The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -20%
Microsoft Manette Xbox One sans Fil + Câble pour ...
Voir le deal
47.99 €

Partagez
- Compagnon d'infortune -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joey A. Adams
Joey A. Adams
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 08/12/2019
Messages : 512
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Compagnon d'infortune   Compagnon d'infortune - Page 3 EmptyDim 31 Mai 2020 - 21:59
Compagnon d'infortune
Feat Nolan Wilson


Il ne pouvait le cacher : l'idée lui plaisait. Joey avait une certaine fibre avec les enfants et ne verrait aucun inconvénient à s'occuper de leur formation. Si le jeune photographe était quelqu'un de plutôt discret et de réservé, pas franchement bavard, il se transformait littéralement avec les enfants, usant de son calme légendaire et d'un charisme pour gagner leur confiance et leur attention. Quand Nolan fit la proposition, le proposant comme professeur après avoir été lui-même formé, le jeune homme leva la tête vers lui, un grand sourire aux lèvres. « Ce serait vraiment génial ! J'suis carrément pour ! » Dit-il avec un enthousiasme sincère et presque surprenant de la part de Joey, qui était plutôt connu comme quelqu'un d'un peu mystérieux et renfermé.

Son sourire se perdit légèrement lorsqu'il fût question de leurs familles respectives. Farah était pour ainsi dire une amie de Joey, ce qui parvint à lui faire esquisser un sourire en coin quand Nolan la mentionna. « C'est vrai qu'elle est chouette. » Commenta-t-il avant de lever une main en signe de promesse. « J'dirais rien ! » Puis, il dévia le regard du brun lorsqu'il fût question de la disparition d'Izzie. Il brûlait de frustration, chaque jours, de ne pas savoir où elle était, si elle était en vie... Constamment, Joey avait une sorte de contraction abdominale, comme lorsque vous attendez les nouvelles d'un proche tardant à rentrer au sein de votre foyer. Joey ne savait pas vraiment comment gérer cette sensation, alors il l'enfonçait tout au fond de lui en espérant qu'elle ne refasse pas surface violemment la nuit, ou lorsqu'il se trouvait seul. « Ouais... Ne serait-ce que savoir si elle va bien. » Confia-t-il à Nolan, la tête baissée.

Sans relever la tête, il écouta avec attention Nolan avant de croiser de nouveau son regard. Nolan semblait comprendre ce que traversait Joey, depuis des mois désormais. Il était d'accord avec lui et acquiesça sérieusement, osant enfin le regarder de nouveau. « T'as raison... C'est pour ça que j'accepte toute sorte de mission, de filer des coups de main. J'ai besoin de me sentir utile au groupe, j'me dis que comme ça, j'ai été encore... Nécessaire. » Il esquissa alors un sourire lorsqu'il mentionna Joey comme un élève parfait pour une école de médecine. « J'ai toujours aimé aider les gens. J'ai toujours protégé ma soeur de ce qu'on a vécu chez nous par le passé, j'ai toujours aimé les gamins. J'me dis que si j'm'étais pas tourné vers la photo, j'aurais aimé pouvoir faire un métier pour aider les mômes qui subissent des horreurs chez eux tu vois. » Ça, Joey ne l'avait jamais dit à personne : cela se vit lorsqu'il termina sa phrase, il eut un regard presque surpris envers lui-même et se senti rougir. « J'pense que c'est pour ça que j'culpabilise de m'occuper de personne. Une question d'habitude, j'suis habitué depuis toujours. »

Bizarrement, Joey se sentait en confiance avec Nolan, qui avait un regard de confiance, un regard qui avait quelque chose de rassurant. C'était peut-être ce rapport au corps médical, il semblait pouvoir aider les autres. Même avec sa jambe abimée par l'accident de leur expédition. Il rendit son sourire au brun et réfléchit alors. Bien sûr, au campement, il pensa automatiquement à Selene, mais aussi à Hope. Il pensa aussi à Daniella, Alexander et Ludwig. Les joues toujours rosies par sa timidité, Joey se gratta l'arrière de la tête en grimaçant lorsqu'il tomba sur son pansement. « Honnêtement je pensais pas m'attacher autant à certaines personnes... Et en même temps j'ai... Appris à ne pas me greffer à quelqu'un et de papilloner à droite à gauche. Ça m'a permis de m'ouvrir un peu. » Il rit à la fin de sa phrase en regardant autour d'eux et haussa les épaules. « J'pense que c'est pas un mystère, j'suis pas quelqu'un de très bavard d'habitude... »




JOEY ALBERT ADAMS

Revenir en haut Aller en bas  https://mielisonaclod.home.blog/ 
Nolan Wilson
Nolan Wilson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/11/2019
Messages : 419
Age IRL : 38
MessageSujet: Re: Compagnon d'infortune   Compagnon d'infortune - Page 3 EmptyMer 10 Juin 2020 - 19:10
Plus on discute, plus j’ai des idées qui fusent dans tous les sens. Et je suis content de voir que Joey aime mon idée. Il est même carrément enthousiaste, ce qui est encore plus cool. Qu’on soit plusieurs à être sur un projet c’est toujours une bonne chose, ça permet de multiplier les idées et ça rend le tout plus dynamique. La base quoi. Et je me rends compte que j’ai besoin de ça. De projets. De construire des trucs. Peut-être parce que je commence enfin à construire quelque chose avec Cass’ et que tout le reste commence à suivre. Ou c’est plus basique et je me dis que j’arrête de faire que survivre pour voir des trucs à plus long terme. J’ai un peu peur que tout se casse la gueule d’un coup, on va pas se mentir mais, tant que je suis avec eux j’avoue que je m’en moque un peu. On pourra toujours reconstruire un truc non ? Enfin, c’est sans compter sur le fait que je commence à m’attacher à d’autres personnes ici. « Okay, je pourrais dire que j’ai déjà un volontaire pour faire ça donc ! Et vu ton don avec les gamins, ça passera tout seul, c’est cool. » J’ai pas souvenir de l’avoir vu aussi enthousiaste en tout cas, même si ouais, on est pas du genre à passer nos journées ensemble, je sais bien.

Je sais que parler de sa famille, surtout quand on l’a perdu, c’est pas simple. Mais j’espère que ma situation avec Farah lui redonnera espoir. Enfin ça peut aussi lui faire penser que j’ai de la chance et pas lui, je sais bien que c’est à double tranchant au final. Point positif, il semble plutôt bien le prendre. « Je comprends ouais. J’aurais tout donné pour savoir comment ils allaient quand j’étais sans aucune nouvelle. Et y a pas moyen de mener l’enquête ? Genre une prime au NML pour avoir des pistes ? » On sait jamais. Au reste de nos échanges, j’ai un sourire. Ca fait du bien de tomber sur quelqu’un qui a l’air de fonctionner comme moi. « J’ai de la chance, avec mon boulot je sais que je peux me rendre utile sans avoir à trop réfléchir comment. Et avec tout ce qui s’est passé, je suis encore plus content d’avoir choisi cette voie, même si ça a été parfois plus que galère. » Je me suis fait songeur un instant alors qu’il continue. « Pourquoi t’as décidé d’être photographe plutôt qu’autre chose alors ? Et… tu continues d’en faire ? De la photo ? » Je le fixe quand il rougit et j’ai un silence avant de reprendre, à mi-voix. « Tu sais Joey, avec tout ce qui s’est passé, y aura toujours quelqu’un dont on doit s’occuper. Et je parle même pas de s’occuper de soi, c’est encore autre chose ça. Mais… on est tous un peu paumés, sans famille. Certains ont eu plus de chance que d’autres et ont gardé des proches. Sauf que c’est la minorité. Alors se reconstruire, ça passe aussi en aidant les autres, tu crois pas ? Alors c’est pas plus mal de continuer à le faire. »

Je me cale un peu mieux dans mon fauteuil, l’écoutant avec la même attention alors qu’il continue. « Je vois ce que tu veux dire. » Et j’ai un rire quand il hausse les épaules. « J’avoue, je m’attendais pas à discuter autant avec toi. Mais tu veux que je te raconte un truc que j’ai dit à personne ? » J’attends pas vraiment avant de reprendre, songeur. « Tu sais pourquoi je suis allé chercher Hope ? Quand elle était enfermée avec les… les autres là. Parce que je me suis dit que si je le faisais pas, je perdais tout ce qui faisait de moi un humain. Cette capacité à essayer de protéger les autres, à s’y attacher, même après les avoir vus un bref instant. Qu’elle était ce qui restait encore à sauver de chacun de nous. J’étais à peu près sûr que j’allais me faire tuer dans cette histoire. J’étais tout seul, encore à la ramasse après ce qu’on avait vécu et je savais pas sur quoi j’allais tomber. Sauf que je suis tombé sur vous. Et sur Cassidy… tu peux me dire les probabilités que ça avait d’arriver ? »




“You love me. Real or not real?"

Revenir en haut Aller en bas  
Joey A. Adams
Joey A. Adams
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 08/12/2019
Messages : 512
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Compagnon d'infortune   Compagnon d'infortune - Page 3 EmptyJeu 11 Juin 2020 - 15:29
Compagnon d'infortune
Feat Nolan Wilson


Un don avec les enfants, c'était le cas de le dire. Joey avait la fibre, il avait presque l'air destiné à devenir père un beau jour. Etait-ce dû à sa propre enfance difficile ? Sûrement. Tout au fond de lui, Joey semblait bien décidé à être un super papa, si cette chance venait à se présenter à lui. Il ne voulait pas revoir la peur dans le regard d'un enfant comme il avait pu le voir sur le visage de sa jeune soeur à l'époque où son propre regard lorsque lui-même subissait les coups de son père alcoolique. Il acquiesça alors vivement aux affirmations de Nolan, ignorant presque son mal de crâne, enthousiaste.

Quand le jeune médecin mentionna le No Man's Land à propos de sa soeur, Joey se massa le haut du crâne d'une main, pensif. Quelques temps plus tard, Tomas lui suggérerait la même chose, et il accepterait. Mais à ce moment-là, Joey était encore dans le flou, incapable de prendre une décision au sujjet de sa soeur. « J'en sais trop rien... J'ai cherché tout seul, pendant longtemps j'me suis dit que c'était à moi de la retrouver tu vois ? J'suis responsable d'elle... » Le jeune photographe baissa la tête avant de retrouver le sourire en entendant son accolyte lui parler de son propre métier. « Heureusement que tu es là oui... On a tous des compétences humaines qui nous permettent de s'en sortir... Mais je dois avouer que le bagage médical est pas de refus ! » Scanda Joey avec un petit rire sincère, amusé par la remarque de Nolan. Il secoua cependant la tête pour répondre à la question du jeune home, de quelques années son aîné.

« Nan, impossible... Les appareils sont HS, les batteries se rechargent plus après autant d'années... Et les piles, je sais pas trop, ce serait les gâcher... J'aurais bien aimé trouver un polaroïd ou un truc du genre... Akiko m'avait parlé d'aller en trouver un. Mais bon. » Il haussa les épaules avant d'esquisser un sourire. « La photo c'était mon truc à moi tu vois. Quand j'étais gosse, on avait pas trop d'sous, on subissait mon père bref, je t'épargne les détails. Un jour, ma mère m'a filé son vieil appareil photo, j'ai commencé à prendre des clichés, en forêt, dans les montagnes aux alentours de Kingston. Au lycée j'ai partricipé à un club de photo, puis j'ai jamais arrêté. » Un sourire franc se dessinait sur le visage Joey, ravi de pouvoir parler de ce sujet qu'il aimait tant.

« Faire ces randonnées, juste pour prendre une seule photo, d'un aigle ou d'une biche, c'était hyper gratifiant. Et puis... Ca m'a appris à me débrouiller en pleine nature et à pister les animaux. Et ça me permettait de m'échapper un peu de tout ce qu'il y avait à la maison. » Une vérité dure à entendre. Joey pencha la tête légèrement sur le côté en se frottant l'arrête du nez, un mal de crâne constant dû à sa contusion, mais continua de sourire à l'adresse de Nolan. « Farah aussi a un appareil, c'est comme ça que j'ai pu parler un peu avec elle quand je l'ai rencontré. Elle y tient vach'ment. »

Il acquiesça à sa remarque. Si Selene n'était pas prête à adopter pleinement le photographe dans sa vie au même titre que les autres de la prison, elle lui avait offert sans le vouloir la possibilité de s'ouvrir aux autres, de se lier d'amitié avec de nouvelles personnes. À la mention de Hope, le visage de Joey parut s'illuminer. Cette gamine avait vécu tant d'horreur mais reflettait parfaitement cet espoir dont parlait Nolan, celle de la foi en l'humanité. Il y avait toujours eu dans son traumatisme et son malheur, des personnes pour la soutenir. Elle était le reflet de la bonté humaine, selon Joey. « C'est fou... » Murmura presque Joey, admiratif mais aussi ravi de pouvoir partager ça avec Nolan. L'observant un instant, sa jambe encore en piteux état, il se releva doucement et lui tendit la main. « Ça te dit qu'on aille se manger quelque chose ? » Il était en confiance avec ce complice et remerciait presque le destin pour l'avoir amené sur sa route.




JOEY ALBERT ADAMS

Revenir en haut Aller en bas  https://mielisonaclod.home.blog/ 
Nolan Wilson
Nolan Wilson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/11/2019
Messages : 419
Age IRL : 38
MessageSujet: Re: Compagnon d'infortune   Compagnon d'infortune - Page 3 EmptyLun 22 Juin 2020 - 11:21
J’inspire longuement, profitant de cette sensation de bien-être un peu étrange que me procure cette conversation. Faudra que je le raconte à Cass’, elle sera contente. Même si je verrais une lueur de panique à l’idée que quelqu’un puisse volontairement bosser avec des enfants, sans même avoir peur de se faire dévorer. Si pour le moment ça me fait marrer, j’essaie de pas penser à ce que ça donnera à long terme. On y est pas. Pas du tout même. Mais j’aimerais penser à ce genre d’avenir avec elle. J’essaie de pas froncer les sourcils à cette idée avant de me focaliser de nouveau sur Joey, à qui il est impossible de ne pas sourire en vrai.

Même si la discussion se fait moins joyeuse. Et je souffle, d’une voix plus douce. « C’est parce que tu demandes de l’aide que t’arrêtes d’essayer de la chercher. Ca t’aidera ptet juste à la retrouver plus vite, on sait jamais. » Je me fais songeur au reste, même si je réponds, avec un brin de malice. « Je pensais pas que mes études de médecine m’amèneraient à ça, surtout quand je passais des heures à m’user les yeux sur des bouquins. Mais c’est cool. Je voulais me rendre utile, ça marche pas mal. » J’ai un haussement d’épaules quand il continue et je souffle, en secouant la tête à mon tour. « Je trouve pas que ce serait gâcher si on te trouvait des piles. Tu nous aiderais aussi à construire les souvenirs du camp, ce serait un pas de plus vers une vie un peu plus… normale. Moi je trouve que ça mérite réflexion. D’autant que les argentiques sont pas si gros consommateurs de piles que ça si je dis pas de conneries. » Mon sourire se mue un peu en grimace alors qu’il continue. « C’était un moyen de t’évader quoi. C’est déjà bien déjà d’avoir trouvé quelque chose qui t’aide à tenir. Et qui te passionne. Farah était un peu comme toi. Enfin, elle essayait pas de fuir la maison mais plutôt ce à quoi on nous destinait. La vie à la campagne, la ferme, tout ça. Elle était comme moi, c’était pas son truc du tout. » Je me suis fait pensif tout en parlant, avant de sourire de nouveau. « Normal qu’elle y tienne, j’avais mis toutes mes économies dedans pour lui offrir. Et vu qu’on avait clairement pas de fric quand on était gosses, ça a représenté toute une année de livraison de journaux, de tontes de pelouses et j’en passe. Je lui en avais acheté un meilleur quand j’ai eu mon diplôme de fin d’études, mais elle a toujours préféré celui-là. » Je suis content qu’elle s’en soit jamais séparé, malgré tout ce qu’elle a dû traverser ces dernières années.

On continue de discuter un peu et je lui parle de la façon dont j’ai retrouvé Hope. Je crois qu’il comprend ce que je veux dire, où je veux en venir. Et ça fait du bien d’en parler. A quelqu’un d’autre que mes proches s’entend. Je hoche la tête avec un sourire à sa remarque. « Ouais, c’est fou, je confirme. Comme quoi, on sait jamais ce qui peut arriver. » De mal mais aussi de bien. Surtout de bien. Je sais, je sais, on va me dire que je suis bien trop naïf pour ce monde mais, au final, je suis toujours en vie, c’est que je m’en sors pas si mal non ? J’attrape sans hésiter la main qu’il me tend et j’ai un large sourire à son attention. « Carrément. J’ai faim ! » Trouver sa place ici, nouer de nouveaux liens sans avoir peur de les perdre tout de suite, c’est ce qu’il faut pour commencer à construire quelque chose. Et je crois que je tiens le bon bout là.




“You love me. Real or not real?"

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Compagnon d'infortune   Compagnon d'infortune - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Compagnon d'infortune -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: