The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -42%
Montre Ice-Watch pour Femme – ICE glam Black ...
Voir le deal
52 €

Partagez
- Books are the mirrors of the soul... | Ruby -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ruby Finley
The Exiles
Trader
Ruby Finley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 02/01/2020
Messages : 1273
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Books are the mirrors of the soul... | Ruby   Books are the mirrors of the soul... | Ruby - Page 4 EmptyDim 26 Avr 2020 - 18:46
Des semaines, des mois peut-être ? Ca me suffisait comme réponse. Nolan était seul depuis suffisamment longtemps pour commencer à entretenir la discussion sans personne pour lui répondre directement. Moi aussi, j’avais un peu perdu le fil, à la longue. J’hochai simplement la tête en réponse, sans mot dire. J’étais trop fatiguée pour continuer à débattre avec lui, et puis, aucun de nous deux ne reviendrait sur ses positions. Je n’avais pas envie de perdre le peu d’énergie que je conservais encore à tenter d’aider quelqu’un qui n’en avait même pas envie. Je profitais de la situation, oui. Je saurais me rattraper plus tard. Je ne revenais pas sur un deal, c’était mauvais pour les bonnes relations commerciales et… Il était médecin.

J’étais déjà à moitié endormie quand Nolan s’approcha un peu de moi. J’eus un peu peur, en vérité… Avant de comprendre qu’il s’était seulement déplacé pour m’improviser un coussin avec une autre couverture. « … Merci, Warren. » Je veille sur toi. Je venais de l’entendre me le dire. Ca me suffisait à me détendre un peu, suffisamment pour trouver le sommeil.

… Je me sentais mal. Tellement mal. La fièvre était revenue, repartie peut-être… Revenue encore ? J’avais constamment trop froid ou trop chaud. Je n’avais pas réussi à dormir convenablement bien longtemps. J’avais perdu rapidement la notion du temps. Je me souvenais simplement avoir mangé une bonne plâtrée de pâtes avant de me rendormir aussitôt. L’alcool m’avait bien cogné le crâne, aussi. Quelle idée, en même temps ! Je n’avais rien dans le ventre depuis des jours. Enfin, entre la douleur et l’alcool… J’avais dû demander plusieurs fois à Nolan l’état de ma blessure dans mes rares moments de conscience. Quoi, c’était sûr ? Ce n’était pas infecté ? Mon œil, oui. Ou alors… C’était mon corps qui se relâchait enfin après un état de stress intense. Après tout, j’avais une couverture, de la nourriture, et même quelqu’un pour veiller sur moi. Ce n’était pas arrivé depuis, depuis… Aucune idée.

Je grimaçai sacrément quand il me retira enfin le pansement pour vérifier l’état de ma blessure. J’avais envie de ramener mon bras contre moi pour le protéger. Il m’avait fait boire quelques heures auparavant. J’étais sûre qu’il avait fini par me donner des cachets avec. Je me sentais un peu mieux, assez pour le fixer. Je lâchai finalement d’une voix pâteuse : « Tu devrais voir ta tête… » Un bref rire me secoua, alors que je me sentais encore dans un état second. « On dirait que tu as vu un rôdeur, ce matin. » Ca me paraissait plus drôle, avant que je le dise. J’avais assez d’énergie pour faire un peu d’humour maintenant, ça comptait non ? Mais Nolan n’était pas d’humeur à rire. Je grimaçai, à l’idée de devoir faire des points de suture. « Pas le choix, non ? » Au moins, la cicatrice sera moins moche que si j’avais dû le faire moi-même. Mes yeux peinaient tout de même à faire le point sur le fil et l’aiguille qu’il venait de sortir. Je ferais mieux de ne pas regarder.

J’avais déjà fermé les yeux quand il reprit la parole pour me demander de… Me laver. Ou… Il voulait me laver ? Je le regardai subitement, sans bien comprendre. « Tu sais que je viens seulement de me réveiller… » Il était un peu tôt pour ce genre de propositions là, non ? Je devais avoir une sale tête en plus. Je tirai un peu sur mes vêtements, avant de comprendre que j’avais baigné dans ma sueur depuis plus d’une nuit, peut-être même deux jours. Je n’avais pas de vêtements de rechange dans mon sac à dos et ma cache était trop loin. Je poussai un soupir, dépitée. « Tu n’as qu’à prendre de quoi nettoyer mon bras, non ? » Il n’allait pas faire sa chochotte non plus. Et s’il espérait que je me lave dans la pièce à côté de lui, ou pire, devant lui, encore à moitié dans les vapes, c’était non.


« Les monstres sont réels, les fantômes le sont aussi.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois ils gagnent. »
Revenir en haut Aller en bas  
Nolan Wilson
Nolan Wilson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/11/2019
Messages : 417
Age IRL : 38
MessageSujet: Re: Books are the mirrors of the soul... | Ruby   Books are the mirrors of the soul... | Ruby - Page 4 EmptyJeu 7 Mai 2020 - 11:19
Si je l’ai fixée un rien perplexe, quand elle a remercié un certain Warren, je me suis pas attardé plus que ça. Elle a besoin de repos et j’espère que ce sera suffisant, parce que j’aurais pas les moyens de faire beaucoup plus, même avec toute la bonne volonté du monde. Et en tout cas, si j’avais encore des doutes, deux jours à regarder quelqu’un se battre avec la fièvre, quand on sait qu’on pourra pas forcément mieux faire que l’achever quand elle sera transformée, ça aide pas à dormir sereinement ou à être positif.

Heureusement, elle finit par se réveiller pour de bon. Un peu à l’ouest, mais rien de bien étonnant ou d’inquiétant. Je suis même rassuré de l’entendre se moquer de moi et de rire, même si ça se voit que ça lui pompe déjà pas mal d’énergie. « Tu parles beaucoup trop dans ton sommeil, j’ai pas réussi à dormir. »  Ce qui est vrai. Même si j’ai rien compris de ce qu’elle pouvait marmonner. Et que je me sentais… pas légitime à l’écouter. J’apprécierais pas trop que quelqu’un m’écoute délirer sur Cassidy ou ma vie avant tout ce merdier. Alors j’ai essayé de pas trop faire attention, de me plonger dans un bouquin en espérant que ça irait vite mieux. Et je grimace un sourire à sa pique sur les rôdeurs, me demandant à quel point j’ai quand même une sale tête en vrai. « Mais je note d’éviter de te montrer un miroir de suite hein, j’ai pas envie de te faire peur. »

J’ai quand même la mine concentrée sur sa plaie. Et je sais pas ce qui est le pire. Que je me contente d’une plaie pas trop dégueulasse mais qui m’aurait fait bondir il y a quelques années, que faire une suture dans ces conditions me pose plus problème ou que je me focalise sur son hygiène alors qu’autour de nous, c’est vraiment pas ça. Probablement un combo des trois. « Pas le choix en effet. Dans d’autres circonstances, je t’aurais bien proposé d’attendre un jour de plus mais j’aimerais autant que ce soit refermé avant que tu risques de choper d’autres saloperies. Parce que j’aurais vraiment plus de médocs à te filer là. » Et j’aurais le choix entre lui couper le bras ou attendre de la voir terrassée par l’infection. Deux choix que j’ai pas spécialement envie d’avoir à faire.

Je désinfecte l’aiguille avec ce qui me reste de l’alcool que j’ai récupéré et j’inspire longuement alors qu’elle me fixe, sans bien comprendre pourquoi elle me répond ça. « Ouais je sais que tu viens de te réveiller. Enfin t’étais déjà plus ou moins consciente tout à l’heure et… bref. Quel rapport ? » Je penche la tête sur le côté, surpris de trouver une paire de gants en latex dans ma trousse improvisée, persuadé que j’avais foutu en l’air la dernière paire il y a des semaines de ça. « Oh, parfait. » Et mon regard s’attarde sur son bras mais aussi sur le t-shirt dégueulasse pas loin du pansement. Alors je secoue la tête, la mine sérieuse. « Si tu veux pas te laver, c’est pas grave. Mais change-toi au moins. Je laisserais pas ce truc plein de sueur toucher le nouveau pansement. » Sans vraiment lui laisser le temps de répondre, je me relève et je fouine dans mon sac à dos pour en sortir un t-shirt « I ♥ Seattle » un peu trop petit pour moi que je lui tends. « J’ai songé à changer tes fringues pendant que tu dormais vu comment t’étais dévorée par la fièvre et que c’était pas terrible, mais j’étais à peu près sûr que je me prendrais une balle quand tu l’aurais vu. » J’ai écarquillé les yeux tout en parlant, alors que je désigne son fusil, que je l’ai laissé à portée de bras. Ce qui est un peu con vu qu’elle aurait pu délirer méchamment mais je me suis dit que ça l’aurait rassurée si elle se réveillait seule. « Donc tu te changes, je lave ton bras et tu laveras le reste après. Y a des fringues qui trainent à l’étage, tu devrais pouvoir trouver ton bonheur. » Et j’attends quelques instants, sans vraiment la regarder, avant me dire que je devrais peut-être me tourner, le temps qu’elle se change. « Hem, pardon. » Je m’exécute, attendant qu’elle le fasse, tout en enfilant mes gants. « Dis, c’est qui Warren ? » Quoi, je devrais pas demander ? C’est quand même un des prénoms qui est revenu le plus souvent dans son délire. Et au moins, si elle se focalise sur ça, elle pensera pas au fait que je vais encore la charcuter.




“You love me. Real or not real?"

Revenir en haut Aller en bas  
Ruby Finley
The Exiles
Trader
Ruby Finley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 02/01/2020
Messages : 1273
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Books are the mirrors of the soul... | Ruby   Books are the mirrors of the soul... | Ruby - Page 4 EmptyMar 12 Mai 2020 - 17:03
Bien sûr. Nous savions tous les deux très bien pourquoi il avait eu du mal à trouver le sommeil, mais si Nolan préférait se voiler la face… Je soupirai, sans faire de commentaire. « J’ai dormi combien de temps ? » Dormir était un bien grand mot. Je me sentais encore assez peu reposée, et surtout bien déphasée. J’aurais surtout pu ne jamais me réveiller, avec cette fièvre qui ne me lâchait pas. Si je n’étais pas tombée sur lui, c’était sans doute ce qui serait arrivé. Nolan le savait autant que moi, mais faire de l’humour permettait de dédramatiser un peu la situation maintenant que le pire était passé. Il reprit la parole avec davantage de sérieux alors qu’il avisait l’état de ma blessure. « C’est toi le médecin, c’est toi qui décide. » S’il pensait que c’était le bon moment pour recoudre la plaie, je me fierais à son jugement. Je devrais me contenter de serrer les dents et de ne pas perturber son travail. C’était dans mes cordes, non ?

Sauf que Nolan insistait pour que je prenne le temps de me laver avant l’opération… Et à voir son air ahuri, il ne songeait là qu’à une question d’hygiène pour opérer dans les meilleures conditions. Je le détaillai longuement, toujours suspicieuse, alors qu’il me tendait un de ses vieux t-shirt au slogan évocateur en insistant un peu plus. Je le pris d’une main, l’autre toujours posée sur mon fusil. « Il n’y a pas de rôdeur dans le reste de la maison ? Je vais fouiller un peu. » Je trouverais bien des vêtements à ma taille. Les actuels me collaient à la peau, effectivement… Sauf qu’il n’était pas question qu’il s’en charge lui-même. Et puis quoi encore ? J’avais fini par me lever en me maintenant au mur d’une main, encore un peu nauséeuse. Le moindre mouvement réveilla aussitôt la douleur à mon bras de manière fulgurante. Je retins un cri surpris, alors que je me traînai vers la porte de sortie. « Compte une bonne heure avant que je revienne. » Je ne comptais pas la faire longue, mais j’aurais du mal à faire plus rapidement… Et ça lui éviterait de se prendre l’envie de vérifier où j’en étais.

Sauf que j’avais à peine atteint le pallier qu’il prononça un nom propre à me figer sur place. Je me retournai vers lui, surprise de l’entendre dans la bouche de quelqu’un d’autre. J’avais parlé tant que ça dans mon sommeil ? C’était sans doute lui que je devais appeler le plus souvent, quand je me sentais faible et vulnérable. Mon expression s’assombrit un peu, alors que je ne savais pas bien quoi répondre. « C’est… C’était mon petit ami. » Plus vraiment, en vérité. Je le revoyais encore s’effondrer, une balle en pleine tête. Au moins, cet homme m’avait dispensé de devoir l’achever moi-même. « Il m’a protégée, jusqu’à la fin. » Je n’ajoutai rien d’autres, avant de disparaître au coin du couloir.

J’avais repris un peu mes esprits, après une dizaine de minutes. Comme indiqué par Nolan, j’évitais de descendre au rez-de-chaussée. J’avais trouvé une chambre d’adolescent, ce qui devrait faire l’affaire. Il faisait clairement preuve de mauvais goût en matière de fringues, les vêtements étaient un peu trop amples, mais au moins j’étais sûre de rentrer dedans. J’aurais une dégaine d’enfer comme ça, à croire que je m’étais fringuée en piochant dans l’armoire de mon mec. Je me dirigeai ensuite d’un pas trainant vers ce qui lui faisait office de salle de bain. Fort heureusement, on pouvait encore fermer la porte à clef, ce que je n’hésitais pas à faire. L’eau était glacée contre ma blessure, ce qui me tira assez violemment de ma torpeur… Mais au moins, elle paraissait propre, ce qui m’incita à me laver intégralement, malgré le temps que ça prenait.

Je revins dans la chambre où se trouvait Nolan les cheveux encore trempés, engoncée dans ces vêtements trop grands. Ca avait été l’épreuve, mais je me sentais plus fraîche et mieux réveillée maintenant. Je calai mon fusil contre le matelas et me laissai glisser à même le sol. Je lui tendis mon bras dans un geste mécanique. « Ca te va comme ça ? Si tu pouvais faire le plus vite possible maintenant... » Je préférais que le moment désagréable soit le plus court possible. Je le dévisageai un peu. « Tu crois que je pourrais reprendre la chasse bientôt ? » Ca m’inquiétait. Ma dette commençait à s’envoler. J’avais bien conscience qu’il avait utilisé des médicaments pour me sortir de mon état léthargique et m’aider à aller mieux.


« Les monstres sont réels, les fantômes le sont aussi.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois ils gagnent. »
Revenir en haut Aller en bas  
Nolan Wilson
Nolan Wilson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/11/2019
Messages : 417
Age IRL : 38
MessageSujet: Re: Books are the mirrors of the soul... | Ruby   Books are the mirrors of the soul... | Ruby - Page 4 EmptyMer 20 Mai 2020 - 16:13
J’ai eu peur qu’elle meure ouais. Je le dirais pas à haute voix, même si c’est assez évident pour qu’elle ne soit pas dupe. Je sais pas comment j’aurais réagi si c’était arrivé. Parce que j’en ai marre de perdre des gens, que ce soit de parfaits inconnus ou pas. J’en ai marre de cette pseudo-survie à attendre qu’un miracle se produise et que je puisse enfin … enfin quoi au juste ? Passer à autre choses ? Les paroles d’Emerson me reviennent en pleine figure. Accepter de lâcher prise et d’accepter qu’ils sont morts. Mais ça, je peux pas. Toujours pas. C’est comme je pouvais pas accepter que Ruby ne survive pas à sa morsure. Je peux pas expliquer pourquoi ou comment, c’est juste que ça fait partie de moi. Et c’est probablement ce qui causera ma perte, j’en suis bien conscient. Je réprime un soupir, réalisant que sa question attend une vraie réponse. « Euh… deux jours ? Ouais t’as été dans les vapes deux jours je crois. » Je cille avant de reprendre. « Tu devras te reposer encore après tout ça. » Ca peut paraitre évident mais, vu comment elle a l’air têtue, je préfère anticiper.

Et je hoche la tête au reste. Au moins, elle me contredit pas à ce sujet. C’est déjà ça de pris. Le reste a plus de mal à rentrer on va pas se leurrer. Quand elle finit par prendre le t-shirt, je lève les deux mains en guise de bonne foi. Et je souffle, non sans un soupir fatigué. « Ruby, si j’avais voulu abuser de toi, ce serait déjà fait. Et surtout, t’aurais plus ton fusil à portée de main depuis longtemps. » Je garde quand même les deux mains levées, histoire de la rassurer. « Mais clairement, je refuse de t’opérer au vu de ton hygiène actuelle. Alors coucher avec toi, encore moins. »  Voilà, difficile d’être plus clair, que ça lui plaise ou non. « Y a pas de rôdeurs, je fais le tour régulièrement pour m’en débarrasser. Mais je suis trop silencieux pour qu’ils viennent souvent dans le coin. » En même temps, il m’arrive de parler à personne pendant des semaines, ça aide à se faire discret. Je lève les yeux au ciel quand elle se lève et que je comprends ce qu’elle veut faire. « Si tu tombes, je viens pas te chercher. » On sait tous les deux que si, mais c’est une question de principes. « Et je viendrais pas t’espionner à travers le trou de la serrure, j’aurais trop peur que tu me tires dessus. » Sérieux, je vais vraiment finir par mal le prendre. J’a pas une tête d’obsédé quand même… si ? Je me fige au reste et j’ai une grimace compatissante quand elle me répond, pour Warren. « Oh. Désolé. » Je vois pas trop quoi répondre de plus, alors je la laisse filer.

Et, du coup, une fois qu’elle est partie, je prends le petit miroir de poche que j’ai dans mon sac, plissant des yeux pour mieux voir ma tête. Le truc qui marche pas terrible en vrai. J’ai une tête de déterré et celle du gars qui voit pas souvent la lumière du jour, ça d’accord. Mais c’est tout. Je crois. Je soupire avant d’attraper un bouquin et de m’y plonger, histoire de pas voir le temps passer. Et je relève la tête quand je l’entends revenir, esquissant un sourire satisfait. « Ah. Mieux. » Je pose mon livre à côté de moi et j’attrape une paire de gants sans me faire prier. « Je vais faire au mieux. » J’ai quand même un temps d’arrêt à sa question et je grimace. « Tu veux une vraie réponse de médecin ? Normalement c’est entre 10 et 15 jours pour que la plaie soit bien guérie et que je t’enlève les points. Ca c’est quand tout va bien et que la personne est dans des conditions d’hygiènes optimales. » J’ai un sourire avant de regarder autour de moi et de reprendre, alors que je commence à coudre. « J’ai de quoi passer le temps ici. Des bouquins, des mots croisés et j’en passe. Très franchement, j’aimerais autant que tu attendes au moins 5 ou 6 jours avant de te lancer dans le vaste monde et de retrouver de nouveau couverte de sang ou de je sais pas quoi. J’ai pas envie que tu salopes tout mon boulot. » Je sais pas pourquoi, mais j’ai comme l’impression que ça va moyennement lui plaire. « Tu pourras te rendre utile autrement pour gagner tes médocs ou ta nourriture si c’est ce qui t’inquiète. » Ou alors, c’est de devoir rester dans le coin aussi longtemps à se demander si je suis ou non un pervers bizarre, allez savoir. Peu importe, elle fera comme elle veut j’imagine.




“You love me. Real or not real?"

Revenir en haut Aller en bas  
Ruby Finley
The Exiles
Trader
Ruby Finley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 02/01/2020
Messages : 1273
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Books are the mirrors of the soul... | Ruby   Books are the mirrors of the soul... | Ruby - Page 4 EmptyLun 25 Mai 2020 - 14:08
Deux jours ?! J’avais passé deux jours dans le coaltar ? Et le pire, c’était que Nolan voulait encore que je me repose. Et puis quoi encore ? Ma dette allait être tellement lourde, à force, qu’il me faudrait des semaines pour la résorber. Et hors de question de me tirer sans payer parce qu’il était bien gentil de tout m’avancer… C’était un médecin. Si j’avais de nouveau besoin de lui, à la prochaine blessure, ou si je tombais malade, je serais bien contente d’avoir conservé de bons rapports. Quelle plaie ! C’était le cas de le dire.

J’écarquillai un peu les yeux, alors que Nolan se défendait avec véhémence sur ses intentions envers moi. J’avais dû tirer la gueule sans même m’en rendre compte, pour qu’il me sorte ça. Je le détaillai sans comprendre. « J’ai rien dit. Arrête de tout prendre de travers, sinon je vais finir par croire que t’as que ça derrière la tête. » S’il se sentait obligé de se justifier à ce point, c’était clairement parce qu’il y pensait. Il était conscient d’à quel point ça le rendait louche ? Ce ne serait pas le premier médecin pervers qu’on pourrait croiser… Ils étaient déjà nombreux quand c’était condamné en plus. Mon regard s’était fait d’autant plus inquisiteur. S’il voulait calmer ma méfiance, c’était raté. En plus, il était clairement vexant… Qu’il dise que je pue trop aussi ! A croire que c’était la seule chose qui l’arrêtait, en plus. J’avais gardé mon fusil contre moi, sans plus rien répondre. Je me débrouillerais très bien sans lui et… Quoi, il avait aussi songé à espionner par le trou de la serrure ? Merde, il allait chercher loin là. Je devrais mettre une serviette sur la porte aussi. « Merci de m’avertir. » Je n’y aurais pas pensé sans lui.

Au moins, vu le look que j’avais en sortant de là, engoncée dans cette immense t-shirt, j’étais sûre d’avoir brisé tous ses espoirs s’il en avait conservé. En plus, je sentais comme lui. Je lui tendis mon bras pour qu’il se fasse plaisir à le charcuter, le détaillant avec des grands yeux quand il m’annonça la couleur. « Tu veux que je reste avec toi les deux prochaines semaines, en vérité, avoue. » Je lui rendis un sourire amusé. « Tu commences à bien m’aimer, en fait. » Je me retins de crier, alors qu’il venait de planter son aiguille dans ma peau pour toute réponse. Ca faisait mal, putain ! Je préférais éviter de regarder ce qu’il était occupé à faire. Rien que de sentir le contact de l’aiguille et du fil me donnait la nausée. J’avais pali à vue d’œil. J’empêchai tout son de sortir de ma bouche, mais j’avais clairement les larmes aux yeux maintenant. Tant pis… Je n’avais jamais prétendue être une dure à cuire, moi. L’essentiel était de rester silencieuse pour ne pas attirer l’attention. Je réclamai, d’un ton piteux : « Je peux avoir un livre ? Avec des images. » Je me concentrerai là-dessus en attendant.

Nolan n’avait pas complètement tort en soi. Je devrais attendre que la plaie soit complètement fermée, au risque sinon de me faire infecter à la première incartade. Ce serait vraiment une façon bête de mourir. C’était certain que j’aurais de la lecture pour les quinze prochains jours mais… Je voulais aussi me rendre utile. Je lui rendis un regard interrogateur, alors qu’il me parlait de l’aider sans sortir d’ici. « Ah bon ? Comme quoi ? » Je ne voyais vraiment en quoi je pourrais lui être utile dans l’immédiat.


« Les monstres sont réels, les fantômes le sont aussi.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois ils gagnent. »
Revenir en haut Aller en bas  
Nolan Wilson
Nolan Wilson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/11/2019
Messages : 417
Age IRL : 38
MessageSujet: Re: Books are the mirrors of the soul... | Ruby   Books are the mirrors of the soul... | Ruby - Page 4 EmptyVen 29 Mai 2020 - 11:16
J’ai un peu envie de mourir là de suite. Ou de m’enterrer quelque part. Non mais je veux dire, j’ai beau essayer de lui expliquer que non, elle m’intéresse pas, j’ai l’impression que plus je parle, moins elle comprend. Ah en fait, c’est pas juste une impression. Quand je pense qu’avant, j’étais le mec hyper sociable et sûr de lui. Il s’est passé quoi au juste ? Ah ouais, une apocalypse, la perte de tous les gens que j’aime et des mois de solitude. On va dire que ceci explique cela. « Mais non ! Je… j’ai rien derrière la tête ! Je… » Oh et puis merde. Je me frotte les yeux, la mine dépitée autant par moi que par sa réaction. Au reste de ses propos, vu qu’elle a décidé de tout prendre de travers, je souffle, en agitant une main, « Fais donc ça oui. » L’espace d’un instant, j’imagine Tom et Cassidy se moquer de moi parce qu’elle me prend pour un pervers. Avant de me rendre compte que cette pensée fait beaucoup trop mal pour que j’essaie pas de la chasser.

Je me suis laissé tomber par terre après avoir vu ma gueule de déterré donc, non sans me répéter, pour la énième fois, que je suis vraiment pathétique. Quand elle revient et reprend la parole, je lève un index dans sa direction, le menton relevé. « Je ne répondrais qu’en présence de mon avocat ou avec un témoin assermenté qui pourra prouver que tu déformes tout ce que je dis. » Même si ouais, je l’aime bien. J’ai moins l’impression d’être un mort-vivant depuis qu’elle a débarqué. Probablement le fait de pas être totalement seul. Bref, je me concentre et j’oublie ma maladresse qui va bientôt devenir légendaire, me focalisant sur sa plaie en espérant que ça n’empirera pas. Sauf que je peux rien garantir vu la situation actuelle, d’autant que j’ai pas la moindre idée de quoi demain sera fait. Et je vois bien qu’elle a vraiment mal, mais j’arrive à retrouver mon professionnalisme pour pas me laisser trop attendrir. A sa demande, je hoche simplement la tête et je lui tends un comics que j’étais en train de lire hier. « Tiens, les aventures de Nightwing, ça demande pas beaucoup de réflexion et tu peux te focaliser sur les images. »

Je fronce les sourcils, me concentrant sur mon boulot pour faire une suture aussi propre que possible, même si je reprends, d’un ton léger, histoire de détendre l’atmosphère, à peu près sûr que je ferais un bide. « Je peux tenter de la faire en forme d’éclair, mais ça va être un peu trop long. » En vrai, plus je fais de points, moins ils seront grossiers et mieux ce sera pour elle. Sauf que ça implique de faire durer la douleur. « Si c’est trop pour toi, je peux te filer un truc, hésite pas. » Et je continue, aussi délicatement que possible. « J’utilise des draps pour faire des bandages, faut les laver, les découper et les enrouler. J’essaie de récupérer des infos médicales dans ce tas de magazines… » Je désigne une montagne de revues derrière moi. « Histoire de voir s’il y a des moyens traditionnels de soigner les gens, sans avoir recours aux machines. Ce qui est un peu compliqué selon les situations. » Pour ça que je feuillette pas mal de vieux bouquins de médecine aussi. « Faut trier les paquets de médocs que j’ai récupérés aussi. Nettoyer mon matos. Ce genre de trucs. Je fouille aussi les maisons alentours. Ca peut se faire tranquillement sans faire sauter les points. Tant que tu joues pas à la ninja. » Je tire un peu sur le fil alors que je finis ma dernière suture, avant d’esquisser un sourire nostalgique. « J’ai mis des mois avant de réussir à faire un joli nœud du premier coup pendant mon internat. Ma cheffe m’obligeait à les refaire à chaque fois et ça rendait les pauvres patients complètement dingues. Je suppose que c’est plus aussi important maintenant. » Pourtant, je mets un point d’honneur à le faire correctement. Avant d’attraper de quoi faire un bandage propre. « Ca va ? Tu tiens le coup ? » Elle est un peu pâlote mais elle est pas encore tombée dans les vapes, c’est bon signe. Je suppose.




“You love me. Real or not real?"

Revenir en haut Aller en bas  
Ruby Finley
The Exiles
Trader
Ruby Finley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 02/01/2020
Messages : 1273
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Books are the mirrors of the soul... | Ruby   Books are the mirrors of the soul... | Ruby - Page 4 EmptyDim 31 Mai 2020 - 13:29
On plaisantait, on rigolait… J’aimais bien le taquiner, surtout que Nolan avait tendance à courir aussitôt. On aurait dit un de ces petits geeks timides que je croisais souvent dans les couloirs de Tacoma, tiens. Sauf que là, il était occupé à me charcuter le bras. Ca me faisait beaucoup moins rire d’un coup. Je pourrais encore m’alcooliser un peu pour faire passer la douleur, mais la cuite que je m’étais tapée il y a deux jours à peine m’avait calmée. Je demandais plutôt un livre, à peu près sûre qu’il en aurait un qui conviendrait. J’ouvris des grands yeux à voir ce qu’il me posait sur les genoux. Un… Un comics ! « Trop bien ! » Je l’ouvris sans plus tarder, occupée à le feuilleter d’une main tremblante alors qu’il continuait son œuvre sur mon bras. Au moins, voir un super-héros castagner du vilain, surtout en refusant systématiquement de les tuer, ça canalisait un peu mes envies de meurtre là.

Je relevai la tête vers son travail, alors qu’il me parlait de me faire une cicatrice en forme d’éclair. « T’es vraiment un pur produit geek, Nolan. Tu me fais penser à mes potes de l’université. Mais je suis pas si fan d’Harry Potter pour l’avoir gravé dans la peau, tu sais… » Et à peine j’avais dit ça que je lui désignais le bouquin. « Je suis une dure à cuire, comme Nightwing, ok ? Essaie de faire que ce soit pas trop moche, c’est l’essentiel. » Bon, bien sûr, ça avait moins d’impact de le dire avec la trace des larmes sur les joues et la voix un peu tremblante… Mais s’il fallait en passer là pour avoir une jolie cicatrice, alors pas de problèmes pour moi. « Je vais pas crier… T’en fais pas. » J’avais appris, dès les premiers jours de l’apocalypse, à ce que jamais un son inopportun ne franchisse mes lèvres. Quant à la douleur, je la ressentais depuis déjà des jours dans mon bras, un peu plus ou un peu moins… Et puis ce n’était pas la première fois que je me faisais malmener, hein ? Pour une fois, c’était pour mon propre bien.

Je l’écoutai d’une oreille me détailler tout ce que je pourrais faire ici pour l’aider. Il me proposait un peu d’être… Son assistante ? Remarque, pourquoi pas. Je devrais apprendre pas mal de choses à son contact sur les premiers soins. Ca valait le coup de m’attarder un peu, surtout avec sa pile de bouquins à lire. « Ca me va. Je t’aiderais pour tout ça, pour payer mon loyer. Je te rembourserais les soins quand je pourrais de nouveau chasser. » Heureusement, il était prêt à manger du chien. Je devais me battre avec ces salopards pour récupérer du lapin et les écureuils étaient bien trop vifs. Ca aurait été une autre affaire sinon.

J’étais plongée dans ma lecture quand il parut enfin fini son massacre armé. J’avais du mal à me concentrer sur les rares bulles de dialogue au milieu de deux scènes d’action. « Ca va. » Pas vraiment, non. J’avais encore les deux yeux ouverts, c’était déjà bien. Et puis, il y avait plus important que ça. « Dis, tu as la suite de ce comics au moins ? » Parce que je risquais de faire un meurtre, si ce n’était pas le cas. A côté, les points de suture, c’était acceptable.


« Les monstres sont réels, les fantômes le sont aussi.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois ils gagnent. »
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Books are the mirrors of the soul... | Ruby   Books are the mirrors of the soul... | Ruby - Page 4 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Books are the mirrors of the soul... | Ruby -
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: