The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-39%
Le deal à ne pas rater :
STANLEY Coffret outils 38 pièces
20.99 € 34.30 €
Voir le deal

Partagez
- Ok I guess, if you insist -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clint Hamlin
Clint Hamlin
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 01/08/2018
Messages : 729
Age IRL : 31
MessageSujet: Ok I guess, if you insist   Ok I guess, if you insist EmptyMar 7 Jan 2020 - 22:01
Le génie faisait tout de même exception en la matière, car à l'inverse de tous les geeks de la planète qui jouaient jusqu'aux petites heures de la nuit, Markus a toujours plutôt été du type matinal. Le soleil se lève d'ailleurs beaucoup trop tard pour lui et il se retrouve à planifier sa journée et à s'installer alors que la noirceur couvre encore la majeure partie du ciel. De cette façon, il a découvert l'avantage de se retrouver seul sur le toit de la distillerie, au beau milieu d'un ciel s'illuminant lentement pour laisser place à la luminosité de l'étoile la plus proche de la terre.

Ce matin ne faisait pas exception aux autres matins et l'arrivé de nouveaux membres à la bande des supers héros de la distillerie, ni le fait qu'il connaissait l'une d'entre eux, ne changerait rien à ses plans quotidiens de remettre l'électricité dans le bâtiment. Se faufilant discrètement dans le couloir, qui le mènerait à l'escalier de secours, puis à la trappe d'accès à la toiture, il marche le plus discrètement possible afin de ne déranger aucun de ses colocataires. Il attacha soigneusement ses outils à l'aide d'un câble, et une fois avoir traversé l'ouverture au bout de l'échelle d'acier fixé au mur, il tira ceux-ci sur le dernier plancher avant le ciel.

Pour l'instant, il avait sélectionné la partie la plus élevée du bâtiment pour installer la marchandise, et il avait déjà monté la majorité de l'équipement sur la surface de travail. La zone sélectionnée était dégagée, et aucune partie du bâtiment ou des constructions environnantes ne feraient de l'ombrage sur ses nouvelles installations. Le montage prenait un temps fou, car la majorité des panneaux avaient dû être démontée en pièce plus petite pour le transport, et il devait donc les assembler sur un cadre d'acier plus solide. De plus, le froid ralentissait la cadence de travail du génie, car, même s'il était bien vêtu, il prenait plusieurs pauses pour réchauffer ses doigts gelés par les pièces et outils métalliques utilisés.

Comme il l'avait prévu, le cadre d'acier pour la structure des éléments avaient été installé avec facilité. Pas plus tard que la veille, il avait débuté le raccord des divers panneaux photovoltaïques, et cela lui prenait prendrait la majeure partie de l'échéancier de son projet. Il était plutôt concentré sur la tâche à accomplir, et ne portait donc que très peu attention à l'action environnante. Le travail réalisé en hauteur avait cet avantage, les morts ne représentaient plus un problème et il pouvait reposer toute sa concentration sur la mise en place minutieuse des pièces fragiles sur leur structure.


If you were expecting a knight in shining armor, you fools are making jackasses of yourself!
Revenir en haut Aller en bas  
Ruby Finley
The Exiles
Trader
Ruby Finley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 02/01/2020
Messages : 1292
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Ok I guess, if you insist   Ok I guess, if you insist EmptyMer 8 Jan 2020 - 0:02
Je dormais mal. Tellement mal.
Qui avait eu l’idée de rejoindre le groupe de Valérian déjà ? Ah oui, c’était la faute à Joaquin. Il ne faudrait pas que j’oublie de lui rappeler chaque jour, sans arrêt, jusqu’à ce qu’il se décide à me casser à nouveau le nez. Avec un peu de chance, ça le remettrait en place. Mon nez, pas Joaquin. Lui, c’était un cas désespéré. Être ici, c’était précisément le moindre mal en comparaison de rester seule avec lui. Il aurait bien fini par chercher à me tuer, si ce n’était pas moi qui décidais d’éliminer ce danger. L’idée m’avait effleurée, mais… Il avait su se rendre indispensable. Et puis, ce n’était pas si mal ici.

Si on oubliait que je n’avais pas d’armes.
Et que je dormais avec une poignée d’inconnus juste dans les pièces d’à côté.
Et puis surtout Valérian.

J’avais fini par me redresser subitement dans mon sac de couchage, en poussant un soupir agacé. Rien à faire, je n’allais pas réussir à dormir avec un cerveau constamment en éveil qui imaginait quantité de scénarios catastrophes menant tous inéluctablement à mon propre trépas. A la réflexion, tous les visages ne m’étaient pas méconnue. Je me demandais si mon esprit m’avait encore joué un sale tour, mais quand même, je ne me serais pas rappelée avec autant de précision un ancien collègue de Boeing, si ? Ce serait ridicule.

Je me levai pour m’aérer l’esprit, avec l’intention de faire un peu le tour du bâtiment. C’était une façon comme une autre de me rassurer, de croire que tout était sous contrôle. J’esquivai soigneusement le rez-de-chaussée, peu désireuse de remettre pied à terre, et décidai plutôt de grimper un peu plus haut, là où je serais assurée qu’aucun rôdeur ne viendrait perturber mes petites inspections. Je me figeai, comme un lapin pris dans les phares d’une voiture, en apercevant une ombre en mouvement sur la toiture. J’arrêtai de respirer l’espace d’une seconde, avant de me rappeler que je n’étais plus toute seule. Tout était normal. C’était juste… Quelqu’un. Enfin, quelqu’un d’ici.

Je l’observai prudemment en retrait, toujours plus intriguée par ce qu’il faisait. Il était occupé à… « Ce sont des panneaux solaires ? » J’étais quasiment derrière lui, à les détailler, quand je me mis à murmurer comme si j’étais là depuis le début. Ca m’avait échappé. « Vous allez mettre l’électricité dans le bâtiment ? C’est génial ! » J’étais trop excitée pour réaliser immédiatement. Ces boucles sombres… C’était vraiment lui ? Je me rapprochai, en plissant un peu le regard dans la pénombre, pour tenter de le reconnaître. Je devais me tromper. J’avais si bien refoulé mon ancienne vie, comme s’il ne s’agissait plus que d’un rêve éveillé, que tout ce qui s’y rattachait… Etait mort à mes yeux. « On… se connaît ? »
Revenir en haut Aller en bas  
Clint Hamlin
Clint Hamlin
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 01/08/2018
Messages : 729
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Ok I guess, if you insist   Ok I guess, if you insist EmptyMer 8 Jan 2020 - 15:51
Penché sous la structure métallique, dos à la jeune femme qui venait de s'avancer dans son dos, il se redressa subitement sous la menace éminente qu'interprète son cerveau lorsqu'il entend la voix aigüe s'adresser à lui ou à elle-même. Est-ce qu'il s'agissait d'une exclamation ou d'une réelle question à son égard? Il n'en savait rien, mais maintenant, il se retrouverait avec un bleu dans le fond de son cuir chevelu, car son réflexe d'esquive avait été trop peu planifié pour éviter la rencontre entre sa tête et l'une des tiges d'acier qui retenait le cadre en place. Il en échappa ses outils, se libérant rapidement de la cage que formait sa construction autour de lui, découvrant la blondinette plus émerveillée par son travail qu'il effectuait que choquer par la surprise qu'elle venait de lui infliger. "Qu...Qu'est-ce que t...tu fais ici?" C'était tout ce qu'il trouva à dire à la vue de la jeune stagiaire et nouvelle membre de la bande des amis antisociaux de Yulia.

"Oui... J'installe l'électricité d...dans le bâtiment..." Répondit-il enfin puisqu'il réalisait qu'elle avait posé une question sans s'annoncer. Il insistait tout de même un brin sur le "J" lorsqu'il indiqua qu'il installait l'électricité, car il ne savait pas si elle le vouvoyait vraiment ou si elle parlait plutôt de toute la bande d'idiot avec qui il vivait maintenant. La différence d'âge entre la blonde et lui n'était certainement pas suffisante pour le vouvoiement, alors il préféra remettre les pendules à l'heure sur le réel responsable des installations ici.

Peu importe de toute façon, puisqu'elle passait au sujet suivant, celui qu'il redoutait un peu plus. Il l'avait bel et bien reconnu à son arrivé, lorsque Yulia l'avait présenté, elle et Joaquim à la bande. Le génie avait plutôt décidé de faire semblant et d'ignorer la possibilité qu'elle puisse faire parti de son passé pour la simple et bonne raison que la vie avant l'apocalypse, il valait mieux l'oublier. Il eut un soupire un brin découragé, scrutant la jeune femme avec attention. Sa ressemble avec Mina, avec dix ans de plus, était même assez troublante, il ne l'avait pas réalisé avant de s'être autant attardé aux détails. "Mouais... Chez Boeing... Saphire, c'est ça? Ou Émeraude?" Il se résigne à identifier ou confirmer ses soupçons à son égard. Il se rappelait très bien d'elle, trop bien même, et il faisait semblant de ne pas se rappeler de son nom. Il était si mauvais menteur, que cela paraissait dans son visage qu'il avait sorti n'importe quel nom de pierre juste pour faire comme s'il ne se rappelait pas.

En vérité, il avait une très bonne mémoire, et à l'époque il avait même eu une certaine pensée pour elle alors que les choses dégénéraient. Il avait même passé tout prêt de lui envoyer un texto pour lui demander si tout allait bien, si elle était bien rentrée au Canada avec sa famille, mais il s'était ravisé, parce que le Markus de cette époque en avait rien à foutre de tout le monde. Aujourd'hui, il ne savait pas pourquoi, mais il ne faisait que prétendre qu'il en avait rien à foutre, car visiblement, il ne pouvait s'empêcher d'accorder de l'importance, même aux gens les plus détestables. La mort avait dû avoir cet effet sur lui, le sentiment de pouvoir les perdre à tout moment, ou quelque chose du genre.


If you were expecting a knight in shining armor, you fools are making jackasses of yourself!
Revenir en haut Aller en bas  
Ruby Finley
The Exiles
Trader
Ruby Finley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 02/01/2020
Messages : 1292
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Ok I guess, if you insist   Ok I guess, if you insist EmptyMer 8 Jan 2020 - 20:58
Je retins un rire, la main devant ma bouche, à le voir se cogner le crâne contre la barre métallique juste au-dessus de lui. Il en lâcha même ses outils. On repassera pour la discrétion. A voir sa tête d’ahuri, on croirait presque qu’il a vu un rôdeur débouler sur le toit… Bon, j’aurais peut-être dû me manifester plus tôt. J’avais perdu l’habitude de le faire. « Je suis venue te regarder travailler, ça m’intéresse. » Je ne me serais certainement pas attardée en sachant quelqu’un déjà sur le toit, en temps normal. Sauf qu’il était occupé à monter des panneaux solaires, et rien que ça le rendait infiniment plus intéressant à mes yeux que tous les autres qui hantaient ces lieux.

Je m’installai à côté de lui, sans lui demander la permission. « Comment tu fais ? Tu me montres ? Je peux t’aider ? » Ca faisait beaucoup de questions d’un coup. Et s’il ne prenait pas la peine de m’expliquer, beaucoup d’autres risquaient de suivre ensuite. A l’entendre, il était le seul apte ici à installer un réseau électrique. Il avait certainement beaucoup à m’apprendre. J’étais curieuse de tout, et puis, ça ferait bien sur un CV post-apocalypse de savoir monter des panneaux solaires non ? Tout le monde en avait besoin. « On va pouvoir installer un frigo après ? Du chauffage ? Ca suffira à alimenter tout le bâtiment ? » Je devrais arrêter de l’assommer de questions sans lui laisser le temps d’en placer une. Mon enthousiasme risquait de l’inciter à ne pas m’en parler.

Je regardai autour de nous pour étudier la position qu’il avait choisie. Ce bâtiment était plutôt pas mal, en fin de compte. Les panneaux solaires ne seraient pas visibles depuis l’extérieur et ils fourniraient de l’électricité en continu. Je pourrais presque m’y plaire, si on avait vraiment le chauffage. Ce serait bien le premier hiver que je passerais sans avoir à m’inquiéter du froid.

Mais avant de songer à passer un hiver entier ici, il y avait un détail que j’avais besoin de connaître. Tout ce qui datait d’avant l’apocalypse était mort et enterré pour moi. Tout ce qui était après… Avait la fâcheuse tendance à se relever sans arrêt. L’entendre prononcer le nom de l’ancienne compagnie où j’avais projeté de mener une carrière brillante me fit un pincement au cœur, mais quand il commença à décliner les noms de pierres précieuses, je le fixai longuement, fortement dubitative. Je lui mis une tape sur l’épaule, persuadée qu’il se moquait de moi. « Tu vas tous me les sortir ? C’est Ruby ! »

Boeing. J’avais passé quelques mois à Everett, pour découvrir mon nouveau métier. J’avais été à rien de décrocher mon diplôme… Mais quelle importance aurait-il eu maintenant ? A voir Markus, là, devant moi… J’avais l’impression que mon ancien et mon nouveau monde s’étaient entrechoqués dans une pluie de météorites. Quel choc. C’était bien lui, mais il n’aurait pas dû être là. Je n’avais pas une seule fois songé à ce qu’il avait pu devenir. En fait, c’était même étonnant qu’un geek comme lui soit encore en vie. Et moi ? Je n’étais plus la même. Mais s’il continuait à faire semblant de ne pas me connaître, on pouvait bien s’en foutre.


« Les monstres sont réels, les fantômes le sont aussi.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois ils gagnent. »
Revenir en haut Aller en bas  
Clint Hamlin
Clint Hamlin
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 01/08/2018
Messages : 729
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Ok I guess, if you insist   Ok I guess, if you insist EmptyLun 3 Fév 2020 - 16:56
Le regarder travailler? L'ingénieur espérait vraiment qu'il s'agissait d'une blague parce qu'il n'avait pas besoin d'un public, d'une élève, d'un coéquipier. Sa dernière coéquipière était partie en courant et il l'avait encore au travers de la gorge. Pour faire exprès, elles avaient la même tronche et visiblement le même attitude désagréable et peste. Le génie lui jette un regard presque désespéré tellement, il est bombardé de questions auxquelles il n'a pas envie de répondre. Autant la tester puisqu'elle l'avait reconnu et qu'il avait semblant d'avoir oublié son nom, il était bien curieux de voir si elle se rappelait du sien. Il fit mine alors de faire comme si ses souvenirs lui revenaient alors que son petit manège d'acteur puait le faux. Il l'avait reconnu, c'était évident, il était même probablement trop gêné pour lui dire qu'il se rappelait d'elle comme si elle avait été sa stagiaire hier. "Ah oui.. Ruby! Je s...savais que t..t..tu avais un nom de pierre précieuse. Et alors tu t...te rappelle du mien?"

Il récupéra ses outils lâchés sur le sol pour les rassembler, scrutant la structure afin de créer un plan d'installation dans sa tête et surtout d'essayer de reprendre là où il avait laissé. Il poussa les outils près d'elle et se déplaça de nouveau sous la structure. Est ce que cela voulait dire qu'il acceptait son aide? Elle pourrait au moins lui donner les outils qu'il avait besoin au fur et à mesure. "Faudra rationner, mais on p...p...pourra brancher et recharger des b...batteries oui... J'espère juste qu'on entendra p...pas des vibrateurs dans toutes les chambres..." Il était impressionnant à quel point, il pouvait garder son sérieux en disant une telle chose, glissant ses doigts sur les panneaux miroirs qu'il fixait à la structure métallique par le dessous. "Si seulement je p...pourrais retrouver des batteries Tesla... mais j'ai déjà grillé celle de Boeing..." Après le message radio, la puissance du signal envoyé avait vidé les batteries tellement rapidement qu'il les avait rendu complètement inutilisables. Il se demandait si d'autres compagnies les avaient utilisées, puisqu'elles étaient encore plutôt expérimentales... Sinon, il lui faudrait faire un roadtrip jusqu'en Californie.

"Tiens les panneaux sur le dessus, et d...donne moi le tournevis étoile..." Lui indique t'il alors que, couché sur le dos, il installait les vis les une après les autres afin de tenir les éléments en place. Il lui faudrait faire les soudures à la fin et ce serait le plus compliqué. Encore faudrait-il qu'il trouve une génératrice ou quelque chose lui permettant de faire chauffer son fer à souder... Il n'avait vraiment pas terminé avec l'installation de cet équipement, mais de toute façon, les nuages d'hiver ne permettait pas trop de les tester.

"T...t'étais pas rentré au Canada alors?" Lâcha-t-il soudainement, indiquant qu'il se rappelait bel et bien d'elle. Il n'admettra certainement pas qu'il s'était même inquiété pour elle à un moment. Il ne réalisa même pas sa bourde, ne réalisa pas qu'il venait juste de dévoiler qu'elle avait laissé une marque suffisante dans sa vie pour qu'il se rappelle bien qui elle était, mais aussi une partie de son histoire.


If you were expecting a knight in shining armor, you fools are making jackasses of yourself!
Revenir en haut Aller en bas  
Ruby Finley
The Exiles
Trader
Ruby Finley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 02/01/2020
Messages : 1292
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Ok I guess, if you insist   Ok I guess, if you insist EmptyMer 5 Fév 2020 - 23:43
En général, quand je posais trop de questions d’un coup, on se contentait de me dire de la fermer d’un ton agacé. J’avais peut-être trop fréquenté Joaquin ces derniers temps, parce que Markus n’avait pas du tout la même réaction que lui. J’aurais eu du mal à dire si ce n’était pas pire encore de voir à quel point il paraissait désespéré. On aurait dit que je venais de l’acculer contre un mur et lui pointer mon fusil sur la tempe en lui réclamant tout ce qu’il avait. Merde. Un peu plus et il était plus doué que moi pour paraître inoffensif… Le petit génie était pourtant un acteur déplorable. Pourquoi il faisait comme s’il ne me reconnaissait pas, alors qu’on avait travaillé plusieurs mois ensemble ? Il se foutait de ma gueule ?

Je levai les yeux au ciel, en réponse à sa question presque idiote, pour quelqu’un d’aussi intelligent. « Markus ! Tu t’appelles Markus Taylor. Pourquoi tu fais ça au juste ? » Ma question était si peu précise qu’il allait sans doute sauter sur l’occasion de me répondre à côté de la plaque. De toute façon, je ne m’attendais pas à ce qui se justifie. J’étais persuadée que peu importe la réponse, elle risquait de m’agacer. Enfin sérieusement ! La première personne que je croisais et que je connaissais de l’ancien monde faisait… Comme si je n’existais même pas. Peut-être qu’il était trop choqué – ou gêné – pour vouloir faire le lien. Je pourrais peut-être le comprendre. Je ne savais pas bien comment me comporter avec lui. En quatre ans, j’avais l’impression d’être à ma neuvième vie de chat. Devais-je me comporter comme l’ancienne ou la nouvelle Ruby ? J’avais l’impression d’être hors du temps avec lui, comme si ces deux mondes étaient subitement entrés en collision et que la terre allait arrêter de tourner pour de bon.

Il ne se comportait pas si différemment d’avant, finalement. Je baissai le regard sur les outils qu’il avait poussé vers moi, avant de le suivre des yeux. Ca voulait dire qu’il acceptait mon aide, non ? J’aurais dû prendre mon calepin pour ma prise de notes, comme au bon vieux temps. A défaut, je me contentais de le suivre, les outils à la main. « Ce sera déjà b… Hein ? Tu viens de dire quoi là ? » J’écarquillai un peu les yeux en le dévisageant à peine, puis secouai la tête d’un air dépité en contenant un sourire. Il venait de lâcher sa connerie avec tellement de sérieux que j’avais failli passer à côté. Il n’était pas si coincé que ça, en fait. Un peu bizarre seulement. « Les batteries, ce n’est pas si convoitée maintenant. Il y en a pas mal qui ne savent même pas quoi en faire… Tu as pensé aux bâtiments de Microsoft à Bellevue ? Ils sont immenses. Ils ont peut-être ce qui t’intéresse ? »

Je tins les panneaux comme il me l’indiquait, lui tendant l’outil voulu presque par mécanisme. Je le regardais faire, notant mentalement chaque détail. Monter des panneaux solaires, ce n’était pas le plus compliqué à faire, mais je ne m’y étais encore jamais essayée auparavant. « Tu sais que ça pourrait nous rapporter gros, si on proposait d’installer l’électricité ailleurs après… A condition qu’on nous ramène le matériel bien sûr. » Ben quoi ? C’était une bonne idée, non ? Pas besoin de tout le temps de se battre tout le temps contre des rôdeurs ou d’autres groupes, on pourrait très bien se la couler douce en vivant d’un marché comme celui-ci.

J’étais concentrée sur ses gestes, quand il me prit subitement au dépourvu en me parlant de mon lointain Canada. J’ouvris de grands yeux, avant de lui adresser un sourire vraiment amusé pour le coup. « Alors comme ça, on ne se rappelle pas de mon prénom, mais que je suis d’origine canadienne… Si ? Pourtant, je l’ai pas dit souvent. » Je ne le disais quasiment qu’à d’autres canadiens, quand j’en croisais, comme lui. Mon sourire se fit un peu plus mélancolique, alors qu’il me rappelait à des souvenirs bien lointains. Ca me faisait vraiment un coup au moral, quand je repensais à mon pays natal. « J’ai essayé, dans les premiers jours de l’épidémie… Je suis allée à l’aéroport mais tous les vols avaient été annulés. Et puis… On m’a proposé de me raccompagner en voiture mais… C’était la même galère. Je n’ai pas réussi à passer la frontière, à peine m’éloigner assez de Seattle. » Je me renfermais un peu, perdues dans mes souvenirs, avant de lâcher peu de temps après : « Et toi ? Pourquoi t’es resté ici ? »


« Les monstres sont réels, les fantômes le sont aussi.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois ils gagnent. »
Revenir en haut Aller en bas  
Clint Hamlin
Clint Hamlin
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 01/08/2018
Messages : 729
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Ok I guess, if you insist   Ok I guess, if you insist EmptyJeu 20 Fév 2020 - 14:58
Il fronçait un brin les sourcils. Pourquoi il faisait cela? Pourquoi il faisait quoi? Markus était un génie des relations sociales soudainement, et c'était-elle qui ne comprenait rien. Tout cela faisait parti de son « Master plan ». Ou peut-être pas en fait, peut-être qu'il y comprenait toujours absolument rien et qu'il improvisait au fur et à mesure. En tous cas, il était surpris, presque flatté de voir qu'elle se rappelait bel et bien de lui, de son prénom, et même de son nom de famille. Peut-être avait-il laissé une trace dans la vie de la blonde plus importante qu'il l'avait cru. Il décide quand même d'éviter la question et de ne pas y répondre, la laissant poursuivre sur la suite alors qu'il s'était plutôt remis au travail.

Il y a comme une sorte de poids qui s'échappe de ses épaules lorsqu'il réalise qu'elle risque d'être utile dans ce groupe. Enfin quelqu'un avec un QI suffisant pour entretenir une conversation intelligente. Non seulement, elle avait souligné ce qu'il s'entêtait à répéter, mais en plus, elle avait offert une piste de solution plutôt intéressante. Un « hmm hmm » digne d'un docteur en neuroscience qui venait de découvrir un remède pour le cancer s'échappa d'entre ses lèvres, ce qui le fit se redresser pour jeter un coup d'œil vers la pierre précieuse. "Microsoft... Ouais, c'est p...p...pas con comme idée... On p...p...pourait y aller ensemble si tu veux." Était-ce là une invitation pour un rendez-vous galant dans les bureaux d'une des plus grosses entreprises des États-Unis? Elle avait probablement raison, ils trouveraient sûrement des pièces intéressantes là-bas, ne serait-ce que les systèmes électriques de protection des serveurs. À condition qu'elles fonctionnent encore bien sûr.

S'affairant activement à la tâche, il semblait apprécier le coup de main qu'elle lui offrait. La fixation des éléments sur la structure d'acier prenait un rythme plus soutenu qui n'était pas désagréable. La blonde parlait peut-être un peu trop, mais d'une certaine façon, cela permettait de combler les silences inconfortables qu'il pouvait parfois, ou plutôt tout le temps, imposer. Vendre de l'électricité était une idée plutôt intéressante qu'il avait déjà explorée, et cela, lui ramenait plutôt des souvenirs douloureux à l'esprit. La dernière fois qu'il avait tenté l'expérience, Roza avait disparu, et la faction en question aussi. Portait-il la poisse? Il commençait un peu à se poser la question. "Mouais... J'ai d...déjà essayé... Le p...p...problème c'est que ça p...prend beaucoup de maintenance. Faut négocier un c...contrat serré sur le long t...terme." La dernière fois, Roza avait négocié des caisses de fruits et légumes sur la durée, mais il n'avait jamais vraiment été certain qu'ils respecteraient leur part du contrat. Comment savoir qu'ils n'abuseront pas de l'installation avant de cesser les paiements complétement? Le judiciaire n'était plus trop présent pour aider dans ce genre de situation.

Pour la suite, il eut envie de lui dire qu'il se moquait d'elle. Qu'il se rappelait parfaitement d'elle, de ses yeux, de ses cheveux, même de son parfum par moment, lorsqu'elle se penchait sur lui pour voir le travail qu'il lui expliquait. C'était troublant ce genre de souvenir, aujourd'hui, de penser que tout ça n'était plus qu'un passé lointain qui ne semblait jamais avoir existé semblait pire. Il grommela légèrement entre ses lèvres, des mots inaudibles, marmonnant probablement pour lui-même qu'il était vraiment imbécile de penser qu'il arriverait à jouer le jeu du mec qui s'en fou. "J...je me rappelle. Je me suis même inquiéter pour toi d...d...d'accord?" Finit-il enfin par admettre alors qu'il réagissait simplement à la première partie de son affirmation. Il se sentait un peu con d'avoir agi de la sorte, et il se sentait tout aussi con de ne pas avoir cherché à la contacter en début d'épidémie. Quoi que, tout le monde qu'il avait connu en début d'épidémie étaient mort alors peut-être que c'était pour le mieux aussi.

"C'est chez moi ici... J'avais rien qu...qui m'attendait au Canada." Il n'en avait jamais parlé, de sa famille ou de ses origines. Enfin, à part lui dire qu'il était aussi un ancien citoyen canadien de Vancouver, sa vie personnelle avait toujours resté plutôt mystérieuse. "Au moins t...tu t'en ai sorti." Conclut-il enfin avant de se concentrer sur ce qu'il faisait avec un peu moins d'attention qu'auparavant. C'est d'ailleurs à cet instant précis que les nuages au-dessus d'eux éclatèrent pour laisser tomber une véritable douche d'eau plutôt froide sur eux. Grognant, l'ingénieur se glissa aussitôt de sous la structure, pour rassembler ses outils. "Hey m...merde... Couvre les pièces-là avec la toile." Il pointait une boîte rempli de pièces électroniques plus sensible alors qu'il s'occupait de rassembler ses outils et de les couvrir aussi afin qu'il ne se retrouve pas endommagé par la flotte. "L'appentis!" Ajouta-t-il comme pour indiquer une direction à prendre pour se mettre temporairement à l'abri. Ça resterait moins loin que de prendre la route jusqu'à la trappe d'accès puisque la porte de l'appentis mécanique se trouvait tout près d'eux.


If you were expecting a knight in shining armor, you fools are making jackasses of yourself!
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Ok I guess, if you insist   Ok I guess, if you insist Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Ok I guess, if you insist -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: