The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-34%
Le deal à ne pas rater :
Ventilateur ROWENTA VU5640 TURBO SILENCE EXTRÊME
66 € 100 €
Voir le deal

Partagez
- Pure kindness... -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joey A. Adams
Joey A. Adams
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 08/12/2019
Messages : 485
Age IRL : 25
MessageSujet: Pure kindness...   Pure kindness... EmptyMar 3 Mar 2020 - 13:22
PURE KINDNESS
Feat. Juliet Rosenfeld


• 27 février 2020 - fin d'après-midi :

Ils devaient partir en expédition le lendemain. Au sein du campement régnait une atmosphère étrange : un mélange entre de la profonde mélancolie, de l'angoisse et de la détermination. l'ambiance n'était uniquement due à l'expédition qu'ils devaient mener, mais aussi parce qu'ils avaient appris la veille que certains de leurs amis disparus ne reviendraient jamais. Joey ne connaissait pas pour ainsi dire les camarades perdus en question, blessé à l'infirmerie au moment des faits. Seulement, le photographe comprenait cette douleur fulgurante qui avait frappée de plein fouet un certain nombre de survivants. Parmi eux, Selene. Elle venait d'apprendre que Simon, son ancien compagnon, ne rouvrirait jamais les yeux. Isaac était parvenu à rapatrier le corps du pauvre homme, qui reposait en paix parmi les siens. Seulement, cette maigre consolation ne parvenait pas à faire se déverser un flot de chagrin interminable.

Joey était impuissant face à cette situation. Mais il était là, présent pour les autres, pour Selene, comme il l'avait promis. Parce que leur relation était unique, mais encore discrète. La plupart des membres du campement l'ignorait, excepté peut-être Juliet, l'amie la plus précieuse de la pianiste. Au petit matin, Joey avait promis à Selene de passer : la jeune femme semblait vouloir sa présence la moitié du temps, l'autre moitié, elle préférait s'enfermer seule dans sa chambre. Joey ne pouvait pas la blâmer : il avait passé des mois à se torturer l'esprit et à rejeter toute forme d'aide après avoir perdu son ancien groupe. Il avait mis près d'un an à se remettre partiellement de cette tragédie qui continuait malgré tout de le hanter, surtout la nuit. Quant au deuil de sa mère, Joey ne l'avait toujours pas envisagé. Il jouait l'autruche.

Se dirigeant alors dans la maison que Selene occupait avec avec Serena, Juliet mais aussi les filles, le photographe jetait un oeil maussade au ciel qui paraissait capricieux. Il avait en main un carnet neuf qu'il avait retrouvé au fond de son sac, qu'il comptait donner à Hope, qui devait certainement avoir une boîte de crayons quelque part. Depuis quelques jours, il s’entraînait également dans la confection d'un nouveau compagnon en peluche pour la fillette. Ce dernier n'était pas terminé, il espérait pouvoir lui redonner petit à petit le sourire. Joey arriva sur le porche et toqua doucement. C'était Juliet qui s'était présenté à la porte. Joey lui adressa un sourire en coin, une mine légèrement inquiète. «Salut... J'peux entrer ? »

Derrière Juliet, Joey aperçut Effy et Hope. La plus âgée leva la tête en le voyant et s'approcha doucement, avec un demi-sourire bien triste sur le visage. « Salut toi... » Dit doucement Joey à Hope avant de relever ses yeux sombres vers la blonde qui se tenait devant lui. « Comment elle va ?»



JOEY ALBERT ADAMS

Revenir en haut Aller en bas  https://mielisonaclod.home.blog/ 
Juliet Rosenfeld
Juliet Rosenfeld
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 13/02/2020
Messages : 98
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Pure kindness...   Pure kindness... EmptyDim 15 Mar 2020 - 20:07
Un silence pesant s’est abattu sur la maison. A l’étage, Selene dort d’un sommeil agité, dans une chambre plongée dans le noir. Allongée à ses côtés, Juliet caresse doucement la masse brune de ses cheveux. Elle est rongée d’inquiétude pour son amie, tenant son propre deuil à l’écart. Elle n’était pas aussi proche de Simon que l’était la musicienne, ne tolérant le jeune homme que parce que son amie l’appréciait. Mais elle reste profondément affectée par chaque mort, chaque disparition. Pourtant, à cet instant, c’est le traumatisme de Selene qui lui importe. Parce qu’elle sait que cela ne va pas arranger son état de santé mentale. Elle a beau se battre pour préserver une certaine stabilité et pour convaincre les dubitatifs que Selene ne représente pas un danger, il arrivera un moment où elle ne sera plus assez forte. Et à chaque nouveau coup de la vie, elle voit ce moment se rapprocher à grand pas.

Au rez-de-chaussée, les filles jouent en silence. Son attention tournée vers Selene, Juliet garde néanmoins une oreille attentive aux bruits de la maison. Comme si elles savaient, comme si elles comprenaient que quelque chose de terrible est arrivé, elles restent calmes. Hope semble soudain plus mature. Elle l’est déjà, car les épreuves de sa jeune existence l’ont prématurément vieillie. Mais elle occupe Effy du mieux qu’elle peut, laissant à Juliet la liberté de prendre soin de la mère du bébé. Trois coups frappés à la porte l’interpellent soudainement et à regret, elle s’extirpe du lit. Sans bruits, elle descend l’escalier et rejoint l’entrée pour accueillir le mystérieux visiteur. Elle jette un regard aux deux filles, qu’elle peut apercevoir dans le salon, tout en ouvrant la porte. La blonde n’est pas vraiment surprise de trouver Joey de l’autre côté. « Oui, bien sûr. » Elle s’écarte pour le laisser entrer, avant de refermer derrière lui.

Joey s’approche des deux gamines et Juliet le suit, bras croisés sur la poitrine. La blonde ne peut pas s’empêcher d’afficher un air méfiant, qui est de toute façon devenu sa marque de fabrique. Sourcils froncés, elle observe le jeune homme qui se tourne finalement vers elle. « Elle dort, pour l’instant. » Et elle aimerait autant que ça reste le cas pour un moment. S’efforçant de rester ouverte à la discussion, de ne pas se braquer en voulant protéger Selene, elle adresse un sourire à Hope. « Reste avec Effy, s’il te plaît. Si t’as besoin de nous, on est dans la cuisine. » La gamine hoche la tête et s’éloigne. D’un signe de tête, elle invite Joey à la suivre à la cuisine. Là, elle prend une chaise et s’installe tout en indiquant au jeune homme de faire de même. Elle se mord les lèvres, nerveuse. « Je suis inquiète pour elle, j’espère que ça va pas aggraver les choses... »


above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Revenir en haut Aller en bas  
Joey A. Adams
Joey A. Adams
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 08/12/2019
Messages : 485
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Pure kindness...   Pure kindness... EmptyDim 15 Mar 2020 - 20:49
PURE KINDNESS
Feat. Juliet Rosenfeld


Joey sentait que la maison était... Comme en stase. Il pénétra discrètement dans la demeure, frottant doucement ses pieds sur le tapis avant de retirer sa veste. Il remercia Juliet d'un petit signe de tête timide, avant d'accuser le coup. Selene dormait. Cela voulait aussi dire qu'elle vivait un semi-moment de répis avant la tempête. Isaac avait ramené le corps de Simon, l'ancien partenaire de Selene et l'ami de beaucoup d'entre eux. Joey ne pouvait que compatir à cette perte, restant dans l'ombre par respect et par pudeur. En aucun cas il ne voulait se montrer intrusif : chacun accusait le coup et il savait que Selene allait forcément sentir la tempêter passer en elle.

Il hocha la tête avec un demi-sourire désolé, regardant principalement le sol. Joey était un grand timide, c'était quelque chose qui revenait naturellement sur le tapis, surtout dans une situation dans laquelle il était mal à l'aise. C'était le cas : il avait l'impression de marcher sur des oeufs. Heureusement, le demi sourire de Hope qu'il aperçut derrière Juliet encouragea Joey à oser venir ici, amicalement, prendre des nouvelles et discuter avec Juliet, qui pourant n'avait jamais été très proche de lui. Il devait assumer, parce qu'il le faisait de bon coeur : il tenait à Selene, il s'inquiétait pour elle et voulait se proposer pour aider à s'occuper des filles si besoin !

Hope et Effy restèrent dans le salon tandis que Joey suivait docilement Juliet à la cuisine. Ils étaient face à face, pour discuter du sort d'une des personnes qui comptait le plus pour eux. Ce constat rassura Joey qui leva finalement les yeux vers Juliet et commença à entortiller ses doigts sous la table. « C'est pour ça que je suis venu... Comment... Comment elle a réagi ? » Car cela avait été à prévoir : quand la nouvelle éclata, Selene ne se dirigea pas vers Joey naturellement pour noyer son chagrin. De toute façon, ce n'était pas ce que le jeune photographe attendait. Il savait qu'elle allait se terrer chez elle, hurler à la mort lorsque personne ne pourrait l'entendre ou se faire potentiellement du mal. « Je sais que je ne le connaissais pas... J'ai pas les mots pour dire... À quel point je peux comprendre. Mais... » Joey n'était pas un loquace, encore moins quand il s'agissait de sentiments.

Il leva les yeux de nouveau sur Juliet, les mains toujours sous la table, ne sachant pas trop comment si prendre. Il les sortit alors pour poser les coudes sur la table et croiser les doigts pour venir appuyer son menton dessus. Il y eut un petit moment de silence : Joey ne savait pas comment exprimer son empathie. Mais il voulait être utile. « Je sais que je peux pas faire grand chose. Mais j'veux aider. » Lâcha-t-il alors d'une demie-voix en plongeant son regard dans celui de la blonde, qui était restée les sourcils froncés depuis le moment où elle avait ouvert la porte. Il posa à plat ses mains sur la surface de bois qu'il lissa d'un air anxieux. « Selene a géré beaucoup de choses, elle gère toujours tout mais... Elle peut plus le faire toute seule, elle va s'autodétruire... » Ça, il l'avait dit davantage pour lui-même, lissant plus frénétiquement la table d'un geste nerveux des mains, en se mettant à regarder tout autour de lui, comme pour trouver une solution.



JOEY ALBERT ADAMS

Revenir en haut Aller en bas  https://mielisonaclod.home.blog/ 
Juliet Rosenfeld
Juliet Rosenfeld
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 13/02/2020
Messages : 98
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Pure kindness...   Pure kindness... EmptyDim 15 Mar 2020 - 22:07
Juliet n’est pas à l’aise. Joey n’est finalement arrivé que récemment et elle n’a pas eu souvent l’occasion d’être seule avec lui. Rendue méfiante par l’apocalypse et les nombreuses épreuves des dernières années, la blonde ne s’ouvre pas facilement aux inconnus. Comme avec beaucoup d’autres survivants, ce n’est que grâce à Selene qu’elle tolère l’ancien photographe. Elle le sent pourtant fondamentalement gentil, désireux d’aider, tout en étant retenu par une forte timidité. Peut-être qu’avec le temps, elle finira par se découvrir des atomes crochus avec lui. Peut-être qu’ils ont plus en commun qu’une brune aux yeux clairs.

Assise face à lui, ses mains nerveuses posées devant elle sur la table, elle fixe le jeune homme. Elle devine le jeu agité de ses doigts sous la table, aux soubresauts qui agitent ses épaules. Elle n’en dit rien, elle-même trop souvent sujette à ces troubles pour seulement penser à le juger. La blonde ne connaît que trop bien le malaise que peut provoquer un tête à tête avec une quasi inconnue. Pour autant, Juliet ne parvient pas à avoir l’air avenant. Ce n’est pas dans sa nature, pas dans ses habitudes. Taciturne, elle traîne plus souvent un visage plein de morgue qu’un grand sourire.

Elle toussote légèrement, se mord les lèvres. « Mal, bien sûr. C’est… très difficile. » Un euphémisme malhabile, pour jeter un voile pudique sur la douleur de Selene. Elle jette un rapide coup d’œil au plafond, comme si elle pouvait voir, allongée dans le noir, la silhouette sombre de son amie. Un instant, son regard fuit celui de Joey. « Merci… On perd tous quelqu’un à un moment ou à un autre... » Elle ignore l’histoire du jeune homme ; n’a jamais posé de questions. Mais elle n’a pas besoin de savoir. Personne ne s’est sorti indemne de ces dernières années.

Fixant Joey, elle hausse les épaules. « Je sais pas trop ce que tu pourras faire, tu sais… A part t’occuper des filles pendant que je reste avec elle. » Elle fronce encore plus les sourcils, perplexe. Il n’y a vraiment rien à faire, à part attendre que la tempête passe. C’est déjà arrivé, et ça arrivera encore, à Selene comme à Juliet. Parce qu’elles sont telles qu’elles sont : particulièrement sensibles aux aléas de la vie, aux deuils à répétition. Malheureusement pour elles, le monde dans lequel ils vivent tous aujourd’hui ne se prête pas à l’apaisement. Jusqu’à la fin de leurs jours, leur existence ne sera qu’une longue suite de hauts et de bas particulièrement marquants.

Finalement, la blonde pose ses coudes sur la table et se prend la tête entre les mains. L’abattement la gagne et elle soupire profondément. Les derniers jours l’ont fatiguée. Elle dort peu, pour jongler entre les enfants et Selene. Sa vie est mise entre parenthèses, pour s’assurer que cette période difficile se passe le mieux possible pour son amie. C’est un pari risqué néanmoins, car à tout moment la brune pourrait vriller et devenir dangereuse, pour elle comme pour les autres. Pour la première fois depuis longtemps, Juliet prend la pleine mesure de la maladie de Selene. Elle la connait sur le bout des doigts, sait parfaitement tout ce que cela implique. Mais elle a appris à voir au-delà de la malade, pour voir la jeune femme. Et elle ne voit plus qu’elle, occultant les troubles.

Avec une profonde inspiration, elle rejette les cheveux qui lui étaient tombés sur le visage. « Ne t’inquiètes pas pour ça, je fais en sorte que ça n’arrive pas. » Inconsciemment, elle se met un peu sur la défensive. Parce que les paroles de Joey lui fait croire qu’il voudrait s’immiscer entre elles, la remplacer aux yeux de Selene. Elle entend aussi d’autres allusions : inapte à prendre soin de la jeune femme, incapable de savoir ce qui était bien ou non pour elle. Comme si lui savait, après seulement quelques mois… Lèvres pincées, elle pianote nerveusement sur la table. Prenant conscience de son geste, elle pose ses mains à plat sur la table, ne pouvant s’empêcher de mâchouiller ses lèvres. Protectrice, un peu trop même… « Je sais qu’elle va culpabiliser de ne pas avoir pu s’impliquer dans la vie du camp, même quelques jours. » Parce que ses fonctions de leader ont fini par déteindre sérieusement sur son caractère. Lui fournir un cadre qui la maintenait sur les rails. « Si tu veux lui faire plaisir, essaie de te rendre utile où tu le peux. Je sais que tu le fais déjà beaucoup. » Elle essaie vraiment de ne pas rejeter en bloc la proposition de Joey. De ne pas s’isoler dans une bulle où elle vivrait seule avec Selene.


above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Revenir en haut Aller en bas  
Joey A. Adams
Joey A. Adams
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 08/12/2019
Messages : 485
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Pure kindness...   Pure kindness... EmptyDim 15 Mar 2020 - 23:04
PURE KINDNESS
Feat. Juliet Rosenfeld


Si Joey était quelqu'un de taciturne et de secret, il semblait qu'il avait trouvé sa pareille. Juliet avait quelques tics que le jeune photographe avait remarqué : elle se mordait les lèvres, elle tapotait nerveusement la table du bout des doigts. Ce détail qu'il remarqua détendit quelque peu Joey : il avait bien moins l'impression d'être hors norme. Il avait pénétré dans une maison remplie de tristesse, de mélancolie et de fatigue. Effy & Hope évoluaient dans cette maison comme de petites sources de lumière, bien que l'aînée soit elle aussi marquée par de profonds traumatismes.

Au début, Joey ne répondit pas quand la blonde lui proposa de les aider en s'occupant des filles. Il jaugeait du regard la jeune femme : avant cet instant, il ne l'avait jamais regardé vraiment. Bien qu'elle soit rongée par la fatigue et l'inquiétude, elle avait quelque chose de pur mais aussi de troublant. Joey remarqua à quel point elle était épuisée, physiquement, mais surtout moralement, lorsqu'elle prit a tête dans ses mains. « Si ça peut vous aider toutes les deux, tu peux compter sur moi. » Il ne mentionna pas seulement Selene, mais comptait Juliet dans son équation.

« T'as l'air vraiment épuisée... Tu veux monter avec Selene ? Je peux gérer les petites si tu veux... » Ajouta-t-il lorsqu'elle précisa que Selene allait culpabiiser lorsqu'elle retrouverait ses esprits. Il hocha la tête docilement, avant d'esquisser un demi-sourire triste à l'adresse de Joey. Il allait répondre, mais il eut un petit grincement de porte. Dans l'encadrement de l'entrée de la cuisine, Hope se tenait là, tenant la petite main d'Effy. Elle pencha la tête sur le côté en fixant Joey, qui se leva machinalement de sa chaise. Effy esquissa un sourire timide et demanda à l'aînée « O'hé, o'hé ? » Demanda-t-elle en pointant du doigt le jeune photographe. Hope hocha la tête avec un sourire en coin. « Je... Si ça te va, on peut faire comme ça. Selene et toi avez besoin d'un moment tranquille, c'est normal. »

Joey jeta à Juliet un regard qui signifiait qu'il attendait son approbation. Le jeune photographe n'était pas avide de la présence de Selene, il voulait simplement apporter un peu de son aide, pour faire en sorte qu'il aille mieux. S'il savait parfaitement ce dont elle souffrait, il savait également qu'elle était pleine de ressources et qu'elle n'était pas qu'une maladie.



JOEY ALBERT ADAMS

Revenir en haut Aller en bas  https://mielisonaclod.home.blog/ 
Juliet Rosenfeld
Juliet Rosenfeld
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 13/02/2020
Messages : 98
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Pure kindness...   Pure kindness... EmptyLun 16 Mar 2020 - 23:02

Juliet ne peut pas cacher sa fatigue. Les traits tirés, les yeux ourlés de noir, les cheveux en pagaille ; elle a tout de l’insomniaque chronique que le sommeil a quitté depuis trop longtemps. A force de vouloir gérer Selene et les filles en même temps, en cumulant en plus ses heures à l’infirmerie, elle finit par en payer le prix. Déjà naturellement fine, la voilà qui paraît s’amaigrir progressivement. Mais à ses yeux, le jeu en vaut la chandelle. Parce que Selene, lorsqu’elle reprendra ses esprits, se fustigera de n’avoir pas assumé son rôle de mère. Juliet ne pourra pas lui éviter cette culpabilité. Mais elle peut au moins s’assurer que les filles n’en pâtirons pas.

Lorsque Joey lui promet son soutien, elle ne peut qu’hocher la tête en signe d’assentiment. Là, immédiatement, elle ferait n’importe quoi pour dormir vingt-quatre heures d’affilées. Pour un peu d’oubli, un peu de paix. « Merci... » Machinalement, elle frotte ses yeux pour essayer d’éclaircir sa vue. Le geste attire probablement l’attention de Joey, qui lui propose d’aller dormir pendant qu’il prend en charge les gamines. Elle n’a pas le temps de répondre, car les deux filles les rejoignent, cherchant la compagnie du jeune homme. Sentant sa gorge se nouer, elle hoche une nouvelle fois la tête pour toute réponse.

En s’appuyant sur la table, elle se lève et se penche pour embrasser les filles, les prenant toutes les deux dans ses bras. « Vous allez rester avec Joey un moment, d’accord ? Je remonte dormir un peu, on se verra après. » Un dernier baiser sur la tête de bébé d’Effy, et elle lance un regard plein de gratitude à Joey. La blonde laisse les enfants à sa bonne garde et quitte la cuisine pour gravir lentement les escaliers. Dans la chambre de Selene, elle se réinstalle dans le lit, enlaçant et attirant contre elle son amie.
[…]

Deux heures plus tard, lorsqu’elle réouvre les yeux, la pièce est toujours plongée dans le noir. A ses côtés, Selene dort encore. Précautionneusement, elle se lève et descend, pour trouver Joey au salon, jouant avec les filles. Esquissant un sourire contrit, elle s’agenouille à côté de lui et prend Effy dans ses bras. « Merci… J’en avais vraiment besoin. » Comme une mère protectrice, elle resserre son étreinte autour du corps chaud de la petite fille, respirant l’odeur de sa peau. Cette fragrance familière la rassure. Egoïstement, elle y voit un point d’ancrage dans sa vie – et dans celle de Selene. Au moins une raison pour laquelle son amie se battra. Si elle ne le fait pas pour la blonde, elle le fera pour sa fille. « Ça a été avec elles ? » Elle adresse en même temps un regard plein d’amour à Hope, à qui elle s’est attachée comme à une petite sœur. Pour elle comme pour Effy, elle ne veut que de la stabilité et de l’affection pour, peut-être, commencer à combler les pertes.


above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Revenir en haut Aller en bas  
Joey A. Adams
Joey A. Adams
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 08/12/2019
Messages : 485
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Pure kindness...   Pure kindness... EmptyMar 17 Mar 2020 - 11:26
PURE KINDNESS
Feat. Juliet Rosenfeld


Joey esquissa un sourire lorsque Juliet le remercia, se frottant les yeux, envahie soudainement par une envie de dormir. Le jeune photographe reconnaissait cette fatigue : c'était celle de l'insomnie, celle provoquée par des démons beaucoup trop envahissants. Joey connaissait cela : c'était l'histoire de sa vie. Bien sûr qu'il acceptait de s'occuper des filles, bien sûr qu'il acceptait de la laisser repartir dans l'intimité de la chambre de leur amie pour essayer de retrouver un peu la paix. Quand Juliet prit les filles dans ses bras, Joey eut le coeur serré : il constatait avec effroi que toute la vie de Juliet reposait sur ce qui l'entourait, ce qu'elle avait de plus proche. Une vague d'empathie le prit, il ne pouvait que comprendre. Auparavant, le monde de Joey gravitait autour de sa mère, sa soeur et le quelques membres du groupe de l'Université dont il était le plus proche. Désormais, il ne restait plus personne : Joey avait mis des mois à remonter la tête de l'eau.

Quand Juliet fût montée, Effy attrapa la main de Joey en serrant son auriculaire de ses petits doigts potelés en l'emmenant dans le salon. Hope esquissa un sourire discret que Joey remarqua, en les suivant docilement, les bras croisés. Bientôt, le salon se transforma en atelier créatif. Joey avait remarqué le papier et l'énorme boite de feutre qui trônait sur le meuble où à l'époque devait trôner un vieux téléviseur. Joey proposa aux filles de créer un petit théâtre de papier. Effy, beaucoup trop petite pour faire quelque chose de réellement constructif, se chargea des décors : elle traçait avec avidité des cercles approximatifs, des crois mais aussi beaucoup de lignes verticales et horizontales, à grands mouvements de bras volontaires. Joey ne pouvait s'empêcher de rire en lui montrant et remontrant encore le bon geste, qu'elle ne pouvait encore tout à fait réaliser. Cependant, elle y mettait du coeur et semblait ravie d'être investie "comme une grande" dans un projet. Joey lui montra alors que grâce aux lignes qu'elle avait tracé, ils pouvaient découper le tour et fabriquer des rails de train. Le jeu changea alors.

Hope dessina une locomotive, puis Joey un wagon, puis un autre, l'aînée en fit un troisième et Effy termina la machine en dessinant une forme approximative qui devait être le dernière wagon de leur train coloré. La cheminée enfantine qu'avait dessiné Hope recrachait des volutes de fumée multicolore. Joey s'amusa à montrer à Effy à tenir plusieurs crayons dans sa petite main pour colorier d'un coup plusieurs couleurs. « N 'ac'en'ciel ! » S'exclama la fillette en se mettant à rire en recouvrant une énième feuille de dessin.

Quand Juliet revint, avec la moue d'une enfant qui n'aurait pas assez dormi. Joey esquissa un sourire. Hope était appuyée contre Joey, dos à dos, en train d'accrocher le train qu'ils avaient dessiné tous ensemble en dessous de la fenêtre. Joey leva le regard vers Juliet « Bah écoute, comme tu peux l'voir on a été plutôt productif ! » Répondit-il avec un petit rire en secouant sa tignasse de cheveux qui avait besoin d'un coup de neuf. On pouvait voir sur le côté de sa tête une petite parselle de cheveux rasés au milieu de cet amas capillaire, là où on l'avait recousu après qu'il soit revenu de leur expédition. « Y'uliet ! Tchou-tchoooou ! » S'exclama Effy en montrant à la blonde le train que Hope avait terminé d'accroché, tandis que cette dernière s'asseyait en tailleur tout prêt de Joey. Joey pouffa de rire et mis le doigt devant la bouche. « Effy, maman fait un gros dodo, faut pas crier comme ça ! » Dit-il en souriant en regardant la petite fille. Effy mit également son petit doigt devant a propre bouche et leva la tête vers Juliet pour répéter « Tchou-tchoooou ! » En chuchottant presque.

« Franchement Juliet... Je sais qu'on s'connaît encore pas bien mais... J'veux vraiment vous aider, Selene et toi je... » Joey plia nerveusement une feuille de brouillon sur laquelle Effy avait gribouillé. Il esquiva le regard de la blonde car il avait du mal à formuler le fond de sa pensée. Mais si Juliet était si proche de Selene, Joey ne devait pas avoir honte. Il consentit à lever le regard vers elle et dit d'une voix cassée, pleine d'émotion « Je tiens énormément à elle tu comprends... Alors j'me suis dit.... T'es son amie et je sais qu'elle tient vraiment beaucoup à toi alors c'est normal que je vienne prendre des nouvelles. »



JOEY ALBERT ADAMS

Revenir en haut Aller en bas  https://mielisonaclod.home.blog/ 
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Pure kindness...   Pure kindness... Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Pure kindness... -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: