The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-44%
Le deal à ne pas rater :
Fauteuil gaming Arozzi TORRETTA noir
139.99 € 249 €
Voir le deal

Partagez
- Il court le furet [Millow et Clyde] -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clyde Lyon
Clyde Lyon
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta M92
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 05/06/2019
Messages : 98
Age IRL : 25
MessageSujet: Il court le furet [Millow et Clyde]   Il court le furet [Millow et Clyde] EmptyJeu 19 Déc 2019 - 13:36
Début Juillet 2019

- Il court, il court, le furet….Le furet du bois, mesdames…Il court, il court, le furet…Le furet du bois joli…Il est passé par ici…Le furet du bois… il repassera par là !

Ça va faire deux jours que j’ai cette putain de chanson dans la tête ! Je la chante en boucle peu importe ce que je fais, et je n’arrive pas à me la retirer de la tête ! Pour essayer de me changer les idées, j’ai décidé de faire une petite pause dans mon périple et de profiter un peu du beau temps. En effet, il ne fait pas spécialement chaud, mais un soleil vient agréablement se poser sur ma peau. J’ai échangé un peu de bouffe au NML contre une série de bières et un vieux paquet de chips. Même si la date dit que c’est périmé, ça reste bon.

Je suis, encore une fois, partie au flan, droit devant moi, avec mon petit vélo et j’ai roulé longtemps, esquivant rôdeurs et groupes autant que je le pouvais, cherchant un petit coin de paradis où me détendre paisiblement. J'ai finalement encore trouvé une petite ville anonyme oubliée depuis longtemps. Vidée de presque toutes ses ressources, et plus silencieuse que la copine d’un nécrophile. Décidé à profiter pleinement de ma tranquillité, j’ai caché mon vélo dans une benne à ordures et je suis monté sur le toit d’un fast-food.

Je me suis aménagé un petit coin peinard contre une vielle bouche de ventilation, à l’aide de mon sac et d’une couverture, mes bières à l’abri du soleil et un livre pour occuper mon esprit. Je ne lis pas souvent, pas le temps pour ça, mais pour une fois j’en avais envie. Alors j’ai pris le premier qui passait à ma portée lors d’une fouille de maison. C’était un truc à base de vampire, un peu merdique mais ça passait. Mon seul regret était de ne pas avoir de quoi écouter de la musique, voilà bien un truc que j’aimerai avoir. Elle est loin l’époque où je me baladais avec Slayer dans les oreilles…

Quelques heures et bières plus tard, le soleil commençait à marquer la fin de journée. Au début, j’avais prévu de rentrer pour le coucher du soleil, mais maintenant je n’en avais plus envie, plus du tout. Il n’y avait pas un seul nuage en vue, il me restait encore des provisions, je ne vois pas ce qui pouvait m’empêcher de passer la nuit ici finalement. Pourquoi rentrer au NML ce soir ? Restons encore un peu et rentrons demain.

Avec le recul maintenant, je peux vous dire que j’aurai peut-être dû rentrer comme prévu. Ce n’est pas demain la veille que je risque d’oublier ce qu’il s’est passé ce soir-là… Ce qui avait été une journée parfaite vrilla sérieusement en peu de temps. Tout commençant à cause de LUI. LUI, ce salopard de gamin que j’avais croisé plus d’un an avant. Je vous explique…

J’étais allongé à mon poste avec mes bières, je dormais à moitié quand j’ai entendu des bruits de pas dans la rue. Des bruits de course puis j’ai entendus quelqu’un grimpé sur le toit. Méfiant j’ai sorti mon flingue et j’ai commencé à me redresser, mais j’ai à peine eut le temps de faire ça qu’une forme brune est passée comme une flèche devant moi. Elle sembla me voir aussi du coin de l’œil et commença à ralentir. Mais il me fallut une seconde pour comprendre ce que je voyais.

Plus grand, plus mince, moins « ado »,le regard plus dur. Mais c’était bien le gamin qui avait tenté de me piégé, enfin qui avait réussit… Que faisait-il ici ? Sa copine était dans le coin aussi ? Dans le doute, ne pas baisser l’arme et ne montrer aucune faiblesse, ce mec est comme moi.
C’est un vicieux, menteur et voleur.

- Il court, il court, le furet….Le furet du bois, mesdames…Il court, il court, le furet…Le furet du bois joli. Ça faisait longtemps mon pote.


Fuck excuse,
learn to admit
when you fuck up
.
Revenir en haut Aller en bas  
Milow V. Lewis
Halloween King 2018
Milow V. Lewis
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: une matraque teléscopique - un pied de biche - des lames de rasoirs .
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/09/2018
Messages : 461
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Il court le furet [Millow et Clyde]   Il court le furet [Millow et Clyde] EmptySam 21 Déc 2019 - 16:14
- Shitshitshitshitshit...

Il détala comme un lapin sans un regard en arrière, en sachant pertinemment que ça n'allait pas s'arrêter-là. Le sac serré contre lui, il perdit, dans sa course folle, deux-trois trucs qui étaient à l'intérieur, mais choisit avec sagesse de ne pas s'arrêter pour les récupérer.

Comme à chaque fois qu'une situation allait en sa défaveur, il se rua naturellement vers les lieux les moins pratiques. Habilement, il usa de ses compétences pour sauter, enjamber, grimper, profitant de son élan et de l'adrénaline pour semer ses ennemis. Il traversa ainsi toute une ruelle dans un état lamentable, aux poubelles renversées, aux morceaux de murs écroulés et aux voitures retournées.
Quand il arriva de l'autre côté, il ralentit et en profita pour fouiller dans le sac. Quelques petits trucs furent enfoncés dans les poches de sa veste en jean sans manche. D'un mouvement vif, il ferma la fermeture éclaire du sac et le jeta sur son dos alors que des éclats de voix lui firent brusquement lever la tête. Ils étaient parvenus à le rattraper !

Ni une, ni deux, il repartit en courant, les mecs sur les talons, jusqu'à arriver aux abords d'un vieux fast-food. Le toit y était moins haut que les autres bâtiments, ce sera-là un point de départ pour semer définitivement ces enfoirés.

Il escalada le mur sans difficulté et se propulsa sur le toit à la force de ses bras pour reprendre sa course … jusqu'à ce que son attention soit déviée. LUI.

Un peu essoufflé, le regard partout, Milow ralentit jusqu'à s'arrêter et lui faire face. Il n'avait pas beaucoup de temps.
À sa petite chanson, il arqua un sourcil, et un fin sourire se dessina sur ses lèvres.

- Tu m'as manqué aussi. Tiens. Un cadeau pour nos retrouvailles.

Il laissa son sac glisser de ses épaules et le jeta à ses pieds, juste au-moment où il entendit les mecs arriver à leur tour. Leur sale gueule se firent vite voir sur le toit. Le temps qu'ils balaient l'étendue des yeux, Milow s'était comme volatisé.

- Toi, là ! Donne le sac ! Où est le gosse ?!

À l'évidence, ces trois mecs n'étaient pas très enchantés par ce qu'ils venaient de vivre. L'un d'eux maintenant son bras et se payait une sale balafre ensanglantée sur le visage. Ils semblaient avoir couru jusqu'à en perdre haleine, mais n'en demeuraient pas moins armés. Et sur les nerfs.

- File-nous le sac !



I just wanted to live

Revenir en haut Aller en bas  
Clyde Lyon
Clyde Lyon
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta M92
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 05/06/2019
Messages : 98
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Il court le furet [Millow et Clyde]   Il court le furet [Millow et Clyde] EmptySam 21 Déc 2019 - 17:56
- PUTAIN L’ENFOIRER DE SES MORTS !

Je tire en direction des trois individus sans même chercher à parler, Trois contre un, en terrain découvert. Même avec un flingue c’est du suicide, je me baisse pour ramasser le sac qu’il m’a lancé et je me jette du toit. Directement sur une benne à ordures, j’atterri dans des sacs qui pourrissent là depuis des années. Je vous laisse imaginer l’odeur… J’en ressors aussi vite que possible, et je m’élance dans une rue au hasard. J’entends des cris dans mon dos, sans comprendre ce qu’il se raconte, mais je ne me sens pas de ralentir pour en saisir le sens. Non, à la place je me cache dans une petite boutique, directement derrière le comptoir et j’attends.

Je n’avais pas prévu de courir comme un con, pas échauffé, pas préparé, j’ai mal aux côtes à cause de ma chute, je sens la mort et je cherches toujours à comprendre POURQUOI. Il y a quoi dans ce sac pour que ces trois mecs veuillent faire la peau à ce petit con ? Pas grand-chose au final… un briquet, de l’eau, des boites, une couverture de survie. Après, vu que le gamin semble être un enfoiré terminé, je ne pense pas me tromper en imaginant que le sac appartient à un de ses trois-là. Je ne prends pas trop de risques aussi en imaginant qu’il s’est bien foutu d’eux.
La question que je me pose maintenant… Je fais quoi ? Je pourrai bien rester cacher ici, mais ça ne rimerait à rien et puis. Puis, je ne sais pas trop pourquoi, mais je ne veux pas garder ce sac. J’ai beau être un vautour, je n’ai pas participé à la récupération, c’est… c’est sans saveur. Ce qui est marrant c’est l’action de voler, presque autant que le résultat et là, j’ai rien fait pour le mériter. Le gamin me l’a donné, pour me jouer une saloperie, mais il me l’a donné. Franchement, je préfère encore lui rendre. Ouais, je sais, c’est surprenant.

En plus, ces types ont l’air sur les nerfs, je n’ai pas envie qu’ils me voient avec. Une autre question se pose alors. Où je pourrai trouver cet enfoiré de gamin ? Vu le spécimen, je dirais dans un endroit chelou, difficile à atteindre, comme le sommet d’un bâtiment. Le plus haut et le plus difficile à atteindre je dirais… Allez, faisons ça et, au pire, ça sera une bonne planque. Mais cette journée est définitivement gâchée.

J’ai à peine le temps de sortir que j’entends un coup de feu et une balle ricoche à mes pieds. Les trois mecs se tiennent devant moi et ils ne semblent pas contents. VRAIMENT pas content. Je lêve les mains, il faut gagner du temps. Pour commencer, rendre le sac et puis baratiner :

- Désolé les gars pour le fast-food. J’ai un peu paniqué, je m’attendais pas à de la visite. J’ai juste vu ce petit enculé passer devant moi et il m’a balancé son sac pour que vous le lâchiez. J’ai cru que vous alliez me butter d’office alors voilà quoi !

Ouais… J’ai déjà fait mieux comme baratinage mais on ne peut pas être un as tous les jours. A cela j’ajoute :

- J’ai déjà eu affaire à lui, peut-être que je pourrai vous aider à le retrouver, il m’a déjà niqué une fois dans le passer et là, il vient de le refaire. On pourrait faire équiper pour nous venger ? Vous en pensez quoi ?

Il eut un long moment de silence, les hommes semblèrent se concerter un moment, puis le premier d’entre eux s’avança :

- Je pense que tu vas crever ici.

Je me jette dans la boutique et je me mets à couvert juste à temps. Putain je suis dans la merde ! Heureusement pour moi, je vois qu’il y a une arrière boutique, je parviens à y ramper et je vois le saint-graal. Une issue de secours. Je m’y précipite et je passe la porte tel un sprinteur un soir de finale.


Fuck excuse,
learn to admit
when you fuck up
.
Revenir en haut Aller en bas  
Milow V. Lewis
Halloween King 2018
Milow V. Lewis
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: une matraque teléscopique - un pied de biche - des lames de rasoirs .
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/09/2018
Messages : 461
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Il court le furet [Millow et Clyde]   Il court le furet [Millow et Clyde] EmptyLun 23 Déc 2019 - 20:40
Il aurait pu rire, dans un autre contexte. De cette insulte fleurie venue des tréfonds de ses entrailles. Mais il n'esquissa même pas un sourire satisfait. Le mec avait dû se faire canarder sans aucune autre forme de procès. Oh, Milow n'était pas du genre à culpabiliser. Ça aurait pu être n'importe qui qu'il aurait agi de la même manière pour sauver sa peau. Néanmoins … Il ne pouvait nier se dire que cet inconnu 'Francis', c'était ainsi qu'il s'était fait appeler la dernière fois, l'avait tout de même amusé. Et il ne les avait pas buté, lui et sa soeur.

L'adolescent allait reprendre sa route sur les toits pour s'éloigner le plus possible des trois mecs qu'il avait dépouillé, mais son œil fut attiré par une silhouette qui s'écrasait, de l'autre côté du fast-food. Sans qu'il ne puisse s'en empêcher cette fois, un bref éclat de rire teinté d'autant de mépris que de surprise lui échappa. Personne ne l'entendit, et lui se fit la réflexion que – merde alors ! - il était increvable, lui.

Deux options s'offraient à lui. Alors qu'il observait la scène de loin et qu'il vit le type disparaître dans un magasin, il les considéra avec le plus grand sérieux, en se mordillant la lèvre inférieure. Avant de s'élancer jusqu'à rejoindre le toit de cette boutique.

- Je pense que tu vas crever ici.

Les trois mecs s'engouffrèrent à l'intérieur en tirant comme des dératés. Au final, il préférait que ce soit Francis qui se fasse canarder plutôt que lui. M'enfin. Sa journée était déjà bien rempli, mais Milow détestait s'ennuyer. Ce fut pour cela qu'il resta au-dessus de la sortie de secours, lorsque l'autre type s'y éjecta comme un malade.
Bien sur ses appuis, l'ado n'eut qu'à patienter et à retenir son souffle. Dans quelques secondes, les autres allaient …

Le premier et le deuxième sortirent en courant. Le troisième …

Maintenant !


Le troisième se prit malencontreusement une grosse bouteille en verre sur le haut du crâne, tombant de nul part, alors qu'il passait à peine la porte.

Yes !

Il s'écroula comme une poupée de chiffon, attirant l'attention du deuxième mec qui revint sur ses pas, les yeux grands ouverts.

- Merde, Jackso-...

Ce ne fut pas une bouteille en verre que lui se prit sur le coin de la figure, mais un être vivant. Un ange tombé du ciel. Un ange qui pesait cinquante-quatre kilos, mais qui semblait bien plus lourd quand il sautait de si haut.
L'homme s'écrasa au sol, sonné, ou peut-être mort sur le coup. Milow se redressa sur ses jambes, faillit retomber, désequilibré par la chute, et, histoire de ne pas faire de bêtise, brandit sa lame qui ne tarda pas à se planter dans la gorge du mec. Au cas où. Ce n'était pas le genre de trucs qu'il aimait faire. Mais il avait déjà le bras long, malgré son jeune âge. Un de plus, ou de moins ... Lui avait tenté de le tuer, alors ça le déculpabilisait de l'avoir fait d'abord.

- HEY !

Un regard en arrière. Le dernier mec revenait sur ses pas, arme à la main. Une balle siffla près de son oreille. Ni une, ni deux, le jeune garçon se plia sur ses jambes, attrapa au passage le 9mm du type à ses pieds et s'engouffra dans la boutique. Parfois, il ne pouvait s'empêcher de se croire dans un jeu vidéo, avec des sensations très très réalistes. S'il avait ne serait-ce qu'un peu plus conscience que sa vie ne tenait qu'à un fil, probablement qu'il ne prendrait pas autant de risques.


I just wanted to live

Revenir en haut Aller en bas  
Clyde Lyon
Clyde Lyon
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta M92
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 05/06/2019
Messages : 98
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Il court le furet [Millow et Clyde]   Il court le furet [Millow et Clyde] EmptyLun 23 Déc 2019 - 23:01
Quand je me retrouve dans la ruelle, j’ai deux solutions qui s’offrent à moi. Continuer à courir où me mettre en embuscade pour les chopper… Choix cornéliens, avec tous les deux des avantages et des inconvénients. Je tâche de réfléchir, vite, vite, décide toi Clyde ! Je reste beaucoup trop longtemps planté là, sans me décider, vulnérable. Courir dans la ville ? Je ne la connais pas, ce serait du suicide, me battre et avoir l’effet de surprise ? Oui c’est faisable !
Comme pour appuyer mes idées, il y a des cris et des coups de feu dans le lointain, des bruits de pas précipités se font entendre, un type est en train de traverser la boutique, il va débarouler par cette porte, faut que je sois prêt à le recevoir. En place Clyde… les pas se rapproche, j’entends respirer, il arrive… Je me place tout juste à côté de la porte, si je tends le bras, l’arrivant le prendra en pleine tronche et c’est le but. Juste avant que l’autre dépasse la porte, je place mon bras en travers.

Je sens le choc d’une tête sur mon avant-bras, j’étais mal assuré et j’ai perdu l’équilibre sous l’impact. Le coureur également, on se retrouve tous les deux au sol. Je me jette sur lui, je lui colle une grosse mandale avant de lui enfoncer le canon de mon flingue dans la bouche. Seulement là, je réalise que c’est le gamin. Il me regarde avec ses grands yeux bleus… je ne pense pas me tromper si je vous dis qu’il semble surpris par cette fellation de pistolet. Seulement là, je sens quelque chose de dur contre mes côtes, non, il n’est pas content de me voir ; il est juste en train de me poignarder une flottante avec un 9mm.

C’est lui la cause des coups de feu ? Mais il a fait quoi encore ce con ? J’entends encore des bruits de pas dans mon dos, puis une voix pleine de colère dit :

- DEGAGE, J’VAIS EXPLOSER CE GAMIN ! FOU L’CAMPS AVANT QUE J’T’EMPLAFONNE FILS DE PUTE !

Très vulgaire lui ! Sans répondre je roule sur le côté et je le mets en cible, je tire trois fois, mais j’entends cinq coups de feu et je vois quatre impacts sur la poitrine de notre visiteur. Le pauvre s’écroule et bascule en arrière. Mort sur le coup, une mare de sang se forme déjà autour de lui. Rapidement je vois l’impact de la balle n’ayant pas touchée, sur le montant droit de la porte.

J’ai les oreilles qui sifflent et la gorge sèche. Je tourne la tête pour regarder le gamin et je ne peux pas m’empêcher de rire. Un rire nerveux et libérateur, je me redresse, range mon flingue et relève le jeune. Toujours en riant, je lui tape sur l’épaule et je balance :

- Putain, t’es un vrai singe toi, agile comme pas deux, mais au tir t’es une vraie brêle ! il était à deux mètres et tu trouves le moyen d’en mettre une à côté. AH PUTAIN, t’es un champion, c’est trop bon ! Ses copains ils sont où ? Mort ? Nan, tu vas pas me faire croire que tu as réussis à les flinguer. J’te croirais pas, t’es trop mauvais pour ça !


Je regarde encore un fois la porte et l’impact. Je suis persuadé que c’est la balle du petit, j’ai fait un tir parfait, bien groupé dans le monsieur, je vous le jure monsieur le commissaire ! Sur la tête de ma mère ! J’ai encore un fou rire avant de finalement me reprendre et dire plus sérieusement :

- Petit, on fait quoi maintenant ?



Fuck excuse,
learn to admit
when you fuck up
.
Revenir en haut Aller en bas  
Milow V. Lewis
Halloween King 2018
Milow V. Lewis
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: une matraque teléscopique - un pied de biche - des lames de rasoirs .
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/09/2018
Messages : 461
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Il court le furet [Millow et Clyde]   Il court le furet [Millow et Clyde] EmptyLun 23 Déc 2019 - 23:24
Il étouffa un cri alors qu'il se retrouvait au sol, essaya de se relever aussi séchement, sans comprendre ce qu'il venait de lui arriver, avant qu'une explosion de douleur lui fasse voir trente six chandelles. Sans réfléchir, sans rien voir, Milow visa ce qu'il pouvait avec l'arme, avant de sentir quelque chose de pas vraiment agréable se faire un chemin dans sa bouche. C'est froid, métallique, dégueulasse. Et c'est ce connard qui vient tout faire foirer.

Il tenta de parler, mais ce ne fut qu'un vague grommellement qu'il parvint à sortir, dents serrées autour du canon.

Surpris par la voix qui s'éleva derrière Francis, il faillit tirer, tout simplement, pour éliminer ce con et pouvoir buter l'autre. Mais non, trop risqué. Il avait quand même le canon d'un pistolet dans la bouche. Une crispation de la part du monsieur, et pan le Milow ! Pas vraiment une idée de génie.

N'empêche qu'il ne fallait pas lui enlever ça, au Francis : il était réactif. Et l'adolescent aussi. Les deux, comme dans un ballet de danseurs, levèrent leur arme en même temps, et le dernier du trio perdit la vie aussi rapidement qu'un homme lâche quitte sa femme enceinte. Milow le fixa jusqu'à être sûr qu'il soit bien mort, le souffle court, ses yeux encore pleins d'urgence et d'adrénaline, à peine redressé sur ses coudes.

Finalement, il se laissa retomber sur le dos, ferma une seconde les paupières et avala péniblement sa salive.

Putain la trouille.

La prochaine fois, il y réfléchira à deux fois avant de vouloir se la jouer à la Assassin's Creed. Sur sa langue, le goût métallique était encore bien présent. C'était pire que tout, cette sensation.
Son visage se tourna brusquement vers l'autre mec, celui qu'il avait sauvé sans vraiment le vouloir. Il fronça les sourcils : son rire semblait dissonnant à ses oreilles. Étrangement, il ne bondit pas sur ses jambes pour remettre sa garde. Comme s'il savait qu'il n'allait pas lui faire de mal. Il lui avait sauvé la vie, bordel à cul, hein, il lui devait bien le respect, un peu !

Il roula des yeux et se remit en position assise quand l'autre ouvrit la bouche. Effectivement, Milow n'était pas réputé pour ses compétences de tir. Il n'avait jamais eu l'occasion d'apprendre, et de toute manière, il n'aimait pas ça.

- Va vérifier si tu le crois pas, balança-t-il alors qu'il se remettait sur ses jambes. C'est ce que j'aurais dû te faire la première fois qu'on s'est rencontré.

Vivement, il attrapa le fameux sac à dos que Francis avait lâché à côté pendant qu'il se bidonnait comme un débile. D'un geste vif, il l'ouvrit et fouilla rapidement dedans. Tout ça pour ça, au final. De la bouffe, quelques outils, à boire. Des photos de famille. Conneries.
Il fit bifurquer son buste dans la direction de son interlocuteur et ne cacha pas son expression de surprise. L'un de ses sourcils se haussa, il avait-là une expression parfaitement hautaine, digne d'une petite salope.

- « On » fait quoi ?

Un éclat de rire lui échappa. Il referma le sac et l'enfila sur son dos, avant de poser ses mains sur ses hanches.

- Parce que tu crois que ça y est, on est coéquipiers, maintenant ? Waw, pas le temps pour les préliminaires, avec toi !

Il secoua la tête.

- J'ai pas fais ça pour te sauver, hein, mets-toi bien ça dans le crâne.

Puisqu'il était dans une boutique et qu'il avait l'air d'y avoir encore pas mal de bordel, il avança vers l'une des étagères renversées et fouilla un peu par terre, sous les débris.

- Ils me cherchaient depuis un moment. Ils m'aimaient pas trop.

Il eut une moue égale. C'était un peu de sa faute, ça.

- J'aurais espéré que tu les bute tous d'un coup, histoire que je sois plus emmerdé. Mais j'vois qu'il faut tout faire tout seul.

Un fin sourire passa fugacement sur son visage alors qu'il retirait de sous une planche un paquet de chips même pas percé. Victoire personnelle.


I just wanted to live

Revenir en haut Aller en bas  
Clyde Lyon
Clyde Lyon
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta M92
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 05/06/2019
Messages : 98
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Il court le furet [Millow et Clyde]   Il court le furet [Millow et Clyde] EmptyLun 23 Déc 2019 - 23:47
Le Gamin semblait moins amusé que moi par la situation, on aurait dit qu’il prenait mal que je me moque de lui. Il me lance même une bravade comme quoi j’aurai du finir comme ça la première fois qu’on s’est rencontré… Vraiment ? C’est adorable de me dire ça maintenant, il faisait moins le fier quand je tenais sa copine et que je faisais cramer leur petite planque ! Je n’arrive même pas à me sentir vexé par la façon dont il me parle, la situation m’amuse trop. J’ai l’adrénaline qui coulent par litre dans mes veines, je pourrais me taper un marathon jusqu’à New-York là !

Quand il se montre sarcastique avec moi, je le regarde d’un air… vous savez, comme ce prof qui vous regarde d’un air mi- indulgent, mi- ennuyé. Je lève un sourcil comme lui, pour lui montrer ce que je pense de ses phrases. Même si je dois avouer que je n’ai pas son talent pour rouler des yeux et les mettre en valeur. Oui, je sais bien qu’il n’a pas fait ça pour me sauver et non, pas l’temps pour les préliminaires, c’est l’apocalypse bordel ! On se croise, on se choppe, on entre, on se fait plaisir et on sort ! Simple, rapide et efficace !

Il retourne dans la boutique, faute d’avoir mieux à faire, je le suis. Je prends juste le temps d’enfoncer mon couteau dans la tempe du cadavre, ce serait dommage qu’il se lève pour un round 2….

Je n’avais pas fait attention, mais ça grouille de merdier là-dedans. Les gens ne sont vraiment pas soigneux lors des pillages. Je trouve beaucoup de produits ménagers, mais aussi des trucs pouvant se boire ou se manger ci de là. J’écoute d’une oreille le petit me dire que les autres ne l’aimaient pas trop mais par contre, il me reprocha de ne pas les avoir butés… PARDON ? Il se prend pour qui Dustin ? On n’est pas dans Stranger Thing, je peux aussi lui faire passer le gout du pain….

Woputain… cette expression de vieux quoi. J’ai quel âge déjà ? Passons…

- Tu sais gamin, tuer les gens n’est pas toujours la solution, regarde-moi, je suis un modèle de diplomatie. Plutôt que de te descendre direct toi et ta copine, j’ai préféré vous enfumer et j’ai été capable de le faire tout seul. Bah laisse tomber, tu comprendras quand tu auras tes règles.

Je sors devant la boutique et je fouille les cadavres, ils sont pleins de sang, mais le petit ne semble pas avoir visé la tête. Je rentre dans la boutique, il est en train de manger des chips assis sur le comptoir. Je le choppe par le col et je le traine dans la rue :

- T’es vraiment pas quelqu’un de soigneux, tu as fait un vrai travail de sagouin. Regarde, ils sont mort, okay, mais le cerveau semble intacte. Alors t’es gentil, tu vas correctement me terminer ça où je te pique tes chips, je ne déconne pas ! Après faudra qu'on parle, t'as vraiment un problème avec les détails

Je le laisse devant les deux morts et me recule d’un pas, l’air sévère. Je sais que je me répète, mais j’ai de l’affection pour ce petit. Il manque juste singulièrement de rigueur dans son travail. Il commet des erreurs et des oublis grossiers qui peuvent facilement se retourner contre lui. Au sens littéral ce coup-ci.


Fuck excuse,
learn to admit
when you fuck up
.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Il court le furet [Millow et Clyde]   Il court le furet [Millow et Clyde] Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Il court le furet [Millow et Clyde] -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Pensionnat Hentaï*! // Partenariat ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: