des choses qui impactaient encore sur leur vie aujourd’hui ne le dérangeait pas. Mais les histoires d’argent n’avait plus lieu d’être. Pourtant, on continuait d’y réagir alors qu’aujourd’hui, ils étaient enfin tous au même niveau. Enfin en quelques sortes, certains vivaient mieux la situation que d’autres, mais Janek n’entendait plus vraiment cette notion de riches et de pauvres depuis la fin de leur société, sauf parfois de quelques rancuniers lambda qui n’étaient pas encore passés à autre chose, qui ne supportaient pas les anciens riches ou au contraire, les riches qui continuaient de penser que le monde était à leur pied. En un sens, c’était un retour au source, ils reprenaient conscience de la valeur des choses, ils avaient tous changés.

« Oui, j’avais une cuisinière. J’étais un artiste. J’étais spécialisé dans la peinture, mais j’aimais pousser mon art à l’extrême et toucher à tout. »

Janek n’utilisait pas que de simples pinceaux et de la peinture pour exprimer son art. Allant de la bombe de peinture à la patte épaisse qu’il fallait travailler à la spatule et au couteau, mélangeant 2D et 3D, cherchant toujours plus loin dans les couleurs.

Janek ne voulait pas laisser ses souvenirs gâcher l’instant. Olivia avait sûrement aimé travailler dans un tel restaurant et il ne voulait pas couper court à la conversation comme ça, juste pour fuir un passé qu’il souhaitait oublier et qui l’avait fait plonger avant l’apocalypse.

« Ce restaurant méritait sa réputation. Et ce n’était pas sa vue splendide mais bien sa cuisine délicieuse qui en faisait un excellent restaurant. »


Il se sentait maladroit, mais dans ses souvenirs, c’était un très bon restaurant et il souhaitait en faire un compliment. Ça n’avait peut-être plus vraiment de valeur aujourd’hui, mais peut-être que ça lui ferait plaisir d’entendre ça. La Marina. C’est un nom qu’il avait déjà entendu au détour d’une conversation, mais sans plus.

« La Marina, c’est le nom de l’endroit où le camp vivait avant ou un truc comme ça non ? Ça semble être un sujet sensible. »


Finalement, pour une raison qu’il ignore, Olivia sembla prendre une décision et décida de lui dévoiler sa boîte de pansements. C’est vrai que le bandages, ce n’était pas des plus pratiques pour cuisiner. Il attrapa la boîte qu’elle lui tendait avec délicatesse.

« Merci beaucoup. Je ne dévoilerai pas ton secret. Tu peux avoir confiance en moi. »


Janek pouvait être très… Spirituel ? Un reste de son éducation religieuse peut-être. C’était important de ne pas trahir une personne qui vous accordez sa confiance. Et la recevoir l’était tout autant. Il enleva son bandage et prit un pansement avec lequel il entoura son doigt, recouvrant sa plaie. C’était bien mieux ainsi. Il resterait discret sur la provenance de ce pansement. Il rangea ensuite la boîte à sa place, Olivia avait mieux à faire, il fallait toujours préparer le repas. Il se remit d’ailleurs au travail et termina d’éplucher le reste des légumes.

« Je ne suis pas le seul maladroit à me blesser alors ? »

Comment ça, certains en ont beaucoup besoin ? Cette phrase en suspens était un peu étrange. Olivia était gentille, attentionnée, pourtant elle cachait des pansements. Il y avait sûrement une bonne raison, mais laquelle ? Janek était un peu curieux.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Premiers jours au Fort Nisqually   Premiers jours au Fort Nisqually Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Premiers jours au Fort Nisqually -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] Le jour de gloire [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: