The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-25%
Le deal à ne pas rater :
Nouveaux écouteurs Apple AirPods 2 au meilleur prix
133.90 € 179 €
Voir le deal

Partagez
- Every chit chats are important -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maya Hillard
Maya Hillard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 12/01/2020
Messages : 559
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Every chit chats are important   Every chit chats are important - Page 3 EmptyMer 5 Fév 2020 - 10:37
Every chit chats are important
Feat. Zelda Anderson


Maya ne pouvait s'empêcher d'éclater de rire lorsque Zelda tenta, comme elle pouvait, de décourager sa colocataire vis à vis d'Edward. On pouvait entendre les rires provenir de la chambre de la chercheuse et de l'adolescente, ce qui rendait cette maison vivante et agréable à vivre. La brune repris son souffle en imaginant ce que Zelda lui expliquait, mais elle ne put s'empêcher d'avoir un sourire attendrie lorsqu'elle vit qu'en réalité, Zelda était à moitié sincère. Elle faisait son possible, avec ses armes adolescentes, de décourager une femme plus âgée qui aurait pu volontiers être une prétendante pour Edward. Et Maya ne pouvait pas mal le prendre : il était vrai que lorsqu'elle avait pu rencontrer Eddie, dans des circonstances des plus tristes, elle avait tout de même remarqué cet éclat dans ses yeux, les traits de son visage et une carrure agréable. Mais leurs différents échanges avaient été dans un contexte beaucoup trop grave pour qu'elle se permette d'aller plus loin dans l'analyse.

"Zelda, faut que tu revois ta strat' ! Dit Maya pour la taquiner, Parce que p't'être que c'que tu racontes donne encore plus envie ! Fais attention !" Evidemment, la chercheuse plaisantait et la taquinait, mais elle ne pouvait s'empêcher de remercier le Ciel, une quelconque entité supérieur, pour avoir fait en sorte que l'adolescente soit venue habiter avec elle. Maya conservait grâce à ce genre de personnalité, son tempérament joyeux et pétillant, qui faisait du bien à tout le monde.

Ces moments de chamaillerie enfantine permettaient de rendre plus léger les moments plus dramatiques, plus graves, comme lorsque les deux femmes parlèrent du passé de Zelda et de son vécu en tant que survivante, à un âge où elle aurait dû être à l'école et vivre ses histoires d'adolescente en tout quiétude. À la mention du décès de George, Maya ne put s'empêcher un triste sourire en repensant à la scène qui avait été un véritable calvaire pour elle. Maya revoyait en accéléré l'immensité des dégâts causés par la tempête, sa jambe qui l'empêchait d'avancer, son petit ami, le corps coincé contre un mur, un pylône en bois enfoncé dans le corps, du sang, énormément de sang et ses yeux plein de détresse avant de perdre connaissance. Maya avait vécu la maladie, les traitements, la mutilation, la rééducation, mais la véritable horreur, c'était celle infligée aux autres, à ceux qu'elle aimait. Secouant la tête, ressortant de ce souvenir traumatisant, Maya hocha doucement la tête en confirmant les paroles de la jeune australienne. "Fragiles oui..." Murmura-t-elle en regardant ailleurs, avant d'étreindre la jeune fille.

La séance coiffure de Zelda était un peu plus sportive pour Maya que le reste. Elle chassait certains gestes de l'adolescente de la main comme pour chasser une mouche particulièrement agaçant et fini par asséner à l'adolescente quelques chatouilles pour se débarrasser de son étreinte capillaire assez catastrophique. Après ces gamineries qui ne pouvaient qu'amuser Maya qui entrait dans le jeu de la jeune fille, cette dernière lui demanda comment étaient la relation avec son grand frère. Maya ne savait pas si Zelda était fille unique ou si elle était beaucoup embourbée dans sa vie de survivante apocalyptique qu'elle en avait oublié sa famille. Maya se redressa pour s'asseoir au bord du lit, saisissant sa prothèse et relevant son pantalon pour enfiler le manchon qui lui permettait de s'équiper. "Oh, ça a été un peu compliqué dans ma famille." Commença à expliquer Maya en détournant la tête de sa jambe pour esquisser un petit sourire à Zelda. "Mes frères et moi, on a toujours été super proches. Même si on a un grand écart d'âge, ils étaient super..." Tout à coup, Maya se rendit compte qu'elle n'avait jamais mentionné Tom, le jumeau d'Eric. "Eric a un jumeau. On... On a plus eu de nouvelles après le début de l'épidémie. Il était à Los Angeles pour son travail..." La chercheuse secoua la tête en riant lorsque Zelda parlait des bagarres. "J'peux dire que j'ai eu de la chance, on a jamais été en compétition, on était comme une équipe. Après ça a été plus compliqué, quand j'suis tombée malade, mes frères étaient ado', il a fallut gérer. On a été séparé à cause de ma maladie : ils vivaient avec ma mère et mon père m'avait suivi à l'hôpital. Mais même après, Eric et Tom sont restés là pour moi, aussi présent que possible. Mais au bout d'un moment on s'est un peu éloignés, parce qu'il fallait bien vivre notre propre vie. J'pouvais pas les laisser n'être que "les grands frères de la gamine malade" tu vois ?"

Maya parlait avec un grand calme, un grand sérieux, parce qu'elle éprouvait un millier de sentiments diverses par rapport au souvenir de cette période. Mais il était perceptible jusque dans sa voix : cet amour inconditionnel pour son frère et ce regret de ne pas avoir pu être avec Tom au début de l'épidémie. "Eric c'est le plus calme des deux. C'était plus celui qui allait aimer lire, se poser, écrire énormémement. Il garde beaucoup d'émotions en lui, on est très différents lui et moi." Maya esquissa un sourire quand Zelda lui demanda des détails croustillants, mais Maya n'en avait pas. Elle continua de fixer sa jambe, remonta le morceau de tissus du manchon et testa la stabilité avant de se lever doucement et d'exercer quelques mouvements de la jambe. Elle prit la tasse de thé que lui avait déposé Zelda sur sa table de chevet et enveloppa ses deux mains autour avant de se diriger vers la fenêtre. "Tu n'as pas de frères et soeurs ?" Demanda-t-elle sans se tourner vers Zelda pour éviter d'être trop impudique.


code by black arrow


HERE COMES THE SUN

Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 2580
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Every chit chats are important   Every chit chats are important - Page 3 EmptyMer 5 Fév 2020 - 22:26
Alors pour le coup, elle n'a plus vraiment envie de dégoûter Maya d'Eddie puisque, selon cette dernière, son acharnement à les éloigner lui donne encore plus envie de se rapprocher du jeune homme. Ce qui, évidemment, est l'exact opposé de son but. Elle veut croire que la jeune femme ne lui fera pas de l'ombre et puis qu'elle attendra patiemment qu'elle s'en lasse avant de mettre la main sur lui. C'est que Zelda n'a rien contre le partage, en soit. Et puis elle n'envisage pas vraiment de passer le reste de sa vie auprès de son jeune instructeur de tir.  « On a qu'à faire un pacte, ok ? Comme j'suis la première à l'avoir vu, c'moi qui commencerai à jouer avec lui ! Et quand j'm'en lasserai j'en prendrai un autre, plus jeune ! Un peu comme Madonna ! Et toi t'auras l'droit d'avoir Eddie ! » Les termes lui semblent correctes. Elle espère qu'il en sera de même pour Maya ! L'essentiel, c'est qu'elles parviennent à se mettre d'accord. Et puis elles sont toutes les deux des personnes raisonnables, non ? Ou à peu près, en tout cas...

La suite de la discussion, sans être plus légère, est au moins marquée par un rapprochement et quelques étreintes bienvenues. Ce sale temps aura au moins eu l'avantage de les rapprocher. Qui sait si elles auraient eu une discussion aussi longue si le soleil avait décidé de briller ? Zelda se félicite d'avoir osé franchir cette porte pour en apprendre plus sur la jeune femme. Ce constat lui arrache un sourire tandis que son aînée lui parle de la relation qu'elle avait avec ses frères. « T'es frères ? » relève-t-elle aussitôt. Elle ignorait qu'Eric avec un jumeau. Il ne l'a jamais évoqué. Ou alors, c'est qu'elle n'écoutait pas. L'adolescente se connaît assez pour savoir que c'est une possibilité... « J'suis sûre qu'il a aussi réussi à s'débrouiller, ton autre frère ! C'est un Hillard après tout... » Cette tentative optimiste ne reste pourtant qu'un coup dans le vide. Elle ne sait pas s'il s'en est sorti. Et Maya en est bien consciente, sûrement. « J'crois que j'vois, ouais ! » répond-t-elle quand sa colocataire si elle comprend ce qu'elle tente de lui expliquer quand elle évoque le fait qu'ils ne pouvaient pas seulement être les frères d'une fille malade. « J'savais d'jà qu'les mâles d'ta famille étaient des gens biens mais j'ignorais juste à quel point ! T'as d'la chance d'avoir ton frère et ton père à tes côtés ! » Quant à la mère de l'infirme... Celle-là elle peut crever, donc ! « Et puis j'me dis qu'c'est une bonne chose qu'Eric et toi soyez si différents ! Vous vous complétez, comme ça ! Au sens pas dégueulasse du terme ! » Car oui, il ne s'agit pas d'une allusion sexuelle étrange et digne d'une adolescente qui s'éveille tout juste au sujet.

Maya - et c'est tout naturel - souhaite maintenant savoir si l'australienne possède aussi une fratrie. Zelda hoche aussitôt la tête de droite à gauche. Sans la moindre gêne, par ailleurs. Elle ne croit pas qu'elle doit avoir honte d'une chose pareille. En réalité elle est même plutôt soulagée de cette situation. La perte de ses parents est bien assez douloureuse pour, en plus, y ajouter l'absence d'un frère ou d'une soeur. « Non, j'suis fille unique ! » explique-t-elle. « De c'que j'ai compris, j'suis une sorte de miracle. Mes parents ont eu d'la peine à faire un enfant ! Alors deux... » Elle s'est parfois demandée s'ils s'y prenaient mal mais n'a jamais osé trop les interroger sur tout ceci. Parce qu'elle se rendait compte, déjà à l'époque, que le sujet faisait naître une forme de tristesse dans le regard de ses géniteurs. « Mais j'ai pas à m'plaindre, du coup ! J'les avais rien qu'pour moi, comme ça ! » Elle lâche un petit rire puis se montre plus réservée pendant quelques instants. Elle achève de glisser le chouchou autours de la première couette de sa colocataire puis décide de se montrer un peu plus loquace. « Par contre j'avais une amie. Elle s'appelait Mary. Elle était avec moi quand les choses se sont gâtées. C'est grâce à elle que j'ai pu trouver la force d'avancer les premiers temps. J'pense que sans elle, j'aurais baissé les bras. J'étais pas armée pour tout ça. Elle non plus. Mais elle, elle avait l'mérite de n'pas le montrer... » Son ton prouve bien l'admiration qu'elle accorde toujours à la défunte. Et puis, aussi, la tristesse que sa perte continue de susciter en elle. « Elle était comme ma soeur. Vraiment. Du moins jusqu'à ce qu'elle se fasse mordre et qu'elle essaie ensuite d'me bouffer ! » Elle aimerait pouvoir user d'un timbre comique mais elle en est maintenant à lutter pour refouler ses larmes. « Elle... Elle me manque vraiment, tu sais ? » Pas autant que ses parents. Ni moins, d'ailleurs, Juste... différemment. « J'pense qu'tu l'aurais beaucoup aimée ! Parce que c'était l'genre d'personne qu'on pouvait pas détester, qui arrivait toujours à voir le bon côté des choses ! » Une personne qui, dans le fond, était sûrement trop pure pour un monde comme celui-ci. Peut-être qu'au final, c'est Mary qui n'était pas vraiment armée pour cette réalité...

C'est la première fois qu'elle évoquait son amie. Même June n'en a jamais entendu parler. Et très honnêtement, Zelda ne pensait pas que Maya serait la première à qui elle se confierait. Mais le temps grisâtre est peut-être propice aux secrets et autres confidences. Quoi qu'il en soit, l'adolescente n'éprouve pas particulièrement le besoin de s'attarder sur le sujet. Les larmes ne sont vraiment pas loin. Et elle n'est plus une petite fille... « Bon ! Et si t'm'parlais d'tes cailloux, un peu ? » propose-t-elle. « Paraît qu'il t'arrive d'en ramener des seaux entiers. J't'avoue que Kass' et moi, on s'demande un peu c'que tu peux bien leur trouver... » Elle ne juge pas les passions mais il est néanmoins indéniable que certaines sont plus faciles à comprendre que d'autres. « C'est en rapport avec tes hommes préhistoriques, c'est ça ? Qu'est-ce que des pierres peuvent bien t'raconter ? » Voilà bien un mystère qui mérite d'être élucidé, non ?


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Maya Hillard
Maya Hillard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 12/01/2020
Messages : 559
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Every chit chats are important   Every chit chats are important - Page 3 EmptyJeu 6 Fév 2020 - 21:45
Every chit chats are important
Feat. Zelda Anderson



Zelda n'en démordait pas à propos d'Eddie, mais Maya ne voulait pas s'attarder plus sur le sujet. Zelda ne savait pas le passif qu'il existait entre eux-deux, une relation compliquée que la chercheuse essayait de ne pas vraiment développer pour le moment, pour ne pas pertuber le jeune homme. Elle se contenta alors de hausser les épaules.

Tandis qu'elle regardait pas la fenêtre, Zelda commentait alors le fait qu'Eric avait un jumeau. Nouveau haussement d'épaule pour la brune qui ne savait pas vraiment quoi penser de la situation. Elle avait surtout essayer d'aller vite de l'avant, car au début de l'épidémie, Eric était complètement paniqué et obsédé à l'idée d'aller à Los Angeles pour retrouver Tom. Maya ne put s'empêcher d'avoir un sourire lorsque Zelda lui fit une remarque par rapport à sa famille. Ça oui, elle avait de la chance : Maya en était consciente et remerciait elle-ne-savait-trop-qui pour cela. Son père était toujours aussi vaillant, comme lorsqu'elle était enfant. Il était son être humain favori et elle ne pouvait imaginer un monde sans lui. Maya savait cependant que cet amour pour son père lui jouerait des tours : si jamais il venait à disparaître, ce qui risquait d'arriver à tout moment, elle aurait énormément de mal à s'en remettre. Pour son frère, bien sûr qu'elle l'aimait, mais elle entretenait une relation vraiment particulière avec son père. "Mon père a toujours été super. Il a essuyé beaucoup de choses, il a toujours gardé la tête haute, il n'a jamais flanché. C'est un peu mon héros je dois te l'avouer." Maya s'autorisa un rire et se frotta la nuque, presque gênée de dire cela à voix haute devant quelqu'un. "J'veux dire tu vois, il a tout sacrifié pour moi, depuis gamine. Même adulte, il m'a toujours soutenu. Et depuis qu'on vit... Comme ça, il s'est jamais plaint une seule fois, il a géré un groupe entier de survivants sans moufter."

Fière de son père, Maya se rapprocha de Zelda et vint s'asseoir sur une petite chaise de bureau qui trainait entre son lit et la petite table qui lui servait de bureau. Zelda parlait de son enfance comme d'un joyeux souveir, complètement anesthésié par l'horreur de la suite des événements. Elle mentionna aussi son amie, malheureusement décédée au début de l'épidémie. Maya eut un sourire triste à la mention de cette amie, qui continuait fort heureusement de vivre à travers ce petit bout de femme encore innocent finalement. "C'est important de s'en souvenir... Tous ceux qui nous manque. Ils méritent qu'on parle d'eux. Comme ça, tu vois, en me parlant de Mary, j'imagine la fille que ça devait être, elle devient presque un souvenir pour moi aussi et... Enfin..." Maya secoua la tête. Elle avait peur que Zelda croit qu'elle débitait des "conneries" pour la rassurer, mais ce n'était pas le cas : Maya le pensait vraiment. C'était d'ailleurs pour ça qu'elle nourrissait le souvenir de George et des autres personnes du groupe qu'elle avait pu perdre. Pas parce qu'elle n'avait pas fait son deuil, mais pour leur permettre de survivre à tout cela d'une autre façon : pour la prospérité.

Lorsque Zelda mentionna cependant les pierres de Maya, pour changer de sujet, celle-ci esquissa un sourire malicieux, ravie que ses petites histoires et ses expérimentations titille la curiosité de la jeune fille. "Figure toi que les meilleures armes peuvent parfois se cacher sous nos pieds !" S'exclama Maya en se levant d'un bond, la voix pleine de sagesse. Elle se dirigea vers sur bureau sur lequel il y avait quelques nodules et autres pierres que Maya n'avait pas fini de tailler. Elle prit un morceau et me tendit à Zelda. "Fais attention, c'est vraiment supet tranchant. C'est pour te montrer. En quelques coups de pierre correctement placé sur le bon type de minéral, on arrive à faire ce genre de formes, et je peux te dire qu'en produisant pas mal de ces morceaux, qui peuvent être propulsés ou attachés au bout d'une lance, ça fait pas mal d'économie d'armes pour la chasse et la pêche. On peut aussi s'en servir pour se défendre des Hommes." Maya n'avait pas besoin d'en ajouter : Zelda savait que le campement entrait en guerre et donc qu'elle comprendrait sûrement l'urgence d'une économie de moyen. Le pragmatisme de Maya était apprécié : ses idées pouvaient paraître loufoque, mais le groupe des Moles avait déjà eu l'occasion de tester l'utilisation intensive des outils que Maya fabriquait et beaucoup d'entre eux avaient appris à tailler des pierres de la sorte. Beaucoup de témoins pouvaient alors parler de l'efficacité de cet outillage.


code by black arrow


HERE COMES THE SUN

Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 2580
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Every chit chats are important   Every chit chats are important - Page 3 EmptyLun 10 Fév 2020 - 21:48
Il est difficile de passer à côté de l'admiration que Maya voue à son père. Zelda se déporte sur le flanc de son aînée pour parachever l'une des couettes et lui décoche un sourire doux. La jeune femme semble un brin gênée de parler de son géniteur en ces termes. L'adolescente, elle, se rend alors compte qu'il existe certains sentiments qui ne devraient pas être étouffés. Quoi que June puisse en dire, il y a des émotions qui méritent d'être tolérées... « Les pères sont des créatures formidables, pas vrai ? » lui glisse-t-elle. Elle aussi elle admirait son père. Elle ne lui a cependant jamais dit ouvertement. Elle espère que son interlocutrice, elle, trouvera la force de lui avouer tout ceci avant que la vie ou la mort les sépare. Pour ne pas avoir de regrets. « En tout cas s'il a toujours veillé sur toi, c'est aussi qu't'en valais la peine ! Paraît qu'les enfants ont tendance à bonifier leurs parents ! » Elle ne sait plus si elle a lu ou entendu cette phrase. Son sourire s'accentue. « J'suis assez d'accord avec c't'idée ! » Et pas seulement parce qu'elle en est encore une, d'enfant. Non non non !

Ensuite, après avoir évoqué Mary, l'infirme lui glisse que les souvenirs sont importants parce qu'ils permettent de faire vivre encore un peu les morts. Il paraît qu'ils ne disparaissent jamais vraiment et continuent de subsister dans le coeur des gens qui se rappellent d'eux. Zelda hausse les épaules. Elle n'a jamais trouvé un quelconque réconfort dans cette idée. Il serait tellement plus simple de se détourner de ceux qui ne sont plus pour que la tristesse s'en aille... « J'ai tendance à me perdre un peu trop dans le passé, parfois ! » glisse-t-elle. « Alors j'essaie surtout d'me concentrer sur le futur, maint'nant. C'est pas facile mais... c'est la seule chose sur laquelle on garde une petite influence ! » Levi, malgré tout ses défauts, avait parfaitement raison en lui disant qu'il fallait ignorer les choses contre lesquelles on ne peut pas lutter. Quoi qu'il en soit c'est aussi une manière de faire comprendre à Maya qu'elle ne souhaite pas à s'égarer plus longtemps dans les souvenirs. Qu'est-ce qu'ils peuvent leur apporter de bon ?

Alors sur l'impulsion de l'adolescente, la discussion s'oriente très vite sur les pierres et leur utilité. Un sujet sur lequel l'unijambiste semble être parfaitement à l'aise. Zelda palpe presque cette passion qui anime son aînée tandis que cette dernière lui parles des armes que les cailloux peuvent devenir. Elle se retrouve bien vite avec une pierre dans la main. Et comme Maya lui précise que l'objet est tranchant et qu'il faut faire attention, l'australienne se sent presque obligée de vérifier par elle-même. Son doigt glisse sur le tranchant et un léger sillon sanguinolent ne tarde pas à apparaître. « J'avoue, ça coupe bien... » glisse-t-elle avec, en appui, une légère grimace de douleur. Oui, peut-être que les flèches et autres lances peuvent être une alternative aux armes à feu. « Mais t'es sûre qu'c'est vraiment efficace ? J'veux dire... Tu m'rappelles qui a gagné entre les indiens et les cowboys, déjà ? » Les armes à poudre étaient déjà supérieures à l'époque. Et elles ont encore évolué depuis l'époque des westerns. Est-ce qu'ils pourraient vraiment se protéger des autres groupes de survivants avec des outils aussi... triviaux ? « J'veux dire... Si on a abandonné les lances et tous ces machins, c'est quand même qu'il y avait une bonne raison... Non ? » Oui, elle doute franchement que les pierres représentent une solide alternative. « À la limite on peut s'en servir pour lapider des gens ? Ils faisaient ça avant les gens qui aimaient le Coran, non ? » Il s'agit sûrement d'une technique qui a fait ses preuves, donc. Mais elle doute que June permettrait l'utilisation d'un tel stratagème pour éliminer les prisonniers. Ce serait quand même un peu cruel...


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Maya Hillard
Maya Hillard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 12/01/2020
Messages : 559
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Every chit chats are important   Every chit chats are important - Page 3 EmptyLun 10 Fév 2020 - 22:59
Every chit chats are important
Feat. Zelda Anderson


Que Zelda écoute Maya était une chose : qu'elle veuille tester par elle-même la validité de ses dires en était une autre. Maya observa faire la jeune fille qui ne put s'empêcher de passer son doigt sur la tranche du silex qu'elle avait entre les mains. La chercheuse leva les yeux au ciel avant d'esquisser un sourire en coin, à la fois amusée et agacée par le comportement téméraire de l'adolescente. "Je te l'avais dit." Dit-elle alors simplement en prenant deux percuteurs qu'elle cogna l'un contre l'autre d'un geste sobre juste pour entendre le tintement sourd du son que produisait leur entrechoquement.

"C'est ce que je te dis, les indiens se sont battus vaillamment mais ont été terrassé par la technologie de l'Homme blanc..." Maya fit alors volte face en fixant Zelda et ajouta d'un air malicieux : "C'est pour ça qu'en combinant les deux, on est sûr d'être gagnant." Maya expliqua son propos en prenant le silex des mains de Zelda, le rangeant dans sa poche. "Bon, imagine que je sois armée." Commença la chercheuse en mimant une arme avec sa main de libre. "Un combat acharné entre moi et un ennemi. Bon. Le souci des armes c'est qu'elles peuvent être à court de munition. Que faire alors ?" En se reculant doucement, Maya vint attraper un propulseur qu'elle avait taillé elle-même dans les bois d'un cerf. "Ce truc là, c'est un propulseur... Comprends ça comme une... Mini catapulte."

Maya adorait démontrer ce qu'elle connaissait, surtout si cela touchait du domaine de la préhistoire. Une sorte de passion exclusive qui s'avérait utile dans leur scénario. "Il suffit de le garder à portée de main, ou de se servir d'une fronde, plus pratique à transporter... ET PAF !" S'exclama-t-elle en articulant rapidement son geste, sortant le silex de sa poche pour venir le projeter contre le mur à l'aide du propulseur. La pierre était partie à une grande vitesse pour venir se planter dans le placo, provoquant un bruit sourd. "Oops." Dit Maya sans le penser, en passant devant Zelda avec un sourire amusé. "Tu vois ? C'est beaucoup plus utile que de simples cailloux. Et puis il faut avouer que c'est prenant comme passe-temps."

Elle parlait avec éloquence, décrochant précautionneusement le silex du mur, juste au dessus de son lit. Elle rangea le tout sur son bureau en conservant son sourire, avant d'ouvrir la porte de sa chambre, invitant Zelda à la suivre : "Je te montrerai comment on en fabrique, c'est pas si difficile que ça. Mais là je meurs de faim, viens, on voir si Eric et Kassi' ne veulent pas venir avec nous au Summer's !" Enthousiaste à l'idée de sortir, Maya entraina Zelda avec elle, qu'elle appréciait bien plus que comme une amie, mais comme une véritable petite soeur qu'il fallait savoir écouter, estimer à sa juste valeur mais aussi protéger et cultiver.


code by black arrow


HERE COMES THE SUN

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Every chit chats are important   Every chit chats are important - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Every chit chats are important -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: