The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Dear jealousy -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emerson R. Barnett
Medic | Overlook Hotel
Administratrice
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3511
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Dear jealousy   Dear jealousy - Page 2 EmptyLun 30 Mar 2020 - 12:25
Emerson se resservit après coup quand même. Par gourmandise. Elle comptait ne pas en reprendre mais ne put résister à l’appel du sucre. Ces fraises étaient vraiment bonnes. Elle avait probablement le droit d’en profiter elle aussi, n’est-ce pas ? Elle ne le méritait pas vraiment mais, à défaut, elle pouvait se permettre, un peu, de se faire un petit plaisir de temps à autre. C’était ça aussi qu’elle ne s’accordait pas, cherchant à être parfaite sans pouvoir jamais atteindre cet idéal. Elle ne pouvait pas pêcher par gourmandise, elle ne pouvait pas avoir mal, elle ne pouvait pas être malheureuse…

Toute cette pression, Emerson se la mettait pour être une mère parfaite pour Sean, une mère qui ne le ferait jamais souffrir. Dans ce monde, elle devait le protéger de tout, de tout le monde, lui donner les armes pour survivre et s’adapter avec intelligence. Il devrait être un homme bon, gentil, mais fort. Il y avait tellement d’ambivalence dans les décisions qu’elle devait prendre, et tellement de conséquence. Dès sa naissance, tout avait une conséquence folle. Elle craignait que ses blessures lui fassent du mal.

Et… Avec Kerwan, vous n’allez pas… ? Elle avait écouté Luisa avec attention au sujet de tout ça. La brune disait que ça lui faisait du bien d’être proche des enfants, et que s’occuper de Sean était une bonne chose au fond. Elle prit une profonde inspiration. Se reconstruire après la mort d’un enfant, c’était très difficile, elle le savait. Combien n’avait-elle pas réussi à sauver ? Mais est-ce que Luisa en était là dans son deuil ? C’est au programme ?

Elle ne put s’empêcher de lui demander. Comptait-elle, un jour, essayer de ravoir un enfant ? Comptait-elle être mère à nouveau. Sans oublier son fils disparu, évidemment, il n’était pas question ou propos de le remplacer. Mais de continuer à vivre tout de même malgré ça…

Ça l’interrogeait forcément. Aujourd’hui, Emerson était mère à nouveau. Elle avait porté neuf longs mois son fils, elle l’aimait follement évidemment. Mais c’était éprouvant au quotidien, et ceux depuis un moment déjà.

On ne se rend pas vraiment compte mais… J’ai bientôt quarante ans, je ne pensais pas ravoir un enfant en fait… Sean est une bénédiction, on l’a voulu avec Kendale, vraiment, souffla-t-elle. Je suis si épuisée…



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en bas  
Luisa Soriano-Flores
Overlook Hotel
Luisa Soriano-Flores
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 09/03/2020
Messages : 197
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Dear jealousy   Dear jealousy - Page 2 EmptyMar 31 Mar 2020 - 22:59
Dear jealousy


Luisa la rassurait comme elle le pouvait avec ses propres défenses et armes. Elle voyait bien qu'Emy était presque au bord du gouffre sans trop savoir si tout était en lien avec Sean. Pour la jeune femme, cette réponse était évidente. Tout gérer au No Man's Land et avec son fils n'était peut-être une bonne idée et la proposition d'être accompagnée était une bonne idée pour la mexicaine.

Concernant la garde de Sean, Luisa pouvait gérer. Elle était un peu plus proche des enfants depuis quelques temps, depuis que Kendale lui avait demandé si elle était prête à veiller sur eux. Son fils à disparut désormais depuis presque 5 ans. 5 ans cette année. Et elle avait commencé à avancer pleinement depuis Novembre 2018, depuis que Kerwan lui avait parlé à cœur ouvert. D'ailleurs c'était bien à ce moment là qu'elle s'était laissée aller avec lui, comme si elle s'était libérée dans un certain sens. Elle avait repris sa vie. Même si la culpabilité était omniprésente. C'était aussi pour cela que Luisa manquait de confiance en elle. La disparition de son fils. Une mère incapable de protéger son fils ... Cela avait de quoi l'affecter durant des années.

La trentenaire s'était un peu plus refermée sur elle même. La lumière se fit obscurité lorsque Emy, maladroitement, lui demanda si les enfants étaient au programme avec Kerwan. Luisa essayait d'avaler de l'air mais elle restait bloquée. Dans sa tête c'était le blackout total. Elle en avait jamais parlé avec Kerwan, le sujet n'avait jamais franchis leurs lèvres et ... enfin ... elle y pensait pas. Parce que c'était impensable.

Je ... enfin ...
Luisa balbutia, essayait de chercher ses mots. Pour le coup, c'était elle qui semblait ne plus être elle-même. Avoir des enfants ? Alors qu'elle était incapable d'en prendre soin ? Elle revoyait les yeux de Diego qu'elle n'avait jamais oublié. Cette honte sur elle qu'elle portait, cette incompétence. Ses yeux changèrent de lueur, elle regardait l'assiette au centre et ne pouvait décoller son regard de ce point fixe pour ne pas montrer à Emy qu'elle était touchait et encore moins, que ses yeux brillaient.

Je ... c'est pas au programme non
. Touché, coulé. Qu'est ce qu'elle en savait ? Ben énormément de choses. La famille d'Emerson était réunie, la famille d'Hayden était réunie. La sienne non. Kerwan lui avait dit un jour de ne pas attendre après un revenant, un souvenir. Même s'il était réel. Cet espoir elle l'avait complètement perdu. Alors pourquoi croire à une renaissance ou à un autre enfant alors que Luisa serait incapable de l'élever ?


Codage par Libella sur Graphiorum


I wanna let go but there’s comfort in the panic
Revenir en haut Aller en bas  
Emerson R. Barnett
Medic | Overlook Hotel
Administratrice
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3511
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Dear jealousy   Dear jealousy - Page 2 EmptyMer 1 Avr 2020 - 10:11
Elle ne vit pas forcément le trouble dans le regard de Luisa. A dire vrai, ses pensées étaient en train de s’évaporer, et sa vis-à-vis dut lui répondre avec une phrase complète pour réussir à attirer son attention. Son intonation semblait presque neutre, mais aux oreilles d’Emerson, beaucoup de choses ne sonnaient pas de la bonne manière. Elle se sentait comme dans une conversation, presque basique, dans un moment suspendu à dire vrai. La fraise dans la main, Emy ne se rendit pas compte que le jus de celle-ci venait de couler jusque dans sa manche.

Je trouve qu’on se ressemble beaucoup, fit-elle soudainement.

C’était peut-être très soudain, et Emy ne disait pas ça comme si elles étaient le reflet l’une de l’autre. C’était ailleurs. Dans la force qu’elles avaient du mettre pour se relever et continuer malgré les événements. A ceci près qu’elle était admirative de la volonté de Luisa. Sans son mari, jamais elle n’aurait supporté la disparition de Kaycee quelques années plus tôt. La gorge sèche, la mère de famille soupira un bref instant, et retourna vers Luisa dans un regard perçant :

J’aime à croire que je suis pas une mauvaise maman, ajouta-t-elle alors avec une petite voix : Mais toi, je suis sûre que tu en es une vraiment bonne, c’était son instinct qui le lui disait.

Là, il y avait peut-être cette admiration, mais également une pointe de jalousie. Là où Emerson s’efforçait de tout gérer de front, Luisa aurait sans doute fait mieux qu’elle, quoi qu’il arrive. Elle n’arrivait pas à imaginer la mexicaine ne pas s’en sortir, la blonde en contre partie peinait à joindre les deux bouts, et son manque de sommeil y était pour beaucoup. Sauf que son esprit l’empêchait de dormir. Il y avait une voix dans sa tête, une ombre, un passager sombre, qui n’avait de cesse de lui rappeler qu’elle n’était rien ni personne, et qu’elle ne les sauverait jamais.

Peut-être que vous n’en avez pas discuté avec Kerwan, je n’en sais rien et c’est pas mes affaires, désolée, ajouta-t-elle en réalisant soudainement qu’elle était bien aventureuse avec toutes ces questions. C’est juste, si jamais ça arrive… souffla-t-elle dans la foulée. J’étais pédiatre, alors tu risqueras rien, fit-elle, en se voulant rassurante.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en bas  
Luisa Soriano-Flores
Overlook Hotel
Luisa Soriano-Flores
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 09/03/2020
Messages : 197
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Dear jealousy   Dear jealousy - Page 2 EmptySam 2 Mai 2020 - 19:03
Dear jealousy


Se ressembler ? Luisa peinait à reprendre la discussion, à s'accrocher à l'instant présent tant elle pensait désormais à ce que serait sa vie avec un enfant dans les bras comme Emy. Cette ressemblance était t-elle vraiment visible ? La trentenaire en croyait rien. Emy était beaucoup plus forte qu'elle. Elle l'estimait. Prise de décision, position ... Luisa ne savait pas faire tout ça, elle en était incapable ou du moins ... elle ne l'avait clairement jamais montré. Même pour soi.

Tu es une bonne mère ... annonça Luisa. Contrairement à elle, elle avait eu le courage d'avoir porté un autre enfant, du courage de l'élever dans un monde avec un avenir flou et dangereux. La brune se reprochait encore la mort de son fils. Sa disparition. Elle essayait de tirer un trait sur cette douleur qui restait présente dans les moments d’incertitudes. Pour la suite des mots qui fit lever les yeux de la mexicaine vers Emy, des yeux interrogatifs comme pour demander si elle le pensait vraiment ... Je n'en suis pas si sûre, fit-elle dans un souffle avec la déception dans la voix. J'ai laissé mon fils dans la nature, mort certainement. Je ne me pardonnerais jamais de l'avoir abandonné  ... d'avoir abandonné les recherches. Mais comme Kerwan l'avait dit "il n'était plus qu'un souvenir" et ses paroles lui avait valut leur première grosse crise. Mais au fond, il avait raison. Le reconnaître avait été très dur pour la jeune femme.

Emerson connaissait son histoire dans les grandes lignes. Tout le monde savait qu'elle était fragile avec ce passé douloureux. Être entourée d'enfants n'était plus un problème, mais la question d'avoir un enfant pouvait en devenir un. Un sourire fragile éclaircissait quelque peu le visage de la jeune femme. Pour lui faire sentir qu'elle avait confiance en elle si jamais elle était enceinte. Ce bout d'espoir de vie future en famille pouvait avoir du bon ... c'est juste cette confiance en elle qu'elle avait du mal à regagner après la perte lourde de son propre sang.

C'est gentil ... elle redémarra pour s'empêcher de penser et d'agir, je trouve que tu es beaucoup plus courageuse que moi. Tu as la force, l'espoir, tu es toujours debout alors que moi ... elle sentit ses cicatrices sur ses poignets comme pour s'en souvenir ..., je ne l'étais plus il y a quelques années.

L'appel de son fils était trop fort, mais elle a résisté grâce à des amis, grâce à Kerwan sur la seconde tentative. Une lâche, Luisa savait qu'elle n'était pas une de ces femmes fortes ...


Codage par Libella sur Graphiorum


I wanna let go but there’s comfort in the panic
Revenir en haut Aller en bas  
Emerson R. Barnett
Medic | Overlook Hotel
Administratrice
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3511
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Dear jealousy   Dear jealousy - Page 2 EmptyMar 5 Mai 2020 - 17:55
Désolée, souffla-t-elle maladroitement.

Emerson ne pouvait rien lui dire d’autre. Elle était une bonne mère, et ses souffrances trouvaient un écho inédit chez Luisa. Elle comprenait mieux un pan de son histoire, sur lequel la brune restait très discrète pour sa part. Elle pinça les lèvres. Là où la blonde avait été chanceuse, c’était qu’elle avait toujours sa famille avec elle. Mais ses douleurs étaient honteusement ordinaires aujourd’hui quand on voyait ce que chacun subissait. Celles-ci continuaient, sans cesse, de se rappeler à elle, de la dévorer de l’intérieur.

Je ne peux pas imaginer ta souffrance, tout ce que je dirais te semblera idiot probablement, murmura-t-elle. Et il aurait été si arrogant de dire qu’elle comprenait. Il y a parfois des deuils qui sont impossibles, tu vois ? Ou des plaies qui ne cicatrisent jamais vraiment, et ça fait peur, ajouta-t-elle sans réussir à vraiment s’expliquer.

Parce qu’Emy avait conscience que si elle avait dû perdre sa fille, elle n’aurait littéralement jamais réussi à s’en remettre. Ce qui la faisait tenir à l’époque de la disparition de Kaycee, c’était les quelques nouvelles éparpillées dans la ville, qu’elle parvenait à obtenir de ses amis, ou d’autres qui l’avaient recherché ou croisé à une autre époque ; ce qui était cruel pour Luisa, c’était cette absence concrète, et ce silence oppressant. Emy y aurait perdu la raison, sans jamais pouvoir la retrouver. Elle avait été à deux doigts de passer un pas plus tragique encore.

Tu sais, Kaycee a fait une fugue, quand nous étions dans notre ancien camp. Pour Kendale et moi, c’était… Compliqué, parce qu’on avait l’impression d’être de mauvais parents, un mauvais couple, de mauvaises personnes… ça nous a déchiré, expliqua-t-elle d’une voix sombre. Les souvenirs étaient encore forts dans son esprit, malgré les années qui étaient passés. Mais la dépression qu’elle subissait lui donnait parfois l’impression de revivre comme au lendemain ce qu’il s’était déroulé. Emerson se sentait faible et vide : Notre chance, c’était qu’elle soit toujours en vie, elle eut un sourire triste. Mais j’ai eu envie de mourir aussi, très fort, et j’ai essayé, expliqua-t-elle.

Dans le silence de sa chambre vide, dans le lycée qui l’avait abrité, elle avait voulu en finir. Il baissa honteusement les yeux. Courageuse ? La force, l’espoir, être debout. Tout ça, qu’est-ce que c’était quand le mental ne suivait pas ?

J’ai voulu retourné une arme contre moi, me l’enfoncer dans la bouche et tirer, elle secoua la tête : J’ai renoncé parce que Kendale est venu cogner à la porte à ce moment-là.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en bas  
Luisa Soriano-Flores
Overlook Hotel
Luisa Soriano-Flores
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 09/03/2020
Messages : 197
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Dear jealousy   Dear jealousy - Page 2 EmptySam 9 Mai 2020 - 18:57
Do you want a child ?


Luisa alla chercher un verre d'eau en reniflant. C'était la seule manière de se détourner d'Emerson sans pleurer à chaude larmes devant elle. La trentenaire avait juste à les retenir. Le temps de quelques secondes pour se requinquer comme elle le pouvait. Elle fit de même pour Emerson. Un verre d'eau pour noyer leur lourd passé. Attablé une nouvelle fois près d'elle, elle lui donna le verre et l'écouta. Des deuils impossibles ? Oui, celui-là en faisait partie définitivement. Comme l'énonçait Emy, la mexicaine avait peur de l'avenir et peur que cette crainte la submerge pour de bon pour rester une femme faible. La peur la contrôlait et augmentait son manque de confiance en elle. Une émotion déterminante pour la vie de la jeune femme.

Emy s'ouvrit un peu plus, Luisa en fut étonnée et ... rassurée. Elle partageait ses lourds secrets comme Luisa le faisait. Ce qui les mettaient pour une fois (selon les pensées de Luisa) sur un même pied d'égalité. Elle se sentait comprise et ne quitta pas les lèvres de la maman. Elle savait qu'elle avait retrouvé Kaycee après l'avoir perdu. Mais jamais la mexicaine avait pensé à ce qu'elle a pu ressentir. Et cette ... tentative. Luisa revivait la sienne dans ses cauchemars. Heureusement, Emy était toujours là devant elle. Et d'apprendre à mieux la connaître chassait ce qu'elle pouvait penser d'elle depuis de nombreux mois maintenant.

Mon dieu ... Heureusement qu'il y avait Kendale, fit-elle après avoir été scotché par son histoire, partageant à ce jour sa souffrance pour la première fois. L'arme c'était pas mon fort .., dit la brune. Dans un ancien camp militaire, j'ai préféré passer par le couteau et je regardais ..., je regardais mes poignets saigner. Les minutes ressemblait à des heures et je me souviens la voix d'un ami proche me soulever. J'ai été gardé à l'infirmerie pendant un nombre incalculables de jours avant de pouvoir reprendre le dessus et partir ... une nouvelle fois à sa recherche.

Une recherche qui a duré quelques mois avant de laisser derrière elle Portland et les alentours, là où devait se trouver son enfant. En partant vers le nord, Luisa savait qu'elle ne le reverrait plus jamais ... et qu'elle l'abandonnait. Aujourd'hui, elle pensait toujours à cet abandon. Même si Kerwan avait limité les dégâts sur elle-même. La seule trace de cette souffrance physique, elle les gardaient sur ses poignets.

Elle sourit faiblement en disant Si ce fou de Kerwan ne m'avait pas un peu secouée, je crois que je serais toujours en train de vivre comme un pantin, comme une ombre. Il m'a réveillé en quelque sorte.




Codage par Libella sur Graphiorum


I wanna let go but there’s comfort in the panic
Revenir en haut Aller en bas  
Emerson R. Barnett
Medic | Overlook Hotel
Administratrice
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3511
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Dear jealousy   Dear jealousy - Page 2 EmptySam 9 Mai 2020 - 21:44
Emerson esquissa un sourire triste, mais sincère en scrutant Luisa. La mexicaine avait pris ses distances pour rassembler ses esprits, mais elle comprenait que derrière cette façade se cachait des fragilités qui la rendaient terriblement humaine. Et Emy adorait les gens humains. C’était les meilleurs, les plus fiables, les plus incroyables. Ceux pour qui on gagnait d’exister encore. Elle pinça les lèvres. Si le temps ne passait plus à un rythme normal pour elle, elle aurait pu rester ainsi à discuter avec Luisa des heures durant sans s’inquiéter. Les autres considérations perdaient, dès lors, un intérêt notable.

Il y a des gens qui sont doués pour révéler la couleur qu’il y a en nous, souffla-t-elle en réponse à la brune lorsqu’elle parla de son compagnon. Ça faisait déjà longtemps qu’ils étaient ensemble. Kendale en a la capacité, je crois que Kerwan aussi, ajouta-t-elle.

Au fond, n’avaient-elles, pas, elles aussi, eut cette aptitude à les rendre heureux ? Emy aimait croire qu’elle avait permis à Kendale de s’accomplir en tant qu’homme, pourquoi pas de grandir. Il avait eu une famille, aujourd’hui, il tenait un groupe à la force de ses bras, et savait accepter ses peurs. Elle était si fière de lui, et elle l’aimait si fort. Jusqu’à son dernier souffle, elle voulait pouvoir lui tenir la main, et lui rendre cent fois ce qu’il lui avait donné en étant à ses côtés.

Nous sommes fortes aujourd’hui Luisa, je crois que c’est ce qu’il compte, fit-elle en haussant les épaules. On ne l’est peut-être pas tout le temps mais qui l’est ? Qui n’a jamais faibli, jamais abandonné, jamais eu peur ? Demanda-t-elle. J’ai peur tout le temps, d’être une mauvaise personne, une mauvaise mère, de perdre Kaycee ou Kendale, ou l’un de vous. C’était un aveu douloureux. Mais si je m’arrête pour ceux qui partent, comment je peux continuer pour ceux qui restent ?

Sa gorge se noua. Elle était sûre que Luisa devait comprendre. Pourquoi aujourd’hui, Emy n’était pas capable de s’arrêter en dépit de sa santé mentale fragile.

On n’a pas abandonné, grâce aux autres. Et regarde… Sean est là, fit-elle avec un fin sourire sincère. On l’a attendu quinze ans avec Kendale, on le voulait vraiment. Il a juste pris son temps…Ce n’est pas parce qu’on avance qu’on oublie, au contraire, ajouta-t-elle alors.

Dans ses mots, des faits : ça n’était pas parce que Luisa se permettait d’être heureuse avec Kerwan qu’elle aimait moins l’enfant qu’elle avait perdu.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Dear jealousy   Dear jealousy - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Dear jealousy -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: