The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-29%
Le deal à ne pas rater :
Prix cassé sur le PC portable LENOVO IDEAPAD 3 15ADA05
499.99 € 699.99 €
Voir le deal

Partagez
- Tis the privilege of friendship to talk nonsense, and to have her nonsense respected. -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 4036
Age IRL : 27
MessageSujet: Tis the privilege of friendship to talk nonsense, and to have her nonsense respected.   Tis the privilege of friendship to talk nonsense, and to have her nonsense respected. EmptyJeu 12 Déc 2019 - 14:13

Ce qu'il y a de bien avec l'apocalypse, c'est que l'éducation n'est plus aussi formelle qu'autrefois. On prête moins attention à la politesse, à la bienséance ou tout simplement au bon sens. Tout le monde souffre. Tout le monde doit composer avec une réalité qui n'a souvent rien de plaisante. Alors les règles les moins utiles ont disparu au profit de celles qui garantissent la survie. Non, l'apocalypse n'a pas que des mauvais côtés. Il faut simplement du temps pour s'en rendre compte et davantage encore pour l'accepter. Une fois que l'on s'habitue, une fois que l'on comprend qu'un retour en arrière n'est plus possible et que le monde d'avant restera un vestige, on peut enfin considérer les choses pour ce qu'elles sont. Il paraît que ce qui fait la force de l'humanité, c'est sa capacité à s'adapter. À survivre. Les rôdeurs sont un nouveau défis, un de plus, sur la longue route de l'Homme. Ils y survivront. Et en attendant que le danger passe, il faut redonner un sens à l'existence. Il faut réapprendre à s'amuser. De temps à autre, Zelda et Kassidy invitent leurs amis pour passer la soirée dans la cave de leur maison. Clayton n'est pas hostile à l'idée, bien au contraire. Il adoube volontiers ces moments nécessaires à l'épanouissement d'une jeunesse étouffée par la réalité. Il faut dire qu'il n'est pas vraiment un exemple de sévérité. Sous sa houlette, les deux adolescentes jouissent de certaines libertés que d'autres ne peuvent pas se vanter de posséder. C'est peut-être pour cette raison qu'ils sont si enclins à venir passer des soirées dans les vieux canapés du sous-sol. Privilège réservé exclusivement aux proches du duo. Du moins, en temps normal. Car ce soir, Zelda a décidé de faire une exception. Doublée d'une surprise. Les autres sont loin d'imaginer qui va se joindre, pour la première fois, à eux.

Dean et Connie sont déjà arrivés et passent leur temps à se lécher le museau. Comme d'habitude. L'australienne les considère avec dégoût puis adresse un regard entendu à Kassidy. Un jour, ils se lasseront de tout ceci. Ce n'est qu'une question du temps. Il faut que cette fameuse flamme de l'amour s'estompe et que l'habitude la supplante. C'est comme ça que ça fonctionne ! Du moins, c'est la conclusion à laquelle sa colocataire et elle sont arrivées. Mais elle prend un peu trop de temps à disparaître, cette flamme, là ! « Alors Z ? C'est quoi cette surprise ? » L'intéressée cligne des yeux, surprise que Dean ait pris le temps de lui adresser quelques mots dans son empressement à lécher les lèvres de sa copine. Un sourire malicieux s'installe bien vite sur ses lèvres lorsque la surprise est passée. « Si j'te l'dis, ce s'ra plus trop une surprise, non ? » rétorque-t-elle avant de plisser les yeux, menaçante. « Et j't'ai d'jà dit d'pas m'appeler Z ! » Elle considère ses amis et leurs regards curieux. Oui, elle sait que l'impatience les gagne. Et elle suppose aussi qu'ils ne seront plus aussi enjoués lorsqu'ils comprendront le fin mot de l'histoire. Après tout, ils passent leur temps à se moquer d'Alexis. Elle ne voit pas bien pourquoi. C'est sûr que leur congénère est étrange avec ses mèches roses et son sac à dos pailleté. Ce n'est pas le genre de personne que l'on s'attend à croiser dans le nouveau monde. Mais cette fille ne leur a jamais causé le moindre tort et elle s'est même montrée amusante - ou du moins intéressante - lorsqu'elle a eu l'occasion de discuter avec elle. Elle suppose que le reste du gang pourrait bien s'entendre avec elle. Elle l'espère, en tout cas... « Ça fait mystérieux, j'trouve ! » ajoute Connie. Elle n'est jamais la dernière lorsqu'il s'agit d'accorder du crédit aux bêtises de son amoureux, elle. « Ça fait surtout débile, ouais ! » insiste l'australienne en retour. Elle décoche un autre regard à Kassidy pour recueillir son appui. Mais la sonnette extirpe le quatuor de ce débat stérile. « J'm'en charge ! » annonce-t-elle, bondissant du canapé pour se précipiter à l'étage. « Heu...On attendait quelqu'un d'autre ? » entend-t-elle Dean demander dans son sillage. Elle sourit en songeant qu'il aura bien assez tôt la réponse.

Zelda ne tarde pas avant d'ouvrir la porte à son invitée. Un sourire se dessine sur ses lèvres lorsqu'elle constate qu'il s'agit bien d'Alexis et non pas d'un visiteur impromptu. Elle scrute un instant les environs à la recherche d'un éventuel curieux puis s'efface pour la laisser entrer. Il faut dire qu'elle n'était pas certaine qu'elle accepterait l'invitation. Cette fille semble préférer la compagnie des adultes à celle des autres jeunes de son âge. Il doit bien y avoir une raison ? Mais elle aura le temps d'investiguer, maintenant qu'elle est là. « C'est cool qu'tu sois v'nue ! » claironne-t-elle avant de lui faire signe de la suivre, non sans lui avoir indiqué le porte-manteau qu'elle voudra peut-être utiliser. Avant d'ouvrir la porte pour dévoiler les escaliers menant à l'antre du gang, elle juge nécessaire de distiller quelques informations à son interlocutrice. « Mmh... Tu verras, ils sont un peu... bizarres ! Ils vont être surpris d'te voir, aussi ! J'leur ai pas dit qu'tu v'nais... » Elle espère que ça ne mettra pas son invitée mal à l'aise. Ce n'est clairement pas le but. Non, elle, ce qu'elle veut, c'est apprendre à la connaître. « Mais ils sont chouettes, j't'assure ! » nuance-t-elle très vite. Elle ne voit pas comment elle pourrait mieux résumer la situation. De toute façon, elle ne peut pas lui dire qu'ils ont aussi pris l'habitude de se moquer d'elle. Pour un premier contact, ce serait vraiment désastreux... La gamine dévoile enfin les escaliers et invite à nouveau son invitée à la suivre.

Arrivée en bas de ces derniers, et lorsque Kassidy, Dean et Connie voient la fille aux mèches roses, le temps semble s'arrêter. Zelda savoure la vision des yeux écarquillés et des bouches entrouvertes. Oui, celle-là, ils ne l'ont pas vue venir ! L'australienne lâche un rire cristallin, parfaitement sincère. Puis elle leur désigne Alexis d'un geste théâtrale. « Tadaaam ! » Pour un peu, on pourrait croire qu'elle vient d'accomplir un tour de magie. « Alexis, le gang ! Le gang, Alexis ! » Voilà pour les présentations. De toute façon ils se connaissent déjà de vue, non ? « Soyez gentils, ok ? » prévient-elle sur un ton qui allie plaisanterie et sérieuse mise en garde. Son regard s'attarde particulièrement sur Dean. Ce dernier semble comprendre le message puisqu'il lève deux paumes apaisantes. Oui, il n'osera pas s'en prendre ouvertement à Alexis alors que c'est tellement plus facile de le faire dans son dos... Quoi qu'il en soit Zelda ne compte pas lâcher son invitée dans la cage aux fauves. Elle va l'accompagner et s'assurer qu'elle passe une bonne soirée. Elle s'empare vite d'une bouteille de vin déjà ouverte et d'un petit sachet rempli d'herbe. « Tu préfères l'alcool ou la beuh ? » demande-t-elle à la nouvelle arrivante, lui montrant les deux options qui s'offrent à elle. « Juste au cas où... C'est ma beuh quand même, hein ! Non mais juste pour dire ! » s'offusque Connie. Il faut croire qu'elle n'apprécie pas qu'on pioche dans sa réserve durement acquise. « Ouais ! Et alors ? » Elle boit bien son vin, elle ! Enfin, celui de Clayton. Mais c'est un détail, ça ! L'australienne reporte son attention sur son invitée et lui décoche un sourire encourageant. Il n'y a plus qu'à attendre qu'elle fasse son choix. Et puis espérer, aussi, qu'elle ne prenne pas la tangente...


Can you remember who you were, before the world told you who you should be ?

Awards 2020:
 

May Zelda be with you !:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Tis the privilege of friendship to talk nonsense, and to have her nonsense respected.   Tis the privilege of friendship to talk nonsense, and to have her nonsense respected. EmptySam 14 Déc 2019 - 18:26

Est-ce qu'on finit réellement par s'y habituer ? La perte de ses parents, les meurtres commis à l'extérieur, tous ces cadavres qui jonchent les trottoirs de cette ville autrefois grande. Alexis avait dix ans lorsque le monde a décidé de nous montrer l'une de ses faces les plus sombres, il y a maintenant quatre ans. Des aventures peu communes, elle en a bien vécues. Elle vit au jour le jour, elle ne sait pas ce dont demain sera fait, elle ne sait pas où elle sera dans deux semaines, ni si elle n'ouvrira pas ses yeux un jour alors qu'un rôdeur sera en train de lui mâcher le bras. Pourtant, pour une gamine qui n'a jamais vraiment été faite pour ce mode de vie bien étrange, elle a fini par s'y faire. Le premier rôdeur tué ne lui procura quasiment aucune sensation, la première vie auquelle elle a mis fin l'a simplement faite pleurer le temps d'un soir, et la famine ne lui procure presque plus une seule sensation tant elle y fut habituée, lorsqu'elle était encore seule à l'extérieur.

Sept mois. Ça fait sept mois que les Remnants lui ont ouvert leurs portes. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle se plait plutôt bien à Fort Ward malgré toutes ces réticences qui, au départ, la forçaient à refuser de les rejoindre. Elle y est mieux qu'avec son dernier groupe, la situation n'est même pas comparable tant il y a peu de similarités... Elle s'y sent bien. Les installations sont nombreuses, ils sont plus d'une centaine entre ces murs. Alexis s'y sent utile, s'y sent 'importante'. Elle a fait la connaissance d'adultes qui lui donnent un tant soi peu d'importance. Quand elle n'est pas occupée à l'école-bibliothèque (la plupart du temps parce qu'on la pousse à y aller), elle file un coup de main à ceux qui en ont besoin. Elle aide à charger les camions de ceux qui font des expéditions à l'extérieur, elle apporte son aide dans les "cuisines"... mais s'il y a bien un coin dans lequel elle passe énormément de temps, c'est du côté des cultures, des plantations. Déplanter, replanter, nettoyer... Pour une jeune fille au caractère de feu d'Alexis, on aurait pu s'attendre à une activité plus "furieuse", quelque chose de plus entraînant... Pourtant, elle n'a pas trouvé de meilleur hobby depuis son arrivée au camp. Elle se salit, elle passe son temps à se faire suer... mais elle se rend utile. Le simple principe d'aider les gens, de permettre aux autres de se nourrir... ça la booste. Elle se sent importante, plus utile, et ça lui fait même plaisir qu'on lui donne autant de responsabilités.

L'intégration n'a pas été un problème pour elle. Naturellement sociable, elle a toujours été de ces filles qui savaient se faire des amis alors qu'elle venait d'arriver. Alexis a sympathisé avec certains autres membres du camp, des gens bien plus âgés qu'elle, qu'elle côtoie quotidiennement lors de ses petites activités quotidiennes. Mais aucun ado de son âge. Y a Zelda, bien entendu. La seule à qui elle a déjà parlé ne serait-ce qu'une seule fois. Elles échangent parfois, brièvement, certes. Elles parlent de tout et de rien, de la pluie et du beau temps. Rien de transcendant, mais leurs brèves discussions restent sympathiques. Elle a fait la rencontre d'autres jeunes à l'école, elle en croise parfois à l'extérieur. Dean, Connie, elle les a déjà vus, les a entendus rire. Alexis savait très bien que ces moqueries qu'ils ne cherchaient même pas à cacher lui étaient destinées, mais elle n'a jamais rien relevé par simple flemme de se disputer... ce qui reste assez étonnant quand on sait qu'il y a encore trois ans, elle aurait foncé dans le tas.

C'est Zelda qui l'a invitée à passer la soirée avec elle et son petit groupe de potes. Elle s'est approchée d'elle la veille, lui a proposé de la rejoindre. La petite blonde l'a remerciée et lui a simplement dit qu'elle y réfléchirait. Mais qu'est-ce qu'elle pouvait bien avoir à faire d'autre ? Lire ces comics qu'elle a déjà lu et relu ? L'invitation a hanté ses pensées toute la journée. Est-ce que Zelda l'a invitée par simple sympathie, ou est-ce que quelqu'un est allé la voir pour lui forcer la main en espérant voir Alexis "se sociabiliser davantage" ? Cette soirée, elle avait envie d'y aller, ne serait-ce que pour faire la connaissance d'autres ados de son âge... Et après moultes moments d'hésitation, elle s'y est pointée.

C'est après avoir prise une douche et avoir enfilé une petite veste en jean recouvrant un t-shirt chiffonné, un jean troué et sa paire de converse habituelles aux pieds que son doigt appuie sur la sonnette de ce domicile que la jolie brune lui a désigné la veille. Alexis, bien que très peu stressée à l'idée de passer sa soirée avec d'autres adolescents qu'elle ne connait pas, ressent tout de même un peu de trac, surtout quand elle sait que le reste du groupe n'est sûrement pas favorable à sa venue... Elle a le temps de souffler un grand coup avant que, comme convenu, Zelda lui ouvre la porte, arborant un sourire des plus amicaux. « Faut bien s'amuser un peu. Merci de l'invit. » lui répond-elle en mettant les pieds pour la première fois dans la fameuse demeure. Elle zieute les alentours, la maison n'a rien de différent de celles qu'elle a déjà visité à Ford Ward... Elle profite du porte-manteau pour se débarrasser de sa veste et se dé-couvrir un peu pendant qu'Alexis lui avoue que les autres ne sont pas au courant de sa venue... "Ça commence bien", qu'elle se dit intérieurement... Parce que même si Zelda a beau essayer de la rassurer, Alex ne peut s'empêcher de penser qu'elle sera juste un poids pour tout le monde... et rien d'autre. Elle lui répond d'un simple hochement de tête. Et ensemble, elles descendent les escaliers qui les mènent à la cave.

Elle saute de l'avant dernière marche et touche le sol. Plus de voix, plus de discussion, plus un seul son. Des yeux remplis de surprise... Zelda ne lui avait pas menti, ils avaient foutrement aucune idée qu'elle viendrait. Zelda a beau faire les présentations, elle ne sent pas le malaise se dissiper... Un raclement de gorge plus tard, elle ose enfin prendre la parole.  « Salut, les gars... j'bouffe pas, promis. » Si on ne la connaissait pas, on pourrait penser qu'elle est naturellement timide. Mais pour la première fois depuis plusieurs mois, elle se sent intimidée. Pour la simple et bonne raison qu'elle sait que cette soirée pourrait être décisive quant à son avenir social. Des amis, elle veut s'en faire, elle demande que ça. Ça ne pourrait que bien se passer, non ? « J'ai ramené des clopes. Je... j'sais pas si y en a qui fument ici, mais si jamais... » Sa main glisse dans la poche de son jean pour l'en sortir. Premier pas de sa part. Elle sourit timidement... Dean n'a même pas le temps de remuer les lèvres pour lui répondre positivement qu'elle lui lance doucement le paquet... paquet qu'il parvient facilement à attraper. « Évite de le dégommer en entier, j'ai galéré à le choper. » Elle lui conseille (et lui demande, dans un sens) gentiment, avant de se tourner vers les filles.

Son attention regagne rapidement Zelda qui l'emmène près d'une petite table d'appoint. De l'herbe, du vin... Elle ne s'attendait pas du tout à ce que ce soit "ce genre de soirée"... mais l'idée ne lui déplaît pas. « Je suis pas trop trop vin... et j'ai jamais fumé ton truc, donc... » Elle se mordille la lèvre d'hésitation. Le vin, elle en a déjà bu, ça l'a pas réussi (en plus d'être dégueu). La beuh, elle a jamais tenté, ça lui donne pas spécialement envie... mais pour bien s'intégrer dans le groupe... faut qu'elle fasse un pas de leur côté, non... ? « Je veux bien tester ça... » Son doigt indique timidement le sac d'herbe de Connie à qui elle lance un sourire amical. Elle va sûrement passer le début de la soirée auprès de Zelda, ne pas la quitter rien que pour éviter un quelconque moment gênant. Peut-être que l'herbe l'aidera à se "décoincer" un peu, elle qui ne l'est pas de nature... « Je m'attendais à quelque chose de plus "glauque" quand tu m'as parlé d'une cave... mais c'est assez cozy, en fait. » Son regard fait le tour de la pièce, elle fait quelques pas pour se poser sur l'un des vieux canapés, près de Kassidy qui jusqu'ici semblait regarder la scène. C'est moins pire qu'elle le pensait... peut-être qu'elle finira par passer un bon moment, après tout.
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 4036
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Tis the privilege of friendship to talk nonsense, and to have her nonsense respected.   Tis the privilege of friendship to talk nonsense, and to have her nonsense respected. EmptyMar 17 Déc 2019 - 18:03

Ce n'est plus en tant qu'actrice mais plutôt dans le rôle d'une spectatrice que Zelda observe la prise de contact entre le reste du gang et Alexis. Elle évalue cette dernière, calcule les probabilités qu'elle puisse s'intégrer dans le groupe et se contente de sourires ou de regards encourageants lorsque l'invitée se retourne de temps en temps vers elle. L'intéressée opte pour l'herbe et Zelda emporte le paquet un peu plus loin, de l'autre côté de la table basse. Connie, Dean et Kassidy reprennent leurs conversations et ménagent un peu de tranquillité pour le duo. Elle suppose qu'ils n'ont pas vraiment envie de faire l'effort, pour l'instant, de se rapprocher de la dernière arrivée. Comme elle, ils vont sûrement l'évaluer. L'air de rien. Pour se faire leur propre avis sur la demoiselle. Aucun d'entre eux n'osera ouvertement se moquer d'elle ce soir. « T'as jamais goûté ? » demande-t-elle pour capter l'attention de la fille aux mèches roses. Elle suppose que la réponse tombe déjà sous le sens. Faire pousser de l'herbe ou en consommer, ce n'est pas vraiment la priorité de la plupart des survivants. Il n'y a sûrement qu'à Fort Ward que les gens ont les moyens de cultiver. Parce que la sécurité, parfois, s'accompagne de l'ennui. Et parce qu'il est toujours agréable de s'évader, l'espace d'un instant de la réalité. « Tu verras, c'est marrant ! » promet-elle, à la fois pour la rassurer et l'encourager à profiter du moment présent. On ne sait jamais de quoi demain sera fait et elle sait maintenant qu'il faut profiter de chaque instant de calme, le savourer à sa juste valeur. Zelda hoche ensuite la tête quand Alexis remarque que les lieux sont agréables et qu'elle les imaginait plus glauques. « C'est pas mal, hein ? » appuie-t-elle. Depuis son arrivée, elle a insisté pour transformer la cave en une forme de repaire. Clayton n'était pas contre l'idée et leur a même apporté son aide, à Kassidy et elle. Après tout, si une horde venait à s'infiltrer dans le camp, il est probable qu'ils devraient passer de longs jours ici, à l'abris. Autant que l'endroit soit agréable. Mais sur le principe, ce n'est pas réellement à ce genre de choses que les deux résidentes ont pensé en préparant les lieux. Le but, c'était surtout d'avoir un endroit où se retrouver, à l'abris des regards. « C'est un peu notre QG ! C'qui m'fait penser qu'il est aussi sensé être secret ! » s'amuse-t-elle en décochant un regard entendu à son interlocutrice. « Évite d'en parler aux autres, hein ! L'coin est réservé aux VIP ! » C'est une manière comme une autre de faire comprendre à Alexis qu'elle est une privilégiée et que l'honneur d'arpenter les lieux est loin d'être octroyé à tout le monde. En fait, techniquement, elle n'aurait même pas dû évoquer le sujet avec elle. Mais elle s'expliquera avec les autres en temps voulu. Pour peu qu'ils lui demandent des comptes. Et ils le feront. Elle le sait.

Zelda s'enferme dans un léger mutisme tandis qu'elle s'applique à rouler correctement le joint. Ce n'est pas un exercice dans lequel elle excelle, loin de là. Elle ne fume que rarement, préférant la douceur de l'ivresse. Mais elle se doit de pourvoir aux désirs de son invitée. Alors lorsqu'elle exhibe une sorte de tampon difforme, mal collé, l'adolescente se fend d'un sourire gêné. « J'espère qu'il a meilleur goût qu'il en a l'air... » lâche-t-elle sur un ton léger. Elle se penche en avant pour saisir l'un des briquets qui traînent sur la table et allume son assemblage de tabac et d'herbe. Le tout, sous le regard scrutateur de Connie. Oui, elle compte bien avoir sa part. Mais elle attendra un peu ! L'australienne inspire une longue bouffée puis se laisse choir en arrière, sur le pouf. Un vague sourire vient éclairer son visage avant qu'elle recrache la fumée. C'est étrange, cette sensation. Et dangereux, aussi. Elle croit comprendre comment les gens peuvent tomber dans la spirale de la drogue. « Évite d'tirer comme une sourde d'ssus ! Surtout si c'est la première fois ! » explique-t-elle à sa voisine en lui tendant le joint, peu après. Elle joint ses mains sur son ventre et observe un instant le plafond. En réalité, elle doit faire un effort pour s'extirper de cette contemplation naïve et se concentrer à nouveau sur la fille aux mèches roses. « J'veux tout savoir d'toi, Alexis Roswell ! » annonce-t-elle sans la moindre retenue. Elle se redresse légèrement et pivote sur le côté pour faire face à son interlocutrice. Elle suppose que la drogue l'aidera à se détendre et qu'elle se montrera plus à l'aise qu'elle ne l'a été jusqu'à présent. Zelda est consciente que ce n'est pas forcément évident de se retrouver avec d'autres jeunes que l'on ne connaît pas et qui forment déjà un groupe. Elle vérifie que les trois autres sont absorbés par leur discussion - qui tourne principalement autours de la meilleure façon de tuer un rôdeur ! - avant de poursuivre : « D'où tu viens, c'que t'a vécu... Pourquoi tu traînes jamais avec ceux d'notre âge... » Elle semble déplorer ce dernier point. C'est du moins ce que son ton laisse comprendre. Elle se rapproche un peu de son invitée et lui prouve ainsi qu'elle souhaite se montrer plus discrète, plus complice. « Mais surtout, surtout, pourquoi t'as les ch'veux roses ? » Sa dernière question ne contient pas la moindre intonation qui pourrait la transformer en reproche. C'est évidemment la curiosité qui prime. Elle a beau fouiller dans sa mémoire, c'est la première fois qu'elle croise une personne qui inflige un tel traitement à sa chevelure depuis le début de l'apocalypse. « Allez, balance ! » Et on verra plus tard pour l'histoire du sac à paillettes !


Can you remember who you were, before the world told you who you should be ?

Awards 2020:
 

May Zelda be with you !:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Tis the privilege of friendship to talk nonsense, and to have her nonsense respected.   Tis the privilege of friendship to talk nonsense, and to have her nonsense respected. Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Tis the privilege of friendship to talk nonsense, and to have her nonsense respected. -
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: