The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-32%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable Gamer Alienware M15 – (15,6″ – 16Go RAM ...
1499 € 2199 €
Voir le deal

Partagez
- The small things -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raphaël Dorne
Raphaël Dorne
Fiche de personnage
Survit depuis le : 02/11/2019
Messages : 44
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: The small things   The small things - Page 2 EmptyDim 19 Jan 2020 - 21:46

Je me mis à imiter ma cheffe, en retirant la boule à thé pour y ajouter un peu de miel, histoire d'apporter de l'énergie et le côté sucrée dont je raffolais. Mon discours n'avait pas eu tout les bons points aux yeux des June, mais je m'en tirais pas trop mal contenu de la « faute » commise. Elle rattrapa la chose en m'incitant à me joindre à différentes équipes pour sortir du camp plutôt que faire le mur. Honnêtement j'y avais déjà pensé mais avec le travail sur le tenue pour hiver et les réparations je ne pouvais tout simplement pas me le permettre. Nous devions rester à notre place et faire se pourquoi nous étions doué. Or il m'était nécessaire de sortir et de briser cet étranglement que je m'infligeais seul au fond.

Je souhaite volontiers rejoindre les expéditions, Cependant il y a tant à faire ici et chacun doit rester à son poste, faire se pourquoi il est doué. Cela ne pardonne pas mon choix, vous avez raison quand à la profondeur de la démarche.

Les mots qui suivit se fit plus réfléchi en vue des dernières paroles aux caractères infantilisant.

J'avais entièrement conscience des risques et conséquences de mon action. Mais quand il s'agit d'un moyen pour évacuer une chose qu'on ne peut faire autrement. En expéditions je n'aurais peut être pas eu ce que je cherchais ce soir là. Quand à ma place, je pense l'avoir trouvé, et je tiens à la renforcer aux yeux de tous ici. Même si on me manque parfois cruellement de respect, un respect qu'on devrait tous avoir sans aucune distinction. On appelait ça la politesse avant, mais certaines personnes l'on perdus, c'est juste regrettable.

Je faisais allusion à Terrance mais sur un air où elle pouvait comprendre qu'il était juste regrettable que des personnes ne fasse pas d'efforts alors que d'autres en redoublent.
Mme Phelbs repris une gorge de thé avant de se lever pour m'inviter à prendre ses mesures. En réalité j'avais encore les mesures de son dernier passage, mais avec les efforts qu'elles avaient produits ses derniers temps et avec le stress qu'elle avait pu porter son corps avait peut être délaissé quelques kilos par ci, par là.
Je pris une gorge à mon tour avant de me lever de bon train avec le sourire. J'étais plutôt content et satisfait de l'échange, elle n'avait l'ai de vouloir me mettre en prison ou me forcer à faire des corvées puériles, même si on pouvait voir mon travailler de « couturier » comme une tâche ingrate.

Calepin et stylo à la main, et ruban-mètre dans l'autre, je commença ma tâche. Je dessina une silhouette humaine sur une feuille vierge avec pour titre « June Phelbs hiver 2019-2020 »
Chaque membre allait y passer : longueur, circonférence, angle de coupe. Mais au moment d'arriver au niveau des épaules de la cheffe je sentis les traces d'un parfum familier et je ne pu m'empêcher la remarque. Non pas pour la draguer mais pour la mettre à l'aise et la flatter légèrement.

Portez vous du Nina de Nina Ricci ? Excellent choix. Je vous aurez bien conseiller le Shalimar de Guerlain ou Hypnôse de Lacôme. Ils s'accorderaient parfaitement avec votre tempérament et votre stature. Cependant pas en extérieur, le parfum est traître dehors mais vous le savez sûrement mieux que moi. 4,4, 26,3 coupe droite...... d'ailleurs quels sont les prochains projets en vue du conseil ? Je n'entends que des rumeurs ici, je suis parfois au courant de chose en avance et parfois en désinformation sur des choses simples.

j'avais pratiquement terminé quand je posa délicatement ma main sur son omoplate en me tenant derrière elle, en ajoutant :

J'ai tout se qu'il me faut merci beaucoup. Il me reste le textile et ensemble à choisir. De quoi finir le thé ahah.

Elle en profita pour me parler de Zelda et de l'influence que j'avais sur elle. Sa crainte était qu'elle fasse le mur en suivant mes récits. Il était vrai que cela pouvait arriver. dans un sens avec ou sans mon récit elle aurait eu envie tôt ou tard.


Oui, vous avez raison. J'aurais bien voulu dire que avec ou sans mon récit. Tôt ou tard Zelda aurait tenté ou eu l'idée d'elle même. je lui en est parlé comme une nécessité personnelle et sentimentale. Pas comme un amusement ou un passe temps. Et que les risques ne valait pas la chandelle pour autre chose. je pense fortement qu'elle m'en parlerai si elle comptait faire ce genre de chose. Mais les derniers temps passé à vos côtés l'ont affectée .... en bien, elle était déjà mûre mais près de vous elle prend réellement du poil de la bête..

je pris quelques instants avant de souffler comme surpris de ma propre expérience

Faite attention à une chose peut être. Sa loyauté..... c'est une loyauté viscérale et sans faille. Je crois que je viens d'en faire les frais. Je ne prends pas cela comme une trahison, je sais qu'elle souhaite me protéger en vous en parlant. Elle est comme ça

June avait sûrement déjà saisie cela. Zelda pouvait être extrêmement utile et loyale, mais parfois ces actions étaient ..... imprévisibles mais pas dans un mauvais fond. répondant juste à une logique claire et droite mais pas forcement évident pour tout le monde.


Revenir en haut Aller en bas  
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
June D. Phelbs
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Variable
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/01/2018
Messages : 1494
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: The small things   The small things - Page 2 EmptyMer 22 Jan 2020 - 18:56
Ce jeune homme était tout et son contraire. Il reconnaissait ses torts mais dans le même temps, tentait de défendre l’indéfendable. Observant le silence – car le sujet ne valait finalement pas d’envenimer la situation – June se laissa mesurer intégralement. Le ruban-mètre s’enroulait autour de ses bras, de sa taille, de ses jambes et le tailleur notait consciencieusement les informations qu’il recueillait. Elle n’avait volontairement pas rebondit sur cette histoire de respect qu’elle devinait être une autre allusion – par ailleurs juvénile – à l’altercation avec Terrance.

- Je portais parfois du Nina Ricci, corrigea patiemment la rouquine, certains de mes vêtements sont restés enfermés dans une valise depuis le début alors… ils ont gardé quelques odeurs, il avait en réalité fallut que Valentine commence à emménager chez elle l’air de rien pour faire un rangement dans certaines de ses affaires, mais je vous remercie. Quant aux prochaines affaires… nous préparons une guerre, mais je pense que vous étiez au courant.

Un euphémisme pour dire que c’était de notoriété publique. L’avocate ne désirait pas s’attarder en détails sur le sujet. Non pas tant parce qu’ils étaient confidentiels – elle aurait pu développer sur la recherche d’armement ou de ressources pharmaceutiques – mais Raphaël n’était simplement pas un interlocuteur avec lequel elle s’imaginait parler de ses projets, entre une tasse de thé et quelques remontrances. Puisqu’il avait terminé d’ailleurs, elle reprit en main son breuvage et en but plusieurs gorgées en écoutant le jeune homme l’avertir de la « loyauté » sans faille de Zelda.

- C’est une brave fille, reconnut June sur le ton de la conversation, elle a envie de s’investir, c’est une excellente qualité. Toutefois, je n’ai jamais dit que c’était elle qui m’avait rapporté vos escapades.

Le masque de la rouquine demeurait tel qu’à son habitude : froid et impénétrable. Dans les faits, n’importe qui pourrait lui avoir parlé de l’échange entre Raphaël et l’adolescente. Cette dernière avait la langue pendue, c’était une connaissance universelle, alors il n’était pas difficile de l’imaginer le répéter à quelqu’un et l’information aurait cheminé jusqu’à ses oreilles. Qu’importe le scénario que se faisait le tailleur : l’avocate ne trahirait pas l’origine de sa source, c’était une question de principe.

- On regarde les textiles ? C’était à priori la suite logique de l’entretien, le temps de finir le thé, comme vous avez dit, et de vous rappeler que si vous avez été… gêné par la réaction de Terrance le jour de la révolte, il a fait son travail, June se rassit et leva ses yeux émeraude sur son hôte, maintenir le climat d’une communauté est fragile. Si tout le monde peut réquisitionner une arme de façon non vérifiée et s’en servir contre ses propres co-survivants, on court droit à l’émeute généralisée, voire à l’anarchie, elle pourrait disserter des heures sur les raisons pour lesquelles armer les deux jeunes gens à ce moment aurait été une mauvaise idée mais préférait aller à l’essentiel, je parlerais à Terrance pour lui demander d’être moins « désagréable » la prochaine fois qu’ils s’adressera à de jeunes personnes. Mais sachez que si la situation était amenée à se reproduire, il vous ferait la même réponse.


Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy and plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Titres:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Raphaël Dorne
Raphaël Dorne
Fiche de personnage
Survit depuis le : 02/11/2019
Messages : 44
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: The small things   The small things - Page 2 EmptyMer 22 Jan 2020 - 19:32

Malgré son visage impartial je savais qu'elle avait compris se que je voulais dire en parlant de respect. Mais je ne m'attendais pas à se qu'elle comprenne parfaitement la situation que j'avais véçu. Personne ne lui manquerait de respect, elle était trop …. importante et imposante pour qu'on lui tienne tête en face à face et en public.
Elle m'avoua qu'elle avait gardé des vêtements du tout début qui portait du Nina Ricci, cela avait peut être déteint sur d'autres vêtements. A vrai dire les parfums me manquaient un peu, ils indiquaient beaucoup de chose sur la personne, à moins qu'il ne soit mal choisi.
Sa deuxième confession était qu'on allait partir en guerre, même si nous étions déjà. Pour moi cela était un conflit à demi-mot, on ne savait pas exactement qui ils étaient et se qu'ils voulaient, et nous cherchions pas à les comprendre. C'était eux ou nous.

J'avais plus ou moins compris pour le conflit, même si les détails et le fondement même m’échappe ou que je ne saisis pas réellement tout. Je serais toujours loyal au Fort Ward, juste que je trouve dommage de devoir utilisé un affrontement armé direct sans comprendre la situation ou sur un mal entendu. Mais parfois il n'y a que cette solution, ou l'histoire le veut ainsi. Je vous fait entièrement confiance là dessus, je n'est pas toute le contexte en tête et je n'y tiens pas forcement.

June rajouta sur le compte de Zelda qu'elle voulait s'investir et que c'était une excellente qualité mais elle m'assurait qu'elle n'avait pas dis que c'était Zelda qui avait rapporté mon escapade à ses oreilles.

J'en est parlé à qu'une personne. Et Zelda n'est pas le genre de fille à répéter ce genre d'information inutilement à tout le monde. Mais je vous comprends sur le principe de défendre sa source d'information. Même si dans ce cas, pour ma part, il n'y a qu'une personne au courant après vous donc le rapport est rapide à faire. Le message est compris et passé. Je prendrais les mesures nécessaires pour moi-même et Zelda si le moindre doute se fait sentir. Nous pouvons passer aux textiles.


Je laissa ma cheffe dans l'atelier seule avec le thé quelques instants, le temps que je récupère des échantillons de textiles utilisations pour les tenues civiles d'hiver et les tenues « de combat »
je déposa deux piles de tissus sur une table à part et commença a extraire quelques étoffes tout en relisant mes notes.
J'avais envisagé pour la tenue civile : un pantalon un tissu doublé à intérieur par un tissu fin mais doux et chaud., tee shirt basique avec un pull maillé serré avec un col en V juste prononcé pour mettre en valeur le pendentif qu'elle portait toujours. Avec ceci, une veste en jean doublé en laine travaillé.
Je disposa les étoffes par ensemble pour qu'elle puisse connaître le toucher sur la peau et le type de rendu. Pendant qu'elle me donnait un avis sur « ensemble civile » je préparais les étoffes de combat et rectifia un point par rapport à Terrance.

mmmhhh je pense que je me suis mal exprimé par rapport à Terrance. En mettant mon ressenti personnel à cause du manque de respect et l'insulte flagrante. Je pense que Terrance n'est plus apte à sa tâche d'armurier, non pas à cause du fait qu'il n'a pas voulu nous donner des armes. Cela je le respecte totalement, il avait raison je le conçois malgré moi. Cependant c'est sa faculté physique que je met en doute. Il a mis un certain temps à maîtriser Zelda, une enfant, certes combative mais une enfant. J'en serais venu aux mains avec lui, alors que je suis pas le plus impressionnant physiquement, j'aurais sans douté maîtrisé Terrance et j'aurais pu saisir une arme et m'en servir par la suite avec ou sans l'intervention de Briana et Norman.
Terrance pourrait trouver une autre fonction dans laquelle sa force physique n'est pas un risque


Pour imaginer mes propos j'utilisa une comparaison bête et méchante mais c'était simple et claire.

Si c'était Clayton qui gardait les armes, je n'aurais jamais eu l'idée en cas de force majeur de tenter l'affrontement pour obtenir se que je souhaitais. Honnêtement en voyant Terrance galérer avec Zelda..... idée ma traversé de l'aider même si ce n'est pas dans nature et que j'ai horreur d'agir comme cela. Certains n'auraient pas hésité et la suite aurait pu ….. être différente bien différente.

J'en avais fini avec Terrance le message était passé. Son manque de respect, pouvait éventuellement passé à l'as pour cette fois. Mais son aptitude physique n'était pas compatible avec une tâche si dangereuse et vitale que celle d'armurier. C'était même par soucis d'efficacité et de logique que je voulais le voir partir de ce poste et non par rancœur.... même si les deux se rejoignaient.

Je pris donc mon thé en main, pour attendre qu'elle ferme la discussion sur Terrance et Zelda, qu'on puisse se focaliser sur elle et les tenues que j'allais concevoir. Pour ma part, j'avais vidé mon sac et je n'avais plus rien à lui confesser dans immédiat.



Revenir en haut Aller en bas  
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
June D. Phelbs
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Variable
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/01/2018
Messages : 1494
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: The small things   The small things - Page 2 EmptySam 25 Jan 2020 - 18:54
Tant mieux s’il lui faisait confiance car l’avocate n’en dirait pas plus sur les tenants et les aboutissants de cette guerre inévitable. Car elle l’était. Il n’était pas question d’une escarmouche ou d’un groupe qu’ils pourraient se contenter d’ignorer. Il en allait de l’avenir de l’humanité que Fort Ward s’interpose – et surtout : que Fort Ward l’emporte. Quant à l’affaire Zelda, elle n’en laissa rien paraître non plus. June attendit donc patiemment que le tailleur revienne avec ses échantillons de tissu et entreprit de faire son choix dans les coloris et les matières. Ressortirent principalement du lot des tons automnaux et des tissus amples et légers. Suffisamment consistant pour ne pas se froisser au moindre geste mais assez souple pour ne pas lui infliger une sensation de lourdeur.

De son côté, Raphaël était lancé dans son refrain sur Terrance et vint un moment où la rouquine cessa ses tests digitaux pour finir son thé d’une traite et le fixer avec une froide sévérité. A chaque mot, il confirmait son opinion du fait qu’aussi bon qu’il était dans sa spécialité, son hôte était un adolescent qui n’avait pas fini de grandir. Ce qu’il prenait pour des justifications n’étaient pour elle que les arguments capricieux d’un jeune homme frustré de n’avoir pu obtenir ce qu’il voulait ce jour-là : une gâchette sur laquelle appuyer.

- Le problème n’est pour moi pas la condition physique de Terrance mais le fait que vous ayez songé à vous introduire dans l’armurerie par la force pour vous servir, rétorqua-t-elle froidement, le rôle de Terrance n’est pas de pouvoir se battre avec la moindre personne qui souhaiterait s’équiper de façon non-autorisé mais de tenir un registre stricte. Il n’a besoin ni de muscles saillants, ni des aptitudes d’un boxeur de quarante ans pour remplir cette tâche – et il le fait d’ailleurs très bien.

La situation rendue possible lors de la révolte était extrêmement exceptionnellement et n’aurait probablement plus l’occasion de se reproduire. Il était inutile de penser protéger le stock d’armes en y mettant une armoire à glace car ce n’était pas la figure du gardien qui faisait les habitants respecter la règle, mais simplement le principe clef de la société qui consistait à obéir aux lois. Autrement, Arizona pourrait nommer le meilleur des combattants pour veiller sur leurs précieux canons, ça n’empêcherait rien dans le cas d’un vrai soulèvement où les contrevenants se présentaient en groupe.

- Ce qui est toutefois préoccupant c’est votre tendance à vouloir défier les limites. Qu’il s’agisse de se faufiler hors de la zone sécurisée ou de vous imaginer dévaliser l’armurerie, le ton de June était sans équivoque ; sec et tranchant, je vous conseille de trouver à vous défouler via les moyens autorisés dont vous disposez – et ils ne manquent pas.

Elle ne le dit pas pour ne pas ouvertement ouvrir de querelle inutile – Raphaël avait besoin d’être recadré, pas enfermé – mais son timbre était clair : aux prochains écarts, les conséquences seraient bien plus désagréable que cette simple conversation.

- Si nous finissions pour cette tenue ?


Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy and plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Titres:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Raphaël Dorne
Raphaël Dorne
Fiche de personnage
Survit depuis le : 02/11/2019
Messages : 44
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: The small things   The small things - Page 2 EmptySam 25 Jan 2020 - 22:29

Elle n'avait pas l'air de comprendre mes propos et mes exemples. Je pense qu'elle n'avait pas compris que si c'était les révolutionnaires qui se seraient présentés à Terrance comme je l'avais fait, ils n'auraient pas demandés poliment et auront la retenue que j'ai eu. Ils auraient tout bonnement bousculé le vieux pour obtenir des armes et s'en servir clairement à des fins malveillantes. Madisson, Clayton et Liam ainsi que les scientifiques auraient pas eu la même chance. Je ne savais plus trop quel mot ou expressions utilisés pour lui faire comprendre ma pensée. J'avais plus l'air de m’enfoncer dans l’embarras au fur et à mesure que son regard se durcissait à mon égard. J'en voulais clairement à ce vieux con, de m'avoir humilié, craché dessus, ridiculisé devant les responsables et surtout June. Maintenant j'allais passer pour un jeune rancunier, hargneux voir même hypocrite. June pouvait voir la gêne montait en moi et son attitude ne m'aidait pas. Je perdais peu à peu ma confiance et ma prestance, le jeune tailleur sûr de lui et fier de sa personne se transformait en homme résignait et humilié par une histoire qui l'avait trop pris à cœur.
J'en avais assez de me faire refouler à chaque propos, comme ci elle cherchait un prétexte à chaque fois pour dire le contraire et rien me céder.

Bien, bien. Je ne chercherais pas à justifier mes derniers propos ou autres pensées. Si pour le bien de tous cela doit continuer comme cela. Alors il en va de soi. Je ne parlerai plus de ce problème qui est donc résolu. Je suis fautif et légèrement ridiculisé aux yeux de tous. Le temps fera son travail et gommera les tâches que j'ai pu laissé sur ma propre personne..... du moins je l'espère.

En réalité j'avais deux options, continuer la guerre sans passé par la voie officiel et lui mettre des bâtons dans les roues quand je pourrais le faire « légalement », ou jouer le jeu et tout faire pour me montrer meilleur que lui et faire en sorte qu'il change d'avis sur moi pour effacer ma dernière impression. Intérieurement la première solution était facile mais dangereuse, l'autre plus dur voir impossible qu'il m'oublie et me montre un peu d'estime. Cependant si je suivais les entraînements que je gagnais mon habilitation et le respect d'autres responsables, la prochaine fois il ne pourra pas me refuser d'aider le camp.
Pendant qu'elle choisissait les couleurs et tissus elle ajouta d'un ton sec et tranchant que le soucis au final ….. c'était moi. Ma tendance rebelle et indiscipliné avait l'air de la contrarier. J'en montrais rien mais je me sentais insulté. Moi rebelle comme ceux qui ont attaqués leur congénères, indiscipliné alors que j'ai exécuté les ordres de Clayton, que je reste renfermé nuits et jours dans un atelier pour mettre tout le camp au chaud et éviter qu'on ne tombe malade. Que je me tue à la tâche pour leur produire les tenues les plus adaptées pour sortir et éviter de chercher ou perdre un chargeur, de rester accroché à un barbelé ou tout autre incident lié à la tenue. J'étais donc aussi insignifiant que les retraités beaucoup moins productif ?
Je devais me ressaisir et éviter tout mal prendre. La tentation de ma défendre et d'argumenter encore était délicieusement attractif, mais je devais tenir ma réputation enfin se qu'il en restait. Je rétorqua donc :

Je choisirai plus judicieusement comment passer mon.... temps libre sans que cela nuise au camp, à quelqu'un et surtout à moi-même. Dès que mes tâches principales seront terminées je me rapprocherais des responsables que vous avez cités tout à l'heure pour être utile au fort quand l'heure sera venu d'utiliser les tenues de combats.

Oui j'avais pour nouvel objectif de m'entraîner plus aux maniements des armes et tactiques de combats pour participer aux combats, de plus cela me permettra de voir le terrain et de mieux comprendre les attentes de mes collègues dehors. Savoir se qui est superflu et se qui est vital. La tenue civile était en bonne voie pour se terminer. June n'hésitait pas trop sur les tissus et d'instinct choisissait les meilleurs tissus et ensemble. La tenue allait se faire d'elle-même, je voulais tout de même apporter une touche en plus le confort ; même de nos jours la petite attention était toujours appréciable.

Une pochette sur la poitrine pour les stylos et autres objets ou papiers. Est qu'une poche assez grande pour ranger un calepin, ou un petit objet vous sera utile dans l'intérieur de la veste ?

Pour lui exposer utilité de la chose j'ouvris ma veste pour lui montrer que j'avais toujours mon petite calepin et un stylo à l'intérieur de ma veste à gauche et juste une petite lanière semi rigide pour fixer un couteau ou un étui dans l'intérieur de la veste. J'utilisa ce dernier élément pour ouvrir la conversation sur la tenue plus « sportive ».

La tenue civile est assez simple et rapide. Cependant la tenue de combat, j'aimerais prendre plus de temps. Rien ne parasitera la conversation, je veux réellement que la tenue VOUS plaisez et VOUS correspondes. Il est primordial qu'elle soit pensée pour vous et votre gestuelle de combat, le placement des lanières pour fixer une lame, la hauteur des élastiques qui peuvent accueillir des chargeurs ne doit pas être mis par défaut. Elle doit être pensé comme une seconde peau. De base je double les genoux, les coudes, les anneaux pour passer les ceintures sont assez amples pour que vous puissiez passer votre grande ceinture porte chargeur ou harnais. Vous préférez porter votre fusil devant vous, sur le côté ou le dos ? Et vous êtes droitière ou gauchère ?

Il y a avait quelques questions techniques, peut être inutile ou superflu pour elle, mais cela comptait pour moi. Je voulais savoir que les chargeurs étaient à une position optimale pour changer rapidement. L'exemple le plus simple que j'avais vu été un militaire qui rechargeait son fusil à pompe en plaçant sa crosse sur l'épaule droite pour que les cartouches attachés à sa poitrine droite ne fasse que 5 cm de voyage, contre 50 cm si il devait les prendre à la ceinture. Alors que son collègue lui rechargeait le fusil sur le dos sur sa cuisse et attrapé les cartouches de sa ceinture. Une guerre était à venir, vu l'équipement et sa façon d'agir des opposants il était sur qu'il y aurait des militaires entraînés en face, nous devions utiliser les mêmes techniques et optimisation pour ne pas leur laisser avantage tactique.
Revenir en haut Aller en bas  
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
June D. Phelbs
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Variable
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/01/2018
Messages : 1494
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: The small things   The small things - Page 2 EmptyLun 27 Jan 2020 - 13:40
June chassa d’un geste de la main les excuses de son hôte et les certifications comme quoi il s’y prendrait autrement à l’avenir. Elle ne lui en tenait pas de rigueur personnelle et à vraie dire, elle appréciait la maturité dont il faisait finalement preuve dans la discussion. Plutôt que de s’acharner à défendre son point de vue, il acceptait – au moins en mots – de se remettre en question. Il se pourrait qu’elle l’ait mal jugé de prime abord. Seule l’avenir le dirait pour l’instant, cela suffisait à mettre l’incident derrière eux.

- Ça ne sera pas inutile, en effet, garantit-elle à propos de la poche intérieure.

Tant qu’elle était dans le camp, le besoin de prendre des notes pouvait la prendre n’importe où. Quand Madisson n’était pas là pour le faire, la rouquine regretterait de ne pas avoir emporté de calepin et la suggestion de Raphaël lui épargnait d’avoir à porter un sac. Alors que ce dernier revenait sur la « tenue de combat » - qu’elle ne lui avait par ailleurs pas demandé mais le terme l’intriguait – June croisa les jambes et se pencha vers lui d’un air intéressé.

- Vous y avez beaucoup réfléchi, constata-t-elle agréablement.

Elle ne savait encore à quoi s’attendre mais l’idée d’accoutrements spécialement conçus pour les missions périlleuses ne lui déplaisait pas. Particulièrement alors qu’ils s’engageaient sur la voie d’une guerre et que le moindre avantage pouvait marquer la différence. Leur petit « accrochage » était déjà loin dans son esprit : son cerveau en surmenage venait d’embrayer sur autre chose de bien plus sérieux.

- Je suis droitière. Mais à vraie dire, je ne suis pas un modèle en terme d’opération sur le terrain : lorsque je me joins aux sorties, je me contente des bases et du minimum syndical. Un semi-automatique, une lame et de la prudence, l’avocate n’avait aucun problème à reconnaître qu’elle était loin de briller par ses performances physiques : elle avait appris à se défendre mais elle ne deviendrait jamais un soldat au sens sportif du terme, par contre, je reconnais l’utilité de généraliser des tenues de ce genre. Avec quels textiles vous les réalisez ? Cuir ? Kevlar ? C’était les deux matières les plus résistantes qui lui venaient en tête en termes de vêtement, ni l’un ni l’autre ne sont évident à trouver et encore moins à produire. Vous avez pensé à des solutions pour s’approvisionner et en fabriquer plusieurs dizaines ?

C’était certes un chantier ambitieux dans l’idée mais June n’avait pas été habituée à voir petit. Pour l’instant, elle dégrossirait le terrain mais si le jeune homme était certain de pouvoir suivre la cadence, peut-être verrait-elle avec Arizona et Stan pour qu’ils passent leurs commandes – et trouvent la matière première, accessoirement.


Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy and plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Titres:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Raphaël Dorne
Raphaël Dorne
Fiche de personnage
Survit depuis le : 02/11/2019
Messages : 44
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: The small things   The small things - Page 2 EmptyLun 27 Jan 2020 - 15:33

Je pouvais enfin souffler. June relâcha la pression qu'elle me mettait pour me faire plier à son désir que je rentre dans les rangs. En vue de cette discussion il était clair qu'il me serait plus simple de me faire bien voir en m'investissant plus pour l'effort de guerre en terme de production et de m'intéresser à extérieur d'aujourd'hui au lieu de rêver de celui d'hier. Mes dernières escapades en dehors du fort était pour me souvenir de l'extérieur dangereuse et impitoyable mais il avait évolué en zone de guerre où les embuscades entre humains étaient plus dangereuses encore qu'une horde de rôdeurs abîmés.
Même si June n'était pas une femme attaché à la coquetterie et l'esthétique, l'idée d'une poche avant et dans la veste avec un calepin la séduit rapidement. Il était nécessaires de prendre pour tout se souvenir en fin de journée. Je pris donc note de son désir d'avoir une poche à calepin ainsi que les autres petits détails. Quand j'aborda les tenues d'extérieur la cheftaine marqua un intéressé beaucoup plus sérieux et sincère. J'étais étonné même qu'elle m'écoute sans me contre-dire ou me remettre à ma place. Mon investissement dans l'effort de guerre avait l'air de lui plaire même. D'un côté je voulais fournir le meilleur à mes camarades pour ne pas perdre ma place, dans tout les sens du terme.... être virer à cause de mon attitude ou juste être dominé par un autre groupe ….. comme Emerald Freedom. D'un autre côté je me défendais moi-même, car je serais peut être mobilisés physiquement pour porter des armes et perdre à cause d'un détail stupide était la pire chose à voir.
Je tenais réellement à concevoir des tenues adaptés car durant la traversée du pont de Seattle, j'avais vu une femme, accroché par des morceaux de ferrailles. La pauvre dame portée un pull en laine tricoté trop long pour elle, car il faisait vraiment froid à cette époque. Sauf que durant la fuite, son pull qui la protégé du froid à cause sa mort en la retenant l'espace de quelques instants suffisait pour qu'un rôdeur la morde.
Elle avança quelques idées de projets comme faire des tenus « standardisés » utilisant du cuir ou du kevlar.

Droitière d'accord. En se qui concerne les tenues, oui une dizaines voir plus peuvent se faire, je demanderais peut être de l'aide ceux qui savent coudre même de façon basique pour m'aider dans les tâches simples. Pour les ressources, le Kevlar serait un mets de luxe. Il y a beaucoup de jeans et du cuir qui est utile, résistant et abondants. Je peux éventuellement voir avec des experts du bricolage pour ajouter des la fibre de verre qu'on utilise normalement pour les coques de bateaux, du nylon tressés ou d'autres dérivés qu'on pourrait insérer entre deux pièces de tissus.
A Université de médecine de Seattle, il y a quelques années, j'avais vu un civil qui s'était construit un gilet par balles de cette manière. Il avait cousu un genre de poche avec du jean pour y glisser des plaques de blindages en céramiques récupérés dans une armurerie. Un autre avait mis des baguettes de métal dans ses manches pour éviter les morsures. Avec un peu d'étude en concertation avec des bricoleurs et des militaires je suis sûr qu'on peut arriver à améliorer des tenues dans optique d'un guerre non pas avec des rôdeurs mais des humains.


Là était la différence majeur qu'il fallait marquer. S'équiper pour faire la guerre à l'ancienne et la guerre aux morts était différent. L'un ne demandait pas d'optimisation mais surtout de l'agilité et de la prudence . L'autre demandait un bon équipement et des réflexes et encore plus de prudence et d'observation.

Vers qui à votre avis je pourrais me tourner pour ressembler des experts. Vu votre sérieux et la façon dont vous abordez le sujet. La guerre qui se prépare n'a pas l'air d'être juste quelques escarmouches et raids. Et je n'apprécie pas l'idée de savoir mes camarades à l'extérieur en tenue « légère » comme ci on affrontait des morts qui viennent naturellement aux corps à corps. Alors qu'en face il y aura des personnes vicieuses usant de tout les pièges et avantages qu'on leur laissera.


Mon discours changea de ton en quelques minutes. Je me plaignais de mon propre sort et de ma rancune, mais quand il s'agissait de défendre le camp que je considérais comme mon chez moi. Il n'y avait plus de JE qui tenais. C'était NOUS ou rien, ensemble ou pas du tout, il était hors de questions que je me retrouve sur la route alors que le fort avait tout le confort qu'on peut rêver.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: The small things   The small things - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- The small things -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: