The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
Abonnement 12 mois Nintendo Switch Online
Voir le deal
15.99 €

Partagez
- [What if...] Zelnie & Clyde -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edwin Broden
Edwin Broden
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 05/06/2019
Messages : 547
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: [What if...] Zelnie & Clyde   [What if...] Zelnie & Clyde - Page 2 EmptyLun 24 Fév 2020 - 13:28
Cette gamine est vraiment chelou, ça peut sembler ironique venant de ma part, alors que j’ai la réputation d’être le mec le plus louche de toute la galaxie. Mais je vous le dit, cette fille est space, dangereuse et vicieuse. Une ado quoi… j’écoute ce qu’elle me raconte, mais j’avoue que je ne comprends pas tout. De quoi elle me cause avec son histoire de fanatiques ? J’la regarde comme si elle débarquer du QG des mens in black. Putain, c’est vraiment chelou son histoire. On en parviendrait presque à oublier le tigre tant elle me perturbe.

J’aime pas qu’on me perturbe !

Je la chope par l’oreille et je la tire vers moi, comme ferait un père sévère :

- Ecoute moi bien gamine, je survivais dans le monde alors que c’était ton père qui léchait les seins de ta mère alors tu vas te faire un peu plus discrète si tu ne veux pas que je te jette sous les griffes de notre copain miauleur.

Me laisser en vie et me conseiller sur comment survivre… on aura tout vu, j’ai 34 ans ma poulette, j’ai passé plus de temps à échapper aux flics que tu n’as de poils sur le corps ! Je finis par lui relâcher l’oreille pour me concentrer sur le tigre, il est en train de finir la boite. Il semble déjà plus calme, c’est une bonne chose. Il se pose sur son cul et nous regarde sans bouger, sans sourciller, un léger ronronnement venait de…

- C’est toi qui ronronne Gamine ?

Nan ce n’était pas elle… un tigre ça peut ronronner ? Mais… moi j’pensais que seuls les chats le faisaient, c’est grave chelou ça aussi ! C’est la faute de la fille, je vois que ça, c’est à cause d’elle que tout es chelou, j’en suis sûr ! Elle attire les emmerdes comme le miel attire les mouches. BON, si un félin ronronne c’est qu’il est content en général, non ? Si j’avance la main, il va me la bouffer ou pas ? Heu… je vais prendre le risque ? Avec un peu de bol il se laissera caresser… et s’il se prenait d’affection pour moi ? ça la foutrait mal pour la petite ? Elle serait jalouse ? Ouaaiiis, on va faire ça !

Suis-je vraiment en train d’essayer de rendre jalouse une gamine de 14 ans ? Ouais. J’ai honte ? Absolument pas !
J’approche ma main de tigrou, il ne bouge pas, quand elle arrive au-dessus de sa tête, il la renifle avant de me laisser lui caresser la tête. Putain… je suis en train de domestiquer un tigre, vous vous rendez compte ? Prends ça dans ta gueule Steve Irwin ! Je suis en train de caresser un tigre ! Je regarde Zelda et j’lui fait un sourire entendu :

- Tu veux me donner des conseils sur quoi au juste Zelda ? Sur comment survivre ? T’as l’air un peu conne maintenant non ? Leçon numéro 1 : on écoute pas les filles qui ont des boutons sur la poitrine.

Insulte gratuite ?OUI. Envie de pleurer ? De me tuer ? Prends un ticket.

Le problème quand j’ouvre trop grand ma gueule, c’est que le karma se pointe en mode YOLO SWAG. Dans l’cas présent c’est tigrou qui se remet à feuler et des bruits de pas qui se rapproche de nous. Jté jure, Z, si c’est les fanatiques dont tu parlais plus tôt, je te fist avec la patte de la maman tigre !


I'VE SPENT SO LONG IN THE DARKNESS
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 4067
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: [What if...] Zelnie & Clyde   [What if...] Zelnie & Clyde - Page 2 EmptyLun 24 Fév 2020 - 22:45
Ce n'est jamais très chouette, les punitions corporelles. Il paraît que la fessée, à un certain âge, devient une source de plaisir coquin. Mais lorsque l'on vous tire l'oreille et ce, à n'importe quel âge, on ne peut décemment pas s'extasier. Zelda est surprise par l'audace de Terrence et lâche un « Eeeh ! » de contestation tout à fait justifié. Par contre elle est bien obligée de suivre le mouvement et se retrouve bien vite sur la pointe des pieds, en équilibre, soumise au caprice de son aîné. Et elle est bien vite gratifiée d'une morale à deux balles, semblable à celle de tous les vieux du monde et qui se résume, grosso modo, à du je connais tout du monde parce que je suis ridé et toi t'es qu'une gamine donc t'es naze ! Sauf que, bien sûr, cet homme l'image à sa façon en évoquant ses parents. Lorsqu'il la relâche, elle lui adresse un regard parfaitement désapprobateur. « Parle mieux des seins d'ma mère ! » le menace-t-elle, main sur la crosse de son arme. Elle ne veut pas le tuer mais elle ne va pas non plus le laisser faire d'elle ce qu'il entend. « J'suis p't-être une gamine, ouais ! Mais une gamine armée ! » Il lui semble que cette nuance est importante. Non mais oh ! Il oublie où est sa place, cet esclave ! Au temps des romains elle l'aurait fait fouetter. Mais elle n'a pas de fouet et puis, en plus, elle a encore besoin de lui en état. Qui sait si le tigre ne décidera pas de les attaquer ? Mais tout ceci ne l'empêche tout de même pas de tenter de lui écraser son genou entre les deux jambes.

L'esquisse de son geste est toutefois interrompue par la question étrange de Terrence. Au ronronnement ? Oui, c'est vrai. Elle n'avait pas remarqué que l'animal s'était mis à vibrer, occupée qu'elle était à museler les prémices de sa colère. « J'ronronne pas, moi ! Je râle ! » répond-t-elle sur le ton de l'évidence. Son interlocuteur, quant à lui, essaie à nouveau de se suicider en s'avançant vers le tigre. Déjà ? Il n'a peur de rien, lui. À cet instant l'adolescente est, il faut le dire, assez excitée. Elle parie mentalement sur les chances de survie de son improbable allié. Va-t-il perdre la main ? Va-t-il perdre autre chose ? Elle se mordille la lèvre tandis que l'autre s'avance vers son destin. Et pousse un soupir de déception. Et de contrariété. Terrence caresse l'animal avec un air triomphant. « Ça change rien ! C'quand même mon tigre ! » Elle est un peu vexée. Et jalouse. Pourquoi l'animal semble préférer cet imbécile à elle ? C'est tout de même elle qui a fourni les raviolis qui ont acheté sa docilité... « T'sais qu'il a tué ta mère, hein ? » interroge-t-elle l'animale, dépitée par les conclusions de ce péplum qu'elle espérait plus sanglant. Et pour ne rien arranger, l'autre entame une espèce de monologue pour vanter ses propres vertus. « Tu t'la pètes tellement... » maugrée-t-elle avant de contre-attaquer. « Et tu fais quoi d'la l'çon numéro deux, hein ? Celle qui dit qu'on a toujours besoin d'une plus p'tite que soi ? » demande-t-elle en croisant les bras. Qu'est-ce qu'il va lui dire, là ? « Ou d'la troisième qui stipule que plus c'est grand, plus c'est con ? » Et lui, faut dire qu'il est vachement grand... « Et parle mieux d'mes seins, oh ! » Elle n'a jamais autant prononcé ce mot qu'en présence de Terrence. Ce type ne pense qu'à ça...

Finalement ce sont des bruits de pas qui viennent interrompre ce charmant débat. C'est plus la crainte qu'un éventuel réflexe qui pousse Zelda à lever son arme en direction du couloir qui mène à leur position. « Des amis à toi ? » demande-t-elle à l'autre empaffé avant de se rendre compte d'une évidence : c'est sûr qu'il n'en a pas ! Alors maintenant il me faut décider quel genre de personnes non-joueurs vont venir se faire dégommer et puisque Clyde ne veut pas des New Eden, ce sera donc... des New Edeniens, oui ! Esprit de contradiction tahvu ? Et à partir de maintenant la narration reprend à peu près normalement pour vous indiquer, fidèles lecteurs, que deux types font leur apparition. Ils ne semblent pas vraiment surpris de trouver Terrence et de l'australienne. Mais celle du chaton, en revanche, ne les laisse pas indifférente. Leurs armes se pointent presque naturellement sur l'animal. Zelda décoche rapidement un regard à son allié qui, elle l'espère, méritera vraiment d'être qualifié ainsi. « Règle numéro 4 ? » interpelle-t-elle son aîné. C'est toutefois de manière purement rhétorique. « Si tu tires en dernier, t'as perdu ! » Ce qu'il y a de bien dans un what if, c'est qu'on se fout un peu de la cohérence. Alors ouais, Clyde : YOLO !! Et c'est ainsi que l'adolescente ouvre le feu sur le premier homme. Et par plaisir scénaristique, elle le manque. Les deux fanatiques se jettent derrière un bureau qu'ils renversent presque aussitôt. Et maintenant, c'est la guerre !!!


Can you remember who you were, before the world told you who you should be ?

Awards 2020:
 

May Zelda be with you !:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Edwin Broden
Edwin Broden
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 05/06/2019
Messages : 547
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: [What if...] Zelnie & Clyde   [What if...] Zelnie & Clyde - Page 2 EmptyLun 2 Mar 2020 - 14:56
INSUPORTABLE, comment vous voulez que je résume autrement la gamine ? Elle ne veut jamais se taire, elle cherche toujours à avoir le dernier mot. On dirait moi mais avec plus de nichons et moins de classe. Elle m’annonce une série de règle à la con, tiré de vieux proverbes servant à flatter l’égo des gens moins bien doté par la nature. Autant dire que je ne m’en sers que rarement ! En tout cas, notre dispute est bien vite interrompue par l’arrivée d’une bande de connard bien trop vénère pour que ce soit naturel. Sans rire, je suis le seul à trouver que tout arriver bien trop téléphoniquement depuis le début de cette histoire de fous ?

Ils sont deux, ils sont moches, encore plus que Z et semblent surpris de tomber sur baby tigre. Zelda est la première du groupe à réagir et elle se décide à tirer avec son pistolet. Forcément, elle loupe, comme il fallait s’y attendre ! Je ne sais pas pourquoi, ni comment mais je savais qu’elle allait tirer à côté. Il faudra que j’aille interroger celui qui rédige le grand livre de la vie et lui coller ma paire de rangers dans les COUDES !

- Nan gamine, la quatrième règle dit que c’est celui qui TOUCHE le premier qui gagne. Regarde, admire l’artiste !

J’attends qu’un des deux mecs sortent du bureau et je le mets en cible. Une seconde plus tard, ma balle part et touche un des mecs à l’entre-jambe ! P’tain que je suis bon ! Mais je loupe le deuxième, comme quoi je n’ai pas le droit de trop briller dans la vie… même si je suis entouré de gens ternes et sans intérêts. Oui je compte Zelda dans le tas. Pour le moment, elle a juste un corps de fillette et beaucoup trop de répartie.

- Tu sais gamine, j’y pense seulement maintenant mais tes seins, je ne peux pas trop en parler. Il n’y a pas spécialement de matière ! .

Sur cette vanne, alors qu’on est sous le feu et les hurlements de castra. C’est à ce moment-là que Tigrou se met à feuler et se jette au-dessus du bureau. La scène a été à moitié cachée par le meuble, mais j’ai eu l’audio description de tout ce qui s’est passé là-bas… Putain, heureusement qu’on avait une boite de raviolis quand même ! bien assez vite, les cris cessent, seulement remplacés par le bruit de la viande qui se déchire et du bruit d’un TRES gros chats en train de manger. Je regarde la planche à pain… que faire ? Que faire ? Je m’avance un peu, mais voilà que tigrou revient vers nous. La gueule rougie du sang de l’autre. Il semble très content de lui car il se met devant nous et ronronne. Comme un chaton qui aurait apporté une souris à son maitre.

La logique semble vraiment avoir foutu le camp, je ne serais même pas surpris si je me retourner pour voir Zelda ressembler à une femme maintenant. Je le fais… non, c’est toujours une chipie de 14 ans. Fais chier !

- Tu es une déception ambulante tu le sais Zelda ? Même le tigre est gentil avec moi, mais je vais me montrer bon prince. Je te prends à mon service en échange de…. On tourne les violons… de ta vie. Tu en dis quoi ? C’est une offre équitable.


I'VE SPENT SO LONG IN THE DARKNESS
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 4067
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: [What if...] Zelnie & Clyde   [What if...] Zelnie & Clyde - Page 2 EmptyMer 4 Mar 2020 - 6:16
Elle n'a pas vraiment attendu avant de se glisser à l'abris derrière un tas de gravats. Si elle s'est résolue à tuer des gens, elle n'en a revanche pas très envie de subir le même sort qu'eux. Les balles fusent, invisibles. Des éclats se détachent des murs quand les projectiles viennent les percuter. Et pour ne rien arranger, les échos des détonations viennent lui vriller les tympans. Pas assez, malheureusement, pour s'affranchir de la voix de l'autre fou furieux qui s'amuse maintenant à modifier la quatrième règle. Elle aimerait bien lui dire qu'une règle, c'est sacré et qu'il a qu'à en inventer tout seul au lieu de maltraiter les siennes. Mais puisqu'il lui a demandé d'admirer, la curiosité la pousse à... ben... à admirer, justement. Elle se redresse prudemment. Juste à temps pour voir un mec s'effondrer en hurlant en tenant son entrejambe. Zelda grimace. « Ouch ! » Elle ne sait pas exactement quelle douleur on peut ressentir en prenant un coup dans les boules puisqu'elle n'en a pas. Mais tout les mecs s'accordent à dire que ça fait très mal. Très très mal. À tel point que l'enfant est en droit de se demander si Terrence n'est pas en train de torturer leurs adversaires. « Mais ?! Vise pas les couilles, pervers !! » Pourquoi fait-il ça ? Est-ce qu'il visait la tête et qu'il est juste à moitié myope ? Si c'était volontaire, par contre, il n'y a vraiment pas de quoi être fier. « J'suis à peu près sûre qu'c'est interdit par une convention ! » Ce n'est pas parce que c'est la fin du monde qu'il ne faut pas respecter les règles les plus élémentaires de bon sens. « Bravo, hein ! T'es un criminel d'guerre, maint'nant ! » L'avantage c'est qu'il ne risque plus vraiment d'être jugé. À part, peut-être, pas une australienne de quatorze printemps... Karmaaa !

Mais ce n'est pas ça qui l'empêche de parler à nouveau de sa poitrine. C'est véritablement une obsession. Malsaine, qui plus est ! Et puis vexante, aussi... « ILS SONT EN TRAIN D'POUSSER, OKAY ?! » Ce n'est pas de sa faute si son corps est un peu fainéant de ce côté-là ! Si elle a bien compris ce que lui expliquait Ela, tout ceci est une histoire de génétique. « J'serai encore plus bonne qu'la plus bonne d'tes copines, plus tard ! » maugrée-t-elle tandis que la fusillade continue et qu'une balle s'éclate contre son abri. C'est à peu près à ce moment-là que Tigrou décide de bondir dans l'action. Elle ne voit pas réellement ce qu'il fait mais ce qui est sûr, c'est que les hurlements s'amplifient et que les tirs s'arrêtent. Zelda s'octroie alors le droit de se relever pour découvrir un félin avec la gueule rougie de sang. « C'est qui le p'tit tigrou à sa moman ? C'est qui, hein ? » Elle décoche un regard à Terrence dans l'espoir d'obtenir une forme de reconnaissance. Qui a eu l'idée de dresser l’animal, déjà ?

Mais non, le grand dadet décide plutôt d'échanger leurs rôles et se pose maintenant en mettre. Et même en bon prince puisqu'il accepte de lui laisser la vie sauve. Au final il estime même qu'il lui a fait une offre équitable. Il a u moins le bon goût de lui demander ce qu'elle en pense... Il y a du progrès ! « J'en dis qu'y'a juste pas moyen que j'te serve ! » réplique-t-elle catégorique. « Et juste pour qu'on soit clairs : j'couch'rai pas avec toi ! T'es beaucoup trop louche ! » Et en plus elle est pratiquement sûre qu'il est rempli de maladie, ce gueux. Comme tous ceux qui n'ont pas la chance de pouvoir vivre à Fort Ward, berceau de la civilisation moderne ! « Par contre j'veux bien t'faire un deuxième trou d'balle si y'a besoin ! » Elle agite son flingue pour qu'il comprenne bien le message. « Après faut bien qu'un d'nous deux s'montre mature alors j'te propose qu'on d'vienne des associés, plutôt ! » Ça, ce serait déjà plus équitable. Chacun d'eux accepte de revoir ses prétentions sur la vie de l'autre et ils œuvrent ensemble, de concert. « T'sais c'que c'est, des associés, au moins ? » demande-t-elle en plissant les yeux. Il n'a sûrement pas reçu une éducation scolaire. « En gros c'est des gens - nous, en l'occurrence ! - qui bossent ensemble ! » Elle espère qu'elle n'aura pas à lui donner des détails supplémentaires car ce terme est aussi un peu mystérieux pour elle. Et puis aussi parce qu'elle n'est pas maîtresse ! « Crois-le ou non mais un gueux comme toi pourrait m'être assez pratique ! Genre t'as été élevé en plein air, non ? Tu connais forcément un peu la ville ? » Un guide lui serait bien utile... « Et en échange j'peux t'apprendre à lire ou à compter ! Et même à écrire ton prénom, s'tu veux ! C'comme tu préfères ! » Il l'aide et elle, elle l'éduque ! Ça, c'est un bon deal !


Can you remember who you were, before the world told you who you should be ?

Awards 2020:
 

May Zelda be with you !:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Edwin Broden
Edwin Broden
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 05/06/2019
Messages : 547
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: [What if...] Zelnie & Clyde   [What if...] Zelnie & Clyde - Page 2 EmptyJeu 5 Mar 2020 - 15:16
Je crois bien que c’est la première fois que quelqu’un réussi à me moucher, sans me taper dessus j’entends. Elle sait utiliser sa langue et son cerveau la gamine, si on exclut toutes les remarques portant sur le sexe, les nichons et la coucherie. Elle me traite de mec louche, en quoi c’est louche de survivre ? C’est elle qu’est pas normale à trainer toute seule à son âge ! J’vous jure ! J’ai pas imaginé une seule seconde de coucher avec, déjà, elle est trop jeune. Mais genre bien trop jeune et en plus, c’est pas du tout mon type. Je préfères des gens plus… sportif et qui savent jouer de sales tours et qui… ont un pénis.

Ouais j’lai dit, je sens plus d’humeur à aller tater du beau mec que des filles en ce moment. Non pas que je n’aime pas les filles, mais ça va ça vient. Sans mauvais jeux de mots et en ce moment, j’ai un petit mec que j’aimerais bien faire passer à la casserole. Je ne vous donnerais pas son nom. Pas la peine d’insister.

Ensuite, là v’la qu’elle veut qu’on devienne associé. Moi ? M’associer avec une ado ? J’ai vraiment une gueule à bosser en équipe ? Elle veut que je lui fabrique des lunettes la gamine ? Elle a vu ma tronche ? C’est déjà un miracle que lui ait pas tiré son sac et son flingue déjà ! J’allais partir sans me retourner, tel le prince que je suis jusqu’à ce qu’elle parte dans un délire de supériorité insupportable ! J’là regarde en plissant les yeux, en mode mais Whhhhaaaat ? Elle vient vraiment de me traiter de gros bouseux illettré ? Elle veut que j’la tarte, mais genre pour de vrai ?

J’fais quoi, réponse physique à la con ou je me la joue plus malin ? J’la regarde de haut en bas avant de finalement lui répondre :

- J’ai une autre idée, on bosse ensemble, je t’apprends à parler et écrire le français et toi tu fermes ta gueule ?


Et ça, j’lui sors en français dans le texte, bah quoi meuf ? C’est pas parce que je vis comme un sdf que je suis stupide. Pour plus de clareté, je repasse à l’anglais et j’lui dit :

- Bosser avec toi ? Alors que tu me prends pour un con… Non, je pense pas. Après si tu penses pouvoir suivre le rythme et que tu peux te montrer utile, je peux daigner te laisser me suivre pendant un moment. Qui sait, si tu arrives être moins chiante, je peux même te laisser en vie après notre collaboration !

Mais non j’vais pas vraiment la tuer, je ne suis pas un monstre. C’est juste que j’ai pas envie de me montrer raisonnable et de la prendre au sérieux, vous voyez comment elle me parle ? Je vais me laisser faire !

- Juste pour savoir, quelle est la racine carrée de 81 ? C’est une question simple, n’importe qui étant aller au lycée devrait être en mesure d’y… oh… oh j’suis désolé, t’as pas eu la chance d’avoir une vraie éducation à cause de la fin du monde ? Si tu veux je peux t’aider et t’apprendre le français. Car moi j’ai eu ce privilège !

En balançant tout ça, même si c’est très pueril, je tire la langue et je recommence à caressé le tigrou. Il est content comme tout, il me regarde avec ses grands yeux. Mais par contre, il sent aussi mauvais que Zelda… faudrait qu’on aille prendre un bain. Le tigre et moi, pas la gamine.


I'VE SPENT SO LONG IN THE DARKNESS
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 4067
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: [What if...] Zelnie & Clyde   [What if...] Zelnie & Clyde - Page 2 EmptyLun 9 Mar 2020 - 12:14
Elle laisse réfléchir à sa généreuse proposition tandis qu'elle fouille les cadavres des deux hommes en prenant d'infinies précautions pour ne pas se salir. L'adolescente tâtonne dans les poches du premier en prenant bien soin de ne pas croiser son regard qui, pour l'instant, reste docilement figé sur le plafond. Combien lui faudrait-il de temps pour se transformer ? Elle récupère les balles du pistolet et ce qui ressemble à de la viande séchée puis délaisse le second corps. Peut-être que Terrence voudra s'en occuper ? La gamine relève les yeux vers lui pour l'entendre parler dans une langue étrange. Elle ne comprend pas le sens de sa phrase mais son intonation laisse supposer qu'elle n'a rien d'une déclaration d'amour. Mais qu'est-ce qu'il lui fait, là ? « J'parle pas baguette ! » Ce dernier mot est prononcé dans la langue de Molières avec, toutefois, un accent des plus affreux. Le regard de la gamine se teinte alors bien vite d'une lueur de désapprobation. « Et tu d'vrais pas non plus ! T'es anglais, pas vrai ? » Il a le même accent pompeux que Layla alors elle ne croit pas qu'elle s'avance trop sur ce point-là. « Alors c'est d'la trahison ! » Ils sont en guerre depuis l'aube des temps, non, les bouffeurs de grenouilles et les rosbifs ? Un sourire se dessine toutefois bien vite sur ses lèvres. « Si la Reine l'apprenait... » Oh oui, il passerait sûrement un mauvais quart d'heure ! Mais Sa Majesté est sûrement morte à l'heure qu'il est de toute façon ! Si ce n'est pas un rôdeur qui l'a tuée alors c'est sûrement l'âge...

En tout cas le bizarre se montre à peine plus compréhensible par la suite lorsqu'il reprend la parole et, s'il-vous-plaît, dans une langue civilisée cette fois-ci. Pour résumer, il refuse très vite sa demande de partenariat et remonte sur ses grands cheveux pour lui signifier qu'il peut, au mieux, tolérer sa présence. Pour peu qu'elle suive le rythme et qu'elle se montre utile. Et puis une fois n'est pas coutume, il lui rappelle qu'il lui laissera la vie sauve si elle se montre moins chiante. De quoi pousser l'adolescente à hausser un sourcil, sceptique. « Tu m'tueras pas ! » assure-t-elle sur un ton catégorique. « T'es trop gentillet pour ça ! » Et ce n'est pas un compliment ! Ceci étant dit, elle prend un instant pour réfléchir à la proposition de Terrence. Elle n'a rien contre l'idée de le suivre et de le laisser ouvrir la marche. Si un tireur embusqué les prends pour cible, ce sera lui qui se prendra la première balle ! Et puis ce sera aussi lui qui se prendrait un éventuel piège. Ouais, franchement, c'est acceptable ! « Ok, pas d'probème ! On fait ça ! » approuve-t-elle avec un enthousiasme à peine mesuré. « Par contre on va à l'ouest ! J'ai des trucs à faire là-bas ! Du genre importants, t'vois ? » Il peut tout à fait prendre la tête de leur improbable trio pour peu qu'elle reste celle qui donne la direction. Il sera un peu un cheval et elle, la cochère. Quel dommage qu'elle n'ait pas un fouet sous la main...

Par contre elle doit bien reconnaître qu'elle ne s'attendait pas du tout à ce qu'il lui demande une racine carrée. C'est quoi, déjà, ce truc ? Elle est pratiquement certaine que l'un de ses professeurs a abordé le sujet en cours, à Fort Ward. Et comme à chaque fois qu'il était question de mathématiques, elle n'a pas daigné tendre l'oreille. « Oh ! J'viens d'me rapp'ler d'la règle numéro cinq : on n'parle jamais de maths ! » élude-t-elle, un sourire espiègle sur les lèvres. Sourire qu'elle perd presque aussitôt quand l'homme se moque du fait qu'elle n'a pas eu l'occasion d'avoir un cursus scolaire normal. Autrement dit, il pointe du doigt l'enfance et l'adolescence qui lui a été volée. « J'me réjouis tellement qu'Dana te défonce, toi... » souffle-t-elle, à la fois blessée et déçue de ne pas pouvoir assister à la future déculottée de Clyde-qui-se-fait-passer-pour-Terrence. Mais c'est un peu hors sujet et et même totalement anachronique. Alors Zelda préfère se concentrer sur la proposition de son interlocuteur : apprendre la langue de la chocolatine. « Rhoo mais tu m'saoules avec ton français, là ! » ronchonne-t-elle. L'australienne n'ira plus en France, maintenant. Alors pourquoi se donnerait-elle la peine d'apprendre des choses qui ne lui serviront jamais ? « Tu m'inspires, toi ! Du coup j'viens d'avoir une idée pour une autre règle. La sixième, d'jà ! On va l'app'ler Terrence doit arrêter de s'la péter ! » Et la septième, à ce rythme, sera celle qui stipulera qu'il n'a plus le droit de parler. Mieux vaut être sourde que d'entendre les bêtises qu'il peut débiter à longueur de temps. Il lui rappelle un peu quelqu'un... Mais qui ?

Mais ils n'ont pas vraiment le temps de s'éternise sur place et l'endroit n'est pas vraiment accueillant pour y passer la nuit. Elle compte bien allumer un feu pour se tenir chaud et ce n'est pas dans un immeuble éventrés qu'ils pourront cacher sa clarté. Et puis les coups de feu répétés ont sûrement invités tous les rôdeurs du quartier à venir faire la fête ici ! « Va falloir les tuer encore une fois...» indique-t-elle en désignant les deux cadavres. « Après c'est aux sbires d'faire c'genre de trucs ! » Elle, elle va l'attendre à l'extérieur. Une fois au niveau du taxi calciné et du cadavre de maman Tigre, elle s'octroie le droit de s'allumer une cigarette. Elle la savoure difficilement et attend l'arrivée de son nouveau camarade de jeu en réfléchissant sur les raisons qui le poussent à se montrer aussi insupportable. Lorsqu'il se pointe, elle l'accueil avec l'hypothèse qui lui est venue à l'esprit : « Dis, en fait... J'pense savoir pourquoi t'es un mysoginien à tendance misanphobe  ! T'as été un homme battu, c'est ça ? » C'était qui ? Sa mère ? Sa sœur ? Sa fille, peut-être ? « À mon avis tu l'avais un peu cherché... Après j'suis quand même prête à t'accorder un soutien psychiotrique si t'as besoin ! » Parce qu'elle est curieuse, déjà. Et aussi parce qu'elle se dit qu'elle pourrait bien réussir à le transformer en personne normale pendant le temps qu'ils passeront ensemble. « On commence par quoi ? Ton enfance difficile ? » propose-t-elle. « Par contre évite de chialer si y'a moyen ! Ce s'rait un peu pathétique... » Le mieux qu'elle pourrait faire, dans ce cas, ce serait de lui tapoter gentiment la tête en espérant qu'il se calme. Zelda se laisse choir du capot du véhicule et se place devant son aîné. « Et si on pouvait l'faire en marchant, ça m'arrang'rait ! » Elle lui indique une direction approximative. « On va à peu près par là ! Avec une marge d'erreur d'cinquante pour cent, j'dirais !» Ce qui fait tout de même une chance sur deux d'aller bel et bien en direction de l'ouest ! C'est pas trop mal ! « Allez l'troisième âge ! Hop hop hop ! On s'dépêche ! » l'encourage-t-elle, agacée. Ils doivent avancer le plus vite possible et trouver un endroit pas trop naze pour passer la nuit. Et comme il voulait ouvrir la marche, faudrait peut-être qu'il s'y mette !


Can you remember who you were, before the world told you who you should be ?

Awards 2020:
 

May Zelda be with you !:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Edwin Broden
Edwin Broden
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 05/06/2019
Messages : 547
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: [What if...] Zelnie & Clyde   [What if...] Zelnie & Clyde - Page 2 EmptyMar 10 Mar 2020 - 13:28
Je soupire, encore et encore et encore…. Je me demande ce que j’ai bien pu faire pour mériter de me retrouver avec cette fille aujourd’hui ? Ce sont mes mauvaises actions, mes bonnes ? Le hasard ou simplement une vengeance divine devant ma magnifique barbe ? Je vais faire comment pour la gérer ? Je ne sais pas car elle est simplement intennable, peu importe ce que je fais, peu importe comment je le fais, je n’arrive pas à la calmer.

Quand on parle, c’est le jeu de celui qui aura le dernier mot. C’est impossible de gagner à ce jeu-là contre une ado, même pour moi. Elle babille tellement que je n’ai rien à faire à part l’écouter en rigolant. Elle finit par partir après m’avoir dit que je devais arrêter de me la pêter, que je ne lui apprendrais rien et que c’était à moi de devoir finir les cadavres… Mais n’étant pas son sbir, je les regarde d’un air distrait avant de me retourner vers tigrou. Il me regarde, se léchant les babines de temps à autre.

- Allez amène toi l’animal, on va retrouver la peste.


Et il me suit ! J’ignore bien par quel miracle, mais il me suit et une fois en bas, je retrouve Zelda en train de fumer une cigarette et elle recommence à me parler, à me vanner, prétendant que je suis un homme battu toussa toussa… Hé ça devient un peu lourd à la fin ! J’ai le double de son âge quand même, elle pourrait au moins faire pause de temps à autre. Je la laisse un peu parler avant de m’énerver ou bien ? Car là j’vais m’énerver comme il faut ! J’ai une idée de vengeance qui fera l’affaire.

Je sais pas si vous avez déjà vu Waterworld… Non ? Je sais, le film est pas top, mais c’est pas grave. Je me contente de suivre Z, Le tigre nous suivant à son rythme. Je lâche quand même quelques réponses à ces piques histoire de donner le change avant de lâcher les chevaux.

- Tu sais, je n’ai jamais eu de problèmes avec les femmes, t’es la seule qui m’emmerde en fait même si s’en es pas vraiment une, je le sais. Le troisième âge sait repérer ça, t’en fait pas…


Je cherche un immeuble du regard, un endroit où je pourrais passer la nuit et qui me permettrait de pouvoir m’isoler de l’autre. Mais d’ailleurs, quesque je fous encore avec elle ? Je pourrais me barrer, j’ai un tigre, j’ai le swag. J’ai pas besoin d’une petite emmerdeuse ! Ah… c’est pour le scénario ? meeeerde…

- Tiens on va aller là et dormir là-dedans. Tu arrêteras de me faire chier après, s’il te plait ? Nan forcément c’est trop te demander. J’sais pas pourquoi j’tai pas encore fait ta fête.

Une fois dans le bâtiment, j’ai vérifié que les pièces sont vides de zombies avant de me retourner vers Zelda. Je lui propose de choisir une chambre, celle pour les enfants, avec le petit lit ou celle pour les adultes avec le grand lit. Mais vu que MON tigre à choisit la grande, elle a le choix de la petite chambre. Je suis comme ça, généreux, j’aime donner aux gens.

- Z. J’ai juste une chose à te dire, en tant qu’homme battu.

Je m’approche d’elle et là, je l’attrape par les cheveux avant de lui balayer les pieds, elle se retrouve suspendu par ses longues boucles, solidement enserrées dans mon poing d’acier. Je sors mon couteau et je commence à découper les cheveux qui passe ! Putain que ça fait du bien ! je taille et taille pendant que l’autre râle ! Elle va avoir l’air bien conne maintenant avec son brushing de merde ! J’aime donner, je vous l’avait dit.


I'VE SPENT SO LONG IN THE DARKNESS
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: [What if...] Zelnie & Clyde   [What if...] Zelnie & Clyde - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- [What if...] Zelnie & Clyde -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: