The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -34%
Réduction -34% sur la caméra sport DJI ...
Voir le deal
249.99

Partagez
- The devils in I -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Selene Sweetnam
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 8421
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: The devils in I   The devils in I - Page 3 EmptyJeu 23 Jan 2020 - 23:06
Frissonnant encore, elle suivit le jeune homme, soulagée qu’il ait accepté de lui tenir compagnie. Au milieu de la nuit, tout juste réchauffée par le poêle qu’ils avaient rallumé, la pièce avait quelque chose de chaleureux. Comme une cabane de draps et d’oreillers sous laquelle on se réunirait pour se confier des secrets. Selene s’assit sur le canapé aux côtés de Joey, la couverture sur les jambes, la tasse chaude entre les mains.

- Ça va oui, lui assura-t-elle avec un léger sourire, t’en fais pas.

Son cerveau était encore un peu engourdi mais elle s’était déjà bien remise du froid et de la pluie. La pianiste ramena ses jambes sur l’assise, enfoncée dans le dossier mou, l’oreille tendue vers le discours de son ami. Son timbre vibrait d’émotion ; elle n’entendait pas que des mots, elle percevait aussi toute la mélancolie de son récit. Inutile de se demander ce qui avait dû arriver à sa mère et sa sœur car c’était le lot de beaucoup de gens ici. Pourtant, elle se sentit infiniment triste pour lui.

Instinctivement, alors que le photographe venait de conclure en confiant que son quotidien d’antan avait été difficile, elle détacha une main de son récipient – qu’elle avait quasiment vidé en écoutant – et la posa doucement sur celle du jeune homme. Un signe de soutien renforcé par l’éclat de ses yeux bleus et sa bouche qui se plissa légèrement avec compassion.

- Je ne connais pas Kingston mais… je vois. Et je comprends sincèrement.

Selene imaginait que ce qu’elle éprouvait la même chose pour la prison avant que Connor ne l’y ramène. Il n’y avait probablement plus rien de bon à y trouver mais… elle voulait y rentrer, simplement pour être entourée de ses souvenirs et aviser. Elle aurait voulu promettre à son complice qu’ils iraient en forêt tous les deux un jour, qu’il pourrait retrouver ce plaisir, mais…ce serait un mensonge. Les bois ne seraient jamais sûrs désormais, ils étaient un territoire qui appartenait aux rôdeurs et aux bêtes sauvages.

- C’est bien d’avoir ce genre de repère, articula-t-elle lentement, avant la prison, je n’en avais pas… je n’ai jamais voulu retourner chez moi parce que… parce que c’est là que j’ai eu à tuer quelque pour là première fois, avoua-t-elle dans un souffle.

La musicienne n’était pas sûre d’avoir jamais parlé de ça à quelqu’un. C’était pourtant le point 0 de son traumatisme lié à l’épidémie, mais il y avait tellement d’autres meurtres qui l’avaient endommagée que celui-ci avait tendance à être effacé. Une poignée de seconde, elle fut renvoyée plus de quatre ans en arrière. Quand cet homme qu’elle ne reconnaissait plus, son voisin bien vivant, se jetait sur elle pour… profiter d’elle, sans doute. Son corps avaient imprimé dans sa mémoire la sensation des mains qui la touchaient, celle des coups, celle de la strangulation et celle du couteau qui s’enfonçait dans la gorge de son agresseur…

La pianiste sursautant et retira sa main de celle de Joey comme s’il venait de la brûler. Un frisson la secoua. Pour chasser son trouble, elle s’empressa de l’interroger :

- Pourquoi ton quotidien était compliqué ? Tu veux bien… me dire ?


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.

Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Joey A. Adams
Joey A. Adams
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 08/12/2019
Messages : 525
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: The devils in I   The devils in I - Page 3 EmptyVen 24 Jan 2020 - 9:25
The devil in I
Feat. Selene Sweetnam


Joey profitait de cet instant parce qu’il sentait l’ambiance sécurisante. Il pouvait avouer qu’être l’élément moteur de son groupe était quelque chose qui lui manquait. Être meneur de la conversation était si rare pour lui qu’il s’agissait d’un petit événement en soi. ""Kingston, c’est de l’autre côté du ferry, pas si loin que Seattle. Un endroit pauvre mais on était bien là-bas. Expliqua Joey en souriant légèrement en se remémorant les paysages. Le cœur même de Kingston était plutôt mélancolique : c’était une ville portuaire, ouvrière. Tout était gris et triste. Mais en bordure de la ville, on trouvait de nombreuses routes solitaires et de part et d’autre, la forêt.

Lorsque Selene avait placé sa main sur celle de Joey, celui-ci jeta un oeil au visage ivoire de la jeune femme. Elle avait une dureté dans le regard qui semblait en plein duel avec un candeur sincère, cachée, qui ne demandait qu’à être mis en valeur. Mais Selene était tout de même une femme forte, qui avait sûrement dû se battre dans la vie. C’est ce qu’elle inspirait à Joey quand il la voyait en action dans le campement, bien qu’elle ne soit plus à la charge de ce dernier. Il ne prit pas la main de Selene mais la laissa en dessous de la sienne paisiblement, étonnamment à l’aise avec ce contact. Mais bientôt, la pianiste vint à parler d’un sujet douloureux, le passé et les possibles difficultés qu’elle avait pu rencontrer dans sa vie. Elle parlait d’avoir tué, à une époque où cet acte était encore hors du commun.

Même si aujourd’hui, cette pratique relevait de la survie dans certaines conditions, tuer ou assister à un meurtre n’avait toujours rien de naturel, et c’était tant mieux. "Je suis désolé… C’était… Je veux dire… Pour te défendre ? Je… Pardon je voulais pas poser cette question comme ça." Selene avait retiré sa main sous le coup de l’émotion, à l’idée de se replonger dans ce souvenir qu’il semblait profondément encré en elle et douloureux. Joey se redressa sur le fauteuil. "Excuse-moi. J’suis vraiment con." S’excusa-t-il en se grattant le sommet du crâne en maudissant cette curiosité omniprésente. Si elle se manifestait de la sorte, c’était parce qu’il se sentait bien avec Selene. Il avait envie de mieux la connaître parce qu’il s’attachait peu à peu à elle. Il y avait quelque chose qui semblait les relier, quelque chose qui n’était pas forcément palpable ou explicable.

La question de Selene perturba le jeune homme mais si elle s’était livrée à lui comme cela, il ne pouvait esquiver une fois de plus. Depuis quelques semaines, parler de ce sujet sensible était un peu moins difficile. Grâce à Ludwig : ce dernier avait été présent lorsque Joey avait totalement craqué. Un mal pour un bien qui avait permis à Joey qu’un poids dans son estomac se retire. "Je… Bon." Il eut un sourire à l’adresse de Selene le temps de se donner du courage et tourna légèrement le buste pour faire face à elle. "Je suis l’aîné, j’ai une petite soeur. On a sept ans d’écart. Mon père était quelqu’un de violent… Enfin tu vois quoi. C’était tout les jours compliqué. Soit c’était ma mère, soit c’était moi… Heureusement il a jamais touché à Izzie. Et puis… Un jour, il a disparu." Il haussa les épaules pour expliquer son ressenti par rapport à ça. "C’était comme… Une libération tu vois. Il était plus là, on avait plus peur. On était libres. On était pauvres, mais on était libres. On a appris plus tard qu’en fait il avait choppé une saloperie, un cancer foudroyant, un truc du genre. Et très franchement, c’est bien fait." Joey plissa les yeux en une moue embarrassé. Il ne pouvait pas se permettre de sourire, et sentait la colère monter en lui. La colère contre ce père qui leur avait fait vivre un cauchemar. "Désolé, ça peut paraître cruel… Mais c’était une ordure. Ma mère… C’était une femme forte, une bonne personne. Et… On méritait pas ça clairement."

Il n’entrait pas dans les détails pour ne pas choquer la pianiste, mais les bribes de souvenirs cauchemardesques remontaient dans l’esprit de Joey : les fois où, à huit ans, il était réveillé en pleine nuit pas des coups dans l’estomac, ou parce qu’il était traîné par les cheveux pour assister à un spectacle désolant, lorsque son père avait décidé de frapper sa mère. Les fois où ils se faisaient un nid dans la baignoire de la salle de bain parce qu’il s’agissait de la seule pièce de la maison qui fermait à clé. Toutes ces blessures, ces égratignures, ces bleus à cause de lui. Joey, comme aucun autre enfant ne méritait cela. Joey renifla distraitement et haussa les épaules à Selene de nouveau. "Mais ça va. Honnêtement c’est pas le pire comparé à… À tout ça." Il avait dit ça après avoir posé sa tasse à moitié vide, sur le petit guéridon à côté de lui, avant de rester planté face à Selene.


code by black arrow



PURE SOUL

Revenir en haut Aller en bas  https://mielisonaclod.home.blog/ 
Selene Sweetnam
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 8421
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: The devils in I   The devils in I - Page 3 EmptySam 25 Jan 2020 - 23:52
- Ouais… pour me défendre…, répondit-elle l’air gêné.

Mais ça ne changeait rien. Ce meurtre l’avait salie quand il n’était pas encore admissible d’assassiner ses congénères et l’avait de plus condamnée à fuir son foyer. Elle enviait ces personnes qui avaient pu rester chez elles plusieurs mois après le début de l’épidémie car elle s’était trouvée à la rue dès fin octobre 2015. Ça lui paraissait tellement loin que ces souvenirs avaient l’air d’appartenir à une autre personne.

Lorsque Joey entama le récit de sa vie passée, Selene se redressa à l’instant où elle croisa son regard. Elle sentit que ça allait être intense et intime, le genre de chose qu’il ne confiait pas souvent. Au fil du récit, elle son rythme cardiaque accélérait et ses entrailles se nouaient. Par empathie, elle épongeait les émotions du jeune homme qui revivait son enfance à travers ses mots et se trouvait aussi mal que lui.

- C’est pas cruel, assura-t-elle dans un murmure, le souffle court, c’est compréhensible de penser ça. C’est même normal…

Elle n’était ni juge, ni Jésus Christ, alors elle avait le droit de ne pas considérer de circonstances atténuantes et de penser que le père de son ami était un enfoiré. Intérieurement, elle l’insultait de tous les noms. La Selene actuelle, capable de tout pour protéger ou venger ceux qu’elle aimait, s’imaginait très bien retrouver cet homme violent et se charger de mettre fin à l’horreur qu’il faisait endurer à sa famille. La pianiste n’avait pas besoin de plus de détails pour comprendre que son complice avait été traumatisé à vie et… elle se sentait douloureusement impuissante.

- Il n’y a pas de comparaison à faire, rassura-t-elle doucement, ni avec ça, ni avec rien d’autre.

Les yeux plongés dans les siens, elle s’avança, se ravisa, hésita, puis laissa libre cours à son instinct. La pianiste se pencha pour pouvoir tendrement étreindre Joey. Bras autour de son cou, joue contre ses cheveux, elle le tint ainsi longuement. Les mots n’avaient pas leur place ici, alors Selene laissa le silence parler pendant plusieurs minutes. Ensuite, elle s’écarta juste assez pour que leurs yeux puissent s’accrocher à nouveau

- Je suis désolée que ça te soit arrivé, sincèrement, elle reprit sa position initiale et lâcha un soupir, le monde était déjà à chier avant que la peste des rôdeurs nous déciment tous, la musicienne haussa les épaules, ma mère a été tuée par une balle perdue dans une fusillade entre gang, elle avait passé la tristesse, elle était simplement désillusionné désormais, vive les États-Unis…


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.

Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Joey A. Adams
Joey A. Adams
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 08/12/2019
Messages : 525
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: The devils in I   The devils in I - Page 3 EmptyDim 26 Jan 2020 - 12:09
The devil in I
Feat. Selene Sweetnam


Selene vivait l'instant, avec lui, dans cette petite pièce chauffée par le poêle de la cuisine. Joey ne s'était confié à personne concernant cette enfance compliqué qui avait renforcé son caractère discret et réservé, mais aussi combatif et ingénieux. Grandir au sein d'une famille démunie n'est jamais simple, mais si l'amour est présent, les membres de la famille ont cette impression qu'ils peuvent faire face à toutes les situations, pourvue qu'ils sont ensemble. Joey, sa mère et par la suite sa petite soeur, formaient une alliance secrète contre un père oppresseur, contre les coups et la pression morale qui régnait dans la maison. C'était également l'une des raisons qui avait empêché Joey d'empêcher sa mère de se transformer. Il ne pouvait pas lui faire de mal, il n'avait pas pu asséner le coup fatal pour soulager son âme, parce qu'il ne supportait pas l'idée de la frapper. Cette femme devant lui, fatiguée par l'infection et rendant son dernier soupire, ne méritait pas tout cela, pas plus qu'elle n'avait mérité de vivre dans la misère et la maltraitance.

Si Selene avait réussi à tuer pour se défendre, et Joey en était ravi, il n'avait pu imaginer sa mère en arriver là, parce qu'elle était très discrète et subissait trop la vie pour oser se rebeller de la sorte. Selene se tenait là, à l'écoute, vivait la peine que Joey avait ressenti pendant tant d'années. Pas de comparaison certes, mais tout ce qui était arrivé au photographe paraissait bien loin comparé à ce qu'ils enduraient présentement. Lorsque Selene eut un mouvement vers lui, puis un autre de recul, Joey cligna plusieurs fois des yeux, incertain, puis les écarquilla lorsqu'elle l'enveloppa de ses bras. Ce geste avait été si naturel, si spontané qu'il le laissait presque bouche-bée. Il mis un petit moment avant d'apprécier pleinement l'instant, avant de sentir le cœur battant de Selene proche de lui et ses cheveux bruns qui commençaient à sécher tombant sur son visage. Joey passa ses bras autour de sa taille, planquant ses mains contre son dos et plongea son visage tout contre Selene, en s'autorisant cet instant détaché de la réalité. Parce qu'il faisait nuit, parce qu'ils étaient émotionnellement à nus tous les deux, la pianiste et la photographe osaient s'exprimer d'une manière beaucoup plus spontanée qu'à l'ordinaire. Joey avait l'impression qu'il n'avait rien à craindre, rien à lui cacher.

Cette étreinte était longue pour le commun des mortels, mais nécessaire pour ces deux âmes blessées. Ils semblaient presque s'accrocher l'un à l'autre, des bouées de sauvetage réciproques qui s'entrechoquaient dans cette étreinte puissante et réconfortante. Lorsque Selene relâcha son étreinte, Joey n'eut de regard que pour ses yeux bleus qui se connectèrent aux siens. Dans un élan d'affection, le photographe avait subitement envie d'embrasser la jeune femme, mais il se mordit simplement la lèvre inférieur, les yeux humides d'émotion. Pourquoi cette envie soudaine en cet instant ? La nature de la relation entre Joey et Selene était plutôt amicale, mais il y avait une connexion supplémentaire qui avait été décelé au fur et à mesure. Joey sentait au creux de son estomac quelque chose qui n'avait rien à voir avec ses habituelles angoisses, quelque chose de réconfortant et de chaud, quelque chose de réconfortant et d'excitant à la fois. "Je..." Essaya d'articuler Joey, mais les mots ne venaient pas et de toutes façons, il sentait l'inutilité de verbaliser ce qu'il ressentait pour le moment : ils n'en avaient pas besoin.

Selene prit la parole et Joey fut reconnaissant. Il hocha la tête en prenant ses paroles compatissantes au creux de son cœur et soupira à son tour. "Personne ne mérite ça de toutes façons... Mais ma mère. Elle méritait vraiment pas ça." Clignant des yeux rapidement pour cacher l'émergence de quelques larmes, Joey renifla et reposa son regard sur Selene alors qu'elle venait à parler de sa propre mère. De nouveau, c'est comme s'ils étaient connectés. "Je... Wow..." Parvint-il à souffler sans savoir quoi rajouter. Il ne s'attendait pas à ce qu'elle lui raconte cela, mais en observant son regard, Joey compris que c'était quelque chose d'ancien et d’indélébilement dans l'esprit de la jeune femme. "Ce genre de choses... C'était si commun, plus qu'on ne le pense vraiment. C'est surréaliste..." Le sujet du deuil planait également au dessus de leurs têtes, et Joey n'osait pas vraiment le mentionner. Il était admiratif du calme qu'avait Selene en lui rapportant cette partie de sa vie. Joey quant à lui, était encore à vif. La perte de sa mère avait été quelque chose de beaucoup trop brouillon et soudain, les péripéties s'étaient accumulées d'un coup sans qu'il n'ait eu le temps de vraiment les assimiler. Joey le savait, il agissait comme une bombe à retardement. Il ne savait pas gérer ça alors il faisait tout pour noyer le poisson. La mélancolie et la tristesse laisserait peut-être la place à de la colère, mais pour le moment, il arrivait à tenir la tête hors de l'eau en se concentrant sur autrui.

Joey plaça sa main juste au dessus de celle de Selene et vint la poser délicatement, entrelaçant leurs doigts sobrement. Concentré sur ce geste et n'osant pas vraiment regarder la pianiste directement dans les yeux après ce qu'il se permettait de faire, il se râcla la gorge pour reprendre de la contenance. "C'est pour ça... Entre les merdes d'avant et celle dans laquelle on est maintenant, c'est difficile de penser qu'il peut y avoir du mieux... Mais y a quand même des p'tits moments qui nous confortent que si..." Joey aurait voulu ajouter un sobre : "comme maintenant" mais il trouvait ça beaucoup trop mièvre pour que cela ose sortir de sa bouche.


code by black arrow


PURE SOUL

Revenir en haut Aller en bas  https://mielisonaclod.home.blog/ 
Selene Sweetnam
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 8421
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: The devils in I   The devils in I - Page 3 EmptyLun 27 Jan 2020 - 12:41
Selene approuva la conclusion de son ami d’une moue cyniquement approbatrice. Oui, les drames familiaux étaient plus courants qu’on ne le pensait. La fusillade avait été relayée sur un paragraphe au milieu d’une feuille de chou locale, l’occasion avait été saisie pour parler des gangs, de la prise de pouvoir des trafiquants de drogues, mais les dégâts collatéraux n’étaient que des chiffres qui ne voulaient rien dire. « Une personne tuée et une enfant blessée par balle », voilà comment l’accident avait été résumé. Rien n’avait été dit sur la vie avortée d’une femme modeste qui faisait de son mieux pour contribuer au bien de sa famille, rien n’avait été dit sur le veuf qui perdait le repère de son existence, rien n’avait été dit sur la gamine dont l’adolescence allait être ruinée par un profond sentiment de culpabilité. Peut-être qu’il venait de là ? Son indéfectible tendance à se porter responsables de tous les malheurs qui l’entouraient. La pianiste n’avait toujours pas digéré que ce n’était pas de sa faute si sa mère était morte. Après tout… si ce n’était pas pour aller la récupérer à l’école, elle n’aurait jamais emprunté ce chemin à cette heure.

Elle sentit le trouble jeté entre eux deux mais ne se déroba pas. Alors qu’elle détaillait son visage dans la pénombre, la musicienne sentit naître cette pulsion affectueuse : elle avait envie de l’embrasser. L’idée n’avait rien d’érotique, ce n’était pas non plus le même genre d’envie que celles que lui faisait ressentir Connor. Ce n’était pas un courant électrique qui lui donnait la chair de poule, c’était un besoin de tendresse et de douceur ; une empathie qui se trouverait traduite avec la chair. Une façon de dire qu’elle le comprenait et qu’elle sentait qu’il la comprenait aussi, alors qu’ils étaient liés par un filin invisible. Joey lui faisait penser à Gabriel… le même genre d’âme pure dont les rayonnements apaisaient son esprit morcelé et malade. Mais dans le même temps, elle était terrifiée à l’idée de le corrompre. Elle l’avait fait avec Gabriel, il avait plongé dans les ténèbres jusqu’à se perdre, rien que pour elle, et il en était mort. Selene refusait d’être la responsable d’une autre perte de ce genre. Elle se contenterait de savourer leurs doigts qui s’entrelaçaient et cet instant intimiste.

- Certaines choses sont mieux maintenant, osa-t-elle murmurer ; pourtant, cette vie après la fin l’avait écorchée vive, je… je pense que je n’aurais jamais eu ma fille, si l’épidémie n’avait pas tout chamboulé, elle se pinça les lèvres, baissant les yeux, le visage imprimée d’une moue gênée, tu dois me trouver horrible de penser ça… mais Elizabeth a tellement changé m’a vie… je dis pas ça parce que tout le monde le dit quand ils ont un bébé, précisa la pianiste en chassant les clichés d’un revers de main, c’était dur… la grossesse m’a épuisée, l’accouchement a failli me tuer et ensuite, il a fallu la nourrir, la chauffer, la soigner…, elle haussa les épaules, esquissant un sourire nostalgique, mais elle m’a changée. Elle a fait ressortir le meilleur de moi…

Sans Effy, elle serait sans doute restée une impitoyable guerrière. Elle aurait suivi Roza dans sa vendetta et traquerait encore leurs ennemis de Renton, sans recul, sans les sages réflexions que lui avait soufflé Romy. Sans Effy, elle se serait fait tuée dans une guérilla anonyme pour quelques poignées de ressources ; car ça aurait été l’unique sens de son existence : récupérer la portion de riz qui lui permettrait de tenir quelques jours de plus.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.

Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Joey A. Adams
Joey A. Adams
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 08/12/2019
Messages : 525
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: The devils in I   The devils in I - Page 3 EmptyLun 27 Jan 2020 - 21:23
The devil in I
Feat. Selene Sweetnam


Joey réfléchissait à ce que la vie lui avait apporté. Pas seulement depuis l'épidémie, mais aussi depuis son commencement. Peut-être que l'ambiance intimiste qui régnait dans la pièce aidait le photographe à garder son calme et à réfléchir aux choses sans paniquer. Il se sentait presque serein à l'intérieur, ce qui n'était pas arrivé depuis des années. Penser à ce genre de choses n'était pas chose simple lorsqu'il était seul, il avait tendance à angoisser et à penser au pire des scénarios. Sa main dans celle de Selene, il avait l'impression de s'accrocher à un rocher, ses émotions valdinguant de part et d'autre de son esprit comme une mer capricieuse.

"Je sais pas vraiment..." Murmura Joey en réfléchissant. Il avait envie d'avouer que s'occuper de sa soeur et de sa mère, être à leurs côtés et passer du temps en leurs compagnies l'avait rendu profondément heureux. Mais depuis qu'il les avait perdu, Joey se retrouvait confronté à lui-même ; à lui-même mais aussi à la réalité de la situation, à la dangerosité du quotidien et à sa profonde solitude. Il se rendait compte de toutes ces personnes qu'il avait perdu de vue. Il y avait eu son père, qu'il ne regrettait pas mais qu'il avait tout de même perdu, sa première petite-amie, dont il n'avait plus entendu parlé depuis le début de l'Université, Tommy et sa mère, des connaissances rencontrées sur leur chemin, Tim et sa soeur jumelle Anna avec qui il avait eu une idylle... Toutes ces personnes-là, Joey les avait perdu d'une manière ou d'une autre. Sa mère était morte, sa soeur introuvable... Il devait désormais se concentrer sur lui-même... Ou/et sur ce campement, le Fort et ses résidents.

Selene prit la parole avant que Joey ne puisse vraiment structurer le fond de sa pensée. Elle parla alors de sa fille. Joey tourna lentement la tête vers Selene. Son regard hésitant, perdue elle aussi dans ses pensées, sa main plus petite dans la sienne et l'ambiance chaleureuse du sofa rendait cette scène encore plus intime, presque familiale. Joey eut un mouvement de tête pour appuyé son crâne contre celui de Selene, affectueusement et serra ses paupières closes en ce rendant compte que son geste était peut-être trop explicite. "Quel con, tu vas tout gâcher..." Pensa Joey en faisant une moue, sans pour autant changer sa position. La pianiste semblait presque s'excuser d'avoir ressenti ce torrent d'émotions en donnant naissance et en s'occupant de sa fille. Pourtant, lorsque Joey rouvrit les yeux et éloigna sa tête pour regarder de nouveau Selene, il lu dans ses yeux une lueur qui semblait s'être rallumée, quelque chose qui était complètement voilé lorsqu'il l'avait trouvé complètement trempée sous la pluie : une étincelle de bonté et d'envie de vivre, pour cette petite fille qu'elle aimait tant. Une "joie" non nommable à l'idée de mentionner le nom de sa fille. "Le meilleur en toi..." Répéta-t-il en plissant ses yeux rieurs qui l'observait.

Joey leva sa main libre pour venir toucher une mèche de cheveux du visage de Selene qu'il plaça derrière son oreille avec un sourire attendrie. Ce geste pouvait paraître anodin pour deux personnes proches et intimes, mais ne faisait ici que renforcer le caractère intimiste de cette scène et l’étrangeté de la relation qu'entretenaient Selene et Joey. Une relation de réconfort et de compassion, de silence et de calme. Ce geste qui pouvait tout faire déraper pouvait cependant faire passer un certain nombre de messages que Joey ne pouvait pas formuler clairement avec des mots. Il voulait formuler qu'il pensait que Selene était une bonne mère, puisqu'elle semblait parler de sa fille avec passion, que même si elle était emprunt à de nombreuses tourmentes qui pouvait dépasser le photographe, il était heureux de faire partie de son entourage en ce moment ou la vie semblait tester les nerfs de Joey. Ce dernier ne s'était même pas rendu compte qu'il s'était penché sur Selene pour l'embrasser. Il avait l'impression de faire son maximum pour déverser métaphysiquement toute l'empathie et l'affection qu'il éprouvait de manière grandissante depuis plusieurs semaines.

Si les mots semblaient impossibles à formuler, le contact des lèvres de Selene avec celles de Joey paraissait beaucoup plus simple. Au moins, il avait le mérite d'être direct et sans filtres ...

code by black arrow


PURE SOUL

Revenir en haut Aller en bas  https://mielisonaclod.home.blog/ 
Selene Sweetnam
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 8421
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: The devils in I   The devils in I - Page 3 EmptyMer 29 Jan 2020 - 1:07
Elle avait frissonné lorsque ses doigts avaient effleuré sa joue pour repousser une mèche de cheveux. Le fourmillement s’éternisa dans sa nuque alors qu’il plaçait la boucle derrière son oreille. Ils étaient proches. Très proches. Trop proches. La musicienne sentit son cœur se mettre à tambouriner furieusement dans sa poitrine tandis que sa tête ne savait plus comment fonctionner. Il y avait Connor mais ce n’était pas sérieux, n’est-ce pas ? Elle l’aimait beaucoup, il était actuellement un soutien indéfectible, mais elle n’était pas amoureuse. Puis il y avait Joey et sa gentillesse, Joey et sa douceur. Ça la terrifiait. Elle avait peur de lui faire du mal.

Elle voulut parler mais fut incapable d’articuler le moindre mot. La pianiste était pétrifiée, littéralement. Elle ne voulait blesser personne, elle ne cherchait pas à magnétiser le photographe. Leurs lèvres se trouvèrent et elle sursauta. C’était prévisible et inattendu, délicat et maladroit, décidé et incertain. Selene avait levé une main, elle avait été à deux doigts de la poser sur la joue du jeune homme pour l’inciter à continuer mais se ravisa. Elle ne pouvait pas faire ça. A contrecœur, elle rompit le contact en s’éloignant.

- Je… pardon… désolée, souffla-t-elle en goûtant machinalement sur ses lèvres la saveur de celle de Joey qui s’y attardait, pardon, répéta-t-elle avant de se lever.

Là, debout devant le canapé et son ami qu’elle laissait tomber plus brusquement qu’elle ne l’aurait voulu, la musicienne se sentait stupide. Était-elle à ce point incorrigible ? N’avait-elle pas connu suffisamment d’histoire difficile pour qu’elle entraîne la personne la plus douce qu’elle connaisse dans son sillage tortueux ? Elle avait envie qu’il comprenne, de lui hurler qu’il n’y avait rien de bien à la suivre. Elle était un poison qui avait l’apparence d’une femme.

- Je vais… je vais remonter me coucher, prétexta-t-elle maladroitement, je suis fatiguée et… si jamais Hope fait un cauchemar, je… je dois être là.

Selene resta figée au milieu au salon encore quelques instants, ses yeux bleus fuyant le regard de Joey, puis elle s’éclipsant avant de succomber à une très mauvaise décision. Il comprendrait plus tard qu’elle lui épargnait bien des souffrances. Toutes les personnes de son entourage le savaient : elle était une tempête ; et les tempêtes faisaient énormément de ravage autour d’elles.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.

Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: The devils in I   The devils in I - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- The devils in I -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: