The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-36%
Le deal à ne pas rater :
Nike Air Max Tailwind IV pour Femme en promotion
109 € 170 €
Voir le deal

Partagez
- A story about potatoes, jealousy and punishment -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valentine V. James
Valentine V. James
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 14/04/2018
Messages : 324
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: A story about potatoes, jealousy and punishment   A story about potatoes, jealousy and punishment - Page 2 EmptySam 28 Mar 2020 - 14:17
« Je ne suis jamais allée en Australie. »

Elle avait l’enthousiasme de la jeunesse, et Valentine la nonchalance qui était arrivé très tôt dans la vie de la jeune française. Zelda disait se faire un avis d’elle même, Valentine ne pouvait qu’acquiescer, encore fallait-il être union juge de caractère. L’horticultrice estimait qu’il n’y avait jamais rien de mal à connaître l’avis des gens au sujet d’une certaine personne. Savoir cerner les gens étaient un talent, que Valentine avait, mais dont elle ne s’encombrait que très rarement, tant elle se fichait relativement de ce que pouvaient être les gens. Tout ce qui l’intéressait en vérité était un groupe très restreint de personnes qu’elle voyait au quotidien, et qui pouvait supporter ce côté parfaitement insupportable qu’était sa nonchalance, sa franchise, son manque d’empathie, et cette étrange flemme de survivante qu’elle avait au fond d’elle, qui brûlait avec la plus grande des discrétions, mais qui n’en demeurait pas moins bien présente. S'il fallait choisir un animal totem à Valentine, le chat était certainement le meilleur choix. Sans aucun doute.

Valentine continuait son ouvrage, en prenant, boutures après boutures, prenant soin de les garder précieusement, avant de les planter, ses plantes serviront pour la saison prochaine. Les directives de l’horticultrice avaient toujours été très clairs concernant les plants, il était nécessaire et obligatoire d’en prendre le plus grand soin. Elle avait aussi mis à l’entrée de la plantation, une sorte de collecteurs de graines, et de pépins. Une fois les fruits et les légumes consommés, il était demandé, dans la mesure du possible, de récupérer les graines et de les ramener pour entretenir les cycles. Zelda parlait de l’Australie, à peu près de la manière dont on pouvait l’attendre. Un pays chaud remplis d’animaux que Valentine n’accepterait de voir que par l’intermédiaire d’un écran, elle hocha la tête, en écoutant l’enthousiasme qui devait, certainement, dans d’autre cas, être contagieux. Le sujet dériva sur l’agriculture intensive, un sujet qui concernait tous les pays, et auquel Valentine avait un avis qui pouvait être étonnant. Elle l’estimait comme un nécessité à changer, mais une nécessité, tant que le prix de fruits et de légumes de qualité, et biologique ne descendait pas. Le prix de la qualité n’était pas à la portée de toute les bourses. Même si aujourd’hui, il était certain que l’agriculture intensive avait été éradiquée, et que la main d’oeuvre aujourd’hui avait un régime beaucoup moins riche et varié.

Elle redressa sa tête vers Zelda quand celle ci semblait chercher absolument à ne pas contrarier Valentine, avec l’idée de sujet plus … « pragmatique » ce qui fit sourire la jeune femme. Était-ce l’image qu’elle avait ? Une femme pragmatique ? Ou ce qu'elle devait être pour vivre avec June ? Certainement, mais Valentine  demeurait tout de même humaine, et le pragmatisme avait ses avantages, comme ses inconvénients. « Je veux bien te parler d’où, je viens. » lui fit-elle, en lui demandant de s’approcher, pour l’aider à porter les boutures pour les mettre à l’abri dans la maison. Au mois de janvier, et par ce temps, l’endroit était froid, les serres et les petits potagers qui entouraient la maison était entretenus et certaines plantes sortaient timidement de terre. La tâche de l’horticultrice était de ne laisser aucune plantes mourir dans la domaine du possible, et de sauver ce qui pouvait l’être. La pluie n’épargnerait rien, ni on n’y prêtait pas attention. La française mit dans les bras de l’Australienne des bacs de petits pots, elle en empila trois, avant de prendre le reste et de faire à nouveau signe à Zelda de la suivre.

« J’habitais en Provence, il ne fait pas aussi chaud qu’en Australie, l’été il est toujours agréable de profiter du temps qui passe au soleil. Mes parents sont vignerons, viticulteurs, aussi cliché que cela puisse être. » La seule française qui avait survécu sur le camp, était une fille de producteurs de vins. Enfin son beau-père l’était. Elle marqua une pause, se demandant s’ils étaient encore en vie, lui, sa mère et son fiancé. Elle haussa les épaules, ne voulant plus y penser. Cette vie, dont elles parlaient étaient bien révolues, essayer de faire semblant et de croire qu’elles y retournerait était futile. Mais, parler de la Provence, de cette maison en pierre au milieu des vignes, et cette charmante terrasse qui surplombait le petit domaine, lui faisait chaud au coeur. De bons souvenirs, qu’elle gardait précieusement. Et pouvoir en parler continuait de les faire vivre d’une certaine manière. « En parler permet de garder ses souvenirs vivants, tu ne penses pas ?» continua t-elle en passant la porte après avoir essuyer ses pieds longuement sur le paillasson déjà crouté de boue.

« L’horticulture fait partie de l’agriculture. C’est un peu plus spécialisé sur des petites échelles, la biodiversité et un entretien d’un cycle de culture, uniquement. L’agriculteur s’occupe aussi des animaux. » lui répondit-elle distraitement en posant les boutures les unes à côtés des autres. «Mon beau père plantait des vignes et produisait du vins, moi non. » Ce qu’elle faisait avant tout ceci ? Elle était si jeune, et si naïve que ses prochaines avaient l’odeur des champs de lavandes. C’était comme ça qu’elle le voyait désormais. « Pose ça ici. » ponctua t-elle en regardant le reste des boutures qui semblaient toujours en bon état malgré l’humidité.



    l'apocalypse
    APOCALYPSE [əˈpɒkəlɪps] n.f 1. an event involving destruction or damage on a catastrophic scale. 2. the complete final destruction of the world, as described in the biblical book of Revelation.
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 2262
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: A story about potatoes, jealousy and punishment   A story about potatoes, jealousy and punishment - Page 2 EmptyDim 5 Avr 2020 - 2:22
Aussi étonnant que cela puisse paraître, Valentine accepte de lui parler de son pays natale. Ou plutôt de la région qui l'a vue naître. Elle imagine des rangées de vignes parfaitement alignées, baignant dans la douce clarté d'un soleil bienveillant. Oui, le travail que ses parents exerçaient sont conformes au cliché qu'elle se faisait de la France et de ses habitants. Voilà qui explique - du moins en partie - l'intérêt de son aînée pour la terre et les choses qui y poussent. Zelda se perd un instant bercer par le champ imaginaire des cigales puis décoche un léger sourire à son aînée. « J'aime bien les vignerons ! » s'empresse-t-elle d'arguer comme pour lui assurer qu'elle ne se risquera pas à faire une plaisanterie au sujet du métier de ses géniteurs. « Ils apportent du bonheur aux gens ! » Et des cirrhoses, aussi. Mais c'est une autre histoire et puis, en plus, ce n'est peut-être pas une information très pertinente à placer. N'empêche que le monde serait sûrement un peu moins triste si l'alcool pouvait couler à volonté comme ce fut le cas autrefois. Toujours est-il que l'australienne perd son sourire peu après, lorsque la compagne de June lui confie qu'évoquer le passé permet de maintenir les souvenirs vivants. Zelda hésite et finit par hausser les épaules. « Se souvenir du monde d'avant, c'est se rappeler d'tout c'qu'on a perdu... » souffle-t-elle en prenant bien soin de ne pas renverser les pots qui commencent à s'accumuler dans ses bras « J'préférerais tout oublier ! » Si seulement elle pouvait effacer ses parents de ses rêves et de ses pensées...  L'oubli est une bénédiction, pas une fatalité ! L'australienne ne peut pas s'empêcher d'envier celles et ceux qui naissent dans ce monde-là et qui n'ont pas à composer avec l'empreinte d'un monde qui n'était pas parfait mais qui était moins mortel...

Finalement, sur son impulsion, le sujet se recentre sur un sujet moins personnel et donc plus soutenable. Valentine lui explique que l'horticulture est l'un des domaines de l'agriculture. Le terme biodiversité ne lui évoque pas grand chose si ce n'est un endroit où les espèces de plantes et d'animaux s'agglutinent mais elle comprend toutefois l'idée générale. Elle hoche donc la tête en continuant de suivre sa tortionnaire d'un jour, curieuse de la suite des événements. La française lui fait également remarquer qu'elle ne produit pas de vin, elle. « Pourquoi ? » relève-t-elle avec candeur avant de se mordiller les lèvres. « J'veux dire... Vous avez jamais songé à faire du vin ? Histoire de préserver les traditions d'votre pays et puis d'faire plaisir aux gens ? C'pas comme si on manquait d'place. Ou même de temps... » C'est sûrement moins utile que les patates et toutes ces choses qui permettent de survivre, oui, c'est vrai. Mais les gens ont aussi besoin d'un peu d'espoir et les réserves de bouteilles de l'ancien monde finiront bien par disparaître un jour. Penser au futur... C'est bien la vocation de leur groupe, non ? « Vous s'riez une sorte d'héroïne, en plus ! » Même si elle se doute bien à présent que son interlocutrice ne se soucie guère de ce genre de considérations. Si elle est aussi discrète, ce n'est sûrement pas dans l'espoir d'être portée en triomphe dans les allées du camp... « Et sûrement la première vigneronne de l'apocalypse, aussi ! » Ça, par contre, ça claque ! Est-ce qu'elle n'est pas un peu tentée tout de même ? Ses gênes doivent sûrement être titillés par cette perspective, non ?

Au final la jeune espionne dépose précautionneusement les pots à l'endroit désigné par son aînée et se félicite en silence de n'avoir rien cassé. Il faut dire qu'il n'y a pas besoin d'en faire beaucoup pour énerver Valentine alors elle n'ose même pas imaginer ce qui aurait pu se passer si elle avait brisé l'un des réceptacles en terre cuite... « Pourquoi on les laisse pas directement pousser dans la terre ? » l'interroge-t-elle en arquant un sourcil. C'est un peu bizarre de transvaser des boutures alors qu'il suffirait de les laisser s'épanouir dès le départ dans le sol. Elle ne doute pas qu'il y ait une explication rationnelle à tout ceci - après tout c'est la jeune femme l'experte ! - mais elle peine à trouver une quelconque logique dans ce procédé. « On pourrait p't-être varier les trucs qu'on plante, aussi ? Attention, hein, j'ai rien contre les patates ! C'est bon et tout ! Mais j'me dis qu'on pourrait faire un peu d'biodiversification, non ? » Le soleil est un peu capricieux par ici mais il doit tout de même être possible de planter d'autres choses que des carottes ou des choses comme ça. « Genre plus de fruits, ça f'rait sûr'ment pas d'mal ! Vous aimez les fraises ? » Ce serait vraiment super d'en avoir dans le coin. Mais Zelda craint maintenant que ses intentions soient mal perçues et que son aînée en vienne à la considérer comme une gamine pénible. « On ira voir les abeilles après ? Histoire d'êtres sûres qu'elles se sont pas noyées ? » Elle peut faire l'impasse sur une plus grande variété de fruits mais un peu moins sur l'absence de miel. L'adolescente se réjouit à chaque fois que sa colocation à le droit à une nouvelle dose du précieux nectar. Et si les pluies diluviennes avaient emporté les ruches ? « Quand j'aurai fini ma punition, hein ! » s'empresse-t-elle d'ajouter, ne souhaitant pas donner l'impression qu'elle essaie d'y échapper. Même si....


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Valentine V. James
Valentine V. James
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 14/04/2018
Messages : 324
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: A story about potatoes, jealousy and punishment   A story about potatoes, jealousy and punishment - Page 2 EmptySam 18 Avr 2020 - 10:24
« Non, elles sont réservées aux enfants sages. » lui répondit-elle avec un sourire furtif. Zelda pourra les voir, un autre jour. Valentine n’était pas dupe au point de laisser filer la punition de la jeune demoiselle. Elle était réticente à ce que la main d’oeuvre soit une main d’oeuvre contrainte et forcée. Mais dans le cas de Zelda, elle estimait que la jeune fille avait besoin d’une petite leçon en matière de … patience. Et les abeilles demeuraient toujours une sujet de fascination. Compréhensible après tout, Valentine gardienne de ce petit royaume, ne se lassait pas de les voir s’affairer, mais si ces derniers jours de pluie, les sorties de ruches se faisaient beaucoup plus rares. Compréhensible si l’on considérait la météo.

« Je ne suis pas sure qu’oublier soit la meilleure solution. Ne voir dans ces souvenirs que du mauvais, c'est les trahir d'une certaine manière. » déclara t-elle en se tournant vers la jeune fille. Valentine avait retourné le problème dans tous les sens, concernant les souvenirs, cette vie qu’ils avaient tous perdue, comment l’accepter, comment se dire qu’elle ne reviendra jamais, et comment surtout ne pas y voir un accès facile à une tristesse, une mélancolie, un spleen qui pouvait dévaster les plus fort caractères ? La française ne savait pas si elle avait les bonnes clefs pur palier à ce problème. Mais regarder en arrière de temps en temps lui faisait toujours le plus grand bien. Elle appréciait ses souvenirs comme des trésors. Des moments qu’elle était peut être la seule à pouvoir décrire, et s’en souvenir avec une tendre nostalgie, qui ne la rendait plus triste, peut être un peu parfois. Mais elle avait une nouvelle vie, une vie qui ne laissait que très rarement le temps pour se morfondre. C’était mieux ainsi, son esprit était rarement autorisé à aller se balader dans les tristes méandres d’une vie perdue. Peut être l’avait-elle fait au début, quand elle était arrivée. Il n’y avait que cela à faire de toute manière dans les premiers temps. Valentine se souvient que les choses s’étaient accélérées à une telle vitesse qu’elle n’avait pas eu le temps de pleurer, ni le temps de s’allonger, il avait fallu partir, partir tout de suite.

Elle regarde Zelda pendant un moment avant de tourner la tête, en l’entendant parlé de vin et de beaucoup d’autre chose. Décidément le cerveau de cette jeune fille allait bien trop vite pour son propre bien, et pour la fragile stabilité des maux de tête de Valentine. Elle n’hésiterait pas à en toucher des mots aux personnes qui avait jugé bon de lu envoyer un pareil moulin à paroles. Elle soupira. « Tu n’es jamais fatiguée ? » lui demanda t-elle. Zelda lui faisait penser à ses enfants dont on espérait avec ferveur qu’ils aillent faire une sieste. « En ce qui concerne le vin, je pense qu’en faire une priorité est un peu tôt. » continua t-elle en vérifiant les autres plants qui semblaient bien se porter. L’Australienne lui avait demandé pourquoi ce processus. « Vois ça comme … une assurance contre les aléas de la météo par exemple. On garde plusieurs plants pour assurer des récoltes aux cas où les autre plants en terre venaient à tomber malades ou simplement ne pas prendre, ou se noyer.. » ajouta t-elle. « Et puis en commençant la pousse à l’abri, on peut planter sans trop de crainte, et plus tôt parfois. Les trois quarts des fraises  et des tomates commencent à l’intérieur par exemple. » expliqua t-elle en lui pointant un plant timide.

Valentine lui fit signe de la suivre à la cave. C’était un de ses endroits préférés. Non pas qu’elle y aimait l’humidité et la pénombre, même s’il fallait commencer à se poser des questions au vu des différents symptômes qu’elle présentait de temps en temps. Mais le spectacle de la cave aux champignons l’avait toujours autant fascinée. Dans différents bacs, on trouvait des petites têtes rondes, lisses et blanches qui poussaient par centaine.  Quelques variétés plus timides se cachaient dans certains coins, mais c’était ses points blancs qui dénotaient sur la terre noire et humide qui donnait cet effet un peu surréel comme s’ils luisaient.  « Le vin est un processus très long et qui demande beaucoup de denrées, et nous sommes de plus en plus. Alors que … » elle attrape un panier qu’elle tend à Zelda. «  qu’eux n’attendront pas. »



    l'apocalypse
    APOCALYPSE [əˈpɒkəlɪps] n.f 1. an event involving destruction or damage on a catastrophic scale. 2. the complete final destruction of the world, as described in the biblical book of Revelation.
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 2262
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: A story about potatoes, jealousy and punishment   A story about potatoes, jealousy and punishment - Page 2 EmptyLun 27 Avr 2020 - 21:39
C'est quoi ce délire ? Pourquoi est-ce que la vision des abeilles est réservée aux enfants sages ? Cette règle lui semble arbitraire. Et le petit sourire de Valentine lui fait comprendre que c'est surtout une espèce de mauvaise blague. Ou juste que cette femme porte le diable en elle ! « Ben ça tombe bien parce que j'suis plus une enfant et qu'en plus, j'suis sage ! » rétorque-t-elle en tentant d'arborer l'un de ces airs sérieux qu'elle a toujours eu tant de mal à s'approprier. « Vraiment ! » insiste-t-elle. Et pourtant sans grand succès puisque la vigneronne bizarre ne l'emmène toujours pas voir les ruches. Tant pis ! Elle ira sans elle ! Elle n'a pas besoin du jouet sexuel de June pour profiter de la présence de ces petites bestioles ! Et puis ce ne sont pas ses abeilles ! C'est un bien collectif ! Mais il faudra quand même qu'elle s'en assure avant de mettre l'autre en rogne...

Les choses n'ont pas l'avantage d'être aussi claires lorsqu'elles en viennent à évoquer les souvenirs, leur importance et la meilleure manière de composer avec leur présence. Pour Valentine, les oublier revient à les trahir. C'est un concept intéressant. Mais qui souligne un aspect de la personnalité de cette femme bien étrange. « On peut trahir des gens, pas des choses ! » répond-t-elle en usant d'un ton scolaire. « Ils s'en foutent pas mal, les souvenirs, qu'on les trahisse ! » Elles ne semble pas être du même avis. C'est certain. Et le contraire aurait certainement été étonnant. Zelda se félicite de ne pas partager les mêmes opinions que son aînée. Manquerait plus qu'elles se découvrent des points communs... « En vrai t'es un peu une sentimentale, non ? T'fais genre qu't'es une insensible mais j'suis sûre qu'c'est pour t'donner un genre ! J'me dis qu't'essaies juste d'plaire à June ? » Ah mince ! Voilà justement un point commun ! Dur...

Puis lorsque l'adolescente laisse sa curiosité s'exprimer au sujet de leur travail - un peu ingrat - ou quand elle essaie de motiver Valentine à faire du vin pour que le peuple soit heureux, elle se heurte à nouveau à une sorte de mur. À croire qu'elle a juste envie de l'embêter ! Et en plus elle lui fait clairement comprendre que son enthousiasme la saoule puisqu'elle lui demande si elle n'est jamais fatiguée. L'australienne hausse les épaules : « Si ! Mais pas l'après-midi en général ! J'suis encore jeune, hein ! J'ai pas b'soin d'beaucoup d'sommeil pour être en forme ! » Il faut croire que l'autre est jalouse d'avoir perdu déjà une bonne part de sa jeunesse. Elle a quoi, Valentine ? Un peu plus de trois décennies ? C'est juste énorme... Quoi qu'il en soit Zelda a également un avis au sujet des plants qui grandissent hors de la terre : « J'trouve pas ça très naturel ! » Les choses qui poussent dans la terre devraient... et bien... rester dans la terre ! « Y f'saient sûrement pas ça au moyen-âge... » Et s'ils le faisaient pas, c'est sûrement qu'il y avait une ou plusieurs bonnes raisons, non ? Valentine déshonore la noble profession de l'agriculture. « Mais bon... J'imagine qu'j'ai pas mon mot à dire ? » Oui, c'est évident ! Et puis de toute façon on ne l'écoute jamais !

Zelda plaque ensuite sa main sur son nez et sa bouche lorsque son aînée l'emmène dans une espèce de cave remplie de champignons. Elle n'a pas envie de respirer des spores ou ces machins qui tuent à petit feu. C'est peut-être pour ça que Valentine est devenue mauvaise ? Parce qu'elle sniffe trop de ces machins moisis ? « Tu savais qu'les champis, c'est en fait d'la moisissure ? » lâche-t-elle sur le ton de la discussion, pratiquement certaine d'apprendre un truc à la compagne de June. Non, elle ne le sait pas ! Sinon, elle ne s'amuserait pas à en cultiver ! L'Homme ne peut pas se passer d'alcool mais les champignons, franchement, c'est un peu l'genre de trucs qu'on peut facilement mettre de côté. Ça sert juste à rien... Le fait est qu'elle se retrouve quand même avec un petit panier entre les mains. Elle tend ce dernier aussi loin de son visage qu'elle le peut par peur d'être contaminée. « T'es sûre qu'c'est pas dangereux, hein ? » Est-ce qu'elle essaie de l'empoisonner ? Ce serait vraiment vicieux ! « À la base, moi, j'devais planter des patates ! C'est que M'sieur Kaines a dit ! Alors j'suis pas sûre qu't'aies l'droit d'me r'filer des mycoses ! » Est-ce qu'elle ne serait pas la victime d'un odieux abus d'autorité, là ?



Can you remember who you were, before the world told who you should be ?

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Valentine V. James
Valentine V. James
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 14/04/2018
Messages : 324
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: A story about potatoes, jealousy and punishment   A story about potatoes, jealousy and punishment - Page 2 EmptyMar 28 Avr 2020 - 21:03
Valentine n’avait que bien de patience concernant les gens. Et son manque d’empathie concernant les troubles de chacun allait relativement bien de paire avec ce sentiment. Il y avait une logique. Forcer sa nature n’avait jamais été quelque chose dont elle était capable. Cela lui semblait futile, et ses proches ne l’auraient pas aimée pour les bonnes raisons, et n’aurait pas vu ses mauvais travers. Quand elle y réfléchissait, elle ne devait pas être très facile à aimer. Pourtant, elle n’avait jamais eu aucun mal à ce qu’on le fasse. L’aimer. Peut être était-ce l’héritage de sa mère, qui avait toujours été adorée de tous, mais qui, au contraire de Valentine, avait toujours été d’une nature incroyablement chaleureuse.

Elle regardait Zelda de travers. Les souvenirs n’étaient pas des choses. Peut être était-elle encore trop immature pour le comprendre. Ses mots, et ses attitudes donnèrent raison à la française. Il y avait quelque chose, chez cette adolescente, de particulièrement insupportable. Difficile de mettre le mot dessus, Zelda était tout simplement éreintante. Plaire à June ? Parfois, elle se demandait plutôt si elle ne faisait pas tout le contraire à vrai dire. Valentine ne voyait pas vraiment l’intérêt d’expliquer à Zelda les inepties qu’elle pouvait déblatérer en les prenant pour la vérité. Quelque chose lui disait qu’elle perdrait son temps, son énergie, beaucoup de salive pour quelque chose qui rentrerait pas une oreille, sortirait par l’autre avec la plus grande indifférence. « De nous deux, je crois que c’est toi qui cherche le plus à plaire à June. Comment cette entreprise marche t-elle à ton avis ? » lui répondit-elle sur un ton sobre. Valentine remarquait souvent Zelda chez elle, à courir après June comme le vilain petit canard face à une figure maternelle qui n’avait pas vocation à l’être. Il y avait dans les yeux de Zelda, un besoin de plaire, mais une incontrôlable impulsivité qui, Valentine l’espérait, était liée à son âge.

« Non, en effet. Ton avis n’a que très peu d’importance. » lui répondit-elle en lui montrant que les plantes même en dehors du sol, restaient les racines enterrées dans leur pot. « Monsieur Kaines ne gère pas les plantations, je les gère. Tu as été envoyé ici pour faire les tâches les plus ingrates pour te mettre un peu de plomb dans la cervelle. Tu sembles croire que tes bavardages font actes de vérité et de bonne foi. Et qu’ils te rendent très attachante. » expliqua t-elle avant de se baisser pour se mettre elle même à la tâche. « Ce n’est vraiment pas le cas.  » conclut elle sur le sujet.

« Je ne suis pas insensible. Tout ce qui ne m’intéresse pas, je m’en fiche. Que tu sortes d’ici grandie ou non, ne m’intéresse pas. » reprit-elle en prenant un champignon dans sa main avant de le jeter nonchalamment dans le panier. « L’idée que tu puisse devenir un sujet à répétition de l’exaspération de June, me déplait avec une vraie passion. Ce qui touche à June, m’intéresse, malheureusement pour toi. Ton impulsivité, tes bavardages et ton intérêt pour les conneries viennent mettre à mal ce qui a été construit ici, tu regretteras véritablement le fait d’avoir piquer mon intérêt, Zelda. » »

Valentine se tourna vers elle, avec un sourire simple, jetant machinalement un nouveau champignon dans le panier.

« Tu penses que ce que je viens de dire pourrait plaire à June  ? » ironisa t-elle.



    l'apocalypse
    APOCALYPSE [əˈpɒkəlɪps] n.f 1. an event involving destruction or damage on a catastrophic scale. 2. the complete final destruction of the world, as described in the biblical book of Revelation.
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 2262
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: A story about potatoes, jealousy and punishment   A story about potatoes, jealousy and punishment - Page 2 EmptyMar 28 Avr 2020 - 23:29
Ce qui est agaçant, avec Valentine, c'est qu'elle ne se laisse pas faire. Elle a de la répartie et en plus, elle tape où ça fait mal ! Pour une paysanne française, ce n'est pas trop mal. Elle est bien forcée de le reconnaître. Mais le Commonwealth ne rendra jamais les armes face à une perfide bouffeuse de grenouilles ! C'est tout simplement une question de fierté. Si dans l'esprit de l'adolescente les choses sont parfaitement claires à ce niveau-là, elle les exprime physiquement par un timide haussement d'épaules lorsque son interlocutrice relève que des deux, c'est elle qui cherche le plus à plaire à June. « Bah ouais, bien sûr qu'je veux lui plaire ! Elle est à la fois Zeus, Shiva et Bouddha ! L'Alpha et l'Oméga en passant par l'Gamma et l'Bêta ! Avec p't-être une pincée d'Allah par-ci, par-là ! » Qui ne voudrait pas plaire à une femme qui représente la perfection incarnée ? Ce n'est même plus une question de choix à ce niveau-là. Juste une bête affaire de bon sens... « Et ça marche plutôt... bien, j'drais ? » hésite-t-elle. Elle fait une petite grimace en se rappelant que son aînée doit certainement avoir des retours précis de la part de sa compagne à ce sujet. « Ouais, bon, ok ! Y'a encore un peu d'boulot à c'niveau-là ! » Inutile de prétendre qu'elle est douée pour plaire à la Boss. Malgré tous ses efforts, ses réussites se comptent sur les doigts d'une seule main. Au contrairement, malheureusement de ses échecs... « Mais j'progresse ! » lui assure-t-elle dans la foulée. Et un jour, elle détrônera aisément Valentine. Tout ceci se résume à une simple question de temps. Elle est en convaincue !

L'adolescente esquisse par la suite une grimace dans le dos de la gueuse lorsque cette dernière lui confirme que son avis n'a que peu d'importance. Ca, elle le savait bien ! Mais elle n'était pas obligée de le confirmer. C'est... désobligeant ! Et vexant, aussi. Voir les deux, en fait... « Pas cool ! Pas cool du tout ! » ronchonne-t-elle, davantage pour la forme que pour émouvoir la sorcière. Cette dernière lui rappelle dans la foulée que ce n'est pas Aodhan qui gère les plantations, qu'elle tente de lui mettre un peu de plomb dans la cervelle - Zelda espère qu'elle ne parle pas littéralement ! - puis qu'elle n'est pas du tout attachante. L'australienne arbore son plus bel air sceptique et croise les bras : « J'vois pas bien c'qu'il y'a d'éducatif dans l'fait d'planter des trucs dans la boue... » ironise-t-elle. Ce qui est sûr, en tout cas, c'est que ça n'a rien de glorieux. Être responsable des plantations, c'est un truc à la portée de tout le monde ! Non ? « Et j'ai pas b'soin d'bavarder pour être attachante ! D'toute façon j'le fais même pas pour ça ! » s'offusque-t-elle. C'est juste qu'elle aime parler, voilà tout ! « Mon charisme naturel est laaargement suffisant ! » Oui, d'accord, c'est un peu son orgueil qui s'exprime en cet instant. Mais ce n'est pas tout à fait faux, si ?

Et voici la vigneronne qui lui précise qu'elle n'est pas insensible mais qu'elle se fiche pas mal de la façon dont elle sortira grandie de cette charmante après-midi en sa compagnie. « Si j'm'en sors vivante, perso, je s'rais déjà contente ! » avoue-t-elle dans un murmure. Il y a vraiment de quoi s'inquiéter puisqu'elle vient de se rendre compte qu'elle est en compagnie d'une espèce de psychopathe. Et une psychopathe qui, en plus, se lance dans une envolée lyrique à laquelle Zelda ne comprend vraiment pas grand chose. Elle laisse son aînée s'exprimer - de toute façon elle n'a pas vraiment le choix - puis relève la tête du champignon qu'elle en train d'enfoncer - littéralement - dans le sol avec le bout de son pied lorsque l'intéressée lui demande si ce qu'elle vient de dire risque de plaire à June. L'australienne hausse les épaules, un brin empruntée. « Franch'ment ? J'en sais rien ! J'ai pas compris la moitié de c'que tu m'as dis ! Tu parles encore plus louche que Madisson ! » Est ce n'est rien de le dire... Comment une chose peut déplaire avec passion ? Qu'est-ce qui a été construit est qui est mis à mal ? Pourquoi elle regretterait d'avoir piqué son intérêt ? Ces choses-là semblent plutôt positives, non ? « J'veux bien répondre à ta question, moi, hein ! Mais seulement si tu parles comme les gens normaux ! » Non, ce n'est pas de la mauvaise volonté. Mais la coutume veut que ce soit le touriste qui s'adapte au langage du pays qu'elle visite et non l'inverse...


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Valentine V. James
Valentine V. James
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 14/04/2018
Messages : 324
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: A story about potatoes, jealousy and punishment   A story about potatoes, jealousy and punishment - Page 2 EmptyDim 3 Mai 2020 - 20:19
C’était donc de cela dont il s’agissait ? D’une élévation au rang de Dieu de June. Peu étonnant qu’elle développe un complexe de supériorité si c’était pour trouver dans les yeux de certains l’admiration sans borne. Valentine n’y voyait rien de sain, au contraire, elle estimait que c’était typiquement le genre de sentiment qui n’allait pas à une adolescente, le côté obsessif qui allait bien souvent avec des hormones rendait la compagnie des adolescentes dans le cas de Zelda, absolument impossible à supporter. Si Valentine avait pu échapper à cette terrible période, en vivant dans la campagne provençal, il n’en était rien de Zelda, qui avait réussi avec un certain brio à être la quintessence même de l’épouvantable jouvencelle, toujours très peu consciente des conséquences de ses actes, et bien souvent de ses paroles. Un âge ingrat, que Valentine ne lui enviait pas du tout.

Elle ne se démontait pas et certainement tant mieux pour elle. Mais il semblait bien difficile de lui faire fermer son clapet, qu’elle ouvrait à la moindre opportunité peu concernée par le lieu dans lequel elle était. La française était peut être peu objective concernant le lieu, l’esthétisme était certainement quelque chose de parfaitement subjectif, mais il n’empêchait pas de pouvoir apprécier le contraste entre la terre sombre et le blanc des têtes de champignons. Mais se poser, et contempler semblait être deux choses dont la gamine était très probablement parfaitement incapable.

Charisme ? Elle haussa un sourcil. Autant ne pas rentrer dans ce genre de conversation. Faire comprendre à Zelda qu’elle avait une personnalité remarquable, au sens où elle prenait de la place, et trop qui plus est, tout au plus, ne lui semblait pas une énergie qu’elle avait de dépenser dans l’immédiat.

« Excuse moi.. » fit-elle avant de rechercher des mots que Zelda pourrait comprendre. « N’emmerde pas ton monde sous prétexte que tu veux plaire aux gens. Et surtout pas June. Est ce que ça te semble clair ?  » assène t-elle d’un ton sec. June avait certainement mieux à faire que devoir discipliner une adolescente en manque d’attention. Et c’est à cette pensée qu’elle tilta, l’adolescente était elle simplement insupportable, ou tout simplement en manque d’attention. Elle regardait Zelda quelques secondes, avant de se dire que balayer la première option de manière aussi rapide n’était pas si raisonnable. Et que sous-estimer les défauts de l’australienne sous un prétexte digne d’un diagnostic de psychologie de comptoir n’était pas la meilleure marche à suivre. Elle n’avait que quinze ans essayait-elle de se répéter, mais comment ne pas oublier son âge quand elle déblatérait autant de bêtises ?

« Faire preuve de retenue t’irait particulièrement bien. Encore faudrait -il que tu comprennes que tu déranges. » soupire t-elle.



    l'apocalypse
    APOCALYPSE [əˈpɒkəlɪps] n.f 1. an event involving destruction or damage on a catastrophic scale. 2. the complete final destruction of the world, as described in the biblical book of Revelation.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: A story about potatoes, jealousy and punishment   A story about potatoes, jealousy and punishment - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- A story about potatoes, jealousy and punishment -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Empty Storytime [PV Gak' & Eva] [Hentaï Page 2&3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: