The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-34%
Le deal à ne pas rater :
Ventilateur ROWENTA VU5640 TURBO SILENCE EXTRÊME
66 € 100 €
Voir le deal

Partagez
- CRAFTING OF HAPPINESS -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sari M. Cunningham
Sari M. Cunningham
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/02/2020
Messages : 111
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: CRAFTING OF HAPPINESS   CRAFTING OF HAPPINESS - Page 2 EmptyLun 6 Avr 2020 - 21:46
« Tu as travaillé sur une salle des enfants ? Je serais ravie que tu montres ton travail, » sourit-elle. Ce n’était même pas de la simple politesse. Qu’une communauté prenne la peine de faire des embellissements au sein de son camp, était réconfortant. Sari espérait que cela aurait le même effet sur les enfants. Surtout sur cette fillette, à laquelle Joey semblait tenir. Encore une autre enfant traumatisée par l’apocalypse. Elle en avait vu, dans le refuge, et sur les routes, des enfants muets, les yeux perdus dans le vague, constamment prostrés sur eux-mêmes. « Ce qui me chagrine le plus, avec les tout-petits, c’est que, contrairement à nous, ils n’ont même pas de souvenirs de l’ancien monde auxquels s’accrocher… Peut-être que cela vaut mieux, cela dit. » Elle agita ses doigts pour les assouplir à nouveau, bien déterminée à mener ce projet à bien ce projet.

Joey lui montra son petit matériel. Avec son approbation, Sari prit le tissu entre ses doigts, pour tester l’épaisseur et la rigidité. Elle examina, songeuse, les aiguilles et les épingles, avant de secouer la tête. « Si on veut un bel arrondi sur le museau, il va falloir davantage d’épingles. Attends. » Elle retourna vers son propre lit piocher celles de son propre kit de couture. « Ce n’est pas idéal, mais ça devrait suffire. »

Après avoir examiné les croquis une dernière fois et répété mentalement les étapes, elle se lança. « Nous allons commencer par découper les pièces de tissus. Je te laisserai reporter tes croquis directement dessus, sur l’envers, bien sûr. Tu sembles avoir un meilleur coup de crayon que moi. »

Elle prit à nouveau le carnet, pour désigner tout à tour les croquis correspondants. « Nous commencerons par les oreilles. Ce sera le plus simple. D’abord les arcs ; je te montrerai comment faire des points d’arrêts. Ensuite, nous les retournerons, pour faire une piqure nervure, une couture de maintien, qui se fait le plus près possible du bord du tissu. Ensuite, pour continuer à t’entraîner à coudre, nous passerons aux pattes. Je te montrerai comment faire des points d’arrêts pour les rembourrer. Après, nous ferons la partie la plus difficile, la tête. D’abord, l’avant. Il faudra coudre les différentes parties ensemble, et faire un bel arrondi sur le museau. C’est là où nous aurons besoin de beaucoup d’aiguilles ! Nous prendrons une aiguille à gros chas et un fil plus épais pour accrocher les boutons. » Sari tapota l’aiguille et le fil en question.

« Ce sera plus simple de les coudre avant de finir et rembourrer la tête. Par contre, il ne faudra pas se tromper de côté, une distraction et c’est vite arrivé ! Nous fixerons ensuite les oreilles, avant de coudre l’arrière de la tête. Comme ça, la couture ne se verra presque pas. » Elle agita une main rassurante. « À ce moment-là, tu auras déjà passé l’épreuve du feu, rien de bien compliqué ! »

Sari prit le tissu dans ses mains et lui tendit l’autre bout pour qu’il l’aide à le déplier, bien à plat, sur le lit. « Nous verrons la suite quand nous serons arrivés à ce point-là. Je pense que cela fait beaucoup d’informations d’un coup ! »

Elle s’installa en tailleur, l’enjoignant à faire de même, et rattrapa de justesse un crayon qui avait failli tomber à cause de leurs mouvements. Elle le lui tendit en souriant. « Nous ferions bien de nous y mettre afin que la petite ait son doudou le plus vite possible. »
Revenir en haut Aller en bas  
Joey A. Adams
Joey A. Adams
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 08/12/2019
Messages : 483
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: CRAFTING OF HAPPINESS   CRAFTING OF HAPPINESS - Page 2 EmptyJeu 9 Avr 2020 - 21:38
Crafting of Happiness
Feat Sari Cunningham


Joey tenait vraiment beaucoup à oeuvrer pour les enfants qui vivaient dans le campement. C'était d'ailleurs grâce à cet investissement qu'il avait réussi, petit à petit, au fil des mois, à s'intégrer complètement au groupe. Le jeune homme avait tissé des liens avec plusieurs personnes, comme Shawna qui s'occupait également des têtes blondes du Fort. C'était grâce à elle et Thomas si Joey s'était senti légitime dans les différents projets. Alors, pour se sentir un peu plus appartenir à ce groupe, Joey avait proposé ses services pour décorer quelque peu aiguailler l'espace réserver aux enfants. Il hocha la tête avec un sourire en coin. « Oui, ça m'a permis de me rendre utile, et de faire quelque chose qui n'avait pas directement un rapport avec la survie. » Il haussa les épaules en espérant qu'elle comprendrait ce qu'il voulait dire par là. Le jeune photographe observa un petit moment Sari avant de hocher la tête en affichant une moue compatissante. Effy était née dans un monde de désolation, Hope devait à peine se souvenir du monde avant que celui-ci ne sombre.

Alors, ils se lancèrent, à la grande joie de Joey, dans le chantier de la construction de cet animal en peluche. Joey écouta attentivement les directives de la jeune femme, qui semblait ravie de pouvoir partager sons avoir, mais également très méthodique dans sa manière de procéder. C'était un comportement que Joey aimait car il était lui-même comme cela : ça avait quelque chose de rassurant pour lui. Ils n'avaient pas de fil plus épais, mais le doubler pouvait convenir. Joey hocha de nouveau la tête et s'estimait heureux d'avoir dessiné un renard aux traits assez simplistes, qui le rendait attachant mais également plus facile à réaliser. « Je pense que c'est dans mes cordes. Si tu me montres comment faire, je saurais me débrouiller. » Joey esquissait un sourire sincère. Il était heureuse de pouvoir commencer un projet qui n'avait pas de rapport avec le campement à proprement parlé, une manufacture réalisée simplement pour faire plaisir à l'enfant auquel il s'était attaché, comme... Comme un grand frère.

Il rit à la remarque de Sari et secoua ses cheveux, se passant par la suite une main de libre dans ces derniers. Il suivit son mouvement et s'installa en tailleur en face d'elle. Entre eux, le matériel était disposé, ils étaient prêt à se mettre au travail. « C'est parti ! » Joey s'appliqua et découvrit avec soulagement que même si le tissus n'était pas agréable à travailler, il arrivait à reproduire la forme des oreilles de la même manière que le schéma papier, avec cette pointe et cette rondeur attachante. Joey avait cette étincelle créative au fond du regars. Il fallut bien une bonne demie-heure au duo pour terminer une paire d'oreille et d'entamer le reste. Le plus frustrant pour Joey était de constater que son petit renard restait désespérement plat. « Tu te débrouillais bien avant l'Apocalypse j'me trompe ? » Demanda Joey en levant alors la tête vers la brune en esquissant un sourire en coin. « Mon truc à moi, en dehors du dessin, c'était la photo, mais ça n'sert plus à rien maintenant, alors à force j'ai appris à fabriquer et réparer des choses... Comme tout le monde avec les années, sur le tas quoi. » Joey qui n'était pas de nature loquace, faisait son possible pour se montrer amical et surtout pour tenir la conversation, malgré le fait qu'il soit concentré dans sa tâche. Ce n'était pas facile mais le jeune photographe faisait de son mieux pour faire de cet endroit son foyer : cela passait aussi par de la communication.



JOEY ALBERT ADAMS

Revenir en haut Aller en bas  https://mielisonaclod.home.blog/ 
Sari M. Cunningham
Sari M. Cunningham
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/02/2020
Messages : 111
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: CRAFTING OF HAPPINESS   CRAFTING OF HAPPINESS - Page 2 EmptyMar 14 Avr 2020 - 15:54
Sari voyait parfaitement ce que Joey voulait dire, par fabriquer quelque chose qui n'avait pas de rapport avec la survie. Évidemment, on ne pouvait jamais complètement chasser cette dernière de son esprit. Il ne fallait pas gâcher la moindre ressource, toujours mêler l’agréable à l’utile... Mais, s’en détacher, c’était ce qui permettait aux gens de garder espoir et courage, de se relever, d’envisager l’avenir. Parfois, cela nécessitait d’oublier le présent.

Joey était un élève attentif, appliqué et concentré, quoiqu’un peu... impatient, nota-t-elle. Ce n'était pas vraiment le bon terme ; il semblait déterminé à mener à bien ce projet, le plus rapidement possible. Cela se voyait dans ses yeux. Il y avait l'éclat d'une personne qui se dédie à une tâche, quand elle se sent utile, qui crée quelque chose. Sari pouvait souvent l’observer dans les yeux de ses cousins et de ses tantes, à Bali, où artisanat et art était indifférenciés. Nul doute qu'alors, ce même éclat se reflétait dans ses propres prunelles. Sari estima que si ce doudou serait bénéfique à sa future propriétaire, sa fabrication serait aussi thérapeutique pour Joey... et elle-même.

« Si je me débrouillais bien… tu veux dire, en général ? Oh, je n’étais pas à plaindre. Je cousais et je travaillais le bois, je faisais des vanneries aussi, mais ma vraie passion, depuis toute petite, c’est le tissage. Ce n’est malheureusement pas ce qui sert le plus, actuellement. On trouve encore facilement des pièces de tissus, en exploration. On a davantage besoin de couturier et de menuisier... Mais, j’aimerais bien fabriquer un métier à tisser, un jour… »

Sari l'écouta avec attention, sourit quand il lui parla de photographie. « Oh, tu faisais de la photo ? Quelle était ta spécialité ? » demanda-t-elle, intéressée. Il lui confia qu’il avait appris des compétences plus utiles, au fil des années, sur le tas. Elle songea, coupable, qu’elle n’avait pas cherché à apprendre comment se débrouiller seule. Certes, son ancienne faction l'avait abreuvée de connaissances sur la nature locale, pour lui réapprendre à travailler avec. Cependant, ses lacunes sur certains sujets se faisaient sentir. Par exemple, malgré cinq années d’apocalypse, elle ne savait toujours pas manier une arme à feu. C’était une chose dont la simple idée la rendait malade. Elle ne se serait jamais imaginée, même dans le pire des contextes, prendre un jour la vie de quelqu’un. Jusqu’à il y a trois mois. Si elle avait su se défendre correctement, si elle avait eu une arme, à ce moment-là, elle aurait peut-être pu défendre ceux auxquels elles tenaient. Plutôt que d’avoir été un poids mort.

« Je suis plutôt admirative de tes capacités d’adaptation, » dit-elle simplement, à la place. « Et, bien que la photographie soit effectivement un art qui soit plus… difficile, voire, disons-le, impossible à exercer aujourd’hui, je ne pense pas que cela soit inutile. La maîtrise d’un domaine nécessite toujours plus que ce qu’il n’y paraît. La photographie demande un bon sens de l'observation et du détail, de la curiosité, de la persévérance aussi, pour arriver à prendre le bon cliché, au bon moment. » Elle le regarda dans les yeux. « Tout ça, ce sont des compétences transférables, des choses qui t'aident et t'aideront, aujourd’hui et demain. Si tu es encore là, ce n’est pas par hasard. » Elle eut un sourire réconfortant. « Sans parler de ton œil artistique, qui, j’en suis sûre, a déjà dû te servir ailleurs. Même dans les périodes les plus troubles, il y a toujours eu des artistes, et on en aura toujours besoin. Parce que c’est l’une des choses qui nous fait avancer. » Elle haussa les épaules. « On ne pourra pas rester dans un contexte de survie éternellement. »

Cette dernière phrase lui parut bien amère, bien fausse, après la perte de son groupe. S’il y a trois mois, elle y croyait dur comme fer… elle lui semblait à présent atrocement creuse. Pour chasser cela, elle se concentra sur le petit renard.

Comme prévu, ils passèrent aux pattes. Ils mirent autant de temps que pour les oreilles, alors qu’il y avait plus de pièces. Si cela s’expliquait par la forme qui était plus simple, il lui semblait aussi que Joey prenait le coup de main… ou d’aiguille. « Nous n’allons pas rembourrer tout-de-suite, » précisa-t-elle en lui montrant comment faire les points d’arrêts. « Je ne sais pas si j’ai été très claire tout à l’heure. Nous le ferons le plus tard possible, quand toutes les pièces seront assemblées ensemble, ce sera plus simple pour faire les coutures. Cela peut sembler long sur l’instant, mais nous aurons fini avant que tu ne t’en rendes compte, tu verras ! »

Les pattes achevées, elle s’empara des aiguilles nécessaires pour assembler les pièces de la tête et demanda, rieuse : « Veux-tu faire une pause, ou te sens tu prêt psychologiquement à affronter la partie difficile, le terrible museau ? »
Revenir en haut Aller en bas  
Joey A. Adams
Joey A. Adams
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 08/12/2019
Messages : 483
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: CRAFTING OF HAPPINESS   CRAFTING OF HAPPINESS - Page 2 EmptyVen 17 Avr 2020 - 11:46
Crafting of Happiness
Feat Sari Cunningham


Joey avait une sorte de don, pour repérer les gens de confiance. Bien que cela soit inconscient plus qu'autre chose, Joey se trompait rarement sur les personnes qu'il rencontrait. Sari était une femme vive aussi douce, sa voix était apaisante et ses gestes sûrs. Elle lui avoua ses passions passées et ce rêve, presque irréaliste et inconscient, d'avoir un métier à tisser un jour. Joey esquissa un sourire en coin en la regardant, conservant cette information dans un coin de son esprit. Fabriquer et bricoler des choses, c'était ce qu'il savait faire de mieux.

Quand il fût question de la photo, la lueur de passion se ralluma un peu plus dans le regard de Joey qui ne put réprimer un énorme sourire. « Yes... J'faisais des randonnées photos. J'étais spécialisé de la faune et de la flore en haute montagne. Si j'avais pu finir mes études, je serais bien devenu reporter animalier, un truc dans l'genre... » Bien qu'il ait le sourire, la fin de la phrase du jeune photographe avait un goût amer et triste, plein de regret. Mais le monde était désormais ce qu'il était, et peut-être que dans le futur, Joey serait amené à devenir l'une de ses personnes qui fabriquaient l'Histoire de leurs témoignages visuels qu'ils laissaient derrière eux. C'était toujours ça de gagné.

« C'était vraiment chouette en tout cas... P't'être qu'un jour on recommencera par le début... La boîte noire, les premiers appareils bricolés par l'Homme... » Lâcha alors Joey, presque comme un murmure, nourrissant cette maigre consolation dans son esprit.

Cependant, ce sujet inspirait apparemment la jeune femme qui se lança alors dans un long discours, un discours qui fit chaud au coeur du jeune photographe. Joey n'était pas un grand loquace, il n'était pas capable de s'exprimer aussi précisément et longuement, parce que trop réservé, parce que trop plongé dans la réflexion, constamment. En tout cas, il était tout à fait d'accord avec ce qu'elle affirmait et hochait la tête en baissant les yeux, presque comme s'il faisait une sorte de pière intérieure. Il releva la tête et rencontra le regard de la jeune femme qu'il parvint à soutenir lorsqu'elle poursuivit son discours. « J'dois être facile à cerner alors... » Fit remarquer Joey avec un demi-sourire complice. « Je sais que la photographe m'a apprit beaucoup de choses, notamment sur la nature et la survie à l'extérieur... On peut dire que j'partais avec de bonnes bases. » D'accord, Joey n'avait pas fait le commando ou l'armée, mais c'était un jeune homme débrouillard qui s'était toujours adapté à son environnement, dès l'enfance, lorsque celui-ci était constitué d'un père violent et d'un foyer instable.

Il pencha légèrement la tête lorsque Sari parla de "l'après" Apocalypse, "l'après" survie... C'était quelque chose que certains d'entre eux pensaient de plus en plus, mais Joey pensait qu'il étai trop tôt pour cela. Mais comment en vouloir à des survivants avides d'apercevoir un jour, la lumière au bout du tunnel ? Cela faisait plus de quatre ans qu'ils avançaient dans ce tunnel presque sans fin, nombreux étaient ceux qui avaient péris sur le chemin. Espérer à un lendemain, une phase de reconstruction, c'était espérer un avenir, tout simplement. Joey lui, vivait encore au jour le jour, davantage depuis qu'il avait perdu sa famille. « J'sais pas trop... En tout cas c'est pas pour tout d'suite... » Avoua-t-il sans vraiment aller plus loin dans le débat.

« Ecoute, j'pense qu'on est paré pour terminé notre adorable renard de Franckenstein ! » Assura alors Joey avec un sourire franc en reportant son attention sur la bête, après qu'ils eurent fini de se débattre à la confection des pattes. Le jeune photographe avait hâte de voir le travail fini, mais aussi de voir la tête de Hope lorsqu'elle pourrait enfin le serrer contre elle.




JOEY ALBERT ADAMS

Revenir en haut Aller en bas  https://mielisonaclod.home.blog/ 
Sari M. Cunningham
Sari M. Cunningham
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/02/2020
Messages : 111
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: CRAFTING OF HAPPINESS   CRAFTING OF HAPPINESS - Page 2 EmptyLun 27 Avr 2020 - 0:10
Bien que l’amitié de gens extravertis ne la dérangeât pas, comme en témoignait le lien intense qu’elle avait partagé avec Jenna, Sari appréciait aussi la compagnie subtile de personnes plus discrètes. Joey lui rappelait un peu Lucy, une vieille amie du lycée, dans sa réserve qui se brisait lorsqu’il parlait de choses qui le passionnait. Où que soient Jenna et Lucy en ce moment, Sari espérait de tout cœur qu’elles se portaient bien.

« La faune et la flore, voilà des modèles qui ne sont pas les plus sages et les plus coopératifs. J’en ai vu, des photographes, sur mon île, qui chassaient le cliché parfait. La nature leur jouait souvent des tours. » confia-t-elle, amusée. Elle ne pouvait qu'approuver cette spécialité, son sourire s’élargit. « Mais je pense qu’il n’y a pas de beauté qui mérite davantage d’être immortalisée. »

Son discours avait semblé faire plaisir à Joey. Elle miroita son sourire complice. « Je savais comment vivre dans des communautés autosuffisantes, mais rien sur la survie à proprement parler. Heureusement pour moi que je n’étais pas seule. » Ses parents avaient appris pour elle, sur le tas, comme beaucoup d’autres.  

En réponse à la réflexion de Joey sur la photographie et les boîtes noires, elle hocha la tête : « Peut-être que nous recommencerons tout. Ou qu’une fois les infrastructures rétablies, les jeunes reprendront là où nous nous étions arrêtés ? À moins que ce ne soit un mélange des deux. » Elle marqua une pause. « En supposant que l’humanité s’en relève réellement un jour, je me demande ce qu’il restera de nous et de cette période, aux générations futures. Quels témoignages étudieront-ils ? Que penseront-ils de la façon dont nous avons géré la situation ? Réaliseront-ils des films, des peintures, des chansons, sur ce que nous vivons actuellement, comme nous avons pu, par le passé, romancer les batailles de nos ancêtres ? » Sari avait toujours été fascinée par le sujet de la transmission. Mais c’étaient des réflexions sur un futur lointain, là ou ni l’un, ni l’autre, ne seraient présents.

Sari n’insista pas davantage sur l’après-survie avec Joey. Déjà, parce qu’il ne semblait pas à l’aise avec le sujet, ensuite, parce qu’elle n’était plus sûre de la connaître un jour. Elle avait sincèrement cru, en 2015, que le calme et la civilisation finiraient par revenir au cours de la décennie. Mais le retour à la normale se faisait attendre. En vérité, il n’y en aurait sans doute jamais, même si un ordre nouveau venait à émerger. Mais la jeune femme ne pouvait l’accepter, ne pouvait se résoudre à renoncer à l’ancien monde, malgré tous les défauts qu’elle avait méprisés, à l’époque. Elle en était incapable.

Joey ne voulait pas prendre de pause ? Parfait ; ils s’attaquèrent au museau. Comme prévu, cette partie fut compliquée. Il se rendirent d’abord à l’évidence : une dizaine d’aiguille était tout juste suffisant. Il fallut tester plusieurs configurations pour que les tissus soient bien maintenus. À la première, Sari avait dû se mordre la langue pour ne pas pouffer, tant l’arrondi avait été catastrophique. La quatrième fût la bonne. Certaines personnes allaient et venaient dans les dortoirs, alors qu’ils s’attelaient à la tâche, et que les minutes défilaient.

Finalement, le museau, les oreilles et le reste de la tête furent assemblés. Elle lâcha quelques instants l’ouvrage, en profita pour s’étirer un peu. « Ce petit renard prend forme. Il va être absolument adorable, » sourit-elle en tapotant les boutons, soigneusement cousus par Joey, qui ornaient à présent la tête de la petite peluche. « Il ne manque plus que le corps, et nous pourrons passer à l’assemblage final et au rembourrage. Ce ne sera plus très long. »

Le dos fut rapide ; la surface était grande, mais elle ne présentait aucune difficulté particulière. Avant de les lancer dans les dernières coutures, Sari releva la tête : « Dis-moi, quelle est le nom de cette fillette, pour laquelle nous fabriquons ce doudou ? Il y a l'air d'avoir beaucoup d'enfants, dans le fort. » Sari avait envie d'en savoir plus, sur Joey, sur les raisons de cette dévotion. Toutefois, elle ne pouvait se résoudre à le demander directement, puisqu'il lui avait confié que la petite n'avait pas une enfance facile.
Revenir en haut Aller en bas  
Joey A. Adams
Joey A. Adams
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 08/12/2019
Messages : 483
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: CRAFTING OF HAPPINESS   CRAFTING OF HAPPINESS - Page 2 EmptyLun 27 Avr 2020 - 21:37
Crafting of Happiness
Feat Sari Cunningham


En mentionnant son île, Joey pencha la tête d'un air intrigué vers la brune. Joey ignorait tout de Sari pour le moment. Joey quant à lui, était originaire de Kingston et n'avait jamais vraiment quitté les environs. Les endroits les plus dépaysants pour lui étaient Seattle, évidemment, mais aussi les différents paysages de randonnées dans lesquels il se perdait volontiers. « Quelle île ? » Demanda Joey avec curiosité en esquissant un sourire en coin.

La survie était, le pensait-il, finalement quelque chose de plutôt naturel. Il haussa les épaules en regardant Sari et hocha la tête. « Ça s'apprend sur le tas. Quand on a pas l'choix, on se débrouille. » La preuve, la soeur et la mère de Joey avaient bien réussi à se débrouiller avec le temps, elles qui n'étaient pas si débrouillarde à leurs débuts. Cependant, Joey n'avait pas eu de doute concernant sa mère : elle avait été une battante toute sa vie, elle faisait de son maximum, chaque jour.

Concernant la photographie en tout cas, cela semblait peine perdue pour le moment, mais Joey espérait un jour pouvoir recommencer de zéro. Il n'avait ni l'intelligence nécessaire ni la patience de tenter de retrouver tous les éléments pour reproduire des appareils modernes. Quant aux batteries et aux piles encore disponibles dans les magasins désormais déserts, elles seraient probablement hors d'usage. Sari étendit le sujet vers quelque chose de plus complexe, des sujets que la plupart des survivants n'osaient même pas aborder entre eux, ni même penser finalement. Joey comprenait, parce qu'il s'agissait avant tout de sujets qui faisaient peur : on mentionnait un monde sans eux, un monde qui aurait évolué oui, mais un monde dans lequel ils ne verraient jamais les choses s'arranger.

Cela faisait bien quatre ans qu'ils survivaient en territoire zombie. Au début beaucoup d'entre eux espéraient un retour à la normal. Désormais, et Sari soulevait là la vérité qui planait au dessus de l'intégralité des humains encore envie ici, il était question de s’accommoder du présent pour construire un futur supportable, pour eux et pour les générations futures. « C'est pour ça que c'est chouette de laisser des traces. Des photos, des témoignages écrits... J'me dis... Dans quoi, dans 50 ans, ça leur donna peut-être un aperçu de ce qu'on est en train de vivre... » Joey esquissa un sourire en haussant de nouveau les épaules, content de pouvoir partager avec la brune, des questionnements que tout le monde n'abordait pas dans une conversation polie.

Mais très vite, ils s'attardèrent sur la couture de l'adorable renard en peluche qu'ils étaient en train de concevoir, en équipe, pour Hope. Joey était d'autant plus touché car Sari était nouvelle, elle ne connaissait même pas la fillette qui était si chère au cœur du photographe. Reculant sa tête, Joey constata avec fierté que le renard avait effectivement une tête tout à fait présentable, semblable au dessin initial qu'il avait fait. « J'espère que ça va lui plaire ! » Commenta-t-il avec enthousiasme. Ils n'avaient plus qu'à s’atteler à la couture du corps et d'assembler toutes les parties. Joey commença sa besogne avec l'aide de Sari, vraiment content d'avoir pu compter sur l'aide de cette fille qu'il ne connaissait pourtant pas quelques heures auparavant.

Concentré sur sa besogne, Joey releva la tête pour répondre à la question de la jeune femme. « C'est Hope. Selene et Juliet s'occupent d'elle. Sa mère était leur amie. Elle... Elle a été pas mal traumatisée. Elle décroche pas un mot depuis, mais on est plutôt proche depuis quelques temps... Je saurais pas expliquer pourquoi. » Il esquissa un sourire en coin et expliqua : « Il y a les enfants de certains membres du camp, mais aussi des enfants secourus... C'est... Un grand refuge après tout ! » Joey se comptait dans ces réfugiers qui avaient trouvé dans ce groupe, un semblant de famille pour venir panser doucement ses blessures. « C'est pour ça... Si tu as ta mère ici avec toi... Vous serez bien. »




JOEY ALBERT ADAMS

Revenir en haut Aller en bas  https://mielisonaclod.home.blog/ 
Sari M. Cunningham
Sari M. Cunningham
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/02/2020
Messages : 111
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: CRAFTING OF HAPPINESS   CRAFTING OF HAPPINESS - Page 2 EmptyMar 12 Mai 2020 - 21:45
Sari releva vivement la tête. Elle n’avait plus l’habitude de converser avec des personnes qui ne connaissaient pas son histoire. Trois années à voir constamment les mêmes visages avaient suffi à lui faire perdre des règles basiques de la sociabilisation. « Oh ! Désolée. Je parlais de Bali, ma famille maternelle vient de là-bas. J’y ai vécu quelques années, avant l’apocalypse. » Elle sourit de sa précision superflue : évidemment, que c’était avant, elle n’avait pas fait le trajet à la nage ! « Et toi, d’où viens-tu ? »

Elle hocha la tête pensivement face aux propos de Joey. Cinquante ans… Une époque qu’ils ne verraient sûrement pas. Avant, espérer vivre 80 ans n’était pas irréaliste. Maintenant… Les doyens auraient sans doute mieux vécu au cours des derniers siècles, dans des contextes difficiles, mais où la communauté était au centre de tout. « Même dans le fort, qui semble pourtant accueillant, je n’ai vu personne dépasser la soixantaine, » observa-t-elle. « Nous aurons un grand travail de transmission à faire auprès des enfants. Est-ce qu’il… existe une école dans le fort ? » Si oui… Ce serait quelque chose de magnifique. Quel symbole d’espoir dépassait celui d’éduquer correctement la jeunesse ?

Et en parlant d’espérance… « Hope, » répéta-t-elle, le regard brillant. Son sourire se fana un peu lorsque Joey lui expliqua la situation de la fillette. « Pauvre petite. » Elle rageait contre toutes ces familles brisées, ces enfances volées. « Certes, les enfants, avant ceci, étaient déjà exposés à l’insécurité et à la misère, mais… Au moins, beaucoup étaient à l’abri. » Maintenant, tout le monde était potentiellement en danger, dans une ironique équité. Ses pensées se dirigèrent vers les petits de son ancienne communauté. Ou qu’ils soient, Sari espérait qu’ils se portaient bien.

Mais Joey continuait de parler du camp. « Un grand refuge… » Totalement lancée dans l’inconnu, Sari avait grand mal à s’y projeter.  Elle resta silencieuse, songeuse, alors qu’ils finissaient d’assembler la peluche et commençaient à la rembourrer, renfermant une à une les petites pattes à présent gonflées. Hope. Le prénom résonnait dans son esprit comme une douce mélodie. Elle avait pensé, après la chute de son groupe, qu’il n’y aurait plus jamais de lendemain, plus jamais de possibilité d’être heureuse. Hope. L’absence de Jenna et de Jarred se faisait cruellement ressentir, mais à The Haven… Peut-être qu’elle aurait la possibilité d’y être bien, comme le disait le photographe. « Si tout le monde ici est aussi sympathique que toi, ce devrait être le cas, » lui sourit-elle. Hope.

Ils finirent la dernière couture, nouèrent le dernier nœud, coupèrent le dernier fil. Entre eux, le petit renard à présent achevé semblait les couver d’un regard bienveillant. « Si d’aventure, tu adoptes un jour une nouvelle protégée, n’hésite pas à faire appel à moi pour sa peluche ! » Heureuse de la tâche achevée, Sari le laissa aux mains de Joey, le laissant l’occasion de l’admirer, pendant qu’elle étirait ses doigts fatigués par des heures de couture. Mais, c’était de la bonne fatigue, celle qui mettait du baume au cœur.

Hope.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: CRAFTING OF HAPPINESS   CRAFTING OF HAPPINESS - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- CRAFTING OF HAPPINESS -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: