The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -25%
APPLE Écouteurs sans fil AirPods 2
Voir le deal
135 €

Partagez
- Peu importe le style, sans cœur vous n'avez rien - Evan Redrick -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evan Redrick
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 23/03/2020
Messages : 2
Age IRL : 26
MessageSujet: Peu importe le style, sans cœur vous n'avez rien - Evan Redrick   Peu importe le style, sans cœur vous n'avez rien - Evan Redrick EmptyLun 23 Mar 2020 - 16:21
Evan
Redrick

WHO AM I
- Informations personnage -
Nom : Redrick
Prénom(s) : Evan
Âge : 26 ans
Date de naissance : 29/11/1994
Lieu de naissance : Seattle
Nationalité : Américaine
Groupe : The Haven
Ancien métier : Interprète
Célébrité : Cesard Domboy
- Défauts -
Rancunier
Nerveux
Réservé
Borné
Désorganisé
- Qualités -
Loyal
Altruiste
Empathique
Humble
Déterminé

WHAT'S IN MY HEAD

- Psychologie du personnage -


Evan, comme tout être humain, peut réagir différemment aux situations environnantes suivant son humeur, ses envies, sa perception ou même son état de fatigue. Malgré tout, il est possible de le caractériser par une personnalité qui lui est propre.

Avant tout, c'est quelqu'un qui apprécie particulièrement les rapports avec autrui, bien qu'il soit d'une nature réservée. Il peine à faire le premier pas et ,bien souvent, il ignore comment aborder les gens. Evan est tout à fait capable de tenir une conversation sans bégayer ou perdre tous ses moyens. C'est sa faculté à entamer le dialogue qui lui fait défaut. Il en a pleinement conscience, et cela le chagrine au fond de lui. Bien évidemment, cette appréhension n'est présente qu'à l'égard des inconnus. A partir du moment où il entretient une relation régulière, Evan n'a aucune difficulté à l'alimenter. Comme il aime à le dire, l'amitié est telle une plante; il faut l'arroser pour éviter qu'elle se fane.

Pour en revenir à cette réserve naturelle, elle dénote d'un certain manque de confiance en soi. Evan est facilement intimidé par ceux qui auraient l'intention de l’impressionner. Le regard des autres lui pèse, et c'est pourquoi il essaye de ne pas se faire remarquer. La répartie lui manque, et il ne parvient pas à se défendre face à ses oppresseurs. Aussi, il fait tout pour fuir les conflits, quitte à les anticiper.

Paradoxalement, il aime résoudre les problèmes. Evan, parfois, s'improvise psychologue ou assistant social. Cela lui plait d'analyser son entourage. Il est persuadé qu'il arrive à déceler certains sentiments chez les autres. Généralement, il est apprécié pour son oreille attentive et les conseils qu'il donne, bien que ces derniers ne soient pas forcément toujours les meilleurs.

L'amitié pour Evan est sacrée. Cela fait de lui une personne de confiance, envers qui il est possible de confier ses pires secrets sans être inquiété qu'ils ne soient révélés un jour. C'est un jeune homme généreux dans ses relations et qui s'investit beaucoup pour qu'elles perdurent. En revanche, s'il est trahi, il aura beaucoup de mal à s'en remettre. Pardonner lui sera alors impossible. Il coupera aussitôt tous les ponts et s'en ira voir ailleurs si l'herbe est plus verte, sans pour autant montrer qu'il est affecté.
Evan est prêt à rendre service à ceux qu'il affectionne. Bien souvent, il estime donner plus qu'il ne reçoit, et ce trop plein d'altruisme et de bienveillance engendrent une certaine déception.

Dans la vie de tous les jours, Evan est un bon vivant. S'adonner aux plaisirs de la vie n'est pas un vice pour lui. Boire et faire la fête faisaient parti de sa routine hebdomadaire avant l'épidémie. Il ne refusera jamais un bon moment autour d'une bouteille et saura se montrer de bonne compagnie. Lors de ces instants de débauche, il apparaît plus confiant, plus exubérant et plus entreprenant.

D'un tempérament nerveux, le jeune homme qui démontre pourtant un calme à toute épreuve, est habité par une pression omniprésente. Il n'est pas rare de voir son regard se perdre à l'horizon, alors qu'il pense à tout ce qui peut potentiellement l'atteindre. Evan déteste être pris de court par tout ce qui l'entoure. D'autant plus par ces temps troublés. C'est un incessant combat qu'il mène contre lui-même.

C'est principalement en raison de cette réflexion profonde et permanente qu'il estime détenir les clés face aux difficultés qui peuvent survenir. D'un point de vue extérieur, Evan agace par son opiniâtreté. Son alternative sera forcément la meilleure et s'il doit en suivre une autre, ce sera à contre cœur et en pestant intérieurement.

Dévoué et obstiné dans les tâches qu'il doit mener, il est impensable de lui reprocher paresse et oisiveté dans ses occupations. Evan met un point d'honneur à mener consciencieusement le travail dans lequel il est employé. Cette préoccupation du devoir accompli et bien fait l'amène parfois à juger son voisin qui irait à une allure plus nonchalante.
Désireux de toujours plus se perfectionner dans un domaine, sa détermination est sans faille pour parvenir à ses ambitions.  

Malgré cette capacité à fournir un tel entrain dans ses fonctions, il est régulièrement rattrapé par une désorganisation qui lui fait clairement défaut. Alors il compense par les heures supplémentaires, car il est tout bonnement incapable de s'aménager une structure de travail convenable.

Depuis l'apparition de la pandémie, Evan n'a pas fondamentalement changé, bien que sa méfiance se soit naturellement renforcée. A l'instar des autres survivants, il a pris du plomb dans le crâne. Evidemment, il garde espoir. L'espoir d'un monde meilleur. Il espère y contribuer à son niveau. Son rêve serait de survivre assez longtemps pour pouvoir fonder une famille. Parfois, les jours plus sombres atténuent son optimisme, mais il tente de garder foi en l'avenir.
Athée depuis toujours, il est désormais persuadé qu'une bonne étoile veille sur lui. Et bien qu'il ne soit pas en mesure de dire laquelle, il croit maintenant en une entité supérieure. Cela lui permet peut-être de se réconforter et de confier ses angoisses lorsque rien ne va.

Sa foi lui rappelle qu'il n'est rien en ce monde et que son existence est à la merci du destin, auquel il croit particulièrement. Cette conviction a fait ressortir beaucoup de modestie en lui et une sorte de fatalisme qui le protège de ses doutes.




WHAT AM I MADE OF

- Physique / équipement -

→ Dans cette section, attardez-vous sur les particularités physiques de votre personnage (est-il grand, costaud, maigre, a-t-il des cicatrices, des tatouages, des membres amputés, ...)

→ Parlez également des armes et de l'équipement que possède votre personnage. Rappelez rapidement comment il les a obtenus.


HEAR MY STORY



Evan Redrick.  

Novembre 1994.

“ Je te protégerai toujours, mon fils. Je te le promets. “

Le sous-lieutenant dans son bel uniforme attirait les regards à la maternité. Lui, n’avait d’yeux que pour sa femme et le nouveau-né. Ces mêmes yeux dans lesquels l’émotion débordait.

Evan est né le 29 novembre 1994 à Seattle. Il est le premier enfant d’une union entre un jeune officier de l’US Army et une assistante maternelle, son éducation s’est relativement déroulée dans de bonnes conditions.

Très tôt, la discrétion prononcée d’Evan ressort, à tel point qu’il est parfois possible d’oublier sa présence. Madame Redrick en était ravie car il faisait toujours ses nuits et on ne l’entendait que rarement pleurer. Très cajolé et surprotégé, le garçon va rapidement développer une dépendance affective.

Septembre 2000.

Les débuts à l’école furent compliqués. Evan se sentait mal à l’aise parmi tous ces enfants et son foyer lui manquait lorsqu’il ne s’y trouvait pas. Il eut beaucoup de mal à se faire des amis et préférait passer son temps à lire sur les marches devant la classe, quand ses camarades jouaient au loup ou aux billes dans la cour de récréation.  

“Hey, tu veux jouer à la marelle avec moi ?”

Adam, un autre écolier, se tenait devant lui, un rictus amical coincé au creux des lèvres. C’était la première fois que quelqu’un lui adressait la parole. Depuis lors, ils furent inséparables.  

Printemps 2002.

“ Elle est où maman … ? “

Les sanglots incessants du garçon étranglaient ses propos. Il sentait bien que quelque chose n’allait pas. Ses parents se disputaient sans cesse et du haut de ses 7 ans, Evan était déjà perspicace.  

Face à l’absence de réponse de la part de son père, Evan partit s’enfermer dans sa chambre pour ne plus en sortir. Son petit frère, Wayne, de 18 mois son cadet, voulut le suivre mais se vit farouchement chassé. Sans trop comprendre un tel rejet de la part de son aîné, il fit demi-tour sans demander son reste, se cajolant avec son doudou.  

Depuis lors, Linda Redrick ne fit plus aucune apparition dans la maison familiale. Cette période fut très marquante pour Evan qui ne s’en remettra jamais vraiment. L’absence de sa mère, qui était pour lui un repère, un pilier dans son existence, fit naître chez lui quelques troubles du comportement. Le soir, il ne parvenait plus à trouver le sommeil, en proie à des hallucinations incessantes.  

“Evan, éteins la veilleuse, combien de fois faut-il que je te le répète ? “ grondait la nourrice qui s’occupait d’eux quand Mr Redrick était de service.  

Le jeune garçon n’osait révéler ses visions, de peur qu'on le prenne pour un menteur. De plus, il détestait cette femme qui ressemblait à une vieille sorcière. Alors il se cachait sous la couette, tremblant d’effroi. Ils étaient au-dessus du lit. Surtout, ne pas regarder...  

Hiver 2002. Un samedi.  

"Mon dieu, c’est pas possible d’être aussi nul !"

Les cris de ses partenaires fusent dans tous les sens. Ils allaient perdre le match par sa faute. Adam lui lance un regard rassurant. Evan se concentre, fixe le lanceur. Attention... Voilà la balle qui arrive à toute vitesse. Et … BAM ! Durant deux secondes, il n’y croit pas, il l’a fait !

“Cours, idiot !” hurlent ses coéquipiers. Ce qu’il fit immédiatement, mais pas de chance, la balle est rattrapée à la volée. Incendié par son équipe, Evan est désespéré. Quelle mauvaise idée son père avait-il eu de l’inscrire dans ce club. Le baseball n’était clairement pas fait pour lui.  

A cause de sa médiocrité, ses exploits sont relayés dans tout le collège. Ce qui lui vaut des moqueries à la chaîne et une perte totale de confiance en lui.  

"Ne les écoute pas, fiston. Tu as mis un sacré coup ! T'as pas eu de veine, c'est tout."  

Balançant son sac de sport, Evan fulmine une fois arrivé à la maison. Pourquoi n’arrivait-il pas à jouer aussi bien que les autres ? Lundi, une nouvelle fois, ça allait être sa fête. Son père était bien le seul à croire en lui.  

Avril 2008.

“Ouais, c’est bien là, j’te dis. “

Accroupis derrière une haie, Adam et Evan se regardent perplexes. Fallait-il en arriver là ? Dans sa tête, Evan en était convaincu. Il fallait faire pencher la bascule et prouver qu’il était capable de se défendre. Et puis, Evan n’avait pas payé le plein du scooter de son meilleur ami avec tout son argent de poche pour faire marche arrière maintenant. Les deux jeunes adolescents se trouvaient dans un quartier résidentiel de Seattle. Devant eux, la maison de Darren Boshears, son pire ennemi, celui qui le ridiculisait devant tout le monde au collège, celui qui lui mettait la misère dans le vestiaire. Le souvenir de son rire sarcastique galvanisait son envie de lui faire la peau. Le voilà qui sort de chez lui, dans son uniforme repassé de la veille.
 
“Maintenant !”  

Les deux comparses bombardent Darren d’une demi-douzaine d’œufs en rigolant à gorge déployée. Seul, Evan en aurait été incapable. Mais en compagnie d’Adam, il pouvait faire n’importe quoi. Et puis, cet abruti l’avait bien mérité.

Décembre 2010.

“T’en fais pas, papa, ça va bien se passer. J’ai 16 ans, maintenant.”  

Evan a fait son entrée au lycée, et pour lui, c’est l’occasion de débuter une nouvelle vie. Il a choisi d’étudier le français en option et il démontre d’ailleurs de grandes facilités dans la langue. Alors, lorsqu’il décide d'effectuer un séjour linguistique en France, c’est tout naturellement qu’il obtient les encouragements de son professeur.  

Le voilà à l’aéroport international de Seattle-Tacoma, billet en main. Destination Strasbourg ! Enthousiasmé comme jamais, Evan est impatient de rencontrer la famille d’accueil qui l’attend à plus de 8000 kilomètres. Son père est fier de lui et lui adresse un salut digne d’un général, alors qu’il s’empresse de monter à bord.  

Février 2011.

La ville de Strasbourg lui parait petite en comparaison avec Seattle, mais il y a des gens qui viennent de partout, donc il est aisé de trouver quelqu’un avec qui parler dans sa langue natale. Il ne faut pas se mentir, les français quant à eux, ont généralement beaucoup de mal à communiquer en anglais.

Mais Evan est débrouillard. Lui qui ne maitrisait que quelques mots de vocabulaire à son arrivée, il arrive désormais à se faire comprendre de tous.  Ici, il ne se sent pas jugé. Au contraire, il est au centre de l’attention. Tout le monde lui demande comment est la vie en Amérique et il se fait un malin plaisir d’en faire des tonnes pour impressionner les filles.  

Lors d’une escapade dans les Vosges avec sa promotion, l’une des lycéennes se foule la cheville. Plein de galanterie, Evan porte son sac et l’aide à se déplacer. Pour la première fois, il tombe amoureux. C’est réciproque.  
Aux anges, le jeune homme a complètement oublié sa vie antérieure.  

Juillet 2011.

C’est le cœur gros qu’il faut rentrer. Attristé à l’idée de quitter sa petite-amie et tous ses amis français, Evan ne peut retenir quelques larmes sur le quai de la gare pour aller à Paris. La gorge serrée, il dessine un cœur sur la buée de la fenêtre, et, déjà, les coups de sifflet retentissent annonçant le départ.
 
D’autant plus qu’une mauvaise nouvelle l’attend à son retour. Adam s’est fait percuter en scooter par un chauffard ivre. Il ne s’en est pas sorti.  

C’est une nouvelle épreuve difficile à traverser pour l’adolescent qui voit ses émotions chamboulées de toutes parts. Il décide d’aller se faire tatouer les initiales de son meilleur ami sur le bras droit, signe qu’il ne l’oubliera jamais.  

Un week-end, printemps 2012

Evan qui déjeune tranquillement dans la cuisine, sent tout à coup une odeur de fumée. Wayne descend des escaliers à toute allure en criant au feu. Ni une, ni deux, Evan appelles les pompiers, alors que son petit frère part chercher la lance à eau du jardin. Trop tard, les flammes embrasent rapidement la chambre du cadet. Bientôt, c’est tout l’étage qui brûle.  

Mr Redrick, qui travaille sur la base militaire de Spanaway, arrive une heure plus tard. Les soldats du feu sont à l’œuvre. De l’extérieur, les voisins et la famille assistent impuissants au triste spectacle. Des années de souvenirs s’envolent en fumée.  

Cette fois-ci, Wayne avait laissé son mégot traîner trop près de son lit. Heureusement, ils parvinrent à faire marcher l’assurance, en prétextant à une réverbération des rayons du soleil.  Démuni de toute possession, ils doivent déménager le temps des travaux.  

Evan en profite pour partir vivre chez sa grand-mère paternelle, souhaitant un peu d’indépendance.  

Septembre 2013.

Grâce à ses facultés en langues étrangères, Evan obtint une petite bourse pour aller à l’université filière linguistique. La situation confortable de son père lui permit de compléter une partie des frais d’inscription. Pour financer ses études, le jeune homme décroche un emploi dans une épicerie du quartier, grâce à laquelle il met un premier pas dans le monde professionnel. Le soir, c’est un acharné de travail qui démontre au quotidien beaucoup de motivation, malgré la fatigue d’une journée d’étude. Le gérant lui confie rapidement des tâches à responsabilité, comme la réalisation des inventaires ou les achats des produits.  

Septembre 2015.

Après des années d’éloignement, il faut croire que ce qui semblait être une amourette d’adolescent soit finalement toujours d’actualité. Evan, reconnu pour ses connaissances indiscutables en français, convînt le recteur d’autoriser Julie, sa petite-amie de l’époque, à venir étudier à l’université.  

Enfin réunis, les sentiments qu’ils éprouvèrent autrefois se ravivèrent et devinrent plus authentiques que jamais. Evan prit la décision de louer un studio et l’invita à emménager avec lui pour l’année scolaire.
 
Décidément, l’avenir lui souriait.



RÉDIGEZ ICI LA SURVIE DE VOTRE PERSONNAGE.

POUR NE PAS AVOIR A RÉSUMER EN DÉTAILS TOUTES LES LONGUES ANNÉES DEPUIS OCTOBRE 2015, NOUS VOUS DEMANDONS DE DÉCRIRE UN MINIMUM DE 5 MOMENTS MARQUANTS DE LA SURVIE DE VOTRE PERSONNAGE.

IL PEUT S'AGIR DE SA PREMIÈRE CONFRONTATION AVEC UN RÔDEUR, DE SA PREMIÈRE RENCONTRE AVEC UN CAMP, D'UN PREMIER ACCIDENT, D'UN PREMIER MEURTRE, ETC...

POUR CELA, UTILISEZ LE FORMAT :

• DATE / LIEU : Description de votre moment fort.

→ VOUS POUVEZ FAIRE AUTANT DE DATES CLEFS QUE VOUS LE SOUHAITEZ.

→ IL PEUT S'AGIR DE DATES FIXES (type "le 5 mai 2017") OU DE PÉRIODES (type "février 2018", "hiver 2019", etc...).

→ SI VOTRE PERSONNAGE EFFECTUE UN ROAD-TRIP, NOTAMMENT S'IL TRAVERSE PLUSIEURS ÉTATS, FAITES CLAIREMENT APPARAÎTRE LES DIFFÉRENTES ÉTAPES DE SON TRAJET (EN CITANT LES VILLES PAR EXEMPLE) POUR QU'ON AIT UNE IDÉE DE SON ITINÉRAIRE.

→ PLUS IL Y AURA DE DÉTAILS, MIEUX CE SERA : LE BUT EST QUE L'ON COMPRENNE TOUTES LES ÉPREUVES PAR LESQUELLES VOTRE PERSONNAGE EST PASSE. IL N'Y A PAS DE MINIMUM DE LIGNES IMPOSE MAIS UN TEXTE FOURNI FERAIT ENVIRON 10-15 LIGNES PAR ÉVÉNEMENT MARQUANT.

→ L'UNE DE CES DATES DEVRA OBLIGATOIREMENT SE TROUVER EN OCTOBRE 2015 AU DÉBUT DE L’ÉPIDÉMIE ; UNE AUTRE DEVRAIT SE TROUVER DANS LES 6 DERNIERS MOIS AVANT LE "PRÉSENT".



RACONTEZ ICI A QUOI RESSEMBLE UNE JOURNÉE DE VOTRE PERSONNAGE AUJOURD'HUI. S'IL EST DANS UN CAMP, COMMENT PARTICIPE-T-IL A LA VIE COMMUNE ? QUELLE EST SA RELATION AVEC L'AUTORITÉ ? S'IL EST TRAVELER, QUELLES SONT SES HABITUDES AU JOUR LE JOUR ? ETC...


Time to meet the devil

• Pseudo (sur internet) : ÉCRIRE ICI
• Âge irl : ÉCRIRE ICI
• Présence : ÉCRIRE ICI
• Personnage : Inventé [ ] / scénario/prédef [ ]
• Code du règlement : ÉCRIRE ICI

• Comment avez-vous découvert le forum ? :
ÉCRIRE ICI
• Qu'est-ce qui vous a convaincu de vous inscrire ? :
ÉCRIRE ICI
• Crédits (avatar et gifs) :
ÉCRIRE ICI



passeport :
 
Revenir en haut Aller en bas  
Daniella Offman
Daniella Offman
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un arc ; des flèches ou son 9mm et son couteau de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 13/05/2018
Messages : 2034
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Peu importe le style, sans cœur vous n'avez rien - Evan Redrick   Peu importe le style, sans cœur vous n'avez rien - Evan Redrick EmptyLun 23 Mar 2020 - 16:25
Bienvenue à toi et bon courage pour ta fiche Smile


Tu sais dans la vie il y a ni méchant ; ni gentil . Trouves un endroit où tu es bien et restes y . Et si ça ne va pas et bien bouges tu n'es pas un arbre!
Revenir en haut Aller en bas  
Johanna L. Gordon
Reign of Venus
Administratrice
Johanna L. Gordon
Fiche de personnage
Survit depuis le : 29/02/2020
Messages : 326
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Peu importe le style, sans cœur vous n'avez rien - Evan Redrick   Peu importe le style, sans cœur vous n'avez rien - Evan Redrick EmptyLun 23 Mar 2020 - 16:26
Bienvenue Evan!
Bon courage pour ta fiche!


Décimer l'amour avant de l'avoir vu
T'en fais pas pour moi, je connais ce petit jeu : J'ai pas l'air comme ça mais je sais c'que j'veux. On est bien d'accord, j'vais pas m'attacher, juste crier encore après tes fessées. J'veux pouvoir me dire que j'suis pas trop conne, que j'ai bien fait de jouir sans qu'on s'abandonne.
Revenir en haut Aller en bas  
Salem Parker
Britney Fan Number One | The Revival
Salem Parker
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau de chasse, arc de chasse, un pistolet Smith & Wesson M&P Shield 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 26/01/2019
Messages : 545
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Peu importe le style, sans cœur vous n'avez rien - Evan Redrick   Peu importe le style, sans cœur vous n'avez rien - Evan Redrick EmptyLun 23 Mar 2020 - 16:53
Bienvenue par ici Evan, bonne rédac ! Peu importe le style, sans cœur vous n'avez rien - Evan Redrick 2011760708


➶ At least with the living deads, I know my enemy and I know what to do: Aim and shoot. It's not so easy with people ➶


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Kilian R. Finch
Trader
Kilian R. Finch
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, Glock 17, Couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/10/2019
Messages : 427
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Peu importe le style, sans cœur vous n'avez rien - Evan Redrick   Peu importe le style, sans cœur vous n'avez rien - Evan Redrick EmptyLun 23 Mar 2020 - 17:32
Bienvenue Evan :MisterGreen: bon courage pour la rédaction de ta fiche!!



Hell is right here
And it is not the dead that you should fear most, but the living ones.


Revenir en haut Aller en bas  
Aodhan Kaines
Aodhan Kaines
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un bon vieux couteau et un pistolet beretta 92 qui lui vient de Neil
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/07/2019
Messages : 304
Age IRL : 21
MessageSujet: Re: Peu importe le style, sans cœur vous n'avez rien - Evan Redrick   Peu importe le style, sans cœur vous n'avez rien - Evan Redrick EmptyLun 23 Mar 2020 - 17:48
Bienvenue chez nous !
Revenir en haut Aller en bas  
Luisa Soriano-Flores
Overlook Hotel
Luisa Soriano-Flores
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau de chasse - Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 09/03/2020
Messages : 124
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Peu importe le style, sans cœur vous n'avez rien - Evan Redrick   Peu importe le style, sans cœur vous n'avez rien - Evan Redrick EmptyLun 23 Mar 2020 - 17:59
Bienvenue Smile
Et bon courage pour la fiche


I wanna let go but there’s comfort in the panic
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Peu importe le style, sans cœur vous n'avez rien - Evan Redrick   Peu importe le style, sans cœur vous n'avez rien - Evan Redrick Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Peu importe le style, sans cœur vous n'avez rien - Evan Redrick -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Identité Secrète [DVDRiP]
» 123456789... Déclaration !
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']
» Un peu de hentaï pour un ado de 15

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: 
- Votre personnage -
 :: Présentation de votre personnage
-
Sauter vers: