The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Gâcher son enfer avec son paradis -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joey A. Adams
Joey A. Adams
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une hache
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/12/2019
Messages : 292
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Gâcher son enfer avec son paradis   Gâcher son enfer avec son paradis - Page 3 EmptyDim 9 Fév 2020 - 14:38
GÂCHER SON ENFER AVEC SON PARADIS
Feat. Selene Sweetnam


Le fait que Selene s'installe contre lui, dans ce lit si étroit, fit taire Joey pendant un long moment. Au début intimidé, la peur de déraper l'avait envahie. Il sentait que son corps était complètement contracté, tendu comme un élastique. Mais sentir l'odeur des cheveux de Selene, certaines de ses mèches lui chatouillant le cou, le photographe se rendit compte alors qu'ils passaient un moment rien qu'à eux, et qu'ils étaient tout à fait capable de se contrôler. Après tout, Joey n'était pas du genre à se précipiter, mais plus les semaines avaient passé, plus cette pianiste le perturbait.

Après plusieurs minutes de silence, Joey toujours couché sur le flanc mais petit à petit beaucoup plus relâché, la brune lui dit d'une voix attendrissante qu'elle désirait en savoir plus sur lui. Celui-ci fixa son regard bleu, dangereusement proche de lui, avant de regarder en l'air, comme réfléchissant à ce qu'il pouvait trouver de pertinent pour se décrire. Selene n'était pas stupide et ne voulait pas, une fois de plus, en apprendre plus sur les malheurs qui avait accablés la vie de Joey. Elle souhaitait découvrir les bons moments, ce qu'il aimait, ce qui le rendait profondément heureux. Joey esquissa un léger sourire en coin en s'autorisant à reposer le regard sur le visage finement ciselé de la pianiste. Il replaça de deux doigts une mèche de ses cheveux bruns qui commençait à pendre sur sa joue, pudiquement, sans trop en faire pour ne pas réveiller cette envie irrésistible de la toucher dans son entièreté.

"À Kingston, surtout au lycée, j'ai essayé de me... Comment dire... Sociabiliser un peu plus." Il marqua une pause en jaugeant le regard de la pianiste avant de hausser les sourcils. "Oui bon... C'est pas une surprise si j'te dis que j'étais pas spécialement extraverti..." Il ne put s'empêcher de rire à sa propre remarque. Replaçant sa main le long de son flanc, Joey poursuivit son anecdote. "J'me suis inscrit au club de photo du lycée. C'était vraiment le meilleur truc de mon adolescence. J'ai commencé à pratiquer vraiment, j'ai commencé les randonnées photo, c'était tellement cool." Des paroles innocentes qui lui ravivait la mémoire. Un sourire s'était dessiné sur son visage, un sourire inconscient qui découvrait les fossettes que Joey avait aux coins des lèvres, ses yeux plissés rencontrant avec enthousiaste le regard attentif de la pianiste. "On partait parfois en week-end avec le club. Au final, on partait aussi bien pour les photos que pour être ensemble. C'était vraiment une ambiance... J'sais pas comment l'expliquer. Paisible. J'avais pas d'efforts à faire, tu vois ?"

Lâchant un léger soupire nostalgique, Joey sentait que Selene comprendrait tout à fait ce qu'il ressentait. Elle savait, dans les grosses lignes, que l'enfance de Joey n'avait pas été de tout repos, il avait vu des horreurs et en avait également subi. Trouver un environnement paisible comme celui-ci, en dehors du cercle familial, avait été quelque chose de salvateur pour Joey, c'était ce qui lui avait prouvé qu'il n'avait rien à craindre du monde dans lequel il vivait. Ses camarades et amis du club lui avaient fait comprendre qu'il existait encore de la bonté simple, que tout n'était pas compliqué ou dangereux. Dans ce groupe d'amis, Joey était libre de penser et dire ce qu'il voulait, sans avoir peur du jugement ou de représailles.

"Oh, oh, et aussi le jour où j'ai failli me faire charger par un cerf adulte... Commença Joey d'un ton enthousiaste en passant sa main sur l'épaule de Selene, content de pouvoir se rappeler d'un tel souvenir. Bon, comme ça, ça sonne pas super sympa, mais c'était tellement surréaliste ! " On pouvait lire sur son visage, l'envie d'en dire plus. Autour d'eux, rien n'existait : il n'y avait que ce lit, leurs deux corps collés l'un contre l'autre et des souvenirs qui semblaient presque se dessiner au-dessus de leurs têtes. "On était au printemps et j'avais profité des beaux jours pour une randonnée solo. J'avais fait réparé mon appareil, comme d'hab tu vois... J'ai suivi les traces de ce que je croyais être une biche, j'me disais "trop cool, faut que je fasse gaffe, parce qu'elles sont hyper timide !" alors j'ai pisté les traces jusqu'à tomber sur une biche et une autre femelle plus jeune. J'ai commencé à bombarder. Jusqu'à ce que j'entende souffler derrière moi. J'me suis retourné et un cerf - mais adulte tu vois, genre 1m70,200 kilo... Un beau bébé quoi - m'a soufflé dessus. J'ai cru que j'allais crever, qu'il allait m'embrocher ! J'ai détalé comme un lapin j'pense que j'ai jamais couru aussi vite ! Le pire c'est que j'ai même pas pensé à prendre une photo..." Joey éclata de rire en se rappelant de sa tête d'idiot, prenant ses jambes à son cou pour fuir ce roi de la forêt apparemment mécontent qu'un paparazzi n'ait dérangé ses femelles.



JOEY ALBERT ADAMS

Où nos corps épuisés sous la mousse espagnole Ressemblent aux marbres usés, brisés des nécropoles Où nautoniers des brumes dans l'odeur sulfureuse Des moisissures d'épaves aigres et marécageuses Nous conduisons nos âmes aux frontières du chaos...
Revenir en haut Aller en bas  https://mielisonaclod.home.blog/ 
Selene Sweetnam
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 7698
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Gâcher son enfer avec son paradis   Gâcher son enfer avec son paradis - Page 3 EmptyLun 10 Fév 2020 - 14:18
Elle avait simplement souri lorsqu’il avait replacé l’une de ses mèches de cheveux mais n’avait pas bouger – pas plus qu’elle n’avait fui le contact. Joey déroula les premiers mots et parler de son adolescence. Logique après tout : ils avaient à peine 20 ans quand tout avait commencé alors l’essentiel de ce qu’ils se souvenaient de leur vie respective s’était déroulé entre 13 et 18 ans. Elle apprit ainsi comment sa passion pour la photo avait commencé et chaque fois qu’il lui demande si elle suivait, la musicienne le rassurait d’un « ouais » et d’un hochement de tête impatient de connaître la suite.

Elle ne se rendait même plus compte qu’elle avait le visage radieux, fendu jusqu’aux oreilles d’une expression lumineuse et bienveillante. Ses sourcils se réhaussèrent quand il embraya soudain sur le récit du cerf qui avait manqué de l’empaler. Selene pouvait très bien imaginer son ressenti sur le moment ; le stress, le grand moment de solitude et le soulagement une fois la bête loin. Elle rit de bon cœur avec Joey de cet anecdote assez exceptionnelle quand on y pensait.

- C’est super cool en vrai que tu aies fait tout ça… j’ai jamais connu que la ville moi et… les seuls animaux qui ont failli me charger, ça a été les parents de certains de mes amis ou mes profs…

Le pire, ça avait dû être la mère d’Eli. Alma ne l’aimait pas à l’époque : l’adolescente qu’elle était rimait avec problème et son fils en avait déjà suffisamment sans qu’elle n’y mettre son grain de sel. La pianiste ne faisait pas grand-chose pour aider la situation alors… même des années plus tard, alors qu’elles avaient survécu ensemble quelques mois, Selene ne saurait dire si la mexicaine avait fini par l’apprécier ou si elle faisait simplement bonne figure pour sa petite-fille inespérée.

- J’étais pas facile, dit-elle – et c’était un euphémisme, je suppose qu’il y a 10 ans, on ne se serait pas entendu, parce que… j’étais pas extravertie, je crois même que j’ai toujours gardé beaucoup de choses secrètes, mais… grâce à Ashley, j’avais quelques potes… et ces potes avaient des potes, et aujourd’hui, ces camaraderies éphémères lui paraissaient tellement superficielles…, de 13 à 17 ans, j’étais un peu le genre… pas beaucoup en cours, beaucoup en soirée, défoncée tous les week-ends… et pas que.

La musicienne eut une moue d’auto-critique désapprobatrice. Il y avait prescription maintenant et elle avait appris à ne plus avoir « honte » de ce qu’elle avait été. Elle n’était pas devenue accroc, elle n’avait pas fini en prison, elle n’était pas tombée enceinte d’un looser d’un soir… alors elle avait habilement échappé au pire à la sortie de son cursus chaotique.

- Mais j’ai pas arrêté le piano depuis que j’ai commencé à 10 ans. C’était mon truc, confia-t-elle avec un sourire, mon père était cool… on avait pas beaucoup d’argent, mais il se débrouillait toujours pour pouvoir payer mes cours et mes accords, et aucun des deux n’étaient donné !


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en bas  
Joey A. Adams
Joey A. Adams
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une hache
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/12/2019
Messages : 292
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Gâcher son enfer avec son paradis   Gâcher son enfer avec son paradis - Page 3 EmptyLun 10 Fév 2020 - 15:09
GÂCHER SON ENFER AVEC SON PARADIS
Feat. Selene Sweetnam


À les voir tous les deux allongés l'un contre l'autre, il était difficile de les imaginer en train de s'aboyer dessus une heure auparavant. Joey avait la tête appuyé contre celle de Selene, très heureux de pouvoir partager une tranche de vie avec elle, une tranche de vie qui n'impliquait pas les coups ou une quelconque forme de maltraitance. Sur son corps, que Selene n'avait jamais vu, Joey portait encore les traces de certaines soirées avec son père, des traces qui restaient là, témoin de ce qu'avait pu vivre le jeune homme.

Il hocha vigoureusement la tête lorsque Selene commenta son anecdote, avant d'éclater de rire en l'écoutant parler des parents de ses amis. "C'étais vraiment un bel endroit, j'aurais trop aimé pouvoir te montrer." Commenta Joey avant de lâcher un soupire d'envie en se mordant la lèvre inférieur.

Puis, docilement et plein de curiosité, il écouta les anecdotes de Selene, hochan parfois la tête pour montrer qu'il suivant, haussant les sourcils lors de certains passages particulièrement croustillant. Joey ne se doutait pas que la pianiste ait pu avoir un train de vie aussi particulier et mouvementé. Il rit légèrement lorsqu'elle résuma sa vie d'adolescente, en secouant la tête d'un air faussement réprobateur. "Franchement j'aurais pas pu me l'imaginer tout seul ! Mais... Quand on y pense... J'ai l'impression que c'était il y a une éternité." Compléta Joey en plongeant de nouveau un regard profondément nostalgique sur le visage fin de la jeune femme. Selene n'avait pu s'empêcher de mentionner des personnes, cette même Ashley dont elle l'avait entendu appeler dans la nuit. Joey ne pouvait qu'éprouver de la compassion pour elle, conscient que la pianiste ait vu son monde s'écroulé à la mort de son amie.

"Quand j'étais à la fac, j'ai commencé à sortir davantage, mais j'habitais toujours Kingston alors je restais jamais en ville... Je sais bien que ça a freiné pas mal ma vie étudiante, mais j'me sentais pas de laisser ma mère et ma soeur derrière moi." Commenta Joey en levant les yeux vers le plafond. Il écarquilla les yeux pour lui-même, se rendant compte que pour la première fois, il mentionnait sa mère et sa soeur sans penser au drame qui était survénu en mars 2019. Il bascula son regard vers Selene et esquissa un sourire en coin. Quand Selene lui parlait de sa passion pour le piano, Joey pouvait sentir ses entrailles en feu : elle avait dans le regard une étincelle de joie qui semblait danser tout au fond, ravie de pouvoir parler de nouveau de son père, mais aussi du conservatoire et de sa pratique.

Ils étaient quasiment front contre front lorsque Joey rendit son sourire à Selene, qui lui parlait de son père. La voix de Joey était presque un murmure, une messe basse que seule la pianiste pouvait entendre, son souffle contre son cou : "Je vais rajouter ça à ma liste d'envie, après "retrouver un appareil photo qui fonctionne" : "entendre Selene me jouer du piano". Ce serait vraiment chouette."



JOEY ALBERT ADAMS

Où nos corps épuisés sous la mousse espagnole Ressemblent aux marbres usés, brisés des nécropoles Où nautoniers des brumes dans l'odeur sulfureuse Des moisissures d'épaves aigres et marécageuses Nous conduisons nos âmes aux frontières du chaos...
Revenir en haut Aller en bas  https://mielisonaclod.home.blog/ 
Selene Sweetnam
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 7698
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Gâcher son enfer avec son paradis   Gâcher son enfer avec son paradis - Page 3 EmptyMar 11 Fév 2020 - 12:32
- Je suis sûre que je serais terriblement mauvaise, glissa-t-elle entre deux éclats de rire, mes doigts sont rouillés depuis.

Mais c’était agréable de rouvrir cette parenthèse avec quelqu’un de son âge. L’adolescente en elle qui n’était pas complètement enterrée éprouva l’envie irrationnel de l’inviter à prendre un café quelque part puis d’aller à un concert ou voir un film au cinéma. Selene se demandait ce que ça aurait donné s’ils s’étaient rencontrés avant. Se seraient-ils parlé ? Auraient-ils accroché de la sorte ?

- C’était il y a longtemps ouais… oh ! Parlant de sortir, ça lui était revenu comme un boulet de canon, une fois je me suis essayée à la campagne quand j’avais… 16 ans – je crois. Avec E… avec un ami qui venait de se faire plaquer, la musicienne avait senti qu’il ne valait mieux pas citer Eli, on a fait nos sacs-à-dos sur un coup de tête pour faire un espèce de… camping-break tous les deux. Sauf que… on avait pas de thunes et c’était l’hiver, elle se moqua d’elle-même dans un rire soupiré, je te raconte pas le plan… on avait dû faire du stop et on est tombé sur un vieux camionneur pervers ; après forcément en basse saison, y’avait personne. C’était cool mais on avait froid, il pleuvait, on a failli se perdre en forêt et… on s’est rendu malade à manger des champignons ramassés au hasard, ces souvenirs avaient une saveur aigre-douce, ils ravivaient ce qu’elle ressentait encore pour le graffeur et mettait en évidence le vide laissé par sa disparition, mais à la fin, le gérant du camping avait fait venir une de ses bandes de potes… genre hippie, entre 20 et 30 ans… c’était marrant.

Marrant et absolument irresponsable car ces jeunes adultes avaient laissé les adolescents qu’ils étaient boire et fumer, l’un d’eux avait même gentiment dragué Selene. Elle se souvenait encore de la jalousie d’Eli, du fait qu’ils se soient « trouvés » à ce moment-là, qu’ils avaient passé la dernière nuit loin de la civilisation dans les bras l’un de l’autre à s’embrasser. Et puis… il y avait eu la désillusion, mais elle ne comptait pas en parler ; alors elle s’éclaircit la gorge et afficha un grand sourire.

- Enfin bon, si je te raconte toutes mes conneries, on a pas fini…, quoiqu'après tout, ils avaient le temps, non ? Du temps rien qu’à eux.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Gâcher son enfer avec son paradis   Gâcher son enfer avec son paradis - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Gâcher son enfer avec son paradis -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UploadHero] Le Grand Blond avec une chaussure noire [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Une journee en enfer [DVDRiP]Action

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: