The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -47%
Moulinex i-Companion – Robot cuiseur ...
Voir le deal
479.99 €

Partagez
- My blood -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dana L. Costello
The Exiles
Chasseuse de primes
Dana L. Costello
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une hachette, Beretta M9 Parabellum, HK G14
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 06/06/2019
Messages : 396
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: My blood   My blood - Page 2 EmptySam 1 Fév 2020 - 22:37
Et me revoilà en train de totalement péter un câble. A vriller comme j'ai pu le faire en voyant Joaquin devant moi. Mais le pire c'est même pas ce que les personnes peuvent faire ou avoir fait qui me rendent le plus malade. C'est mon propre comportement. J'me r'connais à peine, voire pas du tout. Réagir comme ça, ça ne me ressemble absolument pas. J'ai jamais été du genre à perdre le contrôle. Putain, quand j'me suis r'trouvée face au cadavre de mon propre frère j'ai pas pété un câble comme ça. Alors pourquoi maintenant? Peut-être que j'ai trop tiré sur la corde. Qu'à force de tirer dessus, de repousser mes limites, j'en suis arrivée à presque la rompre. Et ma gorge se serre. Ce n'est pas envers Yulia que je suis énervée, je le sais. C'est contre moi que ma haine se dirige réellement. Mais malheureusement, c'est elle qui se la prend dans la tronche.

Elle a raison. Je m'en prends à elle. Sauf que c'est la dernière chose que je veux faire. Bordel elle est tout c'que j'ai. Tout ce qui me pousse à être encore de ce monde. Parce que je sais que si ça n'avait pas été pour elle, j'aurais fait les choses totalement différemment au cours des années. Qui sait? Peut-être même que je n'aurai même pas survécu à la première année qu'on a passée dans l'hôtel qui servait de safe zone. Encore une fois, elle a raison. Elle n'y est pour rien. Absolument rien. Alors j'me mords la lèvre comme pour essayer de transférer la rage que je ressens vers la bonne personne. La véritable destinataire de tout ça. Mais malgré le petit goût de fer qui se répand rapidement dans ma bouche, ça ne change rien. C'est loin de m'apaiser.

Chacun des mots qui sortent de sa bouche m'atteignent à la manière d'un coup de poing toujours mieux placé et plus précis. Ma gorge est si serrée que j'en ai du mal à déglutir. Bien sûr que j'ai confiance en toi! Tu sais que j'mettrai ma vie entre tes mains sans hésiter une seule seconde! Tu l'as pas demandé, c'est certain, mais pour moi t'es ma famille! T'es tout c'qu'il me reste et l'idée de te perdre, ça m'rend dingue! Que tu puisses un jour te dire que finalement, c'était moins merdique quand j'étais pas là et que tu t'rendes compte que c'était mieux quand j'étais pas là! Et me voilà en train de lui dévoiler mes peurs, de les dire à voix haute alors que je m'applique toujours à les cacher. Même à moi.

J'me fige un peu quand elle me dit que j'me trompe. Qu'elle a besoin de moi. Mais pourtant... J'sais même plus quoi penser. J'me sens conne. Comme la dernière des connes. Elle avait raison de m'dire ça tout à l'heure. Et j'ai l'impression pourtant qu'elle n'a rien compris. Elle prend mes mots comme des reproches. Alors que c'est loin d'en être. Car elle n'est pas responsable de ce que j'ai vécu. Mais elle est responsable du fait que je n'ai pas baissé les bras. Que j'ai continué de me battre quand tout semblait perdu. Sauf que j'ai pas le temps de le lui dire qu'elle me balance presque à la tronche un paquet cadeau. Qu'est-ce que j'ai bien pu faire pour qu'on en arrive là? J'me sens responsable de notre éloignement depuis qu'on s'est retrouvées. J'attrape le paquet de justesse mais ne prends pas le temps de l'ouvrir. Ce n'est pas le moment. J'ai besoin de parler. De faire ce que j'aurais dû faire il y a des mois, pour éviter d'en arriver là.

C'est comme si ma colère était retombée d'un coup pour se transformer en une sorte de tristesse corrosive qui semble me bouffer de l'intérieur. Et j'me rends compte qu'en fait la rage qui semblait courir mes veines depuis si longtemps n'était en fait qu'une façade pour cette douleur que je tentais simplement de refouler. J'ai l'impression que mon coeur est en train de s'effriter, de se briser en un millier de morceaux à la manière d'un objet fragile de verre que je protégeais depuis toujours derrière un mur de pierre. C'est pas ta faute si j'ai traversé tout ça. J'te dis que c'est grâce à toi que j'ai tenu l'coup, Yulia... C'est... C'est moi qui ai besoin de toi bordel. Parce que t'es tout c'que j'ai. Et j'sais que j't'ai déçue sûrement à de multiples reprises depuis qu'on s'est retrouvées. Mais c'est juste que quand on s'est quittées, j'ai gardé en tête cette image de toi qui avait besoin qu'on la protège. Et c'était c'que j'faisais depuis des années. Alors quand j't'ai retrouvée et qu'tu m'as dit que t'avais plus besoin que j'te protège, j'me suis rendue compte d'à quel point t'avait grandi. Et bordel tu sais que j'suis pas douée avec toutes ces merdes. Et pour moi, si j'peux pas te protéger j'sers à rien. Et si j'sers à rien, pourquoi est-ce que j'aurais encore un intérêt pour toi?

J'ai envie de me mettre des tartes. Putain depuis quand est-ce que j'suis devenue une meuf aussi sentimentale et... faible? Non. Oh non j'refuse de passer pour une femme faible. Parce que j'le suis pas. N'est-ce pas? Sans m'en rendre compte, mes mains tremblent en serrant le paquet qu'elle m'a balancé tout à l'heure en me souhaitant un joyeux anniversaire. Et au final, tout c'que j'fais c'est te faire du mal en agissant comme la dernière des connes. Je la regarde droit dans les yeux. J'suis pas du genre à détourner le regard. Et j'serai jamais de ce genre là.



Some people long for a life that is simple and planned, Tied with a ribbon. Some people won't sail the sea 'cause they're safer on land, To follow what's written. But I'd follow you to the great unknown, Off to a world we call our own ♛by wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1932
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: My blood   My blood - Page 2 EmptySam 1 Fév 2020 - 23:42
Alors pourquoi t’es pas capable de me PARLER ! Je hurle, c’est une surenchère maintenant, on est pas capable de s’entendre, on en est rendues à crier pour réussir à couvrir le bruit de nos pensées respectives. Je suis fatiguée de tout ça, et j’ai de plus en plus mal au ventre. C’est diffus, ça apparait, ça disparait. Comme un spasme dans mes abdominaux qui terminent de me donner un vertige. Pour autant, je flanche pas un seul instant, la pression a beau me monter au crâne, je peux pas déposer les armes encore : Je te demande que ça, que tu me PARLES ! Et cette communication peut venir que si elle me fait un minimum confiance.

Pourtant, j’ai l’impression que c’est le plus dur pour elle : de vraiment croire que je pourrais porter ses secrets, panser ses cicatrices. Elle pense sans doute qu’elle peut tout gérer toute seule, parce qu’après tout c’est ce qu’elle a toujours fait dans sa vie. Elle m’a porté quand j’allais vraiment mal, quand mon esprit était en miette, et aujourd’hui, elle refuge que je lui rende la pareille alors qu’elle a besoin de moi. Et oui, j’ai besoin d’elle encore, comme j’aurais besoin d’un poumon ou d’un rein pour survivre au mieux.

J’ai pas passé tous ces mois à te chercher pour aujourd’hui me dire que je veux plus te voir ! T’es complètement dingue ! Que je lui balance à la figure ensuite.

Elle se calme pourtant, elle essaie de m’expliquer, elle essaie de trouver les bons mots. L’émotion me dépasse, il déborde dans mes yeux. J’éprouve tellement de colère actuellement que je crois que mon corps réagit en me faisant souffrir. Il sait pas où la mettre sinon, il sait pas comment l’évacuer. Je titube d’un pas, elle me parle des changements, de comment nous avons toutes les deux grandis. Et je suis d’accord avec elle : on est très différentes, on doit réapprendre à nous connaitre et à nous aimer avec nos nouvelles plaies mal cicatrisées.

Un nouveau pique de douleur, mon souffle se ravale tout seul. Je dois pâlir à vu d’œil aux yeux de Dana, ma mâchoire se crispe tellement fort que j’en ai mal aux molaires. Mais pour autant, je peux pas laisser la discussion, j’ai envie qu’elle sache que je l’aime, et que c’est pas parce que mon vélo a plus ses petites roues que c’est pour autant que je vais la jeter dans la première poubelle qui passe.

J’ai besoin qu’elle se sorte ces idées de sa tête, et j’ai besoin qu’elle guérisse de tout ce qu’elle a subi. Mais ça, ça prendra du temps, ça prendra des années peut-être. J’essaie de pas la brusquer, mais la voir s’enfoncer dans son marasme, elle qui est si forte pourtant, ça me rend dingue…

J’te comprends plus, c’est comme si j’avais… ma voix s’étrangle dans ma gorge, je sens mon souffle s’échappe tout seul. J’essaie de le rattraper, c’est comme un coup qui me barre soudainement le ventre. J’ai mal… je peine à l’articuler, comme à rester droite. L’instant d’après, j’ai le droit à un répit de courte durée. La douleur revient, plus vive encore, et m’arrache un hurlement. Je me raccroche à Dana pour pas tomber.



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Dana L. Costello
The Exiles
Chasseuse de primes
Dana L. Costello
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une hachette, Beretta M9 Parabellum, HK G14
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 06/06/2019
Messages : 396
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: My blood   My blood - Page 2 EmptyDim 2 Fév 2020 - 0:11
Encore une fois, j'écoute ce qu'elle me dit. Et par chance, on dirait que cette fois le calme semble être en train de s'installer. Ce qui change beaucoup de nos "discussions" habituelles. C'est vrai qu'on a toujours eu l'habitude de se prendre le bec à chaque fois que l'une de nous deux devait en venir à parler d'un sujet qui ne lui plait pas. C'est vraiment quelque chose qui fait partie de nous. Qui définit presque notre relation. C'est bizarre, je sais, mais les moments où on arrive à avoir des discussions importantes sur un ton posé se comptent très certainement sur les doigts d'une seule main. Mais qui sait? Avec un peu de chance on pourra rajouter la fin de celle-ci au compte.

Même si j'en ai pas l'habitude, je laisse ses mots m'atteindre et je m'autorise à les comprendre à peine je les entends. Faut dire que d'habitude je me laisse le temps d'analyser -peut-être un peu trop- ce qu'on me dit avant d'en tirer de quelconques conclusions. Oui, je suis dingue. Dingue de réagir comme je le fais. Dingue de ne pas me rendre compte d'à quel point je peux la blesser en agissant comme je le fais. En disant ce genre de choses. Mais le problème c'est que, comme bien souvent, je ne m'en rends compte qu'une fois que j'ai déjà été trop loin. Alors je me contente de grimacer légèrement, sans vraiment trouver quoi lui répondre. Elle m'avoue ne plus me comprendre. Et j'arrive même pas à dire si ça m'blesse ou pas. Parce que dans le fond, j'ai toujours été du genre à lui cacher des choses sur moi. Parce que c'était pas son rôle à elle de gérer mes problèmes. C'était à moi de gérer les siens. Et j'suis restée sur cette idée depuis. Campée sur mes positions malgré tous les signaux qui auraient dû me faire comprendre que les choses doivent évoluer pour rester saines.

Mais j'ai même pas le temps de lui répondre finalement. De lui dire que je sais que j'ai tort. D'ailleurs, elle n'a pas le temps non plus de terminer sa phrase. Je la vois se crisper, vaciller, et mon sang ne fait qu'un tour. Elle a mal. Elle me le dit même. Et j'ai à peine le temps de jeter sur le canapé le paquet que je tenais encore entre mes mains que déjà Yulia se raccroche à moi pour ne pas tomber. J'arrive pas à cacher mon inquiétude. Elle hurle et ça me déchire le coeur. Sauf que bizarrement, j'ai aussi peur. Parce que même si je ne sais pas précisément ce qu'elle a, j'ai une sorte d'impression de déjà-vu qui me pousse à craindre le pire.

J'suis là, j'suis là. Calme toi... J'essaie de la rassurer, la gardant toujours contre moi avant de la soulever légèrement pour venir la déposer sur le canapé et l'allonger. Je reste à ses côtés, détaillant tout son corps du regard pour essayer de trouver l'origine de sa douleur. Comme si d'un coup elle allait devenir visible à l'oeil nu. Si seulement ça pouvait être si simple. Yu, t'as mal où? Respire, ça va aller... Mais même si j'essaie de la convaincre de ça, j'pense que le fait que j'me fige d'un coup ne doit certainement pas aider. Du sang. Il y a du sang sur son pantalon. Et y'en a vraiment pas mal. L'espace d'un instant, l'idée qu'il ne s'agisse que de ses règles me traverse l'esprit. Mais ensuite, des souvenirs que j'aurais préféré avoir réussi à enfouir à jamais me reviennent. Beaucoup trop de sang. La douleur, déchirante et insupportable.

Je recule un peu sans vraiment m'en rendre compte alors que les images défilent dans ma tête. Les viols. Pendant des mois. Puis d'un coup, les nausées. La peur. La prise de conscience. Les mots de l'une des autres prisonnières, apparemment médecin, qui m'annonce que mon état n'est pas lié à une maladie. Que j'étais enceinte. Du putain de cintre dégueulasse en ferraille que j'ai déplié et replié d'une autre manière pour me débarrasser de ça avant qu'il soit trop tard. Et sur le coup, j'ai envie de vomir. Mais j'me r'tiens. J'arrive même pas à dire si mon coeur s'emballe ou a l'air de s'arrêter. Yu... Tu saignes...



Some people long for a life that is simple and planned, Tied with a ribbon. Some people won't sail the sea 'cause they're safer on land, To follow what's written. But I'd follow you to the great unknown, Off to a world we call our own ♛by wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1932
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: My blood   My blood - Page 2 EmptyDim 2 Fév 2020 - 0:46
La douleur me donne l’impression d’être déchirée en deux de l’intérieur, c’est violent. Un rouleau compresseur me passe dessus, et j’ai à peine le temps de respirer entre deux contractions douloureuses. Je sais pas combien de temps ça va durer, tout ce que je sais, c’est que je flanche et que Dana me rattrape pour m’allonger. Sans elle, je me serais vautrée, comme bien quelquefois dans ma vie. Mais tout ça, j’ai du mal à l’expliquer, à l’exprimer. Un jour je lui dirais probablement que sans elle, je ressemblerais à rien. Sans elle, je me serais ouvert les veines dans une baignoire, dans l’espoir de jamais revenir à la vie.

Et aujourd’hui, c’est ce déchirement physique qui termine cette conversation. Dans la douleur, comme elle a commencé après tout. Je sens un liquide chaud me couler entre les jambes, et le visage pâle de Dana a rien de rassurant. Je saigne ? Mes yeux se baissent immédiatement vers mon pantalon, souillé par le sang et alors que les larmes me montent aux yeux, j’ai un soupir de soulagement qui m’échappe. Je suis à deux doigts d’en rire et d’en pleurer, parce que je suis rassurée que mes règles soient enfin là, et en même temps, ça fait beaucoup trop mal…

Enfin… que je soupire avant de me plier de douleur encore une fois. Je plonge ma tête dans un coussin pour étouffer un cri et pas réveiller tous les autres de la distillerie. Jamais elles m’ont fait aussi mal, jamais ça a été aussi douloureux. Je comprends pas. J’peux pas rester là, faut…

Il y a un bref instant de répit, où j’ai l’air de bondir sur mes jambes. Je me tiens à Dana qui m’agrippe à son tour pour m’aider à marcher. Rester là donnerait l’impression qu’on a assassiné quelqu’un. Ça saigne beaucoup ouais, la tâche s’étend, c’est n’importe quoi, c’est pas beau à voir. Je sais même pas comment éponger ça. Mes mains deviennent poisseuses, je peux plus me tenir à rien sans laisser des preuves de mon passage désormais. Merde, merde, merde.

Dans la salle d’eau… que je souffle en la désignant du doigt.

On y parvient. On se pose près de la bassine d’eau, Dana m’aide, on essaie en tout cas de faire quelque chose de cohérent. La douleur est trop forte par contre, une dernière fois. Une ultime fois. J’ai du mal à tenir debout sur mes jambes. J’en tremble. Je m’excuse piteusement auprès de Dana en tentant d’essorer le sang sur mes cuisses pales. Y’a un creux. Tout d’un coup, c’est un vide, je ressens plus rien, et c’est passé aussi vite que c’est arrivé. Je suis à bout de souffle, prostrée, et je me rends compte que je tiens la main de Dana dans la mienne. Il m’en faut pas davantage pour la tirer à moi, qu’importe, pour la serrer fort cette fois.



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Dana L. Costello
The Exiles
Chasseuse de primes
Dana L. Costello
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une hachette, Beretta M9 Parabellum, HK G14
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 06/06/2019
Messages : 396
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: My blood   My blood - Page 2 EmptyDim 2 Fév 2020 - 9:27
J'ai l'impression que le sol est en train de s'écrouler en dessous de moi. Que j'suis en train de vivre une véritable descente aux enfers. Toutes ces images qui me reviennent... J'croyais que j'avais réussi à les cacher assez profondément dans mon esprit pour qu'elles ne me reviennent jamais. Pourquoi est-ce que j'continue toujours de sous-estimer les pouvoirs de ce karma de merde? Du calme Dana, c'est pas l'moment de paniquer putain. J'entends le soupir de soulagement de Yulia et j'sors provisoirement de mes pensées. Sa voix me ramène à la réalité.

Comment ça "enfin"? J'ai peur de comprendre de travers. Peur qu'elle ait fait la même chose que moi. Mais lorsqu'elle se tord de douleur et étouffe son cri dans un coussin, j'comprends qu'elle n'a aucune idée de ce qui est en train de lui arriver. Et si dans d'autres circonstances j'aurais pris l'temps de me demander pourquoi et qui est responsable de tout ça, là j'dois avouer que j'm'en branle pas mal. Il faut agir et vite. Mais j'ai l'impression d'être figée à cause de mes propres souvenirs qui sont en train de me revenir en pleine gueule. Elle a raison, elle peut pas rester là. Et c'est pas l'moment de me laisser avoir par la peur.

Elle bondit d'un coup sur ses jambes et je la soutiens sans réellement prendre le temps d'y réfléchir. C'est un réflexe. La salle d'eau. Elle avait pas vraiment besoin de me le dire ni de me la montrer pour que je décide de l'y emmener. Une fois près de la bassine d'eau, j'aide Yulia à se déshabiller sans me demander un seul instant de si ça va la gêner ou pas. J'en ai pas grand chose à foutre. C'est pas le plus important. Elle a du mal à tenir debout. Et j'l'entends s'excuser. Arrête de t'excuser, arrête. J'suis là, d'accord? J'te laisse pas. Mais si j'me veux aussi rassurante que possible par mes mots, mes mains trahissent mon état par leur tremblement incontrôlable. Un rapide regard vers le bas me fait voir que moi aussi j'suis pleine de sang maintenant. Mes jambes, mes pieds. Il y a beaucoup trop de sang pour que ça ne soit que des règles, même abondantes.

Elle serre ma main et d'un coup, sans crier gare, m'attire à elle pour me serrer contre elle de toutes ses forces. Je ne m'y oppose pas un seul instant et passe mes bras autour d'elle pour la garder tout près de moi, glissant l'une de mes mains derrière sa tête pour la garder contre moi et essayer de lui offrir une étreinte réconfortante. J'sais pas si elle a conscience de ce qui vient de lui arriver. Mais est-ce que c'est à moi de le lui annoncer? J'sais pas si ce s'rait mieux que j'le fasse ou pire. Est-ce qu'elle doit en prendre conscience toute seule? J'en ai pas la moindre idée. Et ça me rend dingue. Sans m'en rendre compte, une larme coule sur ma joue. A cause de tous ces souvenirs. A cause de ce qu'est en train de vivre ma petite soeur. Je ferme les yeux un instant et tout c'que j'trouve à dire c'est la même chose que ce que je répète depuis tout à l'heure. J'suis là... ça va aller... J'te l'promets...



Some people long for a life that is simple and planned, Tied with a ribbon. Some people won't sail the sea 'cause they're safer on land, To follow what's written. But I'd follow you to the great unknown, Off to a world we call our own ♛by wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1932
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: My blood   My blood - Page 2 EmptyDim 2 Fév 2020 - 20:48
Je relâche Dana qu’au bout d’un long moment. Une fois la vague de douleur passer, la fatigue installée, qu’il y a plus rien à sauver. On s’active seulement pour nettoyer le carnage. Mon jean est clairement foutu, et j’ai plus qu’à le balancer pour m’en trouver un autre. Dommage, je l’aimais bien. Simplement pour nettoyer tout le sang que j’ai foutu partout, ça nous prend un peu plus de temps que prévu, c’est pas exactement une activité joyeuse et sympathique. Un soupir m’échappe alors que je frotte avec elle sur le sol.

J’aurais besoin d’aller me reposer maintenant. M’allonger, récupérer un peu d’énergie, mais je suis pas capable de relâcher. Ma tête tourne, elle tourne à vif, les engrenages s’enchainent et ont de cesse d’amorcer mes pensées les unes dernières les autres. Si je fuis un peu le regard de Dana, en lui assurant que ça va mieux, que je peux m’en occuper, j’ai aussi conscience que y’a comme un non dit entre nous deux actuellement. Comme si on savait qu’y’avait plus que ça mais qu’on osait pas mettre le doigt dessus, le nommer à haute voix.

J’crois que c’est le plus difficile de l’histoire : pas savoir comment le dire. Je pince les lèvres, je prends conscience de ce qu’il se passe, esquisse finalement un petit rictus avant de me tourner vers la brune. Mon regard se plante sur elle, je lui adresse un sourire cette fois :

Tu vois que j’ai encore besoin de toi, je souffle une fois d’une voix un peu fatiguée et enraillée, mais c’est un vrai compliment.

Et je dis pas ça parce qu’elle m’aide à nettoyer le sol, hein. Elle est juste celle à côté de qui je peux me montrer faible sans avoir peur qu’elle me juge. Dana m’a vu dans des états plus catastrophiques, j’ai pas de secrets pour elle. Peut-être. A part celui-là, du coup, mais ça en restera pas un très longtemps. Peut-être qu’elle comprendra à son tour qu’elle peut tout me dire, que j’ai les épaules pour la porter quand elle en a besoin :

J’sais, que je murmure. C’est pas… Je veux dire, c’est pas mes règles.

C’est un peu chiant d’avoir cette conversation, mais il le faut. Et puis, je crois que je me doutais au fond qu’y’avait un souci, et que maintenant le souci est réglé.

J’avais pas mal de retard, j’les attendais et… je hausse les épaules, terminant de retirer quelques goûtes de sang en épongeant ensuite dans la bassine. L’eau est si rouge qu’il faudra la changer. Mais bon, ils vivent avec des femmes encore réglées ici, alors ils vont pas faire un caprice pour un peu de sang, hein. C’est mieux comme ça.

C’est mieux que ça soit pas allé plus loin, ouais.



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Dana L. Costello
The Exiles
Chasseuse de primes
Dana L. Costello
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une hachette, Beretta M9 Parabellum, HK G14
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 06/06/2019
Messages : 396
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: My blood   My blood - Page 2 EmptyDim 2 Fév 2020 - 21:37
J'aurais pu garder Yulia dans mes bras pendant des heures. Sans parler, sans bouger. Uniquement pour lui montrer que je suis là et qu'elle n'a rien à craindre parce que je ne la laisserai jamais tomber. Mais elle finit par me relâcher et, sans un mot, on se met à nettoyer tout le sang qui nous entoure. On dirait vraiment une scène de crime. Et mon coeur se serre de plus en plus, à mesure que ma gorge se noue. J'ai l'impression que je vais vomir. Mais c'est pas à cause du sang, ça j'en ai vu plus qu'il est humainement possible de le compter je crois. C'est juste que je peux plus chasser mes propres souvenirs de mon esprit. Alors que j'espérais ne plus jamais me les remémorer. Voilà une bien mauvaise piqûre de rappel. Pourtant je ne dis rien. Parce que je ne suis pas capable de briser ce silence. Parce que je ne sais pas vraiment quoi dire. Après tout, on était clairement en train de se gueuler dessus et de vider notre sac toute les deux avant d'être "interrompues" par ce qui vient de se passer. Alors je sais pas trop comment agir.

J'me redresse quand j'vois Yulia se tourner vers moi et afficher un petit rictus. Est-ce qu'elle réalise ce qui vient de se passer? Et si oui, est-ce qu'elle compte m'en parler? Au contraire, si elle ne s'en rend pas compte, comment est-ce que je suis censée l'amener à en prendre conscience? Je déglutis difficilement et soutiens le regard qu'elle me lance sans broncher. Sa voix a beau être éraillée et fatiguée, je sais qu'elle est sincère dans ce qu'elle dit. Et j'ai aucun mal à comprendre qu'elle parle pas du fait que j'suis en train de l'aider à nettoyer le sol. J'te laisserai jamais tomber. J'te l'ai dit, t'as pas de chance parce qu'à force t'es devenue ma famille. Et jamais j'arrêterai de veiller sur toi... que j'souffle d'une voix qui trahit avec force toute la sincérité qui se trouve dans les mots que je prononce.

Puis le silence s'installe à nouveau et on termine notre nettoyage sans piper mot. J'sais pas si c'est mieux. Mais j'ose toujours pas me lancer. Parce que s'il fallait que je lui fasse comprendre ça, il faudrait que je lui parle de ce que j'ai vécu. Des viols. De ma grossesse. Et de mon avortement. Et j'suis pas certaine que ça soit une bonne idée, sachant qu'elle avait déjà pas apprécié tout à l'heure que lui balance certaines vérités sur mon calvaire pendant mes mois d'enfermement. Alors lui parler de ça maintenant? Je suis pas certaine que ça soit la meilleure idée que j'puisse avoir.

Mais la voix de la brune se fait entendre à nouveau dans la pièce et me tire de mes pensées. Je me tourne vers elle et fronce légèrement les sourcils. Elle me dit qu'elle sait. Que c'est pas ses règles. Et après avoir inspiré un bon coup, je hoche légèrement la tête. Oui... Je sais, Yu... Je sais que c'est pas ça... Je soupire un peu, et décide de garder mes explications pour un autre jour. C'est pas le moment. Elle a pas besoin que je lui mette encore ça en plus sur les épaules. Pas maintenant. Une autre fois. Je me contente de m'approcher d'elle à nouveau et de la prendre délicatement dans mes bras, posant ma tête contre la sienne en fermant les yeux. Et je sais aussi que c'est pas notre truc, à toi et moi, mais si tu as besoin de parler ou que tu veux m'expliquer... Je suis là, d'accord? Et même si tu veux pas parler, que t'as juste besoin que j'sois là. J'serai là et on dira rien. Je sais que même si "c'est mieux comme ça", ça reste douloureux... Autant physiquement que mentalement...



Some people long for a life that is simple and planned, Tied with a ribbon. Some people won't sail the sea 'cause they're safer on land, To follow what's written. But I'd follow you to the great unknown, Off to a world we call our own ♛by wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: My blood   My blood - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- My blood -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [[??]] True Legend [DVDRiP]uptobox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: