The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -12%
Caméra sport GOPRO HERO 8 BLACK
Voir le deal
379.99 €

Partagez
- Dear jealousy -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luisa Soriano-Flores
Overlook Hotel
Luisa Soriano-Flores
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau de chasse - Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 09/03/2020
Messages : 143
Age IRL : 30
MessageSujet: Dear jealousy   Dear jealousy EmptyVen 20 Mar 2020 - 8:51
Dear jealousy
C'était un bonheur pour elle de se réveiller à ses côtés après un cauchemar. Elle pausa son front sur son épaule alors que la matinée venait à peine de commencer. Quel cauchemar ? Elle en gardait que des bribes : il faisait sombre et elle avait cette impression que son cou se serrait. Elle ne saurait dire à son réveil si c'était par étranglement durant son rêve ou si c'était à cause des sanglots qu'elle voulait réprimer.

Sans trop tarder sur ce flou qui s'estompait réellement à mesure que les minutes défilaient, Luisa se redressa inspectant le halo de lumière qui pénétrait dans la chambre. Il allait faire un peu meilleur aujourd'hui. Kerwan se tourna de l'autre côté, sa soirée avait été chargée. Ils avaient eu une réunion la veille concernant ce nouveau commerce... encore. Il s'était couché tard par la suite. La jeune mexicaine était contre dès les premières idées et projets concernant ce trafic. Cela pouvait s'avérer dangereux et fut un temps où elle ne voyait que par ça. La vie avant tout le reste. Mais néanmoins, ils en avaient besoin et les temps avaient changé. Alors elle se laissa guider et attendait de voir par elle même les premiers résultats. Espérant que le risque soit moindre.

Sans trop s'attarder, elle s'habilla et prit la direction de la cuisine. L'appel de la faim. Elle se souvenait avoir mis de côté pour ce matin pas mal de biscuits et quelques fruits. Ce n'était pas la meilleure période pour ces derniers mais heureusement avec les cultures il y en avait toujours un bon peu. Merci Hannah !

Il y avait un certain calme dans la maison, à croire que tout le monde hier soir s'était couché à pas d'heure. Mais dans la cuisine quelqu'un était arrivé avant elle. De dos, elle vit Emerson qui préparait sûrement de quoi faire manger son petit. Luisa s'arrêta net et pensait faire demi-tour. Se retrouver seule avec elle, même durant quelques minutes la stressait. Depuis son arrivée ici, cette proximité avec la mère ne l'enchantait guère. La mexicaine faisait des efforts pour Kerwan mais elle n'arrêtait pas de penser qu'entre elle et lui il aurait pu se passer quelque chose. Emy était aux soins avec lui. Les premiers temps, Luisa sortait les griffes. C'était son rôle à jouer auprès de son compagnon et pas à elle. Bien sûr, il y avait Kendale qu'elle respectait énormément. Mais Emy, c'était plus compliqué. La trentenaire a pu avoir un comportement assez possessif il y a quelques mois avec elle. Aujourd'hui Luisa s’était calmée mais n'arrivait pas à passer le cap d'une présence seule avec elle. De peur sûrement d'en dévoiler davantage. De peur de se ridiculiser encore ou de passer pour la méchante.

Après réflexion, elle s'avança doucement sans la perturber. Emy s'aperçut de sa présence "Désolé, je ne voulais pas te déranger ..." elle mis la main sur le tiroir, et d'une boîte sortit quelques gâteaux et biscuits. Ce fut le tour des fruits qu'elle disposa sur le plan de travail pour préparer quelques mets au reste du groupe. Tout cela avec sa maladresse génétique. Elle se força à sourire et commença à couper quelques fruits "Tu en veux quelques-uns ?" proposa t-elle à Emy sans la regarder. Luisa était mal à l'aise et cela se voyait à des kilomètres.

Alors que la mexicaine dû se reprendre à trois fois pour couper un fruit, elle demanda "Comment va Sean ?" par politesse mais aussi car ce petit bout était une merveille. Luisa l'appréciait beaucoup.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas  
Emerson R. Barnett
Medic | Overlook Hotel
Administratrice
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, automatique, poignard.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3437
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Dear jealousy   Dear jealousy EmptyVen 20 Mar 2020 - 15:43
Souvent, Emy en perdait la notion du temps. Depuis qu’elle avait lâché ses fonctions de leader en les laissant à Kendale, et qu’elle voulait se consacrer exclusivement à Sean – puis à la médecin et aux soins des patients – la blonde en oubliait la définition même d’heure. Certaines ressemblaient à des journées, d’autres à des minutes. Les instants avec son fils s’étiraient parfois, ou filaient à une vitesse incroyable, elle peinait à vraiment garder une cohérence au milieu de tout ça. C’était un point perturbant qu’elle avait gardé pour elle : avec la reprise de son activité au No Man’s Land, elle espérait bêtement que le rythme se reprendrait de lui-même…

Sauf qu’il fallait compter Sean dans l’équation, et son fils n’était pas exactement de tout repos. Il se réveillait plusieurs fois par nuit, pour manger. Et vu que le couple n’avait pas eu la chance de trouver un tir lait, c’était à Emy de se lever pour lui. Ils réfléchissaient avec Hannah pour essayer de produire une boisson suffisamment nutritive avec ce qu’ils avaient pour que son enfant puisse être nourri par d’autres. Pour que Kendale puisse s’en occuper plus facilement. Le savoir accrocher à son sein tout le temps commençait aussi à lui peser sur le moral. Parfois, Sean tétait mal, et la séance était plus douloureuse que touchante.

Elle avait oublié le tracas que c’était d’être mère. Les souvenirs de sa maternité avec Kaycee avaient été tellement idéalisé que l’affronter à son âge lui donnait l’impression d’être une très mauvaise personne. Emerson ne se trouvait pas au niveau. Elle peinait à en parler en plus de ça, laissant croire à Kendale que tout allait bien : qu’elle était forte et qu’elle s’en sortait. Ça n’était pas vrai. Souvent, elle se surprenait à attendre, dans un coin, cachée, un peu à l’abri pendant de longues minutes pour s’offrir un peu de repit. Dans ce genre d’instant, son cerveau se mettait sur pause complètement. Elle disparaissait.

Quoi ? souffla-t-elle d’une petite voix en se retournant.

La voix de Luisa lui sembla très lointaine lorsqu’elle se retourna et qu’elle reconnut la jeune femme. Sourcils froncés, elle la regarda faire ce qu’elle savait si bien faire, en lui proposant certains. Puis la question sur Sean sortie, et Emy eut l’impression de mettre les doigts dans une prise :

Il va bien ? s’inquiéta-t-elle instinctivement. Elle l’avait laissé à Kendale, à l’instant ! Ou… Non, il y avait peut-être vingt minutes… Ou plus… Depuis combien de temps se cachait-elle ici ? Elle avait oublié : Désolée je… Je vais te laisser, c’est ta cuisine, admit-elle en essayant de rassembler ses esprits au passage.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en bas  
Luisa Soriano-Flores
Overlook Hotel
Luisa Soriano-Flores
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau de chasse - Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 09/03/2020
Messages : 143
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Dear jealousy   Dear jealousy EmptyDim 22 Mar 2020 - 8:39
Dear jealousy

Machinalement, Luisa continuait à préparer une sorte de petit déjeuner. Confiante dans son élément. Mais la réponse à demi-teinte d'Emerson lui fit arrêter son geste. Le couteau en suspend elle essayait de sonder le regard et le visage d'Emy. Elle semblait fatiguée, les traits légèrement tirés. Elle détourna le regard car ce n'était pas dans son habitude d'essayer de sonder une personne pour essayer de comprendre ce qui n'allait pas.

Elle semblait ailleurs ou bien, elle n'avait pas finit sa nuit. C'était normal et facile à comprendre. Sean était au centre de son attention et c'était un bébé qui avait des besoins. Emerson a laissé les reines du leadership à son mari pour mieux s'occuper de lui. Pour ça elle la respectait même si au fond, Luisa rendait les choses compliquées entre elles. Peut-être était-elle jalouse également de cette femme tête sur les épaules, sûre d'elle et confiante dans ce qu'elle entreprenait. Tout le contraire de la mexicaine ...Pourtant se sentir sensible et fragile concernant une personne, du moins féminine était nouveau.

Elle reprit le cours de son activité lui demandant pour Sean mais à sa réponse, Luisa posa le couteau. Bouche entrouverte, sourcils froncés, là il y avait clairement un souci. Et si Sean avait un souci qu'Emy ne voulait pas dévoiler. La jeune femme plissa les yeux et essaya de comprendre. Mais son interlocutrice préférait prendre la poudre d'escampette. "Ta cuisine" ? La cuisinière fut décontenancée. Et ne su que dire !

Alors qu'Emerson souhaitait quitter cet endroit, Luisa se tourna vers elle "Att ... Emy Attends". Clairement, il y avait quelque chose qui ne tournait pas rond. Luisa commençait à craindre quelque chose que ce soit pour la chirurgien ou pour son fils. Elle se déplaça et lui fit barrage entre elle et la sortie de la cuisine. "Tu es sûre que ça va?", lui demanda t-elle sans trop savoir à quoi s'attendre. Alors qu'elle avait toujours eu ce goût quelque peu amer concernant cette personne, il n'était plus question de cela à cet instant.

"C'est autant ma cuisine que la tienne d'accord ... tu ... tu devrais t'asseoir peut-être et manger quelque chose ?" le comportement d'Emy n'avait peut-être rien à voir avec sa famille mais plutôt avec Luisa. Elle ne savait que penser maintenant. Mais de la voir dans cet état n'avait rien de bon. La mexicaine voulait comprendre et peut-être même l'aider. Elle laissa de côté littéralement ses propres complications concernant sa confiance et le reste pour se consacrer à Barnett. "J'insiste" finit-elle par lâcher.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas  
Emerson R. Barnett
Medic | Overlook Hotel
Administratrice
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, automatique, poignard.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3437
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Dear jealousy   Dear jealousy EmptyLun 23 Mar 2020 - 13:30
Etait-elle sûre que ça allait ?

Emerson papillonna des yeux en se figeant, coupée dans sa lancée. Elle plaça sur Luisa un regard vraiment surpris en essayant de comprendre où elle voulait en venir. Avait-elle l’air d’aller mal ? elle hésita un long moment avant de lui répondre, peut-être parce que c’était l’occasion de lâcher, à quelqu’un, qu’elle n’était peut-être pas aussi chanceuse qu’elle le laissait croire aux autres. Qu’elle n’en pouvait plus de devoir s’occuper exclusivement de son fils, qu’elle avait fait une grave erreur en laissant ses fonctions pour se consacrer à sa maternité. Qu’elle était à bout, qu’elle saturait, mais que c’était le cas depuis des années…

A la place, elle se tut, et eut un sourire troublé par la question de la jeune femme :

Bien sûr, fit-elle en tentant de s’affirmer et d’avoir l’air confiante. Arrivait-elle à faire illusion ? La gorge nouée, elle secoua la tête vivement pour rassembler ses esprits : Désolée, je ne dors pas beaucoup avec Sean et…

Elle ne termina pas sa phrase. Même lorsqu’elle essayait, Emerson n’arrivait plus à aller au bout des choses. Elle commençait et s’arrêter en route, comme si son corps et sa tête n’étaient plus physiquement capable de l’y conduire. Et quoi alors ? Et c’était dur d’être mère à son âge, de devoir élever un enfant dans ce monde, s’y consacrer exclusivement, s’épanouir aussi. Elle n’arrivait déjà pas à en parler à Kendale, au final, elle n’arrivait surtout pas à admettre qu’elle perdait pied. Ce craquage de surface que Luisa pouvait observer, c’était rien à côté de ce qui menaçait de s’effondrer dans son cerveau :

Avec la reprise du travail au No Man’s Land, j’ai l’impression que… qu’elle se noyait. Elle papillonna des cils à nouveau et son sourire – faux – s’étendit de plus belle : Quelle heure est-il ? J’ai du mal à… à réaliser… Le temps passe si vite…

Comme un robot en train de planter, elle sembla réaliser soudainement en face de qui elle se trouvait. Luisa, la cuisine. Les gâteaux ? Ah oui, s’asseoir et manger quelque chose !

Qu’est-ce que tu voulais préparer ? Demanda-t-elle doucement pour essayer de détourner l’attention.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en bas  
Luisa Soriano-Flores
Overlook Hotel
Luisa Soriano-Flores
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau de chasse - Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 09/03/2020
Messages : 143
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Dear jealousy   Dear jealousy EmptyJeu 26 Mar 2020 - 10:30
Dear jealousy


Luisa était très surprise par le comportement d'Emerson. Elle qui était si sûre d'elle, elle qui arrivait à marcher droit était complètement ... à la ramasse. La mexicaine avala l'excuse de Sean et le fait qu'elle soit fatiguée. Nul doute que pour Luisa c'était vrai. Elle la croyait sur parole. Si elle même avait ... enfin ... avoir un enfant pour Luisa ce serait le comble du ridicule. Elle n'y pensait même pas. Ca ne serait jamais d’actualité. Mais Emerson était une bosseuse dans l'âme alors que peut-être d'avoir laissé Kendale faire et se concentrer pleinement à son fils était une chose merveilleuse mais terriblement fatiguant, usant. Luisa pouvait le comprendre.

La jeune femme se rendit compte que malgré ce qu'elle ressentait pour elle, cette amertume qui planait entre elle et Emy, la cuisinière lui trouvait bien des qualités. Kerwan n'était pas le seul responsable de cette jalousie. Peut-être qu'Emerson serait la femme que Luisa ne deviendrait jamais.

En tout cas, cette femme face à elle ne terminai pas ses propres phrases. Elle les laissaient en suspend, comme si elle réfléchissait à beaucoup trop de choses en même temps. Luisa essayait de lire entre les lignes, de capter son regard mais le regard de Barnett se perdait dans le vague. Luisa hocha la tête de compréhension concernant sa fatigue avant de tendre le bras en signe qu'elle pouvait se tourner pour aller prendre une chaise à la table.

Une mention sur son travail, une question sur le temps, Luisa réfléchissait à ce qu'elle devait dire et par quoi commencer  Il est ... il est tôt je dirais à peine 8h, si elle se souvenait de l'heure qu'il était lorsqu'elle s'est levée. Ensuite, elle alla chercher son assiette de fruits qu'elle était en train de découper un peu plus tôt. Elle la posa sur la table au plus proche d'Emy. Je voulais préparer des fruits pour le déjeuner. Tiens, je te conseille de manger les fraises. Hannah les as trouvé délicieuses. Elle même en prenait une pour les gouter. Elles étaient juteuses. La jeune femme sourit mais ne pouvait pas laisser Emerson s'en aller sans la rassurer un minimum.

C'est normal que tu sois fatiguée. En plus, comme tu dis tu as repris ta place au No Man's Land., ça doit te faire beaucoup. T'as pas à t'excuser pour la fatigue constante et le fait que tu sois un peu moins ... concentrée, si ce n'est que Barnett avait plutôt l'air vraiment à la ramasse ... Si vraiment elle n'était pas bien, Luisa ne se gênerai pas pour en mentionner Kendale. Lui surtout pouvait comprendre.

Tu as quelqu'un qui t'aide là-bas ? Pour ne pas être trop encombrée ? questionna Luisa. En tout cas ici, si tu veux que je garde Sean un peu plus souvent, tu sais c'est avec plaisir.



Codage par Libella sur Graphiorum


I wanna let go but there’s comfort in the panic
Revenir en haut Aller en bas  
Emerson R. Barnett
Medic | Overlook Hotel
Administratrice
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, automatique, poignard.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3437
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Dear jealousy   Dear jealousy EmptyJeu 26 Mar 2020 - 15:01
Huit heures ? Elle ne savait vraiment pas depuis combien de temps elle était ici. La gorge nouée, Emerson eut l’impression de réaliser soudainement qu’elle perdait totalement pied tout en essayant de le cacher au passage. Faisait-elle vraiment illusion ? Au moins de son point de vue, même si elle n’était pas sûre que Luisa soit dupe pour sa part. Lèvres pincées, elle s’empara de l’une des fraises. Le goût du sucre dans sa bouche eut le mérite de la surprendre, de lui faire même froncer un sourcil alors qu’elle relevait les yeux vers Luisa :

Vous les avez faites pousser ? Demanda-t-elle. Avaient-elles ces trésors-là dans leur jardin ? Elles sont… très bonnes, confirma-t-elle dans la foulée.

Elle hésita à en prendre une seconde. C’était pour tout le monde, elle ne pouvait pas tout manger toute seule. Même si, dans un moment de folie, elle en aurait été tout à fait capable. Sous le regard de Luisa, maitresse des lieux, elle évita soigneusement de trop attirer l’attention.

Kaycee m’a suffisamment remplacé à la tente, elle n’a pas les compétences qu’il faut pour certains cas. ça n’était pas contre sa fille, là encore, Emerson tentait d’être pragmatique : ça viendra, c’est juste… Elle ne peut pas faire à dix huit ans ce que je faisais à vingt-sept, et puis, c’était faire peser une très lourde responsabilité sur les épaules d’une jeune femme. Si Kaycee perdait quelqu’un à cause d’une erreur, ça n’était pas dit qu’elle puisse assumer de se regarder dans le miroir. Ça arriverait un jour, tout comme c’était arrivé à Emerson. Mais le plus tard était pour le mieux : Et Kendale est pompier, pas médecin, ajouta-t-elle dans la foulée.

Au moins, Luisa était à son écoute. Elle lui fit signe de ne pas s’excuser de son état de fatigue, qu’elle comprenait. Sa remarque lui fit se rappelait qu’elle avait elle aussi eu une famille avant de connaitre Kerwan. Sa relation avec l’agent immobilier semblait tellement évidente aujourd’hui qu’Emerson oubliait ce qui pourtant été important. Et, empathiquement, elle se mettait à sa place, s’imaginant si la situation avait été inversé. Pourrait-elle garder le fils d’une autre en ayant perdu son enfant ?

Ce n’est pas la peine de te donner cette peine, affirma Emerson maladroitement, inconsciente que ça pourrait être très mal pris. Ce n’est pas… Contre toi, c’est juste que je ne veux pas que ça te rappelle des souvenirs et… et te mette mal, peut-être, hésita-t-elle. Elle avait l’impression d’être quand même dans une zone sensible, intrusive.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en bas  
Luisa Soriano-Flores
Overlook Hotel
Luisa Soriano-Flores
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau de chasse - Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 09/03/2020
Messages : 143
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Dear jealousy   Dear jealousy EmptyDim 29 Mar 2020 - 12:31
Dear jealousy


Emy goutait une des fraises proposées que Luisa n'avait pas eu encore le temps de découper. Cela rassurait la jeune femme. Ce sont les premières de l'année. Et Hannah était extrêmement fière. Oui. C'est pas si compliqué à faire pousser. Il suffit de pas mal de lumière et un minimum d'eau. On pourrait même en faire pousser à l'intérieur. Tout est possible. Merci à Hannah pour ces explications et ces conseils. Luisa a toujours été très curieuse concernant la cuisine, la provenance des produits pour pouvoir mieux les cuisiner ensuite. Hannah était une source d'informations à elle toute seule et la mexicaine avait appris beaucoup de choses concernant le jardin et les plants.

La jeune femme vit l'hésitation de la maman et en souriant lui dis Tu peux en reprendre. Mets en de côté pour ta famille. Les autres auront le reste des fruits avec quelques gâteaux sucrés. Luisa faisait en sorte que tout le monde puisse manger à sa faim.

Sa fille l'aidait au No Man's Land. Elle était jeune et sa mère ne voulait pas lui faire endosser trop de responsabilités. C'était compréhensible. Kendale était pompier. Oui mais cela voulait dire qu'il connaissait le minimum. Les gestes, le travail dans l'urgence, c'est dommage que de temps en temps, malgré les lourdes responsabilités qu'il avait, de ne pas pouvoir se dégager du temps pour sa femme. Elle était fatiguée et ça lui redonnerait peut-être un nouveau boost. C'est dommage ... il est pompier mais cela veut dire qu'il connaît les gestes nécessaires et il sait garder son sang froid. C'est dommage que de temps en temps vous ne partiez pas en binôme. Ou même quelqu'un d'autre. Luisa lui disait clairement sa façon de penser. Être aussi franche et directe qui plus est, avec Emy, n'était pas du tout réel !  Personnellement, fatiguée, même si ce boulot t'aide à sortir un peu de ton rôle de mère pour quelques heures, les premiers temps tu devrais être accompagnée.

Son regard était compatissant mais aussi un peu plus déterminée. Avec Emerson le courant entre elles était un peu bancal quelques fois, mais Luisa ne pouvait pas rester sans rien dire et la regarder sans rien faire. Elle espérait que Kendale avait conscience de tout cela. Et concernant Sean ... Luisa baissa la tête, triturant ses doigts comme d'habitude lorsque le sujet la touchait de près. C'est gentil mais ... ne t'inquiètes pas. Elle releva la tête, un sourire à peine voilée sur son visage J'ai eu une conversation avec ton mari, et pour garder les enfants je me sens de le faire, je ne peux plus me cacher derrière ça ... Elle remit une mèche de ses cheveux derrière son oreille ... alors pour Sean aussi. Peut-être qu'au fond j'ai besoin de me sentir proche des enfants. Je les aimes beaucoup.

Il y a encore un an en arrière, elle ne tenait pas le même discours. Force est de constater qu'ayant trouvé le réconfort et le soulagement de sa culpabilité, au sein du groupe et dans les bras de Kerwan, Luisa se sentait plus légère aujourd'hui. Et puis, ils avaient besoin d'une personne pour les aider avec les enfants de temps en temps. Cette barrière que la mexicaine avait érigée elle-même, avec le temps, avait disparut. Pouvait-on parler pour une fois de courage ? Peut-être ...


Codage par Libella sur Graphiorum


I wanna let go but there’s comfort in the panic
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Dear jealousy   Dear jealousy Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Dear jealousy -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: 
- Seattle -
 :: Center :: International District :: Overlook Hotel
-
Sauter vers: