The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -27%
PC Portable Gamer Alienware M15 – (15,6″ ...
Voir le deal
1599 €

Partagez
- Exil -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yulia Iojov
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1925
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Exil   Exil - Page 3 EmptySam 1 Fév 2020 - 20:31
Quand j’me retrouve sur le dos, les mains menottées et remontées au-dessus de ma tête, par ses paumes, j’peux pas m’empêcher de grogner. J’me débats un peu, mais Valérian me surplombe et entend garder cette place qu’il croit lui revenir. J’lui lance un regard furieux, qui le défi de me soumettre, de seulement essayer. Je me laisserais pas faire. Ma chance de présente quand il retire enfin son haut. J’ai l’impression de sentir mon bas ventre s’enflammer, c’est presque douloureux. Mais mes mains sont libres et il a à peine le temps de passer le col de son pull que je m’attèle déjà à défaire sa ceinture brusquement et à l’envoyer se faire foutre au passage. Je fais sauter le bouton, descends sa braguette, exige qu’il retire le reste sans attendre.

Il y a de l’urgence dans nos mouvements et dans nos baisers, à chaque fois qu’on se retrouve. C’est pressant évidemment, il y a l’avidité de devoir consommer, de vite laisser derrière nous les amertumes qu’on a su se créer en se côtoyant. Ça sera peut-être le seul terrain où on parviendra à s’entendre tous les deux, le seul où il sera acceptable de se faire du mal tout en se faisant du bien. J’ai p’t’être du mal à lui laisser la main, mais Valérian a pas perdu de son savoir faire malgré ces quatre années d’abstinence forcée. Quand il s’aventure dans des lieux plus intimes, c’est pour mettre le doigt sur ce qui me fait soupirer et gémir férocement.

C’est p’t’être aussi parce que ça fait une vie que j’ai pas connu la satisfaction que la mienne est aussi explosive. Qu’elle grimpe vite, et qu’il joue avec mes nerfs pour me faire payer toutes les mauvaises humeurs que j’lui ai envoyé dans les dents. J’ai beau lui ordonner de continuer, il doit surtout attendre que je le supplie avant toute chose. Ça arrivera pas. Ça arrivera jamais. Je vais m’en faire des nœuds dans les cheveux, rougir à vue d’œil, m’essouffler tout aussi vite, me retenir de gémir pour lui accorder ce plaisir, il a le droit au final à un majeur dressé à sa nouvelle pique d’insolence.

Tu vas m’le payer, Zacharias, que j’lui souffle entre deux soupirs, droit dans les yeux.

Et c’est une promesse qui claque pas pour rien.
La vengeance, ça se mange pas froid, ça se dévore de manière immédiate. C’est de ce moment d’surprise dont j’profite pour me ruer sur lui et le faire basculer à son tour sur le dos. Pour le chevaucher ensuite et m’saisir de lui comme il l’a pas connu depuis quatre longues – très longues – années. Je prendrais pas de pincettes pour sa deuxième première fois, comme j’ai pu le faire avec Markus, parce que je le crois assez solide pour vivre ces choses brusquement. Je le sais. Je le sais parce qu’il faut que je lui maintienne les épaules rivées sur le matelas pour qu’il tente pas encore de me destituer, pendant que j’entame les premiers mouvements du bassin pour le faire plier à ma volonté.

J’lui avais dit. Promesse annoncée.
Promesse réalisée.



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Valérian Zacharias
Leader | The Exiles
Chasseur de primes
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Colt Anaconda et cutter à lame trapézoïdale
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 26/01/2019
Messages : 823
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Exil   Exil - Page 3 EmptyLun 3 Fév 2020 - 18:19
Tandis qu’irradiait une chaleur absolument insupportable, intenable, depuis son bas-ventre, Valérian se dégagea maladroitement de ses vêtements, à l’aide de gestes précipités, et les envoya sans cérémonie rejoindre son pull - quelque part dans un coin de cette foutue pièce. Par des gestes brusques, il arracha alors à Yulia son dernier sous-vêtement et sentit tout à coup son corps s’enflammer au contact de sa peau nue. Il haleta, grimaça, gémit presque, mais tint bon et fut férocement satisfait d’entendre la jeune femme réagir malgré elle à ses caresses. À leur inflexion, Yulia se tordit, se contracta et rougit considérablement, visiblement partagée entre le plaisir et une fureur noire : toute colère, elle lui ordonna alors d’aller plus loin, mais Valérian, qui en mourrait pourtant d’envie, lui refusa ce plaisir et, insolent, se fit plus entreprenant encore dans ses caresses. Un sourire en coin, il se montra plus impitoyable que jamais et embrassa la jeune femme pour faire taire ses protestations. Il la ferait ployer. Il y parviendrait, c’était certain ! Elle finirait par le supplier d’aller jusqu’au bout ! Alors, peut-être daignerait-il enfin y consentir.

Il était, en effet, véritablement question d’un bras de fer. Aucun d’entre eux ne souhaitait laisser la main à l’autre, tout en désirant férocement mettre un terme à cet affrontement et le conclure avec panache. Ils étaient cependant tous deux bien trop bornés, bien trop fiers pour se plier à la volonté de l’autre et le laisser remporter cette manche. Peut être Valérian était-il trop sûr de lui ? Toujours est-il qu’il ne vit pas la menace approcher et, véritablement perplexe, lança un regard surpris à Yulia lorsque celle-ci lui adressa un doigt d’honneur et, le souffle coupé, lui promis de lui rendre la pareille pour son insolence : « Vraiment ? » souffla t-il alors, provocateur à souhait, tandis que battait à tout rompre son coeur et qu'une moue moqueuse étirait ses lèvres. Yulia fut cependant la plus rapide : profitant de son inattention, elle retourna brusquement la situation à son avantage d’un agile coup de bassin, et se retrouva en position de force sur lui. Tandis qu’elle prenait vivement possession de lui, Valérian se débattit furieusement, tout en grommelant des injures, et tenta de se redresser pour reprendre l’avantage sur Yulia. En vain : la jeune femme lui cloua avec force les épaules au matelas et, impitoyable, entama aussitôt les premiers mouvements de va-et-vient qui mirent immédiatement un terme à toute résistance de sa part : « Merde… » marmonna t-il entre ses dents, tandis qu’irradiaient de son bas-ventre de puissantes vagues de plaisir à chacun des mouvements de Yulia. Bien malgré lui, son corps abandonna à ce moment là la lutte et déclara forfait. Cloué au matelas, il souffla, haleta et agrippa avec force les draps de la jeune femme, en proie à un extase qu’il n’avait pas ressenti depuis une éternité. C’était fort, c’était violent et si enivrant à la fois ! Comment pouvait-il avoir oublié ?

Lorsque Yulia accéléra furieusement la cadence, Valérian fit la grimace et se retint à grand peine de gémir : « Merde ! » gronda t-il cependant d’une voix rauque, tout en agrippant la taille de la jeune femme pour encourager ses mouvements de va-et-vient. Il s’abandonna alors complètement et irrévocablement à cette extase et lorsqu’une exclamation de plaisir lui échappa pour de bon, ce fut un baiser féroce qui lui intima aussitôt de se taire. Sans lâcher les lèvres de Yulia, Valérian saisit cette opportunité pour se redresser et planter ses yeux dans ceux de Yulia, tout en accompagnant de mouvements du bassin ses va-et-vient impétueux. La lutte se prolongea ainsi, furieuse et endiablée, tandis qu’ils s’agrippaient l’un à l’autre et haletaient de plus en plus fort dans le cou de leur partenaire. Brusquement, une nouvelle onde de plaisir, bien plus puissante que les précédentes, crispa Valérian contre Yulia et lui arracha de force un nouveau gémissement, tandis que le jeu atteignait finalement son apogée et que les partenaires s'effondraient l'un contre l'autre, subitement éreintés.
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1925
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Exil   Exil - Page 3 EmptyLun 3 Fév 2020 - 20:00
J’ai pas besoin de lui répondre pour qu’il sache qu’il va effectivement me le payer. J’ai juste à le chevaucher, et à le réduire à mes désirs. C’est moi qui mène le rythme, c’est moi qui impose la cadence et il a plus qu’à me supplier d’pas le dévorer en une seule bouchée. Il se doute pas d’à quel point je jubile intérieurement d’avoir la main, et de pas la lui laisser. Ni d’à quel point ça m’fait de l’effet de l’entendre marmonner des insultes contre sa propre faiblesse. J’ai toujours eu la certitude qu’il était qu’un homme, et qu’il était toujours plus simple de les mener par le sexe que les femmes. Et je crois que j’aime avoir ce pouvoir sur eux, sur lui, juste en existant.

Quand il s’empare de mes hanches pour aider le rythme, en gémissant, je l’embrasse avec force pour l’obliger à la boucler. Je veux pas qu’on nous entende, c’est pour ça que je ferais gaffe à mes propres vocalises. J’me contente des soupirs, de laisser le plaisir grimper, je peux pas gérer ça et la discrétion de mon partenaire en même temps. La chaleur qui monte en moi est violente, accentuée par la propre excitation de Valérian, j’lui demande de pas en finir tout de suite, il me faut juste un tout petit peu plus de temps. Jusqu’à ce que mes chaires se contractent autour des siennes, que je me sente partir sans pouvoir lutter contre ça. Enfin, c’est là.

On finit par s’effondrer sur le matelas, l’un sur l’autre, à bout de souffles et transpirants. Je me détache de lui pour rouler sur le côté, dégageant mes jambes des siennes. Mes cheveux sont collés à mes tempes, j’ai si chaud que je sais pas comment je vais faire pour retrouver une température normale. Je croise un instant les yeux de Valérian, mon expression satisfaite se transforme en sourire, puis en petit rire amusé. J’me moque pas, même si ça pourrait en donner l’impression. J’crois que je me sens étrangement légère, et ça me va très bien comme ça.

Je retrouve mon sérieux quelques instants, esquissant une petite moue en revenant vers Valérian. Je tire la couverture pour me protéger du froid, lui en prête un peu s’il en veut :

Tu vas avoir besoin de cours supplémentaires, ouais, je lui dis ça nature peinture, comme une invitation à revenir s’entrainer quand le cœur lui en dira. D’ici là, moi, je me gênerais pas pour ça.



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Valérian Zacharias
Leader | The Exiles
Chasseur de primes
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Colt Anaconda et cutter à lame trapézoïdale
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 26/01/2019
Messages : 823
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Exil   Exil - Page 3 EmptyJeu 6 Fév 2020 - 23:59
Avec un soupir, Valérian s’écroula finalement avec Yulia sur le matelas, aussi rompu et couvert de transpiration que s’il avait effectué un véritable marathon. Tandis que la jeune femme dégageait ses jambes des siennes pour rouler à côté de lui sur le lit, le grec se fendit d’un petit rire et ferma brièvement les yeux. À l’instar d’une morphine qu’on lui aurait injecté, un sentiment de bien-être envahissait doucement son corps et le fit papillonner des yeux d’un air béat. Il y avait si longtemps qu’il n’avait pas été aussi détendu, aussi apaisé. Tous ses problèmes paraissaient, de fait, s’être envolés ! Valérian se sentait léger, si léger qu’il aurait été capable de s’endormir à poings fermés dans le lit de Yulia. Ce qui n’aurait certainement pas été du goût de la principale concernée. S’il n’était pas bien gros, la russe était cependant bien trop menue pour le virer si facilement que ça de son lit.

Tandis qu’un sourire amusé étirait ses lèvres, Valérian tourna la tête vers Yulia et croisa son regard pétillant. Aucun d’entre eux ne prit cependant la parole et ils se contentèrent de laisser durer le silence - pendant lequel chacun parut reprendre ses esprits et savourer cet instant de contentement, comme suspendu dans le temps.

Lorsque Yulia s’agita enfin pour tirer la couverture sur elle, Valérian en attrapa volontiers un pan pour couvrir la chaire de poule qui envahissait la surface de sa peau nue. La transpiration et le froid ambiant ne faisaient pas bon ménage ; par ailleurs, le grec sentait d'ores et déjà une fatigue pesante l’envahir et courir le long de son corps sous la forme de légers frissons : « Ça ne fait aucun doute. » répondit-il d’un air malicieux à la jeune femme : « Je crains bien d’avoir accumulé un retard conséquent ces dernières années. Il me faudra très probablement des cours particuliers. » Il fit alors mine d’être embêté : « Tu ne connaitrais pas un bon professeur, à tout hasard ? » C’était une taquinerie, qu’il s’efforça de couvrir d’un masque de sérieux. En vain cependant, car les commissures de ses lèvres tressaillirent à son insu et trahirent aussitôt son amusement. Il n’avait, de fait, jamais été doué pour garder un air impassible en plaisantant. On lui en avait souvent fait la remarque, d’ailleurs !

Les deux partenaires restèrent ensuite silencieux un instant, les yeux rivés devant eux, avant que Valérian ne se redresse enfin pour aller chercher ses affaires dispersées aux quatre coins de la pièce. Sans un mot, il se rhabilla alors en vitesse, passa une main dans ses cheveux ébouriffés pour les remettre habilement en ordre, puis dit enfin : « Sois rassurée (des plis rieurs apparurent à nouveau aux coins de ses yeux) je ne dirai à personne que tu as de la cellulite sur les fesses. » Soit-dit en passant : tout ceci reste entre nous - Yulia en conviendrait très certainement : « Ni que tu as une très jolies jambes, d’ailleurs. » Sans se départir de son air espiègle, Valérian fit mine de tirer sa révérence à Yulia et lui dit enfin : « En te souhaitant une bonne nuit. Je viendrai te trouver demain pour parler des choses qui fâchent. » À savoir, des travaux de la distillerie et de leur organisation dans le temps. Et oui, quelque soit son état de fatigue, Valérian ne perdait pas le Nord.
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1925
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Exil   Exil - Page 3 EmptyDim 9 Fév 2020 - 12:25
Je lâche un soupir, m’étire comme un chat, me roule dans la couverture avec satisfaction. Au moins, ça va beaucoup mieux maintenant. Pour moi, c’est une certitude, pour mon voisin, ça a l’air mais je peux pas forcément le confirmer à sa place. J’lui adresse un petit regard en coin, profitant une dernière fois de la vue alors qu’il termine de se rhabiller. Moi je prends mon temps parce que j’ai rien de mieux à faire, et je prendrais toujours plus de plaisir à dormir dans un lit trop grand pour moi qu’à devoir supporter sa compagnie.

Oui oui, garde ça pour toi, que je souffle avec un air de défi. Il a beau se moquer de moi, je sais très bien que c’est basé sur du vent : j’ai pas de cellulite, je suis sans doute trop maigre pour ça de toute façon. De toute façon, je nierais jusqu’à ma mort qu’il s’est passé quoi que ce soit, que j’ajoute dans la foulée.

Même si je devais tomber en cloque dans la foulée et mettre au monde un gosse qui parlerait parfaitement grecque, je continuerais à dire jusqu’au bout que ça n’est qu’une coïncidence et que Valérian a rien à voir là-dedans. Quand il quitte la chambre, je lui adresse un bref signe de la main avant de fermer les yeux. S’il fait encore froid dans la chambre, je vais pas dire que je le ressens : je suis bien, là. C’est comme ça après des parties de jambe en l’air satisfaisante. En plus, on va dire que ça a remis les comptes à zéro avec Valérian : pendant un petit moment, on va réussir à pas s’engueuler.

J’y crois.

Même si la vie a un drôle de sens de l’humour de son côté, auquel j’accède pas toujours.

FIN



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Exil   Exil - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Exil -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: