The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-35%
Le deal à ne pas rater :
WD Elements Disque dur portable externe 5 To USB 3.0
99.99 € 152.99 €
Voir le deal

Partagez
- Le point de non-retour -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Le point de non-retour    Le point de non-retour  - Page 2 EmptyLun 6 Avr 2020 - 13:20
Tout se passait plutôt bien on discutait avec Isha afin d'aller vers l'endroit où il pourrait me donner ce qu'il me devait. On papotait comme deux amis que nous étions il essayait de comprendre pourquoi Fred avait tellement de mal avec notre petite aventure . - Il est amoureux de moi .. avais je simplement lâché avant qu'on soit interrompu par ... Fred en personne , le regard noir et visiblement plus qu'énervé il affirmait que c'était pour Isha que j'étais venue. J'avais d'abord fais un pas en arrière avant de réaliser qui il était . Après tout au no man's land un mec qui sort de nul par comme ça, c'est plutôt flippant. Isha quand à lui avait fait un pas en avant se moquant de Frederick et visiblement tout aussi près à utiliser ses poings - ou son épée au vus de sa main sur cette dernière -  je posais mon bras sur celui d'Isha - Attends Isha ... C'est Fred .. C'est de lui que je te parlais. avais je fini par dire pour essayer de le calmer un minimum et ses vannes qui à la base me faisaient toujours rire ne m'apporter aucun sourire cette fois ci; voir Fred dans cet état était bien plus un problème pour moi .

Je m'avançais alors pour faire face à Fred plissant les yeux - T'es  con ou quoi ? On nous a demandé de venir ; je suis émissaire du troc de notre groupe forcément si on va pour le troc je viens ! Ouai ok s'était pas forcément la meilleure façon de calmer les tensions mais j'étais pas là pour ça et puis j'étais vraiment pas bonne à ce jeu là ! Et puis il m'énervait à venir de nulle part comme ça agresser Isha. C'était quoi son délire on était toujours pas ensemble je ne trompais personne . Et pour le coup j'étais juste avec un ami . Une boule se formait dans mon estomac un mélange de douleur , de tristesse et de colère s'était assez bizarre et pas vraiment agréable . - Alors oui je viens voir mes amis mais tu sais qui je viens voir surtout ? J'avais attrapé Fred par la manche pour lui montrer du doigt là d'où je venais on pouvait distinguer encore la croix - Tu sais James que tu as osé juger ? Bah c'est le gars qui est enterré en rôdeur sous cette putain de crois. Alors au pire des cas si tu veux faire une crise de jalousie du pourquoi je viens souvent ici va le voir lui . Je l'avais relâché croisant les bras sous ma poitrine .

J'avais souffler un grand coup pour essayer de retirer toute cette colère et tristesse en moi . Venir voir James me rappelait toujours ce moment horrible où je l'avais retrouvé en rôdeur si cette connasse de Victoria n'avait pas été là pour le tuer - de façon assez affreuse - je ne serais pas là pour râler aujourd'hui mais la tristesse entraînant la colère je ne pouvais pas rester calme face à Fred même si ça façon de vouloir se battre et peut être même tuer Isha montrait également qu'il tenait beaucoup à moi . J'essayais de me calmer serrant néanmoins toujours les poings le long de mon corps. Remettant la veste d'Isha qui tombait de mes épaules. . - Donc maintenant on peut aussi se calmer et aller boire un coup ce qui fera je pense de mal à personne. Je lui offrais une ouverture pour que tout le monde aille un peu mieux l'alcool calmait les gens non ? Ce n'était bien sur pas certain vu que boire un coup avec son meilleur ami amoureux et son ami joueur de monopoly n'était peut être pas la meilleure des idées mais je savais que boire avait toujours apaisés mes maux !
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Le point de non-retour    Le point de non-retour  - Page 2 EmptyJeu 9 Avr 2020 - 0:43
J’avais foncé sur eux – ou plutôt ; sur Isha, même si c’était à Daniella que je m’adressais véritablement – comme un fou sortant de l’ombre. La douleur avait été ardente, lorsqu’elle m’avait avoué son aventure à Tacoma, mais de les voir là, tous les deux ensemble, sous mes propres yeux, c’était mille fois plus douloureux ! Comme si ça rendait, plus concret encore, toute cette histoire que j’aurais tant voulu oublier… Mais je la sentais toujours, cette lame qu’elle m’avait planté en plein cœur, ce jour-là. Cette lame qui, aujourd’hui, me brûlait comme si elle venait de retirer pour la chauffer à blanc, avant de me transpercer de nouveau le cœur avec. Ça me faisait un mal de chien. Tellement, que j’aurais probablement pu tuer, à cet instant précis, si j’avais eu cet instinct meurtrier en moi. Alors, je suppose que c’était une bonne chose que je ne l’ai pas eu, même si l’envie ne me manquait pas d’en coller une à ce fils de pute !

D'ailleurs, lorsqu’il s’avança vers moi, j’en fis de même, en serrant les dents et les points. Collant mon visage à deux pouces du sien. Sans même en prendre conscience, ma main s’était refermée sur le pommeau de mon couteau, sans toutefois le dégainer de son étui à ma ceinture. Faisant blanchir mes phalanges à force de le serrer. « Non mais tu peux te la mettre ou je pense ta cage ! Lui crachais-je, avec hargne, son petit air arrogant me donnant d’autant plus envie de le frapper et honnêtement, je n’ai aucune idée ce qui m’avait empêché de le faire. J’en ai franchement rien à foutre que tu sois un "presque" champion de quoi que ce soit, en fait ! » Sauf, bien sûr, s’il était le presque champion des connards… Mais dans ce cas-là, on pourrait oublier le "presque" de la phrase ! C’était un jugement gratuit, allez-vous me dire. Après tout, je ne le connaissait pas ce gars. Pourtant, vu la situation, c’était la seule opinion que je pouvais m’en faire, pour le moment.

Dani avait posé sa main sur le bras d’Isha, pour le calmer. Je n’avais même pas remarqué qu’il avait, lui aussi, posé les doigts sur le pommeau de son arme. Bah, peut-être qu’il aurait dû dégainer, en fait ! Et moi, peut-être que j’aurais dû le cogner avant de parler, comme il me le conseillait si judicieusement lui-même ! Peu-être que je pourrais encore le faire ?! C'est de lui que je te parlais. Ainsi, elle lui avait donc parler de moi… Que lui avait-elle dit, au juste ?! Que j’étais son soi-disant meilleur ami qui avait été tellement con d’espérer plus qu’une amitié ?! Celui qui n’était, vraisemblablement, pas assez bien pour elle, mais qu'elle n'avait pas cru bon de le dire plus tôt ?!

Puis, lorsqu’elle s’était avancée pour me faire face, j’avais braqué mon regard dans le sien. Ayant toutes les misères du monde à lui cacher la peine qui se cachait derrière cette colère incendiaire. Les larmes chatouillaient mes yeux, mais jamais je ne leur aurais permis de couler. J’avais encore ma fierté – même si cette dernière était meurtrie – et je tenais à la garder, quoi qu’il m’en coûte. « Oh allez, cache-toi derrière ton rôle d’émissaire ! J’suis sûr que tu brulait d’impatience de le revoir, pas vrai ?! Je lui avais souris avec mesquinerie. Un rictus qui n’avait rien avoir avec de la joie... Jetant un coup d’œil à l’homme au crâne rasé, comme pour le défier de me contredire ; « Et toi, est-ce que tu brulais aussi d'impatience de la revoir ?! Ou si c'était que pour le cul ?! »

Lorsque Daniella m’attrapa par la manche pour me tourner vers quelque chose qu’elle me pointait du doigt, je m’étais brusquement dégager de sa prise. « Ouais et bien il doit se retourner dans sa tombe, ton James, de voir que tu prend autant plaisir à laisser les hommes te tourner autour, de la sorte ! » C’était déplacé, méchant même, et si j’eu un vive sentiment de culpabilité, à peine mes mots prononcés, il fut bien vite dissiper par ma colère et ma tristesse qui m'aveuglait...

Dani faisait visiblement de gros effort pour garder son calme, mais je la voyais qui serrait les poings le long de son corps. Elle replaça la veste, sa veste – je jeta un autre regard noir au propriétaire de la veste en question – sur ses épaules, avant de me sortir la plus grosse des conneries ! M’inviter à aller me calmer, avec eux, autour d’un verre ! « Mais oui, c’est ça, tient ! On va aller boire un bon coup, tous les trois ensembles, comme si de rien était ! Non mais tu te fiche de moi ?! » J’étais hors de moi, tellement que j’arrivais à peine à respirer. Elle ne comprenait donc rien ?! Elle était là, à minimiser la situation comme s’il ne s’était rien passer de grave… Alors que pour moi... Pour moi, c’était mon monde qui s’écroulait ! J’avais la haine, mais la haine comme elle n’imaginait même pas ! Tout ce qu’elle trouvait à faire, depuis le début de cette misérable histoire, c’était d’enfoncer le pieux encore plus profondément. Et lorsque je croyais qu’elle ne pouvait plus l’enfoncer plus profond, qu’elle avait touché le fond, et bah non ! Elle trouvait encore le tour de l’enfoncer plus !

« Tu comprends tellement rien à rien ! » J’avais crié, hurlé vers le ciel. Je ne pouvais plus retenir, une seconde de plus, cette frustration que j’essayais de contenir depuis trop longtemps déjà et qui menaçait de me consumer. Puis, j'allai donner un grand coup de poing dans la benne à ordure, à m'en faire mal à la main. Faisant résonner un fracas de métal dans la nuit. Ça dépassait ce qu’elle pouvait s’imaginer, ce qu’elle pouvait comprendre, parce qu’il y avait un tas de facteurs à prendre en considération dans toute cette histoire. Pour elle ce n’était rien… Elle n’avait jamais rien fait de mal, puisqu'après tout, on n’était pas ensemble. Et dans un certain sens, c’était totalement vrai…

Pourtant, pour moi, ce n’était pas rien. Pour moi, c’était tout ! Tous ces désirs, tous ces espoirs que j’avais fondé et que j’avais fini par croire dur comme fer. C’était tout ce qui m’avaient gardé la tête hors de l’eau après la mort d’Oliver et qu'elle avait fait s’écrouler comme un château de carte. Tout ce à quoi je m’étais raccroché était tombé et m’avait fait sombrer avec. Alors, comment aurait-elle pu comprendre tout ça ?! Comment aurait-elle pu savoir ce que ça faisait ?! Non, elle ne le pouvait pas… « J'ose même plus te regarder, parce que ça me fait trop mal de le faire. Et toi tu voudrais que j’aille boire un verre avec toi et lui ?! Va te faire foutre… Ma voix se brisa sous l'émotion. Et vas donc le faire avec lui, tiens, comme à Tacoma ! »
Revenir en haut Aller en bas  
Isha Cornwell
The Exiles | Chasseur de primes
Bad Boy Sensible
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 20/02/2020
Messages : 3030
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Le point de non-retour    Le point de non-retour  - Page 2 EmptyVen 10 Avr 2020 - 5:08
Celui qui a pas la gueule de cupidonl


S’il savait ce qu’était la cage, il saurait que c’est pas trop possible de se la foutre ou que ce soit. C’est pas une cage en vrai hein !!  C’est une piscine !! Depuis le temps que je me tue à dire que c’est d’un illogisme ce truc. Les gens de l’ouest sont d’un compliqué !!! C’est comme si j’appelais mon épée pot de fleurs et ma camionnette nuage magique !!! Ca serait n’importe quoi !!! Mais je sens que c’est pas trop le moment de débattre de ca et qu’il est déjà parti sur autre chose.

Je ne suis pas sûr de tout bien biter à ce qui se passe. Les seuls trucs que j’imprime c’est que non seulement il y aura pas de Monopoly ce soir mais en bonus va falloir oublier la bibine. Vous croyez qu’il est trop tard pour rattraper le voleur de Mauricette et le défoncer ? Oui ? Pffff. En attendant je les écoute plus qu’eux n’ont l’air de le faire.  Ok, les mots sont de la merde. Pourquoi je dis ça ? Parce que mon vieux avait ce don incroyable de vous dire des choses avec le sourire et un regard tendre tout en vous foutant tellement dessus que vous en étiez à vous demander si, finalement, crever ca ne serait pas un bon truc. Je vais pas dire que la c’est pareil, mais ce qui se passe m’échappe d’une certaine façon tout en étant limpide d’une autre.  Vous voyez le truc ? Non ? Putain mais faites un effort bordel !!!

D’abord, y’a ce mec hargneux comme je les aime, sauf qu’au lieu d’y aller franco, il est plus en train de vomir sa souffrance que de vraiment attaquer. Je ne le connais pas assez pour que ce qui sorte de sa bouche n’aille plus loin que la provocation. Ensuite, y’a Daniela, qui n’est pas claire pour moi en me disant que c’est son ami puis qu’il est amoureux, ce qui n’a pas aucun sens. On ne sait pas être ami et amoureux. Ca me semble douloureusement impossible de part et d’autre. Si c’est son ami a lui, elle ne sait pas vouloir qu’il souffre, non ? Si lui est son ami a elle, il devrait être content qu’elle voit des gens et que ca lui plaise ? Alors je ne comprends pas trop ce qu’elle raconte. Par contre, ce qui me parle plus, c’est que, malgré la colère du type, Daniella ne semble pas avoir peur, elle a même eu un geste instinctif pour le défendre de moi au cas où.

C’est surement très con, mais vous savez ce que je vois ? Moi, Joey et Vaughn, dans un autre contexte, certes, mais suffisamment proche pour ne pas me faire mal. Le fameux Fred ne saura jamais imaginer à quel point sa détresse m’est familière. Ouai, je devrais ne pas m’en mêler. Après tout je suis quoi moi la ? Le fouteur de merde ? Le traitre ? Le plan cul qui empêche un couple se faire ? Un type qu’on connait à peine mais qui fait obstacle ? Tout moi quoi. Daniella ne m’avait pas dit qu’elle avait quitté son ex parce qu’il ne l’aimait pas… se rendait elle vraiment compte que, du coup, il y avait un type qui pouvait lui donner ce dont on rêvait tous d’avoir au final ? Une personne qui tienne à nous, capable de faire des trucs complétement cons juste parce qu’aimer ça aide pas le cerveau ?

Je ne sais juste pas de quoi le type parle, mais je sens qu’il va trop loin en invoquant des morts. Autant je suis resté d’un calme olympien devant sa colère, ce qui, notons-le, est un exploit quand on sait ma tendance à vite m’échauffer, autant là, je pense que c’est lui rendre service que de lui fermer sa gueule.

Sans prévenir et avec tout le calme quasi professionnel du mec qui passe trop de temps dans l’aquacage, j’attrape le bras du Fred, l’éloignant de son couteau. Il est bien trop nerveux et a cran pour ne pas tenter de faire une connerie. Je le plaque contre le mur en ramenant le bras prisonnier dans son dos d’une façon pas agréable pour lui. S’il se débat trop ça va lui faire mal. C’est pas la prise de soumission la plus raisonnable à faire dans cette circonstance, mais j’ai pas envie de le foutre au sol et m’assoir dessus devant la nana qu’il aime. J’estime que son égo a suffisamment morflé pour ce soir.

C’est un beau bébé qui n’entend pas se laisser faire, malheureusement pour lui et moi. Je me pense en meilleure position que lui et plus fort. Espérons que je me goure pas. J’ai juste pas envie qu’on se fracasse la gueule ce soir. Je lance un regard en coin à Daniella, il est aussi ferme que ma voix.

« Va à la taverne, dis que c’est de ma part !! Et attends nous là-bas ! On te rejoint !! Faut qu’on discute entre mecs !!!»


Je ne pense pas qu’elle soit du genre à obéir ou faire confiance a un type comme moi, mais dans le doute, je préfère essayer. Sans vérifier si le bon sens de nous laisser gérer ça entre stouquette l’a emporté sur la trouille de me voir faire le con avec son « ami », je profite d’être dans le dos de Fred pour me pencher sur son oreille et lui dire, de façon à ce qu’il soit le seul à entendre :

« Si tu l’aimes vraiment, arrête tes conneries putain et écoute là. Ouai, elle a fait de la merde alors qu’elle était paumée et bourrée avec un pauvre type que t’auras le droit de dérouiller plus tard. Mais elle a dû se sentir tellement mal qu’elle a été t’en parler, comme elle était en train de me parler de toi…. Alors dès que t’arrêtera de faire ta tête de con, essaye d’y penser. Pourquoi elle t’en aurait parler si elle regrettait pas ? C’est plus que la femme que moi j’aime a fait pour moi. »


Il est pas simple à maintenir. Je ne prends aucun plaisir a cette situation de merde ni à remuer mes vieilles plaies pour essayer de faire entendre raison a un mec … jaloux en fait… je n’aime pas ce mot. Parce que je n’accepte pas de penser que je le suis aussi en pensant à Vaughn et Joséphine.

« Alors t’as deux choix, soit tu te reprends, tu retrouves ta bite et ta tête et tu fais ce qu’il faut pour montrer à Daniella que t’es le mec qu’il lui faut et pas le petit con colérique qui fait un caprice. Elle t’as tout dis pour moi non ? Alors va pas chercher midi à quatorze heures si elle te dit qu’elle était pas là pour remettre le couvert. Ta meuf c’est pas une menteuse, ok ? Sinon continue comme ça et tu vas la perdre pour de bon et finir comme moi, seul, rongé par les regrets et les remords sans jamais savoir te remettre… Je sais pas faire plus pour toi. »

Je relâche progressivement ma prise pour m’éloigner avec précautions, prêt à parer s’il attaque. C’est con que j’ai pas ma veste si ca part en combat au couteau… ha… mon couteau est dans la doublure de la manche de la dite veste. Bon bah… pas grave tout se gère même sans, non ? Je lui fais face en essayant de lire sur son visage s’il a imprimé ce que je viens de lui dire tout est restant sur mes gardes. Cette fois c’est plus fort que je dis :

« Après si tu as besoin de te défouler, je dis jamais non a une bonne bagarre, mais y’a aussi moyen que je me casse pour que vous parliez… »

D’ailleurs, elle est partie ou pas Daniella ? Je prends pas le risques de tourner la tête de suite. Je suis pas complétement con non plus.




Codage par Libella sur Graphiorum






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Le point de non-retour    Le point de non-retour  - Page 2 EmptyVen 10 Avr 2020 - 9:08
Fred' me rendait folle. Ce que j'appréciais chez lui commençait sérieusement à être remplacer par ce que je découvrais et qui le faisait apparaître plus encore comme un gamin capricieux. Se donner ainsi en spectacle était totalement et ce qui allait suivre était certainement pire. Il était devenue comme fou et ma colère grandissait à mesure qu'il parlait . (« Oh allez, cache-toi derrière ton rôle d’émissaire ! J’suis sûr que tu brulait d’impatience de le revoir, pas vrai ?! ) J'eus un sourire pervers et franchement sadique aux lèvres. J'avais joué les gentilles nenette pour ne pas aggraver les choses mais là j'en avais clairement plus rien à faire. Je lui répondis alors avec froideur - Franchement ? Ouai j'étais terriblement impatiente de le voir et tu sais pourquoi ? Car lui au moins ne viens pas me casser les couilles comme toi ! ça avait le mérite d'être clair et malheureusement je le pensais sincèrement . Tout était tellement plus simple avec Isha. On parlait , on rigolait et c'était tout . Pas besoin de savoir si j'allais le vexer ou paraître pour une mauvaise personne. Non rien de tout ça juste un bon moment et franchement c'était pas le cas actuellement avec Fred.

Je l'emmenais alors au visuel de la tombe de James mais alors que je pensais que cela le calmerait un peu il osa parlait de lui avec tellement de méchanceté et d'irrespect que ça me fit péter un câble il avait beau faire dix centimètre de plus que moi j'en avais pas grand chose à faire. L'ancienne Dani ressortait et ça n'allait pas être joli joli. Je l'attrapais par le col des deux mains mon visage proche du sien et avec le regard plus noir que la nuit et une colère palpable je lui lançait au visage . - Parles de lui encore une fois comme ça et je te refais la gueule c'est clair ? James avait toujours été la meilleure personne que j'avais pus connaitre et vivant comme mort je ne laissais personne lui manquait de respect. Je le repoussais alors avec force bien que l'envie de lui en coller une n'était pas bien loin . Peut être qu'Isha l'avait remarqué car il me regarda avec fermeté me demandant de les laisser. En tant normal je ne l'aurait pas fait pour ne pas que Fred s'en prenne une mais là j'en avais plus rien à faire. C'était bien malheureux.

Je m'éloignais de quelques pas avant de reporter mon regard sur Fred - Tu sais quoi tu me dégoûtes ... Finalement j'ai bien fait d'attendre pour voir ton vrai visage .. J'avais entendu des rumeurs de Connor comme quoi il n'était pas le gars le plus sympa et vrai du camps je l'avais toujours pris pour un menteur mais au final peut être qu'il avait raison ... Je commençais alors à marcher vers l'endroit dont m'avait parlé Isha . Je restais un moment devant en soupirant avant de rentrer finalement . C'était un mec qui était au bar il commença sa phrase de drague me demandant ce que je voulais boire - C'est franchement pas le moment de me draguer ... lui avais je dis en arquant un sourcil . - Donnes moi ce que tu as de plus fort .. Vodka ...Rhum ... Et laisse la bouteille c'est Isha qui invite ; Après tout il me devait une bouteille non ? Passant ma main dans mes cheveux après les avoir libérée de l'élastique je posais ma tête sur ma main en soupirant attrapant le verre que m'avait remplis le barman pour le boire d'un trait avant de le remplir à nouveau . Et si j'avais eu raison à Tacoma ? Et si je n'étais finalement pas faite pour vivre en groupe ?

Je me demandais clairement ce qu'ils pouvait bien se dire mais même si j'espérais qu'ils n'étaient pas entrain de se battre j'avais simplement lâché l'affaire et si Fred était trop con pour le comprendre et bien s'était tant pis pour lui . Il était allé trop loin ce soir . Au lieu de simplement me parler et m'expliquer les choses - comme le Fred que je pensais connaitre l'aurais fait - il avait joué à l'ado rebelle . C'était clairement pas le meilleur moyen de me faire voir ses sentiments . Tout ce que je voyais alors c'est un capricieux qui voulait " sa chose " . Javais donné avec Mike . Non merci.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Le point de non-retour    Le point de non-retour  - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Le point de non-retour -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Le Retour des bidasses en folie [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Le Retour des Charlots [DVDRiP]
» [RP Hentaï -18] [•] Le retour des Ramens.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: