The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -11%
Réduction -34% sur la caméra sport DJI ...
Voir le deal
249.99 €

Partagez
- Until the Dawn take us -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dawn Phelbs
Dawn Phelbs
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 03/04/2020
Messages : 35
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: Until the Dawn take us   Until the Dawn take us - Page 2 EmptyDim 3 Mai 2020 - 5:16

Zelda & Dawn

Fangirl : begins


La psychopathe miniature ne semblait pas vouloir démordre de ses arguments. Comment à son âge, pouvait on être ainsi persuadé que le meurtre d’un autre être vivant était la solution la plus viable. Qu’est ce qu’elle avait pu voir durant cette moitié de décennie pour perdre son innocence ? Le mot n’était pas juste, ses paroles avaient été prononcées avec une certaine naïveté, elle ne semblait pas percevoir le mal dans pareil action. Le fait est qu’elle avait grandis dans un monde où un seuil élevé de violence était la norme. « Tuer n’est jamais la solution. Jamais. Tuer c’est s’abaisser à un niveau de bestialité qui n’est pas humain. Ce n’est pas quelque chose de naturel pour nous de nous entretuer. Il suffit de voir dans quel état mental se trouvent les personnes qui ont dû commettre l’irréparable. Derrière un masque, ils souffrent, tous. On est trop sociaux pour tuer sans remords. » Il eut un léger soupir en entendant sa nouvelle question. Le fait qu’elle s’intéresse de la sorte à son statut martial n’avait rien de bon. « Tu lâches pas l’affaire facilement hein ? Y’a pas un garçon de ton âge qui soit plus intéressant que moi ? J’suis vieux, j’ai des rides, je râle, tu crois pas que y’a mieux sur le marché ? » Continua-t-il en souriant. Il avait du mal à comprendre pourquoi elle semblait si obnubilée par sa présence. Qu’elle nourrisse un certain fantasme à son égard il voulait bien l’entendre, et c’était d’ailleurs très flatteur. Mais d’avoir le culot de pousser la chose pour qu’il se réalise, c’était on ne peut plus étrange.

Un léger sourire taquin vint se loger sur ses lèvres en entendant le ton employé par la jeune fille. Bien qu’elle tente de le cacher autant qu’elle le pouvait, sa jalousie crevait l’écran. Dawn n’aimait pas particulièrement prendre du plaisir au détriment d’autrui, mais il fallait bien admettre que voir Zelda bouillir de rage à petit feu rien qu’à l’idée que sa personne ne lui appartienne pas était quelque chose d’assez amusant. « Elle est brune, plutôt grande, elle a des yeux incroyable, captivants… » Pourquoi lui donner son identité véritable ? C’était beaucoup plus amusant de la voir tourner autour du pot. Ô que ce n’était pas bien de jouer avec la nourriture, mais l’avocat ne tenait plus en place à l’idée de voir comment elle allait réagir avec ce nouveau petit jeu. Les rôles s’inversaient enfin, l’adulte prenait le contrôle de cette conversation et ce n’était pas trop tôt. « Tu crois ? Elle est pourtant si belle, c’en est troublant. Tu crois que je suis déjà amoureux ? » En faisait-il trop ? Etait-il possible d’en faire trop à ce petit jeu-là ?

Suivant consciencieusement son guide, il la regarda avec une certaine surprise en l’écoutant. « Toutes les vies sont importantes, nulle n’est à négliger. » Répondit-il sur un ton plus sage que précédemment. Renoncer à cette règle c’était renoncer à toutes formes d’humanité. Un prix que Dawn n’était pas prêt à payer. Il ne se sentait pas capable de se regarder dans un miroir s’il se mettait à suivre les règles de sa cadette. Ou plutôt cette absence de règles. « Voyez vous ça, je suis donc bête. Je pense que la personne la plus au courant des règles en vigueur dans ce monde, c’est sans doute la personne qui a vécu le plus longtemps en dehors de ces murs non ? Je pense donc être en mesure de dire s’il faut que cet endroit soit régi par les règles de l’ancien monde afin de retrouver un semblant de société. Je ne pense pas que tu comprennes véritablement de quoi le monde est fait aujourd’hui.  Il n’y a pas de mal à soi, tu es encore jeune, mais si je te dis que c’est le cas, y’a sûrement une bonne raison non ? » Dawn se voulait assez paternaliste sur le coup. Elle avait beau être dérangé, il était persuadé qu’un reste d’innocence pouvait être sauvé chez elle.

Haussant les épaules, il eut un léger rire. « On parle tout de même d’un type qui a décidé de s’installer dans le camp de son ancienne femme qu’il croyait mort en sachant qu’elle s’était trouvé quelqu’un d’autre et que, qui plus est, elle lui avait menti sur sa sexualité durant toute leur vie amoureuse. Si on pouvait parler d’une vie amoureuse. Oui, je pense qu’on peut dire que je suis un peu maso au fond. Rien de très assumé cependant. » Il eu un léger frisson et une moue quelque peu gênée. Il aurait apprécié qu’elle ne relève pas cette phrase. La situation n’en était que plus gênante avec un peu de recul. Parler des activités sexuelles de son ancienne femme avec une adolescente qui fantasmait sur sa personne après leur première rencontre, ce n’était pas le top.

Avait-il le courage de prendre cette place ? En voilà une bonne question. Toutes discrètes qu’elles soient, il n’empêche que le sentiment continuait de le ronger de l’intérieur. « C’est pas complètement stupide. Je vais y réfléchir ? » Dieu seul savait à quel point cela pouvait lui prendre du temps de prendre une décision. Jetant un œil dans la direction de la brune en question, il l’observa un moment. Dawn désirait sincèrement savoir qui elle était, quelles étaient les raisons qui avaient fait qu’elle avait été choisie plutôt que lui. « Hmmm. Tu sais quoi, je crois que je vais m’en occuper moi-même. Discrètement, un soir sans lune. » Fit-il avec un sourire malicieux. « Merci pour la visite, j’pense que je peux m’en sortir. Et t’inquiètes pas, je sais que si j’ai la moindre question ou le plus petit coup de blouse je peux compter sur toi. Au passage, si tu pouvais éviter de dire à tout le monde que je t’ai demandé de me montrer qui était Valentine, je pourrai me montrer particulièrement reconnaissant. » C’était mal en tout point que d’abuser de ses charmes pour acheter le silence d’une adolescente au sujet de l’espionnage de la compagne de son ancienne femme. Mais aux grands mots les grands remèdes.

AVENGEDINCHAINS


oh, for fuck's sake
if we are not now that strength which in old days, moved earth and heaven; that which we are, we are; ▬ One equal temper of heroic hearts, made weak by time and fate, but strong in will to strive, to seek, to find, and not to yield. + Ulysse - Tenyson.
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 2175
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Until the Dawn take us   Until the Dawn take us - Page 2 EmptyDim 3 Mai 2020 - 7:30
Zelda admire l'optimisme de Dawn. Elle se sait naïve mais il y a quelque chose de rassurant à constater qu'elle n'est pas la seule. Un mince sourire se dessine à la commissure de ses lèvres. L'adolescente comprend parfaitement l'ignorance de son aîné. Elle aussi, elle croyait aux mêmes choses que lui avant que June lui ouvre les yeux. Et puis elle le trouve plutôt touchant ainsi, dans le rôle du preux chevalier défenseur d'une morale qui n'existe déjà plus. Et qui n'a même peut-être jamais existé. « S'entretuer, moi j'trouve ça assez naturel ! » avoue-t-elle, marquée par un scepticisme évident. « Y'a qu'à r'garder l'Histoire pour s'rendre compte que l'meurtre et les bastons, c'est un peu l'sport préféré d'l'humanité ! » Les faits semblent parler d'eux-mêmes. Et pourtant elle ne connait pas grand chose au long voyage de son espèce à travers le temps. L'australienne est presque certaine qu'il y a nombre de génocides dont elle n'a jamais entendu parler. « T'es assez mignon quand tu dis des choses bêtes ! » Elle éclate ensuite d'un rire un brin niais lorsqu'il lui demande s'il n'y a pas de garçons de son âge et se définit lui-même comme une sorte de vieux débris sans intérêt. Qu'il est modeste ! « Faut qu'tu prennes confiance en toi ! T'es pas encore bon pour l'cimetière, hein ! Tu vois qui c'est Terrance ? Il a au moins trois-cents ans et il est toujours debout ! Donc toi, t'as d'la marge avant d'être périmé ! » Et il sera encore potable quand elle aura l'âge de le demander en mariage ! Non, vraiment, qu'il ne se fasse pas de soucis de ce côté-là... « Et puis au pire, j'suis pour la polygamie ! Mais version femme, t'vois ? Genre un harem de mecs, quoi ! » Mais bon, là, elle a un peu l'impression de passer pour une bouffeuse d'hommes alors qu'elle n'a jamais eu la chance d'échanger ne serait-ce qu'un seul et innocent baiser...

Son enthousiasme se retrouve bien vite douché lorsqu'ils évoquent la pétasse qui a réussi à capter l'attention de l'ancien avocat. Il lui dresse un portrait extrêmement flatteur de l'élue de son coeur et l'adolescente, elle, croise les bras d'un air réprobateur. Il va même lui demander si elle pense qu'il est déjà amoureux. Elle arque un sourcil. Est-ce qu'il le fait exprès ? Elle trouvait sa naïveté touchante mais là, elle en devient presque malsaine ! « Non, rhooo, t'es pas amoureux ! T'es juste... un mec qui a vu une belle fille et qui frétille d'la crevette ! C'bon, ça va passer ! Tu vas l'oublier dès l'instant où tu trouveras une fille encore plus belle !  » lui promet-elle en tentant d'être rassurante. Et, surtout, de se mettre sur la pointe des pieds pour gommer un peu leur différence conséquente de taille. Eh oh, il ne voit pas qu'elle est là, elle, juste devant lui ? Qu'il n'aille pas lui faire croire qu'il a trouvé une fille plus intéressante qu'elle. Ça n'existe pas ! À part, évidemment, June ! Mais cette dernière n'en veut plus, pas vrai ?

Et puis ils en reviennent à la valeur de la vie. Ils ne partagent pas le même avis. Pour Dawn, toutes les existences sont importantes. Zelda a l'impression de l'avoir un peu vexé puisqu'il lui fait une longue tirade sur les règles de l'ancien monde et sur sa capacité à estimer si elles sont nécessaires ou non au sein de Fort Ward. L'adolescente hausse les épaules, peu désireuse de poursuivre un débat qu'elle a identifié comme nocif. Les contraires sont sensés s'attirer mais il y a tout de même des limites... « Ben... J'suis sûre que June sera ravie d'entendre tes conseils sur la meilleure façon dont elle doit gérer notre territoire et le groupe !  » Elle ne peut pas s'empêcher de lui lancer un sourire carnassier. S'il a le courage d'aller dire des choses pareilles à la Boss, elle lui souhaite bien du courage. Mais elle sera là pour lui lorsqu'il reviendra vers elle l'air abattu et la queue entre les jambes. N'est-ce pas le rôle d'une conjointe digne de ce nom ? Le fait est qu'il lui confirme qu'il est sans doute un peu maso, prenant l'exemple de sa présence dans le camp et sa relation avec son épouse. La gamine grimace : « Alors t'es au courant qu'elle t'a épousé juste pour pouvoir dev'nir plus puissante ? » s 'étonne-t-elle. Tant mieux ! Elle ne savait pas vraiment comment le lui avouer ni même si elle était en droit de le faire. Elle apprécie beaucoup Dawn mais pas au point de trahir les petits secrets de son idole...

Par la suite, lorsqu'ils évoquent la place du nouvel arrivant au sein de la communauté et que l'australienne tente de le rassurer, elle est gratifiée par ce qui semble être un compliment. L'avocat ne semble pas trouver sa remarque stupide. Ce qui l'ennuie un peu plus, c'est qu'il est presque l'air d'être étonné par la pertinence dont elle a fait preuve. Vexée à son tour, l'adolescente fronce les sourcils : « Comment ça, c'est pas complètement stupide ?! » Elle n'a pas pour habitude de déblatérer des idioties, non ? Mais leur arrivée vers les plantations et l'entrée de Valentine dans leur champ de vision met un terme à ce qui aurait pu être leur première dispute conjugale... Et alors qu'il refuse son aide et décide de partir seul à la chasse à la sorcière, Zelda l'observe s'en aller avec un mélange de scepticisme et de crainte. « Mais ?! T'es même pas armé ?! » Est-ce qu'il veut vraiment affronter une créature démoniaque en solitaire ? Ce n'est plus du masochisme, ça : c'est une tendance suicidaire en bonne et due forme ! « Trouve-toi au moins un bâton !! » Ou n'importe quoi qui puisse l'aider à se défendre. Mais il ne semble déjà plus l'écouter et elle, elle reste pantoise, là, abandonnée sur place. Pfff, les mecs...


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
- Until the Dawn take us -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: