The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Désaccordés -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Olivia Cooper
Administratrice
Olivia Cooper
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, poignard militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 981
Age IRL : 27
MessageSujet: Désaccordés   Désaccordés EmptyLun 27 Jan 2020 - 10:13
Sur ces derniers jours, Olivia avait beaucoup pleuré. Ses nuits avaient été courte, et elle était pour le moins inconsolable. Si la mort de Romy y était pour beaucoup et que l’égyptienne lui manquait, il y avait aussi les derniers mots qu’elle lui avait adressé dans sa lettre. La cuisinière l’avait lu et relu, jusqu’à en froisser le papier. Quelques larmes avaient déformé l’écriture de son amie, sans pour autant que les mots en soient devenus illisibles. Dans tout ça, elle réalisait finalement ce qu’elle s’était refusée à voir depuis un mois…

Et il fallait que ça soit Romy qui le remarque avant elle.

Daniella, qui avait lu aussi sa lettre, avait réalisé ce que ça voulait dire. Peut-être que ça avait un peu apaisé sa peine, comme un signe que la jeune femme était encore avec elle. Cependant, Olivia n’était pas sûre de voir les choses de la même manière, ni de pouvoir y accorder autant d’importance. Elle devait cependant admettre qu’elle ne pouvait plus faire la sourde oreille, ni l’aveugle : Romy était morte, et elle était enceinte de Ludwig.

C’était un risque qu’elle n’imaginait pas prendre, comme si rien n’aurait pu venir briser la bulle dans laquelle ils évoluaient tous les deux. La blessure du rouquin avait peut-être entamé cette protection, les obligeant à voir la réalité et à l’accepter même au sein de ce qui les préservait, ça n’en était pas pour autant qu’ils la vivaient. Il avait fallu Romy, pour Olivia.

Ses pas la menèrent jusqu’à la garçonnière où il vivait dernièrement. Il était peu avant vingt et une heure, et lorsqu’elle frappa, ce fut Fred qui vint lui ouvrir. Il comprit vite pour qui elle était là, lui présenta ses condoléances qui eurent tôt fait de lui ramener des larmes qu’elle tâcha de ravaler rapidement, avant de s’esquiver jusqu’à la chambre du norvégien. Rentrant sans se présenter, elle avisa Ludwig d’un regard pressant : il devrait comprendre rapidement tous les tenants et les aboutissants de sa condition.

Elle froissa un peu plus la lettre en la tenant dans sa main, puis la tendit vers l’homme :

C’est la lettre de Romy, murmura-t-elle à l’égard de Ludwig : Je voudrais que tu la lises, fit-elle en lui tendant l’enveloppe pour la lui mettre dans les mains.

Citation :
Ma tendre Olivia,

Notre amitié a été un rayon de soleil à mon arrivée ici. Je suis désolée de te laisser sur cette rive, mais je te sais bien entourée. Daniella te protégera toujours comme une sœur et Ludwig a un cœur en or. Je te souhaite un jour de te lier avec Nicholas comme la nature le voudrait. Mais si ce n’est pas le cas, ne t’en veux pas. Rien n’est immuable, à part la mort. Qu’Allah me pardonne. La vie te donne une seconde chance, peut-être le ressens-tu déjà. Saisis-la. J’ai été heureuse de croiser ton chemin. Ta douceur et ta cuisine ont égayé mon quotidien.

Love xoxo

Romy



I am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, take me bake to the night we met. And then I can tell myself : what the hell I'm supposed to do... And then I can tell myself, not to ride along with you...
Revenir en haut Aller en bas  
Ludwig Gulbrandsen
God Killer
Ludwig Gulbrandsen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 999
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: Désaccordés   Désaccordés EmptyMar 28 Jan 2020 - 9:31
La mort de Romy avait été brutale, innattendue. Cela faisait longtemps que la maladie n'avait pas fait de victime, et cela avait rappelé au camp qu'il y avait certains ennemis redoutables qu'ils ne pouvaient même pas voir.
L'impuissance faisait mal. Au moins, Romy eut-elle réussi à partir l'esprit apaisé. Ludwig se rassurait comme il le pouvait alors qu'il rajoutait un nom à sa liste tristement longue de ses proches tombés.

En cette journée de deuil, il était resté enfermé dans sa chambre comme il ne l'avait pas fait depuis longtemps. Il n'avait pas mangé, ni vu personne, et s'était perdu dans ses bouquins sans en relever une seule fois le nez. Tout pour oublier.

Quand Olivia ouvrit sa porte, le soir venu, il eut un petit sursaut et revint brusquement à la dure réalité. Son livre fut fermé et posé sur celui qu'il avait terminé plus tôt et il se leva de son bureau pour accueillir la jeune femme.
Mais l'expression qu'elle abordait le fit s'arrêter à deux pas d'elle. Outre sa tristesse évidente, il y avait autre chose. Elle lui tendit un papier froissé pour toute explication, coupant court à la question qu'il allait lui poser.

Le rythme cardiaque du libraire s'accélera alors que ses doigts fins dépliaient précautionneusement la feuille. Il ne savait pas à quoi s'attendre, mais l'appréhension lui noua la gorge.
Ce fut son cœur ensuite qui se serra quand il comprit de qui venait ce mot. D'un seul coup, il lui semblait qu'il n'avait pas le courage nécessaire pour lire ces notes. Il releva les prunelles vers Olivia, qui l'incita silencieusement à lire, avant de rebaisser les yeux.

Il termina la lettre avec le sentiment de ne pas avoir saisi quelque chose. Il réajusta ses lunettes sur son nez en sentant la nervosité grandir et recommença sa lecture plus lentement, conscient que la jeune femme le fixait intensément et attendait une réaction.
Ce moment était affreux et terriblement long. D'habitude, il excellait dans l'art de l'analyse littéraire et de la lecture entre les lignes, mais à cet instant, il avait juste l'impression qu'il avait fauté, sans savoir quel était cette faute.

Il toussota et suivit les mots de son indexe en les articulant en silence dans l'espoir que son instinct parlerait pour lui.

- « La vie … te donne une seconde chance … peut-être …

Pause.

- Peut-être la ressens-tu déjà. »

Il ouvrit la bouche, fronça les sourcils, craignant comprendre. Avant d'étouffer brusquement un hoquet de sa main handicapée et de rebraquer ses yeux sur Olivia. Merde ! Est-ce qu'il avait bien compris ? Ce n'était pas … Elle n'était pas … noooon ?
Comment réagir ? Quoi dire ? Déjà, que ressentait-il ? Aucune idée, bordel ! Il avait à la fois l'impression d'être horrifié et carrément ému. Et l'air insondable sur le visage de son aimée ne l'aidait pas à se positionner. Devait-il se réjouir ? Exploser de joie ? Ou au contraire essayer de trouver une solution?

- Je … Tu … Tu …

Inconsciemment, il baissa les yeux vers son ventre, s'attendait peut-être à le voir grossir d'un seul coup.

- Comment c'est possible... ?

Non, Ludwig n'était pas né de la dernière pluie et savait très bien comment était fait les enfants. C'était la seule phrase qui lui était venu pour couper le silence. Pas la plus intelligente non, il avait habitué la jeune femme à plus réfléchi.
La main qui tenait le papier s'abaissa pour venir s'appuyer contre le bureau et l'empêcher de s'écrouler au sol.


"Take my hand, take my whole life too;
For I can't help falling in love with you."


Revenir en haut Aller en bas  
Olivia Cooper
Administratrice
Olivia Cooper
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, poignard militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 981
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Désaccordés   Désaccordés EmptyMer 29 Jan 2020 - 17:03
Ludwig mit un temps incroyablement long à comprendre. Olivia patienta du mieux qu’elle le put, fixant son regard sur le rouquin dans l’espoir qu’il saisisse plus rapidement. Les secondes durèrent des heures dans l’esprit de la petite brune, alors qu’elle trépignait sur place. Lorsqu’il cita à haute voix les deux phrases qui, justement donnaient la solution, elle soupira de soulagement. Ludwig était intelligent : s’il eut du mal à réaliser sur l’instant, au moins avait-il compris de quoi il en retournait exactement.

Je suis enceinte, souffla-t-elle comme réponse, lui adressant un sourire triste.

Mêlé à ses yeux rougis par les larmes et la fatigue, Olivia n’en menait clairement pas large. Ça n’était pas une bonne semaine. Elle ne savait pas comment se réjouir de sa grossesse, surtout pas en l’apprenant après la mort de son amie. Ça faisait déjà un bon mois qu’elle était dans le déni, mentant à propos de ses symptômes, de ses nausées, de ses humeurs massacrantes, de son émotion. Il n’y avait pas vraiment d’ascenseur émotionnel dans l’enchainement des événements, Olivia était tout simplement au milieu d’une tragédie insensée.

Je ne sais pas… souffla-t-elle en secouant la tête. Je… elle voulut se répéter mais s’abstint, haussant les épaules. Elle ne pouvait rien faire, rien dire, rien expliquer. Pas même à elle. Lèvres pincées, elle ne pouvait que constater : Romy a vu quand moi je ne voulais pas voir, admit-elle avec peine : Jusqu’au bout, elle m’aura montré des choses que je n’imaginais pas…

Et parler d’elle fit s’étrangler sa voix. Elle peina à reprendre contenance, ses esprits, un minimum pour soutenir le regard de Ludwig alors que les larmes lui montaient aux yeux. Elle lui manquait. Elle aurait aimé pouvoir lui en parler de vive voix, que Romy le lui dise au cours d’une discussion. Qu’elle lui pose innocemment la question : tu ne serais pas enceinte ? Tout ça sonnait comme un signe cependant, un étrange miracle de la vie qui lui donnait cependant mal au ventre, pour tout ce que ça lui rappelait de la dernière fois. Elle serra ses bras contre sa poitrine, soudainement vulnérable à ses souvenirs :

Je ne veux pas me retrouver seule une seconde fois, murmura-t-elle avant de sangloter pour de bon cette fois. Totalement dépassée par les événements, par ses émotions, par ce cocktail d’hormones aussi qui la perturbait jusque dans sa propre chaire. Comment allaient-ils faire ?



I am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, take me bake to the night we met. And then I can tell myself : what the hell I'm supposed to do... And then I can tell myself, not to ride along with you...
Revenir en haut Aller en bas  
Ludwig Gulbrandsen
God Killer
Ludwig Gulbrandsen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 999
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: Désaccordés   Désaccordés EmptyVen 31 Jan 2020 - 11:12
Olivia finit par balancer la phrase, confirmant les pensées confuses du libraire, qui en vint même à douter qu'il était l'auteur de cette nouvelle. Non pas qu'il soupçonnait que la jeune femme ait pu aller voir un autre homme, c'était juste .. le fait de se dire que c'était lui, alors qu'il avait contemplé pendant toutes ces années les autres devenir parents en se disant que ce n'était pas quelque chose pour lui.

Il en avait le souffle coupé. Tout comme Olivia, le fait de l'apprendre par Romy était encore plus écrasant. Lui aussi, il n'avait rien vu, il s'était contenté de croire aux excuses de la jeune femme sur ses nausées, vertiges et fatigues, parce qu'il était un peu naïf et qu'il n'aurait jamais pu penser que ça en arriverait à là.

- Wow …

C'était la seule chose qu'il parvenait à dire.
Ses prunelles se baissèrent une dernière fois sur la lettre avant de la replier avec précaution et la poser sur le bureau. Ce qui lui faisait le plus mal à cet instant, c'était bien Olivia, ses grands yeux sombres emplis de larmes, cet air douloureux dessiné sur son visage … devait-il s'excuser ? Devait-il chercher une solution ? Tout était confus dans sa tête. Il voulait juste qu'elle aille bien. Il aurait aimé pouvoir faire quelque chose pour ça.

Alors … Quand elle fondit en larmes, juste après qu'elle ait partagée son inquiétude, Ludwig eut la sensation d'un coup de poing en plein ventre. Il se retint de justesse de pleurer à son tour.

- Je ne te laisserai pas … Jamais …

Ses bras se tendirent vers elle pour l'attraper et l'attirer à lui. Il la serra fort, fort contre lui, les larmes aux yeux, terrassé par sa peine. Une main se glissa derrière sa nuque.

- Je te le promets …

L'inquiétude d'Olivia n'était pas liée à la crainte de le voir l'abandonner, simplement. Il savait de quoi il en retournait. Il savait qu'elle pensait à Calvin. Et il savait aussi qu'elle était encore profondément traumatisée par ce qu'elle avait dû vivre et endurer durant ses longues semaines en solitaire et enceinte jusqu'au cou.

- Hey …

Il s'écarta très légèrement d'elle pour venir lui attraper délicatement le menton de son pouce et son indexe et la forcer à le regarder dans les yeux.

- J'ai survécu jusqu'à maintenant … Je ne sais pas comment j'ai fais, certes …

Il eut un rire bref, parce que c'était vrai : sa survie était un mystère.

- Ce n'est pas demain la veille que je compte mourir. Maintenant … Maintenant je t'ai toi. Et j'ai un nouveau but. Je n'en avais pas, avant de te rencontrer.

Il secoua la tête, lui caressa doucement la joue, remit une mèche rebelle derrière son oreille.

- Je ne te laisserai pas … Même qu'à la fin ce sera toi qui en aura ras-le-bol de voir ma sale tête.


"Take my hand, take my whole life too;
For I can't help falling in love with you."


Revenir en haut Aller en bas  
Olivia Cooper
Administratrice
Olivia Cooper
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, poignard militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 981
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Désaccordés   Désaccordés EmptyVen 31 Jan 2020 - 19:08
Elle aurait aimé avoir une autre solution à proposer. Une baguette magique qui retirait les fœtus des ventres des mamans qui n’en voulaient pas, par exemple. Mais ça n’existait pas, tout du moins ça n’existait plus, et Olivia se voyait mal devoir se triturer le fond de l’utérus pour déclencher un avortement, si ça pouvait marcher. A dire vrai, l’idée lui faisait surtout peur, même si elle lui avait effleuré très sérieusement l’esprit. Sur cette dernière journée, elle avait cherché de fond en comble une réponse à ce désir puissant de ne pas subir une seconde grossesse. Sauf que dans les faits, Olivia avait l’impression que ça serait comme la première fois, et qu’encore, elle ne parviendrait pas à nouer des liens avec ce petit être.

La gorge serrée, elle laissa couler ses larmes et enserra Ludwig avec force. Les épaules secouées par les sanglots, elle se laissa totalement aller à sa peur et sa tristesse, avec un besoin d’évacuer tout ce qu’elle éprouvait et qui lui faisait si mal. L’envie de se rouler par terre en hurlant et en tapant des pieds qu’elle voulait que Romy revienne, quitte à devoir donner ce nouvel enfant pour la ressusciter lui traversa aussi l’esprit, mais il fallait se montrer logique : ça non plus ça ne marchait pas.

Il ne restait que les paroles rassurantes de Ludwig pour l’aider à surmonter cette première épreuve, qui parvinrent laborieusement à lui faire retrouver son calme. Il lui jura de ne pas partir, parce qu’il avait une nouvelle raison de se battre… ça ne fut pas assez pour la rassurer, parce que Calvin aussi s’était battu pour elle, au fond. Et il en était mort.

Même si je me transforme en horrible personne, que je deviens méchante et énorme ? Demanda-t-elle en essayant de faire de l’humour. Elle n’en rit pas cependant, parce qu’elle n’avait pas cœur à rire du tout et que ça lui faisait peur. La mort prévient jamais quand elle arrive, articula-t-elle d’une toute petite voix, à l’attention de Ludwig.

Ça aussi, c’était un fait, qu’ils subissaient tous. Romy n’avait pas reçu une lettre lui annonçant ses derniers instants, elle avait eu la chance de comprendre avant tout le monde qu’elle ne parviendrait pas à s’en remettre, mais ça n’était qu’une exception parmi tant d’exemples désormais. A la place, la brune chassa cette pensée, et revint se blottir contre Ludwig. Ses bras serrèrent sa taille, elle posa sa tête contre le torse de son amant, pour essayer de percevoir son cœur en train de battre :

Je t’aime fort, amore, chuchota-t-elle cette fois, à lui, oui.



I am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, take me bake to the night we met. And then I can tell myself : what the hell I'm supposed to do... And then I can tell myself, not to ride along with you...
Revenir en haut Aller en bas  
Ludwig Gulbrandsen
God Killer
Ludwig Gulbrandsen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 999
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: Désaccordés   Désaccordés EmptyMer 5 Fév 2020 - 19:08
Il la berça doucement contre lui, l'enveloppant de toute sa hauteur, fermant les yeux et tentant de lui offrir tout ce qu'il pouvait lui offrir pour la rassurer, avec peine néanmoins. Il savait que la Mort ne prévenait pas. Il savait que ce n'était pas lui qui décidait, que malgré toute sa bonne volonté, si son heure arrivait, elle viendra et peu importait sa détermination. Mais il se disait aussi que ce serait trop bête. Après toutes ces années, après des années à souhaiter la Mort sans qu'elle ne daigne même le saluer de loin, se contentant d'emporter avec Elle tout ceux qu'il aimait, ce serait trop bête.

Un petit soufflement de nez lui échappa après la phrase qu'elle souffla de sa petite voix.

- Je serai toujours là, répéta-t-il avec toute la conviction dont il disposait.

Sa deuxième phrase le laissa une seconde silencieux, un peu triste aussi.

- Je sais …

Il laissa un sourire flirter avec son visage le temps de quelques mots, comme s'il essayait d'alléger ce lourd sujet:

- Je me suis déjà occupé de God … Ce n'est pas la Mort qui me fera peur …

Même s'il n'avait aucune fierté à penser à cet accomplissement. Ce God avait beau avoir été la pire raclure du siècle, il n'en demeurait pas moins un être humain. Et Ludwig avait toujours mis un point d'honneur à mettre chaque Être dans le même panier, peu importait ses agissements. Avec son geste, il avait bafoué ses propres convictions, avait brûlé son propre libre arbitre. Et il ne pouvait pas s'empêcher de voir encore et encore les yeux de cet homme lorsqu'il se vidait de son sang. C'était un tourment. Ludwig devait vivre avec, maintenant.

Cette étreinte était lourde, tendre, forte, douloureuse et réconfortante. Le norvégien aurait aimé pouvoir fusionner avec elle, afin d'être sûr et certain qu'il serait toujours là pour la protéger.
Il ravala ses émotions, embrassa Olivia sur le front et huma un grand coup son odeur.

- Je t'aime aussi, min kjærlighet.

De longues secondes s'égrenèrent, le temps que chacun puisse emmagasiner le plus d'énergies venant de l'autre. La main du rouquin glissait méchaniquement dans les cheveux de son aimée. Il finit par percer le silence d'une voix douce:

- Tu restes avec moi, ce soir ?

Et la question sonnait presque comme s'il lui demandait : «tu restes avec moi pour toujours ?»


"Take my hand, take my whole life too;
For I can't help falling in love with you."


Revenir en haut Aller en bas  
Olivia Cooper
Administratrice
Olivia Cooper
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, poignard militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 981
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Désaccordés   Désaccordés EmptyVen 7 Fév 2020 - 20:33
Elle scruta le visage de Ludwig, venant apposer ses paumes fraiches sur ses joues. Elle savait que Ludwig essayait de « dédramatiser » son acte sous couvert d’humour. La mort de God, à laquelle il avait plus que directement contribué, lui avait coûté sa main et une bonne partie de son innocence. Ludwig ne savait pas, comme beaucoup, presser la gâchette trop facilement, où regarder la vie dans les yeux d’un homme s’en aller comme ça. Elle ne trouvait pas ça lâche – car elle non plus n’en était absolument pas capable – mais c’était au contraire une partie de lui, qui la faisait l’aimer encore plus que la veille.

Cependant, le poids des morts, et les dernières images qui impactaient l’esprit, pesait très lourd sur la conscience. Elle avait encore les souvenirs très vifs de sa toute première victime, celle qu’elle avait tué pour le protéger lui. Sur l’instant, Olivia s’était vu agir sans même réfléchir un seul instant. Ce fut après, une fois seule, qu’elle avait la lourde impression que ses mains ne dérougissaient plus. Ceux de la Marina ne portaient pas de visage, pas d’humanité, elle avait trouvé ça si différent. Peut-être que ça l’avait aidé d’une certaine manière à agir.

Les yeux toujours rougis par le chagrin et la fatigue, elle vint s’essuyer le visage dans ses manches en cherchant à faire disparaitre les traces de sa tristesse. Elle hocha la tête à sa question : elle restait avec lui ce soir, oui. Mais Olivia n’avait pas la force de retourner dans leur chambre, et de voir le lit de Romy vide. De ne plus jamais voir quelqu’un s’y installer, de ne plus croiser la silhouette de son amie dans un endroit qui leur était pourtant si commun. Les lèvres pincées, elle renifla un peu, honteuse d’avoir l’air autant d’une enfant chagrinée :

Je peux… Je peux rester plus longtemps que ce soir ? Demanda-t-elle dans un petit sanglot, avant de relever les yeux vers Ludwig. Elle ne soutint son regard que quelques instants, davantage lui paraissait insurmontable. C’est juste… Je me dis qu’on pourrait essayer de vivre ensemble durant ces quelques mois, pour… Tu sais… elle désigna rapidement son ventre du doigt, qui était encore plat mais qui finirait par s’arrondir et montrer les signes de l’évidence. Tu… Enfin, tu es pas obligé, tu préfères peut-être vivre seul, et le lit est pas très grand, intervint-elle.

Parler de tout et de rien lui permettait au moins de retarder le moment où elle devrait repenser à Romy.



I am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, take me bake to the night we met. And then I can tell myself : what the hell I'm supposed to do... And then I can tell myself, not to ride along with you...
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Désaccordés   Désaccordés Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Désaccordés -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: