The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
– 100€ sur les Samsung Galaxy S20, S20+ (et ...
Voir le deal

Partagez
- Keepin' it cool -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joaquin Hernandez
The Exiles
Trader
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 29/12/2019
Messages : 634
Age IRL : 38
MessageSujet: Re: Keepin' it cool   Keepin' it cool - Page 2 EmptyJeu 12 Mar 2020 - 12:24
Si je sais que les gens se demandent comment Ruby et moi on a fini par traîner ensemble, j’avoue que je me pose la même question concernant Valérian et Yulia. Pas au point de le demander franchement, y a des limites à tout, mais j’avoue que je serais presque curieux de connaître leur histoire à tous les deux.

Sinon, j’avoue que je suis pas mécontent de voir que le confort va s’améliorer pour nous dans les coins, surtout les prochaines semaines. Grâce aux petits génies en grande partie. Et je me rends compte à quel point ce qu’ils savent faire est devenu précieux. Moi qui aurait craché sur des livres qui représentaient une perte de temps jusque-là, je me dis que c’est plutôt pas mal que tout le monde ait pas fait comme moi.

Et je ricane à la répartie de Valérian. « Je suppose que c’est ce qui t’a aidé à rester en vie. » Entre autres choses. Je secoue la tête avant de hocher la tête à sa question. « Je sais, ça fait bouseux. C’est con mais pour moi, la liberté ça a toujours été de pouvoir se poser avec une bière bien fraiche après ma journée. » Encore plus quand j’étais en taule. Mais difficile de vraiment pouvoir expliquer ça je suppose. « J’avais repéré des baraques où les caves avaient pas encore été pillées. Je pourrais retourner voir si ça te branche. » Même si j’y connais que dalle. Pour moi le vin, ça a toujours été un truc de péteux. Mais ça peut être un échange de bons procédés ou un truc du genre.

La gueule qu’il tire quand je me fous de lui est franchement marrante mais je vais éviter d’en rajouter une couche. J’aurais bien l’occasion de le faire s’il se foire tout à l’heure et je m’en priverais pas. Après tout, chacun ses points forts et ses faiblesses non ? J’irais pas faire croire que je suis capable de mettre un circuit électrique en place, qu’il essaie pas de soulever une machine à laver à lui tout seul.

Parlant de ça, j’essaie d’expliquer mon idée, sans trop savoir comment elle sera accueillie. Comme dit, je suis pas vraiment du genre à chercher à améliorer les choses. Trop habitué à jouer le mouton en prison je suppose. J’évite de trop analyser le pourquoi du comment, ça risquerait de me gonfler. Et visiblement, mon idée lui déplait pas. Je lève un sourcil à sa remarque et je grimace. « Ouais… disons que faire connaissance est plus facile pour certains que pour d’autres. Mais on a une espèce de… statut quo ? Elle arrête de vouloir me buter pour rien et je réplique pas. » C’est plutôt pas mal je suppose. Et on évite de passer du temps ensemble, c’est le meilleur des plans. Surtout que de base, on a pas spécialement d’affinités donc, au fond, on s’en branle. « Faudra pas non plus qu’on se jette sur de la fonte, ça fait du bordel, surtout vu le silence environnant. Je pensais à un sac de boxe, un rameur. Des trucs qui font le moins de bruit possible. J’peux demander aux autres s’ils ont des envies particulières aussi. » Je me frotte l’arrière du crâne avant de reprendre. « Les magasins de sport ont été pillés mais pas vraiment pour ce genre de trucs. Et y a toujours des trucs dans les baraques. C’est mon boulot de fouiner et de récupérer non ? Parait que je suis bon pour ça. » J’ai une ombre de sourire, plutôt sur mon coup là. Après tout, c’est aussi pour ça que Yulia nous a acceptés dans ce petit groupe. Parce qu’on est doués avec Ruby pour trouver des trucs.


« Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer. »
Revenir en haut Aller en bas  
Valérian Zacharias
Leader | The Exiles
Chasseur de primes
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 26/01/2019
Messages : 1219
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Keepin' it cool   Keepin' it cool - Page 2 EmptyLun 23 Mar 2020 - 14:48
« Bouseux ? » répéta aussitôt Valérian, quelque peu pris au dépourvu, lorsque Joaquin justifia son goût pour la bière, visiblement conscient du mépris que celle-ci inspirait au grec : « Ce n’est pas ce que je voulais dire… » C’était exactement ce qu’il avait voulu dire. Valérian ne s’était simplement pas attendu à ce que Joaquin relève sans détour le dédain dont il avait fait preuve. Quoique, en vérité, l’hispanique était réputé à la distillerie pour son franc-parler et le peu de cas qu’il faisait des manières dont Valérian usait, quant-à lui, pour parvenir à ses fins. Ils étaient tous deux fondamentalement différents et, très probablement, issus d’éducations diamétralement opposées. Ce qui n’empêchait pas le grec d’apprécier la franchise de Joaquin, très rafraîchissante, quoiqu’il considérât parfois que les manières de l'hispanique laissaient à désirer.

« Disons simplement que ma conception de la liberté diffère sensiblement de la tienne. » Un léger sourire fit frémir ses traits : « À titre personnel, après une journée de travail, je buvais un verre de whisky dilué dans un soupçon d’eau pour en exalter les arômes. » Il ferma un instant les yeux à ce souvenir, comme pour en savourer les effluves : « À mes yeux, c’était l’idéal pour décompresser et oublier, l’espace d’un court instant, la parfaite incompétence de mes collègues de travail. » Valérian s’abstint de préciser le prix de la bouteille dudit whisky, absolument mirobolant.

Étonné, le grec haussa les sourcils lorsque Joaquin lui proposa simplement d’aller explorer les caves du voisinage, dans le but d’y dénicher des bouteilles de vin pour son bon plaisir : « Vraiment ? » répondit-il alors Valérian d'un air avide avant de se pencher vers l’hispanique, subitement piqué intérêt : « Je dois dire que ça m’intéresse, oui. Je t’accompagnerai volontiers y jeter un coup d’oeil. Les oenologues se font rares de nos jours et, avec un peu de chance, les meilleures cuvées n’auront pas été pillées. » Ça restait à espérer, en tout cas. S’il s’abstint d’en faire la remarque à Joaquin, Valérian souhaitait par ailleurs s’assurer lui-même de la qualité des bouteilles, ayant quelques doutes quant-à l’expertise de l’hispanique à ce sujet. On n’est jamais mieux servi que par soi-même, n’est-ce pas ? Il lui faudrait, en outre, réfléchir à l’installation d’une sommelière à la distillerie pour y stoker ces bouteilles. Mais chaque chose en son temps !

« Hmm » Valérian plissa ensuite les yeux lorsque Joaquin lui décrivit brièvement l’accord tacite établi entre lui et Dana, qui consistait grosso modo à s’ignorer pour éviter de s’entretuer. Peu désireux de s’attarder sur le sujet, le grec ne fit pas de commentaire supplémentaire, mais scruta un instant son vis-à-vis, une ride songeuse entre les sourcils, avec l’expression de celui qui redoute le pire à venir.

S’il voulait croire Dana capable d’oublier ses griefs à l’égard de Joaquin, Valérian en doutait cependant. La jeune femme avait en effet la rancune tenace et le grec craignait par conséquent qu’elle provoque tôt ou tard un nouveau règlement de compte, dont l’issue serait cette fois-ci fatale. C’était, après tout, le risque qu'on courrait à réunir autant de personnalités instables sous le même toit ; certes, quelques heurts avaient déjà ébranlé leur improbable colocation, mais Valérian s’estimait heureux dans la mesure où aucun drame n’y était encore survenu. Mais pour combien de temps encore ?

Valérian hocha la tête lorsque Joaquin étaya son idée quant-à l’installation d’une salle de sport à la distillerie et ponctua son discours de quelques « hum » approbatifs avant de reprendre la parole : « L’idée devrait plaire au groupe ; tu n’auras probablement pas de mal à réunir une petite équipe pour aller chercher le matériel. » Il sourit d’un air ironique : « Si Yulia se satisfait de ma pauvre personne pour passer ses nerfs, j’imagine que beaucoup d’entre nous apprécierons en effet d’avoir un sac de boxe pour se défouler. » C’était, en vérité, une très bonne idée qui aurait peut être le mérite de canaliser les tensions à la distillerie : « Du reste, c’est effectivement ton boulot et je suis certain que tu t’acquitteras de cette tâche à merveille. » Il sourit de toutes ses dents, d'un air à la fois malicieux et carnassier, signifiant ainsi à Joaquin qu'il aurait l'entière responsabilité de ce projet : « À titre personnel, je réfléchirai à l’endroit où installer ces machines ; même si j'ai déjà ma petite idée à ce sujet. »

Valérian se redressa alors, puis jeta un coup d’oeil à Joaquin : « Est-ce que tu es prêt à partir ? J'ai des affaires à aller chercher dans ma chambre. Je te rejoins en bas d'ici cinq minutes ? »


You wear your honor like a suit of armor. You think it keeps you safe, but all it does is weigh you down - George R.R. Martin.

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Joaquin Hernandez
The Exiles
Trader
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 29/12/2019
Messages : 634
Age IRL : 38
MessageSujet: Re: Keepin' it cool   Keepin' it cool - Page 2 EmptyJeu 2 Avr 2020 - 9:54
Je le fixe un instant, avant de ricaner un coup. « Bien sûr que si. Mais t’inquiète, je le prends pas mal. On était pas du même monde toi et moi, on va pas en faire un drame. Ni s’embrouiller pour ça. Et moins tu boiras de bières, plus ça en fera pour nous. » Ca se voit qu’il est carrément plus maniéré que la plupart des mecs que j’ai fréquenté dans ma vie. Certains auraient pas hésité à le traiter de tafiole juste parce qu’il s’amuse pas à cracher par terre pour marquer son territoire. Mais c’est pas nouveau, les gens sont cons. Moi aussi hein. Je me fais quand même un brin songeur à sa remarque. « Tu sais, je crois que j’ai jamais bu de whisky. Et je pouvais difficilement me plaindre de l’incompétence de mes collègues parce que, s’ils se foiraient, y avait neuf chances sur dix que j’sois crevé dans la foulée. »

Je perds une demie-seconde dans mes pensées avant de fixer le grec, curieux. « Mais tu faisais quoi comme boulot au juste ? » Avant d’embrayer, amusé de voir que j’ai capté son intérêt. « Tu veux voir si je dis pas de la merde et si c’est pas de la piquette hein. J’y connais rien en vin mais je sais la gueule que fait un spécialiste quand il voit une bonne bouteille. Et j’en ai piqué suffisamment dans ma jeunesse pour avoir ma petite idée sur la qualité de ce que j’ai pu voir. »

Et je suis content qu’il insiste pas sur Dana. Je me dis qu’on devrait s’en sortir à fonctionner comme ça et puis, si c’est pas le cas, bah je me ferais flinguer. Pas comme si je pouvais vraiment y faire quelque chose de toute façon. D’autant qu’un autre sujet m’intéresse un peu plus. Et vu que l’idée a l’air de plaire à Valérian, j’avoue, j’suis plutôt content. « Ouais et ce serait bien que tout le monde sache se défendre sans avoir de flingues. Juste au cas où. » Je plisse des yeux à son sourire, avant de secouer la tête en toussant un rire. « J’ai pigé le message. C’est mon idée, j’assume jusqu’au bout. Pas de soucis pour ça. Suffit de me dire l’espace que j’aurais pour que je sache ce que je peux y mettre. Rien de bruyant de toute façon. » Je hoche la tête au reste, avant de le retrouver devant la distillerie.

Nous faut pas bien longtemps pour arriver au resto dont il a parlé. Je sursaute quand je vois un putain de rat traverser devant nous à toute allure et je lève un sourcil. « C’est moi où est plus dodu que nous ? Putain, c’est devenu le paradis de ces saloperies. » J’en pousse un autre du pied. Visiblement, ils ont plus peur de nous. Enfin je suis même pas sûr qu’ils aient déjà eu peur des hommes. Je désigne la cuisine d’un mouvement du menton et je pousse la porte du bout du pied. Pour pencher la tête devant le spectacle un rien dégueu qu’on a sous les yeux. Un mec qui s’est tiré une balle dans la tête, pour éviter d’assister au reste de l’apocalypse quoi. Et qui a été à moitié bouffé. « Je sais pas ce qui est le pire. C’est d’avoir vu ce genre de trucs un paquet de fois ou de finir par s’y habituer. » J’ai parlé dans un murmure avant de m’avancer dans la semie-pénombre. Et de tapoter sur un des gros frigos de la pièce. « Ca a l’air pas mal ça non ? Il fait congélo en plus. C’est pas du grand luxe mais ça tient la route ce genre de bécane. » J’attends la confirmation du chef alors que je commence à regarder les meilleures prises pour l’embarquer et que j’espère vaguement que des petits malins l’ont vidé depuis longtemps. Sinon, je vous dit pas l’odeur de mort à l’intérieur.


« Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer. »
Revenir en haut Aller en bas  
Valérian Zacharias
Leader | The Exiles
Chasseur de primes
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 26/01/2019
Messages : 1219
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Keepin' it cool   Keepin' it cool - Page 2 EmptySam 11 Avr 2020 - 9:30
Valérian ne put s’empêcher de jeter un coup d'oeil surpris à Joaquin lorsque celui-ci lui avoua n’avoir jamais bu de whisky. Jamais ? Il était donc grand temps d’y remédier !

Il était inconcevable aux yeux du grec que son partenaire n’ait jamais connu les arômes d’un pure malt ou l’onctuosité d’un Bourbon ! À tel point que, l'air grave, il se fit la promesse solennelle de l'initier à la première occasion à cet alcool complexe et d’en faire, à son tour, un fervent amateur. À n’en pas douter, la bière lui paraitrait fade après y avoir gouté. Nul doute qu’il était possible de négocier d’excellentes bouteilles au No man’s land… Valérian était d’ailleurs prêt à y mettre le prix pour que Joaquin soit initié à cet alcool avec un whisky digne de ce nom.

Du reste, il ne fit pas de commentaire au sujet de l’anecdote que lui livra Joaquin concernant la dangerosité des activités auxquelles il s’était livré, avant tout ceci. Les sourcils du grec se froncèrent simplement et il eut un instant l’air songeur, avant de répondre à la question de l’hispanique.  

« J’étais directeur marketing dans une entreprise de négoce de vin. » récita t-il quelque peu laconiquement, toujours aussi réticent lorsqu’il était question d’évoquer le passé : « …Basée à Thessalonique. Mes collègues étaient une belle brochette d’idiots, plus intéressés par l’horloge accrochée au mur que par le rendement de l’entreprise. » Ces propos suintaient encore un profond agacement, malgré les années écoulées et le changement radical de décor. À croire qu’il leur tenait encore rigueur de leur paresse !

Valérian fit rouler ses yeux en direction de l’hispanique.

S’il eut envie de l’interroger au sujet de son passé, le grec s’en abstint cependant. Hormis le fait qu’il ait fait de la prison, Valérian ignorait quel avait été le parcours de Joaquin et ce qui lui avait valu d’être jeté dans une cellule. L’un et l’autre ne se connaissait que très superficiellement, aussi Valérian n’osa pas se rendre sur ce terrain glissant, laissant à l’hispanique la liberté de s’exprimer à ce sujet lorsqu’il serait prêt à le faire.

Les lèvres de Valérian s’arquèrent d’un sourire coupable lorsque Joaquin souligna, une fois encore, la vérité qu’il cherchait tant à esquiver : « J’admets que… Oui. Je ne doute pas qu’un nombre incalculable de vins soit passé entre tes mains de connaisseur, mais il parait qu’on n’est jamais mieux servi que par soi-même. » lui dit-il d’un air entendu : « Il me faudra cependant un excellent guide pour arriver jusqu’à ces bouteilles. Et je ne doute pas que tu sois l’homme de la situation. » ajouta t-il, avec son habituelle malice mêlée de courtoisie.

Valérian hocha ensuite la tête aux propos de Joaquin concernant le projet de celui-ci, puis ils se retrouvèrent à l’entrée de la distillerie pour se rendre au restaurant qui faisait face à celle-ci…

**

« Le pire ici c’est certainement l’odeur ! » maugréa Valérian en dégageant avec dégoût un rat qui s’approchait trop de lui à son goût. L’apocalypse semblait réussir à la vermine, en tout cas : « Allez, ouste ! Dégagez de là » grogna t-il à mi-voix en progressant en compagnie de l’hispanique jusqu’à l’un des frigos dont était équipé le restaurant, qu’ils examinèrent un instant dans la pénombre ambiante : « J’imagine qu'il fera l’affaire… Il n’est pas à la pointe de la technologie, mais il est suffisamment large pour contenir un nombre conséquent de vivres. Et puis, avoir un frigo est un luxe dont nous nous sommes trop longtemps passés à la distillerie... » dit Valérian en se frottant le menton d’un air songeur. S'il le fallait, il serait toujours temps d'en changer plus tard : « On va apporter le chariot ici pour le transporter jusqu'au pied de l'escalier. » 

Face à cet énorme réfrigérateur, Valérian serra légèrement la mâchoire. Le porter jusqu’à l’étage de la distillerie risquait d’être plus compliqué qu’il ne l’avait imaginé. Mais il ne comptait pas se dégonfler face à Joaquin : d’une manière ou d’une autre, ils se débrouilleraient !

**

« PUTAIN, C’est lourd ! » S’écria Valérian, le visage rougi et déformé par l’effort, tandis que lui et Joaquin portaient tant bien que mal le mastodonte dans l’escalier de la distillerie : « Avance ! Voilà, un pas après l’autre ! Ouf, merde… » Même vidé, ce truc pesait une tonne !

Sur le pallier, Neil surveillait d’un air anxieux leur progression : « Ça va, les gars ? »

« OUI, ÇA VA. MERCI, NEIL. » s'exclama le grec d’un ton abrupt, tandis que ses mains tremblaient dangereusement à l’arrière du frigo : « On va y… Arriver ! »

« Vous avez fait la moitié du chemin ! »


You wear your honor like a suit of armor. You think it keeps you safe, but all it does is weigh you down - George R.R. Martin.

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Joaquin Hernandez
The Exiles
Trader
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 29/12/2019
Messages : 634
Age IRL : 38
MessageSujet: Re: Keepin' it cool   Keepin' it cool - Page 2 EmptyDim 12 Avr 2020 - 15:36
Je pensais pas qu’il ferait cette gueule-là en apprenant que j’ai jamais bu de whisky de ma vie. En même temps, c’est pas si surprenant non ? Enfin je suppose. Bref, ça va qu’il insiste pas trop. Tout comme j’essaie de pas avoir l’air trop con quand il me dit qu’il était à Thessatruc. J’ai l’air de savoir où ça peut être son trou paumé là ? Mais vu que je veux pas en rajouter une couche, j’essaie de retenir le nom dans un coin de ma tête. Je demanderais à Ruby à l’occasion, en espérant qu’elle aura pas un petit sourire suffisant quand elle me dira où c’est.

Je me demande vaguement ce ça faisait, d’avoir des collègues, des horaires et des merdes du genre. Et surtout, comment ils vivent le fait d’avoir perdu tout ça. L’avantage d’avoir été en taule à ce moment-là, c’est que j’avais déjà perdu tout ou presque quand c’est arrivé. Alors, en soit, troquer une vie de merde pour une autre, c’était pas si terrible.

Au reste, quand on se retrouve dans le resto, j’ai un sourire en coin devant la mine dégoûtée de Valérian. « L’odeur ? On dirait que t’es jamais resté coincé pendant des mois dans un espace limité avec une dizaine de mecs hein... » Surtout que se laver était clairement pas la priorité pour la majorité d’entre eux. J’ai une vague grimace à cette pensée avant de hocher la tête en regardant le frigo. « De toute façon, Ruby trouvera forcément un truc à redire, t’en fais pas. On lui dira d’en récupérer un comme une grande si ça lui plaît pas. » Je suis sûr que Valérian se fera un plaisir de le faire si c’est nécessaire. Et comme elle est assez grande pour se défendre, je m’en mêlerais pas, c’est clair.

Bon, au moins, le choix est validé et je vais chercher le chariot d’un bon pas, retenant un sourire à voir la gueule qu’il tire à regarder le frigo. Je ferais pas de commentaires. Pas tout de suite en tout cas. Même s’il sait que je vais pas le rater s’il se dégonfle. Et je serais pas le seul. Y a un peu d’honneur en jeu là. D’autant qu’on a pas choisi le modèle poids plume.

Si le début se passe bien, je vois bien qu’il commence à en chier une fois qu’on est sortis de la bagnole. Je suis sympa, je lui propose pas de suite d’appeler quelqu’un pour nous aider mais j’avoue que je prends un malin plaisir à passer devant. Si le frigo est plus compliqué à manier de ce côté-là, la répartition du poids et pas la même. Et il va commencer à avoir mal aux bras, aux jambes… partout en fait. Bon, je vais quand même faire en sorte qu’il se retrouve pas écrasé entre le frigo et le mur alors, forcément, je tiens un peu plus fortement que j’aurais eu à le faire avec un autre plus baraqué. « Evidemment que c’est lourd, tu t’attendais à quoi ? » Je sais pas si je dois me marrer ou pas en fait.

Mais, à l’intervention de Neil, je laisse filer un ricanement. « T’es sûr de ton coup Val’ ? » J’agrippe un peu plus fortement le bas du frigo et j’attends une seconde avant de reprendre, sans lui laisser le temps de répondre. « Alors on continue. T’INQUIÈTE NEIL ON GÈRE. » Okay, j’ai probablement l’air moins convaincu et plus amusé que Val’. Mais c’est un détail. Je le remonte un peu avec un grognement. Histoire de pouvoir passer une autre marche. « Tu vas survivre au virage ? » J’espère bien que oui. « Ou tu veux qu’on fasse une pause ? » C’est le moment de commencer à le titiller pour qu’il se vexe et qu’il fasse en sorte d’arriver au bout ou pas ? C’était la méthode qu’utilisait mon père. Sauf que ça marchait pas souvent et que je finissais souvent par ne plus rien foutre quand mon frangin finissait les corvées à ma place. Bon, je dois rester concentré, sinon Val’ va finir pété en deux. Je fronce les sourcils quand j’entends un grand crack et que le frigo a plus l’air de bouger. « Hé, t’es mort ? » J’espère que non, pas devant la dernière ligne droite. Ce serait moche. Et son amour-propre en prendrait un sacré coup.


« Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer. »
Revenir en haut Aller en bas  
Valérian Zacharias
Leader | The Exiles
Chasseur de primes
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 26/01/2019
Messages : 1219
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Keepin' it cool   Keepin' it cool - Page 2 EmptyDim 19 Avr 2020 - 22:33
« Put… » étouffant à grand-peine un nouveau juron entre ses dents, Valérian fit un effort qui lui parut surhumain pour passer à la marche suivante, où il s’immobilisa un instant, incapable d’aller plus loin. Ses mains, qui tremblaient de plus en plus sous le poids du frigo, semblaient être sur le point de lâcher prise ou de se rompre au niveau des phalanges. Comment allaient-ils y arriver ? Depuis l’arrière du frigo, la tâche lui paraissait monstrueuse, incommensurable et Valérian ne doutait pas un instant que Joaquin fut dans le même état que lui. Monter cette chose à l’étage de la distillerie était impossible ! Pourquoi s’étaient-ils lancés dans une telle entreprise ?

Au moment où une nouvelle exclamation échappa à Valérian, la voix de Joaquin lui parvint depuis l’autre bout du mastodonte, infiniment plus posée que la sienne. À l’entendre, l'hispanique ne paraissait pas tant que ça essoufflé. Son injonction était même un brin railleuse et Valérian se rembrunit à son écoute, les mâchoires serrées. Il se foutait de lui, en plus ? Quel…

« … Salaud. » maugréa Valérian entre ses dents, les traits déformés par la colère d’une manière presque comique. Bon sang, il était donc le seul à trimer ? Ce n’était pas possible… Si ? En vérité, si. Valérian savait, au fond de lui, qu’il n’était pas taillé comme Joaquin, Anton ou encore Jaren. S’il détestait devoir reconnaitre sa propre faiblesse, le grec en prit cependant durement conscience en cet instant et se maudit de devoir en payer les frais, tandis que l’hispanique, lui, s’en tirait à bon compte.

Lorsque Joaquin lui demanda, après avoir ricané, s’il était sûr de son coup, Valérian ouvrit la bouche pour lui répliquer d’aller se faire foutre, mais fut coupé dans son élan par son coéquipier qui reprenait déjà la parole et tirait sans plus attendre le frigo dans les marches. Hmpf… Quelque peu désemparé, le grec n’eut d’autre choix que de suivre le rythme imposé par Joaquin, avec la nette impression qu’à chaque nouvelle marche ses épaules risquaient un peu plus de se décrocher de son corps et ses bras de partir avec le frigo.

« On gère, oui. » haleta Valérian, sans la moindre conviction cependant, en progressant péniblement à la suite de l’hispanique dans les escaliers. Allez, un pas après l’autre… Il pouvait y arriver. Il en était capable ! Il pouvait le faire ! Concentré dans sa progression, Valérian ne prit pas le temps de répondre aux questions narquoises de l’hispanique et s’efforça, les sourcils froncés, d’oublier la douleur criante qu’il ressentait dans chacun de ses nerfs pour progresser, tel un automate, marche après marche.  

Il pouvait le faire, putain !

« On ne fait pas de pause, putain ! » s’exclama soudain Valérian, d’une voix où vibrait malgré-lui une certaine détresse, en réponse à la nouvelle question de Joaquin. Ils iraient jusqu’au bout, d’une traite ! Il en était parfaitement capable. Ils devaient forcément arriver au bout de l’escalier de toute manière. Le pallier ne devait plus être très loin, hein ? « Je… Ça va le faire. » grommela dans sa barbe le grec, comme pour s’encourager lui-même tandis que l’abandonnaient rapidement ses forces.

La douleur était insupportable. Au moment où le heurta cette réalisation, Valérian comprit qu’il ne pourrait en vérité pas aller plus loin. Non, il n’y arriverait pas. Ses muscles lui hurlaient en effet de cesser cette torture, au risque sinon de se déchirer pour de bon. Il devait faire une pause, putain. Et ça le tuait de devoir le reconnaitre.

Aussi prudemment que possible, Valérian déposa - ou plutôt lâcha - le frigo et, hors d’haleine, prit un instant pour recouvrer ses esprits et délier ses membres avant que Joaquin ne l’interpelle à nouveau : « À peine. » lui répondit alors le grec, à bout de souffle : « J’ai besoin de… D’une pause. » admit-il à contrecoeur : « Juste… Une seconde. »


You wear your honor like a suit of armor. You think it keeps you safe, but all it does is weigh you down - George R.R. Martin.

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Joaquin Hernandez
The Exiles
Trader
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 29/12/2019
Messages : 634
Age IRL : 38
MessageSujet: Re: Keepin' it cool   Keepin' it cool - Page 2 EmptyJeu 30 Avr 2020 - 14:47
Je pensais que cette virée serait intéressante. Que j’en apprendrais plus sur Valérian, qu’on pourrait discuter. J’ai même pu lui parler de mon idée et ça, c’est cool. Je pourrais voir avec les autres pour la mettre en place, ça me permettra de me défouler un peu. Parce que ouais, même si elle est plus ou moins étouffée selon les jours, la colère est toujours là, bien présente. Comme quand j’étais gamin. Cette rage sourde, incontrôlable, qui a besoin d’être exprimée d’une façon ou d’une autre. Donc cogner sur un sac de sport c’est bien, très bien même. Ca évitera les dérapages.

Mais je pensais pas que cette sortie finirait comme ça. Non parce que plus ça va, plus je retiens difficilement le fou-rire qui commence à prendre le pas sur le reste, doucement mais sûrement. Et putain, je me rappelle même pas de la dernière fois où c’est arrivé. Pas un rire narquois, contrôlé et j’en passe. Nan, une bonne grosse barre de rire impossible à réfréner. Surtout qu’il m’aide pas à galérer comme ça et à m’insulter. J’avoue, une part de moi est tentée à l’idée de tout lâcher pour voir ce qui se passerait. Mais je parie que je me ferais engueuler si je fais du hachis de Valérian. Remarquez, ça ferait une déco intéressante.

Je garde ma prise sur le frigo, secoué par mon rire silencieux et plutôt content qu’il me voit pas pour le moment. « Okay, okay, pas de pause ! » Putain, ça s’entend que je suis beaucoup trop joyeux pour être honnête. Mais merde, je l’avais pas vu venir ça. Enfin si, un peu. Mais pas à ce point-là donc. « Je te fais confiance chef ! » Ou pas. On arrive à faire quelques pas en plus, vite fait quoi. Jusqu’à ce qu’il s’avoue vaincu. Temporairement en tout cas. Je dépose sagement le frigo, le calant contre la marche, avant de m’appuyer avec les coudes dessus, fixant le grec, la mine narquoise « C’est le moment où je te dis que c’est grave plus merdique en étant à ta place qu’à la mienne ou pas ? Je pensais que t’aurais pigé, rapport au poids, à la gravité, ce genre de conneries. » Surtout quand ton coéquipier fait pas plus d’efforts que ça parce que c’est marrant. Bon j’ai fait ma part quoi, sans vraiment chercher à l’aider un peu. Mais il cherche aussi. S’il veut faire son bonhomme, faut qu’il assomme. « Donc… tu veux échanger nos places ou ton amour-propre a besoin de prouver que tu peux grimper ces foutues marches sans crever en cours de route ? Sinon, je suis sûr que Ruby ou Yulia seraient ravies de t’aider. » Après, s’il vient à ma place, il faudra qu’il dirige le frigo et il va quand même en chier. Même si ouais, niveau force brute ça devrait être moins pire. En théorie en tout cas. J’essuie quand même une goutte de sueur qui a coulé le long de ma tempe, l’air de rien. Parce que ouais, je suis même pas essoufflé. Faut dire que j’ai fait déjà tellement pire, même si le frigo pèse le poids d’un âne mort. Ou de deux.


« Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer. »
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Keepin' it cool   Keepin' it cool - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Keepin' it cool -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: 
- Seattle -
 :: South-East :: Georgetown :: The Exiles
-
Sauter vers: