The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -65%
Aspirateur balai sans fil Xiaomi Dreame V10 2-en-1
Voir le deal
209 €

Partagez
- Qualité Allemande [Dana et Anton] -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anton Donovan
The Exiles | Chasseur de primes
Chat Noir
Anton Donovan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 28/12/2019
Messages : 629
Age IRL : 26
MessageSujet: Qualité Allemande [Dana et Anton]   Qualité Allemande [Dana et Anton] EmptyLun 20 Jan 2020 - 13:51
13 janvier

Anton avait les yeux fermés, pour la première fois depuis des semaines, il se sentait en paix et en sécurité. Certes, il l’était depuis qu’il avait rejoint la distillerie, mais la sensation commençait à apparaitre seulement maintenant. Ça devait certainement venir du baladeur cd qui trainait sur ses genoux, du cd qui était dedans et de la musique qui le coupait du monde.  C’était très rare par les temps actuels de pouvoir ce payer ce luxe. Les gens devaient composer avec la survie, les humains et les zombies. 

Faire un break était bien plus compliqué qu’on ne pouvait le penser au final.
Après des derniers jours agités, la quasi-guerre civile entre Dana et Joa’, les disputes des uns, les disparitions des autres et sa propre expédition foireuse. Anton profitait d’un moment de quiétude aux sons violents d’un groupe local de métal. Dans son demi-sommeil, il perçu comme un mouvement. Non pas qu’il l’entendit, mais ce fut comme une impression, un pressentiment.

 En ouvrant les yeux, il eut la surprise de voir Dana en face de lui, elle portait un sac à dos d’où sortait un fusil. Son visage semblait bloqué sur l’expression « colère noire, vous enfuir aussi vite que possible ». Ses cheveux dégoulinaient de pluie et ses vêtements étaient trempés. Anton la regarda de haut en bas, se demandant comment elle avait fait pour ne pas se calmer en trois jours. Il eut une pensée amusé à l’idiot qui l’avait mis dans cet état.

Cependant, il ne fit aucun commentaire, leur précédente discussion s’étant terminée par un « allez tous vous faire foutre ».  Anton referma les yeux, si elle voulait lui parler, elle trouverait bien un moyen de se faire comprendre. C’était le grand pouvoir de quelqu’un comme elle. Le temps de deux chansons, elle revint, portant des vêtements secs et le fusil à la main. C’était un modèle qu’Anton n’avait jamais vu. Portant un design très particulier. Même s’il portait une certaine ressemblance avec son G36.

Dans se posa non loin de lui, il retira ses écouteurs et la regarda manipuler l’arme. La fênetre d’éjection était bloquée à mi-chemin. Pour Anton c’était quasiment impossible d’arriver à un tel résultat. Il était très curieux de savoir ce qui était arrivé à cette arme et surtout, comment Dana avait réussi à obtenir une arme aussi particulière. Il s’approcha un peu pour mieux voir, voilà au moins un terrain de discussion neutre où ils pourraient recommencé à communiquer :

-          Je n’ai jamais vu ce genre d’arme de ma vie. Ça ressemble un peu à la mienne… au niveau de la poignée et le chargeur, c’est même. Bordel, je ne sais pas où tu es allée chercher ça, mais t’as trouvée une rareté. Faut absolument que tu me racontes. Et aussi comment une telle trouvaille fait pour te mettre de mauvais poils !

Il avait le ton léger et détachés, dès qu’il s’agissait des armes à feu Anton devenait un agneau et la personne la plus sympathique du monde. Oui, c’est possible.




La violence ne résout-elle vraiment rien ? . .

The Exiles :
 
Revenir en haut Aller en bas  
Dana L. Costello
The Exiles | Chasseur de primes
Modératrice
Dana L. Costello
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 06/06/2019
Messages : 497
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Qualité Allemande [Dana et Anton]   Qualité Allemande [Dana et Anton] EmptyLun 20 Jan 2020 - 20:37
Putain. De pluie. De merde. J'ai rarement eu l'impression qu'un chemin était aussi long. Rentrer de l'entrepôt où j'étais avec Clyde m'avait déjà paru long. Mais alors pour parcourir la distance qui séparait le No Man's Land de la distillerie... J'ai eu l'impression que c'était encore plus long que l'époque où je devais attendre la dernière minute devant un micro-ondes. Finalement, après une éternité de marche, je suis enfin arrivée à destination. Rentrée au bercail comme on dit. Mais à peine les portes de la distillerie franchies, j'ai eu l'impression que l'atmosphère était toujours aussi irrespirable que quand j'étais partie.

N'accordant pas le moindre regard autour de moi, tout ce à quoi je pense c'est aller le plus vite dans ma chambre pour me sécher et enfiler des habits tout aussi secs. Je n'en peux tout simplement plus de cette humidité et de ce froid qui me transperce jusqu'aux os. Une fois cela fait, j'ouvre mon sac à dos et récupère le fusil d'assaut que j'ai récupéré au cours de cette expédition. Il n'est pas en super état, mais par chance je connais assez de choses sur les armes à feu pour la remettre en état.

Je me dirige, toujours aussi silencieusement et ne regardant que devant moi en ignorant délibérément ce qui se trouve autour de moi, vers l'un des braseros encore allumés histoire de me réchauffer. Je frissonne, m'installe sur le fauteuil à proximité de la petite table et dépose l'arme dessus. Histoire de ne pas être trop embêtée par mes cheveux toujours trempés, je les attache en une queue de cheval avant de m'étirer un peu et de sortir un morceau de chiffon. C'est le moment de passer aux choses sérieuses. Et au moins, ça me permettra de focaliser mon attention sur autre chose. Parce qu'entre ce qu'il s'est passé ici la dernière fois que j'étais là, et l'histoire de cette expédition avec Clyde... J'ai clairement les nerfs en pelote. Et au moindre truc de travers, je suis capable de péter un câble à nouveau.

J'observe l'arme longuement, glissant mes doigts le long du canon tout en analysant le modèle. Un prototype, à peine commercialisé. Un modèle très cher. Le genre de trucs qui font rêver les amateurs d'arme à feu. Je regarde la fenêtre d'éjection, bloquée à mi-chemin, et grimace un peu. J'ai peur que quelque chose soit coincé à l'intérieur. Comme une balle ou une connerie du genre. Pas envie de finir avec un blessé ou des dégâts sur les installations qu'on a parce que j'ai mal géré mon coup. Je soupire, me passe une main sur le visage et me frotte les yeux avec ma main libre. En plus de tout ça, je suis crevée. Faut dire que j'ai pas fermé l'oeil depuis... quoi? Deux jours? Quasiment trois je crois.

Je sursaute presque en entendant la voix d'Anton résonner juste à côté de moi. J'étais tellement concentrée que je l'ai même pas entendu arriver. Ou bien j'ai surtout pas fait attention. Un soupir m'échappe en l'entendant parler. Y'a rien à raconter. Je l'ai trouvée, point barre. Et j'ai juste froid, avec toute cette pluie de merde. Ok, je pense qu'il s'attendait pas forcément à ce genre de réponse de ma part. Mais en même temps, à quoi est-ce qu'il s'attendait? Même si on ne se connait pas beaucoup, je pense que l'image que je renvoie indique assez clairement les choses. Je n'ai pas envie de parler. A qui que ce soit. C'était déjà pas le cas quand je suis partie de la distillerie l'autre jour. Et c'est encore moins le cas maintenant que j'ai passé deux jours merdiques sous la pluie à me faire prendre pour la reine des connes.



Some people long for a life that is simple and planned, Tied with a ribbon. Some people won't sail the sea 'cause they're safer on land, To follow what's written. But I'd follow you to the great unknown, Off to a world we call our own ♛by wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Anton Donovan
The Exiles | Chasseur de primes
Chat Noir
Anton Donovan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 28/12/2019
Messages : 629
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Qualité Allemande [Dana et Anton]   Qualité Allemande [Dana et Anton] EmptyLun 20 Jan 2020 - 21:34
La réponse sèche et cassante de Dana fit instinctivement reculer Anton. Elle était visiblement suffisamment énervée pour se fermer immédiatement à une simple phrase amicale. Il fut tenté pendant un moment de simplement l’ignorer et de retourner à sa musique. Mais le fait est qu’elle semblait avoir la rancune tenace et ce serait dommage de se brouiller avec elle et de laisser un malaise entre eux. Il se passa la main sur la nuque, hésitant sur la façon de faire. La gentillesse ne fonctionnant à priori pas, il opta pour une autre approche :


-          Très bien, madame trouve un prototype allemand dans la cambrousse américaine et sous la pluie. Tout est normal, mais quand t’auras fini de me faire la gueule, peut-être que tu daigneras m’écouter. Ou tu vas encore t’enfuir dès qu’un truc ne te va pas ?

Anton vérifia bien qu’il était de portée de son poing, ce serait dommage de s’en prendre une par ricochet. La provoquer pour l’obliger à parler, c’était souvent ce qui marchait le mieux avec les gens comme ça. En fait, les réactions étaient souvent très polarisées, il y avait 50% de chances qu’elle discute, en hurlant, 50% de chances qu’elle se barre et 25% de chance qu’elle lui marave la tronche à coup de crosse. Les paramètres étant acceptables, il continua :

-          Tu crois que je veux faire pote avec Joa ? Si ce mec avait tué un type de mon ancien poste, moi aussi je l’aurais défoncé. C’est probablement le pire fils de pute ici, s’il avait vraiment voulu s’en sortir. Il ne serait pas tombé dans le crime, j’en sais quelques choses. Si je t’ai empêché de le buter, c’est qu’il peut être utile.


Utile, oui, Joa pouvait certainement se montrer utile comme une pelle peut l’être quand on en a besoin. Anton comptait bien profiter de ce que l’autre avait à offrir :


-          Mais de là à lui faire confiance… Non, qu’on soit clair, il était du côté des ordures et je ne crois pas qu’il faudra creuser bien longtemps pour trouver sa vraie nature. Il faisait semblant l’autre jour j’en suis persuadé.

Toutes ces années à fréquenter des criminels endurcies avaient rendu Anton très sensibles aux questions de l’instinct et son propre comportement le confortait souvent dans cette idée. Pour lui, les gens explosifs comme Dana étaient faciles à cerner. Il est très facile de deviner s’ils sont fiables ou non. Pour Dana, ça ne faisait aucun doute, elle était fiable :

-          J’ai calmé le jeu l’autre jour, ça me semblait être une bonne idée sur le coup. Mais de flics à flics, je te le dis. Si bagarre il y a, on sera dans le même camp. Sauf si tu continues à essayer de casser ce flingue ! Fais un peu attention, tu vois bien que ça bloque, retire la crosse avant d’enlever la poignée ! C’est comme avec mon G36… Bordel, tu vas tout casser !




La violence ne résout-elle vraiment rien ? . .

The Exiles :
 
Revenir en haut Aller en bas  
Dana L. Costello
The Exiles | Chasseur de primes
Modératrice
Dana L. Costello
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 06/06/2019
Messages : 497
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Qualité Allemande [Dana et Anton]   Qualité Allemande [Dana et Anton] EmptyMar 21 Jan 2020 - 9:49
C'est tout de même impressionnant la capacité qu'ont les gens à totalement ignorer l'évidence quand elle se trouve sous leurs yeux. C'est vrai quoi! Entre mes mots et mon attitude, n'importe qui comprendrait que j'ai absolument aucune envie de discuter ou de voir quelqu'un. Et pourtant, vous pouvez être sûrs qu'à chaque fois que c'est comme ça, on dirait qu'il y a toujours quelqu'un pour penser que c'est le bon moment pour faire exactement le contraire. C'est quel niveau de foutage de gueule ça hein? Non mais sérieusement...

Un long soupir s'échappe d'entre mes lèvres et je ferme les yeux tout en venant me masser les tempes, lâchant donc mon arme quelques instants. Du calme Dana. Ce s'rait légitime mais lui enfonce pas ton poing dans les parties... Respire... Je rouvre les yeux, lance un regard assassin à Anton à la fin de sa phrase. Il me prend pour qui? Une gamine de quatre ans qui fait des caprices? Si j'me suis tirée la dernière fois c'est surtout pour éviter de franchir une ligne qui n'aurait permis aucun retour en arrière.

Je serre les dents, prends sur moi autant que possible, et clairement j'suis en train de faire un effort presque surhumain pour pas lui dire encore une fois d'aller se faire foutre et d'aller voir ailleurs si j'y suis. Alors pour éviter d'en arriver là, je me concentre sur autre chose. Je reprends mon arme en main, et commence à étudier de quelle façon est-ce que je vais bien pouvoir la démonter pour la remettre en état de marche. Utile? A la moindre occasion, ce fils de chien va tous nous la mettre à l'envers pour sauver son cul. Et ceux qui pensent le contraire vont vraiment tomber de haut en se prenant la vérité dans la gueule. Je marmonne un peu, les mâchoires toujours aussi serrées. J'ai vraiment pas envie de discuter. Mais j'ai pas non plus envie d'ignorer Anton. Il mérite pas vraiment ça. Dans l'fond, c'est surtout grâce à lui que j'ai pas franchi cette fameuse ligne l'autre jour. S'il m'avait pas arrêtée... Enfin bref.

Je tente de débloquer la poignée du fusil, par réflexe et habitude parce que j'ai rarement eu de modèle allemand entre les mains, et plusieurs jurons m'échappent quand j'me rends compte que ça fonctionne pas. Mais merde! Même un putain de flingue a décidé de me les briser aujourd'hui ou quoi? Et les consignes du brun viennent résonner dans mes oreilles comme si j'étais en train d'abimer son doudou d'enfance en tentant de lui recoudre un oeil. Oh ça va, ça va! Pas la peine de gueuler! Je repose l'arme un peu trop violemment sur la table et pose un regard un peu trop noir sur Anton encore une fois. Faudrait vraiment que j'apprenne un jour à être plus avenante envers les autres... Je me passe une main sur le visage, me frotte les yeux au passage. La fatigue n'aide en rien à améliorer mon humeur faut dire. Alors vas-y, montre moi comment on fait!

A nouveau, un long soupir m'échappe et je me mets en arrière sur mon siège, basculant la tête en arrière quelques instants. Je regarde le plafond, souffle un grand coup, puis me redresse. Sans regarder le barbu, j'essaie de prendre sur moi et de rester un peu plus calme. Si tu veux tout savoir, j'sais pas c'qui m'a pris... Pourquoi j'ai vrillé comme ça... C'est pas mon genre. Et puis, de toute façon, même si j'me tirais parce que quelque chose me plais pas, qu'est-ce que ça changerait? Regarde, j'étais pas là pendant plusieurs jours sans avoir dit à personne où j'allais et j'ai pas l'impression que le monde ait arrêté de tourner. Je pose enfin mon regard sur lui, et sans que je m'en rende compte je crois qu'il peut y voir un peu de la douleur que je peux ressentir intérieurement. Personne n'est essentiel ici. Et surtout pas moi.



Some people long for a life that is simple and planned, Tied with a ribbon. Some people won't sail the sea 'cause they're safer on land, To follow what's written. But I'd follow you to the great unknown, Off to a world we call our own ♛by wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Anton Donovan
The Exiles | Chasseur de primes
Chat Noir
Anton Donovan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 28/12/2019
Messages : 629
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Qualité Allemande [Dana et Anton]   Qualité Allemande [Dana et Anton] EmptyMar 21 Jan 2020 - 19:39
Dana daigna enfin lui parler, pour dire qu’il avait tort, mais elle parla enfin. Cessant d’être aussi mutique qu’une autiste. Anton n’était pas aussi défaitiste qu’elle concernant Joa’, il ne le pensait pas spécialement fiable ni même digne de confiance, mais il lui accordait le bénéfice du doute. De toute façon, il était bien plus intéressé par ce qui se passait là maintenant. Dana qui maltraitait un fusil en polymère très rare. Quand il la reprit sur sa façon de le démonter, elle le posa sur la table comme une enfant qui boude « Fais le toi-même ».  Il n’en fallait pas plus pour Anton, il s’en saisit et l’examina longuement avant de commencer à démonter quoi que ce soit.

Pendant qu’il retirait les goupilles, celles qui tenaient la crosse en place. Celle-là même que Dana avait oubliée de retirer. Pendant qu’il travaillait, l’ancienne policière se confia un peu sur ce qui s’était passé les jours précédant. Elle avait une vision assez pessimiste d’elle-même et du monde. Presque celle d’une dépressive à moitié suicidaire. Anton retira l’ensemble mobile de l’arme, et le puissant ressort de récupération. Ces éléments mécaniques sont primordiaux pour le fonctionnement d’une arme et, pour Anton, le soucis de l’arme venait de là. Il les déposa pour les examiner plus tard, se concentrant sur le reste du démontage.

La tête penchée, concentré, il répondit à Dana sans la regarder :

-          Tu ne devrais pas te sous-estimer comme ça Dana, tu as vrillée à cause de l’effet de clan. Je l’avais aussi et je le comprends. Je ne sais pas si tu aurais regretté de l’avoir tué mais je préfère qu’on ne connaisse jamais la réponse à cette question. Contente toi d’avancer et, idéalement, en restant ici avec nous. Pour ce que je sais de toi, j’ai déjà de l’estime pour toi et si les autres n’ont pas eu l’air de s’inquiété plus que ça. Ce n’est pas mon cas.

Anton reposa la poignée pistolet sur la table, puis le puit de chargeur. Il ne lui restait plus qu’à s’occuper du garde main avant de pouvoir examiner plus en profondeur les problèmes de l’arme. Sur le corps de celle-ci, il vit très clairement le sigle de la marque HK. Ça expliquait beaucoup de chose sur les similitudes avec son arme. Il eut une petite œillade pour Dana, il ne voulait pas qu’elle se fasse d’idée à son sujet. Il n’était pas en train de la draguer ou quoi que ce soit, mais il pensait avoir trouvé un pendant féminin à son caractère et… il appréciait ça :

-          Je pense que tu as beaucoup à nous apporter, et je pense être capable de te cerner suffisamment pour savoir ça. Tu te crois seule… C’est aussi mon cas, c’est pour ça que je fais des efforts à venir te parler alors que tu m’envois me faire mettre. Ouais, ça fait un peu pompeux de dire ça je sais. Mais j’le pense sincèrement.

L’arme fut finalement démontée totalement et Anton prit enfin le temps de tout examiner, toutes les pièces les unes après les autres. Pour finalement identifier le problème. Un petit bout de plastique tomba de la carcasse. A la lueur des flammes, il vit que le rail directeur de l’ensemble mobile était abimé. Il en manquait une partie. Pas beaucoup, mais ça avait suffi à bloquer le mécanisme.

-          Ça, c’est signe qu’un bourrin a remonté l’arme n’importe comment. Je ne sais pas trop comment ce genre de dommage va jouer sur la fiabilité de l’arme.

Il eut un regard pour Dana, elle s’était finalement redressée :


-          La prochaine fois que tu te barres comme ça, je te poursuivrais pour t’accompagner dans ton délire.




La violence ne résout-elle vraiment rien ? . .

The Exiles :
 
Revenir en haut Aller en bas  
Dana L. Costello
The Exiles | Chasseur de primes
Modératrice
Dana L. Costello
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 06/06/2019
Messages : 497
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Qualité Allemande [Dana et Anton]   Qualité Allemande [Dana et Anton] EmptyMer 22 Jan 2020 - 9:09
C'est déjà bizarre que j'accepte d'aborder l'un des sujets les plus sensibles chez moi. Mais c'est encore plus bizarre que je le fasse avec Anton. C'est vrai, j'veux dire, il est pas vraiment là depuis longtemps, on a pas plus discuté que ça depuis son arrivée. Mais j'crois que le fait qu'on se soit déjà croisés par le passé et qu'il soit aussi un ancien flic me permet de passer outre tout ce qui peut m'empêcher de parler d'habitude. Bon, faut pas croire que d'un coup je vais commencer à me confier sur absolument tout ce qui peut me passer par la tête hein. Même là, j'avoue que j'ai pas vraiment fait exprès de rentrer sur ce sujet là. Parce que de base, mes mots étaient là pour souligner le fait que mon départ n'a pas vraiment généré d'inquiétude particulière au sein du groupe. Mais faut croire que le barbu sait un peu trop bien lire entre les lignes.

Il ne me regarde pas quand il parle, préférant se concentrer sur l'arme qu'il a maintenant face à lui et qu'il commence déjà à démonter méthodiquement. Et franchement, ça m'arrange. J'observe tout ce qu'il fait, notant chaque étape dans un coin de ma tête pour être sûre de pouvoir faire ça moi-même la prochaine fois qu'il faudra que je m'occupe de l'entretien de mon arme. Je grimace un peu en entendant ses mots. J'dois dire que j'aime pas beaucoup qu'il ait réussi à me cerner si facilement. Mais sa dernière phrase me surprend. Me fait hausse un sourcil. Il s'est inquiété pour moi? Vraiment? Tu t'es inquiété pour moi? La phrase est sortie toute seule. Et j'ai même détaché mon regard du fusil pour le poser sur Anton le temps de la prononcer.

Je me racle un peu la gorge, me passe une main sur le visage puis dans les cheveux comme à mon habitude bien qu'ils soient attachés. C'est vraiment devenu un tic à force. Bien vite, je reporte toute mon attention sur les mains d'Anton et leur facilité à démonter une arme allemande que moi je n'avais jamais tenu entre mes mains. J'en s'rais presque jalouse. Mais j'me retiens bien de le montrer et j'me contente d'observer ce qu'il fait. J'le vois me jeter un petit coup d'oeil et ça fait franchement bizarre. Si j'étais une de ces femmes naïves (et surtout attirées par les hommes) j'aurais pu croire qu'il était en train d'essayer d'avoir une touche avec moi. Mais... Non, c'est certainement pas ça. N'est-ce pas? Pourtant, ses mots me confirmeraient presque cette impression. Mieux vaut pour Anton que ça ne soit pas vraiment le cas. Il serait clairement déçu de constater que ses efforts serviraient à rien. Seule? Peut-être. Disons que les choses sont... compliquées. Mais j'ai aucune envie d'en parler. De toute façon, ça r'garde personne à part moi. Et c'est le retour de l'huître qui se referme au moindre danger. J'me désespère parfois.

Heureusement pour moi, la conversation finit enfin par se rediriger vers ce qui importe vraiment: ma nouvelle arme. Elle était entièrement démontée et c'est la raison pour laquelle je me suis instantanément redressée pour pouvoir observer d'où viendrait le problème. Mes sourcils se froncent, une moue s'installe sur mon visage. Je l'ai vue aussi, la petite pièce manquante qui a dû causer le problème. Et trouver une pièce de rechange va certainement pas être simple... Faudrait essayer de réparer ça, mais j'me vois mal essayer de faire fondre une partie de la pièce pour la recoller à son emplacement d'origine... Tu penses que sans, le problème sera toujours le même? J'ai un peu la flemme de m'retrouver avec une arme qui risque de me péter à la gueule à tout moment. Je soupire. Et j'remarque que le barbu me regarde. Je pose mon regard dans le sien avant de lever les yeux au ciel en l'entendant parler.

Sans crier gare, je viens mettre une pichenette au milieu du front de l'ancien flic, le regardant avec sérieux mais pourtant bien incapable de totalement cacher le fait que ses mots m'ont touchée. La prochaine fois que j'me barre comme ça, si y'a une prochaine fois, j'pense que personne aura envie de me suivre. Et même pas toi. Parce que quand j'ai vraiment besoin d'être seule, crois moi, c'est pas super d'être dans les parages... Et même si cette fois je m'étais retrouvée à partir en expédition avec Clyde, il avait rapidement payé les pots cassés. Tant pour le coup en traitre qu'il m'a fait que pour la colère accumulée en moi à cause de la "prise de tête" avec Joaquin et les autres...



Some people long for a life that is simple and planned, Tied with a ribbon. Some people won't sail the sea 'cause they're safer on land, To follow what's written. But I'd follow you to the great unknown, Off to a world we call our own ♛by wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Anton Donovan
The Exiles | Chasseur de primes
Chat Noir
Anton Donovan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 28/12/2019
Messages : 629
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Qualité Allemande [Dana et Anton]   Qualité Allemande [Dana et Anton] EmptyMer 22 Jan 2020 - 13:33
Discussion ouverte et bénéfique, voilà ce que nota Anton dans son esprit. Faignant l’indifférence au début, faisant semblant de se concentrer sur l’arme. Il dû finalement capitulé quand Dana lui décrocha une pichenette sur le front. Geste d’affection ? Ça y ressemblait en tout cas, mais pour en être certain il faudrait demander. Chose qu’il ne ferait pas, ce serait casser la « magie » du moment. Non, en lieu et place, autant par pudeur que par maladresse, il revint sur le sujet du fusil, réfléchissant pendant un moment.

-          En soit, c’est que le rail est  endommagé, mais pas de beaucoup, c’est tout à fait possible que ça ne gêne pas l’arme pendant qu’elle tire.

Il recommença à monter l’arme sans trop continuer sa phrase, ses pensées et l’action en elle-même lui occupaient suffisamment l’esprit. L’idée de recoller le bout de plastique sur le rail ne lui convenait pas, ça risquait de créer des scories ou de voiler le rail. Non en à la place, il se contenta de remonter complètement l’arme et de voir ce qui se passerait.

Pour commencer, la fenêtre d’éjection était complètement fermée, c’était déjà bon signe. Un net progrès par rapport à la situation première. Puis, il actionna plusieurs fois la culasse pour voir si ça se bloquait. Rien, tout coulissait parfaitement. C’était une bonne nouvelle, mais il restait un test qu’il faudrait faire pour connaitre la fiabilité de l’arme. C’était de la charger et d’aller exploser quelques canettes. Vu l’heure, ce ne serait pas possible à faire ce soir. Dommage, Anton aurait bien comparé les deux armes et leurs talents respectifs.

-          Tiens, ça semble être bon, je ne te garantis pas une fiabilité parfaite mais ça devrait aller. Le bout manquant est vraiment petit et tant que tu n’as pas de débris qui se glisse dessus, aucune raison que ça bloque encore. Mais faudrait aller tirer pour voir si ça marche correctement. On peut se faire ça demain matin si tu n’as rien de prévu.

Il rendit son fusil à Dana et se reposa profondément dans le canapé, assez content de lui et de la situation nouvellement arrangée. Il jeta un œil sur Dana avant de se lever et d’aller dans sa chambre, sans rien dire. Il revint avec des canettes de bières :

-          J’ai trouvé ça lors de ma dernière expédition, enfin, lors de mon dernier fiasco aussi. Tu en prendras une ? Moi oui, j’ai soif et j’ai une bonne excuse pour trinquer alors je ne vais pas me priver.

Il posa le pack sur la table, s’en prit une et se posa tranquillement. Au fond du canapé, il descendit le liquide en quelques secondes, ça faisait tellement de bien qu’il lâcha même une bombe sans faire exprès. Ses pensées l’avaient reconduit à son passée sans trop savoir pourquoi ni comment.

-          La police était toute ma vie tu sais, je me suis engagé, j’avais à peine 18 ans et ça m’a sauvé. J’ai parfois encore du mal à croire que je ne serais plus jamais flic. J’sais pas si ça te fait ça.




La violence ne résout-elle vraiment rien ? . .

The Exiles :
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Qualité Allemande [Dana et Anton]   Qualité Allemande [Dana et Anton] Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Qualité Allemande [Dana et Anton] -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Le Pacte [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: