The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -28%
Smartphone HUAWEI P30 lite Noir 128 Go
Voir le deal
265 €

Partagez
- "Well, I suppose I could use some social interaction..." -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oxana D. Lyssenko
Administrateur
Oxana D. Lyssenko
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta 92 / couteau tactique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/12/2019
Messages : 121
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: "Well, I suppose I could use some social interaction..."   "Well, I suppose I could use some social interaction..." - Page 2 EmptyDim 12 Jan - 21:30
- On va voir…

Je le titille un peu, un demi-sourire sourire malicieux scotché à mes lèvres. Je ne sais vraiment pas si je vais l’abreuver à mon sujet. Ce n’est pas tellement par pudeur ou par complexe, c’est plutôt que les détails de mon passé ne regardent que moi. Attentive, j’écoute donc Joaquin réagir à mon analyse. Un dealeur de 35 ans donc, je n’étais pas si loin ; et étrangement, oui, il a la tête d’un flic.

- Il y a donc une belle femme dans l’histoire, que je rebondis après sa remarque songeuse.

C’est le ton d’un type qui a déjà été sous le charme ; du coup, c’est complètement antinomique avec sa volonté de jouer au dur qui ne tombe plus amoureux. Je ne suis pas du genre romantisme, j’ai été très tôt privée de l’attrait des roses et des beaux compliments, mais je crois effectivement que cela reste un carburant pour certaines personnes. Des survivants croient en l’amour comme d’autre croient en dieu, une force mystérieuse et salvatrice qui les tirera de la misère. Ce culte inavoué fait une partie de mon fond de commerce car quand ce ne sont pas les cyniques qui viennent profiter d’un peu de bonheur charnel, les clients de mes filles sont des romantiques en quête d’un échantillon de chaleur. Mon interlocuteur termine sa démonstration sur la robe – très belle je ne le nierai pas – mais ça me fait rire doucement.

- T’as définitivement un côté romantique enfoui quelque part, c’est une affirmations, pas une question, aussi indifférente qu’insolente – le but est de le taquiner, mais pas d’inquiétude, ton secret est bien gardé.

Je comprends. Les mâles et leur volonté de ne pas paraître « faible ». Manger ou être manger, c’était littéralement la nouvelle règle du monde. Parfois, j’ai de la peine pour eux ; ils ne voient pas à quelque point toute cette testostérone, cette prétendue force, est en réalité leur plus grande faiblesse. Joaquin est marrant dans son genre en tout cas alors après ses compliments, je veux bien ouvrir le judas qui donnait sur mon ancienne existence.

- J’étais mannequin. Le paradoxe c’est que comme les gens se sentent légitimement en droit de vous dévisager, même quand vous n’êtes pas sur scène ou dans un studio, ils se dévoilent. Ils se dévoilent dans leur manière de regarder et… ils ne se rendent pas compte qu’en échange, ils n’ont qu’un leurre.

Une fausse image, faites de maquillages, de panache de subterfuge. Avec le recul, j’ai l’impression que la prostitution a été toute ma vie. Je suis passé de ma prostitution de mon corps à celle de mon apparence. Au final, j’ai appris à prendre la distance nécessaire pour ne montrer que ce que les autres voulaient voir… et décrypter le monde en échange. Tel est pris qui croyait prendre. De toute façon, personne ne soupçonnait qu’une ukrainienne extirpée de sa patrie à 16 ans puisse avoir la jugeote nécessaire pour se défaire de l’objectisation dont elle était la cible.

- J’ai quelques amphet’ qu’il me reste au fait, trouvée y’a pas longtemps. Ça t’intéresserait ou quelqu’un que tu connais ? Je peux te faire un prix d’ami.


Queen among the plague
Be the broken or the breaker ♪ Be the giver or the undertaker ♫ Unlatch and open the doors ♪ Be the healer or the faker ♫ The keys are in your hands ♫ Realize you are you own sole creator of your own masterplan
Revenir en haut Aller en bas  
Joaquin Hernandez
The Exiles
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: - Un glock, un tonfa et une lame crantée de 20 cm rétractable.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 29/12/2019
Messages : 121
Age IRL : 38
MessageSujet: Re: "Well, I suppose I could use some social interaction..."   "Well, I suppose I could use some social interaction..." - Page 2 EmptyDim 19 Jan - 16:08
Difficile de ne pas lui rendre son sourire, même s’il reste discret. Pas seulement parce qu’elle est belle, mais aussi parce qu’elle est pas casse-couilles. Je savais pas trop à quoi je m’attendais en allant lui filer ce cadeau. A rien, sans déconner en plus. Mais là, je suis surpris. Et en bien. Autant dire que c’est assez rare pour être souligné. Alors je me tire pas comme un voleur. Pas pour le moment en tout cas. Et vu qu’elle m’envoie pas péter, je me dis que ma compagnie doit pas être aussi désagréable que ça. Je me sens même un peu moins sur les nerfs, tendu que d’habitude. Pas parce que je viens de baiser, bon, ça doit aider quand même, on va pas se mentir. Mais juste parce que… ouais, elle me connaît pas, elle s’en branle et c’est réciproque. Sans compter qu’il y a pas la moindre lueur de peur dans ses yeux. C’est putain de reposant ça.

Je me frotte le menton à sa répartie et je souffle, non sans un haussement d’épaules. « Il y avait. Mais c’est pas comme si c’était important. Et je pense être comme tous ces mecs assez cons pour tomber sous le charme et trouver les femmes belles à leur façon. » Pas besoin de faire semblant avec elle. Elle en jouera probablement, mais juste ce qu’il faut pour son business. Et si ça m’apporte un truc au final, je vais pas dire non. J’ai un ricanement au reste, qui ne fait que confirmer ce que je viens de lui dire. « J’espère que tu vas pas me faire chanter, je risque de pas avoir les moyens de suivre. Mais ouais, on va dire ça. J’aimerais dire que ça te surprend, sauf que tu l’as vu venir à des kilomètres hein. » Bon, ça m’empêche pas d’être un connard et d’avoir eu la main un peu trop lourde quand il fallait pas. Mais là encore, c’est pas vraiment important. C’est pas comme si tout le monde avait pas un truc à se reprocher aujourd’hui. Ouais, ouais, se planquer derrière ça pour justifier tout et n’importe quoi, ça va durer qu’un temps. Mais ça me va bien.

Je suis étonné quand elle finit par me parler un peu d’elle. Et à l’entendre, mais surtout à la voir, je me dis qu’elle me raconte pas de conneries. Ou alors elles sont suffisamment proches de la réalité pour que je puisse y croire. D’autant que c’est pas vraiment conséquent. « Mannequin hein… pour ça que j’ai associé la robe à ta belle gueule donc. Ca me rassure presque quelque part. Et je vais t’éviter les saloperies qu’on te balance habituellement quand on apprend que t’as été mannequin. Donc… t’étais une illusion, j’ai bon ? Ce qui t’a permis de devenir genre une super-observatrice. Et maintenant ? » Je suppose qu’on continue de la dévisager. En même temps, elle arrive à rester attirante là où la plupart des femmes que je peux croiser ont abandonné l’affaire. Je sais que c’est son fond de commerce, mais ça se remarque et ça s’oublie pas donc.

Je lève un sourcil à sa question, jetant un coup d’oeil autour de nous dans un vieux réflexe que je pensais plus avoir de ma vie. « Oh putain, tu viens de me ramener 10 ans en arrière là. Je me suis demandé s'il y avait pas un flic planqué dans un coin. » Et j’ai un rire amusé avant de hocher la tête. « Ca devrait pouvoir en intéresser quelques uns ouais. Tu veux quoi en échange ? » Intéressant qu’elle ait ce genre de trucs en poche donc. Et ça, je risque encore moins de l’oublier que le reste.


« Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer. »
Revenir en haut Aller en bas  
Oxana D. Lyssenko
Administrateur
Oxana D. Lyssenko
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta 92 / couteau tactique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/12/2019
Messages : 121
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: "Well, I suppose I could use some social interaction..."   "Well, I suppose I could use some social interaction..." - Page 2 EmptyDim 19 Jan - 18:11
HRP:
 


Le résumé était simpliste mais réaliste, alors elle avait acquiescé. La plupart des gens prenaient les mannequins pour des potiches, des objets qu’ils avaient le droit de mater sans retenue parce que se montrer était leur métier. Oxana avait été forgée dans les yeux des hommes et en apprenant à décrypter leur manière de la voir, elle apprenait à montrer exactement ce qu’elle voulait. Elle devenait alors invisible, cachée en pleine lumière. Et maintenant ?

- Ce n’est pas vraiment pareil, avait-elle rétorqué mystérieusement.

Au début, les mâles l’avaient dévorée du regard, forcément. Plus tellement pour son ancien métier, simplement pour ce qu’elle représentait. Une chatte dans un monde en perdition. Il lui avait fallu de longues années pour réaliser qu’elle n’était plus obligée de se laisser mettre en laisse et une année de plus pour que les attentions à son égard changent. Désormais, on baissait souvent les yeux sur son passage. Certains l’observaient avec crainte même. La rumeur du sort qu’elle réservait à ceux qui lui faisaient du tort n’était pas restée cantonnée à ses filles…

Bref, retour aux affaires. La tête penchée sur le côté, impassible, la proxénète fixait l’ancien taulard qui riait de ses propres réflexes. Ainsi donc, il trempait déjà dans ce genre de stupéfiants avant ? Après tout, il avait admis avoir été plus ou moins dealer, pas d’avoir mis le nez dans la circulation d’amphétamine. Ce n'était pas de la petite délinquance ça. Elle n’attendait qu’une réponse positive et la réponse positive vint. Parfait. Que voulait-elle en échange ? Toujours la même chose…

- Médoc’, pansements, désinfectant, alcool à 90°, coton, savon, capotes, c’est ce qui m’intéresse le plus. Sinon, je prends aussi les munitions, les lames de rasoirs, les armes, les couteaux… la liste n’est pas exhaustives, précisa-t-elle, je te fais un prix d’ami mais je prendrai pas n’importe quelle cam’ en échange.

Les amphet’ se troquaient bien mais malheureusement, c’était un coup de chance si elle en avait actuellement. Sa source n’était donc ni illimitée, ni régulière et elle ne comptait pas se faire sucrer de la bonne marchandise pour de la merde qu’elle pourrait aussi trouver en fouinant comme une grande. Tout en sortant de son sac le petit pot en plastique dans laquelle se trouvait sa marchandise – histoire que Joaquin se rende compte de la quantité et de la véracité de son deal – elle demanda :

- Tu as des noms précis sur les intéressés que tu as en tête ? Personne d’assez con pour essayer d’en refourguer à mes filles j’espère ?


Queen among the plague
Be the broken or the breaker ♪ Be the giver or the undertaker ♫ Unlatch and open the doors ♪ Be the healer or the faker ♫ The keys are in your hands ♫ Realize you are you own sole creator of your own masterplan
Revenir en haut Aller en bas  
Joaquin Hernandez
The Exiles
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: - Un glock, un tonfa et une lame crantée de 20 cm rétractable.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 29/12/2019
Messages : 121
Age IRL : 38
MessageSujet: Re: "Well, I suppose I could use some social interaction..."   "Well, I suppose I could use some social interaction..." - Page 2 EmptyLun 3 Fév - 20:46
J’ai une ombre de sourire à la regarder. Ca me fait bizarre un peu en fait. J’essaie pas de bien me faire voir, de la séduire ou de la supporter. C’est juste une conversation … pas normale, ça colle pas vraiment vu le monde dans lequel on est. Mais ça s’en rapproche le plus en tout cas.  « Plus rien n’est vraiment pareil de toute façon. J’suis quand même épaté de voir comment tu tires ton épingle dans ce jeu merdique. » Je mime une révérence, le regard pétillant, oubliant presque que j’aurais pu être à un moment le genre de type qu’elle aurait martelé à coups de couteau, juste dans le doute. Comme quoi, tout arrive.

Je me fais franchement amusé à voir quelques types qui passent près de nous et se dérangent pas pour la mater ouvertement, sans s’approcher d’elle. « Ce qui me fait marrer, c’est que j’suis sûr que c’est pas de moi dont ils ont peur. Est-ce que je dois demander si les rumeurs sont vraies ? » Je suppose que oui. Elle a quelque chose de redoutable, qui va de pair avec toute femme qui a réussi à s’en sortir dans ce nouvel enfer qui est notre vie. Ruby l’a aussi, à sa façon. Et c’est probablement ce que j’ai vu dans ses yeux la première fois que je l’ai croisée, qui m’a donné envie de la sortir de là.

Et je lui jette un regard en coin quand elle me fait une offre que je peux difficilement refuser. D’ailleurs, ça me vient même pas à l’esprit. Faut dire que les amphets, ça se refourgue toujours bien. Suffit de tomber sur les bonnes personnes et, depuis le temps que je traîne par ici, je sais à peu près qui aller voir sans risquer de me planter. Je hoche la tête, un brin plus sérieux quand elle me donne une liste de ce qu’elle cherche en priorité. Rien de bien surprenant, même si je lève un sourcil quand elle parle de lames de rasoirs et de couteau. « Les médocs c’est tendu, mais le reste, ça peut se trouver. » Même si ouais, elle est parfaitement consciente que ça reste du matos qui coûte cher. Tout comme ce qu’elle a entre les mains. « Je compte pas te refourguer n’importe quoi. Je tiens à garder le service trois pièces entier et s’il y a bien quelqu’un ici avec qui je jouerais pas au con, ce serait toi. » J’ai dit ça d’un ton léger mais mon regard reste des plus sérieux.

Mes yeux se plissent en direction du petit sachet, alors que j’essaie de jauger plus ou moins ce qu’elle me propose. Avant de tousser un rire à sa question. « Evidemment que j’ai des noms précis. Mais si je te les donne, c’est un coup à ce que je perde la petite com’ que je manquerait pas de me faire dessus. Donc j’ai aucun intérêt à te les filer non ? » Je la dévisage quelques secondes avant de reprendre, du même ton léger. « Et puis, comme tu dis, faudrait vraiment être con pour essaye de refourguer des trucs à tes filles derrière ton dos. Je serais curieux de voir si ça existe encore des types pareils. » Et là je l’imagine en train de s’amuser avec des couteaux ou des lames de rasoir. Je saurais pas dire si je trouve ça sexy ou effrayant. Probablement les deux.


« Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer. »
Revenir en haut Aller en bas  
Oxana D. Lyssenko
Administrateur
Oxana D. Lyssenko
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta 92 / couteau tactique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/12/2019
Messages : 121
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: "Well, I suppose I could use some social interaction..."   "Well, I suppose I could use some social interaction..." - Page 2 EmptyMer 5 Fév - 19:26
Si les rumeurs étaient vraies ? Un demi-sourire mystérieux avait répondu à Joaquin. La réalité était probablement pire. Au fond d’elle, quelque chose était cassée. Elle ne ressentait plus rien quand elle émasculait des porcs, elle ne ressentait plus rien quand elle les saignait froidement. Ceux qui la craignaient avait raison d’avoir peur, car elle n’était plus que l’ombre d’une femme ; elle était le dégât collatéral de ce monde pourri par les hommes jusqu’à la moelle.

- Tu fais bien, glissa-t-elle – de ne pas jouer au con avec elle.

Pour le reste, elle réfléchit un instant. Il ne voulait pas donner des noms pour éviter qu’elle ne le double et n’aille s’adresser directement aux concernés ? C’était en tout cas ce qu’elle devinait et c’était malin, elle le reconnaissait. Qu’importe la marge qu’il se faisait dessus tant qu’elle se faisait payer, ça ne la regardait pas. Finalement, il parvint même à lui faire expirer ce qui ressemblait à un vague éclat de rire – même si ses paroles ressemblaient plus à de la flatterie facile.

- Ok-ok. Qu’est-ce que tu dis qu’on se retrouve ici dans… 3 jours ? Même heure, elle pouvait être flexible de quelques jours pour qu’il puisse rassembler le paiement mais n’attendrait pas non plus des semaines, et… en plus de ce que je t’ai demandé… surprends-moi.

Comme une seconde nature, elle recouvrit instantanément ses dons magnétiques de mannequin. De son expression mutine à son timbre enjôleur, de la lumière de ses yeux bleus à la manière faussement candide de légèrement hausser les épaules. A mi-chemin entre la sirène et la gorgone, elle entendait bien user de ses charmes pour soutirer un peu plus de son interlocuteur.

- Si tu m’apportes un truc vraiment… original, utile et/ou rare… je porterais ta robe pour une soirée avec toi, elle déposa le marché d’un battement de cil plus lent que les autres, ce deal n’a pas de date limite, précisa Oxana.

Elle ne savait même pas quels objets entraient dans la catégorie de ce qu’elle avait décrit, elle le saurait quand elle le verrait. Ça pourrait aussi bien être un 4x4 en bon état de marche, un passe-partout qui craquait tous les cadenas ou une cargaison entière de plantes contraceptives – pour autant que ça existait. Bref : elle voulait que Joaquin se creuse et elle jugerait ensuite s’il méritait une soirée avec elle. Et attention : elle n’avait jamais promis une soirée « avec » lui, pas « sur » lui…


Queen among the plague
Be the broken or the breaker ♪ Be the giver or the undertaker ♫ Unlatch and open the doors ♪ Be the healer or the faker ♫ The keys are in your hands ♫ Realize you are you own sole creator of your own masterplan
Revenir en haut Aller en bas  
Joaquin Hernandez
The Exiles
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: - Un glock, un tonfa et une lame crantée de 20 cm rétractable.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 29/12/2019
Messages : 121
Age IRL : 38
MessageSujet: Re: "Well, I suppose I could use some social interaction..."   "Well, I suppose I could use some social interaction..." - Page 2 EmptySam 8 Fév - 12:41
Moi je vous le dis, faudrait être maso pour ne pas trouver ce sourire effrayant. Encore plus que son silence en réponse à ce qui, au fond, n'était pas vraiment une question. Cette nana fait flipper, bien plus qu'elle peut faire bander. Et faudrait vraiment être con pour pas s'en rendre compte. D'autant que ce qui brille dans ses yeux là, de suite, je l'ai déjà vu. Et pas simplement dans le miroir. Mais au fond, c'est ce qui nous permet de rester en vie malgé tout. Je suis pas sûr qu'il reste vraiment des gens qui ont toute leur tête dans le coin. Parce que tu peux pas. Sinon tu te flingues. J'arrive tout de même à esquisser un sourire à sa remarque, qui veut tout dire. Et je hoche doucement la tête. « Je sais. J'ai pas envie de savoir à quel point toutes les rumeurs sont fondées. »

Je lève un sourcil à ce qui semble être un rire, vaguement soulagé quand même de voir qu'elle s'offusque pas de mon refus. En même temps, ça prouve que je suis fiable d'une certaine façon. Et ça doit jouer en ma faveur. Je comptais de toute façon pas cracher le morceau, question de principes. « Trois jours ? Ca bouscule un peu mon planning hyper chargé mais ça doit pouvoir se faire. » J'ai un sourire amusé avant de me figer au reste, sans bien comprendre ce qu'elle entend par là. Enfin, j'ai pas à attendre longtemps vu qu'elle explicite la seconde qui suit et, de perplexe, je me fais intéressé. « Te surprendre ? Genre, c'est encore possible ça ? y a un sacré challenge quand même là. » Je me fais songeur quelques instants, me demandant vaguement si le jeu en vaut la chandelle. Et même si l'objectif me plait et en rendrait dingue plus d'un, j'avoue que c'est plus le défi qui m'intéresse qu'autre chose.

Je souffle quand même, d'un ton amusé. « Porter la robe hein... au moins, ça me conforterait dans l'idée que j'ai bon goût. Et puis, j'aimerais bien voir la tête que tu fais quand t'es surprise. » Même si j'avoue que là, y a du boulot. Enfin, j'ai bien quelques idées qui me viennent mais, la connaissant, va falloir mettre la barre sacrément haute pour que ça lui fasse de l'effet. « Je crois qu'on a un deal là. » Je lui tends la main, le regard pétillant. Je vais avoir de quoi m'occuper les prochains jours je crois bien.


« Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer. »
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: "Well, I suppose I could use some social interaction..."   "Well, I suppose I could use some social interaction..." - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- "Well, I suppose I could use some social interaction..." -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: