The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-25%
Le deal à ne pas rater :
25% sur l’Ecran Gamer Hp 25MX
149.99 € 199.99 €
Voir le deal

Partagez
- My Life Is Full Of Good Advice -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joey A. Adams
Joey A. Adams
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une machette et un Glock
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/12/2019
Messages : 426
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: My Life Is Full Of Good Advice   My Life Is Full Of Good Advice - Page 2 EmptyDim 15 Déc 2019 - 14:07
My Life Is Full Of Good Advice
S'installer à la table de son voisin parfois pour créer des liens...



Joey observa distraitement Alexander remuer son bras sans poser de question, sans afficher de mine particulière. Il savait par défaut qu'il avait été blessé et ne cherchait donc pas plus loin. L'idée d'être blessé par une main d'Homme était tout aussi stupide que de se blesser à cause du décor apocalyptique, comme ça avait été le cas de Joey lui-même, à son arrivée au campement. Alexander avait donc proposé à Joey de le tenir au courant et surtout de solliciter son aide pour le projet. Le jeune homme acquiesça, hochant la tête petit à petit en esquissant un sourire en coin : "Ouais pas de problème ça roule." Content de pouvoir se rendre utile, content de pouvoir montrer son ingéniosité et sa réflexion à un groupe avec lequel il n'était pas encore tout à fait proche.

Ce "gamin" dont parlait Alexander était, selon lui, aussi volontaire que Joey. Ce dernier ne pouvait pas réfuter ce fait : il aimait rendre service et le faisait généralement de bon cœur, sans demander quoi que ce soit de mirobolant en échange. Le plus souvent, il ne demandait rien en retour ou, surtout à l'époque où il s'était retrouvé seul en vadrouille, il demandait un repas, une couverture ou des pansements, ce genre de petites choses qui pouvaient se montrer précieuse en ces temps de trouble. Mais maintenant qu'il y pensait, Joey se souvenait avoir toujours été comme ça : réparer le skate-board d'un camarade de classe, aller donner les devoirs à un ou une absente, sans rien demander en retour, comme si cela était tout naturel. Pour sa soeur et sa mère, il ne calculait pas. Il aurait décroché la Lune pour elles, simplement pour les voir heureuses.

"Tu enseignais ?" Demanda Joey en haussant les sourcils. Seattle était une grande ville, alors si Alexander lui faisait la remarque, c'est qu'il devait travailler proche de l'Université où Joey allait. Par rapport à la suite de sa remarque, Joey haussa les épaules. "On avait pas trop d'argents et puis de toutes façons, ça me dérangeait, ça me permettait de rester avec ma mère et ma petite soeur. Au fond j'étais même content, même si c'était crevant." Bizarrement, Joey n'avait pas trop de mal à parler de cette époque, parce qu'il ne pensait pas tant au fait de sa mère et de sa soeur à l'heure actuelle mais de la famille qu'ils formaient tous ensemble à l'époque. Une époque qui semblait aujourd'hui vraiment lointaine.

Parler de la photographie était aussi quelque chose de distrayant, qui rappelait à Joey d'excellents souvenirs. Il était plutôt doué : sa mère lui avait offert son vieil appareil photo argentique quand il était adolescent. C'est avec ce dernier qu'il partait en randonnée photo aux alentours de Kingston, lorsqu'il faisait parti du club au lycée. Un appareil cher aux yeux de sa mère. Il ne savait même pas ce qu'il était devenu : peut-être trônait-il toujours sur son bureau d'étudiant, dans sa chambre, chez sa mère. Si personne n'avait pillé la maison ; et quand bien même, qui aurait voulu voler, en pleine épidémie zombie, un vieil appareil photo, qui nécessitait tout un procédé pour développer correctement les clichés ?

"J'étais bon, vraiment bon." Joey raconta, une étincelle de joie qu'on pouvait apercevoir au fond de son regard. Il parlait avec une certaine confiance, pas forcément en lui personnellement, mais en son travail. "J'allais souvent faire des randonnées photos avec des amis. C'est p't'être grâce à ça si je connais pas mal la forêt. J'suis plutôt à l'aise dans la nature en général, depuis toujours." En racontant tout cela, Joey avait vraiment une impression d'être écouté, qu'Alexander s'intéressait vraiment à ses réponses, qu'ils ne discutaient pas dans le vide, pour combler un moment creux. Il était rare de nos jours de se sentir réellement écouté, surtout lorsqu'il s'agissait de raconter des banalités de leurs vies passées, mais des banalités qui avaient du sens pour lui. Joey se rendit compte qu'il monopolisait la parole et se passa une main derrière la tête, en affichant un sourire un peu gêné, plissant ses yeux noirs, à la fois gêné et amusé de ses propres paroles.

code by black arrow


JOEY ALBERT ADAMS

Revenir en haut Aller en bas  https://mielisonaclod.home.blog/ 
Alexander Swain
The Exiles
Trader
Alexander Swain
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette & Sagaie
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 11/09/2019
Messages : 909
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: My Life Is Full Of Good Advice   My Life Is Full Of Good Advice - Page 2 EmptyMer 18 Déc 2019 - 23:25
Et voilà, à trop parler d’école, ont fini par être catégorisé dans la case professeur. Chose qui avait été vraie, mais je n’aimais pas être désigné de la sorte. C’était toute une histoire qui m’avait amené ici et j’en étais fière de ce qui c’était passé, mais de là à me coller une étiquette de prof ça me faisait froid dans le dos, non je ne pouvais pas avoir passé ma vie à simplement vouloir enseigner à des gamins teigneux qui n’en ont rien à foutre de ce que tu penses et de ton existence. C’est avec un brin d’humour que je lui répondais tout simplement.

- Qui sait, j’aurais pu être un étudiant aussi…

Bien évidemment que c’était faux et que je n’étais pas crédible plus de trois secondes, mais ça avait le mérite de me faire sourire alors j’espérais que lui aussi. Après tout, l’idée d’être encore élève aurait pu être vraie, il existe bien des cours ouverts au public. Je souriais à Joey avant de lui parler un peu plus de mon histoire. Il était hors de question qu’il me prenne pour un de ses profs de maths qui passent leur vie à aduler leurs matières au détriment de la vie. Comment pouvait-on autant aimer ce genre de profession sans aucune saveur ni même un brin de frivolité?

- Pour être plus sérieux, oui, j’étais prof là-bas. Même si ce n’était pas ma vocation première, je suis archéologue et le directeur du campus a fini par réussi à m’avoir dans son université pour dispenser des cours. Ce fut de longue haleine, mais il a tout de même réussi à me faire rester.

Il ne fallait pas se voiler la face, c’était l’argent qui m’avait fait rester et peut être aussi les minettes en mini-jupe, mais ça je préférais ne pas en parler, quoiqu’il n’y avait sans doute plus de police pour m’arrêter à présent. En tout cas, le peut que je l’entendais parler de la photographie, je compris tout de suite que j’avais un passionné devant les yeux. J’aurais pu me voir des années en arrière parlant d’histoire avec Suzie. Enfin, c’est avec bienveillance que je lui répondais simplement, remettant un peu cette conversation dans le contexte du jour.

- Tu es un homme de terrain, de toute façon, il n’y a que les hommes de terrain qui survive. Ce n’est pas facile de s’en sortir quand tu as passé ton temps à être comptable, moi je te le dis, ce n’est pas donné à tout le monde d’être encore en vie.

J’étais sérieux, pour moi, seuls les plus forts avaient survécu, ou dans certain cas, les plus chanceux. Ce n’était pas évident d’être encore vivant aujourd’hui et on pouvait s’estimer heureux d’être bien présent sur cette terre. Je regardais le croquis un instant avant de finir ma tasse de café. J’aurais presque eu envie de lui faire plaisir, mais pour le coup, j’étais condamné à rester à l’intérieur pour mon plus grand malheur.

- Je te dirais bien que lors de la prochaine sortie que je fais je te ramènerais un appareil photo, mais la prochaine sortie ne risque pas d’être pour tout de suite.

Non ni même le mois prochain sans doute… J’avais qu’une hâte et pourtant, j’avais bien compris que je pouvais faire une croix dessus et attendre que les choses s’améliorent, mais ce n’était pas en trois jours que ça finirait par arriver malheureusement. Je lui offrais un petit sourire avant de reprendre.

- Bon, ça va être l’heure de la promenade, tu veux venir avec moi qu’on continuer la discussion ? Si tu as des questions sur le camp ou quoi, faut pas hésiter. Je ne peux pas vraiment faire d’exercice physique, mais j’essaye de me maintenir un minimum en forme.

J’avais tenté de lui expliquer rapidement le principe histoire qu’il comprenne ce que j’allais faire. En gros, je faisais plusieurs tours du camp histoire de marcher et de me dégourdir un peu les jambes avant de me remettre à plancher sur autres choses, c’était histoire de ne pas devenir fou.



∴ All Your Life Is Changing Better Watch Your Back Now ∴



J'écris en #000000
Revenir en haut Aller en bas  http://www.walkingdead-rpg.com/t13044-listing-des-comptes-v4#312 
Joey A. Adams
Joey A. Adams
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une machette et un Glock
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/12/2019
Messages : 426
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: My Life Is Full Of Good Advice   My Life Is Full Of Good Advice - Page 2 EmptyJeu 19 Déc 2019 - 16:47
My Life Is Full Of Good Advice
S'installer à la table de son voisin parfois pour créer des liens...


Etudiant ou professeur, Alexander ne pouvait cacher son expérience de la vie. Il paraissait cependant vif, alerte et plein de ressources, ce qui pouvait expliquer sa survie depuis toutes ces années. Joey répondit en un léger sourire en coin. Avant tout, Alexander devait être un homme passionné et avant tout d'action, qui préférait peut-être, à l'entendre parler, le terrain que les bancs de la fac. Joey pouvait comprendre, il n'avait jamais été aussi heureux que lorsqu'il était en vadrouille dans les bois avec son appareil photo. Mais peut-être que l'argent ou la nécessité d'un travail fixe avait fait rester Alexander à la tutelle d'une classe d'universitaires.

Joey haussa les épaules face à ce que lui avait dit le cinquantenaire. Est-ce que Joey était taillé pour la survie ? Peut-être, mais il s'en fichait. Il avait survécu pendant toutes ces années uniquement grâce à de la chance, de l'ingéniosité et un peu d'aide parfois. Ce dont il était sûr, c'était que sa mère aussi était une battante et méritait tout autant que lui de survivre. Elle avait simplement eu moins de chance, et Joey ne l'avait pas assez bien protégé. Joey serra les dents et baissa la tête en pensant à elle. "Si tu l'dis." Il ne voulait pas éluder là-dessus.

La mention de l'appareil photo fit relever la tête de Joey avec intérêt. Cependant, Alexander avait raison et il serait impossible de se rendre à l'extérieur avant un moment, pour leur propre sécurité et pour passer l'hiver. Joey fit la moue et esquissa un sourire en coin. "En 4 ans j'ai pas mis la main sur un seul appareil photo. Ou alors hors d'usage et impossible à réparer." Il réfléchit une minute et ajouta : "Enfin si... Je sais où je pourrais en trouver un. Chez moi à Kingston. Il doit encore trainer sur la table de mon bureau, une connerie du genre." Joey rit à sa propre réfléxion en hochant la tête de droite à gauche. C'était vrai et complètement stupide d'y repenser. Cet appareil photo resterait où il était et il serait stupide d'envisager d'aller le récupérer.

Alexander proposa à Joey de venir avec lui faire un petit tour du campement. Joey pencha la tête sur le côté, à moitié touché parce que cet homme blessé ne pouvait pas vraiment agir à sa guise, à cause de son état mais aussi à cause des restrictions du campement. Joey haussa les épaules avec un petit sourire sur le visage et accepta l'invitation de son interlocuteur : "Ouais carrément." Joey se leva alors, débarassa son bol de râgout désormais vide et emboita le pas à Alexander.

"Ça fait vraiment bizarre d'être confiné comme ça. J'ai plus l'habitude..." Commenta Joey tout en marchant en synchronisant sa démarche avec celle d'Alexander, en regardant tout autour de lui d'un air absent.



code by black arrow


JOEY ALBERT ADAMS

Revenir en haut Aller en bas  https://mielisonaclod.home.blog/ 
Alexander Swain
The Exiles
Trader
Alexander Swain
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette & Sagaie
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 11/09/2019
Messages : 909
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: My Life Is Full Of Good Advice   My Life Is Full Of Good Advice - Page 2 EmptyVen 20 Déc 2019 - 11:44
Visiblement, il avait déjà essayé de trouver ce dont il avait besoin et pour le coup c’était compréhensible. J’aurais pu l’aider, mais d’après ce qu’il racontait, il restait que peu d’espoir dans la matière. Je ne savais pas de quoi était composé un appareil photo, mais j’avais l’intuition qu’on trouverait bien quelqu’un capable de faire fonctionner ce genre de chose ici. Après tout, on était relativement nombreux et certains avaient des métiers bien différents des autres. En demandant à chacun, il y avait peut-être possibilité de trouver quelqu’un qui s’y connaissait ou un vieux geek. Enfin, je serais lui je ne baisserais pas les bras comme ça.

- On n’a pas mal de petit bricolo ici, je suis certain que ça serait dans les compétences de certains d’en refaire fonctionner un.

J’avais donc choisi de lui transmettre ce que je pensais tout en me levant avec précaution. C’est ça d’être vieux et à moitié handicapé. On ne peut malheureusement pas faire grand-chose pour que les choses avancent. Il faut prendre son mal en patiente et rester calme. Il me parlait alors du fait qu’il restait toujours son appareil photo chez lui. Pour le coup, c’était une bonne idée, mais l’endroit aurait pu être pillé et ensuite, il faudrait encore avoir le droit de mettre les pieds dehors.

- Ce n’est pas aujourd’hui que tu pourras aller le chercher en tout cas. Mais je te souhaite de pouvoir mettre la main dessus un jour.

Doucement, j’attrapais ma tasse de café pour aller la poser près de l’évier avant de ranger un peu mes papiers qui trainaient sur la table. J’avais pris l’habitude de les mettre dans un sac que je laissais trainer dans un coin de la pièce. Personne ne viendrait me voler mes affaires ici et c’était vraiment très réconfortant de ne pas avoir à constamment veiller sur ses biens. J’enfilais mon manteau, mon écharpe puis mon bonnet. Je devais bien admettre que j’avais un look bien ridicule comparé à d’habitude, mais je n’avais guère le choix. Avec ma convalescence je devais faire encore plus attention au coup de froid. Après quelques pas dehors, Joey me parla de son ressenti vis-à-vis de ce confinement, pour le coup, je n’étais pas vraiment impacté.

- Pour le coup, confinement ou non, je passe largement à côté. J’étais toujours dehors avant ou presque, mais maintenant, ça me permet bien compliqué pour bon nombre de raison.

Faire l’effort de marché était presque compliqué pour moi. J’avais du mal à marcher et parler en même temps je sentais une fois de plus que mes capacités respiratoires n’étaient pas là, mais je devais faire l’effort de continuer. Après tout, il était hors de question de rester un grabataire pour le reste de ma vie. J’avais quelques exercices à faire.

- Tu arrives à trouver de quoi t’occuper ? Il m’arrive de replonger dans l’enseignement en ce moment et j’avoue que c’est loin d’être évident. Je me rends compte un peu plus pourquoi j’ai repoussé ce moment le plus possible à l’époque. On ne dirait pas comme ça, mais c’est plus épuisant que de faire une randonnée.

Après tout, lui il ne connaissait que la partie élève de cette institution et moi elle était bien loin l’époque où j’étais sur un banc d’école, mais voilà, c’était histoire de faire la discussion plus qu’autre chose. J’étais certain qu’il faisait des trucs bien pour le groupe.

- Mais bon, qu’est-ce que tu fais encore avec un vieux débris comme moi, tu n’as pas trouvé des jeunes de ton âge avec qui trainer.

Je lui offrais un grand sourire en disant ça. Il était évident que c’était sur le ton de l’humour, mais d’un côté, j’étais un brin sérieux. J’étais content qu’il passe du temps avec moi, j’étais l’homme qu’il fallait divertir, mais j’étais certain qu’il pourrait facilement trouver mieux à faire.



∴ All Your Life Is Changing Better Watch Your Back Now ∴



J'écris en #000000
Revenir en haut Aller en bas  http://www.walkingdead-rpg.com/t13044-listing-des-comptes-v4#312 
Joey A. Adams
Joey A. Adams
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une machette et un Glock
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/12/2019
Messages : 426
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: My Life Is Full Of Good Advice   My Life Is Full Of Good Advice - Page 2 EmptyMer 25 Déc 2019 - 21:38
My Life Is Full Of Good Advice
S'installer à la table de son voisin parfois pour créer des liens...


Retourner à Kingston, retrouver sa maison, retrouver sa chambre et ses affaires : un rêve qu'avait fait de nombreuses fois un Joey encore nostalgique de sa vie passée. Cette maison était remplie de souvenir, et les photos qu'il faisait était un moyen de les conserver précieusement. Malheureusement pour lui, depuis le début de cette épidémie, il n'avait jamais été question de récupérer les clichés de sa famille, de ses amis, ni même son appareil photo qu'il aimait par dessus tout. Lorsque Alexander mentionna la maison de Joey, ce dernier poussa un soupire nostalgique et se passa une main dans les cheveux, pris par un moment de mélancolie passagère. "Impossible. On avait déjà pensé à rentrer à la maison, mais c'est une idée de merde. Je suppose qu'on était pas les seuls à avoir envie de rentrer chez nous..."

Ce "on" toujours mentionné, jamais vraiment approfondi par Joey. C'était mieux ainsi. Alexander avait de toutes façons, beaucoup plus à faire avec sa convalescence. Joey esquissa un sourire en coin lorsque ce dernier lui avoua que le confinement ne changeait rien à sa conditon. Et c'était tant mieux, pensa alors Joey : cela permettait aux membres qui avaient besoin de repos à être contraint de se reposer. De toute façon, il n'y avait pas grand chose d'autre à faire. Au moins, Alexander essayait de se rendre utile autrement - via l'enseignement. Joey quant à lui avait trouvé de l'occupation dans ce qu'il pouvait. "J'ai dû aider pas mal de gens ici ou là. À bricoler des trucs, à porter, à arranger. Ça m'occupe l'esprit c'est pas plus mal. Quand on pourra sortir, j'ai hâte de pouvoir retourner pêcher. Mais de ce temps-là, autant rester à l'intérieur à lire et dessiner c'est sûr..." Alexander avait presque l'air embêté de devoir enseigner. Joey eut un petit rire et haussa les épaules : "Je sais pas, je suis pas très doué pour parler aux gens..."

Alexander avait un sourire communicatif et arrivait étonnament à délirer la langue de notre étudiant. Ce dernier haussa les sourcils lorsque le cinquantenaire s'étonna de le voir rester avec lui aussi longtemps. Joey haussa de nouveau les épaules. "Un vieux débris carrément ?" Dit-il alors en riant, plissant ses yeux et son petit nez, ses fossettes se creusant plus intensément. "J'ai pas l'habitude de parler à un homme de ton âge qui a du répondant ça change !" Ajouta Joey en haussant les sourcils, taquin sur les bords. En même temps, il disait vrai : Son père avait été un alcoolique violent, il le battait, lui et sa mère. Il n'avait pas eu d'autres hommes d'âge mûr dans son entourage et n'avait pas encore réellement tissé de liens avec les gens du campement. C'était donc inédit pour lui. "Tu vis ici depuis longtemps avec tout le monde ?" Joey s'interrogeait sur l'histoire de ce groupe, et ignorait qu'il n'était pas le seul à avoir fraîchement rejoint les rangs.



code by black arrow




JOEY ALBERT ADAMS

Revenir en haut Aller en bas  https://mielisonaclod.home.blog/ 
Alexander Swain
The Exiles
Trader
Alexander Swain
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette & Sagaie
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 11/09/2019
Messages : 909
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: My Life Is Full Of Good Advice   My Life Is Full Of Good Advice - Page 2 EmptyMer 25 Déc 2019 - 23:26
Mon regard se posa vers lui un peu triste, c’était un jeune sans rêve et c’était bien normal vu dans le monde pourri où nous vivions aujourd’hui. Je compatissais à ce qu’il ressentait. J’avais laissé mon appartement sans regarder en arrière. Je m’étais rendu à l’évidence, mais possession n’avait plu aucune valeur aujourd’hui. Ce n’était pas avec un MacBook que j’allais faire tourner le monde, encore moins mes vêtements hors de prix ou ma voiture. Je m’étais rendu à l’évidence il y a bien longtemps, tout ce dont j’avais besoin était dans ma tête. J’avais de la valeur, bien plus que certain ici, mais les objets que je possédais avant n’en avaient plus. Quand il m’annonça qu’il n’était pas doué pour parler aux gens, je comprenais un peu mieux son état d’esprit, mais je savais que ce n’était pas une fatalité, j’en étais la preuve.

- Parlez, n’est pas toujours une bonne chose, je suis sûr que tu finiras par faire la différence avec ou sans mot. Et si tu as besoin de conseil parce que tu as trouvé quelqu’un que tu veux aborder, je peux sans doute aider.

J’avais dit ça avec un petit sourire en coin. Ce n’était sans doute pas ce que j’avais le plus envie de faire, mais je le ferais avec sérieux. Je pourrais sans doute me divertir un peu et autant dire que les divertissements étaient importants à l’heure d’aujourd’hui surtout quand on avait l’impression de s’emmerder comme un rat mort. Il tiqua quand j’utilisais de l’autodérision à mon égard et visiblement je gagnais des points puisque je le fis rire. C’était quand même bien plus agréable que des gens qui tirent la gueule.

- Ce n’est pas parce que je faisais craquer les minettes de ton âge quand j’étais professeur que je ne me rends pas à l’évidence. Je n’ai plus vingt ans, ni de crème anti ride pour me cacher le contraire.

C’était une vérité, alors j’étais prêt à l’admettre, je n’étais pas l’homme le plus moche de mon âge, mais j’avais déjà la cinquantaine bien tassé. Il était évident que j’aurais du mal à me rajeunir maintenant. C’était à mon tour de sourire quand il annonça qu’il n’aimait pas les gens de mon âge.

- Tu as bien raison, la plupart du temps, les mecs de mon âge sont des grincheux. Je ne les aime pas non plus.

Pour le coup j’étais vraiment sérieux, il y en avait beaucoup que j’avais croisé qui était soit des gros cons soit des rabat-joie, ne pensant plus à l’avenir, mais ce contentant de penser à ce qu’il avait fait par le passé. C’était vraiment triste d’ailleurs. Je regardais ma montre histoire de savoir la date actuelle afin de répondre à la question de Joey, je réalisais alors que bientôt, je serais ici depuis près d’un an.

- Une dizaine de mois. J’ai eu un peu de mal au début à trouver mes marques, mais petit à petit je me suis ouvert aux autres quand j’ai réappris à être moi justement.

J’étais à peine humain en arrivant dans le groupe, ils m’ont réappris à interagir correctement avec les gens autour de moi, c’était un chemin long et semé d’embuche. Maintenant, je connaissais énormément de choses. Je savais ce qui se passait dans le groupe grâce à mes filons, bref, j’avais pris une place au sein du groupe. On arrivait devant un des murs d’enceinte qui devaient faire l’objet de rénovation, j’en profitais pour l’expliquer à Joey succinctement.

- J’ai cru entendre que des travaux d’agrandissement étaient en train d’être réfléchis. Vu qu’on ne peut pas faire grand-chose et qu’on est confiné ici ça peut être une bonne idée. On commence un peu à être entassé.

Un sourire sur le visage, je ne savais pas où il dormait, mais je pensais qu’il devait subir la même chose que moi. Quand on a l’habitude d’être tout seul dans sa chambre, c’est dur de perdre ce confort.



∴ All Your Life Is Changing Better Watch Your Back Now ∴



J'écris en #000000
Revenir en haut Aller en bas  http://www.walkingdead-rpg.com/t13044-listing-des-comptes-v4#312 
Joey A. Adams
Joey A. Adams
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une machette et un Glock
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/12/2019
Messages : 426
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: My Life Is Full Of Good Advice   My Life Is Full Of Good Advice - Page 2 EmptySam 28 Déc 2019 - 0:29
My Life Is Full Of Good Advice
S'installer à la table de son voisin parfois pour créer des liens...



Joey avait l'impression d'être compris. En tout cas, c'était la première impression qu'il avait en parlant avec Alexander, qui se montrait loquace sans pour autant noyer le jeune homme sous les conversations inintéressantes, des banalités auxquelles il ne savait pas répondre. Un autre point fort : il ne lui posait pas de questions trop embarassantes. Peut-être savait-il que tout était encore assez frais pour Joey ? Certains membres du groupe semblaient respecter cette pudeur de l'événement récent, parce que tout le monde était déjà passé par là, plus ou moins, à différents degré.

Joey se mis à rire à ce que lui racontait le cinquantenaire. Ce dernier se rendait compte qu'il vieillissait, et, pensait Joey, c'était bien normal étant donné le manque de confort que leur imposait la vie de survivant en pleine épidémie de zombie. Il n'y avait plus de transports confortables, plus de nids douillets, plus de vêtements qu'on peut changer à notre guise... Quoi qu'en rapport aux vêtements, Joey avait toujours réussi à piller quelques magasins abandonnés pour se trouver de quoi se vêtir. C'est pendant ce genre d'opérations qu'il se rendait compte de l'ultra-consommation dont le monde était victime.

"Disons simplement que je suis pas trop... Familier de cette tranche d'âge." Avoua Joey en souriant. Il n'avait pas trop de mal à se remémorer son défunt père, décédé bien avant l'Apocalypse. Il haussa les épaules et continua de regarder autour de lui alors qu'Alexander lui expliquait qu'il était là depuis à peine un an. Lui raconter cela rassurait Joey, qui comprenait alors que rien était joué, qu'il était peut-être normal de prendre du temps à prendre ses marques. Joey avait du mal parce que même si le temps s'écoulait de manière constante, il avait l'impression d'avoir été séparé hier de son groupe et de sa soeur. Il secoua la tête pour éviter d'y penser trop intensément. "Un agrandissement ? Ce sera beaucoup plus chouette pour les familles, surtout pour les gamins. La nuit y a souvent du bruit ça doit pas être simple pour eux." Commenta Joey en souriant. Il pensait surtout aux autres.

L'étudiant avait besoin de bruit. Il avait passé des journées seul, après le drame de Rainer et ça, il ne le supportait pas. Entendre les gens se lever, parler à voix basse, déplacer des choses étaient des choses qui le rassuraient. "J'suis dans le dortoir depuis que j'ai quitté l'infirmerie en septembre. Ca me convient bien en tout cas." Expliqua alors Joey à Alexander en se passant une main derrière la tête. "Le silence ça me met mal depuis quelques temps." Ajouta-t-il, un peu penaud. Il ne voulait pas et ne pourrait pas – de toute façon – se livrer comme ça à Alexander, mais on sentait de toutes façons dans sa voix que quelque chose était encore frais et douloureux, comme une plaie à vif.

"J'ai déjà pensé à partir, mais à force, je me dis que je pourrais vraiment rester ici pour de bon." Dit soudainement Joey, comme s'il parlait à quelqu'un qu'il connaissait depuis longtemps, ce qui n'était pas le cas. À force de faire ce genre de rencontre, de tisser des liens petit à petit avec les gens, de se sentir utile et de prendre ses marques, Joey s'avouait de plus en plus accepter son sort, celui de rester ici. Il voulait attendre les beaux jours pour tenter de sortir chercher sa soeur dans les alentours, sachant que toutes recherches seraient vaines en plein hiver.


code by black arrow


JOEY ALBERT ADAMS

Revenir en haut Aller en bas  https://mielisonaclod.home.blog/ 
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: My Life Is Full Of Good Advice   My Life Is Full Of Good Advice - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- My Life Is Full Of Good Advice -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: