The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-43%
Le deal à ne pas rater :
Braun Tondeuse À Barbe BT3041
28.59 € 50.01 €
Voir le deal

Partagez
- Après nous le déluge… -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hannah Hogan
Overlook Hotel
Hannah Hogan
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: H&H Double Rifle et un couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/10/2018
Messages : 180
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Après nous le déluge…    Après nous le déluge…  - Page 2 EmptyDim 19 Jan 2020 - 20:34
La pluie. Les tempêtes. Le froid. Bien entendu, Hannah avait prévu que l’hiver serait difficile pour eux. Et elle pensait sincèrement que leur installations, bien que non terminées pour certaines, tiendraient. Mais le temps était bien pire que ce qu’elle avait imaginé. Un déluge s’abattait sur Seattle depuis plusieurs jours maintenant et avaient fini par venir à bout de leurs installations extérieures, détruisant une grosse partie des récoltes. Hannah avait essayé de sauver quelques plantes des intempéries avec l’aide des autres, sa chambre ressemblant plus à une serre à présent qu’à un lieu de repos afin de surveiller les rescapées abîmées ou qui ne supportaient pas la vie en intérieure. Elle n’avait plus que ça à faire à présent, les maintenir en vie pour les replanter au printemps. Hannah n’était pas optimiste pour la survie de ce qui restait sur la terrasse. Elle pensait effectivement perdre une partie des cultures, mais pas autant. Il faudra attendre Février, voir Mars pour tout reconstruire et planter les graines qu’elle avait soigneusement conservé, certaine en pleine germination, ce qui lui apportait de l’espoir pour la suite. Il faudra juste survivre avec ce qu’ils avaient jusque là. Au moins, ils ne manquaient pas d’eau.

Tous réuni dans la seule pièce de l’hôtel chauffée à l’aide d’une cheminée, Luisa avait fait de l’eau chaude. Hannah lui avait apporté de quoi faire encore quelques tisanes avant d’être à sec. Mais au vu de la santé de Kaycee, ça lui ferait beaucoup de bien de boire du chaud, ainsi que les autres, surtout les enfants bien plus fragiles que les adultes au froid. Assise à côté d’Alainna, une jambe croisée sur l’autre, Hannah fit part de ses pensées peu objectives. Et elle n’était pas la seule à apporter de mauvaise nouvelle. Leur réserve de nourriture faiblissait et ils étaient coincés ici jusqu’à la fin de ce déluge. Il était trop dangereux de sortir pour le moment. Et pourtant, Kaycee proposa de rejoindre le No Man’s Land. Était-ce prudent ? Bien que c’était très risqué de sortir, voir suicidaire, Hannah était malgré elle d’accord avec Kaycee. Ils n’allaient pas tenir longtemps sans d’avantage de ressources. Puisqu’elle ne pouvait plus rien faire pour ses plantations pour le moment et si sa présence était utile, elle irait avec eux au No Man’s Land. Ils semblaient tous d’accord avec cette idée. Hannah hocha la tête en écoutant Jimmy.

« Je suis d’accord. Sous ce temps, un véhicule n’ira pas très loin. »

Mais avaient-ils d’autres solutions ? S’ils y arrivaient, ils devaient pouvoir emmener et ramener avec eux des ressources.  Hannah écouta la suite, échangeant un regard avec Emerson à l’évocation des maladies. Avec les inquiétudes d’Hayden pour ses précieuses abeilles et l’intervention de Khloé qui pensait elle aussi fournir des soins, Hannah finit par émir un soupir assez fort, fronçant des sourcils sous la frustration. Il était plutôt rare de la voir perdre son calme. Mais en même temps, la connaissant, être enfermée entre quatre mur devait en rajouter une couche sur ses nerfs. Elle se leva dans un mouvement sec et rapide pour marcher un peu à l’écart, se retrouvant à côté d’Amalia, les bras croisés, son expression montrant à quel point la perte des cultures l’énervait au plus haut point.

« Apporter notre aide aux No Man’s Land contre d’autres ressources n’est pas une mauvaise idée en soi, mais cela dépendra de ce que l’on peut offrir sans que le groupe en pâtisse. Emerson à raison, à ce rythme là, certains vont finir par tomber malade. » Kaycee en faisait déjà les frais « Et avec la perte d’une bonne partie des cultures, il va falloir tenir avec ce que l’on a put sauver. En résumé, ça va très vite partir. » Hannah prit une grande inspiration pour faire fuir sa frustration « Il faut juste tenir jusqu’au printemps. En attendant les dernière gelés, on va pouvoir reconstruire des structures plus solides. Et on pourra replanter sur de meilleures bases, tout est déjà prêt pour ça. Jusque là, il faut bien réfléchir à ce que l’on choisit de partager. » Elle fit une pause, réfléchissant. « Il y a des hospitaux non loin d’ici. Et le centre médical un peu plus au sud… Harboview je crois. Cet endroit est si grand, il y aura peut-être des médicaments et de la nourriture ?" Hannah fixa Amalia. "Et ne pourrait-on pas trouver du bois ailleurs? Vivre dans une ville doit avoir ses avantages, beaucoup de meubles sont en bois, non? Je partage également l’inquiétude de Hayden pour les ruches. » Hannah se tourna vers lui. « Ne peut-on pas les surélever d’une manière ou d’une autre en attendant de te trouver des blocs de béton…. Je sais pas une table, un lit de l’hôtel, un meuble, des pneus ? »

Hannah ne savait pas vraiment ce qui pourrait remplacer les blocs de béton, mais elle partageait avec lui l’urgence de sauver les abeilles, elles étaient sous leur responsabilité et ils avaient besoins d’elle autant qu’elles d’eux pour survivre. Pour le reste, Hannah émettait des idées, au cas où l'une d'entre elle pourrait aider.
Revenir en haut Aller en bas  
Kaycee Barnett
Bras droit | Overlook Hotel
Trader
Kaycee Barnett
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/10/2014
Messages : 1914
Age IRL : 18
MessageSujet: Re: Après nous le déluge…    Après nous le déluge…  - Page 2 EmptyMer 22 Jan 2020 - 9:48
- J’pensais plutôt y aller à pieds… affirma-t-elle, alors que ses compagnons évoquaient déjà la difficulté qu’ils auraient à rouler par ce temps.

Elle attrapa en même temps le mug d’eau chaude que lui donna sa mère. Cette dernière leur rappela la période de grand froid qu’ils avaient connu l’an passé et qui était assez régulier. Ils n’y échapperaient pas. Et cela allait dans le sens de la jeune fille : la grippe et autre maladie de ce genre n’épargnaient personne. Ils se devaient d’être présents avec leurs médicaments et leur savoir-faire pour soigner les survivants prêts à payer cher pour survivre. Elle pinça les lèvres et laissa les autres réagir, échangeant un regard avec Jimmy. Ce dernier s’était tout de suite proposé pour l’accompagner, Kerwan également. Ils semblaient tous motivés pour se bouger pour ne pas dépérir.

- On va bientôt manquer de bois pour le feu aussi ? Demanda-t-elle en se retournant vers Amalia, qui suggérait de renflouer ces stocks-ci aussi.

Ses yeux partirent vers le feu. Clairement, se tenir un minimum au chaud était primordial pour eux. Vital même pour tenir l’hiver. Plus encore que de manger réellement à leur faim ! S’ils avaient encore de quoi tenir quelques jours, ils gagneraient sûrement à attendre la fin de la pluie. Il en était de même pour aller chasser. Enfin Hannah prit la parole et se montra force de bien des propositions. Au sujet des ruches, Kaycee n’avait pas vraiment d’avis et elle laissait à Hayden le soin de juger les idées de leur druide en chef. Pour ce qui était du commerce, c’était autre chose.

- Le médical, ça a été notre point d’entrée, et c’est toujours notre plus gros atout. Il faut qu’on s’équipe de nouveau, c’est clair. C’était toute la difficulté de leur business. Ils pouvaient parfois manquer de ressources médicales pour vraiment faire le boulot jusqu’au bout. Après tant qu’on a le monopole, on peut envisager de monter nos tarifs, ajouta-t-elle, sans vraiment d’état d’âme. C’était le principe de l’offre et de la demande. Elle toussa une nouvelle fois. Elle se sacrifierait pour soulager ses maigres maux actuels, elle n’avait pas besoin de médication. Parce qu’elle était jeune et relativement bien portante. Elle combattrait ce coup de froid. Peut-être qu’on devrait aussi laisser le miel uniquement pour le troc, non ? C’est un truc que personne d’autre ne propose, c’est ce genre de choses qui ont le plus de valeur. Elle regarda le pot qu’avait sorti sa mère. Certes ce n’était qu’un début de production, mais ils pouvaient le vendre à prix d’or.


~ Kaycee,

Easy as a kiss we'll find an answer
Put all your fears back in the shade
Don't become a ghost without no colour
Cause you're the best paint life ever made
Revenir en haut Aller en bas  
Jimmy Clint
Overlook Hotel
Modérateur
Jimmy Clint
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Python 357 Magnum, Machette, Fusil de précision M40A1 avec silencieux, Couteau de chasse Wartech Ground
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/01/2018
Messages : 735
Age IRL : 20
MessageSujet: Re: Après nous le déluge…    Après nous le déluge…  - Page 2 EmptyJeu 23 Jan 2020 - 9:11

Ils étaient tous là, à discuter, et ils étaient plus ou moins du même avis. Ne pas rester là, et chercher à rentabiliser le temps qui passait, sous la pluie. Aller au No Man’s Land ? Oui, définitivement. Mais il y avait aussi tout un tas de problèmes, ou de futurs problèmes à régler ici, à l’hôtel. Les ruches par exemple.
Si on tablait sur le miel comme monnaie, il allait falloir en avoir. En grande quantité.
Aller fouiller les hôpitaux du coin était aussi une bonne idée, mais il fallait parier sur une inconnue: allaient-ils y trouver quelque chose ? C’était ce qui se vidait le plus vite en cas de problème.

Mais Jimmy restait campé sur ses positions, pour aller au No Man’s Land. À pied semblait moins dangereux qu’en voiture. Ils croiseraient moins de rôdeurs, ralentis ou emportés par la pluie.

- Je suis prêt à y aller à pied. On pourra vendre du miel pour un paquet de choses utiles, mais aussi vendre nos services. Le truc, c’est que je pense que tout le monde sera dans notre cas, alors on risque d’avoir que des offres, sans demande. Si on part maintenant, on peut espérer arriver en premier, et décider nous mêmes des tarifs. Pour reprendre l’idée de monopole.

Mais l’autre question qui se posait, c’était la quantité. En auraient-ils assez. Et Jimmy n’avait aucune idée si la production continuait, même sous la pluie. Donc il fallait tabler sur le plus problématique: que leurs stock avait une fin. À court terme. Un pot de miel allait couter très cher, c’était certain. Mais tout allait coûter très cher.

- Hayden, tu penses avoir un stock satisfaisant pour commencer ? On peut rehausser les ruches avec une table basse ? Il y en a une dans ma chambre, elle me sert à rien. Ça peut temporiser un peu.

Tout le monde y mettait du sien, et ils avaient tous de bonnes idées. C’était satisfaisant de les voir travailler différemment, mais ensemble. Dans un but noble: survivre. Si il avait été seul, sous la pluie à ses moments de vadrouilles, il serait sûrement mort de faim, ou de maladie.
Ils avaient maintenant de quoi se chauffer correctement, et dormir au chaud. Et ils allaient le garder.

- On se répartit les tâches ? Par groupe de deux ou trois non ?


In your darkest hour
When demons come Call on me brother,
and we will fight them together

- blackheart & crédits.
 
Revenir en haut Aller en bas  
Amalia S. King
Overlook Hotel
Amalia S. King
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Hache, Beretta 92, un demi chargeur de munitions
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 27/12/2019
Messages : 174
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Après nous le déluge…    Après nous le déluge…  - Page 2 EmptyLun 27 Jan 2020 - 16:46
Comme on pouvait s'y attendre, chacun y va de sa petite proposition et de son opinion personnelle au sujet des différents problèmes soulevés. Ce n'est pas que je ne me sens pas concernée par la situation, loin de là. Simplement que je préfère pour le moment rester dans mon coin et attendre que je puisse réellement apporter quelque chose d'utile à la conversation. J'ai déjà fait ma petite remarque de toute façon, en parlant du souci que l'on risque rapidement de rencontrer si on venait à manquer de combustible. Et avec le déluge qu'on se prend sur le coin de la tronche, impossible de compter sur les arbres qui nous entourent. Le temps que le bois sèche, on aura eu le temps de bien se peler les miches.

J'observe donc les autres répondre aux diverses questions et en poser d'autres par la suite. Et d'ailleurs, je suis tellement perdue dans mes pensées à un moment que j'en oublie presque de réagir lorsque l'on s'adresse à moi. Je relève la tête, regarde tour à tour ceux qui se sont adressés à moi et hausse un sourcil. Quoi? Les neurones finissent par se connecter, je comprends les questions qu'on m'a posé et je me passe une main dans les cheveux en affichant un petit sourire gêné et un peu bête. Oups. Faudrait peut-être que je fasse un peu plus attention à ce qu'il se passe au lieu de me déconcentrer à la vitesse de la lumière.

Je me racle la gorge, me reprends un peu et hoche la tête en fronçant légèrement les sourcils pour montrer que je suis bien sérieuse et que je comprends l'enjeu de ce qui est en train de se discuter. Oui, je pense qu'au rythme où ça va et avec l'humidité ambiante on va très vite devoir entamer notre stock de bois pour essayer de ne pas totalement se geler. Je réfléchis un peu et hausse les épaules. Oui en soit on pourrait se servir des différents meubles qui sont encore dans les habitations alentours, mais le problème c'est qu'il y a pas beaucoup de meubles qui soient en bois dur maintenant. C'est surtout du reconstitué, traité avec des produits chimiques assez volatiles si on venait à les brûler et je suis pas certaine que ça soit le plus pratique en faisant ça à l'intérieur. A l'extérieur j'aurais dit pourquoi pas, mais si c'est pour se taper une intoxication en plus du reste... Mais je peux toujours essayer d'aller faire un tour dans les bâtiments pas loin pour essayer de trouver quelque chose de potable.

J'espère que ma réponse ne va pas trop décourager les autres. Faut dire que ce n'est pas forcément ce qu'ils voulaient entendre, j'en ai conscience. Mais je me vois mal leur dire qu'on a carte blanche pour brûler tout et n'importe quoi à l'intérieur de l'hôtel pour nous chauffer. Parce que, comme je le leur ai dit sans ménagement, on risque certainement de se prendre une intoxication à cause des vapeurs dégagées par les différents produits appliqués sur les meubles vendus et faits pour durer pendant plusieurs décennies. J'affiche une petite moue et hausse les épaules en regardant les autres. Je proposerais bien d'aller faire un tour chez Oxana et de trouver des clients qui chercheraient un peu de chaleur humaine pour se réchauffer avec ce temps pourri, mais comment dire..? Non. Mauvaise, très mauvaise idée. Et puis même si c'était une bonne idée, comment est-ce que j'aurais dû leur annoncer la nouvelle? Coucou, je peux aussi aller vendre mon cul contre quelques trucs utiles si vous voulez, de toute façon je fais ça depuis un moment sans vous en parler alors bon! Ouais non. On va éviter. Alors je ne rajoute rien, en attendant. Et ne commente pas les autres sujets.



Imitation Game
Parfois, ce sont ceux à qui on ne pense jamais qui font les choses auxquelles personne n'aurait pensé.
Revenir en haut Aller en bas  
Kendale J. Barnett
Leader | Overlook Hotel
Kendale J. Barnett
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau - M16a4
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 31/10/2015
Messages : 1061
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Après nous le déluge…    Après nous le déluge…  - Page 2 EmptySam 1 Fév 2020 - 14:44

Posté sur l’une des terrasses de l’hôtel, je scrute les rues en contre-bas. Du moins, j’essaye d’y voir quelque chose. Putain de flotte. Ça fait des jours que c’est comme ça, et aujourd’hui c’est bien pire. Des trombes d’eau s’abattent sur la ville et on n’y voit pas grand-chose. Le déluge a détruit une bonne partie de nos plantations. Nous avons réussi à mettre à l’abri quelques plants à l’abri mais je ne suis pas sûr que ça serve à grand-chose. Trempé jusqu’aux os malgré la veste imperméable que je porte, je recule de quelques pas lorsqu’une violente bourrasque vient balayer le bâtiment.

C’est alors qu’une voix m’interpelle. Avec le bordel que fait la pluie en tombant, je l’entends à peine. Je dois me retourner pour apercevoir Heather. L’instructrice me fait signe de rejoindre les autres à l’intérieur. Elle prend ma place sur la terrasse. Je me dirige alors vers le salon où le groupe est déjà en train de discuter. Mes vêtements dégoulinent d’eau et j’enlève ma veste avant d’attraper une serviette pour me sécher grossièrement les cheveux. J’attrape à mon tour une tasse pour me servir de l’eau chaude dans laquelle je mets quelques cuillerées de café en poudre dégueu. Mais au moins, ça me réchauffe les mains.

Silencieux, je prends la conversation en route, écoutant le groupe avec attention. L’inquiétude de Hayden pour ses ruches, la proposition faite pas Hannah pour aller chercher des médocs, le stock de bois qui ne sera pas suffisant pour Amelia… Je croise le regard d’Emerson, faisant de mon mieux pour réfléchir à ce qui serait le mieux à faire, la priorité. Y’a plusieurs hostaux autour ouais. Le Virginia, le Kindred, le Swedish, Harborview… C’est pas ça qui manque. L’plus gros soucis, c’est d’savoir où chercher une fois à l’intérieur. C’est l’bordel là-dedans, et la plupart a déjà été pas mal pillé avec les années. Faut vraiment savoir où chercher. Mais vu l’temps de merde, on risque de s’retrouver avec pas mal de malades à gérer au No Man’s Land. Mais comme Kaycee a dit, ça va demander d’avoir du stock. On peut envoyer du monde là-bas pour s’occuper des soins. Mais faut absolument qu’on trouve de quoi renflouer nos réserves. Si on se retrouve sans matos et sans médocs, on aura l’air bien con. Sûr qu’il doit encore rester des tonnes de matos et de médocs mais vu comment était la situation là-bas, au début de l’épidémie, c’est toujours risqué d’y mettre les pieds. Entre le fouillis dans les couloirs, les malades restés enfermés dans certaines chambres, les portes condamnés… Ce sont de putains de labyrinthes… Mais j’les connais un peu, surtout le Kindred. Emy aussi… Ils sont tous foutus pareil et j’sais que y’a des endroits qu’on a pas encore exploré. Faudrait faire une liste de tout ce qui manque. J’pourrais me charger d’aller faire ça. Si y’a des volontaires ? A pied, c’est pas loin…




•••
It's feeling like the sun's hiding. But we're gonna keep moving, surviving. No we won't go quiet. tonight. Stand up and shout louder. Oh no we won't be silent ▬ We are heroes. Heroes in the darkest times

Revenir en haut Aller en bas  
Hayden Keynes
Overlook Hotel
Hayden Keynes
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: 1 couteau de survie, 1 Glock 45, une pelle militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 29/03/2019
Messages : 392
Age IRL : 44
MessageSujet: Re: Après nous le déluge…    Après nous le déluge…  - Page 2 EmptySam 1 Fév 2020 - 21:04
Aller au No Man’s Land pour y chercher des vivres était bien évidemment une bonne idée. Mais était-ce réellement raisonnable vu le temps épouvantable qu’il faisait ? Surtout s’il fallait y aller à pieds. Quant à apporter de l’aide aux gens qui y vivaient c’était bien évidemment une idée noble et charitable mais est ce qu’elle était absolument nécessaire ? Adossé à l’un des murs de la pièce principale Hayden commença alors à ne plus vraiment écouter la suite des débats. Non pas parce que cela ne l’intéressait guère mais plutôt parce qu’il ne cessait de chercher une solution pour protéger les ruches des intempéries. Perdu dans ses pensées, l’apiculteur songea alors à l’abri de fortune que Khloe et lui avaient bien eu du mal à fabriquer et à mettre en place. L’homme se demanda également si cet abri tiendrait réellement le choc si une grosse bourrasque de vent venait s’abattre sur celui-ci.  

Ce n’est finalement que la voix d’Hannah bientôt suivit par celle de Jimmy qui l’extirpèrent de ses pensées. Bras croisés Hayden s’empressa alors de leur répondre : - « Notre stock de miel va bientôt commencer à toucher à sa fin. Il va donc falloir faire un choix. Soit on l’échange contre d’autres ressources ? Soit on le garde pour les enfants et les éventuels malades ? Mais on ne pourra pas faire les deux » Il était désolé d’annoncer cette nouvelle de cette manière mais c’était la stricte vérité. Ils allaient devoir choisir qu’elle leur semblait être la meilleure option. Quant à la surélévation des ruches Hayden ne tarda pas à répondre à Jimmy : - « Oui, on pourrait effectivement utiliser des meubles mais ça serait tout de même mieux si on pouvait trouver des matériaux ou l’eau ne s’infiltre pas à l’intérieur » Avant de poursuivre en regardant Hannah : - « Des pneus feraient donc certainement mieux l’affaire »

Des pneus il y en avait à foison dans le quartier vu le nombre de carcasse de véhicule à l’abandon. Hayden pourrait donc aller en démonter quelques-uns et les ramener. La pluie serait bien entendu un handicap mais puisque c’était jouable l’apiculteur s’empressa de reprendre juste après l’interrogation de Jimmy : - « De mon côté je suis prêt à aller démonter des pneus sur les diverses carcasses qui se trouvent aux quatre coins de la rue. Par contre il me faudrait au moins une personne avec moi » Une personne avec des bras solides aurait été préférable puisqu’ils allaient devoir transporter sur plusieurs mètres un grand nombre de pneus avant de les grimper jusqu’en haut du toit. Mais puisqu’Hayden ne voulait pas imposer à l’un ou l’une d’entre eux de venir avec lui, il resta silencieux jusqu’à ce qu’une décision soit prise.



Stranger in a Strange Land
Revenir en haut Aller en bas  
Emerson R. Barnett
Medic | Overlook Hotel
Administratrice
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, automatique, poignard.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3411
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Après nous le déluge…    Après nous le déluge…  - Page 2 EmptyDim 2 Fév 2020 - 18:11
Emerson poussa un petit soupir, tout ça ne les aidait pas à se détendre. Ces pluies finissaient d’inonder avec tous leurs beaux projets. Les plantations noyées, les ruches mises à mal, le bois en train de se transformer en éponge. Autant dire qu’avec tout ça, ils allaient avoir énormément de travail dans le jour à venir pour finir le mois tout simplement, avec des ressources correctes. D’ici peu, la blonde laisserait ses fonctions pour se consacrer à autre chose, mais elle ne pouvait cacher que ça lui causait un grand souci. D’autant plus que son rôle ici était de canaliser les idées de tout le monde, ils avaient tous quelque chose à dire :

Bon, la période va être compliquée mais ça n’est pas pour autant que nous n’allons pas nous en sortir, souffla-t-elle en essayant de tout noter dans son esprit. Rien de simple, elle aurait mieux fait de se munir d’un carnet et d’un crayon : Hannah, Khloe et moi, nous nous rendrons au No Man’s Land dès demain, quitte à rester sur place plusieurs jours, fit-elle alors après réflexion.

Le mieux étant de pouvoir rentrer entre temps, mais elle prèparerait ce qu’il fallait au cas où ça ne soit pas une possibilité pour eux de le faire :

Vous autres, par équipe de deux à chaque fois à l’extérieur minimum, tentons de ressembler ce qu’il nous faut en priorité, fit-elle en regardant tour à tour les membres du groupe. Si Hannah pouvait toujours la seconde, Khloe les protéger sur place, et elle bucher comme une folle sous la tente du No Man’s Land, les autres n’allaient pas beaucoup dormir non plus : Amalia, nous pouvons mettre le bois dans le hall d’entrée, il ne sèchera pas forcément mieux mais au moins ça sera un début… Assura-t-elle à la blonde. Nous suspendons les travaux pour l’instant, les plantations sont foutues de toute façon, soupira-t-elle ensuite.

Pas de barricades en plus, ils se contenteraient du système actuel à défaut de mieux. Mais ça n’était que partie remise !

Kendale… Au lieu de seulement viser les hôpitaux, peut-être… les cabinets d’indépendants, ou les ambulances… Nous aurons probablement plus de chance avec ça… Réfléchit-elle auprès de son époux : Sauvons les ruches dans un premier temps et ce que nous avons ici qui a encore un espoir, il le fallait : Demain, nous aurons d’autres opportunités, avec un peu de chance, les rues seront moins inondés.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Après nous le déluge…    Après nous le déluge…  - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Après nous le déluge… -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Les Charlots en folie : À nous quatre Cardinal! [DVDRiP]
» À nous les garçons [DVDRiP]Comédie
» [UploadHero] La Folie des grandeurs [DVDRiP]
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» La nuit nous appartient mon amour /!\Hentaï/!\ [Solo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: 
- Seattle -
 :: Center :: International District :: Overlook Hotel
-
Sauter vers: