The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-28%
Le deal à ne pas rater :
Smartphone HUAWEI P30 lite Noir 128 Go
265 € 369 €
Voir le deal

Partagez
- La mauvaise rencontre ? [Yulia et Anton] -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anton Donovan
The Exiles
Anton Donovan
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: HK G36K
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/12/2019
Messages : 105
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: La mauvaise rencontre ? [Yulia et Anton]   La mauvaise rencontre ? [Yulia et Anton] - Page 2 EmptyDim 5 Jan 2020 - 12:12
-          Scheisse !

Ce fut le seul mot qu’Anton prononça quand il se rendit compte que sa mandale avait touché un homme et non cette peste de Yulia. C’était un homme légèrement typé avec un accent qu’il ne connaissait pas, un européen peut-être ? En tout cas, ça eut le mérite de calmer immédiatement l’ancien flic. Il ne pensait plus du tout à casser les dents de l’autre, simplement, il se sentait un peu gêné d’avoir cogné sur un innocent.  Ses yeux passèrent de Yulia à l’inconnu plusieurs fois avant qu’il ne se décide à bouger. Sa main le lançait salement, il avait mis énormément de force dans ce crochet, en fait, heureusement que c’était quelqu’un de plus « consistant » qui l’avait encaissé. Qui sait les dommages qu’il aurait pu faire à Yulia.

Le nouveau venu eut largement le temps de le houspiller en long en large et en travers. On aurait dit un papa qui engueuler ses enfants. En guise de réponse, Anton s’avança et saisit la mâchoire de l’autre pour l’examiner.

-          Bouge pas, laisse-moi voir. En pleins au niveau des molaires, mais elle ne semble pas cassée. Désolé de ça, t’avais pas à te retrouver en Yulia et moi.

Il se recula et reporta son attention sur la femme. Elle s’en sortait ce coup-ci, mais il y aurait un moment où elle s’en prendrait une. Anton le sentait au plus profond de ses tripes, il n’avait pas fini de se prendre la gueule avec elle :

-          Tu viens me provoquer gratuitement, tu m’insultes et tu te fais sauver par ton pote ? T’es vraiment qu’une garce pathétique Yulia.

Puis ses yeux revinrent sur le nouveau venu, la moindre des choses étaient de se présenter maintenant. Anton était bourru et colérique, certes, mais ce n’était pas une raison pour se présenter et lui expliquer la situation :

-          Je m’appelle Anton. Ta copine et moi on s’est croisé il y a pas très longtemps, on se battait pour une bouteille de vodka et des rôdeurs sont arrivés. Elle en a tué un qui allait me mordre, alors je l’ai remercié puis on s’est séparé. Je suis venue ensuite ici pour me poser un peu et je l’ai vu débarqué pour venir m’emmerder alors que j’avais rien demandé.

Anton récupéra son manteau et le réajusta, autour d’eux la foule commença à se disperser en râlant, ils voulaient une bagarre qui ne viendrait jamais. La déception passa par quelques lopettes et autres noms d’oiseaux, en guise de réponse il lança :


-          Ceux qui veulent se la donner avec moi sortez du rang ! Bande de tarlouzes, c’est facile d’insulter de loin. Allez ! Personne ? J’m’en doutais ! Il y a rien que des putains de yorkshires ici. Au moins, l’autre pétasse elle a le courage de m’insulter en face. Bon d’ailleurs Yulia, tant qu’on parle de toi. Tu veux quoi maintenant ?



Tu dois admettre qu'il est possible que Dieu ne t'aime pas du tout - Fight Club.
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1925
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: La mauvaise rencontre ? [Yulia et Anton]   La mauvaise rencontre ? [Yulia et Anton] - Page 2 EmptyMar 14 Jan 2020 - 10:43
Je me relève comme je peux après avoir constater que celui qui a encaissé la vilaine pèche d’Anton, c’est ce crétin de Valérian. Qui lui a demandé de s’interposer au juste ? Je vais pour voir comment il s’en sort, mais le barbu est plus rapide que moi – pas dur, il est déjà debout à réaliser qu’il tape plus vite que son ombre pour rien. Tout ça pour finalement m’agresser encore avec une phrase qui a absolument aucun sens :

???? Je le fixe avec une mine outrée, je pensais pas qu’on pouvait creuser encore une fois au fond du trou de la bêtise absolue. Mais Anton me prouve le contraire et j’en suis quasiment admirative là. J’ai absolument RIEN demandé à ce crétin, j’te signale ! A quel moment il m’a entendu supplier comme une pucelle ? Il s’est jeté pour T’AIDER, toi, tête de couille !

Oui bah, insulte gratuite pour insulte gratuite, mon vocabulaire est un peu plus fleuri que le sien à l’évidence, et je vais pas faire genre il me tape pas sur les nerfs.

Et voilà comment tu le remercies ! Sympa ! J’applaudis, mais littéralement, en le regardant avec un air mauvais. Pendant que monsieur le macho se la donne avec les autres, je me penche vers Valérian. Ma main froide va se mettre contre sa joue, là où il a pris son coup. Ça soulagera au moins un peu, à défaut d’avoir des glaçons pour éviter que ça enfle. Il va être beau à voir, tiens : Ca va ? Je demande quand même pour la forme, histoire de pas passer – encore – pour la méchante alors que pour une fois, j’ai pas fait escaladé l’atmosphère toute seule.

Anton disperse les curieux comme il le peut, avant de se retourner vers nous et me parler de la manière la plus insupportable qu’il soit. J’fais d’mon mieux pour me concentrer sur Valérian, mais c’est difficile de fermer sa gueule quand on a envie qu’un autre se taise à notre place. Je veux quoi ?

Je venais juste voir comment tu t’en sortais et comment tu allais, mais vu qu’t’es trop occupé à agresser les gens, voilà où on en est ! Ok, j’ai peut-être pas mis les formes, mais au bout du compte c’était presque la même chose. On essaie d’être sympa – et c’est pas toujours une réussite – et voilà on en est ! Valérian se fait cogner, pour absolument rien. Va falloir qu’t’aille tirer ton coup quelque part toi aussi, t’es tendu, allez, vlan. Regard vers Anton, coup de tête vers Valérian pour leur signaler qu’ils sont dans la même merde.

Solidarité masculine, tout ça, ça va leur plaire.



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Valérian Zacharias
Leader | The Exiles
Chasseur de primes
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Colt Anaconda et cutter à lame trapézoïdale
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 26/01/2019
Messages : 825
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: La mauvaise rencontre ? [Yulia et Anton]   La mauvaise rencontre ? [Yulia et Anton] - Page 2 EmptyJeu 16 Jan 2020 - 15:04
Décochant un regard mauvais aussi bien à Yulia qu’à Anton, Valérian se redressa difficilement et fit la grimace. Merde alors, sa mâchoire lui faisait un mal de chien ! Ce type n’y était pas allé de main morte ! Un crochet pareil aurait fait faire un tour complet à la tête de Yulia. La russe avait décidément un don pour se frotter aux mauvaises personnes et se fourrer dans des ennuis colossaux, parfaitement démesurés par rapport à sa propre petite personne. Mais quelle mouche avait bien pu la piquer ?! « Fait chier… » maugréa une nouvelle fois le grec, tout en massant précautionneusement sa mâchoire endolorie. Quelle plaie, cette nana ! Si Valérian avait su qu’il devrait pâtir de son inconscience et de sa stupidité, il se serait bien abstenu de l’accompagner jusqu’au No Man’s Land. Merde alors ! Il aurait dû la laisser se démerder seule et assumer l'entière responsabilité de ses actes !

« Qu’est ce que… ? » fit Valérian, complètement prit au dépourvu lorsque l’adversaire de Yulia, un homme à la carrure massive et au visage tailladé de cicatrices, lui saisit tout à coup le menton pour regarder de plus près l’état de sa dentition - visiblement soucieux de lui avoir fait sauter une molaire ou deux : « Ah, euh, d’accord… » fut tout ce que marmonna le grec, véritablement confus, lorsque l’autre eut donné son diagnostic et enfin lâché sa mâchoire. Si un goût de sang lui piquait méchamment la langue, toutes ses dents paraissaient effectivement bien à leur place : « Et tu n’avais pas à essayer de la cogner. » répliqua Valérian d’un ton plus tranchant, quoique difficilement en raison de sa bouche endolorie : « Quoiqu’elle ait pu te dire… (oh merde, ça faisait mal) Et peu importe le coup de pute qu’elle a… (putain, ça faisait vraiment mal) pu te faire. » Yulia n’était pas toute blanche dans cette affaire. Valérian en avait la certitude absolue. Une fois rentrés à la distillerie, il l’interrogerait au sujet de ses comptes avec cet homme et chercherait à obtenir le fin mot de cette histoire.  

Valérian se détourna un instant des deux adversaires pour cracher et se débarrasser de cet infâme goût de sang qui lui emplissait la bouche. Il leva cependant les yeux au ciel, à la fois exaspéré et furieux, lorsqu’il entendit l’armoire à glace invectiver à nouveau Yulia et engager de plus belle les hostilités. Ce à quoi ne manqua pas de répondre la russe, toujours aussi inspirée et virulente dans ses propos : « Le crétin t’emmerde, Yulia. Profondément. » articula tant bien que mal Valérian, en lui jetant un regard noir par-dessus son épaule. Oh et puis merde… Il fallait vraiment qu’il arrête de parler. Le fait d’actionner sa mâchoire lui faisait un mal de chien. À tous les coups, il aurait droit à un énorme bleu. Si c’était le cas, Jake allait être insupportable avec lui. Cette peste ne manquerait pas de le tourner en dérision et se foutre de lui jusqu’à ce que disparaisse l’hématome : « Une bouteille de vodka ? » répéta Valérian, à la fois incrédule et exaspéré, lorsque le dénommé Anton lui livra, en quelques mots bourrus, le fin mot de l’histoire : « Vous avez tous les deux un… Sens des priorités surprenant. » Le grec n’ajouta rien à ce sujet, mais secoua la tête d’un air mécontent. Plus rien ne l’étonnait de la part de Yulia. Tout semblait en effet être prétexte à la compétition pour la jeune femme ; cette bouteille de vodka avait probablement eu moins d’attrait à ses yeux que la perceptive de voler dans les plumes d’Anton  : « Valérian. » se présenta t-il ensuite, en hochant la tête à l’adresse de l’armoire à glace : « Oui, je suppose donc que tu es (le grec grimaça et esquissa tant bien que mal un sourire narquois) la victime dans l’histoire. » À d’autres ! S’il y avait une chose dont Valérian était certain, c’était des tords partagés des deux adversaires. Il n’y en avait pas un pour rattraper l’autre.      

Anton se détourna à cet instant pour disperser la foule de curieux assemblée autour d’eux : « Ça va. » répondit alors brièvement Valérian à Yulia, en hochant la tête d’un air évasif. La main de la jeune femme, gelée, soulagea quelque peu l’endolorissement de sa joue, qu’il sentait d’ores et déjà gonfler : « Qu’est ce qui t’est passé par la tête ? » fustigea t-il cependant à voix basse, furieux. Contre Yulia, contre cet Anton et contre lui-même. Qu’est ce qui lui était passé par la tête, à lui ? Pourquoi avait-il fait une chose aussi stupide ?

Et voilà que les hostilités repartaient au quart de tour : « Fermez-la. » gronda Valérian, une main contre sa joue, sans relever la pique de Yulia qui lui était personnellement adressée : « Tous les deux. » Pas un pour rattraper l’autre. Valérian se tourna alors vers Anton et le dévisagea ouvertement. Compte tenu de sa carrure, de ses cicatrices et de la puissance de ses crochets, il y avait fort à parier que son parcours valait le détour : « Où est ce que tu as appris à cogner comme ça ? » lui demanda alors le grec, avec une curiosité non feinte : « Pas en tapant sur les petites choses vulnérable comme Yulia, j’espère ? »
Revenir en haut Aller en bas  
Anton Donovan
The Exiles
Anton Donovan
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: HK G36K
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/12/2019
Messages : 105
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: La mauvaise rencontre ? [Yulia et Anton]   La mauvaise rencontre ? [Yulia et Anton] - Page 2 EmptyVen 17 Jan 2020 - 11:54
Le dénommé Valérian semblait agacé par le comportement de Yulia et d’Anton. Cependant, il parvenait à garder un niveau de calme remarquable.  Demandant juste aux deux belligérants de se taire. Etrangement, l’ancien flic obtempéra, la foule commençait à se disperser, autant que sa colère. Il n’avait plus réellement envie de cogner sur qui que ce soit. Non, en lieu et place, il écouta la curiosité de Valérian à son égard. Réfléchissant quelques secondes à la façon dont il lui avait posé la question. Chose vulnérable comme Yulia… ça sentait une certaine ironie dans le ton et si ce n’était pas le cas, Anton n’était pas du tout convaincu qu’elle soit « vulnérable ».

Il réfléchit aussi à comment et quoi raconter de son histoire, déjà, ça semblait évident qu’il n’allait pas mentionner toute sa famille et les joies de la fraternité. Non, il allait certainement faire comme d’habitude et passer sur les sujets qui pourraient interessé Val’. C’était d’ailleurs curieux qu’il lui pose la question, qu’est-ce que ça pouvait bien lui foutre ? Il croisa les bras avant de répondre :


-          J’étais flic, à Los Angeles, inspecteur dans une unité anti-gang. Tu imagines qu’on ne rentre pas là dedans sans savoir cogner. J’ai pratiqué la boxe pendant des années. Mais bon ça c’était avant. J’ai quitté mon taf un peu avant toute cette merde pour devenir chasseur de prime à Seattle.

Anton n’avait pas vraiment besoin d’expliquer pourquoi il avait quitté son travail, dire qu’il avait viré à moitié alcoolique n’était pas vraiment « élégant ». Non, pas du tout même, c’était un aveux² de faiblesse et il ne voulait plus penser à cette période sombre de sa vie. Il se passa la main dans la nuque avant de continuer :

-          J’ai trouvé refuge dans un petit motel dans l’est de l’état au début de tout ça. J’ai dirigé une petite communauté jusqu’à l’an dernier… puis on a été attaqué, des mecs dans un camion, ils sont venus, ont tué ou enlevé absolument tout le monde. Je les cherche depuis ce moment et je compte bien leur faire payer. Alors non, Valérian, je n’ai pas fait mes armes sur des personnes sans défenses comme Yulia. Mes armes; je les faits sur des vraies crevures.

Anton eut un regard pour Yulia, il ne s’attendait pas spécialement à ce qu’elle vienne le consoler. Son histoire, depuis la fin du monde du moins, était celle de beaucoup de personnes. Il n’était pas le seul survivant d’une communauté dévastée, il n’était pas non plus le seul qui révait de vengeance et il était loin d’être le seul à composer avec une colère viscérale. Quasiment toutes les personnes ici devaient avoir vécu ça. En tout cas, c’est ce qu’il imaginait.

-          Et toi ? Tu peux me dire quel genre d’horreurs tu as commises pour te retrouver affublé de Yulia et à te prendre des coups pour elle ? Toi Yulia, d’ailleurs, c’est quoi l’histoire qui me vaut que tu viennes « être gentille » avec moi ?



Tu dois admettre qu'il est possible que Dieu ne t'aime pas du tout - Fight Club.
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1925
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: La mauvaise rencontre ? [Yulia et Anton]   La mauvaise rencontre ? [Yulia et Anton] - Page 2 EmptyVen 17 Jan 2020 - 13:00
Ou… Quoi ? Il faut que je me taise et qu’en plus il lui pose une question ? Je scrute Valérian avec un regard outré, l’air de me dire que visiblement ça tourne pas rond dans sa tête, mais allez savoir si ça a, un jour, eu du sens là-dedans. Je soupire, rumine, et suis d’autant plus agacée qu’il le complimente quand même sur la droite qu’il a reçu. Sérieux, y’a du culot quand même… Tu veux pas lui dire merci de t’avoir déchaussé les dents avec ça ?

Et gneuhgneuhgneuh ça raconte sa vie, gneuhgneuhgneuh ça pose des questions, je suis dans un monde parallèle où deux gars qui se tapent dessus ont aucune rancune. Genre c’est normal. Genre, c’est ok. Valérian a terminé ses remontrances finalement, et voilà où on en est, ça a aucun sens :

Un chasseur de prime ? Comme un cowboy en fait. Voui, parce que j’écoute quand même un peu ce qu’il se dit, j’essaie tout du moins en affichant une mine de six pieds de long en levant régulièrement les yeux au ciel. Je suis persuadée que l’information va piquer Valérian, qu’il va se dire « oh, une aubaine, on devrait le recruter » et ma réponse sera claire et définitive : NON. N. O. N. Niet. Hors de question de devoir se coltiner une tête brûlée de plus ici, hors de question que je supporte sa tête plus régulièrement encore. Et puis de toute façon, il a une vendetta évidente à mener contre les gens qui ont kidnappé ses potes, on va quand même pas le retenir hein…

Si ?

Pourquoi tu me poses pas la question que tu lui poses ? parce qu’à l’évidence, c’est tout de même moi qui endure les mauvaises idées de Valérian depuis qu’on s’est dit que s’associer serait une bonne idée. C’est moi qui prends quand il trouve ça brillant de s’interposer entre un poing et moi avec son visage. Je me traine une sacrée bande de neuneu, et personne se dit que c’est moi qui en souffre le plus… L’histoire c’est que j’essaie juste d’être sympa, de vivre en société, bah les prochains pourront toujours aller se gratter.

Ouais je boude, si c‘est pas assez clair pour eux. Je suis pas loin de croiser les bras, soupirer, et répéter méthodiquement tout ce qu’ils diront avec une voix agaçante pour leur taper sur les nerfs. Et j’en suis foutrement capable :

D’ailleurs tous les deux vous pouvez aller vous brosser, vous avez l’air de tomber amoureux, c’est pire que voir sa mère s’enticher du proviseur du lycée, je suis en plein cauchemar là, et je peux même pas me réveiller. Quel enfer.



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Valérian Zacharias
Leader | The Exiles
Chasseur de primes
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Colt Anaconda et cutter à lame trapézoïdale
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 26/01/2019
Messages : 825
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: La mauvaise rencontre ? [Yulia et Anton]   La mauvaise rencontre ? [Yulia et Anton] - Page 2 EmptySam 18 Jan 2020 - 18:57
« Il ne m’a pas déchaussé les dents, justement. » signala Valérian à Yulia, en lui jetant un coup d’oeil impatient : « Et heureusement pour toi, d’ailleurs. Je tiens, en effet, à ce que mes dents restent bien à leur place. » Oui, parce qu'à ses yeux Yulia avait très largement sa part de responsabilité dans cette affaire. Valérian n’était, de fait, pas prêt de lui pardonner ce sale coup et lui réservait d’ailleurs une engueulade mémorable une fois rentrés à la distillerie. Et… Une fois la douleur à sa mâchoire apaisée. Parce qu’il n’était clairement en l’état de s’époumoner sur la russe pour l’instant. Les sourcils froncés, le grec se détourna de Yulia pour braquer son regard émeraude vers Anton et écouter avec une attention particulière son récit. Ce faisant, il prit soin d’ignorer l’expression parfaitement ahurie de la russe, visiblement très mécontente de ce revirement de situation. Yulia aurait probablement son mot à dire, elle-aussi, une fois rentrés à la planque. Nul doute que les murs de la distillerie en trembleraient.

Les sourcils du grec se haussèrent au fil du récit que leur livrait Anton et, les yeux plissés, il dévisagea une nouvelle fois l’ancien flic, comme un acheteur contemple du bétail particulièrement prometteur. L’esquisse d’un sourire au coin des lèvres, Valérian daigna finalement jeter un coup d’oeil en direction de Yulia qui, alarmée, lui fit aussitôt les gros yeux : hors de question ! disaient-ils, très conscients de l’idée qui germait peu à peu son esprit : « Intéressant. Très intéressant. » dit au contraire Valérian, en se tournant à nouveau vers Anton, avec l’affabilité d’un homme qui a effectivement une idée derrière la tête : « Tu n’aurais fait qu’une bouchée de Yulia, compte tenu de ton vécu. (Outch, putain de mâchoire !) Ce n’est pas étonnant. Elle a toujours eu le don de se frotter à plus fort qu’elle. Bien plus fort qu’elle, même. » petite touche de ressentiment et coup d’oeil oblique teinté d’ironie : « J’imagine, par conséquent, que le panneau des primes ne t’est pas inconnu ? » Un ancien flic reconverti en chasseur et prime et, de surcroit, amateur de boxe représenterait un atout considérable au sein de leur groupe. Et ce, quoique puisse en dire Yulia. Certes, le récit d’Anton présentait des zones d’ombre et une quantité de non-dits qu’escomptait bien éclaircir le grec (à compter qu’il parvienne à mettre son plan à exécution et qu’Anton ne lui fasse pas changer d’avis, d’ici là). À vrai dire, Valérian ne s’était pas attendu à entendre un récit complet de la bouche de l’ancien flic. Il était, de fait, agréablement surpris d’être parvenu à obtenir autant d’informations à son sujet, sans avoir à feindre la curiosité et poser davantage de questions. Pour un homme à l‘expression aussi bourrue et revêche, Anton se montrait étonnement bavard : « Je ne crois pas d’avoir déjà aperçu au No Man’s Land. Tu es nouveau dans les parages, je me trompe ? » Un visage tailladé comme celui d’Anton, Valérian n’était, de fait, pas prêt de l’oublier : « Navré pour ta communauté, en tout cas. (il l’était réellement, d’une certaine manière) J’espère pour toi que ces salauds finiront tôt ou tard par payer. » La roue finissait, effectivement, toujours par tourner.

Les yeux de Valérian pétillèrent d’amusement à la question d’Anton : « Les mêmes horreurs que toi. J’en suis certain. L’essentiel est d’être là pour pouvoir en témoigner, n’est ce pas ? » Il était temps de lui accorder quelques informations et, surtout, d’orienter plus sensiblement la conversation vers la distillerie : « Je me suis retrouvé affublé de Yulia il y a quelques mois, lorsque nous avons, elle et moi, décidé de nous associer pour gérer un groupe d’une dizaine d’individus. (petite grimace. Il aurait un bleu, c'était sûr !) Au No Man’s Land, on s’occupe surtout du troc et des chasses à la prime. Cette association n’en est qu’à ses débuts, mais elle nous est déjà profitable - ainsi qu’à ses membres. » Voilà qu’il se mettait à parler comme un homme d’affaire. Il ne lui manquait plus que le costume ! : « Crois-le ou non, mais Yulia sait rondement mener son affaire. Et moi aussi, d’ailleurs. En règle générale, j’évite tout de même de prendre des coups pour elle. C’est une grande fille. Elle se débrouille seule. » Voilà qui posait bien les bases. Et il restait plus qu’à voir si Anton mordrait à l’hameçon.

Un peu pincé, Valérian braqua alors ses yeux en direction de Yulia : « Il y a de quoi être jalouse, en effet. Un type de la carrure d'Anton me serait infiniment plus utile que toi à la planque. Je devrais peut être lui offrir ton poste, tout compte fait ? »
Revenir en haut Aller en bas  
Anton Donovan
The Exiles
Anton Donovan
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: HK G36K
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/12/2019
Messages : 105
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: La mauvaise rencontre ? [Yulia et Anton]   La mauvaise rencontre ? [Yulia et Anton] - Page 2 EmptySam 18 Jan 2020 - 19:43
Anton croisa les bras et écoutant sans rien dire, mais avec patience, la très longue tirade de ce Valérian. L’ancien policier sentait clairement qu’entre les ronds de jambes, les compliments et les allusions, il comptait lui proposer quelque chose. Il s’écoula un moment avant, qu’enfin, l’autre lui dise exactement ce qu’il avait en tête. Il lui parla d’une petite « association » plus que communauté, avec des gens dont les talents sont similaires aux siens. C’était intéressant, très intéressant, sans compter qu’Anton n’avait pas vraiment d’endroit où aller, il n’avait pas non plus d’idée sur comment poursuivre son enquête ici. 

Anton se frotta la barbe avant de se décider à répondre, ça faisait énormément d’information, tant qu’il n’avait même pas eu le temps de répondre à la première des questions qui lui avait posé ! Il commença par ça alors, avant de réagir au reste de la tirade. Et il y avait de quoi faire :

-          En effet, je ne suis pas du coin. C’est la première fois que je viens ici, je n’ai pas encore eut l’occasion de m’adapter à la façon dont ça fonctionne ici. Ça me ferait très plaisir que toi ou Yulia m’explique en temps voulu comme ça fonctionne ces primes. Pour le reste…

Il fit un pas en avant :


-          Tu sais ce que je pense de tout ce que tu viens de me dire ? Ta longue tirade de politicien, tu n’en étais pas un j’espère, ou une ordure d’avocat ? J’espère… mais pour ce qui est de ma pensée. Je dirais… je dirais que tu as la tête sur les épaules Valérian. Tu as protéger un membre de ton groupe, tu as tenté de désamorcer la situation et tu sais reconnaitre des qualités quand tu en vois. Je respecte ça.

Les yeux d’Anton se posent sur Yulia, en dépit de leur relation houleuse à l’instant, il devait lui reconnaitre de la débrouillardise et du courage. Pas étonnant que Valérian en soit affublé alors que visiblement elle lui tape sur le système. L’ancien flic et son caractère pourraient-ils supporter de collaborer avec elle ? C’était une autre question, mais pour le moment, le discours de Val’ lui plaisait bien et, réaliste, il savait qu’il avait besoin d’aide. Plus d’un an à vivre quasiment seul, sur les routes, ça commençait à lui peser. Après encore quelques instants de silence il dit :


-          Je veux bien essayer, à deux conditions. Si tu les acceptes, je m’engage à jouer le jeu et m’investir dans ton projet autant que possible. La première est que, à terme, vous m’aidiez à traquer et détruire les fils de putes qui ont tués et enlevés les miens. La seconde…

Encore une fois, ses yeux se posèrent sur Yulia :

-          Je veux que toi, Yulia, tu acceptes de repartir de zéro avec moi. Qu’on oublie cette dispute idiote, ce type semble te faire confiance, je ne sais pas pourquoi, mais moi, il m’inspire alors je vais le suivre. Pis, tu m’as quand même sauver la vie, ça peut compter aussi. Valérian, je ne demande que ça et je suis prêt à partir dans la minute si tu acceptes mes conditions.



Tu dois admettre qu'il est possible que Dieu ne t'aime pas du tout - Fight Club.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: La mauvaise rencontre ? [Yulia et Anton]   La mauvaise rencontre ? [Yulia et Anton] - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- La mauvaise rencontre ? [Yulia et Anton] -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: